Vincent Marissal

Archive, septembre 2010

Mercredi 29 septembre 2010 | Mise en ligne à 9h28 | Commenter Commentaires (130)

Quelle destination pour Coderre?

coderre_denis_rc

Petit sondage express:

Denis Coderre entrouvre la porte à un départ d’Ottawa. Où le voyez atterrir?

- à la mairie de Montréal

- à la direction du PLQ

- dans le secteur privé

- il devrait rester à Ottawa

- aucune de ces réponses

Lire les commentaires (130)  |  Commenter cet article






Mardi 28 septembre 2010 | Mise en ligne à 10h34 | Commenter Commentaires (28)

180 complet pour Iggy

Michael Ignatieff en compagnie de l'ex-premier ministre Jean Chrétien. (Photo: PC)

Michael Ignatieff en compagnie de l'ex-premier ministre Jean Chrétien. (Photo: PC)

Longtemps suspecté (il est encore par plusieurs, d’ailleurs) d’être farouchement opposé au nationalisme québécois, qu’il jugeait «dangereux pour la démocratie» dans son livre Blood and Belonging: Journeys into the New Nationalism (1993), Michael Ignatieff a pris sans détour la défense du Québec, lundi, en accusant le magasine MacLean’s de faire du «Québec bashing».

«Je ne sais pas ce qu’est le Québec bashing en français, mais c’est du Québec bashing. Je n’aime pas le Québec bashing ni en anglais, ni en français»,  a dit M. Ignatieff.

Réaction sincère ou opportunisme politique?

Certains ne croiront jamais en la sincérité du chef libéral, mais il faut admettre qu’il a adoucit les angles de ses positions à propos du Québec depuis qu’il est arrivé en politique, il y a un peu plus de quatre ans.

Non seulement défend-il maintenant les réflexes nationalistes québécois, mais il a aussi effectué un virage à 180 degrés à propos de la loi 101, qu’il jugeait discrimatoire et exagérée il y a quelques années. Aujourd’hui, M. Ignatieff juge que la loi 101 est «nécessaire» à la survie du groupe (les francophones).

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






Lundi 27 septembre 2010 | Mise en ligne à 13h27 | Commenter Commentaires (56)

D’un conservateur qui veut «tuer» le registre

L'aspirant candidat conservateur dans Brome-Missisquoi, Pierre Harvey. (Photo: Le reflet du Lac)

L'aspirant candidat conservateur dans Brome-Missisquoi, Pierre Harvey. (Photo: Le reflet du Lac)

Pourquoi s’opposer au registre des armes d’épaule?

Parce que posséder une arme est un droit de base au Canada, acquis de longue lutte par nos aïeux, selon Pierre Harvey, aspirant candidat conservateur dans Brome-Missisquoi.

L’entrepreneur de Saint-Élie-d’Orford a publié  la semaine dernière une lettre ouverte dans La Tribune dans laquelle il explique aussi que les réserves indiennes sont à la source du trafic d’armes au pays.

Deux extraits:

«(…) Je crois qu’il est temps de nous battre ensemble plus que jamais pour les droits de base que notre pays nous accorde et pour lesquels nos pères et nos mères se sont battus. Parmi ceux-ci ont retrouve la liberté d’expression, de religion ou d’orientation sexuelle et celle de posséder un fusil de chasse.»

«Les vrais criminels vont continuer de faire quelques minutes de route jusqu’à la réserve indienne la plus proche et acheter ce qu’ils voudront au prix qu’ils voudront et pourront retourner à leur sale besogne comme avant sans problème et sans risque comme ils l’ont toujours fait»

La version intégrale de la lettre ouverte de M. Harvy est disponible ici.

Lire les commentaires (56)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité