Marie-Claude Lortie

Archive de la catégorie ‘Mangeons’

Mercredi 11 juin 2014 | Mise en ligne à 10h28 | Commenter Commentaires (67)

Le coût humain des crevettes bon marché

thailande

Un bateau chargé de poisson à moulée à crevettes arrive au port de Mahatchai en Thaïlande, aux aurores. Photo Marie-Claude Lortie.

L’an dernier je suis allée en Thaïlande faire un reportage avec le photographe Ivanoh Demers sur le coût humain des crevettes bon marché. Ça a donné cet article et cet article et cette vidéo.

Cette année, le Guardian a poussé l’enquête encore plus loin, plus longtemps. Ça a donné ce reportage, ici, ici et ici.

La question: doit-on boycotter les crevettes pour ne pas enrichir les entreprises qui exploitent les travailleurs ou écouter les travailleurs qui disent qu’ils risquent de perdre leurs emplois si on n’achète plus de crevettes thaï ?

Chose certaine, il faut réaliser que tout a un prix et que nos économies, que ce soit sur la nourriture ou les vêtements ou les objets de maison, se font sur le dos de travailleurs ailleurs.

Lire les commentaires (67)  |  Commenter cet article






Vendredi 2 mai 2014 | Mise en ligne à 8h49 | Commenter Commentaires (30)

Noma redevient numéro un

Capture d’écran 2014-05-02 à 08.47.35
Photo Marie-Claude Lortie, La Presse.

LONDRES — Après avoir laissé la première place pendant un an aux Catalans du Celler de Can Roca, le Noma a repris la tête du palmarès. Selon la liste publiée à chaque année par le magazine britannique Restaurant et vastement commanditée par la marque San Pellegrino, c’est à nouveau la table de Copenhague qui est la “meilleure au monde”.
À chaque année maintenant, à la fin d’avril, tout le monde de la grande gastronomie se retrouve à Londres pour savoir qui sera dans la fameuse liste des 50 meilleurs établissements. Chaque année on attend le numéro un comme on attend de savoir qui va gagner l’Oscar du meilleur film. Et cette année, la surprise fut vive. Même René Redzepi, le chef du Noma, s’est dit sincèrement étonné. “Quand on a vu qu’on était dans les 20 premiers on était déjà contents ! C’est la plus grande surprise que j’ai jamais eue”, a déclaré celui dont le restaurant prend la premier place de la liste pour la quatrième fois.
Le Celler de Can Roca reprend donc la 2e place, suivi par l’Osteria Francescana du chef Massimo Bottura à Modène.
Encore cette année, il n’y a aucun restaurant canadien sur la liste mais plusieurs américains sont salués, dont le Eleven Madison Park de New York qui devient 4e meilleur au monde. Alinéa à Chicago est no 9. Plusieurs autres restaurant sont salués comme Bernardin (21e), Per Se (30e) et Daniel (40e) à New York. A San Francisco, le Coi du chef Daniel Paterson prend la 49e place et Saison est considéré comme le “restaurant à surveiller”.
En 2014, la liste renferme plusieurs surprises. Le restaurant Central des chefs Pia León et Virgilio Martinez à Lima au Perou a grimpé de la 50e à la 17e place. Le Mirazur de Mauro Colagreco à Menton en France est monté à la 11e place, ce qui fait de lui leFfrançais le plus haut placé, devant L’Arpege (25e), le Chateaubriand (27e), l’Atelier de Joël Robuchon (31) ou l’Astrance (38).
A chaque année maintenant la marque de champagne Veuve Cliquot nomme une femme “chef femme de l’année. cen 2014, l’honneur revient à Helena Rizzo de Maní à Sao Paulo.
Une autre adresse intéressante pour les Québécois qui voyagent au Mexique: le restaurant Pujol de Mexico du chef Enrique Olvera est en 20e place.
Publiée à chaque année par le magazine spécialisé Restaurant, la liste des 50Best consacre les tables les plus intéressantes de tous les pays, choisies par un jury de quelque 800 spécialistes issus du monde de la gastronomie, restaurateurs, chefs, journalistes (dont je fais partie).
Cette liste se veut un effort parallèle aux fameux guides Michelin, qui classent les restaurants à partir de critères extrêmement précis. Dans le cas des 50Best, les membres du palmarès sont plutôt choisis en fonction de la qualité générale de l’expérience, ce qui permet ou a permis à des tables conviviales comme Le Chateaubriand à Paris ou Momofuku à New York de s’y classer.
Autant les frères Roca, qui étaient premiers l’an dernier, que Redzepi ont expliqué que même si tout le monde s’entend pour dire qu’il est impossible de dire qu’il y a vraiment un “meilleur” restaurant au monde, être en première place de cette liste a un énorme impact sur la fréquentation du restaurant et par le fait même sur tout le tourisme dans la région.

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






Mercredi 16 avril 2014 | Mise en ligne à 21h40 | Commenter Commentaires (16)

New York à Pâques ?

Vous allez à New York à Pâques ?
Quelques idées pour vous

Capture d’écran 2014-04-16 à 21.37.13

1- Ai Weiwei au musée de Brooklyn. Super artiste contemporain, super controversé en Chine car très critique du pouvoir. Passeport confisqué par Pékin, il ne peut se rendre à son propre vernissage. À ne pas manquer, si ce n’est que pour l’appuyer politiquement.

2- La Biennale au musée Whitney. Un classique. Pour faire le point sur ce qui se fait en art actuel.

3- Un lunch à Mission Cantina. J’adore le travail déjanté du chef Dany Bowien, dont j’aime particulièrement le restaurant Mission Chinese de San Francisco. Avec David Chang, il est à l’avant-plan de la tendance asian-funky, où des jeunes chefs américains mais d’origine asiatique réinterprète, trois ou quatre générations plus tard, la cuisine de leurs traditions. À New York, Bowien prend la même approche pour réinterpréter la cuisine américano-mexicaine, au Mission Cantina. Prometteur.

Capture d’écran 2014-04-16 à 21.35.14

4- Carrie Mae Weems au Guggenheim. Je ne connais pas son travail mais c’est la directrice de la Power Plant Gallery à Toronto qui m’a recommandé d’y aller. Et je la crois sur parole. Weems est une artiste noire engagée de 61 ans, connue surtout pour son travail de photographe. Le Guggenheim propose une rétrospective de son oeuvre.

5- Avec les enfants ? Une pizza chez Roberta’s, un classique à Brooklyn ou un burger au Shake Shack dans le Madison Square Park — les enfants jouent et les parents attendent en queue pour leur burger en buvant une bière. S’il fait beau: super plan pour être dehors.

Capture d’écran 2014-04-16 à 21.38.55

6- Une balade au parc High Line, qui monte maintenant du Meat Packing District jusqu’à Chelsea.

7- Un jogging matinal à Central Park ou, plus original, au Prospect Park à Brooklyn.

8- On s’assoit sur une terrasse de Williamsburg et on essaie de comprendre ce que signifie le nouveau mot buzz “normcore” Conseil: mettez des t-shirts blancs, des runnings, un jean et une veste en polaire dans votre valise.

9- La parade de Pâques sur la 5e avenue (entre la 49e et la 57e rue ). Apportez vos chapeaux les plus fous et paradez avec les New=Yorkais. Ou arrêtez-vous pour regarder durant quelques minutes. Cet événement populaire à lieu à chaque année depuis plus de 100 ans. Only in New York.

Capture d’écran 2014-04-16 à 21.33.09

10- The Realistic Joneses. Les critiques ont été dures pour cette pièce mais comment ne pas avoir envie d’aller voir jouer Toni Collette, Michael C. Hall et Marisa Tomei en vrai, sur Broadway ?

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité