Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 avril 2014 | Mise en ligne à 8h10 | Commenter Commentaires (48)

    L’hiver et les mauvaises excuses

    Capture d’écran 2014-04-24 à 08.08.50
    Stockholm.

    En cherchant autre chose — le nom de la boulangerie de Daniel Lindeberg à Gamla Stan à Stockholm, avant qu’il n’ouvre son restaurant et qu’il ne le quitte, où j’ai mangé la meilleure brioche à la cardamome de ma vie — je suis tombée sur ce texte que je re-publierais demain matin sans en changer une virgule. Au cas où vous l’auriez manqué…. Parue en 2009.

    La mauvaise excuse
    Lortie, Marie-Claude
    Il est 22h et le soleil est en train de se coucher avec cette lumière typique, orangée, qui donne à tout des allures de star. Il fait frais. Un petit samedi soir de fin de mai relax à Stockholm.

    Pour rentrer à l’hôtel, après le souper, je considère mes options. Je suis sur l’équivalent de l’île Sainte-Hélène (à Djurgården) et je dois me rendre à l’équivalent de Sherbrooke-Saint-Laurent, (près de Sturplan). Soit j’enfourche un Citybike (le Bixi local) et je rentre en prenant le pont et les pistes cyclables. Soit je prends le chemin des écoliers et je saute sur un petit bateau qui m’amène, disons, au quai des Éclusiers (Gamla Stan) et de là, je termine mon chemin en roulant jusqu’à l’hôtel.

    Pour le plaisir de la balade sur l’eau, je décide d’embarquer sur le ferry et de voguer au bercail.

    Sur le pont du petit navire, programmée comme tous les Montréalais à envier ces villes qui n’ont pas à subir des hivers violents, avec glaces et tempêtes, je contemple le paysage avec jalousie, en me disant que les Suédois sont donc chanceux, eux, de pouvoir se permettre ces navettes flottantes…

    Quand je raconte mon expérience à une Stockholmoise, “Ah! que vous en avez du pot, vous, blablabla…”, elle me coupe brusquement la parole. “Attendez! Il y a de la glace partout l’hiver ici. Les bateaux arrêtent. Quand il fait trop froid. C’est fini. On range tout.”

    Quoi? Vous voulez dire que l’hiver est dur, mais ne vous fige pas le cerveau toute l’année durant?

    Quand la dame m’a dit ça, j’ai pensé à un responsable de la Ville de Montréal. Personne en particulier. Juste ce fonctionnaire/politicien classique et interchangeable qui nous répète depuis toujours, en toutes circonstances, que peu importe le projet, ce n’est pas possible, parce que… Parce que l’hiver.

    L’hiver et le déneigement, l’hiver et son froid, l’hiver et sa neige. L’hiver et le sort qu’il jette sur la Ville.

    Des bateaux sur le fleuve pour faire la traversée de la Rive-Sud vers Montréal? Ben non! L’hiver!

    Des cafés-terrasses sur le bord de l’eau? Mais non, l’hiver!

    Des immeubles avant-gardistes, des toits verts, des esplanades plantées de marronniers, des restaurants et des jardins suspendus? Mais non, l’hiver!

    Des ralentisseurs dans nos rues? Mais non, l’hiver! Des fleurs dans les parcs? Du mobilier urbain allumé? Des passerelles et autres folies architecturales? Ben voyons, l’hiver!

    En revenant à Montréal, j’ai appelé l’urbaniste Gérard Beaudet pour lui parler de ce vaste blâme, de cette immense responsabilité pétrifiante que tout le monde fait porter sur la saison froide. “Oui, c’est une contrainte, lance-t-il, une contrainte biogéographique. Mais une contrainte comme toutes les villes en ont. Pensez à celles qui doivent vivre avec les pluies de la mousson ou du désert à leurs portes.”

    Cette dynamique antihiver ne date pas d’hier, dit-il. Dès que les colons sont arrivés – il n’y a pas si longtemps que ça, historiquement parlant – avec leurs modèles urbains issus de leur climat européen, la lutte pour imposer coûte que coûte des façons de faire non adaptées a commencé. Et cet esprit de bataille et de déni s’est installé. “Et en fait, dit-il, on ne s’en est jamais remis.”

    Et comme les cultures autochtones étaient plutôt campagnardes, explique l’urbaniste, les colons n’ont pas su tirer de leur savoir des connaissances utiles au développement de nouveaux modèles citadins. De plus, assez rapidement, la technologie – pétrole, électricité, etc. – est venue donner les moyens de poursuivre la lutte contre l’hiver.

    Les Scandinaves, eux, ont toujours évolué avec l’hiver. Au Moyen-Âge, ils n’avaient pas le choix que de composer avec l’hiver. Pas de chauffage central. Pas de souffleuses. Et de la même façon que, par exemple, les Méditerranéens ont su concevoir des villes adaptées à la chaleur de leur climat, ils ont su développer des modèles urbains en symbiose avec le temps.

    Aujourd’hui, les Scandinaves s’adaptent de différentes façons au froid. Parfois ils le mettent de leur côté, en troquant le vélo contre le ski de fond pour se déplacer. Parfois, ils le côtoient avec réalisme, en ajoutant par exemple des couvertures et des radiateurs sur les terrasses pour permettre à tous de profiter de la lumière même quand le fond de l’air est frais.

    Parfois, ils ferment boutique durant les mois les plus froids – en arrêtant les ferrys, par exemple -, mais ne laissent pas cela définir tout le restant de l’année. Et c’est ainsi que, dès que le temps se réchauffe, les cafés et les buvettes temporaires apparaissent sur les places et les parcs et les quais.

    Certains répondront sûrement que notre climat et le leur ne sont pas comparables. Que l’hiver de Stockholm, par exemple, n’est pas aussi froid ni aussi enneigé qu’ici. C’est vrai. Mais la différence n’est pas gigantesque. Et le fait est que, là-bas, comme ici, le thermomètre descend au-dessous de zéro en hiver et qu’il y a de la neige dans les rues et parfois des tempêtes en avril.

    Un proverbe suédois dit qu’il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais vêtements. J’ajouterais: et de mauvaises excuses.

    Espérons que les candidats à l’hôtel de ville aux élections de l’automne prendront le temps de parler de tout cela.


    • A Kitzbuhel, il y avait de grosses couvertures en laine sur les terrasses même en été. Et tout le monde s’en servait sinon les terrasses auraient été vides.

      Ca me fait penser à plusieurs anglo-saxons québécois et ontariens que je connais. Selon eux, il faut “lutter” contre l’hiver. A 2C en novembre, ils sont encore en veston-cravate. A -20, ils n’ont qu’un paletot mince avec des gants en cuirette d’un autre âge. Moi, je plie devant l’hiver. J’ai chaud dans mon Kanuk et je souris.

    • Je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises, je ne comprend pas qu’on n’utilise pas le fleuve comme moyen de transport, non seulement entre Montréal et la Rive-Sud, mais aussi entre différents points le long de l’ile de Montréal. Le service devrait probablement être interrompu un mois ou deux l’hiver, mais ça pourrait très bien fonctionner le reste de l’année, surtout pendant les périodes de travaux routiers intenses.

    • Vous dite qu’on ne s’en sort pas Mme Lortie? Moi je dit que vous ne vous en sortez pas de votre jalousie suintante envers les scandinaves.

      C’est récurant et lourd chez-vous : tout ce qui est bien, mieux, meilleur, génial, etc, etc ne peut que venir de là-bas…Mais alors qu’attendez-vous?! Allez-y vivre alors!

      Qu’attendez-vous pour demander votre citoyenneté suédoise? Quelle raison vous retient-il ici?

      Il serait intéressant que parfois vous ayez un autre discours, que vous élargissiez vos horizons à d’autres pays, d’autres lieux et que…parfois, oui parfois vous regardiez aussi vers chez-vous.

      Quand je voyage et que je voit quelque chose de bien ou mieux que chez-moi, je ne passe pas mon temps à dire aux gens du pays, « Ah! mais quelle chance vous avez, vous vivez si bien ici, c’est si formidable, c’est si génial et blablabla… » car je sais que les gens qui vivent là, jour après jour, savent mieux que moi ce qui est de la véritable réalité. Nous on le voit avec la lorgnette du touriste. C’est une vision biaisée, déformée.

      Je sait fort bien que si je décidait de partir pour la Suède pour les 30 prochaines années je n’y trouverait pas que du bonheur et des choses formidables…Mais au moins, je le sait! Je n’ait pas des lunettes roses car je sait que pour toute chose formidable, il y a toujours un revers moins glorieux, que je ne verrais pas en tant que touriste.

      À quand un beau texte, sur les choses formidables que l’on fait ici aussi? Votre sujet scandinave est épuisé. Vous nous l’avez fait connaître et merci. Maintenant passez à autre chose car sinon on pourrait croire que vous radotez…La preuve cette vieille chronique vous ressortez…

    • Je lève mon chapeau a toupinc pour la justesse et le réalisme de ses propos !
      Je lève également mon chapeau a Mme. Lortie de publier les propos !! Ça nous fait changement de la censure digne de la Corée du Nord que pratique Richard Thérien sur son insignifiant blogue TV, surtout quand on touche aux intouchables Xavier chose et Cœur de pirate.
      SVP, Mme. Lortie, rappelez-nous, quel est le taux de taxation en Suède et en Norvège ? Serait-il applicable aux Québec, selon vous ? Et sans être un spécialiste de la chose, si le Port de Montréal et l’administrateur de la voie maritime ne cassent pas la glace en hiver, est qu’on devrait envisager que c’est tout simplement impossible d’un point de vue technique ou économiquement suicidaire de le faire ?!
      P.S. : votre poule va bien, la vie de balcon lui convient toujours ?

    • @toupinc et romanianhero

      Autant que le billets de ce type de la part de MCL me donnent de l’urticaire, je ne suis pas d’accord qu’elle soit veritablement “jalouse”. Elle nous rapporte les bons coups de ces patelins, et c’est bien comme ca.

      Et MCL a aussi le merite de rapporter plein de bonns nouvelles d’ici.

      Cependant, c’est le ton qui derange. Venant de qq’un qui ecrit pour gagner sa vie, il me semble qu’il y aurait moyen de presenter tout ca avec plus de positivisme. Malheureusment, MCL ecrit avec une ton de frustrée.

      Je ne sais pas si elle est veritablement frustrée dans la vie… mais ses textes…

    • @toupinc
      “À quand un beau texte, sur les choses formidables que l’on fait ici aussi?”
      Il y en a pourtant beaucoup. Et si c’était LA Presse qui lui demandait de parler d’ailleurs ?

      @chabanel
      Parfois, quand on est frustré soi-même, on voit de la frustration partout. Je ne sais pas si vous êtes véritablement frustré dans la vie … mais dans vos textes …
      Et ne pensez pas que j’exagère.

    • En tant qu’ancien Montréalais je suis toujours content de retourner à Montréal mais bon sang que l’état de la ville est mal en point, des trous , des vidanges partout, des gens qui jettent leurs cigarettes par la fenêtre de leur auto, les robineux les quêteux, des immeubles délabrés des développement de condos uniquement pas de plan pour retenir les familles il y a t-il un plan d’urbanisation global pour cette ville mais il y a le Mont Royal la gentillesse des gens, une ville cosmopolite les spectacles etc

      mais bon nombre de Montréalais maintenant boudent leur ancienne ville s’arrêtent sur la rives sud ou nord car trop de circulation et d’embouteillages

    • @gl000001

      Oui je suis frustré: que MCL n’aie posté qu’un de mes commentaires. Le premier etait pertinent, et aucunement offensant.

      Et si on ne parlait pas de moi, mais du texte plutot? Vous trouvez vraiment que c’est un texte plaisant a lire? Enlevez vos lunettes roses de fan #1 de MCL; c’est du chialage, du critiquage a peine constructif quasiment de la mesquinerie – du “boss des bécosses” qui parle du haut de l’Olympe “je l’ai la reponse, moâ. Allez, prenez des notes et portez bien attention, car je ne repeterai pas.”

      Pourquoi je prend la peine de lire les textes et commenter? Je comparerais ca a gratter une gale… c’est plaisant, mais je le regrette a chaque fois – pis si je gratte trop, alors la je regrette pour le vrai parce que ca fait un gros bobo

    • @Gabriel50

      L’etat de delabrement de la ville de Montreal reflete, a mon avis, l’etat des finances de la province

      Et l’argent qu’il y a est mal dépensée

      Je comprend qu’il est compliqué de reparer un pont… mais sacrifice, ce n’est pas sorcier de ramasser les vidanges qui trainent par terre! Les vidanges sont partout!!!

      Pis les employés de la ville qui trouvent le moyen de manifester et bloquer le centre ville aujourd’hui… il pourraient manifester avec un sac et un manche a balai avec un clou au bout, et ramasser les vidanges pendant qu’ils manifestent!

    • @chabanel

      les négociations ne sont même pas commencées que déjà ça manifestent;

      il est plus important d’avoir une ville 2.0 avec M.Coderre pour nous faire savoir sur notre téléphone ou se trouve e le papier le plus près de soi

      il serrait intéressant d’avoir les opinions d’un anthropologue ou sociologue sur notre attitude face à l’hiver;

      Aimons-nous vraiment l’hiver ? je ne crois pas

    • @Gabriel50
      “Aimons-nous vraiment l’hiver ? je ne crois pas”

      Il faudrait plutot dire: quel est l’endroit ideal où vivre?

      Oui il fait beau et chaud dans le sud de la Californie… mais les secheresses et tremblements de terre sont pas mal moins interessantes

      Nord Ouest USA/Vancouver? La mer et les montagnes… superbes… mais vivre avec si peu de soleil?

      La Floride? les ouragans et la chaleur suffocante

      La Caroline/DC: fait chaud… et encore les ouragans, quoiqe moins que la Floride

      La mediterranée: chaleur et secheresses

      Interieur de l’Europe: les inondations

      Oui il fait tres froid ici, et l’hiver commence trop tot et finit trop tard. Mais au moins on sait a quoi s’attendre. Et qui dit neige + 4 saisons dit terre fertile, en general.

      Comme dit MCL, faut l’apprivoisier l’hiver. ou etre riche et partir

      Pour ce qui est des manifestations: pas sur qu’ils auront le support populaire (excusez l’anglicisme). Je ne suis pas expert en la matiere, mais d’apres ce que je sais, les conditions de travail a la ville + fond de pension (indexés) + vacances + faire son horaire font que les salariés de la ville ne sont vraiment pas a plaindre.

      Quiconque travaille au privé, pour qui les REER (a coups d’economies personelles) et le RRQ sont la seule option comme fond de retraite ne peut que ressentir amertume devant ce triste spectacle.

      Au moins si Montreal etait nickel… mais non c’est une vraie dompe. Ca risque de leur retomber sur le nez cette “manifestation”.

    • oops manquait un bout

      Comme dit MCL, faut l’apprivoisier l’hiver. ou etre riche et partir l’hiver

    • Le problème de Stockholm l’hiver est qu’il fait noir, c’est vraiment déprimant.

      L’avantage de Stockholm à l’année longue est l’excellent choix gastronomique pour les gens qui ne peuvent manger de gluten. C’est dommage qu’on en parle pas plus. Les scandinaves sont le peuple le plus intolérant au gluten. C’est donc une destination touristique de rêve pour les gens allergiques au gluten. Ils peuvent bien y manger facilement.

    • ..L’hiver! Saleté de saison qui nous enquiquine d’octobre à avril inclusivement, sans compter les semaines de septembre consacrées à se préparer, à fermer le jardin, à corder le bois de chauffage, nettoyer la cheminée, «hivériser» la bagnole, monter le Tempo, etc.; et les semaines de mai et juin pour démonter le Tempo, réparer les dégâts, refaire le jardin, inspecter les toitures, etc. Alors, il reste quoi? Juillet et août? Mais en août, les journées ont déjà considérablement raccourci. Quelques feuilles de mes érables ont déjà commencé à changer de couleur. Et il faut commencer à penser à nettoyer le jardin, ramasser la récolte, etc.

      Bref: Maudit hiver dont, finalement, on se préoccupe durant quelque chose comme dix mois par année.

      Rien à faire. On aura beau m’en vanter les vertus, je ne suis pas capable. Je suis une «bibitte» de verdure, d’eau, de cuisine dehors, de chaleur et en plus, le froid me donne mal aux os depuis toujours. Dans une autre vie, je devais être un lézard attendant au soleil sur une roche plate que des insectes passent à proximité pour dîner.

      Finalement, Jacques-Cartier aurait bien dû «découvrir» la péninsule de Floride au lieu de ma péninsule natale de Gaspésie. Je ne suis décidément pas fait pour vivre dans un pays où il n’y a que deux saison: L’hiver passé et cet hiver. :-)

      Et ne venez pas me dire que si j’avais été plus brillant, je serais allé vivre à la chaleur. Ça, je le sais déjà et je le déplore. Au moins, l’héritier est en Californie depuis dix ans et vous savez quoi? Lui, il s’ennuie de l’hiver. Paradoxal, non?

    • « Et comme les cultures autochtones étaient plutôt campagnardes, explique l’urbaniste… »

      – –

      C’est un épais ou quoi cet urbaniste?

      Les autochtones étaient des nomades et non pas des campagnards. De plus, les autochtones vivaient au rythme des saisons.

      Probablement un autre dont le seul objectif dans la vie est d’aller se faire griller pendant une semaine ou deux par année la bedaine en hiver sur une plage de la Floride, du Mexique ou encore, le Che en puissance, à Cuba.

      Daniel Verret

    • @Chabanel
      C’est parce que vous ne comprenez pas c’est quoi un blogue. Elle écrit un texte pour qu’on en discute. Et tout ce que vous trouvez à faire c’est chialer dessus. Si elle avait été “trop” positive, vous ou un autre lui aurait reproché. Si elle avait été “réaliste” en présentant les bons et les mauvais cotés, quelqu’un lui aurait reproché que le “relativisme” ne mène nulle part. C’est toujours comme ça ici .. juste du chialage. Rien de constructif.
      Romanianhero lui reproche de ne pas avoir regardé le coté économique de la Suède. Il aurait pu lui dire d’une façon constructive. Pour discuter. Pas juste pour chialer contre son texte.
      J’adore les discussions. Pas le chialage juste pour le chialage.

    • J’ajoute: certains chialent contre la “faiblesse” de son texte. C’est un texte pour un blogue pour susciter la discussion. Pas un reportage étoffé ou elle aurait rencontré des économistes, des sociologues … qu’elle aurait mis deux semaines à développer. Trop de gens confondent.

    • @Chabanel
      “Au moins si Montreal etait nickel… mais non c’est une vraie dompe.”
      Vous voulez l’idéal, l’ultime mais comme rien n’est parfait, vous tombez dans l’extrême inverse. Ca ne renforcit pas votre point. Pas du tout.

    • @gl000001
      au moins mes commentaires ne sont pas racistes comme votre premier message du billet d’aujourd’hui… mais je vous entend deja, vous faites “de l’anecdote” c’est ca? c

      si MCL avait posté mon premier message, vous auriez constaté que mon 2e message n’etait qu’un petit ajout. petit ajout qui defend la pertinence de son article vis a vis des commentaires negatifs venant d’autres intervenants comme vous avez pu constater

      la raison que je precise que le ton de MCL détonne “frustré” est pour demontrer pourquoi les intervenants romanianhero et toupinc ont des reactions negatives envers MCL. je prend la peine de dire que contraire a ce qu’ils avancent, les propos avancés par MCL sont pertinents – alors pourquoi est-ce que des lecteurs a ce qu’il parait intelligents interpretent mal le texte de MCL? je propose: parce que le texte est negatif et condescendant.

      les memes concepts avancés par MCL recevraient une reaction positive si le texte etait ecrit en “highlightant” les bons points d’ailleurs, sans avoir a descendre la situation d’ici

      mon but etait de cerner pourquoi les mauvaises reactions au texte, pas de descendre le texte

      et vous? que proposez vous a part chialer contre les chialeux? des couvertures sur les terrasses… ok au mois de novembre et debut decembre. on fait quoi en jan-fev-mars sur la terrasse? en passant, je les ai vues moi aussi les terrasses avec couvertures en hollande et au danemark – toujours accompagnés d’une de ces grosses chauffrettes qui “chauffe dehors”. tsk tsk, pas tres ecolo. c’est pour ca qu’on a inventé 4 murs pis un toit.

    • @gl000001
      “Vous voulez l’idéal, l’ultime mais comme rien n’est parfait”

      c’est une blague? je presume que vous n’etes pas resident de Montreal

      je suis ce qu’il y a de plus chauvin en tant que montrealais, dans le sens que “Montreal can do no wrong”. je regarde ma ville avec les lunettes ce qu’il y a de plus rose, je lui pardonne tout.

      mais caline de bine qu’il y a des vidanges en bordure d’autoroute et sur les rues!!! on dirait quasiment que c’est une blague tellement que c’est grave

    • @gl000001
      “certains chialent contre la “faiblesse” de son texte. C’est un texte pour un blogue pour susciter la discussion. Pas un reportage étoffé (…)”

      ah ah ah !!! arretez c’est trop beau, vous chatouillez vraiment ma corde de baveux. voici la presentation de MCL en haut de page:

      “je suis tombée sur ce texte que je re-publierais demain matin sans en changer une virgule. Au cas
      où vous l’auriez manqué…. Parue en 2009.”

      c’est pas un post de blogue elle a ecris sur son i-pad en attendant l’avion ou entre 2 services au resto, c’est un vrai de vrai article de reportage, avec entrevues, citations et tout

      coudonc, etes vous de famille pour couver MCL comme ca? c’est une grande fille capable de se defendre. je n’insulte pas sa personne, alors il est où le probleme?

      ps. selon vous, MCL a le droit d’ecrire des textes rapidos un peu tout croche, mais les intervenants du blogue devraient ecrire des pulitzers? vous ne pourriez pas accorder un peu de slack pour les posts ecris rapidement pour les autres?

    • Essentiellement, mon premier message qui n’a pas passé disait: il n’y a personne au municipal qui empeche activement des projets pour “mieux vivre l’hiver”

      Naviguer sur le fleuve l’hiver? pourquoi pas. Si c’est viable, une entrerprise privée le proposera. Il y deja les bateaux-mouches etc sur le fleuve, j’imagine qu’il suffit de demander un permis?

      Activités a Montreal l’hiver: nos superbres parcs (de veritables forets, en fait) municipaux. personelement, je connais surtout le Mont-Royal et les parcs de Saraguay/Bois-de-Liesse qui sont en fait connectés, ou presque. Le Lac des Castors et son chalet sont merveilleux, et le Bois-de-Liesse en a 2: l’Accueil des Champs et la Maison Pittfield (qu’on peut louer pour des fetes/evenements, SUPERBE l’hiver. Si vous voulez un endroit magique pour votre party de bureau a Noel, faites vites, et ce n’est meme pas cher).

      Des centaines de km de ski de fond, activité en nature pour enfants, visites guidées dans les sentiers la nuit pour explorer la faune, camps de jours pour enfants qui coute des peanuts et j’en passe

      S’il y en a qui trouvent que Montreal n’accepte pas assez son hiver, alors lachez vous lousse, partez une association et arretez de blamer les gouvernements pour tout.

      Copenhague n’est pas un petit peu moins froid que Montreal, c’est pas mal moins froid, genre Vancouver. Stockholm c’est comme Toronto – quelques pics tres froids, mais pas pour longtemps.

      Je relis le texte de MCL, et je ne vois a aucun niveau où il y aurait responsabilité du municipal. Tel que mentionné plus haut, le municipal fait deja un superbe travail avec nos parcs (quoique la patinoire au bout de ma rue pourrait etre un mieux entrenue, pis le mautadit de chalet pour changer nos patins est barré la moitié du temps, grrr).

      Pour les reste, je laisse l’initiative a l’entreprise privée et aux particuliers passionnés d’innover – if you build it, they will come

    • “Certains répondront sûrement que notre climat et le leur ne sont pas comparables. Que l’hiver de Stockholm, par exemple, n’est pas aussi froid ni aussi enneigé qu’ici. C’est vrai. Mais la différence n’est pas gigantesque. ”

      (Tousse tousse tousse…)

      Température moyenne pour Stockholm :
      Mois = moyenne min. / moyenne max.
      Décembre = -3,2°c / 1,1°c
      Janvier = -5,0 °c / -0,7 °c
      Février =-5,3 °c / -0,6 °c
      Mars = -2,7 °c / 3 °c
      Réf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Stockholm

      Température moyenne pour Montréal :
      Mois = moyenne min. / moyenne max.
      Décembre = -9,3°c / -1,4°c
      Janvier = -14 °c / -5,3 °c
      Février =-12,2 °c / -3,2 °c
      Mars = -6,5 °c / 2,5 °c
      Réf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Montreal

    • @nadagami

      J’ai cru comprendre que les Iroquois etaient sedentaire et faisait beaucoup de culture, alors que les Hurons/Algonquins etaient nomades.

      C’est vrai que ca fait bizarre de lire que les Amérindiens etaient “plutôt campagnards” (t’sé genre, duh), mais peut etre que ce type en sais plus que nous…

      De mon côté, j’allais rire du terme “contrainte biogéographique” – pourquoi le “bio”, la contrainte est geographique et c’est tout, non? Mais bon avant de dire une niaiserie (ca m’arrive) j’ai googlé, et j’ai trouvé que le “bio” etait necessaire pour determiner la relation de la vie (bio) avec son environnement.

      Je trouve quand meme que c’est redondant, le “bio” est une evidence a mon avis, c’est clair que la contrainte geographique est en relation a la vie qui s’y sied – mais bon, il y a des limites a critiquer les gens.

      dixit le gars qui critique votre critique…

    • @FreddyMercury

      A cause de l’annonce de Bell, votre nom me ramene cette toune qui est pogné dans ma tete depuis que les Canadien sont en series. Une chance que j’aime la toune

      I want to break free
      I want to break free
      I want to break free from your lies
      You’re so self satisfied I don’t need you
      I’ve got to break free
      God knows, God knows I want to break free.

    • @ chabanel,

      Depuis quand je ne sais trop on me dit que je ressemble à un indien, pas de l’Inde, mais quand même à un indien. Donc, avec le temps, je me suis dit que j’avais du sang indien dans les veines. Jeune, j’en tenais plus ou moins compte sauf que chaque fois que je croisais un vrai indien, il me saluait. Ça faisait bizarre parce que je découvrais alors faire partie d’une gagne, ou si vous préférez, d’une bande bien que jamais mes proches n’en aient fait mention.

      En somme, je suis un pure laine et en même temps, je n’en suis pas un. Et pour dire vrai, quand je me retrouve juste avec des pures laines, ça ne marche pas. Je trouve la pensée pure laine trop sédentaire, trop vide de mouvement ou encore, pas assez nomade.

      Après avoir cherché, aujourd’hui je sais d’où vient ce sang amérindien qui coule dans mes veines. Sauf que plus le temps avance plus je réalise avoir des intérêts qui m’éloignent des pures laines. Je l’ai dans le sang. Et quand je lis que les autochtones sont des campagnards, il y a quelque chose en moi qui dit non.

      Bon, entéka, ce sont mes bebelles à moi tout ça sauf je me permets quand même de dire que si les gens veulent vraiment comprendre le sens du mot Québec ils doivent penser en amérindien.

      Note : depuis longtemps, je suis à la recherche d’une personne qui comme moi se serait intéressée au mot Québec; il y a un secret dans le mot Québec et j’aimerais savoir s’il y a une autre personne qui l’aurait découvert (je suis sérieux, ce ne sont pas des niaiseries).

      Daniel Verret

    • @chabanel
      “mais caline de bine qu’il y a des vidanges en bordure d’autoroute et sur les rues!!”
      J’en ai vu à New York, Vienne, Paris, Marseille … Toutes les grandes villes sont comme ça.

      “selon vous, MCL a le droit d’ecrire des textes rapidos un peu tout croche, mais les intervenants du blogue devraient ecrire des pulitzers?”
      Je n’ai jamais dit ça. J’ai parlé du ton sur lequel beaucoup répliquent. Rien pour susciter la discussion. Juste partir des guerres de mots. Et vous en rajoutez.

      Et pour le commentaire sur les anglo-saxons, Normand Lester a écrit trois livres là-dessus. C’est du connu.

      Et la “culture campagnarde” fait référence au mode de vie centré sur les traditions et les coutumes. Contrairement à un mode de vie citadin ou la notion de progrès est plus importante. Ca vient de mon cours de géographie humaine au CEGEP.

    • @gl000001

      ah bien sur, ou avais-je la tete, si Normand Lester le dit…

      pas sur que je mettrais Vienne dans la meme phrase que Marseille. Clairement vous n’etes pas a Montreal ces jours-ci, vous verriez que c’est particulierment sale dernierement. pire qu’un printemps “normal”

      a part la couverture quand il fait froid, quel est votre apport au sujet, Monsieur J’aime-susciter-les-discussions? je ne descend pas les couvertures, c’est une superbe invention, je suis un grand fan des couvertures. a moins que vous soyez “culture campagnard”, axé sur les coutumes et traditions? mais vous etes sur le blogue de MCl, c’est tres branché et moderne comme blogue, toujours a l’affut des nouveautés. nous sommes ouverts a du nouveau, les couvertures ca fait tellement “Ice Age”.

    • @nadagami

      je suis comme vous! un nom de pur laine, du sang surtout pur laine, mais avec un peu de sang autre… mais je suis si foncé et frisé que j’ai l’air arabe, ou juif marocain (je travaille dans la schmatta)

      ca aide a donner une autre perspective en reaction aux purs laines. assez special de se faire dire “de ou tu viens, t’es pas quebecois?” par une gentille madame qui le dit sans aucune malice ou arriere-pensée quand t’as 10 ans. quand c’est mechant on ecoute meme pas, mais quand c’est dit juste comme ca par une gentille personne, ca fesse

      mettons qu’apres ca, la charte qui nous est presentée avec les meilleures intentions, on y crois pas trop. les mechants c’est facile de les voir venir. ce sont les gens avec de bonnes intentions qu’il faut se mefier

      en réponse a votre interrogation au mot “Québec”: vous me faites penser au roman “La Pendule de Foucault” de Umberto Eco. La morale de cette histoire est, essentiellement, faites attention de ne pas voir des significations partout. c’est la nature humaine de vouloir tout categoriser, y trouver LA formule, mais ca devient dangereux, surtout quand les autres pensent que vous avez trouvé la reponse. plus on nie ne pas avoir trouvé de reponse, moins on nous crois

      et il ne faut pas jouer avec les gens qui recherchent la verite. ce sont les plus dangereux, ce qu’on appelle des fanatiques

      En tout cas M Verret, je vous lis depuis un bout sur les blogues, et vous êtes un spécial. merci de changer le décor! c’est toujours plaisant

    • Salut Marie-Claude,
      Tu peux en ouvrir un café-terrasse sur le bord du fleuve avec des fleurs et des folies
      architecturales. Tu peux construire un casino dans les iles de Sorel aussi.
      Mais chialer parce qu’il n’y en a pas…
      Autrement dit toi tu voudrais que quelqu’un d’autre ouvre un café sur le bord du fleuve
      avec plein de lumiere qui paye 12 000$ d’hydro par mois pour que TOI tu ailles boire ton
      ti-café avec ta tite brioche pis ton ti-pourboire… hahaha

    • Mme Lortie, je suis entièrement d’accord avec vous, l’hiver et son climat, il vaut mieux vivre avec et en profiter que d’essayer de le combattre car nous ne gagnerons pas!!!

      À Chabanel, s.peter et compagnie, lorsque on n’est pas content, on packe ses choses, on vend sa maison et on déménage au lieu de s’empoisonner la vie!!!! Essayer-le, vous aller voir, ça fais du bien pour le moral!!! Bonne journée

    • Et en passant, je suis 100% d’accord avec gl000001, les gens ne sont jamais content, en particulier chabanel, le texte est trop long, trop court, pas assez profond, trop songé, pas assez élaboré…………cé un blogue, pas un poème de Beaudelaire!!!

    • @steduf

      Pfff – ni vous, ni gl000001 n’avez activement participé au blogue. Pas un commentaire pertinent ou constructif sur le sujet de votre part.

      Je suis peut-etre desagreable desfois (ou souvent), je tente d’etre drole ou de faire mon smatte et ca tombe a plat… sur et certain que j’essaie de noyer le poisson a force d’insister… mais s’il n’y a quelque chose que je ne suis pas c’est pessimiste, ni une victime.

      Je preconise de prendre les choses en main. Pas de faire le gerant d’estrade.

    • @chabanel
      J’ai apporté une précision sur ce que disait l’urbaniste. Mais vous l’avez rejeté. Et je trouve ça particulièrement constructif de remettre à leur place les gens irrespectueux.
      Et vous n’êtes pas pssimiste mais vous exagérez juste beaucoup sur la propreté de la ville.

    • @gl000001

      Chabanel n’exagère pas lorsqu’il parle de la propreté de la ville. C’est vrai par contre que le printemps tarde à arriver cette année, ce qui ralentie surement le ménage. Reste qu’habituellement, au 30 avril, la ville rayonne beaucoup plus que présentement.

    • @phil8791
      Regardez plus haut. Il parle de l’état de délabrement de la ville. Il ne semble pas faire référence qu’à ce moment-ci.

    • @gl000001

      Je crois qu’on s’éloigne un peu du sujet, mais bon. Encore une fois, Chabanel, à mon avis, dit vrai. Que ce soit ce printemps ou en général, Montréal est une ville à deux face. Oui son Centre-Ville et autres quartiers peuvent être charmants mais il reste que beaucoup d’infrastructures laissent à désirer. Avez-vous pris le boulevard l’Acadie dernièrement en direction sud en partant par Jean-Talon ? Avez-vous roulez sur le Boulevard Lasalle à Verdun ? Ou sur St-Jacques dans le coin de Montréal-Ouest ? C’est beau et propre Montréal ?

      J’adore ma ville, tout comme Chabanel et vous. Ceci dit, je ne la voit pas aussi parfaite que d’autres.

      Mais bon, comme je disais, on s’éloigne du sujet… Est-il vraiment nécessaire de continuer cette “non-discussion” ?

    • @phil8791

      vous etes bien gentil d’elaborer mes points

      je crois que vous voulez plutot dire prendre l’Acadie vers le nord a partir de Jean-Talon… si vous prenez l’Acadie vers le sud a partir de JT, vous faites a peine 100 pieds pis l’Acadie termine a Beaumont

      Et en effet, l’Acadie est particulierement sale.

      Et Cote-des-Neiges, comme le metionne souvent Fritz? une honte

    • effectivement, vers le Nord… Mais essentiellement, la partie de l’Acadie entre Jean-Talon et Crémazie (ou la 40).

      Et ne blâmez pas les résidents de Parc Extension… c’est pas bien mieux à Ville Mont-Royal en commençant avec cette haie mal entretenue qui empêche les résidents de Parc Ex de traverser VMR.

    • Pour en revenir au sujet, à mon avis, ce n’est pas les différences de température et autant les finances des villes qu’il faut comparer mais plutôt le système des employés de la ville. Autrement dit, ce que je voudrais savoir est si les syndicats sont aussi forts à Stockholm qu’ils le sont au Québec.

      Bien triste cette histoire de cycliste happée par un camion. Ces viaducs sont effectivement mortels. Celui de la rue St-Laurent est supposé être re-dessiné pour protéger davantage les cyclistes. Beau projet… Sauf que les travaux ont commencé au printemps 2013 et ne semblent même pas proche d’être terminés. J’ai passé par ce tronçon du boulevard St-Laurent presqu’à tous les jours l’an dernier et j’ai rarement vu plus de 3-4 employés travailler en même temps. Bien souvent, il n’y avait personne. Ça va prendre 1 an et demi pour ce projet… une vraie honte.

      C’est pas l’hiver le problème au Québec…

    • @FreddyMercury : merci pour la précision. Mme Lortie aurait dû faire du journalisme et vérifier. Quoique journalisme et vérification des faits, je ne suis plus certains que ça va ensemble.

    • @phil8791
      ” Ceci dit, je ne la voit pas aussi parfaite que d’autres.”
      Qui parle de perfection ? Pas moi en tout cas. Je dirais que je suis juste moins “moins pessimiste”. Dommage que voyiez ça comme une non-discussion.

      Et c’est quoi qu’on remarque avec presque tous les endroits plus sales que vous mentionnez ? La plus grande concentration de camions ou un plus grand achalandage automobile. Il ne faut pas s’attendre à grand chose lorsqu’il y passe des milliers de chars pour chaque piétons. C’est la même chose partout dans le monde.

    • «Juste ce fonctionnaire/politicien classique et interchangeable qui nous répète depuis toujours, en toutes circonstances, que peu importe le projet, ce n’est pas possible, parce que… Parce que l’hiver.»

      L’hiver entre les deux oreilles. Je vois deux raisons à cela:
      1) Le manque d’initiative est ancré depuis longtemps dans l’esprit fossilisé des petits gestionnaires montréalais. On semble avoir bien intégré la notion qu’il n’est plus possible de faire quoique ce soit dans cette ville. «Il y a plus urgent que ça. On n’a jamais fait ça. Trop difficile. Trop risqué. Trop cher.» L’hiver est donc le prétexte idéal pour ne rien faire et laisser la ville dépérir tout doucement.
      2) Nous ne sommes toujours pas le peuple nordique que nous croyons être. Contrairement aux Scandinaves, nos racines septentrionales sont encore trop récentes pour être pleinement assumées. Au fond de nous, nous en voulons probablement toujours un peu à nos ancêtres de ne pas avoir pris le bateau pour les Antilles ou la Louisiane plutôt que celui pour la Nouvelle-France.

    • @A.Talon

      je suis d’accord avec vos propos. Par contre, au pint 1, je dirais que la situation s’améliore grandement. Quelques activités hivernales intéressantes ont vu les jour au cours des dernières années. Montréal en lumière par exemple ou le igloofest. Mais reste que ça pourrait être plus.

      Moi, ce n’est pas au manque de motivation que j’attribue cela mais davantage au contentement des gens. Nous sommes tellement heureux de dire que nous sommes l’une des plus belles villes au monde qu’on oublie que la métropole pourrait être grandement améliorée.

      Un exemple: à chaque fois qu’une personnalité publique passe au Québec, les journalistes posent toujours la même question: que pensez-vous du Québec. Et quand la personne répond qu’elle adore Montréal, que c’est une de ses villes favorites, on ne manque pas de le mentionner et on se donne une grosse tape dans le dos. Parce qu’évidemment, cette personne ne dit pas la même chose lorsque qu’elle va dans d’autres pays et villes. Ridicule…

      C’est beau Montréal… mais ça pourrait être mieux.

    • @gl000001

      la “non-discussion” fait référence au fait que la plupart de vos commentaires n’avaient rien avoir avec le sujet mais que vous envoyez plutôt des reproches aux intervenants.

      Si vous voulez qu’on discute de votre dernier commentaire par contre, pas de problème:

      donc les routes sont mauvaises à cause des camions lourds ? Parce que vous en voyez tant que ça des camions lourds sur Cote-des-Neiges, l’Acadie, etc. ? Come on… La plupart des ces routes ont été refaite en partie (ou en totalité) dans les dernières années.

      Toujours de quoi pour excuser Montréal (n’est-ce pas d’ailleurs le point de Marie-Claude Lortie ?).

      Moi je me dis, si au Québec, nous avons tant de gens qui roulent, tant de camions lourds sur nos routes et des hivers froids, nous devrions être leaders dans le domaine des infrastructures. Nous devrions avoir trouvé de quoi d’innovateur (nous pourrions être experts dans les conditions climatiques difficiles) qui durerait et qui ferait de Montréal une ville et province propre et moderne bien au delà de ce qu’elle est.

      Mais non, au Québec, c’est la gratuité scolaire et l’exode des cerveaux…

    • @phil8791
      Chabanel était hors-sujet en “supposant” que MCL était frustrée. Ca ne fait pas avancer le débat. Au contraire.

      L’Acadie, oui. Il y en a des camions de livraison. Il y a beaucoup de commerces de distribution de fruits dans ce coin. Côte-des-Neiges, il y a beaucoup de petites épiceries donc beaucoup de camions de livraison.

      “Toujours de quoi pour excuser Montréal ” J’ai pourtant mentionné que c’était partout pareil ou il y avait beaucoup de trafic. Pas de pick & choose s.v.p.

      La commisions Charbonneau n’est pas en train de nous démontrer qu’on se fait enfirouaper par nos leaders mafieux en infrastructures. Ils boostent les prix et descendent la qualité. Doublement enfirouapé. Et je le dis depuis bien avant la Commission. Rien à voir avec les écoles.

    • @gl000001

      La Commission Charbonneau, c’est pour calmer la grogne. C’est comme quand ils alertent les médias pour que ceux-ci soient sur place lorsque la police arrête 15 vendeurs de drogue au Centre-Ville. Ce sont des opérations marketing pour duper les citoyens. C’était comme ça dans au début du XXe siècle et ce l’est toujours aujourd’hui.

      Continuez d’accepter…

    • @phil8791
      “Et je le dis depuis bien avant la Commission. ” -gl000001
      Ai-je l’air d’accepter ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité