Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 10 octobre 2013 | Mise en ligne à 15h57 | Commenter Commentaires (85)

    La grande Alice

    Capture d’écran 2013-10-10 à 15.51.10

    L’écrivaine canadienne Alice Munro vient de gagner le prix Nobel de littérature.
    Bravo, bravo, bravo.

    Quel honneur spectaculaire pour cette écrivaine sensationnelle – la Tchékov canadienne a-t-on dit d’elle — que j’ai découverte en 1987 — oui, j’avais 3 ans et je savais déjà lire — dans un cours de science politique sur la pensée féministe à l’université. La nouvelle était Boys and Girls. Garçons et filles.

    À lire, une entrevue accordée à l’hebdomadaire New Yorker, qui donne une image charmante de cette grande dame toute en discrétion.
    Mes citations préférées:

    “I was brought up to believe that the worst thing you could do was “call attention to yourself,” or “think you were smart.”

    “It wasn’t the housework or the children that dragged me down. I’d done housework all my life. It was the sort of open rule that women who tried to do anything so weird as writing were unseemly and possibly neglectful.”

    “I have never kept diaries. I just remember a lot and am more self-centered than most people.”

    “On m’a élevée en me laissant croire que la pire chose qu’on pouvait faire était d’attirer l’attention ou donner l’impression d’être intelligente.”
    “Ce n’est pas le travail ménager ou les enfants qui me pesaient. J’avais fait du travail ménager toute ma vie. C’était cette règle voulant que les femmes qui essayaient de faire des choses étranges, comme écrire, étaient inconvenantes, probablement négligentes.”
    “Je n’ai jamais tenu de journal. Je me rappelle beaucoup et je suis plus centrée sur moi-même que la plupart des gens.”


    • On gage combien que les écoles, je me sens obligé d’ajouter québécoises, n’en profiteront pas plus pour l’ajouter à leurs suggestions de livres à lire…?

    • Vous l’avez rencontrée en 1987 alors que vous aviez trois ans et vous êtes journaliste à la Presse depuis 20 ans selon votre bio à côté de la photo. Vous êtes vraiment précoce. Je ne serais pas du tout surpris que vous aussi receviez un jour un prix Nobel.

    • Donc vous avez commencé à travailler à la presse à 9 ans après votre maîtrise, mes félicitations!

    • Quelle belle femme! Elle respire la joie de vivre et une calme assurance. J’ai hâte de la lire.

    • Prenez garde au gluten Mme Lortie, y parait que ça cause de la confusion dans la perception du temps et de l’espace

    • Je vous félicite également pour votre précocité en lecture. Je vous encourage maintenant chaleureusement à suivre des cours de ponctuation.

    • « … C’était cette règle voulant que les femmes qui essayaient de faire des choses étranges, comme écrire, étaient inconvenantes, probablement négligentes.” »

      – — –

      C’est curieux. Mon ex tenait des propos semblables à mon égard.

      daniel verret nadagami

    • ddendun à mon commentaire de 16h15

      J’ai écrit “Vous l’avez rencontrée en 1987″ alors que vous avez écrit: “…que j’ai découverte en 1987 – oui, j’avais 3 ans et je savais déjà lire – dans un cours sur la pensée féministe à l’université…”. Je m’excuse de cette petite erreur de lecture (j’ai appris à lire à 5 ans seulement et ça finit par me nuire).

      Donc, à 3 ans vous saviez lire et vous étiez à l’université, ce qui est déjà assez remarquable. Ce qui est tout aussi remarquable est qu’à ce jeune âge vous ne vous contentiez pas de lire des textes pour enfants, mais vous avez “découvert” Alice Munro (dans la version anglaise, je présume). Bon, “Boys and Girls” c’est peut-être abordable quand on a 3 ans, surtout s’il y a des illustrations. Puis, il y 20 ans, alors que vous aviez autour de 9 ans, vous êtes entrée comme journaliste à La Presse.

      Impressionnant sur toute la ligne!

    • Woew, y a une bande de génies ici pour qui le deuxième degré c’est “medium” sur une cuisinière…

      Bon, je vais me dévouer. Madame Lortie fait de la coquetterie féminine liée à son âge.

    • “«Elle écrit sur les femmes et pour les femmes, mais elle ne diabolise pas les hommes», dit David Homel”
      Elle devrait plutot avoir le prix Nobel de la paix ;-)

      On va essayer de trouver ça à la bibliothèque. Ca semble valoir la peine.

    • Elle a un beau sourire ,plutot sympathique,

    • Aaaah le 3 ans, doit être une petite coquille.

      Marie-Claude Lortie est entrée à La Presse comme stagiaire à la fin du printemps 1988, elle avait 22 ans.

      http://www.banq.qc.ca/HighlightPdfWithJavascript/HighlightPdfWithJavascript?pdf=http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4826132&page=2#navpanes=0&search=%22marie-claude%20lortie%22

    • Oups ! Si c’était pour ne pas dire son âge et faire un mot d’esprit bien je l’avais raté…

    • Oui, bravo. Elle est une femme remarquable et ses livres sont magnifiques. À lire absolument.

    • @lecteur_curieux 19h56

      Madame Marie-Claude Lortie vient d’écrire qu’elle avait 3 ans en 1987. Ce n’est pas compliqué à comprendre. Si elle est vraiment entrée à la Presse en 1988, comme vous dites, elle avait à peu près 4 ans à cette époque. Ça ferait donc 25 ans qu’elle travaille à La Presse alors qu’elle parle de 20 ans dans sa bio. De ceci je conclus que

      1) sa bio sous sa photo ci-haut n’a pas été mise à jour depuis longtemps;
      2) elle s’est royalement trompée dans son texte ci-dessus;
      3) elle n’a pas pris la peine de se corriger.

      À mon avis, les journalistes ont le devoir d’être précis et de ne pas écrire n’importe quoi. Ils peuvent évidemment se tromper de temps en temps, comme tout le monde, mais quand ils se trompent ils ont le devoir de corriger leurs erreurs le plus vite possible, surtout si celles-ci leur ont été signalées par plusieurs lecteurs.

    • @ fritz2,

      Vous déchirez votre chemise pour absolument rien.

      Madame Lortie fait dans la coquetterie féminine. C’est un clin d’oeil, comme si elle sous-entendait à la blague qu’elle n’a que 26 ans, ou à peu près.

    • C’est incroyable ce qu’il faut expliquer à des lecteurs comme fritz2!

    • Il y a quelques jours, j’ai écrit sur l’un de ces forums (Stéphane Laporte et sa “photo du but du siècle”) que les gens devraient se donner dix secondes avant de sauter sur leur clavier pour écrire pour réfléchir à ce qui est VRAIMENT écrit.
      Je vois que, comme d’habitude, ces forums attirent leurs lots d’excités… Faut vraiment ne pas avoir d’humour et de “second degré” pour croire que Mme Lortie prétend sérieusement avoir 3 ans quand elle a commencé à lire Alice Munro et qu’elle est entrée à la Presse à 9 ans.
      Si j’étais elle, je me sentirais bien triste aujourd’hui de voir qu’une proportion non négligeable de mes lecteurs n’a absolument, mais absolument aucun recul…
      Foglia écrit sur ces zozos et j’avoue avoir toujours pris cela avec un grain de sel. À la lecture de ces forums, je me rends compte qu’il est probablement en deçà de la réalité.

      Quant à Alice Munro, je ne me sens pas la compétence pour discuter des critères qui l’ont vue préférée aux autres, mais je trouve plutôt sympa qu’une auteure de nouvelles qui, vue la fréquence à laquelle elle publie, ne doit pas sauter sur son clavier inutilement, elle…, ne cherche ni la gloire, ni la célébrité et qui parvient néanmois à laisses sa marque de si brillante façon.
      Dommage pour Bob Dylan (l’an prochain?) mais bravo à Alice!

    • Dire que tous ces gens ont droit de vote!

    • “I was brought up to believe that the worst thing you could do was “call attention to yourself,” or “think you were smart.”

      – — –

      Encore une fois, c’est curieux.

      Dans cette courte phrase, prononcée par une femme, une anglophone du Canada, et phrase que je viens de relire je ne sais trop combien de fois, je me retrouve, moi, le Francoquébécois.

      On dirait un résumé de l’histoire politique du Québec francophone des cinquante dernières années : attirer l’attention et se croire intelligent.

      « I [...] am more self-centered than most people. »

      Et toujours de plus en plus curieux, ils sont nombreux au Québec à répéter, chaque fois que l’occasion se présente, que les Francoquébécois sont trop centrés sur eux-mêmes et pas assez ouverts sur le reste de la planète.

      Pourtant, la clef du succès est là : être plus que les autres centré sur soi.

      … et soudain, alors qu’on ne s’y attendait pas du tout, une Anglo-canadienne est devenue la muse du mouvement souverainiste québécois.

      But no bell for me!

      daniel verret nadagami

    • @Fritz2
      “On reproche la coquetterie aux femmes, c’est reprocher aux roses leur charme.” -Hypolite de Livry

    • @Jaypee2

      T’es sérieux dans ce que tu écrit? Voyons donc tout le monde l’a catché la phrase de mme. Lortie. C’est toi qui prends tout au 1er degré à moins que ton intervention ne soit du 2e degré aussi. mmmmmm troublant!

    • Combien de prix Nobel, déjà, pour notre Québec si cultivé par rapport au “reste of Canada”, enfin, selon la communauté artistique québécoise?

    • @Jaypee2 Correction: Tout le monde à part Fritz2, à moins qu’il ne soit dans le 2e degré aussi.

    • J’ai trouvé la réponse:

      0 prix Nobel depuis 1901 pour le Québec qui se croit si cultivé par rapport au reste du Canada.

      6 prix Nobel pour le reste du Canada: Aliice Munro, Frederick Banting, Lester Pearson, John Polanyi, Michael Smith, Bertram Brockhouse. Ne sont considérés que les Canadiens qui ont passé une large partie de leur vie active au Canada.

    • @obam
      “Ne sont considérés que les Canadiens qui ont passé une large partie de leur vie active au Canada.”
      Il y a des gens qui essaient d’unir les gens. Il y en a d’autres qui les divisent. Vous en êtes un.

    • Vous saviez lire à 3 ans et vous ne savez toujours pas écrire?

    • @ obam

      Salut Respextable, ça va? Ca faisiat longtemps…

    • @jayppee: La joke à MCL est celle çi: Elle n’a pas une prose naturelle enfin pas extraordinaire pour une journaliste. Il est donc impossible qu’elle sachait lire à 3 ans. Rien à voir avec 1987. Lortie est née début 70. Il s’agit de clin d’oeil de modestie qu’elle t’a fait. Et t’as pas catché?

    • @gl0001, en fait, j’additionne. C’est tout ce que ça prend pour compter des prix Nobel. Si j’avais attaché la même importance à un Nobel qui a vécu 1 an au Canada et à un autre qui y a vécu plus de 50 ans, quelqu’un m’aurait blâmé avec raison. Si on considère tous ceux qui ont passé un peu de temps au Canada, le nombre de prix Nobel monte, mais serait-ce un décompte vraiment instructif?

    • @obam
      Combien de nobélisés l’ont eu dans leur état/province de naissance, dans leur pays de naissance ? Nobel voulait la paix dans le monde. C’est pas en divisant par pays/province/ville/quartier/indicatif régional qu’on va l’avoir. Votre message de 8:00 n’était pas instructif.

    • Dommage que les québécois, je parle ici des journaux, magazines, télévision d’État ne s’intéressent absolument pas à ce qui se fait du côté du reste du Canada.

      Et, malheureusement l’inverse est vrai aussi. Il suffirait d’un peu d’ouverture au lieu du nombrilisme, dont on souffre tous.

    • Merci de la nouvelle Mme Lortie. A peu pres aucun autre media franco de la province ne l’a mentionné

      Je suis un homme dans la mi-trentaine, et je ne comprend pas ce sentiment d’infériorité des femmes auquel vous faites souvent reference.

      Mais dans le fond, je dois etre dans le champ parce que la pilote d’essai de F1 Maria de Villota, retrouvée morte hier dans sa chambre d’hotel a l’age de 33 ans, a le meme refrain.

      Pourtant, la generation “Passe-Partout” des 40 ans et moins ont ete elevés en tant qu’egaux, il me semble… du moins lors de l’enfance.

      Peut-etre qu’a l’adolescence c’est different?

      En tous cas… je trouve desfois qu’a force de discuter du sens d’inferiorité des femmes – du “plafond de verre” qui retient leurs ambitions, on le cimente dans l’imaginaire, alors qu’a mon avis, sauf exceptions, ce concept n’est plus du tout pertinent.

      Ca me rappelle l’episode des Simpsons où les “statues” de compagnies prennent vie et detruisent la ville. Personne ne sait comment les arreter, jusqu’a ce qu’un dirigeant de cie de Marketing dise a tout le monde qu’en fait les statues sont des produits de Marketing, et que la seule facon de les arrter est de les ignorer. A force de les regarder, on reconnait leur pertinence et existence.

      Nous avons tous notre lot d’encouragements et de detracteurs… faut se concentrer sur les encouragements, et ignorer les detracteurs.

      Votre post sur Alice Munro tombe bien sur dans la categorie “encouragement”, parce qu’il est toujours bon de reconnaitre le succes. Mais je trouve ca dommage que l’adversité qu’a connu Mme Munro soit en fait le veritable sujet du post, son succes semble tomber 2e en tant que nouvelle.

      Ca sonne comme du pelletage de nuage, ou couper les cheveux en 4… je jase…

    • @jaypee2

      Vous vous trompez, le nouveau pseudo de Respectable est SPQR.

    • @gl000001, 0 pour le Québec et 4 pour le Canada: Alice Munro, Frederick Banting, Lester Pearson, et Bertram Brockhouse sont nés au Canada, ont vécu la majeure partie de leur vie au Canada et ont fait au Canada le travail qui leur a valu le prix Nobel.

      Ça vous satisfait? Mais pourquoi avez-vous posé une question qui divise selon vos propres critères? Serait-ce que vous comprenez enfin que s’instruire n’est pas diviser mais se cultiver et en sortir grandi?

    • @obam
      C’est vous qui divisez entre ceux “ayant habité assez longtemps au Canada”, ceux qui viennent du Québec. Vous le faites pour le Québec mais pas pour tous les états américains. C’était ça le point.
      Deux divisions s’annulent ?

    • @ angel_eyes

      C’est vrai, mais pourtant Obam (qui n’a pas démenti en passant) donne dans les mêmes obsessions que notre respectable bien aimé: le Prix Nobel et le Québec, admiration pour Harper, Québec bashing… même les petites phrases sentencieuses typiques (voir l’intervention de 12h26 à http://blogues.lapresse.ca/lagace/2013/10/02/journalistes-et-harper-pourquoi-acceptons-nous-cela/)…

      Serait-ce un autre avatar de notre ami à la personnalité décidément bien multiple?!?!

    • gl etc: C’est toi qui divise. Tu nous montres qu’il y a 2 types de commentaires:

      1) Les sottises;
      2) Les rationnels;

    • @jaypee2

      Hum… les interventions d’Obam ne me semble pas assez incohérentes pour être celles de Respectable.

      @SPQR

      Les tiens appartiennent définitivement à la première catégorie.

    • @ obam, “Combien de prix Nobel, déjà, pour notre Québec si cultivé par rapport au “reste of Canada”, enfin, selon la communauté artistique québécoise?”

      C’est quoi cette histoire? le premier rendu à 10 remporte un Nobel de chocolat?

    • @S.P.Q.R.
      Je vous remercie de dire que mes commentaires sont rationnels. Je “respecte” votre opinion.

    • Si elle eut été un homme elle ne l’aurait pas nommer! C’est ça qui choque à la longue Jayppee.

    • @ respectable… euh… S.P.Q.R.

      “Si elle eut été un homme elle ne l’aurait pas nommer!”

      Si j’arrive à déchiffrer ton charabia, je crois comprendre que tu prétends que le comité du Prix Nobel n’a nommé Alice Munro que parce que celle-ci est un femme.
      Tu as des preuves de ce que tu avances ou n’est-ce qu’une supposition parano aux relents misogynes typique d’une certaine orientation politique de plus?
      Et en quoi ça te choque? Toi, le fier Canadien, devrais être content de cette nomination.

    • @jaypee2
      Je crois saisir qu’il croit que MCL n’en aurait pas parlé. Ce qui est entièrement possible. Elle a parlé de Madame Munro parce que ses livres l’ont touché. Si John Smith avait été nommé, MCL en aurait parlé si elle avait lu ses livres et si ils l’auraient touché.
      Respectable fabule encore une fois sur plusieurs inconnus.

    • @jaypee: C’est GL qui a raison. En bonne féministe MCL ne fait que la promotion des femmes. Où sont les 7 Nobélisé juifs de chimie, physique et médecine de cette semaine? Tu ne verras jamais ça ici. Mais si y avait une femme là-dedans. Hola. Elle en aurait fait tout un papier. Croyez moi Jaypee.

    • @obam 11 octobre, 10h36 et gl000001, 11 octobre 11h39

      Moi je pense qu’il faut être prudent dans les décomptes de prix Nobel pour un pays, une province ou une université. Plusieurs considérations entrent en jeu dans ces calculs: 1) où est né le récipiendaire du prix Nobel; 2) quelle est sa nationalité; 3) où a-t-il fait le travail qui a mené au prix Nobel; 4) où vivait-il quand le prix lui a été décerné. En jouant sur tous ces tableaux on peut arriver à divers résultats. Par exemple, l’Université McGill s’approprie (avec raison, je pense) le prix Nobel d’Ernest Rutherford. Ça en fait donc un pour le Québec. Je pense que McGill est la seule université québécoise à pouvoir légitimement s’approprier des prix Nobel. Je n’en connais aucun pour les universités francophones, ce qui est assez lamentable.

      Ceci dit, le prix Nobel attribué à Alice Munro est un grand honneur pour notre pays. Nous devrions tous nous en réjouir au lieu d’ergoter à n’en plus finir sur les arrière-pensées de Marie-Claude Lortie. Je dois toutefois dire que son introduction avec la petite blague sur son âge quand elle étudiait à l’université n’était pas brillante et n’était même pas drôle.

    • @ S.P.Q.R.

      Et alors? Ce forum est celui de Mme Lortie. Elle y fait ce qu’elle veut et rien ne te force à le lire. Surtout, ce n’est pas un article destiné à la Presse mais un sujet de blogue.
      En passant, tu crois que la presse juive a consacré beaucoup d’espace à Alice Munro? Ben voilà. C’est comme ça: on est content quand l’un des nôtres gagne. Et on se fiche du reste.
      En passant, ta fixation sur les prix Nobel et la communauté juive tourne à l’obsession. Faut en r’venir, tu sais?!?!

    • Bravo, madame Munro. Vous avez aussi remporté à quelques reprises le prix littéraire du Gouverneur Général. On devrait enseigner votre oeuvre dans toutes les écoles.

      Au fait, les lecteurs connaissent-ils le prix Hans Christian Andersen, organisé par l’organisme IBBY’S ? C’est l’équivalent du prix Nobel en littérature jeunesse. Il récompense en général les auteurs de plus de 70 ans et couronne l’oeuvre d’une vie. Il y a quelques années, l’exceptionnel écrivain québécois Gil Tibo, auteur etre autres des séries de livres pour enfants “Simon” et “Noémie”, a été mis en nomination pour ce prix prestigieux. Il n’avait même 40 ans ! C’est tout un exploit. Même s’il n’a pas été choisi le grand gagnant cette année-là, je pense que nous devons tous être très fiers de lui.

    • @jeunefille: ce qui compte, c’est être juste dans le décompte, c’est-à-dire utiliser le même critère pour tous. Ce que j’ai fait. Si vous utilisez le critère “a fait au Canada le travail qui lui a mérité le prix Nobel”, le décompte est alors non pas de 0 pour le Québec et 4 pour le Canada, mais de:

      1 pour le Québec (Ernest Rutherford à McGill) et 7 pour le Canada: Alice Munro, Frederick Banting, Lester Pearson, Bertram Brockhouse, John MacLeod, John Polanyi et Michael Smith.

      Avant 2013, ces lauréats étai tous des hommes. Donc de peu d’intérêt pour Mme Lortie. Mais ils font l’honneur du Canada autant que Mme Munro, et devraite être autant appréciés.

    • 22 hommes vs 1 femme: c’est le décompte des prix Nobel canadiens selon Wikipedia. Je pensais que Mme Lortie serait intéressée à le savoir. Ces 22 hommes sont tout aussi grands qu’Alice Munro.

      Ça veut dire qu’avant 2013, le décompte était 22 hommes vs 0 femme. Mme Lortie avait auparavant fait une sortie féministe pour moins, comme dans l’histoire des 19 subventionnés vs aucune subventionnée. Non, Mme Lortie: 22 Canadiens prix Nobel vs seulement 1 Canadienne, c’est tout à fait normal pour la période 1901-2013.

    • @obam 12h41

      Moi aussi je pense qu’il faut utiliser le genre de critère que vous suggérez, mais il est difficile à mesurer car plusieurs prix Nobel ont réalisé leurs travaux à plusieurs endroits sur une longue période. Toutefois, la liste à laquelle vous arrivez me semble correcte.

      Petit détail: comme le Québec fait partie du Canada, il aurait été préférable d’écrire “pour les autres provinces” ou “pour le reste du Canada”.

      Tous ces prix Nobel nous font honneur mais comme bien d’autres, je suis heureuse que le dernier ait été attribué à une femme. On ne peut certainement pas reprocher à Madame Lortie d’en avoir parlé. On ne peut pas non plus lui reprocher de n’avoir pas parlé des autres prix Nobel canadiens, dont certains précèdent probablement sa naissance. De plus, la spécialité de Mme Lortie n’est pas la couverture des prix Nobel, mais la gastronomie et toutes sortes de questions qui lui passent par l’esprit mais que j’aurais beaucoup de mal à caractériser.

    • @JeuneFille, d’accord avec vous: “reste du Canada” au lieu de Canada, ce qui fait un décompte de 1 pour le Québec et 7 pour le reste du Canada.

      Comme vous avez vu au 13h24, Mme Lortie a des accès d’intérêts scientifiques dès que la proportion de subventionnés vs subventionnéEs s’écarte substantiellement de 50 % pour ce qui est des chaires d’excellence. J’avais alors fait un commentaire pertinent soulignant cet accès de féminisme injustifié, mais elle l’avait bloqué. Heureusement, la modération est maintenant faite par une tierce personne plus objective.

    • Un prix Nobel de littérature, c’est tout un accomplissement.

      Il est bon aussi d’apprendre ou de se rappeler comment les nominations sont faites, lire la section correspondante dans l’article de Wikipedia.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Nobel_de_litt%C3%A9rature

      Pour le contenu des délibérations et des 5 personnalités gardés secrets pendant 50 ans… Il serait alors intéressant de découvrir les nommés du passé.

    • Steinbeck nommé 9 fois… En 1962, cela a été la bonne année…

      http://www.nobelprize.org/nomination/literature/1962.html

    • @obam 14h26

      Je suis une scientifique et je me réjouis du succès des femmes dans les sciences et dans d’autres domaines (reconnue, par exemple par des prix Nobel, des médailles, des chaires d’excellence et des chaires de recherche du Canada). Je n’aime pas mêler la politique à la science et le féminisme ne m’intéresse pas, n’en déplaise à certaines. En particulier, je trouve que la “discrimination positive” envers les femmes (ou autres groupes) est une pratique odieuse.

    • 3 “Québécois” (enfin, ayant vécu un bon bout au Québec) ont obtenu un prix Nobel depuis 5 ans:

      1) Ralph Steinman, prix Nobel de Médecine 2011; né à Montréal, a vécu à Sherbrooke et Montréal jusqu’à l’obtention de son B.Sc. à McGill.


      2) Willard Boyle, prix Nobel de Physique 2009; a vécu à LaTuque (de 3 à 14 ans) puis à Montréal jusqu’à l’obtention de ses B.Sc. et Ph.D. à McGill;


      3) Jack Szostak, prix Nobel de Médecine 2009; cours primaire et secondaire en entier à Montréal; B. Sc. McGill.


      Eux aussi sont grands.

    • @ obam

      Je sais que ça ne sert à rien mais prétendons que tu as vraiment envie de discuter…

      “Eux aussi sont grands.”

      Qui dit le contraire?

      Maintenant, que dirais-tu de répondre à ce que j’ai écrit il y a deux jours et que tu as malacontreusement oublié:
      Ce forum est celui de Mme Lortie. Elle y fait ce qu’elle veut et rien ne te force à le lire. Surtout, ce n’est pas un article destiné à la Presse mais un sujet de blogue.
      En passant, tu crois que la presse juive a consacré beaucoup d’espace à Alice Munro? Ben voilà. C’est comme ça: on est content quand l’un des nôtres gagne. Et on se fiche du reste.

      Si tu tiens tant que ça a évoquer ces gens -qui, comme tu sais, sont grands aussi-, que dirais-tu de te faire engager par un quotidien et d’en parler tans ton blogue? Ou, tiens, parles-en sur ton propre blogue…

      En passant, juste en passant, Ralph Steinman a fait sa recherche qui a mené à son Nobel aux États-Unis, même chose avec Willard Boyle et Jack Szostak. Ca n’enlève rien à leur grandeur bien sûr sauf qu’Alice Munro a réalisé son oeuvre au Canada. Je dis juste ça comme ça…
      Tu aurais pu aussi parler de Saul Bellow tant qu’à y être…

    • Les autres prix Nobel “québécois” sont:

      1) Rudolph Marcus, Nobel de Chimie 1992 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusqu’après son doctorat ; B.Sc., McGill, Ph.D., McGill;

      



2) Sydney Altman, Nobel de Chimie 1989 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusqu’à l’entrée à l”université.




      3) David Hubbel, Nobel de Médecine 1981; cours primaire et secondaire en entier à Outremont; B.Sc. McGill; M.D. McGill.


      4) Saul Bellow, Nobel de Littérature 1976 : né à Montréal; a vécu à Montréal jusque vers l’âge de 7-8 ans.

    • Bravo Mlle Lortie
      Vous avez réussi à faire dévier le sujet du jour – une grande écrivaine qui aurait mérité mieux- sur votre histoire d’âge.

      Je ne suis pas sur que c’est ce que Mme Munro voulait dire quand il dit: faire porter l’attention sur soi-même.

    • ” — oui, j’avais 3 ans et je savais déjà lire — ” (Lortie). Et 3 lignes plus tard:
      “Mes citations préférées: “I was brought up to believe that the worst thing you could do was “call attention to yourself,” ” (Lortie)

      Flagrante contradiction entre ce qu’est la journaliste et ce qu’elle prétend aimer. Merci à Gulliver d’avoir noté la chose. :)

    • @gulliver
      Ce sont les gens qui ont été hors-sujet qui ont fait dévier le sujet. Pas MCL.

    • @obam
      Quelle analyse de texte !!! Madame Munro n’est pas d’accord avec cette pensée. Rien de contradictoire avec ce que MCL a écrit. Quelle mauvaise foi.

    • La majorité des 30 premiers commentaires étaient sur la personne de Mme Lortie: un exemple frappant de “call attention to yourself”. Heureusement, j’ai ensuite réussi à ramener la discussion sur un sujet pertinent au billet: les prix Nobel. Au lieu de fleurs, vous pouvez m’envoyer des remerciements, Mme Lortie. :)

    • @obam
      Dans le langage des fleurs vous devriez recevoir des “amour en cage” (lanterne japonaise), des boutons d’or, des dahlias, des gentianes, des gueules de loup et beaucoup de xanthium.

    • @obam 12h41, gl000001 13h44

      Moi je suis d’accord avec obam. Les premiers commentaires étaient majoritairement hors-sujet à cause évidemment de leurs auteurs, mais aussi à cause de la façon étrange dont MCL a introduit le thème de la discussion. Les choses se sont replacées et on a recommencé à discuter des prix Nobel quand obam est intervenu dans le débat. Je ne le connais pas, mais je dois dire qu’il a joué un rôle utile. Le temps est maintenant peut-être venu de clore ce débat et de passer à autre chose (mais pas encore la charte, SVP).

    • Y a-t’il encore des gens pour douter qu’obam n’est pas “respectable”? Tous les symptomes sont là.
      En prime: pas une seule fois il ne parle d’Alice Munro… Parlons-en des “hors-sujets”.

    • @JeuneFille: on voit que vous avez un esprit scientifique, c’est-à-dire empreint d’objectivité, plutôt qu’un esprit de dispute. C’est tout à votre honneur, et un signe d’intelligence que tous n’ont pas ici.

    • @jaypee2
      obam ET JeuneFille.

    • @gl000001 19h29

      Moi qui fréquente ces blogues depuis un certain temps, j’ai fini par me rendre compte que les discussions finissent souvent par dévier un peu du sujet principal. Il n’est pas si rare que ça d’être hors-sujet. Ce blogue n’est pas le pire à cet égard. Comme vous le savez très probablement, celui de Monsieur Lavoie devient chaque jour une véritable foire d’empoigne entre séparatistes et fédéralistes, quel qu’en soit le sujet.

      Dans le cas qui nous préoccupe ici, aucune question n’a été posée dans l’introduction, ce qui laisse matière à interprétation, vous l’admettrez. MCL a tout simplement dit bravo à Alice Munro à qui on venait d’attribuer un prix Nobel. À mon avis, elle a quand même commis une maladresse en faisant allusion à son âge (3 ans en 1987!), etc. Si cette petite blague amuse certains lecteurs, personnellement, je ne la trouve pas particulièrement drôle.

      Pour en revenir au thème de la discussion, il est évidemment naturel qu’on parle d’Alice Munro dans la discussion (je l’ai fait et d’autres l’on fait), mais aussi des prix Nobel de façon plus large (obam, moi et d’autres l’avons fait). Il n’y a donc pas matière à remontrance ici.

      Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

    • @JeuneFille
      Hors-sujet encore.

    • Je tiens à saluer l’esprit scientifique de JeuneFille. Cela fait changement des émotionnels de cyberpresse qui font dans la chasse aux sorcières.

    • @S.P.Q.R.

      Entre trolls, il faut bien se soutenir.

    • Ce qui renverse sur les blogues, c’est que les pseudo détecteurs de trolls et de hors-sujet accusent les autres de ce qu’ils sont eux-mêmes. La comparaison saute aux yeux:

      a) angel_eyes: 3 commentaires. TOUS hors-sujet, AUCUN instructif.

      b) gl000001: 12 commentaires. DIX hors-sujet. 3 instructifs.

      c) obam: 12 commentaires. 2 hors-sujet. DIX instructifs.

      d) jaypee: 7 commentaires. TROIS hors-sujet. UN instructif.

      e) JeuneFille: 5 commentaires. 0 hors-sujet. 4 instructifs.

      Ou encore:
      a) Obam et JeuneFille: 88% de commentaires DANS le sujet et 82 % de commentaires instructifs. Des modèles à imiter.

      b) gl000001, jaypee et angel_eyes : 27 % de commentaires DANS le sujet et 18 % de commentaires instructifs. Des modèles à éviter.

    • @obam
      J’avais fait le même constat mais je m’étais auto-censuré pcq ça ressemblait trop à une attaque. Alors allons-y:

      OBAM: 9 hors-sujet, 5 insultant pour MCL
      JeuneFille: 4 hors-sujet, 3 insultant
      SPQR: 5 hors-sujet, 3 insultant

      On a vraiment pas la même optique. Pour être dans le sujet, ça ne vous prend pas grand chose. Exemple: on parlerait de Newton et vous seriez dans le sujet en parlant de figues !!

    • @obam
      J’oubliais votre dernier message qui est du méga-trollisme, des mensonges, exagérations, mythomanie …

    • Le sujet du billet: Alice Munro reçoit le prix Nobel de littérature. Est donc dans le sujet tout commentaire sur Alice Munro, les prix Nobel, ou la littérature. Sur 12 commentaires de gl000001, seulement DEUX traitaient de l’un de ces 3 sujets. Cela est clair pour qui a des yeux pour voir et un cerveau non embué par les préjugés.

    • @obam
      Vous avec parlé des autres Nobel dans le seul but de dénigrer et d’insulter la blogueuse. Je suis très désolé que mes messages ne vous aient rien appris sur la politesse et le respect.

    • @gl000001, mes commentaires ont été systématiquement plus instructifs que les vôtres. Demandez à JeuneFille. Mais si instruire est dénigrer pou vous, on n’est pas sorti du bois. En somme, quand on se concentre sur une chose, vous faites dévier vers une autre. Vous êtes irrécupérable.

    • @obam
      C’est le propre des trolls de faire dévier la conversation. Comme vous le faites ici.
      Et vos insultes envers MCL ? C’était justifié ?

    • gl000001 est un commenteux de commentaires. IL est nullement intéressé par le sujet des billets et c’est le propre des trolls de commenter les commentaires pour sucer l’énergie.

    • Respectable, celui qui a changé de pseudos des dizaines de fois et qui a été successivement médecin, MBA, hommes d’affaires, juif, autochtone et tutti quanti, qui traite les autres de trolls…. à crever de rire.

    • Je met à jour mon 09h49 pour tenir compte des commentaires jusqu’à 09h05:

      a) angel_eyes: 4 commentaires. TOUS hors-sujet, AUCUN instructif.

      b) glnulnulnulnulnul1: 16 commentaires. QUATORZE hors-sujet. 3 instructifs.

      c) obam: 15 commentaires. 4 hors-sujet. TREiZE instructifs.

    • Angel : Ce qui est fascinant avec moi est j’ai fait beaucoup plus dans ma vie. Ce que vous nommez n’est qu’un infinitésimal résumé.

    • SPQR

      Tu est surtout un mythomane de grande envergure.

      p.s. merci de confirmer que tu es bel et bien Respectable

    • @obam
      Toujours pas répondu à la question !!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    L Ma Me J V S D
    « sept   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité