Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 7 octobre 2013 | Mise en ligne à 0h42 | Commenter Commentaires (64)

    Après le gluten, la Charte

    Capture d’écran 2013-10-07 à 00.39.27
    Les militantes féministes Femen en Tunisie. Photo AFP

    Quand je vous lis vous enflammer sur le gluten, je me demande parfois quel est le sujet le plus controversé. Le gluten ou la Charte des valeurs. Pas facile.

    Sur la Charte, j’ai écrit quelques textes que je réunis ici.

    Sur la nécessité de placer égalité avant religion.
    Sur la nécessité pour le gouvernement de laisser le Conseil du statut de la femme faire son travail.
    Sur les certificats de virginité et autres réalités sur le terrain qui font qu’il est nécessaire d’encadrer les travailleurs des services publics avec des balises sur la place du religieux dans l’espace civique.
    Sur l’intervention de Jacques Parizeau.

    J’ai aussi fait une entrevue avec Djemila Benhabib et une autre avec Lorraine Pagé, où il en est question.


    • Sensas! Deux problèmes qui affectent une minuscule proportion de la population, pour lesquels on s’énarve le poil des jambes ad infinitum. En résumé, c’est comme découvrir qu’il y a deux tuiles brisées sur le toit et décider d’enlever le reste avec un canon.

      On s’indigne, on déchire sa chemise, on balance son soutien-gorge, c’est l’école Je controverse donc je suis. Sujets chauds, chauds, chauds… et pourtant, combien d’entre nous sont directement touchés? Peu, très peu. Si j’étais dictateur, je ne pourrais pas trouver de meilleures distractions pour occuper le bon peuple et remplir des pages et des pages dans les journaux.

    • @pierrea – 7 octobre 2013 – 06h05
      … Deux problèmes qui affectent une minuscule proportion de la population, pour lesquels on s’énarve le poil des jambes ad infinitum. …

      Pas tout à fait faux :-). Je n’en reviens pas, avec tous les problèmes qu’on a au Québec, ça fait des semaines qu’on discute d’un problème qui n’en était même pas un. Nous sommes vraiment désespérant …

    • Le débat sur le gluten concerne les hypochondriaques.
      Le débat sur le projet de charte concerne la pérennisation de notre héritage et de notre culture propres ansi que notre survie sur le continent nord-américain. Le projet de charte est d’une importance sociale immense. Elle est conçue pour affirmer la laïcité et l’égalité chez nous. Elle veut établir les balisesà l’intérieur desquelles tous sont les bienvenus et où les autres qui ne les reconnaissent pas doivent aller ailleurs ou faire l’effort de s’adapter pour pouvoir y entrer.

    • Le traitement des deux sujets est différent. Si on parlait plus ouvertement de l`industrie du gluten, je crois qu`on aurait un portrait tout autre que celui qui veut que ces aliments soient rendus indispensables pour certains.

      Mais voila, on donne toute la place à la charte et pourtant, tous s`entendent sur la nécéssité de certaines balises mais questionnent sa formulation actuelle pendant que d`autres anti n`importe quoi qui est PQ…Je trouve tres méritoire le mouvement Femen qui a le courage de s`exprimer à sa facon parce que les québécoise si revendicatrices à leurs heures sont totalement absente de ce débat majeur alors qu`on dit que c`est la gente féminine qui est le plus visée par ce projet ? Ou sont-elles ?

      C`est certain que la charte va passer,probablement avec quelques aménagements mais pendant ce temps tout ce qui touche la santé comme le gluten bénéficie d`un voile discret qui nous dicte de ne pas trop en parler de peur de découvrir des choses…

    • @ pierrea:

      En effet! C’est probablement pour ça que la plupart des journalistes et, surtout les chroniqueurs qui commentent sur tout et rien sous prétexte d’éduquer la plèbe ignare, ont été incapables de prévoir les tendances populaires qui ont mené aux résultats électoraux fédéraux et provinciaux de la dernière décennie.

      Ça bien le fun de “vivre” Montréal. Or, il faut sortir de la tour d’ivoire de temps à autre, allez plus loin que le Carrefour Dix30, afin de se “challenger” intellectuellement pour découvrir et comprendre les vrais préoccupations des gens dans leur vie de tous les jours. Ce que des journalistes et chroniqueurs n’hésitaient pas à faire, il n’y pas si longtemps.

    • A lire les bloques sur le sujet certain semble penser que la charte fera disparaitre le voile de l’espace public québécois. Rien de tel puisque la charte sera seulement pour les employés de l’état québécois et encore puisque il sera possible il semble d’avoir des exemptions.
      En bout de ligne le message est clair ont veux être laïcs avec un cependant les symboles cathos sont acceptable puisqu’ils font partie de notre héritage culturel et tout les autres ne sont pas bienvenues même si certain sont ici depuis des siècles comme les juifs et leurs kippa.
      Des petits relents de xénophobie se cachent possiblement derrière le support à la charte ?

    • L’exhibitionnisme des Femen est encourageant. Ça nous dit que…

      La nature d’une femme, c’est de présenter presque totalement nu pour être reconnu.

      Même pour manifester, il n’est pas possible pour les femmes de sortir de l’ancrage face à l’obligation de devoir se dénuder.

      Je trouve que c’est un progrès phénoménal ! (sarcasme)

    • La Charte de valeur est un projet que le PQ a présenté pour un but electoralisme, that’s it. C’est tellement mal préparé que Lisée et Drainville ne sont même pas capable de défendre ce projet et ont manifestement perdu le contrôle, une chance que d’anciens ténors du Partie comme Parizeau, Bouchard et Landry ont remis les pendules à l’heure. C’est dommage de voir les musulmanes voilées être les souffre-douleurs de cette charte jusqu’à maintenant et, ce, beaucoup à cause des médias et des journalistes comme M-C Lortie qui font un parallèle douteux et inutile avec la cause féministe et d’autres histériques comme Djemila Benhabib qui en beurre tellement épais que c’est rendu risible.

      Pendant qu’on fait une campagne de peur contre un seul bout de tissus, on voit ce que le Québec à de plus laids: Des ancêtres récents des hommes de cavernes qui disent n’importe quoi et se mêtent à injurier et à se moquer des femmes voilées, BRAVO à ceux qui leur ont ouvert la porte !!!!

      Brn oui, on risque d’être envahi par une minorité d’au plus 1% de la population, au moins ceux qui viennent ici sont beaucoup plus scolarisé que la moyenne des Québecois.

      En passant, le vielle adage: L’habit ne fait pas le moine, vous connaissez ?, c’est pas parce que tu vas enlever le voile sur la tête d’une dame que sa situation va changer du jour au lendemain….

    • Je suis contre la charte car je la trouve faible et fait sortir le moins beau côté des québécois.

      Faible car elle ouvre la porte à des procédures juridiques interminables. À ce sujet lire l’article de Yves Boisvert. Cet extrait de l’article est illuminant à ce sujet : «Il faut rendre impossible le recours à des considérations fondamentales dans l’application de l’Accord de libre-échange nord-américain», écrivait M. Parizeau en 2010.

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201310/05/01-4696786-charte-la-dimension-americaine.php

      Je trouve que le “voile taché de sang” occupe trop de place dans les débats car j’ai l’impression, je peux me tromper, que tout tourne autour de ça. Et puis vous savez, peu importe qu’elles portent le voile par choix ou obligation, c’est pas en leur arrachant qu’on va en faire des féministes. Sans compter qu’on risque juste de les voir se refermer sur eux/elles mêmes et donner des munitions additionnelles aux islamistes. Ils doivent bien rigoler de nous voir nous empêtrer dans ces chicanes.

      De plus j’accepte mal que l’égalité hommes-femmes sont reléguée au niveau de “valeur”. C’est pas une valeur, c’est un droit fondamental!

    • Les féministes qui approuvent les symboles ostentatoires dans la fonction publique au nom de la liberté religieuse se retrouveront face au même conservatisme avec symbole ostentatoire ou pas sur l’interdiction de l’avortement, mais pour eux la liberté de l’interdire sera religieuse!
      -Nous tuons 55 milliards d’animaux par année sans crime dont la grande majorité n’attentera pas la maturité. Cela exclut la pêche et la chasse. Les animaux que nous mangeons sont élevés dans des conditions la plus part du temps en niant leurs souffrances et leurs bien-être. Le gluten est un sujet passionnant !

      -Imaginez que Dieu aurait dit Tu ne tueras pas le vivant à la place de Tu ne tueras point! La sensibilité humaine serait tout autre.

      -Une religion est un partage d’une croyance commune qui suppose des rituels, des lieux de culte, des symboles de reconnaissance, une politique très précise sur ce que veut dire vivre, mourir, l’humain, l’animalité, une construction de soi avec un narcissisme, des restrictions alimentaires …
      -Il ne faut pas confonde spiritualité et religion. Une spiritualité peut être vécue sans rituel, ni lieu de culte, ni symbole, …

      -Une religion se base sur une exclusivité du croyant. On ne peut pas être catholique et islamique à la fois.

      -Il ne faut pas confonde spiritualité et religion. Une spiritualité peut être vécue sans rituel, ni lieu de culte, ni symbole, …

      -Les monothéistes qui nous occupent juive, islamique, et chrétien sont dans le déni du politique. Comme si la théologie ne serait pas une façon de faire la politique quand elle cherche à déterminer et limité ce que veulent dire : le vivant, la mort, le sexe, la famille, le mariage, la place de l’animal dans notre économie du vivant…

      -Un débat anime aujourd’hui sur l’aide à mourir, sur l’avortement et le contrôle des corps avec son outil orthopédique autre façon de dire le symbole , le sexe qui place celui du féminin dans une position seconde comme si le point de vue masculin et viril serait universel, l’opposition au mariage non traditionnel, les animaux, dont sa valeur, est d’être sacrifié et pédagogique..

    • Concernant la laïcité, le plus ridicule c’est que cette valeur existe déjà dans l’énoncé des valeurs des québécois, dans le Portail du Ministère de l’immigration. Au même titre que l’égalité des hommes et des femmes.

      On n’avait qu’à le renforcer sans en faire tout un plat. Le PQ s’est approprié Hérouxville, après en avoir ri, comme le reste de la faune politique et journalistique.

      Mais, il faut aller chercher une base francophone et tous les moyens sont bons. Voilà où nous en sommes. Triste comme peuple qui aspire à une souveraineté.

      À remarquer que pour un Parti qui se targue de démocrate et donne des leçons à tout le monde, il ne laissera pas le choix à ses députés de voter selon leur jugement sur une question aussi fondamentale…

      Si on extrapole, en devenant souverain, il n’y aura qu’une façon permise de penser. Belle perspective.

    • Ce que je ne comprends pas, c’est que vous faites du gluten un débat… Comme si vous en saviez plus que d’autres sur ses bienfaits/méfaits…
      En plus, dans votre façon de débattre, vous ne faite que dénigrer les gens qui se sentent mieux grâce au régime sans gluten. Arrogance, snobisme, aveuglement volontaire… Comment voulez-vous qu’ils réagissent ?
      J’ai tellement hâte de voir votre réaction le jour où la médecine aura repris son retard et n’aura plus le choix d’ouvrir les yeux….
      Quand je vois le niveau des gens qui corroborent vos propos en plus… ça fait littérallement pitié hahaha.

    • Le Conseil du Statut de la Femme, ainsi que la Fédération des Femmes du Québec, deux organismes qui voient à l’égalité des droits hommes-femmes, ont statué que la Charte des Valeurs serait une nuisance pour l’intégration des immigrantes. On se fie à ces organismes pour se faire une opinion objective. Je ne trouve pas que ce seul aspect de l’intégration de femmes immigrantes soit suffisant pour justifier le rejet de la Charte par ces deux organismes, car, on suppose que cette intégration doive passer nécessairement par la religion. Les hommes aussi pourront alors exploiter ce rejet de la Charte en affichant ouvertement leurs orientations religieuses. Préparons-nous à tout un cirque religieux dans la société. Et, les religions deviennent des psychopathes lorsqu’il est question des femmes!

    • Pourquoi un chartre des VALEURS… Au nom de la laisisation on veut nous imposer les VALEURS d’une petite clique de nouveau bien pensants qui ont le monopole de la vérité …

      Qui et comment définit on ces VALEURS … Quand avec l’argent de mes taxes on m’impose de force a moi mes enfants mes petits enfants aux heures de grande écoute dasn des pub gouvernementales d’écouter en boucle des gais se lécher les amydales en essayant de nous vendre l’idée que c’est ça la nuvelle normalité …ce ne sont pas MES valeurs… soit qu’on n’arcèle personne et qu’on respecte les chartre est une chose mais qu’on essaye de nous imposer d’autre valeurs ce n’est aucunement le role d’un état .

      Les chartres actuelle protègent le droit de croise librement sans que l’état s’en mèle et consacre déjà l’égalité homme femme, une chartre ne protège pas les individus contre eux même.

      Une simple directive administrative vestimentaire est amplement suffisante pour régler le problème des employés de l’état pourquoi une «Chartre de la suffisance ostentatoire »…et comme dit Parizeau pourquoi maintenent… Pourquoi cette diversion maintenent qu’essaye -t-on encore de nous cacher….

      Si on veut un état laique soit! Mais que l’état laique ne se mêle pas de VALEUR sous prétexte de lacisation … qu’il se contente de gérer le bien commun ne serais ce qu’avec un peu plus d’honnêteté et quand on dit honnêteté c’est dans tous les sens du mot……

    • Beauté du voile islamique, grandeur de la religion musulmane. Oui les musulmanes ont le droit de s’exhiber partout et surtout dans la fonction publique. Ainsi parlent les nouveaux croyants. Non aux symboles politiques, oui à l’Islam. Musulmanes et Femen, même combat. L’état est neutre mais ses représentants sont profondément et ostensiblement religieux. Misère.

    • Chère madame Lortie,

      À croire qu’il n’y aurait rien de plus important sur terre ou au Québec que cette question de la charte et des amendements que le gouvernement propose d’y apporter. Pourtant…

      Même si l’on s’en tenait au plus près du sujet, qui serait, semble-t-il, l’égalité hommes-femmes, il y aurait vachement mieux et plus urgent à faire de ce côté, concernant la majorité, sinon la totalité, que de «”stâller”» sur le ‘fichu fichu’, suivant votre propre expression. La Presse vient en effet de présenter un copieux dossier sur l’exploitation sexuelle. Or c’est LÀ qu’elles se trouvent l’inégalité et la discrimination sexuelles. Mille fois plus qu’eu égard au fichu fichu. Pourquoi, donc, comme je l’ai demandé récemment à l’ensemble de la députation siégeant à Québec
      - repro in extenso du doc dans un journal régional : http://www.lejournaldesherbrooke.ca/2013/10/03/une-superiorite-de-legalite
      n’agit-on pas à ce niveau plutôt ou plus tôt ?

      Secondement, pourquoi cette autre ‘fixation’, positive/négative, sur le crucifix à l’ANQ? Qu’on l’en retire ou qu’on l’y laisse, peu importe, quasi. Ce qui importerait éminemment plus, ce serait d’avoir l’intelligence de se servir de la personne et du message mêmes du Jésus, dit le Christ, y figurant. Lequel aurait été le tout premier grand féministe, «égalitaire»*, imaginez-vous. *C’est, en tout cas, la lecture ayant été faite par la grande sociologue féministe française, E. Badinter, au milieu de la décennie 1980 (in «L’amour en plus«).

      Troisièmement, pourquoi, de même, cette déconsidération de nos plus «grands “hommes”» québécois, tels les Parizeau, Bouchard, Landry? Vous avez vu/lu la réponse à cela de votre collègue, L. Gagnon? : «« On se demande pourquoi Pauline Marois s’est tant démenée pour devenir première ministre, elle qui qualifie maintenant ses trois prédécesseurs de «citoyens comme les autres». Est-ce ainsi qu’elle se considère? C’est en tout cas faire bon marché de l’expérience et de la notoriété de ces anciens premiers ministres que de ravaler leur avis au même rang que celui du twitter lambda. »»

      Vous avez remarqué, hier soir, à TLMEP, que «l’intellectuel le plus brillant du mouvement souverainiste» (selon A. Pratte, mi-février 2010) ne considère pas Parizeau tel un simple citoyen comme tout le monde, lui?

      Voilà où mène l’inculture. À la déconsidération de gens en ayant une culture. Ainsi qu’à la multiplication d’inepties, telles celles ayant trait au Royaume-Uni, où ça se passerait comme ci, ou à/en France, où ça se passerait comme ça, d’après la PM. Alors qu’il n’en est rien. Comme l’a fort bien [d]énoncé ma députée expulsée du BQ.

      Enfin, la dame représentant (le plus) Femen au Québec a on ne peut mieux bien pointé le fait que la discrimination sexuelle s’effectue non moins par l’impératif de porter talons hauts aiguille ou autres tenues sexy, qu’au moyen de contraintes ou pressantes exhortations au ‘recouvrement’ de parties du corps féminin.

    • Je crois que vous aimez bien les commentaires enflammes, si j’en juge par le nombre de commentaires poses qui sont censures.

    • Porter le voile est un choix au Québec, être allergique au gluten par contre pas vraiment un choix…

    • “au moins ceux qui viennent ici sont beaucoup plus scolarisé que la moyenne des Québecois”

      Quel mépris! Quel commentaire méprisable!

      La “scolarisation” a tellement de valeur que quand ça a été le temps de construire Burj Dubai, ces pays qui ont le plus grand nombre d’ingénieurs au mètre carré, vont chercher l’expertise en Occident. Nos entreprises sont plus qu’omniprésentes dans tous les champs d’activités dans les pays du monde entier “qui sont beaucoup plus scolarisés que la moyenne des Québécois”. Nos médecins ne sont pas formés non plus pour donner des certificats de virginité, de là peut-être la difficulté pour un médecin étranger de se trouver du travail ici: avec de telles mentalités, je comprends qu’on leur demande de refaire leurs études pour bien comprendre comment la médecine fonctionne ici!

      J’ai vu Bazzo en reprise hier. Il y avait Boucar Diouf, ce gentil géant extrêmement intelligent. J’en invite plusieurs à aller l’écouter à partir de la 51e minute de l’émission ou voici l’extrait:

      http://zonevideo.telequebec.tv/media/7218/edito-3-octobre-2013/bazzo-tv

      “L’identité ne se définit pas par ses racines. Immigrer c’est voyager léger. On ne peut pas dire j’immigre quelque part et parce que moi je ne veux pas changer, je vais amener la majorité à changer, ça marche pas.” Il a aussi remis à sa place le jeune homme né ici qui se dit Haïtien comme bien des enfants d’immigrants qui refusent de se dire Québécois mais et je cite “brandissent la nationalité de leurs parents”. Il a dit à son propre fils qu’il n’est pas Sénégalais mais qu’il pourra peut-être le devenir un jour. Un peu comme Boucar qui est devenu le plus africain des Québécois pure laine.

      On peut en recevoir combien de milliers, des comme lui ici? Cet homme de culture musulmane est un véritable trésor et ceux qui aiment se cracher dessus gagneraient à l’écouter. Il est plus fier d’être Québécois que vous!

      D Lavoie

    • Cachez ce sein que je ne saurais voir
      avec un voile que je voudrais interdire…

    • Je ne comprends pas comment on peut prétendre que ce débat sur la charte des valeurs puisse être une perte de temps, un terrain de jeu pour les révoltés en mal de chiâlage, pour une minorité dont on ne doit pas trop se soucier….Vous êtes drôles ! Est-ce qu’on ne doit pas s’interroger, par exemple, sur l’acceptabilité de la peine de mort sous prétexte qu’on n’y a plus recours dans notre pays ? Doit-on cesser de se demander si la prostitution est quelque chose de socialement acceptable sous prétexte que c’est le plus vieux métier du monde et que ça existera toujours ??? Pourquoi des gens se sentent-ils irrités devant des questions morales qui OUI, viennent nous chercher dans nos émotions et nous invitent à réfléchir afin d’y voir plus clair ? On n’a pas besoin de vivre en Arabie Saoudite pour se sentir interpellé par ces problématiques qui mettent en jeu la liberté des femmes et leur dignité. Je ne peux pas croire que des gens soient aussi stupides pour voir de l’hystérie (ou en d’autres termes, du “poil s’énerver sur les jambes” ) là où il n’y a qu’une conscience sociale aiguisée, soucieuse de garantir aux générations futures du Québec, un milieu où il fait bon vivre.

    • @Loubia,
      N’importe quoi, vous devriez vous renseigner au lieu de dire des balivernes:

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/11/27/004-canada-immigratoin-scolarite.shtml

      ”L’étude démontre qu’en 2006, 51 % des immigrants « très récents » de 25 à 64 ans – c’est-à-dire des gens établis au Canada depuis moins de 5 ans – détenaient un diplôme universitaire dans 51 % des cas, comparativement à 19 % des Canadiens d’origine. ”

      Pourtant, c’était pas difficile à analyser en connaissant le taux de décrochage très élevé des québecois:

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/02/19/002-decrochage-quebec-regions.shtml

      Comme de raison, votre fine analyse qui sous-entend qu’un diplôme obtenu ailleurs n’équivaut pas à un diplôme obtenu ici, c’est du n’importe quoi…

      @Epitecte, vous dites:
      ”là où il n’y a qu’une conscience sociale aiguisée, soucieuse de garantir aux générations futures du Québec, un milieu où il fait bon vivre.”

      Désolé, mais dans plusieurs exemples on tombe dans la paranoia, je ne sais pas pour vous, mais actuellement, il fait plutôt bon vivre au Québec et au Canada, la question de la charte est importante mais pas poussé aveuglément à l’extrême comme c’est le cas présentement…. Là-dessus, je suis 100% d’accord avec Bouchard 1 et 2, Parizeau et Landry, il faut appliquer les recommendations du rapport Bouchard-Taylord, le reste, c’est pour de la partisannerie politique et pour diviser.

    • Pour ceux qui sont contre la charte voici un fait vécu dans un Rang en Montérégie. Il était 6hrs le soir, une voiture arrêté, je dois ralentir pour laisser passer une autre voitre qui s’en vient. Je repars et dépasse la voiture arrêté, une femme voilé à l’intérieur avec des enfants et un homme sur le bord de la route en train de faire la prière direction La Mécque. Voilà la réalité est arrivé au milieu rural et il y a encore de monde qui trouve ça normal!

    • On a beau débattre entre nous autant qu’on voudra sur la charte des valeurs péquistes, ça reste qu’en bout de ligne ce n’est qu’une joute politique.

      On sait que le PLQ ne reculera pas, du moins sur la partie la plus controversée. Quitte à renverser le gouvernement. C’est donc le PQ et la CAQ qui décideront ce qui adviendra des signes religieux dans la fonction publique. Et leur décision ne sera pas dictée par de grands principes, mais bien par des considérations purement politiques.

      Si le PQ estime qu’il a des chances raisonnables de former un gouvernement majoritaire dans un scénario d’élection automnale, alors il ira de l’avant avec l’intégral de la charte Drainville en espérant un vote négatif de la part des autres partis. Sinon, il proposera un compromis qui pourrait rallier la CAQ.

      Mais rien ne dit non plus que la CAQ aura envie d’aller en élections sur cette question. Elle pourrait décider de voter pour la charte moyennant de petits amendements qui lui permettrait de sauver un peu la face.

    • chapala1

      Mais la projet péquiste ne changera rien à ça. On ne parle que de la fonction publique.

      Vous nous faites plutôt la preuve que les tenants de la charte espèrent que ce ne sera qu’un premier pas vers une escalade de mesures répressives envers l’islam.

    • Madame Lortie, j’ai une petite question pour vous et cela concerne la magnifique entourloupette que monsieur Drainville et madame Marois sont en train de faire aux Québécois et Québécoises, focalisant l’attention sur le port des signes religieux et non pas sur les accommodements religieux, là où le bât blesse réellement. Je m’explique. Quand vous dites, ici, que “… et autres réalités sur le terrain qui font qu’il est nécessaire d’encadrer les travailleurs des services publics avec des balises sur la place du religieux dans l’espace civique.”, je me demande pourquoi avons-nous besoin de ces balises, quand la Charte des valeurs québécoises s’apprête à reconfirmer que le Québec est un État laïc? Alors, si nous affirmons cette laïcité de l’état, pourquoi ne pas affirmer également que le religieux se doit d’être pratiqué uniquement au privé, comme au foyer de la famille ou dans un lieu de culte, prévu à cet effet, comme les églises, les mosquées, les synagogues, les temples et les cimetières? Ainsi, en limitant toute pratique religieuse au privé, il n’y a plus aucun accommodement religieux possible dans l’espace civique; donc, plus aucune balise n’est alors nécessaire, évitant ainsi la belle Tour de Babel que le gouvernement est en train d’ériger actuellement. Aucun accommodement religieux, n’est-ce pas cela que souhaite vraiment la population du Québec? Jacques Robert

    • Et comment voulez-vous qu’un projet qui s’attaque aux libertés fondamentales reconnues juridiquement au Québec depuis près de 40 ans ne suscite pas les passions? Il s’agit de priver des gens de leurs droits fondamentaux.

      Le ministre Lisée comparait hier à TLMEP le port du t-shirt de Greenpeace dans la fonction publique aux exigences vestimentaires de la charte en disant: «un fonctionnaire ne pourrait porter un t-shirt de Greenpeace au travail», ce qui démontre à quel point ces ministres ne savent pas de quoi ils parlent.

      Greenpeace n’est pas une religion dont le culte prescrit le port du t-shirt, l’exemple de Lisée est complètement idiot. Cela démontre à quel point ce gars-là ne comprend rien de rien à la religion et pourquoi ce projet stupide de charte est un fiasco total. J’ai été étonné de voir que Lisée n’avait rien à dire sur le crocodile Lacoste dans la fonction publique.

      Au secours! Libérez-nous de ces incompétents!

    • Coudonc, la censure par la firme qui gère les blogues de La Presse est complètement débile. Ils sont presqu’aussi caves que Le Devoir.

    • @element2003:

      effectivement, le niveau de scolarisation est un des critères pour pouvoir immigrer au Canada, d’où le % élevé d’immigrants diplômés en comparaison avec les canadiens d’origine…

    • On veut forcer celles qui veullent porter le voile à se Dévoiler … pis au même moment

      On arrête brutalement les dignes successeures de Lady Godiva qui de leur plein gré dévoilent leurs «armes de séduction massive» pour protester ( votre photo !)…

      Coudons branchez vous ! oui ou non….peut-être ben que oui peut être ben que non , des fois oui des fois non ,… oui a 49 % …c’est une vraie obsession…

    • @ chapala1

      Oui c’est normal depuis 1986:

      … Le gouvernement du Québec veillera à ce que soit respecté le droit de toute personne à l’égalité dans les domaines du travail, du logement, de la santé, des services sociaux, éducatifs ou des autres services offerts à la population, ainsi que dans l’accès aux lieux publics, sans discrimination fondée sur la race, la couleur, la religion, l’origine ethnique ou nationale.

      http://www.quebecinterculturel.gouv.qc.ca/fr/lutte-discrimination/declaration-relations.html

    • Moi je me demande si les Femen sur la photo sont des musulmanes. Si tel est le cas, on sait enfin ce qu’elles tiennent tant à nous cacher.

    • Madame Lortie,

      je vous donne tout à fait raison sur le gluten, mais pas sur la Charte. Je souffre de la maladie coeliaque et je suis un régime sans gluten sévère, ce qui ne m’empêche pas de très bien manger et d’aller dans les meilleurs restaurants, mais je connais des proches qui se mettent à manger sans gluten “un peu”, pour des raisons futiles comme maigrir et faire disparaître son acné! Beaucoup de nutritionnistes, d’après ce que je comprends, ajoutent bêtement les aliments sans gluten à leurs recommandations par effet de mode, tout simplement. Pour ce qui est de la Charte, vous ne cessez de parler de l’horreur du voile islamique, mais la Charte avec son principe de laïcité n’a rien à voir avec le voile islamique et le débat sur la laïcité n’est pas le terrain sur lequel le dnbat devrait se dérouler.. Un État laïque est un État neutre à l’égard des religions. L’État laïne peut prononcer un jugement

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • J’ai accroché le piton “enter” par maladresse. Le commentaire précédent s’est enregistré tout seul. C.Boily

    • Tant que pour les femmes ça prendra des chartres
      Pour leur dire que se couvrir la tête d’un voile c’est OSTENTATOIRE ,
      Des lois pour leur dire que se couvrir les seins c’est OBLIGATOIRE ,
      Pis que les hommes pourront librement , se promener avec ou pas de casse
      Et en bedaine partout, pis continuer de se gratter la Poche
      sans se faire écœurer …
      la vrai égalité ça restera juste une belle théorie comme la Sainteté…
      pour soulager l’égo de nos politiciens
      Juste un beau terme …. SUPERFÉTATOIRE….

    • Vous n’avez toujours pas expliqué comment il se fait que l’intolérance au gluten soit la plus élevée en Scandinavie. Vous ne pouvez pas ignorer ce fait tout en faisant l’apologie du régime scandinave.

    • “La nudité, c’est la liberté…” – slogan traduit des FEMEN (Nudity is Freedom)

      Donc, selon les Femen, s’il n’y a pas de nudité, la liberté n’existe pas.

      Sacré FEMEN !

    • “je me demande parfois quel est le sujet le plus controversé”

      Je vous donne un indice : Personne (à ma connaissance) n’a vu ses enfants se faire cracher au visage ou n’a été malmené physiquement pour avoir exigé un repas sans gluten …

      Je vous en prie, ça me fait plaisir !

    • @mononke

      Ça va finir comme avec Charlebois et sa moitié de chandail du CH et des Nordiques ..

      Des fonctionnaires avec une partie voilée “musulmane” et une partie nue “Femen. À vrai dire je dirais qu’avec ce scénario on aurait un vote majoritaire… Tandis qu’on aura des musulmans avec une barbe à la ZZ Top.

      Mon commentaire vise simplement à nous faire réaliser la stupidité de cette Charte.

      Même J.F. Lisée, le presque Vice-PM, s’est mêlé dans ses bobettes hier soir, en disant qu’un chandail de Greenpeace serait inadmissible.. Moi qui avait commencé à fantasmer sur une musulmane avec seulement un chandail du CH sur le dos et un voile évidemment… et euh des bottes de loup-marin pour faire québécois.

    • À tous ceux qui sont contre le projet de charte des valeurs québécoises sans trop savoir pourquoi, je vous incite à lire ou relire l’article de madame Lortie intitulé

      «Le foulard n’est pas un détail, M.Parizeau»

      P.S.: Vous avez qu’à ”clicquer” sur ”l’intervention de Jacques Parizeau” ci-haut.

      Après lecture et réflexion vous verrez plus clair, sûrement.

    • lucie1198

      7 octobre 2013
      20h09

      Oui merci j’ai lu.
      Je ne vois pas plus clair. Désolé.

    • Intéressant aussi:

      https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=v4YV5ETvwTY#t=22

      Et de cela peut-on en parler?
      Louise April(Laloue)

    • Bon on connaît le point de vue des Pariseau-Bouchard-Landry sur la Charte. On connaît le point de vue de Françoise David, de la CAQ et de a FFQ (Fédération des Femmes du Québec) . Il y a un chaînon manquant; c’est qu’on ne sait pas encore le point de vue du Conseil du statut de la femme. Le port du voile a une signification principalement sur la condition féminine partout dans le monde (ce qui inclue le Québec). Comment se positionnera le CSF sur un point aussi déterminant concernant la démarche féministe des femmes du Québec?

    • @dcsavard

      La liberté de conscience est aussi une forme de liberté inscrite dans la charte depuis plus de 40 ans. Pourquoi mettre la liberté religieuse au-dessus des autres libertés ?

    • @q.terreux

      “Oui merci j’ai lu.
      Je ne vois pas plus clair. Désolé.”

      J’étais contre la charte et j’ai fait un virage à 90 degrés en 24 heures, soit neutre ou indécis. Mais mes raisons restent les mêmes à savoir que c’est un pari risqué cette charte.

      CQFD est que le voile est un signe politique et non religieux, et nous n’aurons pas besoin de cette charte. Celles qui disent que ça fait parti de leur identité sont soit des idiotes utiles ou des menteuses. Je ne chercherai pas à vous convaincre directement mais chercher les musulmanes qui représentaient cette communauté lors de la commission Bouchard-Taylor, faites des recherches avec le nom de ces personnes et vous verrez qu’ils (la commission Bouchard-Taylor) ont été complaisants.

      Je souhaite qu’il y ait des journalistes qui creusent dans cette direction pour amener un peu de rationnalité dans ce débat.

    • Je suis un de vos lecteurs.p assidus.
      Sur l’intervention de Jacques Parizeau, je trouve que vous avez balayé un peu vite la substance de son message.

    • Solution simple: oui pour la tête voilée, le reste du corps nu comme les Femens.

      Oui je veux bien de la charte si elle est imprimée sur du papier sans gluten !

      Sérieusement, je suis d’accord qu’il y a exagération avec le gluten. J’ai une collègue de travail qui est intolérante au gluten, donc il est vrai que certaines personnes ont des difficultés avec le gluten. Toutefois l’industrie alimentaire en profite pour faire du marketing avec des produits dits “sans gluten”, comme elle a fait avec les produits “sans cholestérol” et plus récemment “sans gras-trans”. Bref, à croire que le gluten est le nouveau poison moderne. Ce qui me fait me demander où en est rendu l’aspartame, le dernier poison à la mode que nous devions tous éviter et qui est encore largement utilisé. Le “sans gluten” est largement popularisé par les régimes Paléo et anti-inflammatoires où des cas de guérisons miraculeuses sont donnés à titre d’exemple. Je crois bien que des gens ont vu leur situation s’améliorée car ils avaient des intolérences au gluten. Toutefois il ne faut pas généraliser à partir de ces cas et promouvoir des bienfaits pour tous. Pour les gens sans problèmes particuliers, est-ce le gluten lui-même qui est en cause ou est-ce tout simplement un excès de gluten ingurgitée dans une journée qui pose problème?

      Et la charte dans tout ça… Je suis pour dans l’ensemble. Là où je m’interroge encore concerne les signes religieux. J’ai plus d’inquiétudes devant les personnes “laïques” qui servent mal les immigrants ou les gais… pourtant ils ne portent aucun signe de leur racisme, sexisme. etc. Les préjugés ne portent pas de signes distinctifs; ils s’expriment dans le ton de voix, le choix des mots, l’attitude, … J’ai été confronté à des gens méchants et mesquins, homme et femmes, bien laïques selon moi.

      C’est un débat de société où je trouve difficile de me positionner purement du côté POUR ou du côté CONTRE. Il y a probablement 50 nuances de gris dans ma position.

    • Je me suis acheté un désodorisant d’une compagnie qui fait des produits 100% organiques. Sur le coté, c’est écrit que c’est “gluten free”. Il y a réellement un problème !!!
      http://www.eoproducts.com/_documents/EOGlutenFreePressRelease2013.pdf

      Ici, ça dit que le les molécules de gluten sont trop grosses pour être absorbées par la peau.
      http://celiacdisease.about.com/od/celiacdiseasefaqs/f/GlutenThruSkin.htm

    • À tous, à écouter sans faute:

      http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=193867

      À quand un débat entre Me Sirois et Taylor ou Bouchard?

      Pourquoi Me Sirois n’est-il pas sur toutes les tribunes?

      Me Sirois pourrait-il bénéficier d’autant de place que Bouchard-Taylor?

      Un autre son de cloche peut-être!!!!

      Mais cela, avons-nous le droit de le dire?
      Louise April(Laloue)

    • @ critiqueur101
      7 octobre 2013
      17h52
      “La nudité, c’est la liberté…” – slogan traduit des FEMEN (Nudity is Freedom)

      Donc, selon les Femen, s’il n’y a pas de nudité, la liberté n’existe pas.

      Sacré FEMEN !
      _____________________________________________

      Il faut croire que vous n’êtes pas très fort en logique ! Si vous voulez écrire le slogan des Femen autrement, vous devez dire : ” S’il n’y a pas de liberté , il n’y a pas de nudité ” , ce qui ne ressemble aucunement à ce que vous avez faussement écrit !

    • @: q.terreux – 7 oct – 20h49

      Dommage pour vous. C’est le meilleur article paru depuis le début du débat, tous chroniqueurs confondus.

      À moins qu’il y a trop de ”terre” dans vos lunettes??? Ah oui, aussi enlevez vos œillères ça aidera et vous donnera une vision sur 180°.
      Et pour être plus sûr,
      recommencez après un bon nettoyage de votre cerveau ”biaisé” et sûrement que vous découvrirez la portée précise de l’article de madame Lortie.

    • @alkborg

      ” S’il n’y a pas de liberté , il n’y a pas de nudité ”

      Vous voulez sauver l’honneur des Femen en disant ce qu’elles ne disent pas… parce que c’est justement en inversant ce que je disait que vous avez fait la phrase ci-haut.

      Elles disent que la nudité est liberté…. et non pas que la liberté peut conduire jusqu’à la possibilité de se dénuder.

      D’ailleurs, il y a encore des limites à la liberté de se dénuder partout et à tout moment.

    • Comment peut-on comparer débat sur le gluten et débat sur la Charte ? On ne se fait pas insulter dans la rue parce qu’on ne mange pas de gluten. Par contre, des femmes ont récemment été insultées par des inconnus parce qu’elles portaient le voile, suite à l’annonce du projet de Charte des valeurs.

      Il est intéressant de se questionner sur la diète sans gluten, à savoir si des personnes ne souffrant pas de maladie coeliaque peuvent en bénéficier. Car ça ne fait pas l’unanimité dans le monde médical. Des médecins recommandent une diète dite hypo toxique (sans gluten et sans autres choses aussi) à des patients souffrant de maladies inflammatoires comme le lupus et parfois, cette diète contribue à soulager les symptômes. Le niveau actuel des connaissances dans ce domaine ne permet pas d’écarter que le gluten soit impliqué dans certaines pathologies autres que la maladie coeliaque, c’est même un sujet ‘hot’ en recherche biomédicale. Il y a des dérapages et des effets de mode mais au travers de tout cela, beaucoup d’inconnu à explorer avec rigueur également.

      Mais ciel, nous encensons les féministes, la liberté, l’auto-détermination, et nous voilà à toujours vouloir imposer ceci et imposer cela, réglementer ceci et cela. Gluten, voile, laissons les individus respirer et décider librement de ce qu’ils veulent manger et mettre sur leur tête.

      N. Miron

    • @alkborg

      J’ai traduit textuellement ce que les Femen disaient… rien à voir avec ma logique et c’est plutôt la logique des Femen qui n’est pas très développée. Parce que vous êtes dans l’obligation de spécifier ce que vous vous pensez de ce qu’elles pourraient vouloir dire.

      Désolé, meilleure chance la prochaine fois.

    • La conclusion qui s’impose, les Tunisiennes sont plus belles que les Québécoises?

    • Je comparais ce midi les approches sur une même sujet de ce cher Drainville qui du haut de son roulleau compresser de SES Valeur n’as rien trouver de mieux a dire d’un air sec que « Nous ne reculerons pas » un message qui voulait dire « Nous ne vous écouteront pas !»…

      Quelle ouverture d’esprit ? Ce qui contrastait tellement avec l’approche humaine, intelligente et sensible mais cependant ferme et nuancée de Mme Francoise David sur une proposition de Chartre de la LAICITÉ ( pas des Valeurs qui sont personnelles à chacun) ….

      Si j’étais mme Marois j’aurais envi de brailler et de me voiler la face de honte à constater à quel point ce genre d’approche a été totalement évacué du PQ devenu sectaire loin de l’ouverture de ses fondateurs…. Et surtout de constater à quel point ce genre de personne manque cruellement au PQ…

      ps: Je ne suis pas un partisant de QS mais malgré nos tendance politique il faut tout de même avoir la maturité de reconaitre ce qu’aurait pu être une approche intelligente du problème …

    • @PBbrasseur,

      Pour les Tunisiennens, je ne sais pas mais je peux afffirmer que les Iraniennes, certainement !

      Dans le courrier des lecteurs, une excellente lettre montrant le tord que subisse les femmes voilées dans plusieurs ”Hérouxville” au Québec:

      http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201310/07/01-4697452-dommages-collateraux.php

    • La meilleure réflexion, depuis le début des débats, c’est Françoise David, ancienne présidente de FFQ, qui vient de l’exprimer durant sa présentation de la Charte selon QS: “« Soyons clairs, pour Québec solidaire, le voile n’est pas un symbole anodin. Il est à l’image de tous les symboles et de toutes les règles qui dans la plupart des religions infériorisent les femmes. » Françoise David affirme que le voile détruit la personnalité de la femme, mais confirme que ça ne fait rien, elle peut le garder sur la tête quand même, car, elle est un citoyen de 2 ième classe, c’est marqué sur sa tête. C’est de l’aberration totale. C’est très révoltant de voir des Québécoises assumer des valeurs des doctrines fictives religieuses inventées de toute pièces par des hommes afin de dominer allègrement les femmes.

    • blblaba électoraliste. Donnez nous une majorité, c’est tout.

      La CAQ est faible, le PQ attaquent les chevaux de combat de la CAQ (identité et abolition des commissions scolaires)

      le PQ vous niaise toute la gang. C’est toute fabriqué pour éliminer la CAQ et gagner un majorité même si le vote populaire ira ver le PLQ comme en 1998.

    • Lorsque les libéraux étaient au pouvoir, ils constataient que certaines religions causaient des problêmes de tout ordre. Ils ne se sont pas impliqués dans une Charte craignant que cela nuise à leur image au plan strictement électoral. Ajourd’hui le PQ produit une charte comme il avait promis qu’il le ferait. Cette charte, loin de nier les problêmes, les règle dans son entièreté. C’est sûr qu’en même temps ce parti s’enligne bien au plan électoral et la raison c’est que le peuple saluera le travail bien fait et la responsabilisation. Pendant ce temps les autres partis ne trouvent rien d’autre à faire que de feindre d’appuyer des pseudos victimes voilées et de tenter de semer la confusion. Ces partis n’agissent ainsi que par pur souci électoralisme. Quel manque d’éthique de leur part.

    • Quelle brillante analyse oeildefaucon, expliquez-nous les récentes sorties de Parizeau, Bouchard et Landry alors….Sans compter le départ de la seule député bloquiste de Montréal, la seule issue des communautés et la seule femme…..

    • Ce n’est qu’une stratégie du gouvernement pour détourner notre attention pendant qu’il vend le Québec aux entreprises étrangères.

      Et une ignoble façon de stimuler la haine envers les «pas comme nous». Et ça marche.

    • Le voile, c’est le cheval de Troie de la charia et des Islamistes! Il faut donner le droit de le proscrire à tout employeur qui pour qui le voile va à l’encontre des valeurs de son entreprise.

      Mais il y pire. Les femmes qui dans une entreprise, ne veulent plus être en contact avec les hommes autant au service à la clientèle qu’avec les collègues et demande des accommodements déraisonnables. Pouvez imaginez qu’au Québec que des membres d’une même entreprise travaillant dans le même édifice doivent séparer les femmes lors des meetings. Elles y accèdent par vidéo conférence!!! C’est une situation qui à cours présentement au ministère du revenue du Québec. Les femmes musulmans voilées demandent de tel accommodements et elles les recoivents!! Depuis le début du débat, plusieurs femmes qui ne portait pas le voile et qui aupravant fesait le service à la clientelle, on subitement commencé à le porter et refuse de servir les hommes. Es-ce vraiment le type de Québec que l’on veut???

      La charte est essentiel et c’est urgent. Avec l’immigration de remplacement(+d’immgration que de naissance) qui à cours au Québec, la charia aura pris place dans nos organismes publiques. Dans 20 ans il sera trop tard.

      La religion c’est un choix personnel et privé. La religion n’est pas essentiel à la vie. La religion n’est pas au dessus des lois. C’est au religieux de s’adapter car c’est SON choix d’être religieux. Si la religion pour lui devient un obstacle, il doit faire un choix. Accepter les limitations de sa religion ou s’accomoder à la société.

      Cela dit, le voile n’est même pas une prescription coranique. Nul part il y est écrit que la femme doit porter un voile sur sa tête(C’est écrit qu’elle doit le porté sur sa poitrine). Par-contre, il est écris clairement que le musulman à pour devoir de propager l’islam lorsqu’il se trouve en terre non-musulman. L’Islam, ce n’est pas seulement une religion, c’est aussi un système politique.

      Moi j’ai rien vraiment contre l’Islam.. En autant bien sur, qu’on ne me force pas à suivre la charia par la bande… La, je deviens moi aussi un militant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    L Ma Me J V S D
    « sept   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité