Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 19 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h45 | Commenter Commentaires (231)

    La Charte et l’égalité

    Capture d’écran 2013-09-19 à 09.43.41
    Aqsa Parvez, assassinée par son frère et son père, à 16 ans, en Ontario en 2007, parce qu’elle refusait, notamment, de porter le foulard islamique.

    Non, Gesca ne m’avait pas cachée dans un placard en attendant de me sortir, comme une lionne enragée, au bon moment du débat pour rééquilibrer la donne.
    J’étais en voyage au Pérou, en vacances, quand la Charte des valeurs québécoises a été rendue publique.
    J’ai suivi le débat des Andes. Silencieusement.
    Je suis rentrée au travail lundi. Et j’ai écrit ce que je pensais de cette Charte ce matin dans le journal. Ceux qui me lisent depuis un moment ne seront pas surpris de mon point de vue. C’est la suite logique de ce que j’ai toujours dit sur la primauté, je crois, de l’égalité homme-femme sur la liberté de religion.
    Ce n’est probablement pas une bonne idée de bloguer là dessus ici, vu le potentiel fou de dérapages dans les commentaires. Mais est-ce une meilleure idée de se taire ?
    Je vous avertis. Si les discussions prennent un caractère sexiste ou raciste ou islamophobe, on arrête ça. On bloque. On efface.
    Peut-on parler intelligemment ?
    Mon texte ici.


    • Est-ce qu’on a un problème d’égalité hommes-femmes au Québec?

    • Il était plus que temps que la Presse rajuste quelque peu sa position à l’égard de la Charte. On commence à entrevoir la lumière au bout du tunnel pour un Québec qui s’assume enfin dans son choix de société.

    • Wow. Ça donne à vomir vraiment.
      C’est quoi la rapport. Un criminel ça reste un criminel quelque soit sa religion mais faire un lien entre ces meurtes et le foulard c’est loin d’être innocent.
      On le dit pour la nienne fois: la religion n’est pas en confilt avec l’égalité homme-femme.
      Et que vous le veuillez ou non, le port du voile est un droit fondamental non négociable.
      Et les excuses à deux balles ne tiennent pas la route. En est en 2013

    • Pas croyable ce genre d’obsession de la part de Marie-CLaude Lortie !! Qu’est-ce que vous voulez répondre à ça ? Je pense que les deux hommes ont eu tort et je sais que je m’avance dangereusement mais Marcotte ou Turcotte ou whatever a eu tort aussi de tuer ses deux enfants.

      D’après moi ma réponse de satisfera pas Marie-Caude et elle va bien vieille dans un hospice quelconque et va encore dire aux autres : “Vous vous souvenez en 2007 en Ontario, il y a eu un meurtre…”

      Consulte Marie-Claude ! D’après moi ton père t’a empêché de vivre ton adolescence comme tu l’entendais et c’est pas réglé tout à fait cette histoire.

    • Chère Mme Lortie, vous dites: «L’égalité entre les hommes et les femmes doit avoir primauté sur la liberté religieuse». Avec égard, il s’agit d’un cliché simpliste, allant à l’encontre d’une jurisprudence constante, au Québec, au Canada et à l’international (organes onusiens, Cour européenne des droits humains), refusant catégoriquement de hiérarchiser ainsi, d’un trait, sans nuance, les droits fondamentaux (je peux vous envoyer les références). Tant de monde (hommes et femmes) qui se sont sérieusement penchés sur ces enjeux ne peuvent pas tous, sans exception, s’être trompés en soulignant qu’aucun droit n’est absolu et que la meilleure façon de décider de ces délicates questions est par un raisonnement qui concilie les intérêts en présence (ici, liberté de religion et de conscience, droit à l’égalité sans discrimination), patiemment, cas par cas.
      Par ailleurs, pour une réplique intéressante des arguments féministes en faveur de la ‘charte’ des valeurs québécoises, soulignant son caractère paternaliste étatique sous-jacent, voir le texte de Mme Lemieux intitulé «Va te gratter la charte avec autre chose que mon féminisme!» :
      http://voir.ca/marie-christine-lemieux-couture/2013/09/18/va-te-gratter-la-charte-avec-autre-chose-que-mon-feminisme%E2%80%89/?fb_action_ids=431978130255572&fb_action_types=og.recommends&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%22431978130255572%22%3A197482797098069%7D&action_type_map=%7B%22431978130255572%22%3A%22og.recommends%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

    • Très bon texte. Je partage votre opinion qu’il faut avoir le courage de se poser la bonne question . Je crois, comme vous, que beaucoup de musulmanes n’ont pas vraiment le choix de porter les vêtements qu’elles aimeraient porter. La ‘’tradition’’ les y oblige et si elle ne s’y soumettent pas, elles risquent très gros parce que la même tradition impose aux hommes de considérer un tel refus comme un déshonneur sur toute la famille, ce qui exige une réaction parfois ou souvent violente. Les grands promoteurs de cette tradition sont les religieux fondamentalistes qui contrôlent tous les aspects de la vie de cette religion. Les femmes et les hommes qui refusent leurs dogmes sont à risque. Quoi qu’en disent certains musulmans, ce dont on parle vraiment n’est pas d’exercer un choix libre , mais le droit , pour ces religieux de continuer d’imposer leur vision et continuer ainsi à dominer les femmes et aussi les hommes qui se font imposer ces règles. Est-ce qu’une décision politique réussira à changer cette vision de société?

    • Très bon article Mme. Lortie. Comme plusieurs, je suis d’accord pour une charte afin d’encadrer les “fameux” accommodements raisonnables. Par contre, je trouve que l’aspect des signes religieux ostentatoires dans la fonction publique va trop loin. On devrait seulement inclure des domaines en autorité: en cour, policiers, pompiers, etc.

      Deux autres points que j’aimerais aborder, la première chose à faire selon moi serait d’enlever le crucifx de l’Assemblée Nationale. On doit prêcher par l’exemple, et l’histoire du patrimoine est de la foutaise totale. Sa présence constitue un acte poliqitue ignoble qui a sclérosé la société québécoise durant des décennies, brimant notre liberté et notre épanouissement en tant que société.

      L’autre point est qu’il faut parfois prendre son temps pour faire les choses et laisser le temps agir. On a tous connu l’époque ou les francophones et les anglohones se tapait sur la gueule dans la rue et la première vague d’immigration venant d’europe (italiens, portuguais, grecs, etc.) ont pris un certain temps à s’ajuster à notre société. Meme chose pour les juifs, les haitiens, les jamaicains et les asisatiques. Il ne faut pas se conter d’histoire, cette charte vise directement l’immigration musulmane et ça aussi je trouve ça malsain. Je suis persuadé que comme nous l’avons vécu par le passé, les nouveaux arrivants musulmants vont avoir besoin d’un peu de temps pour s’acclimater à nous et également nous à eux. D’ici quelques générations, je suis persuadé que les voiles vont commencer à tomber, et ce, ici comme ailleurs…

    • L’égalité entre les hommes et les femmes est déjà protégée par la Charte canadienne des droits et libertés et la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. La Charte du gouvernement Marois ne rendra pas les Musulmanes plus « égales ».

    • Bien sûr, le foulard islamique est le symbole d’une opression. Mais c’est loin d’être le seul en notre monde. Devrait-on empêcher le foulard des juives hassidiques aussi (qui a la même fonction: seul le mari doit pouvoir voir les cheveux)? Devrait-on interdire les talons hauts (qui ont pour fonction de faire ressortir l’arrière-train des femmes dans une pose suggestive, en plus de les empêcher de se sauver en courant!)? Devrait-on interdire les effeuilleuses? La pornographie?

      Ce que je tente de dire, c’est que d’interdire le port du foulard islamique dans la fonction publique ne va rien changer, strictement rien, à l’opression systémique vécue par les femmes, ici et ailleurs. Dans les faits, certaines en profiteront peut-être pour l’enlever (sans que leur “place” dans la hiérarchie du couple soit changée), et certaines n’en seront que plus précarisées.

      C’est une solution hyper simpliste (et un peu “accustrice”) à un problème autrement plus complexe. Le foulard est un symbole du patriarcat, oui; mais le patriarcat a bien d’autres moyens d’exercice.

    • Votre article a le mérite de dire ce qui incite les gens à vraiment voter pour (Islamophobe et autres exclus) : la signification du voile.

      Cependant, l’État étant supposément neutre et de culture catholique, et le port du voile étant en ce moment pas du tout considéré comme un symbole d’inégalité homme-femme dans tous les pays d’Occident, pourquoi est-ce qu’une province (même pas un pays) pourrait légiférer sur une cause qui est loin d’être unanime? Combien de femmes voilées “assimilés” ont manifesté cette fin de semaine?

      Je suis tout à fait d’accord que le port du voile, s’il est forcé par la communauté ou la famille, est contre le principe d’égalité d’homme-femme. Cependant, le problème ne revient-il pas au fait d’être forcé à porter ce voile, plutôt que le voile lui-même? Si je forçais ma femme à porter un chapeau avec une hélice, est-ce qu’on devrait bannir le port de ce chapeau ou simplement m’arrêter?

      En ce qui concerne les CPE, je crois qu’il s’agit du seul point qui mérite d’être vraiment débattu, car en effet ce sont bien les enfants qui pourraient être “à risque”. Mais à risque de quoi? Oui, en position d’autorité, l’enseignante pourrait influencer les enfants. Mais pourquoi ne simplement pas balisé ce qu’elle peut dire au sujet de la religion? La neutralité de l’État ne prone pas l’athéisme, qui est la rejection de la notion d’un Dieu. Il prone simplement de ne pas favoriser une religion par rapport à une autre, et l’athéisme pourrait presqu’être considéré comme une religion. Peut-être que les parents ne veulent pas discuter de ce sujet potentiellement sensible, mais à moins de vivre à l’extérieur de Montréal, votre enfant va finir par en voir de toutes les couleurs (littéralement), peu importe l’âge.

    • Je précise avant tout que je suis athée et que toutes les religions ne sont que des balivernes pour moi. Cela dit, non seulement il n’existe pas de hiérarchie des droits, mais comment pourrait-on affirmer que toutes les femmes musulmanes portent le voile (mot-valise s’il en est) par contrainte et non par choix? Ce qui compte, ce n’est pas de régir la tenue vestimentaire des fonctionnaires mais plutôt de veiller à leur neutralité dans les faits, et d’établir des règles claires concernant les adaptations à accepter et à refuser (p. ex., interdiction du porc dans les cafétérias, séparation des hommes et des femmes dans certaines circonstances). Et ce qui compte également, c’est d’assurer l’application systématique et logique des règles, sans exceptions douteuses. Sous sa forme actuelle, le projet péquiste est une abominable atteinte à la liberté.
      François Dionne

    • Bravo madame Lortie pour ce texte qui rejoint à 100% ce que je pense; les nuances apportées sont justes et éclairantes. Je suis pour la charte et contre le foulard et tout ce qu’il représente d’asservissement pour la femme. Peut-être que pour un homme c’est différent, mais pour moi, en tant que femme ça m’interpelle. Quand je vois ces femmes et souvent de petites filles avec le foulard et habillées jusqu’au cou en pleine chaleur marchant derrière le mari et le/s frère/s qui eux sont en shorts, t-shirt et sandales, ça m’enrage! Honnêtement, je ne crois pas que ça soit de façon volontaire qu’elles le portent. Pas à 7-8 ans.

    • Beau texte Mme Lortie.

      Je crois que la solution se trouve dans une selection plus
      stricte des immigrants. Leur capacite d’adaptation devrait primer
      sur le reste.
      Vivant depuis plusieurs annees hors Quebec, et dans des differents
      pays, je prends toujours soin de ne pas emporter mes “racines” avec moi.

      En bout de ligne, ma personnalite c’est mon identite, tres peu a voir avec
      mon lieu de naissance.

    • Tout le processus de la Commission Bouchard-Taylor dans sa finalité a été faussé et fausse encore le débat en affirmant qu’ il n’ y avait que quelques anecdotes autour des accommodements raisonnables. Juste au niveau des écoles primaires et secondaires, des C.P.E et garderies privées subventionnées, il y aurait de quoi vous dresser les cheveux sur la tête. Demande de nourriture Kasher et Halal réactions épouvantables et disproportionnées des parents lorsqu’ il y a eu des erreurs en cuisine et où leurs enfants auraient ” peut-être consommé du porc ou dérivés”. Employées qui s’ accaparent des salles d’ employées déjà trop petites, pour faire la prière. Des employées musulmanes venant de l’ Algérie, de la Tunisie etc qui nous exhortent à ne pas prêter flanc aux intégristes. Elles ont quitté ces systèmes répressifs pour ne pas avoir à les revivre.
      Oui vous avez tout à fait raison qu’ on instrumentalise la religion à des fins politiques, et ça fonctionne!
      Alors l’ anecdotique répété comme une “mantra” faudrait y voir.

    • Si je comprends bien, il n’y a aucun problème à ce que la charte autorise tous les signes religieux sauf le voile. Pourquoi le voile? parce que vous y voyez un signe de soumission de la femme à l’homme. Pour vous, c’est ça et rien d’autre, quoiqu’en disent celles qui le portent.

      Votre perception négative vous donne, à votre avis, le droit de priver d’autres femmes de leur travail, leur gagne-pain. Au nom de l’égalité homme-femme, on devrait interdire la fonction publique provinciale, le premier employeur au Québec, aux femmes musulmanes alors que leurs maris pourront toujours arborer leur barbe. La barbe, on ne peut pas l’interdire pour des raisons évidentes.

      Vous devriez ajouter, dans votre énoncé de la hiérarchie des droits, celui de la primauté de la perception sur la réalité. Ça donnerait une cohérence à ce souk des valeurs.

    • Vous dites que vous n`aviez pas envie de cette charte mais avouez que ces crises répétitives à chaque accomodement qu`on dit raisonnable devenaient de plus en plus pénibles non?

      Plus ca va et plus je pense que le gouvernement eut peut-être fait mieux de prendre la ligne dure et je m`explique. Pour ne pas froisser les susceptibilités ce projet fut présenté sous l`angle de ce que les québécois sont prêts à enchasser dans une charte pour démontrer leur volonté d`être d`égal à égal avec les citoyens du monde. Il eut été tres mal vu de dire bon ben voici ce qui desormais ne sera plus permis au Québec. Or , en voyant la tournure du débat je me questionne .

      Je crois comme vous que le débat ne devrait pas être orienté vers des symboles mais bien plus vers des réalités . Celle de la femme devrait être la principale cause de toute forme de protectionnisme . On a pas besoin de se faire parler des us et coutumes des autres pays pour se rappeller de par ou nous sommes passés et ce que nous devons protéger et mettre de l`avant. La société québécoise en est une ou l`homme et la femme ont des droits et des statuts égaux et même s`il reste des combats pour que ce soit entierement concret, on peut dire qu`il y a beaucoup de chemin de fait.

      Or, ce n`est pas de véhiculer des préjugés que de prétendre que plusieurs religions mettent de l`avant l`homme et lui donnent un role ,des obligations et des droits que la femme n`a pas. Puisque cette réalité va à l`encontre de ce que le Québec a bâti, il est important de détacher l`état et de protéger les droits qui sont garantis déja par la charte des droits et libertés de toute forme de dogme et de religion qui existent .

      Mais encore là, nous parlons de symboles et non de concret . Le concret c`est dans la rue,en public, en société. Le concret c`est le portrait harmonieux du Québec qui doit être vanté . Que fait on avec un portrait qu`on veut protéger ? On l`encadre.

      On lit à plein textes des exemples d incongruités que cette charte rendrait illégaux ou a tout le moins répréhensibles. Moi quand je pense au foulard je me dis que ma mere n`aurait jamais osé sortir sans son foulard qui cachait ses bigoudis… Mais c`est pas la-dessus qu`il faut discuter mais carrément ce que en tant que société nous ne trouvons pas acceptable. Dire les vraies choses et ne pas s`enfarger dans les fleurs du tapis.

      Je suis tellement tanné de constater que quand le québécois que je suis ose se lever pour proclamer sa fierté et parler de son identité on lui dise de se la fermer …Parce que le québécois pure laine comme on le traite si péjorativement est maintenant tissé avec des immigrants de 2 emes et 3 emes générations nés ici et tout aussi purs que moi.

    • Foglia et Lortie qui deviennent de droite en une semaine, ça sent la commande venue d’en haut…

    • Je ne crois pas que nous pouvons présumer (ni quantifier) les motivations pour lesquelles les femmes porte le voile. Nous ne pouvons pas retirer ce droit fondamental en supposant que les femmes le font que par peur de représaille de leur mari. Beaucoup le font aussi par choix. Au lieu de bannir tous les signes religieux pourquoi ne pas faire campagne sur l’égalité hommes-femmes? Aucun besoin d’etre un islamique pour enfreindre cette égalité. Les batteurs de femmes, les jaloux controlant par exemple? Je trouve la justification de la Charte un peu mince dans ce texte.

      Merci tout de meme de faire voir les 2 coté de la médaille.
      Un québecois pur laine

    • Madame Lortie, je comprend votre position mais en même temps vous nous offrez la raison réelle de cette charte et le pourquoi je suis contre dans sa forme actuelle. Dans le fond cette charte n’est pas réellement pour tous. En fait elle vise particulièrement les musulmans et plus spécifiquement, les femmes qui portent le voile. J’accroche énormément.

      Croyez-vous réellement qu’en forçant ainsi ces femmes à retirer leur voile, on les aide? Pis à ce qu’on peut voir, certaines tiennent mordicus à leur voile.

      Et je vous pose cette question : si on prend pour exemple les femmes battues, les alcooliques ou les drogués, qu’elle est la première étape que ces personnes doivent franchir pour se libérer?

    • Bravo Madame Lortie. Une analyse exacte de ce qui est véhiculé dans le présent débat. Une analyse sensée, intelligente, modérée, ce qui est primordial ces semaines-ci !
      J’appuie à 100%.

      C’est aussi important d’ajouter qu’on parle de signes religieux exagérés en milieu de travail de l’État !! Pas d’autre chose. Les gens, en privé, dans la rue, partout, sauf dans la Fonction Publique, peuvent faire ce qu’ils veulent : on est dans un pays libre !!
      Mais vous dites être dérangée par l’exposition de ces signes dans les milieux cités : moi aussi.
      Puis, j’ai compris que les cas litigieux seraient l’objet de discussion, de négociation… Si ce n’est pas de l’ouverture, ça. À la longue, ces inconforts seront disparus.
      Voilà. Simple. Efficace. Raisonnable pour le peuple d’ici. Peuple qui tient à ses valeurs, quelles qu’elles soient, parce que ce sont celles d’ici.
      Pensez aux changements que vous devriez faire, en visitant certains pays ‘différents’ !

    • Je n’aime pas le foulard. Quand je suis assise dans l’autobus à côté d’une femme qui en porte un, j’ai parfois comme une envie de le lui arracher. Pour moi, il rappelle l’habitude de se couvrir les cheveux dans le désert d’Arabie, une coutume alors tout à fait sensée, pour les hommes aussi d’ailleurs, mais qui n’est pas utile dans un autre environnement que le désert. Si j’ai envie d’arracher le foulard, c’est aussi parce que les hommes n’en portent pas un.

      Cela dit, ce n’est pas le fait de porter le foulard ou pas qui tue, mais bien la violence des hommes qui veulent toujours dominer leurs femmes et leurs filles. Les filles Shafia et leur tante sont mortes, pas parce qu’elles refusaient de porter le foulard, ce qui ne leur était pas demandé, mais parce qu’elles voulaient s’affranchir de la domination des hommes de leur famille et vivre comme les autres femmes canadiennes. C’était un cas extrême témoignant de l’indifférence des services sociaux.

      Soit dit en passant, on ne fait pas trop de cas des juifs orthodoxies à boudins qui s’obstinent à suivre une mode qui date de deux mille ans. Il est vrai qu’ils vivent en retrait et ne prétendent pas travailler pour le gouvernement.

      Toutefois, en voulant forcer des femmes à enlever leur foulard, on exerce aussi une autre tyrannie. C’est ce que je n’aime pas de la charte proposée. Et la nommer charte des valeurs est aussi un affront à l’intelligence et une preuve de démagogie.

      Il n’y avait pas de problème. Ceux et celles qui voulaient s’intégrer à la société pouvaient le faire. Pour les autres, il suffisait d’attendre la prochaine génération.

      En outre, s’inspirer du modèle français, qui ne fonctionne pas, est une grosse erreur, une autre des bourdes du gouvernement Marois.

      On sait à qui plaît la méthode coercitive, en général à des gens moins éduqués, plus âgés, qui vivent hors des grandes villes. Par exemple, un de mes oncles, un retraité de quelque 75 ans, n’arrête pas de faire circuler des courriels sectaires.

      Un des problèmes est qu’un vote d’un citoyen habitant en région pèse plus qu’un vote d’un citadin. Un autre problème est que Madame Marois ne sait plus quoi faire pour se faire élire. Un troisième problème est qu’on n’a pas donné suite aux recommandations de la commission Bouchard-Taylor et qu’on persiste à ne pas écouter ces sages encore aujourd’hui.

      Recommencer le débat maintenant est un gaspillage d’énergie à des fins purement électoralistes. Cela me dégoûte du gouvernement Marois. Pauline avait gagné des points durant la tragédie de Lac-Mégantic. Il a fallu qu’elle gâche tout. Cette femme baigne dans la politique depuis trop longtemps, elle a perdu toute intégrité morale.

      Bon, j’en ai assez dit.

    • La restriction des libertés individuelles est toujours une mauvaise idée, à moins qu’elle vise à faire respecter la loi, chose qui n’est pas assez souvent discuté dans ce débat. Est-ce illégal de porter un foulard? Je crois que non. La restriction des libertés individuelles au nom d’une idéologie bienfaisante soit-elle (féminisme, “égalité”, humanisme, appelez ça comme vous voulez) ou d’un système de valeurs collectives a eu des effets dévastateurs dans certaines sociétés supposément civilisées au 20ième siècle. Suis-je obligé d’énuméré des exemples? je crois que non…

    • denis825

      Si un exemple tiré de 2007 vous semble trop loin, on peut aussi vous rappeler les crimes d’honneur des quatre jeunes filles Shaffia en 2009. Des jeunes filles qui veulent se marier avec le garçon de leur choix, qui refusent de porter le voile, bref, ça exige réparation d’honneur. Le père était dans la cinquantaine avancée. Mettons qu’il était d’une autre génération. Mais le frère des jeunes filles avait 18 ans.

      http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/01/20120129-131839.html

    • Ce qui me chicote d’un des cotés du foulard est que beaucoup disent le porter “par modestie”. Pourtant, ce ne sont peut-être pas les mêmes, on en voit qui portent de très beaux foulards. Elles sont maquillées très habilement. Elles portent des vêtements griffés. Elles sont très belles et ça se voit. Donc la modestie n’est pas face aux autres. Elle est face à qui ? Leur dieu ? Si oui, pourquoi le mari peut s’habiller comme il veut. Il n’a pas à être modeste face à Dieu. Moi, je constate une inégalité.
      Il y a d’autres inégalités dans d’autres religions mais elles sont rarement aussi flagrantes et organisées.

    • Ayant lu ces commentaires
      je ne peux que redire
      BRAVO madame Lortie.

      PP

    • Votre bon pape, Mme Lortie, c’est un modèle d’égalité? Pourquoi accorder un passe-droit aux catholiques? L’égalité, ça devrait être pour tous, vous ne croyez pas?

    • nathalie67

      Selon ce qui est rapporté plus bas, les petites filles portant le voile ne le font pas par obligation religieuse. Elles imitent peut-être maman. Ou alors elles sont l’image de l’action politique des parents.

      « Le voile islamique est tout tissu que la femme musulmane porte sur la tête en sortant afin de se protéger des regards pernicieux d’un autre homme. Car la femme musulmane se doit de cacher les parties de son corps, au nom de la pudeur, à la vue des autres hommes, après la puberté.

      Pendant longtemps, les légistes musulmans ont affirmé le caractère obligatoire du port du voile pour les femmes musulmanes nubiles de condition libre, en s’appuyant essentiellement sur l’interprétation du verset 31 de la sourate 24 du coran. »

      http://www.maliweb.net/news/societe/2012/06/18/article,73805.html

    • Intéressant d’avoir un point de vue différent. Il y a un débat à faire après tout …

      J’ai quelques questions pour vous.

      Si on interdit le port du foulard et autres signes religieux dans les institutions publiques et que ces mêmes citoyens les remettent sitôt dans la rue, as-t-on changé quelque chose ?

      Certaines religions dont le catholicisme ne vivent pas leur religion de façon aussi démonstrative que d’autres religions; qui a raison ?

      Je côtoyais les Hassidiques dans le Mile End; ils ne me regardaient pas, ne m’adressaient jamais la parole et leurs femmes marchent toujours en arrière de leur mari ? Que fait-on pour çà ?

      Est-ce qu’on doit continuer de subventionner et surtout, de permettre à des enfants, d’aller dans des écoles confessionnelles ? L’éducation devrait être laïque partout non ? Et, la religion devrait être enseigné dans les églises, synagogues et autres temples religieux, non ?

      Doit-on laisser un passe-droit historique pour le catholicisme ? Les fameux crucifix, les prières, etc.. ?

      Mes questions visent à dire, si veut aller jusque là, tenons compte de l’ensemble de la situation. Il y a d’autres cas qui méritent attention.

    • @jeffmorin99

      est-ce illégal de porter une casquette des expos? Je crois que non, pourtant je dois l’enlever quand je rentre au travail. Quand je retourne chez moi je la remets avec plaisir. Je n’ai pas encore organiser de manifestation pour faire valoir mon droit à ma casquette en tout temps.

    • Vous dites n’importe quoi. Ce débat a déjà été tranché et il n’y a pas de hiérarchisation possible des droits fondamentaux. Ils s’équivalent tous.

      Maintenant, vous citez un cas sans aucun rapport. Ce n’est pas une charte qui aurait empêché le crime cité d’avoir lieu. Vous sous-entendez qu’une hiérarchisation des droits aurait prévenu ce genre de crimes d’honneur, comme si la situation actuelle légitimait ces crimes-là. Rien ne peut être plus loin de la réalité et faire déraper le débat autant que ce que vous dites. D’ailleurs, à la base votre billet est islamophobe en faisant ce genre d’amalgame.

      Le code criminel protège adéquatement contre les crimes d’honneur. Maintenant, peut-on prédire et prévenir tous les crimes? La réponse est clairement non. Nous ne le faisons pas plus pour tous les autres crimes. Pourquoi par la force de la pensée magique cela serait-il tout à coup possible pour les crimes d’honneur?

      A part une police dans chaque maison et pour chaque citoyen, je vois mal comment une simple hiérarchisation des droits viendrait à bout de la criminalité sexiste.

    • L’interdiction des signes religieux est une contravention a plein de chartes et de lois internationales et locales… ce n’est qu’une manoeuvre politicienne grossière de la part du PQ que certains applaudissent parce qu’elle reflète leur fantasme d’un monde épuré de toute présence du fait religieux.

      Mme Lortie, en féministe accomplie va bien sur applaudir le congédiement de beaucoups de femmes qui auront refusé par principe de se plier a cette charte inique. … cela bien sur favorisera leur intégration (dans le monde des BS) et leur épanouissement social.

    • Où est Fatima Houda-Pepin? Dans le passé , elle a souvent été un phare, je me souviens de ses prises
      de paroles dans le Devoir. Elle disait que nous avions des lunettes roses face à l’islam. Doit-elle se taire à cause de la ligne de parti? Bravo Marie-Claude pour cet article , j’aurais pu y apposer ma signature sans rien changer. Nous avons sensiblement le même âge et le même parcourt .

    • Réalistiquement, est-ce que la religion est une liberté individuelle étant donné qu’elle n’est qu’un ensemble de valeurs imposées par une élite pour contrôler une populace.

      Il y a-t’il vraiment égalité homme-femme au Canada étant donné que les agressions physiques sur les organes sexuelles femelles sont interdites, mais permises sur les organes sexuelles masculines. Simplement parce qu’une des religions prédominantes impose cette charcuterie pédophilique sur les organes sexuelles mâles, charcuterie qui a les même conséquences que celle pratiqué sur les organes femelles par l’autre religion moins dominante, c’est à dire de réduire la jouissance sexuelle de la victime.

    • @adpi
      “Liberté, égalité” c’est de droite ça ?
      Ce n’est pas aussi facile à classer ce débat-là.
      Ca va prendre beaucoup d’ouverture de tout le monde. Si c’est bien fait, ça pourrait même être rassembleur. Mais il y a déjà trop de radicaux de tous les cotés.

    • @silenceondort – “… Employées qui s’ accaparent des salles d’ employées déjà trop petites, pour faire la prière …”

      Justement, je lis la charte et rien là-dessus. Une charte de laïcité aurait dû avoir dans son texte une règle claire à ce sujet qui interdirait cette pratique dans les locaux de la fonction publique et para-publique. J’irais même plus loin, cette interdiction de prière pourrait même s’étendre dans le privé selon la volonté des propriétaires sans qu’ils soient poursuivis.

      De plus rien sur la promotion d’une ou l’autre religion sur les lieux de travail.

      Zip, nothing!

    • @globe.trottier

      un passe-droit aux catholiques?? sérieusement vous en connaissez beaucoup des catholiques?
      Bon ok il en reste un peu dans les 60 ans et plus mais disons qu’ils n’expriment par leur foi trop vigoureusement au travail.

      On a réussi à contrer l’église catholique et à se doter d’une société laïque, me semble que c’est pas un si gros effort de garder tes symboles religieux en dehors du travail. Ce que tu fais chez toi l’État n’a pas d’affaires là-dedans mais quand il est inscrit ‘Gouvernement du Québec’ sur ton chèque de paie, c’est normal de respecter le caractère laïque de l’état.

    • C’est vrai qu’il y a des femmes qui subissent la tyrannie des hommes en les obligeant à porter le voile. Mais le danger de toutes des formes de généralisation c’est l’amalgame et le manichéisme: direz-vous que toutes les femmes musulmanes portant le voile sont soumises et opprimés? Aucune ne le porte par choix personnel? Serez-vous prête à garantir que, en enlevant ce fameux voile, elles seront plus libre? Direz-vous que parmis les femmes non-musulmanes et ne portant pas le voile, il n’y a pasde femmes opprimés, de femmes battues par leurs maris, de femmes victimes de viol domestique?
      Le voile concentre tous les fantasmes et toutes les peurs par manque de connaissance, en raison des abus qui sont faits. Pourquoi ne pas avoir des réglementation claire pour mieux protéger les femmes plutôt que d’adopter une vision tellement simpliste où le seul fait de retirer le voile va propulser la femme au sommet de l’égalité. C’est trop réducteur.
      Si le voile était l’unique problème alors poruquoi l’égalité homme-femme n’existe-t-elle pas réellement dans notre société? Pourquoi les femmes, même non voilées font l’objet elles aussi de violence de toutes les sortes quotidiennement? Pourquoi la femme est trop souvent devenu un objet qu’on exhibe, qu’on utise pour mousser les ventes des produits masculins (une pub de déo ou de rasoir sans une femme ??? C’est devenu bien rare…)
      Pour finir, ce que cette charte m’inspire est simple: comme le dirait Michael Moore, “l’ignorance mêne à la peur, la peur à la haine et la haine à la violence. Voilà l’équation.”

    • Va pour l’égalité, pas l’hypocrisie! Si on veut VRAIMENT mettre l’égalité des religions, soit une laîcité totale, alors Bye Bye Noël et les congés de Pâques qui sont des fêtes religieuses. De quel droit obligeons nous les immigrants à avoir NOS congés religieux alors que nous leur refusons les leurs? Aussi, Bye bye les symboles religieux dans TOUS les niveaux politique: fini le crucifix a l’assemblé. Fini les “moments de réflexion” au début des conseils municipaux. Et ajoutons à la charte les politiciens. Un fonctionnaire ne peut porter une burqa, mais mon député LUI le peut? Donc celui qui applique les lois auraient plus de pouvoir que celui qui les vote????

      Pour ce qui est du foulard, on est ici en plaine tempête dans un verre d’eau et sortons notre tête du sable: les femmes portent le foulard? Et alors? N’est-ce pas LE MÊME foulard que portent les religieuses catholiques? Ou encore le costume noir des juives hassidique? Ces pauvres femmes sont-elles donc brimées dans leur égalité homme-femme?

      Pour ce qui est du non-port du foulard qui est un crime passible de la peine de mort dans certains pays, et bien porter des mini-jupe est aussi passible de peine de mort dans certains pays, est-ce que ça veut dire que le symbole (mini jupe) doit devenir interdit ici parce que 2 ou 3 fous vont décider un jour de tuer ou battre quelqu’un parce qu’elle a porter une mini-jupe? Ou banissons le bleu et le rouge parce que dans certains cercles, ce sont des couleurs de gang et des gens se font tuer pour avoir porter ces couleurs! C’est donner BEAUCOUP de pouvoir à ces petits extrémistes.

      Et dites-moi, en quoi est-ce que ça va régler quoi que ce soit d’enlever le voile? Est-ce que vous pensez VRAIMENT que la femme se ne fera plus battre à la maison parce qu’elle ne travaille plus pour la fonction publique? Vous croyez VRAIMENT que le fait que les fonctionnaires du Québec ne portent plus le foulard aurait empêché les cas de meutres d’honneur de se produire? C’est que vous vivez dans un monde de calinours.

      Encore une fois au Québec, on démontre notre “tolérance”: on tolère tant que nous ne voyons pas. Pourquoi la charte? Parce que le Québec est encore traumatisé de SON expérience avec la religion. Et sa façon de réagir est complètement puérille: au lieu de régler son problème, on demande aux AUTRES de cacher leur religion pour sauver notre pauvre petite sensibilité.

    • Enfin La Presse qui se “déconstipe” un peu. Quelqu’un dans ce journal qui a le courage d’afficher son opinion. Je commençais à croire que les chroniqueurs avaient été muselés. Votre opinion arrive un peu sur le tard, dommage. La Presse va peut-être enfin pouvoir faire réfléchir les gens sur cette question comme le fait si admirablement bien Le Devoir.

    • “…On bloque. On efface….”

      Dois-je saisir que c’est le cas si on est un ‘tit peut trop perspicace?

    • @gl000001, liberté c’est la revendication principale du tea party

    • Bonjour,

      Je suis un homme et je suis content de lire votre point de vue dans LaPresse. Jusqu’ici, le projet de charte était un pacte avec le diable. Les musulmans fondamentalistes utilisent la religion afin d’exercer un contrôle complet sur les femmes. Ce n’est pas de la religion.
      La religion doit envoyer un message de paix à tous et à toutes de façon égale.
      La charte est nécessaire. Les musulmans ne forment que 3% de la population actuelle et il est difficile de discuter de la charte. Imaginez lorsqu’ils seront plus nombreux à cause d’un taux de fécondité de loin supérieur à la moyenne québécoise.

    • Je crois qu’a l’hypothese que tous les hommes/femmes sont egaux peu importe la religion.

      Le meutre religieux cite en exemple ici peut se comparer a la violence d’un pere alcoolique.

      Je ne crois pas que le fait d’etre musulman accroit les chances a un pere de faire du mal a sa famille.

      Les malades sont presents dans toutes les societes.

      La culture influence comment ces folies se magnifesteront mais ne l’encourage pas necessairement.

    • Les valeurs fondamentales n’apparaissent pas particulièrement pertinentes si on conçoit la société comme statique. Il suffit alors de quelques accommodements au besoin pour maintenir l’harmonie.

      Mais la société n’est pas statique. Elle évolue. L’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que la laïcité ont fait beaucoup de chemin au Québec au cours des décennies, grâce à des efforts considérables et toujours en cours de persuasion et de revendication. Vu de cet angle, il devient important de mettre en place des balises pour ne pas défaire ce qui a été si difficilement acquis et aussi pour appuyer le travail qui reste à faire.

    • Ce n’est pas parce qu’il est un symbole ou un outil d’oppression que le voile devrait être interdit dans la fonction publique (même s’il symbolisait la supériorité des femmes sur les hommes, il serait quand même à proscrire) mais bien parce qu’il contrevient au devoir de neutralité que l’employé de l’état se doit d’observer dans l’exercice de ses fonctions, c’est tout.

      Les employés de l’état sont déjà tenus de ne pas afficher leurs allégeances politiques et syndicales, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas la même chose avec les convictions religieuses. Justement, le voile musulman n’est pas un symbole religieux comme les autres, c’est aussi un symbole politique.

      Le Coran n’oblige en rien les musulmanes à cacher leurs cheveux avec. Le verset 24.31 ne parle que de couvrir leur poitrine ou, selon le chercheur et traducteur Sami Aldeeb, leur sexe (il s’appuie en cela sur une variante utilisant le mot “juyub” qui veut dire “fente”):

      http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/04/13/le-coran-demande-de-couvrir-le-sexe-et-non-pas-la-tete/

      C’est seulement depuis la révolution islamique iranienne de 1979 que le voile (qui n’était plus porté par la majorité des femmes dans plusieurs pays musulmans) est revenu en force. Pour moi, c’est bien davantage un symbole politique que religieux.

      Au Québec, la majorité des musulmanes ne le portent pas et celles qui le portent on parfois commencé à le porter en arrivant au Québec. Je ne peux pas présumer des intentions de toutes les musulmanes voilées mais certains d’entre elles se revendiquent d’un islam politique. Il est difficile de croire que c’est par pudeur et par modestie que certaines femmes se volent, surtout celles qui accompagnent leur voile d’un maquillage épais et de vêtements extra-moulants…

    • Il y a quelques personnes à l’épiderme hypersensible qui se sentent “brimées” à la vue d’un symbole religieux.

      Mais ce sentiment de douleur à la vue du symbole religieux est un malaise à géométrie variable.

      Par exemple si une femme se met un foulard pour protéger ses cheveux pendant la pluie c’est correct, pas de malaise.
      Mais s’il arrête de pleuvoir, que le soleil revient, et que la femme garde son foulard, oups !
      La terreur s’installe chez les partisans de la charte, c’est peut-être une musulmane. Elle risque d’influencer les enfants.

      Une Québécoise 100% laïque ne pourra pas non plus porter une belle grosse croix à la mode comme la “femme libérée” Madonna le faisait dans les années 80.
      Interdit. Verboten. Nyet.

      Mais la femme “laïque” pourra par contre porter un beau gros signe astrologique du verseau ou du capricorne.
      La superstition que les planètes nous disent quoi faire et dirigent notre vie c’est permis.
      La superstition ça ne risque pas de perturber négativement les enfants selon la charte Péquiste.

      Une femme Juive Hassidique n’a pas le droit non plus de porter un foulard en fonction de sa religion.
      Mais une petite broche qui représente un chandelier à sept branches est-ce que c’est correct ?
      Oui ? Quelle grosseur ?

      *****************************************************************************

      La charte péquiste est justifiée par un besoin supplémentaire d’égalité homme-femme en plus de toutes les lois, les organismes, la déclaration universelle des droits de l’homme que le Canada a signée et les deux chartes Québécoises et Canadiennes qui garantissent déjà cette égalité.

      C’était pas assez tout ça voyez vous.

      Alors avec la nouvelle charte péquiste un homme musulman qui porte la barbe en fonction de sa religon pourra travailler dans un CPE (garderie) mais pas sa conjointe qui porte le foulard Islamique.

      L’homme pourra travailler dans un CPE mais la femme devra perdre son emploi et retourner à la maison.
      Bravo Pauline !

      Au yeux des partisans de la charte les femmes musulmanes sont toutes de pauvres opprimées, que dis-je, des martyres !
      Même quand la femme musulmane est arrivée seule au Canada et que c’est elle qui a converti son mari Québécois de souche à cette religion.

      Conclusion:

      En plus du voile islamique il faudrait songer à interdire aussi la laïcité sauce Québécoise parce que beaucoup de ses adeptes vivent des peurs irrationelles, cherchent à convertir les autres aux “bienfaits de la laïcité”, renvoient les éducatrices de CPE voilées à la maison et ont eux-même leurs propres symboles religieux en fonction de leurs croyances, entre autres un gros bandeau sur les yeux qui les rend aveugles à leur propre irrationalité.

    • He ben, dommage de vous voir, Mme Lortie, jouer le jeu de M. Hetu. J’avais une opinion positive de votre caractere, c’est assez decevant merci.

      Bonne journee.

    • Je suis d’accord avec votre décision d’appuyer la Charte des Valeurs. La religion est une invention humaine pour dominer la gente féminine. Les dieux sont des créations humaines: ils n’existent pas. Actuellement, les dieux sont très nombreux et personnellement je pense que celui de Raël est le meilleur! Je déteste l’exhibitionisme religieux, c’est franchement immoral que d’afficher un dieu qui n’existe pas, et une religion qui rejette les droits d’égalité homme-femme.

    • Tout est dans cette phrase, le voile islamique est différent parce qu’elles osnt obligées de le porter, parce qu’elles n’ont pas le choix. Vous pouvez écrire que le juif est obligé de porter le kippa par sa religion, mais ultimement, c’est lui qui décide. Il peut cesser de le porter et de pratiquer sa religion si c’en est la conséquence. La femme musulmane n’a souvent pas cette possibilité. Comme il y a plusieurs année au Québec, la femme est prisonnière de son mari. Elle peut toujours divorcer, les lois d’ici lui permet de le faire. Mais comme jusqu’aux années 1970 ici, elle sera mis au ban par son entourage.

    • Bravo Mme Lortie

      Je suis entièrement d’accord avec vous. Je crois moi aussi que le voile islamique n’est pas seulement un symbole religieux, mais qu’il a aussi une portée politique. Bien que sa charte ne soit pas nécessairement au point, Mme Marois a au moins eu le courage de lancer un débat de société controversé qui nous donne l’occasion de nous questionner et de nous exprimer.

    • @s_beaulac

      Le droit à la liberté religieuse ne peut être absolu au point de menacer les autres droits, les lois etc. Par exemple, le Coran autorise l’amputation des voleurs mais on ne permettrait pas à un musulman de mutiler le voleur qui se serait introduit chez lui (à ce sujet, les versets ayant pour sujet des sanctions pénales et des dispositions juridiques est bien la preuve que l’islam n’est pas qu’une doctrine religieuse).

      @quidam

      Les talons haut ne font pas partie d’un quelconque code vestimentaire (religieux ou autre). Ils sont interdits sans que personne ne proteste dans certains domaines de travail (médical, construction, etc) de même que dans la pratique des sports ou de certaines activités culturelle très physiques (danse, yoga, etc).

    • Si quelqu’un est sexiste, que ce soit à cause de sa religion ou pour tout autre raison, il n’y a pas de signe ostentatoire pour ça et il peut très bien être fonctionnaire sans que personne ne le sache. S’attaquer aux foulards est discriminatoire, parce qu’en réalité vous ne vous attaquez pas au sexisme, vous vous attaquez à un groupe particulier qu’il soit ou non sexiste. D’ailleurs, toutes les religions sont sexistes parce qu’elles prennent toutes leurs racines dans une tradition plus ou moins millénaire et sont issues d’un monde où l’avantage était physique et favorisait donc les hommes et les valeurs des hommes. C’est cet héritage qu’elles traînent toutes et traîneront probablement toujours.

      Est-ce le rôle de l’Etat d’aller examiner les doctrines des religions et de dire lesquelles sont acceptables ou pas? Si vous répondez oui, oubliez l’Etat laïc et l’Etat neutre, un Etat qui fait ça ne peut pas se proclamer laïc et neutre.

    • @ DCSavard

      J’endosse entièrement votre commentaire. Cette charte crée beaucoup plus de problèmes qu’elle n’en résout.

    • Mme Lortie, je vous trouve bien courageuse d’ouvrir les commentaires sur ce sujet! Comme toujours, je crois qu’on focusse sur une portion du débat (le voile, l’égalité homme-femme) qui nous éloigne de l’objectif principal de cette charte, séparer l’État de la religion.

      Je crois que nous sommes en droit d’exiger que les représentants de l’État, soit les fonctionnaires en lien avec le public ET les élus, démontrent une vraie neutralité. Notre État est laïque. Si nous voulons nous assurer que ça reste ainsi, je ne crois pas que nous ayons bien le choix de “légiférer”, même si c’est plate et que ça fait de la chicane.

    • Le racisme.

      Je désire d’abord et avant tout établir clairement un point.
      Parmi mes amis les plus proches, je compte des coréens, une vietnamienne, un hondurien, un haïtien, une congolaise et une marocaine. J’ai d’ailleurs déjà sorti avec une juive. On ne peut donc pas ici me qualifier de raciste.

      Hidjab, niquab et burkas.

      Qu’est-ce que le voile au juste?
      Le voile est un symbole politique d’abord et avant tout, plus que religieux, au même titre que la faucille et le marteau l’était pour les communistes… C’est la sharia en tissu.

      Le voile signifie la primauté de la religion sur tout les autres aspect de la vie. Entre autre, la primauté de la religion sur les relations homme-femme, sur l’éducation et sur les lois de l’État.
      Alors dites-moi: Qu’est-ce donc alors si ce n’est pas un symbole évident d’intégrisme?
      Selon ces mêmes critères, le maire Làlà Tremblay est pour moi un intégriste catho.

      Et SVP, ne confondez pas stupidement intégrisme avec terrorisme.

      Si je croise dans la rue un individu arborant un symbole nazi, je me contenterai de penser de lui qu’il est un irrécupérable idiot. Si une telle personne me sert dans un commerce, je boycotterai ce commerce. Mais si un tel individu était un fonctionnaire de l’État et s’affichait ainsi dans un hôpital, une école ou tout autre organisme gouvernemental, je protesterai très vigoureusement.

      Que le simple passant affiche de telles positions discutables ne me dérangera pas outre mesure tant et aussi longtemps que lui et ses semblables ne possède pas de poids politique suffisant pour influencer quoi que ce soit.

      Si l’islam n’est pas le nazisme, il prône néanmoins des valeurs fortement discutables. Malheureusement, discutable n’est pas un mot bien vu lorsque l’on parle de cette religion.

      Je sais parfaitement que musulman ne signifie pas intégrisme. Dans les pays musulmans, beaucoup de musulmans eux-mêmes se battent pour conserver / obtenir un État laïc.

      Les gens ont des droits, les croyances (et les amis imaginaires) n’en n’ont pas.
      Croyez en ce que vous voulez, et moi de mon côté j’aurai tout autant le droit de croire de vous êtes idiot tout en vénérant le Monstre de Spaghettis Volant (Googlez ça).

      J’en pense autant des chrétiens, des juifs orthodoxes et de toute autre religion limitative/coercitive [...]. Vous ne pouvez pas non plus me qualifier d’islamophobe.

      Nul ami imaginaire, jamais, ne primera sur moi, ma famille et mes amis.

      Dans la mesure où le poids démographique des immigrants musulmans augmente de jour en jour, il est impératif d’établir des balises claires et nettes sur la place de la religion dans l’État et la fonction publique.

      J’appuis donc sans réserve cette Charte et ce, même si je voue une animosité viscérale contre la première ministre Marois.

      Noël
      Noël? C’est maintenant une fête commerciale bien plus que religieuse. D’ailleurs, même les églises sont maintenant désespérément désertes à cette date. N’oubliez pas non-plus qu’à la base, il s’agissait de festivités païennes qui consistaient à fêter le solstice d’hiver, journée à partir de laquelle les heures d’ensoleillement recommencent à croître. Rome s’est approprié cet événement.
      N’est-ce pas malgré tout une belle occasion de fêter et de retrouver ses proches, toutes religions confondues?

      Le crucifix à l’Assemblée Nationale.
      Symbole passéiste qui n’a plus sa place dans une enceinte démocratique. Et puis, si l’on ne veut pas oublier notre histoire, nos 2000 églises sont toujours d’excellents rappels historiques. D’ailleurs, le fait que celles-ci tombent en décrépitude ou soit progressivement recyclées en condos, bibliothèques et autres espaces publiques est en lui-même une excellente leçon d’histoire.

      La croix sur notre drapeau?
      Obsolète et non représentative de la réalité actuelle. De toute façon, celui n’est pas à mes yeux constitué d’une croix blanche mais de quatre rectangles bleus et de quatre fleurs de lys. M’en fous.

      Réflexion à part, pourquoi n’entendons-nous pas les protestations des bouddhistes, shintoïstes, hindous… ?

    • Deux détails concernant les juifs hassidiques:
      Les femmes mariées ne réservent par leurs cheveux à leur mari, elles sont rasées. En public, elles portent une perruque, un fichu ou les deux.
      La mode vestimentaires des hommes ne date pas de 2000 ans, mais du XVIIIe siècle, date de la fondation de cette mouvance. D’ailleurs, cette mode ressemble en bien des points à celles des amish et des mennonites, voire même à celle du bonhomme illustrant la marque de céréales Quaker. D’ailleurs, le port de la kippa provient aussi plus ou moins de cette époque.

    • Et puis oui, on devrait retirer le crucifix de l’Assemblée nationale. C’est un symbole de l’oppression des femmes sous le régime de Duplessis et de ses comparses du clergé. C’est un exemple des contradictions du gouvernement Marois qui prétend défendre l’égalité des hommes et des femmes, mais qui tient à garder le crucifix en place.

      Les curés ont forcé mes grands-mères à accoucher à répétition et ont tout fait pour qu’elles n’aient pas le droit de vote et restent soumises à leur mari en toutes choses.

    • On a sorti la religion des écoles il y a plusieurs décennies. C’est ça qui a libéré le Québec du fardeau de la religion. Tout le monde allait à la messe parce qu’il fallait. Combien là-dedans étaient réellement religieux ? Quand les frères et les soeurs ont arrêté d’être les profs, on avait moisn de surveillance. On a pu s’en sortir.
      Appartenir à la communauté passait par la religion. On s’est trouve autre chose pour ne pas se sentir à part. Les religions rétrogrades devraient prendre exemple sur les autres. J’ai connu des juifs qui mangeaient du porc et de la bouffe non-kashère. Il y a de l’espoir.

      @adpi
      En surface peut-être. Mais leur liberté c’est surtout une préoccupation monétaire. Et le Tea Party est extrèmement intolérant. Le PQ peut paraitre intolérant mais à chaque fois qu’on veut réveiller les gens, ça rue dans les brancards. C’est normal.

    • Je trouve ça un peu malhonnête… vous nous parlez d’actes criminels et de l’Iran des années 70 pour justifier que les employés de l’État québécois ne devraient pas porter de signes religieux visibles.

      Que le PQ retire cette clause de son projet de loi et le reste va passer facilement tant à l’Assemblée qu’au sein d’une forte majorité de la population.

      Et soyez réaliste un peu… même si le projet passait intégralement – ce qui n’arrivera évidemment pas – croyez-vous vraiment qu’il sera applicable? Combien d’années de débats légaux faudra-t-il? Combien d’exceptions devra-t-on gérer? Les syndicats accepteront-ils qu’ultimement, une personne soit renvoyée parce qu’elle refuse de se conformer?

      Et puis en passant, moi le slogan “un Québec pour tous” ça me donne la chaire de poule chaque fois que je vois ça à la télé…

    • Merci. Peu de gens semblent comprendre que quand les accommodements sont basés sur de la discrimination envers les femmes, c’est offensant pour toutes les femmes et rétrograde. Ils n’ont qu’à transposer l’incident avec des Noirs au lieu des femmes (exemple); ils comprendraient que c’est tout à fait inacceptable et non pas simplement anecdotique.

    • Ironique tout de même, n’est-ce pas, que ce soit ceux-là mêmes prônant le plus l’égalité qui réclament le plus une… supériorité de celle-ci, e.g. sur la liberté.

      Si l’égalité est si noble et sage, si juste et équitable, pourquoi alors ne devrait-il pas y avoir aussi égalité entre droits et libertés, entre égalité et liberté?

      C’est pourtant bien, heureusement et à juste titre, ce que pratique ou prescrit le Droit, le bon droit, l’égalité entre eux des principes transcendants, dont aucun ne transcende l’autre. Sans quoi, il n’y en aurait pas, il n’y en aurait plus d’égalité. Et moins qu’aucune autre, celle entre hommes et femmes. Laquelle se porte déjà relativement bien, peut-être même un peu ‘trop’ bien…, et en tout cas éminemment mieux qu’en la plupart des autres endroits sur cette planète, ‘par-chez-nous’.

    • Très beau texte Madame Lortie. Merci pour cette chronique. Je ne lirai pas les commentaires ici tellement j’ai peur aussi des stupidités que certains ne manqueront pas de dire sous le lâche couvert d’un pseudo.

      Une des phrases de votre texte résume à elle seule mon appui inconditionnel à la Charte:
      “… personne, dans le monde, ne risque de mourir en refusant de porter sa croix ou sa kippa.
      Le foulard, oui.”

      Tout est dit! Ceux qui sont contre la charte sont donc indirectement pour la mise à mort de certaines femmes dans le monde… J’en veux particulièrement aux femmes voilées qui crient au scandale, mais qui oublient cette triste réalité ailleurs sur la Planète, ne pensant qu’à leur petit moi ici… C’est aussi méprisable et inacceptable!

      Nicholas Ninousky

    • Bravo. Tu sauves un peu l’honneur…. de Gesca.

    • Le foulard (un morceaux de tissus par dessus la tête représente t il une égalité entre les hommes et les femmes) ?

      absolument pas, la femme peuvent être plus intelligente que l’homme, j’en ai vu des médecins, dentiste, qui mettent le foulard, bien plus intelligente que Bernard Drainville.

      c’est leurs convictions , religieuses, personnel.les, peu importe, et ca regarde personne.

      Pour celle et ceux qui croient, que foulard dégrade la femme, bien , ici, par exemple, dans

      les plages et piscines les femmes ne sont pas égales, un homme, un garçon se promènent

      la poitrine libre et nues( des fois des poitrines musclés) alors que des petites filles, des

      femmes , se mettent un voile , pour cacher leurs poitrine , des fois, même leurs ventre,

      la poitrine d’une femme est elle si mauvaise a voir pour la cacher, avez vous besoin, d’y aller

      toujours dans une plage séparée( un autre ghetos) au sud pour se le permettre.

      une femme qui allaite son bébé, doit elle mettre un voile de seins, sinon, aller chercher une

      salle d’allaitement séparée.

      vous me direz un sein c’est pas les cheveux? bien, ce n’est pas des organes génitaux, si on

      croit a l’égalité des têtes, faudrait commencer par l’égalité des poitrines.

      Quand a ce qui a été dit sur l’Iran…., bien, ici, on est pas en IRAN, ni en Arabie saoudite, et pour votre information, y en avait en 1953 un gouvernement communiste en Iran( Mussadaq)
      que les USA ont renversé par la monarchie.
      Ce qui implique qu’on veut garder le cliché noir la ba, en Afghanistan aussi, donc, ne comparez
      pas l’incomparable0

    • Cette pauvre femme… On veut l’empêcher se promener torse nu et de mettre un foulard! Quand-est-ce qu’on va libérer la femme de ce que la société pense qu’elle doit s’habiller?

    • @ intraterrestre

      “@s_beaulac
      Le droit à la liberté religieuse ne peut être absolu au point de menacer les autres droits, les lois etc.”

      Vous avez mal compris. s_beaulac soulignait justement qu’aucun droit n’est supérieur à un autre. Ni le droit religieux, ni l’égalité homme-femme. Mais plusieurs situations de la vraie vie mettent en conflit des droits. Pour résoudre ces conflits, on ne peut, de façon globale et générale, prioriser systématiquement un droit (ce que suggère Mme Lortie). Les opposants à l’interdiction du voile considère que, dans ce cas précis, à ce moment-ci, la privation du droit d’expression religieuse est trop forte et n’est justifiée par aucune menace réelle concrète actuelle suffisante. Il serait légitime de restreindre ce droit, de la plus petite façon possible, en réponse à la menace réelle d’un autre droit, ce qui n’est pas le cas actuellement.

    • Avant toute chose je vous inviterai à consulter les rapports des différents organismes tel Amnistie Internationale et Human right watch sur le Myanmar, vous constaterez que « oui il y a des personnes qui meurent parce qu’ils portent la croix », imposer à quelqu’un les règles à suivre n’est pas une tare exclusive à une religion en particulier.
      Les évènements qui ont suivi le 11 septembre ont « tout d’un coup » ouvert les yeux des occidentaux sur les abus des gouvernements religieux qui avaient été mis en place par ces derniers; ces violations ne datent pas d’hier et on a volontairement fermés les yeux dans notre confort et notre indifférence, et aujourd’hui on monte aux barricades en se déchirant notre chemise au nom de nos valeurs.
      Si nous tenons tant à l’égalité entre l’homme et la femme et désirons être conséquents avec nos idées pourquoi alors ignorer ces faits « En 2011, les corps policiers ont enregistré 19 373 infractions contre la personne commises dans un contexte conjugal. Les victimes étaient des femmes dans 80,8 % des cas. »(1); Alors avec un peu de recul on pourra s’apercevoir que la charte des valeurs, dans sa forme actuelle, n’est alors autre chose qu’une tentative bâclée qui convient, malheureusement, à une minorité de la population québécoise, « dite de souche », qui se sent menacée par le nombre grandissant d’immigrants.

      (1) Extrait du site du conseil du statut de la femme

    • @dcsavard

      Est-ce le rôle de l’Etat d’aller examiner les doctrines des religions et de dire lesquelles sont acceptables ou pas? Si vous répondez oui, oubliez l’Etat laïc et l’Etat neutre, un Etat qui fait ça ne peut pas se proclamer laïc et neutre.

      (j’aime bien vos interventions car elles sont claires)

      En quoi ne pas porter de symboles religieux ostentatoires, quels qu’ils soient, est “examiner ce qui est acceptable ou pas” ? N’est-ce pas justement le contraire ?

      Permettre tous les signes ostentatoires ne discrimine personne. Les interdire tous quels qu’ils soient ne discrimine personne non plus. Du moins, c’est ce que moi je comprends.

      Le gros bug c’est le crucifix de l’assemblée. Ca, c’est clairement électoraliste et très “pissous” (si vous me permettez) de ne pas aller jusqu’au bout de la logique.

      Mais je suis parfaitement d’accord avec vous sur le principe de domination homme-femme au sein de pas mal toutes les religions (ou même des sociétés n’ayant aucune religion). Et parceque ce problème est millénaire et ne peut se règler à coup de “pensée magique”, il faudra qu’il soit adressé petit à petit, morceau par morceau.

      La neutralité de l’Etat (une réelle neutralité, non discriminative) va, je crois, dans cette direction. Même imparfaite comme c’est le cas présentement, c’est tout de même aller dans cette direction.

      C’est la raison pourquoi j’approuve cet effort.

    • … L’égalité entre les hommes et les femmes doit avoir primauté sur la liberté religieuse. …

      Bien d’accord avec vous Madame Lortie! Pour ce qui est du projet du PQ, ma question est: est-ce que nous voulons un état (i.e. gouvernement) laïque et donc, neutre religieusement parlant? Si vous me dites que l’état est laïque et que je me présente à un comptoir pour un service de l’état et que l’employé porte un signe religieux évident, alors l’employé aura beau dire qu’il est neutre, mais il n’en aura pas l’apparence. Je ne rencontre pas cet employé dans son salon, mais dans le cadre de son travail pour l’état. De ce point de vue, la position du PQ se défend.

      Comme plusieurs l’ont souligné ne devrait-on pas s’entendre pour certaines catégories d’individus (policiers, juges, etc) et mettre quelques règles en place pour les autres employés afin de limiter les abus, par exemple, un homme qui voudrait être servi par un homme, pas par une femme, la réponse serait clairement NON.

    • Lorsque je regarde les commentaires laissés par les lecteurs sur divers journaux et sites d’information (ceux laissés ici sont de loin les plus polis que j’ai lus), je suis terrifiée par la violence et le degré d’intolérance et de xénophobie que je découvre. Je suis venue m’installer à Montréal dans l’espoir de trouver un environnement de tolérance et de respect pour élever mes enfants. Mais cette charte et les réactions très malsaines qu’elle génère me terrorisent. J’ai fui le climat de plus en plus xénophobe français à la suite du fameux discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, fameux discours où il faisait la terrible distinction entre les Français de souche et les Français d’origine étrangère (ou plutôt les musulmans).

      Comment va finir cette histoire? Est-ce que demain ce débat nauséabond, même si la charte ne passe pas l’épreuve du vote, ne laissera-t-il pas une très grave crise et une profonde cicatrice entre les « de souche » d’un côté et les immigrants et les communautés culturelles de l’autre? La même forme de respect et tolérance existera-t-elle encore? Ne fera-t-on pas l’objet de violences verbales dans la rue, dans les cafés, au travail ou dans les centres commerciaux? Même si cette charte ne rentre pas en vigueur, il est indéniable qu’il aura profondément changé la mentalité et l’esprit des gens. La suspicion deviendra une règle et une forme de violence tacite s’installera, exactement comme ce fut le cas en France, en Suisse ou en Belgique. Musulmane, je serais regardée comme une paria, une femme soumise et opprimée. On aura pitié de moi et en même temps on voudra m’opprimer en limitant mon accès à l’emploi, a l’éducation et demain matin aux loisirs ! Des femmes voilées et oppressées il y en a tout comme d’autres non voilées le sont. Et il y en aura toujours. Le fait d’enlever ce voile ne changera pas grand chose. Mais pour la bonne conscience, on va à nouveau m’oppresser en me forçant à me découvrir la tête, tout comme il y a quelques décennies, des prêtres allaient voir les femmes pour les obliger à adopter un vestimentaire et un comportement plus catholique… La liberté s’impose-t-elle?

      Comment, dans ces conditions, espérer un avenir lumineux pour mes enfants (à qui je veux transmettre mes valeurs) sur un territoire qui démontre jour après jour qu’il ne veut pas de nous, malgré nos diplômes, nos compétences, notre maîtrise du français et notre contribution au développement de la nation québécoise, et tout cela uniquement en raison de ma différence et en raison de mes croyances qui induisent un certain code vestimentaire? (quoiqu’en dise certaines personnes qui ont dû lire vaguement sur l’Islam ou sur le voile, c’est un code pratique religieux obligatoire et même lorsque je fais mes 5 priêres quotidienne, je suis voilées.) Ce code je me l’impose, mais je ne l’impose pas aux autres, tout comme les autres choisissent leurs codes et, que nous les aimions ou pas, nous les acceptons car c’est leur choix et leur liberté: des femmes portent ce voile correctement, d’autres le dénature en affichant des maquillages digne d’un arbre de Noël ou avec des habits qui ne laissent pas de doute quand à la forme de leur anatomie. Mais c’est leur choix et même si je ne partage pas cette manière d’arborer le voile (qui devient là un symbole), je respect leur choix. Mes choix vestimentaires, s’ils n’avaient pas cette saveur religieuse, n’auraient choqué absolument personne, tout comme personne ne s’offusque de voir quelqu’un couvert de tatouage ou le visage rempli de piercing, sans parler des lobes de l’oreille fendus pour y insérer un disque comme le font les populations indiennes d’Amazonie ou une personne se promenant dans la rue le string dépassant ostensiblement le pantalon ou encore un gotique tout de noir vêtu et maquillé en conséquence, et j’en passe et de meilleurs. Quand aux femmes subissant les violences et l’oppression de leurs familles et maris, qu’elles soient voilées ou pas, il faut mettre en place de politiques de détection et d’aide pour permettre à ces femmes de se libérer de la violence dont elles font l’objet.

      J’ai le cœur déchiré, car nous avons tout quitté dans l’espoir d’un avenir meilleur au Québec. Je suis effondrée en raison de l’effort, de l’investissement et des sacrifices que nous avons consentis pour traverser l’Atlantique. Lorsque nous étions en France, j’avais le sentiment de vivre comme une schizophrène : je montrais un visage couvert d’un masque digne du carnaval de Venise lorsque je sortais de la maison pour que mes chers compatriotes français « laïques » ne soient pas dérangés par ma différence et pour que je puisse espérer conserver mon emploi pour assurer la survie de ma famille. Et à la maison, je redevenais moi-même, mettant bas ce masque flamboyant. Combien de temps peut-on vivre ainsi, dans la négation de soi? Combien de temps peut-on supporter la violence que cela représente pour soi et pour ses proches? Ceux qui ont eu les moyens, le courage et l’opportunité sont partis. D’autres sont encore là-bas, laissant croire que la société les a assimilés. Quelle assimilation? Peut-on seulement renier notre histoire? Peut-on renier nos racines? Comment construire un avenir en faisant fi de son passé et de ses origines? Le Québec ne lutte-t-il pas pour préserver sa francophonie? Aujourd’hui, elle nous demande ce qu’elle refuse au reste du Canada: s’assimiler. Et certains me répondront que ce n’est pas la même chose! Comment un pays peut-il demander à une personne de gommer ses différences et ses aspérités juste pour sa convenance et pas soucis d’uniformité. L’argument de l’égalité de la femme-homme ne tient pas debout car la société est remplie de cas et de situation flagrante d’iniquité entre l’homme et la femme (salaire, image de la femme-objet, position dhiérarchique dans les entreprises, sexisme en tout genre…)

      Comme j’ai pu le lire dans beaucoup de commentaires dans les journaux (surtout sur le HuffPost) ou sur les réseaux sociaux, on va me dire “casse toi” ou “tu l’aimes ou tu la quittes”, “bon débarras”, “bon voyage”, “une de perdue et dix de retrouvées” (pas sexiste du tout !!!), “au plaisir de ne plus te revoir” ou encore “Arrête, Mme Foulard…”. Je leur dirais juste merci pour cette belle accueil, soyez heureux et vivez en paix… Tout autre commentaire serait inutile… Si la charte en l’état est appliqué, que je retourne d’où je viens ou que je reste ici, au final ça n’aura changé ma vie qu’un bref laps de temps…

      L’histoire se répète et on reste murer dans nos certitudes, voulant un monde à son image pllutôt qu’un monde pluriel, réfractaire à la différence trop souvent par ignorance ou par convenance, se laissant guidé par nos à priori et nos idées toutes faites des choses, se contentant des raccourcis que sont la généralisation et l’amalgame…

    • @ adpi

      Harper et Trudeau sont contre la charte, ce sont des gauchistes je suppose?

    • Si l’interdiction de porter des signes religieux est une atteinte aux libertés fondamentales, qu’en est-t-il de l’interdiction de porter des signes idéologiques? Pourtant, cette interdiction est en vigueur dans la plupart des milieux de travail. En fait, si on suit ce raisonnement jusqu’au bout, tout code vestimentaire instauré est un affront aux libertés fondamentales!

      Ne soyez pas dupes : les « libertés fondamentales » sont ici récupérées et instrumentalisées par les lobbys religieux de tout acabit pour s’infiltrer dans les milieux de travail. Si l’État peut interdire les signes non religieux à ses fonctionnaires, il peut très bien leur interdire les signes religieux aussi. La liberté d’expression n’est pas un principe à géométrie variable.

      Cela dit, le PQ aurait une meilleure crédibilité s’il proposait d’abord de décrocher le crucifix de l’Assemblée nationale.

    • J’aimerais beaucoup que quelqu’un prenne une caméra à montréal et interview des femmes musulmanes, pleins de femmes musulmanes, voilée ou non, pour ou contre, et qu’elles nous expliquent leur opinion. Des femmes venant de tous les horizons, francophones ou non, intègrées ou non, scolarisées ou non, sur le marché du travail ou non.

      Parceque j’ai l’impression que présentement tout le monde à une opinion mais personne n’a vraiment une idée claire de la leur. Et c’est d’elles dont-il s’agit puisque ce débat dévit encore une fois vers elles même si la charte ne devrait porter que sur la neutralité. Pas sur le voile islamique.

      Personellement, je serais très intéressé par un long reportage honnête et non biaisé sur ce sujet. Y a t-il déjà eu un reportage fait en ce sens quelque part (europe ou peu importe) ?

    • Il ne faut pas confondre le but à atteindre avec le moyen proposé . Les chartres actuelles établissent très bien les principes d’égalité et de liberté de religion…

      Ce que la proposition actuelle vise c’est de faire croire a une Chartre qui elle même est une manoeuvre assez «ostentaoire» pour rappeler aux employés syndiqués un code vestimentaire normal approprié à leur fonction . Or par simple directive ces employés sont déjà soumis à certains codes vestimentaires ( propreté décence etc ) depuis longtemps et presque personne n’y déroge …

      C’est pas nécessaire de sortir un bazooka pour tuer une mouche à moins de vouloir épater la galerie …. Et pour ce qui est de l’interprétation y aura toujours quelqu’un pour crier à l’injustice quelque soit la ou les chartres…

      La religion c’est un peu comme la nudité , en privé ça passe mais en public on a encore la décence de ne pas imposer ça de force à tous le monde…

    • @C_Morgan – 19 septembre 2013 – 13h34
      … Cela dit, le PQ aurait une meilleure crédibilité s’il proposait d’abord de décrocher le crucifix de l’Assemblée nationale. …

      En effet!

    • Je suis bien d’accord avec vous sur les balises pour des congés religieux, mais pour les employés dans les écoles ça revient-tu au gouvernement ou aux organisations scolaires, primaires,secondaires, cégep ou universités et même dans les CPE ou ailleurs comme à la SAAQ de mettre ça dans une convention collective signée et négocier?

      Mettons le gouvernement de côté, les organisations du travail ont une certaine autonomie.

      La madame avec son voile à la garderie, elle dérange personne si elle fait pas de la promotion religieuse. Oui elle est différente mais donnons lui le mérite de travailler, de payer ses impôts, c’est pas le genre à s’en prendre à des policiers à la sortie des bar sur la rue Crescent. Ses enfants vont avoir une vie probablement moins religieuse qu’elle. Le risque que ses enfants finissent dans la délinquance est pas très élevé.Bref comme disait ma grand-mère “C’est du bon monde”.

      L’expression “valeurs québécoises” ça sonne faux, la madame avec son voile sur la tête elle l’est autant que moi puisqu’on lui a offert sa citoyenneté elle mange des merguez et moi du pâté chinois, acceptons dont nos différences. Mais il va falloir en finir rapidement avec ça avant que ça empire nos relations entre citoyens.

    • @frank_stat,

      Trudeau évidemment que oui, tandis que pour Harper il a une bonne proportion de ses supporteurs qui sont pour la charte, il a probablement été hésitant à ce sujet pour trouver la position qui lui sera la plus rentable politiquement

    • “Quand a ce qui a été dit sur l’Iran…., bien, ici, on est pas en IRAN, ni en Arabie saoudite”

      À propos de l’Arabie Saoudite, ils ont 1 cas de meutre sur 100,000 habitants et nous au Canada on en a 1,6.

      J’ai été vérifié quelques statistiques qui au final ne disent pas du tout que dans les pays islamiques, tous les pères ou maris assassinent leur filles ou femmes à qui mieux mieux, peut-être que Djemila, que Marie-Claude vénère, dit ça mais jusqu’à preuve du contraire pour moi ce n’est pas la vérité. Il semble y avoir moins de meurtres dans ces pays-là que dans le nôtre.

      Djemila a un intérêt pécunier aussi à venir se plaindre au Québec des moeurs de son ancien pays, c’est payant être députée au Québec tout en vendant des livres en France et pour Madame Marois ce n’est pas d’hier qu’elle complote contre le fédéral, aussi elle en voulait une comme Djemila dans ses plans juste pour faire valoir qu’on fait donc pitié au Québec on reçoit des immigrantes qui gardent leur voile à c’est cause du méchant fédéral.

      Le pq devrait changer son nom en : “Tout ce qui peut servir à se plaindre contre le fédéral”
      Et Marie-Claude Lortie devrait s’inscrire à ce parti ou les gens obéissent sans réfléchir.

      La pub péquiste (mais quand même payé par le contribuable je présume) que j’ai vu à la télé veut nous initier à une nouvelle religion, à un nouveau sacré : l’égalité homme/femme.

      Une philosophe comparait une religion à un champs de blé et disait qu’on devait un certain respect aux religions, pas pour ce qu’elles sont mais parce que ça a l’utilité de nourrir les âmes des gens comme le champs de blé ultimement nourrit les gens au sens propres.

      Bien sûr le mot “âme” fait vieux, ancestral même mais quand on l’a prononcé on a résumé un grand discours sur le respect que l’on doit aux personnes en un mot seulement. Il y a une personne qui disait avoir eu le goût d’arracher le foulard d’une femme dans l’autobus, J’imagine qu ‘au dernier moment il a pensé qu’il ne pouvait pas faire ça parce que c’était une personne qui avait le droit à son intimité, ses pensées, sa religion en un mot que cen’était pas un chat et qu’elle avait une âme. Ne plus parler d’âme ça va être utile aussi pour l’euthanasie au Québec, et le fait que les hommes et les femmes soient égales ne nuira pas pour ça.

      On ne sait pas jusqu’ou on va aller avec cet idée de ne pas respecter les gens, déjà on a privé certains b.s. de nourriture et les gens ont accepté ça, les péquistes surtout, là les gens s’en prennent à des femmes sous des prétextes futiles et les gens ont l’air enthousiastes assez pour se vanter de vouloir faire pareil, des péquistes aussi je présume.

      Je viens de lire que le PQ veut pousser plus loin et obliger les villes, tant que les gens supportent le pq va continuer dans le sens du non respect de tous. À quand les camps de travail pour les opposants et un “pavillon des cancéreux” québécois ?

    • Prenons comme acquis que cette Charte passe telle quelle.

      Une enfant va à l’école, enlève son voile, kirpa ou autre et le remet à la sortie en public, pour s’en retourner chez elle ou pour aller au magasin ou n’importe où ailleurs.

      Même chose pour une fonctionnaire, une enseignante, une éducatrice en CPE. Aux yeux de plus de 80% de la population, qui ne les voient que dans les espaces publics, rien n’aura changé !

      Est-ce que ça vaut la peine ?

    • Madame Lortie

      je suis une femme voiléé, j’ai choisi une vérité qui régit ma conception de la vie et de la mort et j’essaie de vivre en coherence avec cette vérité. voilà le sens que je donne à mon voile, ce n’est pas un signe ostentatoire. votre vérité est-elle meilleure que la mienne? si vous tenez ce genre de raisonnement alors toute tenue vestimentaire est un signe ostentatoire.
      cordialement

    • @Sixties
      Oui.

    • Al-Burao
      The Wailing Wall
      Le Mur des Lamentations

      Se libérer de l’esclavage sans pouvoir figurer ce qu’est la Liberté…

      voila le problème des Québécois

      et si les Québécois cliquaient sur Internet, soit

      le bouton “Bofff…” ou le bouton “Ca suffit”

      je crois que le second VaVaBoum Xploserait…

      Si un signe m’empêche d’aller vers l’autre et bien

      je m’en défais car l’autre m’intéresse plus qu’un

      symbole ou un simple bout de tissu…

      Il faut en parler , en débattre mais avec

      obligation de résultat sinon c’est talk talk talk

      sans plus…

    • Pourquoi les gens disent que le gouvernement veut empecher les gens de pratiquer leur religion,vont ils fermer toutes les eglises mosquees et lieux de culte est ce que c est ca qu il sagit je ne crois alors pourquoi deforme comme a quoi ca sert a qui ca sert cette demagogie.je crois que la majorite Quebecoise veut avoir un etat laique,neutre,MEME REGLE POUR TOUT LE MONDE,meme pied d egalite ,pas de signe politique,pas de signe religieux je ne vois absolument rien de reprehensible la dedans

    • Une dame de 70 ans insultée par deux islamistes dans une grande surface à Québec,
      Allez écouter cela, ca donne froid dans le dos.
      C’est pas en Arabie saoudite. C’est en plein coeur de la Capitale nationale, la semaine passée

      http://www.fm93.com/em/bouchard-en-parle-703.html

      Des Musulmanes invectivent des Québécoises dans un commerce de Québec : Un témoin, Carole Laflamme, nous raconte (15:23)

    • Tout ce qu’il y sous le lien que le gars qui a pris nounoune comme pseudo (juste ça, on voit bien le grand respect qu’il a pour l’égalité homme/femme…) c’est qu’Ils ont déguisé quelqu’un en burqa… pour voir les réactions.

      LE PQ fait sortir les pires instincts des gens jusqu’à temps qu’il y a it un meurtre comme quand il s’en était pris aux anglais.

    • Vous me donnez le goût de lire la PRESSE, ce que j’ai depuis quelques années laissé tomber…
      Je suis un bon québecois retraité, grand-papa et veuf. J’ai déjà eu ma carte de membre du PQ…
      dans le temps d’un certain Johnson, premier ministre du Québec (PQ)
      Par la suite, sans me mêler à la politique, je suis resté partisan pour un pays bien à nous…
      Voilà pourquoi je suis venu à délaisser mon abonnement à votre journal puisqu’à chaque fois que je le lisais j’étais de plus en plus blessé en tant que francophone “Maître chez Nous” comme disait
      Jean Lesage…! Les articles que je lisais étaient en grande majorité des critiques partisanes contre
      ce que le PQ présentait soit comme lois, règlements, soit comme solutions…C’était tout le contraire quand PLQ se prononçait… Même certains de mes amis et proches, pourtant plutôt PLQ, en étaient d’accord.

      Le fait que vous vous posiez des questions sur le foulard, ce qui est plutôt rare dans votre Journal, me fait sentir comme une douce brise…

      Enfin, vous comprendrai que je suis d’accord pour cette Charte des Valeurs et ce qui m’attriste le plus c’est de voir qu’il y a encore des gens prêts à tout donner sans protéger nos acquis et notre futur…

      Est-ce trop demandé…?

    • @nousnoune

      Prenons justement cet exemple qui s’est passé à Québec, dans un centre commercial.

      La Charte proposée ne touche pas l’espace public. Alors qu’est-ce qu’on a changé ?

    • amad786110

      Vous apportez un point intéressant. Je vois ce projet de charte comme la possibilité de donner à plein de femmes la possibilité de se cacher derrière une loi pour dire: “regarde, papa (ou habibi), je n’ai plus le droit de porter le voile!)

      Loin de voir cela comme un acte raciste, je vois plutôt cela comme une porte ouverte à une plus grande intégration des femmes musulmanes qui le veulent, mais qui ne le peuvent pas.

      Je gravite dans ce milieu depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’unetelle se voilera quand tel oncle, colérique quand vient le temps des TRADITIONS, viendra faire sa petite visite à la maison pendant que son mari cachera son paquet de cigarettes. Je sais qu’une autre est “fortement encouragée” par le clan à porter le voile si elle veut espérer avoir un bon mari. je sais aussi que l’immense majorité des femmes musulmanes ne ressentent pas le besoin de se plier à cette coutume qui n’a rien de coranique. Des républiques islamistes l’interdisent tout simplement. En France, les filles l’ôtent pour entrer en classe et le remettent aussitôt dehors.

      Je ne vois personnellement pas le voile ou le foulard comme un objet d’asservissement par les hommes. Pas en majorité en tout cas, parce que les femmes que je connais sont de facto le boss dans la maison. Je le vois plutôt pour ce qu’il est vraiment: un étendard politique et ça, ça me dérange vraiment.

      Il circule aussi sur Facebook une photo d’une femme voilée qui porte une pancarte: “c’est mon voile ou c’est le BS”.

      J’en ai un peu assez de ce chantage, comme s’il n’y avait que la Fonction Publique où on peut travailler si on insiste absolument pour rester voilée. Ou comme si le fait de se montrer les cheveux allait automatiquement foudroyer la coupable. Ça, j’avoue que je n’accepte pas.

    • Je me garderai bien de dire que la musulmane qui porte le voile y est obligée on non. Elle seule peut répondre. Mais quelle que soit sa réponse, une fonctionnaire voilée dans la fonction publique m’exclut. Elle me dit que je suis un infidèle, que mes valeurs ne font pas le poids face au Coran qui a réponse à tout et est au dessous de tout. Son voile me juge. Qu’une musulmane soit voilée sur la rue, à la banque, au hockey, cela m’indiffère totalement. Comme fonctionnaire, comme serviteure d’un état neutre, s’adressant à moi, citoyen ordinaire, là je dis non. Elle est signe de discrimination, d’exclusion. Elle me rejette. Les fonctionnaires n’ont pas le droit d’afficher leur préférence politique ou leur adhésion syndicale. Pourtant la liberté d’expression est protégée par les Chartes tout comme la liberté religieuse. On limite cette liberté chez les fonctionnaires pendant leurs heures de service. Mais la liberté religieuse ne souffrirait d’aucune limite ? Elle peut et doit s’afficher toujours et partout ? Non.

    • #rimacontrelacharte: “Et que vous le veuillez ou non, le port du voile est un droit fondamental non négociable”, vous avez trouvez ça dan quel loi?
      La Holland vient de proposer une charte semblable en déposant un bill en juin qui rejette le multiculturisme et le porte des signes réligieuses. Québec est sur le bon chemin avec sa version de la charte des valeurs.
      Aqsa Parvez, assassinée par son frère et son père, à 16 ans, en Ontario en 2007 l’était au nom de la religion, on ne veut pas d’autres Aqsa Parvez ici au Québec. OUI à la charte des valeurs!

    • L’extrait est le deuxième de la journée d’hier (faut donc reculer d’une journée sur le site de Bouchard)

      http://www.fm93.com/em/bouchard-en-parle-703.html
      Des Musulmanes invectivent des Québécoises dans un commerce de Québec : Un témoin, Carole Laflamme, nous raconte (15:23)

    • à leila.chertouk: Si c’est vrai bon, mais je pense plustôt que c’est votre marie qui vous l’impose. J’ai déjà vécu dans un pays musleman, les femmes qui ont porté la voile l’ont tous fait parce que la famille l’obligait. J’a même connu un marriage mixte, la femme juive quand elle sortait devait se mettre la voile, ordre de la famille. On n’a pas besoin de ça ici au Québec, il faudrait que vous vous habituez à notre façon de faire et vous seriez plus heureuse.

    • Un texte qui n’explique rien et qui appui son argumentaire sur des exeptions. Un texte qui démontre cependant que pour le Québécois moyen, le problème, c’est le voile! On utilise l’excuse facile de “l’égalité homme-femme”, alors qu’il n’y a pas de problèmes majeurs “homme-femme” au Canada. Légalement, l’homme et la femme sont égaux. Un point c’est tout.

      On utilise les “problèmes” de gestion de cas particuliers dans les écoles. Avons-nous besoin de bombes pour aller à la pêche?

      Cette charte des “valeurs” Québécoise est le fruit de l’incompétence du PQ. Il y a des “problèmes” à régler, certe, mais cette charte démontre le grand manque de jugement, de culture et de pertinence du gouvernement actuel.

      Lorsque certains éléments de cette charte seront disputés en cour, il est évident que le gouvernement perdera la face. C’est à ce moment que Pauline pleurera devant les caméras: “Le méchant Canada ne nous permet pas de gérer notre propre affaire. Séparons-nous!!! Liberté!”.

      Tout cela à coup de millions de $. Non mais quelle indécence!

    • Peut-être faudrait-il que les musulmans se posent des questions sur la raison pour laquelle leur religion soulève autant d’hostilité en Occident.

      Peut-être s’en foutent-ils carrément et aiment-ils simplement se victimiser et se plaindre?

      Cette «religion de paix» qui n’en n’est pas une, bafoue totalement tout ce que l’Occident a pris des siècles à construire. Les droits de l’homme, l’égalité des sexes, la place de la religion dans la politique, le progrès scientifique etc…

      Nous avons eu notre moyen-âge et les musulmans ont payé cher de nos croisades sanguinaires. Peut-être auraient-ils dû apprendre des erreurs chrétiennes?

      Si je regarde l’attribution des Nobels de science, je trouve une disproportion ahurissante de juifs récipiendaires (qui n’ont pas intégré cette méfiance crasse de la science à leur théologie), beaucoup d’occidentaux et quelques asiatiques. On ne trouve pas de musulmans. Pourtant ils ne sont pas plus cons que les autres peuples/races!
      Alors que l’Europe de l’Antiquité sombrait dans la folie et l’obscurantisme religieux, le Moyen-Orient représentait un phare pour la science, les mathématiques et l’astronomie. Que c’est-il passé depuis dans le monde musulman? Depuis la révolution d’Iran, le monde islamique semble s’enfoncer dans une frénésie religieuse moyen-âgeuse.

      Est-ce là la seule réponse à leur doute face au model occidental? Il me semble que la Chine et le Japon ont su s’adapter à leur époque sans pour autant perdre leur culture et s’enfoncer dans un délire obscurantiste.

      Alors qu’est-ce qui se passe avec l’islam?
      Répondez à cette question et peut-être aurez vous une piste de réponse sur les raisons qui font que l’on se méfie de plus en plus des musulmans et de leur religion douteuse.

      Ce n’est pas le foulard, c’est ce qu’il implique.
      Ce sont les guerres sunnites / chiites.
      Ce sont les exécutions et mutilations publiques sous la sharia.
      C’est le terrorisme au nom d’Allah.
      C’est le traitement réservé aux femmes.
      Ce sont les crimes d’honneur.

      Nous n’avons pas ce type de débat avec les asiatiques. Demandez-vous pourquoi.

    • “Elle me dit que je suis un infidèle, que mes valeurs ne font pas le poids face au Coran qui a réponse à tout et est au dessous de tout.”

      C’est un bel exemple d’hystérie que vous nous donner là. Vous imaginez ça qu’une femme voilée vous dirait ça dans un bureau de l’état ? Mais vous auriez du poursuivre votre rêve plus loin et imaginer que si quelque chose ne vous plait pas dans l’attitude de cette femme, vous avez des droits y compris de faire appel à une personne au dessus d’elle. En propageant votre méfiance comme ça, c’est sûr que les musulmanes ne trouveront pas non plus d’emploi dans le privé, c’est évident que lorsque le gouvernement lu-même fait de la discrimination, il ne peut pas demander aux employeurs privés de ne pas en faire. Plus besoin de voile, ça va être sur le facies et sur le nom, comme en France.

      Pourquoi on leur demande de venir, on en a peut-être pas besoin d’immigrés du tout de quelque nationalité ou culture. On travaillera jusqu’à 80 ans pour avoir notre pension et voilà tout.

    • à ceux qui défendent, bec et ongles, le port du voile et qui qualifie ceux qui sont pour la charte de raciste et islamophobe…

      Afghanistan: Pas de port du voile, médecin ET infirmière, dans les hôpitaux.

      Turquie: Pas de port du voile dans la fonction publique ET dans les universités…

      Selon vos critères, ces deux pays à vaste majorité musulman, sont des pays islamophobe…

      N’importe quoi.

    • Je suis entièrement d’accord avec votre énoncé, le problème avec certaines religion c’est que si on laisse faire, il ne sont pas ”gêné” comme les Québécois le son d’affirmer leur convictions ,et de déborder des nomes sociale qui régissent la société dans laquelle ils sont été invités. Pour vous donner un exemple, il n’y a pas si longtemps, les taxis a l’aéroport de Minneapolis étaient en grande parti contrôlés par des Somaliens émigrants qui faisaient leurs propre règlement en accord avec leur religion . Ils ne voulaient pas prendre a bord de leurs véhicules des voyageurs arrivant avec des bouteilles d’alcool. Imaginez ils étaient a peu près les seul qui contrôlait ces taxis, et le pauvre voyageur non prévenu devait obtempérer pour pouvoir se faire conduire a destination ou essayer de trouver un taxi non religieux. Les Américains n’ayant pas froid aux yeux quand il s’agit des droits fondamentaux ont réagis vivement et les chauffeurs qui veulent obsever leur religion doivent le faire ailleurs qu’a l’aéroport de Minneapolis

    • Bonjour,
      Désolé que mon «post» qui soulignait la pertinence de votre texte n’ait pas été retenu. la prérogative de la journaliste de bloquer les etxtes, ce doit être grisant…
      GTremblay
      Montréal

    • Excellente chronique Mme Lortie. Cela fait du bien de penser que les chroniqueurs de la Presse ne pensent pas tous de la même façon. Bravo à Foglia aussi, excellente chronique! Je suis non- croyant, anti-clérical, éduqué dans la religion catholique, je n’avais pas le choix, c’était la norme! (lavage de cerveau, je n’oublierai jamais les années 50!) que j’ai balancé à la fin de mon adolescence lorsque j’ai commencé à étudier la philosophie avec les Jésuites!!! La religion, pas pour moi!!! *Je pense, donc je suis*Je crois fondamentalement dans un État laïque pur, point. Les Chartes protègent la liberté de religion. D’accord, mais chez soi ou dans les temples prévus à cet effet. La Kipa ne m’a jamais dérangé, mais la religion juive n’est pas revendicatrice ( sauf les Hassidiques, bien sûr)alors que l’islamisme ( mouvement politico-religieux) l’est!!! Je ne suis pas raciste, ni intolérant, non plus. Certains groupes religieux intégristes devraient se garder une petite gène!!! En Turquie, république islamique laïque ( 90% de musulmans), le voile est prohibé dans TOUS les espaces publics!!! Et confirmé, par toutes les hautes cours de justice!!! En Europe, dans certains pays, on est en train de réviser certaines approches à l’égard des groupes religieux intégristes! A faire réfléchir. Finalement, le fameux crucifix n’a plus sa place à l’Assemblée nationale!! En 2013!!!
      Richard D.

    • Marie-Claude, êtes-vous allée au restaurant Astrid y Gaston près du parke Kennedy à Lima ?

    • Bien sûr, on a le droit d’appuyer la charte de M. Drainville, même si j’y suis, pour ma part, passionnément opposé. Ce qui m’agace par contre, c’est qu’on soit pour parce qu’on estime les valeurs dites québécoises supérieures aux autres. Et ce qui m’horripile carrément, chère Marie-Claude, c’est qu’on veuille imposer ses propres valeurs aux autres, et notamment aux femmes musulmanes.

      J’ai grandi dans le Québec de la Grande Noirceur, dominé par le clergé. J’en garde un fort mauvais souvenir. Mais je n’aime guère plus le nouveau credo laïque, qui limite le religieux à la maison, comme s’il s’agissait de quelque chose de honteux. C’est pourquoi, même si je ne pratique aucune religion, je refuse de vivre dans une société qui ferait la chasse au foulard. D’autant plus que c’est complètement inefficace. Il n’y a qu’à aller en France pour s’en rendre compte.

    • Lorsqu’on parle de respect de la femme, d’oppression et d’égalité homme et femme, lisez plutôt… Et cela concerne des femmes non-voilées… Mais les femmes voilées concentrent tous les fantasmes (sans mauvais jeu de mot avec l’article…)

      http://www.lapresse.ca/actualites/national/201309/19/01-4691162-plus-de-1500-proxenetes-au-quebec.php

    • “Turquie: Pas de port du voile dans la fonction publique ET dans les universités…”

      Justement la Turquie a deux fois plus de meurtres que le Canada et les pays du Magrheb justement parce qu’elle a imposé la laicité

    • En passant quel mauvais endroit pour aller en vacances. Ils ont une sorte de cancer du foie particulières au Pérou et spécialement dans les Andes, Ils cherchent ce quMil peut y avoir dans le sol ou dans l’eau qui donnerait ce cancer. Bonne chance.

    • Je suis contre la Charte des valeurs québécoises telle qu’on nous la présente actuellement. Elle est, de façon systémique, discriminatoire.

      Ysabel Labonté, féministe, agnostique et Montréalaise de gauche.

    • Oui mais madame, on parle de quoi ici :

      - de charte des valeurs Québécoises? d’oppression politique subie par les femmes? d’un rapport inégalitaire entre un homme et une femme? d’un projet de charte à forte saveur électoraliste? d’une obligation religieuse qui oblige le port du voile chez la femme?

      O.K. la femme venue d’ailleurs qui débarque ici avec l’obligation de porter un voile mais, puisque pour vous l’égalité entre l’homme et la femme est si importante, on pourrait-tu essayer de comprendre ce qui ne va pas dans la tête de l’homme qui perd ses moyens parce que « sa » femme, selon lui, doit porter un voile mais qui ne peut aller aller travailler justement parce qu’elle porte un voile?

      Pensez-vous que moi, le gars, le de-souche, le pure-laine, comprends ce qui se passe dans la tête du mec qui oblige sa femme à porter le voile? Non, pantoute! Je n’ai pas été élevé de même.

      Le problème, pour moi le gars, n’est pas que la femme porte un voile. Le problème est qu’il y a un mari qui oblige sa femme à porter le voile.

      Sauf que comme d’habitude, on ne s’intéresse pas au mâle mais juste à la femelle.

      Et puisqu’il est question d’égalité, on pourrait-tu savoir, ça serait-tu trop vous demander que d’amener le débat sur ce qui se passe dans la tête du mec avant que celui lui en câlice une bonne dans la figure pour lui rappeler, qu’à la maison, après avoir passé la journée entière au travail sans voile, le boss c’est lui?

      daniel verret nadagami

    • On parle beaucoup du voil islamique, alors voici l’unique verset coranique qui en parle (sourat 33 verset 31):
      “Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes….”

    • Les gens portent un symbole religieux par piété et non par rapport à l’égalité homme-femme.

      C’est un peu absurde de tout relier à l’égalité homme-femme. Parce que tous nos gestes n’ont pas la même signification d’une personne à l’autre, il n’est donc pas possible de conditionner une personne selon ce que vous vous estimez juste de faire ou de ne pas faire.

      La vie est complexe et il faut vivre avec les contradictions du quotidien sans trop porter un jugement sur les autres.

      Les féministes sont devenues très moralisatrices depuis que la liberté des femmes est acquise, maintenant ça ne suffit plus. Toutes les femmes doivent être toutes uniformes et elles doivent avoir la même manière de penser et d’agir. Un conformisme féministe s’installe dans la conscience. Le patriarcat a fait la même chose à l’époque. Un homme devait être un homme. Il ne pouvait agir autrement, etc…

      Vivre et laissez vivre !

    • J’avais juré ne plus jamais faire de commentaires sur votre blogue.
      J’ai juste envie de dire que je vous donne raison.
      Ou sont les “valeurs” humaines ???????
      Robert Duquette

    • Sixties : « Une enfant va à l’école, enlève son voile, kirpa ou autre et le remet à la sortie en public, pour s’en retourner chez elle ou pour aller au magasin ou n’importe où ailleurs. »

      Le but, justement, n’est pas supprimer la religion, mais de la séparer de l’État et des écoles. Je cite Pierre Foglia dans sa plus récente chronique : « Que les enfants apprennent la laïcité dans le geste d’enlever leur foulard en entrant, tout autant que dans celui de le remettre en sortant. »

      Tout est dans cette phrase.

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201309/17/01-4690057-arrete-madame-foulard.php

    • Le hijab est parfaitement acceptable, un foulard peut-être porté pour des raisons purement esthétique, alors comment l’interdire aux employés de l’état pour des raisons religieuse?

      MAIS, le Niqab devrait être interdit en public comme il en est en France. Le Kirpan aussi, puisqu’il est aujourd’hui interdit à tous de posséder un simple couteau de poche…alors là…

    • Et pour en rajouter, le voile pour les femmes, je trouve plutôt ça seyant et joli.

      En fin de compte, je me demande si on ne fait pas “erreur sur la personne”: un voile, c’est davantage culturel que religieux, il me semble. Je crois qu’on associe trop “terreur” ou “inégalité hommes / femmes” ou “symboles ostentatoires” avec le syndrome de septembre 2001.

      Je crois également que les immigrants ont aussi droit à leur “patrimoine”, peu importe la façon dont cela ce manifeste.

      Le problème résidera toujours dans les “accommodements raisonnables” ou encore dans des revendications difficiles à gérer par notre société.

    • Vous défendez éloquemment votre opinion, mais la Charte reste un instrument beaucoup trop crû et lourd même quand on est farouchement anti-voile, comme je ne le suis pas. Je suis de ceux et celles qui croient qu’il n’est pas utile de restreindre le port du voile, que les femmes qui le portent décideront d’elles-mêmes à la fin si ongarde les portes ouvertes… et les esprits.

      Le Québec a mis une ou deux générations à se défaire de ses voiles catholiques, nous devrions laisser les gens des autres religions y aller à leur rythme. Les pressions séculaires sont suffisamment fortes et à la fin ces politiques lourdes et invasives ne sont pas le moyen le plus intelligent d’intégrer tous et chacunes.

    • Voilà justement pourquoi on a une charte des droits et libertés : pour nous protéger de ceux qui ne peuvent pas résister à l’envie de se fourrer le nez dans les affaires des autres.

    • Alors si je comprend bien, vous espérez qu’en obligeant les femmes qui travaillent dans la fonction publique à retirer leur voile au travail, elles ne le remettront peut-être pas en sortant?

      En d’autres termes, vous souhaitez que cette loi qui supposément n’affectera que l’État se répercutera dans la sphère de la vie privé.

      C’est justement ce qui m’agace un peu dans l’argumentaire des pro-charte des valeurs Drainvilliennes: on semble vouloir se servir du principe de laïcité de l’État (comme si nos institutions n’étaient pas déjà laïques dans la faits…) dans l’espoir d’atteindre les gens dans leur vie privée, plus particulièrement les gens de religion musulmane. On ose juste pas le dire franchement…

    • Je n’ai rien contre des gens qui sont capable de bien articuler leur point de vue, et que l’on soit pour ou contre le point de vue de Marie-Claude, mon point n’est pas là, elle l’a fait selon son opinion et ses principes en étalant clairement ceux-ci. Personnellement je suis d’accord, et même j’ajouterais que la liberté individuelle s’arrête quand la liberté collective est mis en danger.

      Actuellement tous les commentaires de ceux qui sont contre la charte, le sont en utilisant la sacré sainte liberté individuelle, ou encore pour mieux intégrer le nouveau arrivant, mais jamais il est fait mention de ce dont ils doivent faire eux pour s’intégrer, renverser les rôles et projetez-vous dans un monde ailleurs peu importe où, que devriez-vous faire, sûrement pas en disant chez-nous c’est comme cela.

    • Je suis montréalais, souverainiste, gauchiste, laïc et contre la charte.

      Appelez la comme vous vouez, donnez-lui l’objectif que vous voulez (égalité H/F, laïcité, neutralité…) tournez-la comme vous voulez, amputez-la des articles que vous voulez… il restera que l’essence du projet, c’est de légiférer pour restreindre les droits des musulmans.
      En agissant comme ça, on accepte que Ben Laden et sa gang aient gagné leur combat: faire en sorte qu’on se braque les uns contre les autres… jusqu’à ce que la bagarre pogne. Notre charte va les aider à élargir le fossé qu’ils veulent étendre entre eux – les islamistes – et nous. Ne jouons pas leur jeu et restons ce que nous sommes: ouverts et tolérants.

    • Il y a plusieurs pays où l’homme et la femme sont égaux. Surtout l’homme. Et ici même au Québec, ça se dégrade un peu par les temps qui courent.

    • Avant le dépôt dun projet de charte, Pauline Marois avait mentionné qu’au Québec, la femme est l’égale de l’homme. Quand j’ai lu cela, j’ai cru à tort quer la question de la laïcité et des accomodements raisonnables était réglée. Erreur!

    • C_Morgan

      Le but, justement, n’est pas supprimer la religion, mais de la séparer de l’État et des écoles. Je cite Pierre Foglia dans sa plus récente chronique : « Que les enfants apprennent la laïcité dans le geste d’enlever leur foulard en entrant, tout autant que dans celui de le remettre en sortant. »

      Pendant ce temps dans l’industrie privé les employés porteront ce qu’ils veulent. Dans la rue, au magasin, partout ailleurs les gens porteront ce qu’ils veulent.

      On ne vit pas dans des vases clos. L’État fait partie de la société, comme tout ce qui est public. Je trouve que la Charte propose un modèle pour l’État comme si le reste du monde n’existait pas. On ne peut pas agir ainsi. On a dans mon domaine de la collaboration universités-entreprises privées; on fait quoi ? On a aussi des stagiaires qui sont des étudiants qui viendront travailler dans le privé et retourner à l’université ensuite.

      Je prépare aussi des demandes de prêt et subvention pour les entreprises privées et je rencontre des fonctionnaires; si je vais dans leur bureaux je dois dire à mes clients d’enlever leurs signes; si les fonctionnaires viennent dans l’entreprise, on peut les garder ??

      On se prépare un méli-mélo impossible à gérer.

    • Non à la burka et au niqab. Mais le voile? Le voile n’est même pas essentiel dans la religion musulmane, quoi qu’en disent certains et certaines. Juste trop chaud et pas très élégant. L’interdire ne fera cependant que braquer les uns et les unes contre les autres. Une femme médecin qui porte le voile est-elle une femme opprimée? J’en doute. Ce segment du projet de charte est, à mon avis, de l’électoralisme opportuniste et dangereusement divisant.

    • Dans le débat, pourquoi pas un peu d’humour? Voyez l’église du Pastafarisme!
      http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/26106754

    • En tant qu’homme gay, je n’ai pas d’avantage à voir se proliférer la religion mulsumane en Occident, puisque la plupart des pays à majorité musulmane punissent sévèrement l’homosexualité, et c’est d’ailleurs le sujet taboo que je trouve le plus souvent évité quand on parle des droits des musulmans au Canada ou aux USA, c’est à dire la compatibilité de ces croyances avec, bref, les droits à la vie (on en est là) de gens qui sont automatiquement condamné par cette religion (davatange que, par example, chez les juifs, qui n’ont jamais persecuté les homosexuals pendant des millénaires, à croire qu’ils ont une interprétation différente de certains passages des textes abrahamiques).

      Cela dit, je ne peut pas être contre le port du voile par principe. Çà n’a rien à voir avec la religion. Une femme ou un homme devrait avoir le droit de se couvrir les cheveux pour toutes sortes de raison (cacher une perte de cheveux? Je ne sais pas). Les gens ont le droit au final de croire ce qu’ils veulent. Mais nous devons insister sur le mot “DROIT”. Une femme musulmane n’est pas tenu à porter le voile parce que sa famille pense qu’elle le doit. Elle doit se défendre. Aucune communauté ne devrait enfreindre sur le droit de l’individu dans tout ce que la loi permet.

      Parcontre, il y a voile et voile. Je suis contre le masquage du visage dans la plupart des fonctions publiques (sauf lors de célébrations spécifiques ou de cas exceptionnels liés à la santé) pour des raisons de sécurité. On ne peut pas empêcher un clown de travailler, mais si le clown porte le masque intégral lors de tous ses déplacements, çà devient un peu louche. Ce n’est pas sécuritaire de ne pouvoir identifier une personne du visage, et on devrait pouvoir restraindre les situations où cela est permis. Je ne parle pas de l’interdiction du port de masques lors de manifestations (qui sont pour moi des formes de célébrations), mais de situations reliées à la vie quotidienne. Comment fonctionnerait la société si toute femme et homme était voilé de la tête aux pieds? Çà n’a pas de sens. Même dans les pays musulmans, ce n’est pas sécuritaire (on se rappelle la scène dans le film Dark Zero Thirty ou des terroristes se font espionner par des hommes voilés, quelle ironie).

      Bref, je suis pour le voile et contre le voile à la fois. On pourrait permettre le voile intégral lors de certaines célébrations, mais dans la fonction publique ce n’est pas sécuritaire. Une femme n’est pas un symbole de sécurité, et un voile n’est même pas le symbole d’une femme. Mais le droit de pouvoir mettre un voile par-dessus ses cheveux? Interdire cela serait comme interdire un je ne punk de porter un mohawk. Je trouve qu’il y a enfreint à la liberté d’expression, même si on est pas d’accord avec le propos.

    • Bravo Mme Lortie, vous touchez le vrai problème.

      Merci

      André Lefebvre

    • Un très beau texte Mme Lortie, un discours intelligent !

    • Si, au lieu des femmes, le voile musulman était destiné à recouvrir la tête des Noirs (mettons), le monde entier crierait au scandale et il serait hors de question que l’État puisse légitimer un tel symbole de racisme en en autorisant le port dans ses institutions. Mais puisqu’il s’agit des femmes, il semble que, pour plusieurs, ce soit acceptable.

      On a dit de ce débat qu’il opposait Montréal aux régions, les multiculturalistes fédéralistes aux laïcistes séparatistes, les racistes aux anti-racistes et que sais-je encore. À toutes ces catégories de gens, il faudra peut-être ajouter tous ceux qui sont sensibles aux symboles et ceux qui ne les voient même pas ou, en d’autres mots, ceux qui voient dans le voile un puissant instrument de soumission des femmes et ceux qui le considèrent comme un simple bout de tissu. J’inclue parmi ces derniers ceux qui pensent que le niqab, parce qu’il cache le visage de la femme, serait plus condamnable que le hijab. Pour moi, qui suis sensible aux symboles parce qu’ils participent à la légitimation d’un comportement qui m’horripile, le niqab ou le hijab c’est bonnet blanc, blanc bonnet. C’est du pareil au même parce que leur imposition découle du même geste et de la même motivation: celui de contraindre les femmes à une pudeur et une modestie liées à leur sexe. Or, en autorisant ses employées à porter le voile, l’État ne signifierait-il pas qu’il cautionne un aussi lourd symbole? Je suis très troublé par cette question.

      Je suis d’autant plus troublé que, tout cela étant dit, on ne peut pas nier la réalité. Et la réalité, c’est que l’application de l’interdiction de signes religieux pour les employés de l’état ne changerait strictement rien au fait que notre société laisse s’exprimer au grand jour des attitudes et des comportements sexistes et misogynes sans que personne ne s’en émeuve outre mesure. Ils sont omniprésents dans toutes les couches de la société et dans toutes les communautés ethniques et religieuses, y compris chez les «de souche». La réalité, c’est que l’application de la charte braquerait inutilement les communautés et engendrerait des tensions raciales auxquelles nous ne sommes pas habitués. En d’autres mots, la charte promet un important malaise social que, personnellement, je n’ai pas très envie de vivre.

      La laïcité de l’état est un noble projet que j’espère voir un jour complété. Mais je pense aussi qu’il faudra lui laisser le temps de se réaliser en douceur. Vouloir l’imposer en écrasant au passage des êtres humains, ce n’est pas une bonne idée.

    • ..Dès le 10 septembre, je prévoyais les dérapages que la charte «drainvillienne» allait entrainer et le 12, j’ai pris «congé de charte» pour cause d’exaspération devant les excès de part et d’autre.

      Je fais brièvement exception à ce congé car en lisant ma Presse ce matin, en mangeant mes céréales agrémentées de framboises tardives cueillies dans mon jardin, je me suis pris à dire que vous avez raison et que j’aurais aimé avoir écrit ce texte si, bien entendu, mon accès à la parole publique n’était pas restreint par mon absence de statut «d’EX-en-quelque-chose-d’important», ce qui a l’air d’ouvrir plein de portes.

      Voila! C’est dit. Je retourne sans regret à mon abstinence chartiste.

      JFC

    • Bravo madame Lortie.

      Le message du gouvernement du Québec par l’encadrement du port des signes religieux ostentatoires, en particulier le port du voile par les employées de la fonction publique, envoie le message que notre société fait la promotion de l’égalité des sexes dans la réalité et en apparence.

    • dr_strange (17h05 – 19 septembre) disait que les musulmans devraient se demander pourquoi leur religion soulève autant d’hostilité. Il existe toutes sortes de réponses, mais pour moi, juste l’idée que le Coran approuve l’usage du mensonge à toutes sortes de sauces pour duper les infidèles… ça me porte à considérer qu’on pourrait me mentir n’importe quand, pour n’importe quelle raison.

      http://www.pointsderepere.com/articles/takiyya-art-de-la-duperie

    • Je suis heureux de vous lire à nouveau madame Lortie. Vous signez ici un très beau texte qui recentre le débat sur la question fondamentale du traitement de la femme dans le monde musulman et, en particulier, du port du voile comme marqueur d’inégalité entre les hommes et les femmes. Ce n’est malheureusement pas ce dont traite la Charte des valeurs qui brime la liberté de religion en général en bannissant le port de tout signe religieux ostentatoire dans le secteur public, que ce soit la kippa des juifs, le turban des sikhs ou la croix des chrétiens en plus bien entendu du voile des
      musulmanes. Pour régler la question du voile, on brime la liberté de religion de tous les employés du secteur public et para-publique , en bannissant le port de signes ,comme la croix, qui ne portent nullement atteinte au principe de l’égalité.On ratisse trop large et au mauvais endroit . Si l’état peut règlementer le port du voile dans le secteur public, il peut certainement le faire partout dans l’espace public. En somme faire comme Ataturk en Turquie et bannir le voile partout. Mais ne touchez pas au reste , y compris le crucifix à l’assemblée nationale , qu’il ait une valeur patrimoniale
      ou non. N’est ce pas là l’aboutissement logique de votre position? Evidemment vous devrez convaincre plusieures musulmanes, comme Amad 786110,que de renoncer à leur voile est nécessaire même si elles ne sont pas du tout d’accord que ce voile est un symbole d’oppression et d’inégalité. Comme le dit si bien Astynax, “vouloir imposer la laïcité en écrasant au passage des êtres humains, ce n’est pas une bonne idée.”

      x

    • Merci à Madame Lortie.

      Enfin, une journaliste de La Presse qui ose dire son opinion personnelle tout comme M. Foglia.

      La vraie démocratie n’est pas une entente pour faire l’unanimité comme cela nous

      fut présentée plus tôt cette semaine, nous indiquant qu’au journal La Presse, il y

      avait ‘convenance et incitation’ à ce que tous les journalistes du journal soient du même

      avis, c’est-à-dire contre la charte des valeurs québécoises . C’est là

      où le bat blesse, autrement dit ‘une dictature’.

    • @ lukos

      «Une femme médecin qui porte le voile est-elle une femme opprimée?»

      Peut-être pas, mais elle envoie le message que l’oppression des femmes ne la dérange pas, que c’est correct. Elle banalise un symbole et, avec lui, l’inégalité qu’il sous-tend. Je trouve ça assez malsain.

      Toutes les grandes religions, qui sont des instruments de contrôle des corps et des esprits, sont misogynes. Tant qu’elles auront une influence sur la société, je crois que l’égalité hommes-femmes va rester très théorique. En d’autres mots, on n’est pas sortis de l’auberge…

    • Je peine à suivre le raisonnement de madame Lortie. Je pense avoir mis le doigt sur le problème.

      Madame Lortie prétend que le port du voile, ce n’est pas un choix qui découle d’une conviction religieuse; que c’est en fait un symbole politique, une obligation imposée; que ça n’a rien à voir avec une croyance sincère.

      Que suggère madame Lortie ? Suspendre la liberté de conviction religieuse, suspendre la liberté d’exprimer ses croyances sincères. Les islamistes instrumentaliseraient la liberté religieuse et conséquemment madame Lortie suspendrait la liberté religieuse. C’est se tromper de cible.

      Si le port du voile est le signe visible d’une inégalité sous-jacente, comment madame Lortie peut-elle affirmer que la fin du port du voile mettra fin à l’inégalité sous-jacente?

      Avec son grand fusil d’argent. Visa le noir, tua le blanc.

    • Je suis tout à fait d’accord avec votre position. Nos institutions doivent refléter nos valeurs. Les musulmans représentent l’antithèse de celles-ci principalement sur les conceptions d’égalité entre les hommes et les femmes. Leur mouvement est planétaire, puissant et à prendre au sérieux. La tête dans le sable et la négation du problême n’est pas une solution. La Commission Bouchard-Tailors aurait dû aborder ces problêmes de front pour nous ouvrir les yeux plutôt que de contribuer à nous les fermer dans un faux sentiment de quiétude.

    • jolico
      20 septembre 2013
      00h02
      Merci, je savais.

      Connaissez-vous la jizya, la taxe imposée aux non-musulmans?
      Quand on parle de discrimination…

      L’islam considère les non-musulmans vivant dans des pays musulmans comme des vaincus… et les traite comme tel.

    • Il est en effet plus que temps, que l’on affirme que le port de signe religieux est un “droit” qui ne doit pas primer sur d’autres principes, que ce soit le devoir de neutralité, l’égalité sexuelle ou encore la sécurité (pour certains corps de métiers, il est tout bonnement dangereux de porter un foulard).

    • “Museler: jamais une bonne idée”

      Sauf si c’est vous qui muselez…

    • Pourquoi sommes-nous en train de discuter de la problématique du voile islamique ?

      Pourquoi vivons-nous présentement cette situation au Québec alors qu’il y a à peine 15 ans..cela aurait été inimaginable?

      Le véritable enjeu devrait être la mauvaise sélection des immigrants par Québec et la concentration démesurée de notre immigration d’une région soit l’Afrique du Nord par rapport au reste du monde.

      La ministre de l’immigration, Diane De Courcy, a décrété le 1er août 2013 qu’il fallait augmenter encore plus l’immigration francophone. Par conséquent, le PQ diminuera fort probablement l’immigration en provenance de Chine et d’Amérique latine..des pays et une région du monde ayant des valeurs compatibles avec la société québécoise.

      La langue avant les valeurs ? Est-ce vraiment un bon choix ? Il est difficile de suivre la logique du PQ dans ce débat. D’un côté, le PQ augmente l’immigration musulmane et de l’autre il veut restreindre les signes religieux…

      Par ailleurs, comme l’affirme avec éloquence Mme Marie-Claude Lortie le voile est aussi un symbole politique. Il suffit de se lire le programme des Frères musulmans à l’égard du hidjab pour en comprendre la forte connotation politique et de conquête de l’espace public.

    • Et si tous les secteurs ou la majorité sont privatisés, mettant , on encourage, la

      sous traitance des services , hôpitaux privés(on paye déjà 200$), garderies, privés,

      hydro Québec privée…………..c’est la ou l’état va être vraiment neutre, elle ramasse l’argent

      et elle nous foue la paix.

      a moins de chasser les signes religieux dans les rues.

    • Foulard Foulard Foulard
      Mme Lortie, je suis mesulman et ma femme est une mesulmane qui met le foulard. Elle l’avais mis en 2000, une annné après notre mariage et deux annéées avant d’immigrer au Canada, pardon, je veux dire au Québec. Ça fait maintenant 13 ans que ma conjointe met le foulard. La plupart des immigrants venant des pays dites de tiers monde immigrent à cause du manque de la justice sociale dans leurs pays d’origine. Arrivant ici, il y a la justice sociale et surtout un vrai système de justice bien établi avec tous les droits protégés avec lois et chartes. Là je reviens à la question de l’égalité, le droit qui vous est cher, qui m’est cher , qui est cher à ma conjointe et qui est cher à toute personne civilisée qui vit dans une société civilisée. Je m’adresse à vous, Mme Lortie et je veux bien que vous adressez avec moi à toutes les femmes voilés sous l’oppression de leur hommes (tels qu’ils soient intégristes ou non) et leur dire : Il y a un système de justice qui vous protège pour dénoncer le fait que vous êtes contraintes de porter le foulard. Vous savez Mme Lortie que le problème sera réglé pour toute femme dans cette situation. Vous allez me dire qu’il y aura des risques pour ces femmes vu que ces intégristes ne vont pas supporter la situation. Là je vais dire que c’est un problème de société où ce ne sont pas les `mesulmans` qui arrivent en tête de liste. Un deuxiéme point pour le gouvernement : Les mesulmans représentent environ 3% de la population du Québec. Pourquoi ne pas recenser les femmes portant le foulard et leur toutes demander pourquoi elles portent le foulard. Comme ça, nous allons avoir tous la vrai image de la femme voilée au Québec. Vous allez me dire où je veux aller avec tout ça. Je veux juste dire que la femme avec le foulard est une femme dans la plupart du temps très bien scolarisée, intelligente et décide elle même de son sors. Elle porte le foulard par sa conviction religieuse et personne ne peut la contraindre à porter ce qu’elle ne veut pas porter. Mme Lortie, vous parlez de l’égalité. Moi, je parle de la liberté. Dans notre société, les deux droits vont de pair et les deux sont indissociables. À toute femme contrainte de porter le foulard : Tu a le droit de contester et de l’enlever parce que même la religion mesulmane n’est pas une religion de contrainte, mais une religion de conviction. À toute femme qui porte le foulard par conviction : C’est votre bliberté religieuse et personne ne peut vous attaquer sur ce point. vous pouvez contester toute attaque à votre liberté religieuse et votre liberté de porter ce que vous voulez. Un dernier point : je suis mesulman pratiquant. Ce n’est pas moi qui avait contraint ma conjointe à porter le foulard. C’est elle qui l’avait mis par conviction et elle est pratiquante. SVP, si vous défendez l’égalité homme-femme, les femmes avec le foulard (pas les femmes contraintes de le porter) défendent leurs libertés. Du respect à ces femmes SVP.

    • @ rimacontrelacharte 19 septembre 2013 10h18
      «Wow. Ça donne à vomir vraiment.»
      On se calme ! Par votre réaction excessive vous donnez raison à madame Lortie lorsqu’elle démontre assez justement qu’il y a un sérieux problème à résoudre face aux signes religieux ostentatoires.
      Je précise cependant que le gouvernement va trop loin en étendant les mesures proposées à tous les employé-e-s de l’État. L’interdiction devrait se limiter aux personnes en autorité ou en contact direct avec les citoyens.

    • Le point de vu

    • Merci Mme Lortie. Ça fait du bien de voir que certains n’ont pas peur de sortir du courant « politiquement correct ».
      J’ai envie de faire part de mon expérience avec l’islam, pour donner une autre dimension au débat.
      Je suis née au Québec de mère québécoise et père marocain. J’ai grandi dans une famille musulmane ultra religieuse, où on ne devait pas se comporter comme les mécréants. Pour moi, le Coran était la parole de Dieu et il était impossible de ne pas se conformer aux divers préceptes (prières 5 fois par jour, dans un stationnement si c’est nécessaire, voile, jeûne du ramadan, etc. jusqu’aux détails ridicules que personne ne connaît, comme se laver en commençant par la droite sinon ton petit diable se lave avec toi…). J’ai commencé à me poser des questions à l’adolescence, mais j’ai vite mis ça de côté à cause de la forte pression de l’entourage. Il faut dire qu’on ne voyait que des musulmans… À part à l’école, mes amies étaient musulmanes, j’allais à la mosquée, ou à des événements islamiques pendant les weekends, quand mes parents recevaient des amis, les femmes dans un salon, les hommes dans l’autre… Bref, un milieu musulman comme il y en a peu.
      Rendue à l’université, j’ai commencé à mener ma double vie. La petite fille pieuse devant la famille et la communauté et les chums en cachette. Quand j’ai décidé d’enlever mon voile, mon père m’a bien fait comprendre que je n’étais plus la bienvenue chez lui. Oui, j’avais le choix, mais tu parles d’une manipulation malsaine!
      Il y a environ deux ans, j’ai commencé à tout remettre en question et à lire les textes religieux, Coran, hadiths (dires et exemples de la vie de Mahomet que les musulmans suivent à la lettre). Puis j’ai tout rejeté. Je suis rendue le mouton noir de la famille.
      Laissez-moi vous dire, chers Québécois, que vous ne connaissez probablement pas assez l’islam pour vous en faire une opinion éclairée. Les musulmans pratiquants considèrent que le Coran est la parole divine; Dieu aurait dicté ces versets à l’ange Gabriel, qui dictait à Mahomet, qui dictait à son tour à ses disciples. C’est pour cela que les musulmanes tiennent tant à leur voile. Dans le Coran, Dieu dit qu’elles doivent se couvrir, donc elles doivent le faire. Point à la ligne. Cependant, le point sur lequel on n’insiste pas assez, c’est que le Coran, donc Dieu pour les musulmans, dit aussi que les hommes peuvent avoir des relations sexuelles avec leurs quatre femmes et leurs esclaves (dont le nombre est illimité) (4:3), que le témoignage d’un homme vaut celui de deux femmes (2:282), que les hommes reçoivent une part d’héritage deux fois plus élevée que les femmes (4:11), que les femmes doivent obéir à leur mari, sinon elles peuvent être battues (4:34), … bref!
      Puis les enseignements tirés de la vie de Mahomet ne sont pas plus joyeux… Par exemple, une des femmes qu’il a mariées, Safiya, était une veuve juive. Ce qu’on ne raconte pas en premier, c’est que c’est lui qui en a fait une veuve. Selon les récits, il a tué tous les hommes de son village, pillé le butin, puis il a choisi la plus belle, la femme du chef de la tribu et il a eu des relations sexuelles avec elle le même soir.
      Bref, c’est vrai que les religions prêchent généralement des valeurs de piété, de bonté, etc. L’islam fait cependant bande à part. C’est la seule religion qui croit que son livre saint est la parole directe de Dieu, à l’exception peut-être des dix commandements de Moïse. C’est pour ça que les musulmans s’accrochent si fort à leur tradition religieuse.
      Cela dit, un faible pourcentage de musulmans suit la religion autant à la lettre. Je trouvais néanmoins important d’expliquer d’où viennent les demandes d’accommodement fort déraisonnables.

    • Tout ceci étant dit, avons-nous droit à un débat ou si les dés sont pipés ?

      M. Paillé Chef du Bloc Québécois qui change soudainement d’avis en 24 heures, délaissant sa période de réflexion annoncée.
      Mme Mourani qui a osé exprimer ses réserves, expulsé rapidement du Bloc Québécois et, par conséquent, de la famille souverainiste.
      M. Lisée qui a osé une ouverture et qui se fait taper sur les doigts par M. Drainville. M. Lisée représente quand même la ville de Montréal, donc pas loin de 50% de la population du Québec, là où vivent plus de 80% des immigrants visés.
      Et, la dernière en titre, la nomination de 4 femmes au Conseil du Statut de la Femme, toutes pro-Charte; cet organisme se proposait une réflexion sur le sujet.
      Rejet de la proposition de la CAQ de scinder le projet afin de mettre rapidement fin à ce débat déchirant pour la société québécoise.

      Quel message retiens-t-on ? On reproche surtout aux Islamistes leur radicalité. Mais que fais-t-on présentement sinon imposer une radicalité ?

      Il y a des problèmes à résoudre en la matière, personne ne le nie. Avons-nous besoin de museler ceux qui osent penser autrement et permettre un vrai débat ?

      Si le PQ ne veut pas de débat, qu’il le dise et qu’il dépose son projet. Sinon, on va commencer à penser comme certains, que c’est surtout un projet électoraliste qui ne vise qu’à aller chercher le pourcentage de “nous” qui manque pour être majoritaire.

    • À tous, un petit devoir de fin de semaine:

      Nous avons tous reçus au courrier la fameuse proposition de Charte du PQ.

      Lire à tête reposée, doucement, calmement avec un petit café ou tisane.

      Questions:
      - Y a t-il dans cette proposition une seule preuve que le droit à la liberté
      de religion sera enlevé, diminué ou autre…….?

      - Considérant que ce droit est protégé, que le voile est culturel AVANT
      d’être religieux, où est le problème……..?

      - Considérant que c’est un document de travail, pourquoi toute cette
      grande invasion négative sur les points à considérer?
      (dont plusieurs points seront positifs à tous)

      Document très intéressant, à lire et à partager.
      Louise April(Laloue)

    • Donc, si je vous saisis, vous êtes pour l’interdiction du port du voile mais pas les autres symboles religieux? Donc, une loi contre le voile seulement ferait votre affaire?

      Effectivement, à force d’entendre les pro-charte, il semble bien qu’il n’y a que le voile qui dérange vraiment mais que de peur de paraître discriminatoire, on a étendu ça à tout les symboles religieux.

    • Dans ce blogue il y a des gens en faveur de la charte alors que d’autres sont tout à fait contre. Évidemment, les premiers concernés, ceux qui portent le voile, sont catégoriquement contre. Ils vont se servir de non mécanismes de protection des droits de la personne, des droits des minorités et de la liberté d’expression.

      C’est drôle quand même, car ces gens oublient les droits de la majorité. Si nous ne faisons rien, en tant que majorité, celle-ci sera à moyen ou à long terme, écrasée par certaines minorités. À leur tour, ces minorités risqueront de devenir la majorité, comme c’est le cas entre les juifs et les palestiniens. Que ferons-nous? Les lois seront faites en faveur de cette nouvelle majorité, lourdement teintée de leurs croyances religieuses.

      Alors, quand j’entend les minorités invoquer des choses qu’ils ne seraient même pas prêts à nous donner si les rôles étaient inversés, eh bien je me dis que nous devons absolument faire ce qu’il faut, si nous ne voulons pas disparaître

    • @safouine
      Merci. Très éclairant votre témoignage.
      Je me dis souvent que l’Homme n’apprend pas de son passé. Malheureusement, on voit que parfois il apprend trop bien. Les évangiles parlaient d’une religion basée sur l’amour des autres, le partage, le bien… Avec le temps, ils s’est bâti une “Eglise” autour avec des règles qu’on ne trouvait pas dans la Bible (abstinence des prètres, seuls les prêtres peuvent célébrer la messe, contrôle du curé sur ses fidèles, les femmes ne sont rien dans l’Eglise …).
      Probablement que Mahomet a vu ça et s’est dit que ça serait bien d’avoir sa religion propre et il a inclus des principes controlants sur les femmes, des principes guerriers contre les infidèles …
      Il a sauté la longue étape de transformation de livre d’amour aux lois controlantes. Très ratoureux de sa part.

    • Mon premier blogue à être supprimé!!! Je faisais référence à un fait très connu dans la vie de Mahomet. On voulait sans doute me protéger contre les intégristes!!! Merci à la Presse!!! Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire, j’imagine!!! Même dans ce débat!!!

    • Me revoilà Madame,

      Je ne comprends pas que ce soit si compliqué… Certains, y compris plusieurs Musulmans, parlent du port du voile comme d’un “must” dans leur religion, d’autres…que les femmes le portent sur ordre de leurs maris…ou parce que certaines Musulmanes adorent ça!
      Toutes ces personnes sont bienvenues chez-nous… Mais savez-vous que votre entêtement
      est en train de tout gaspiller vos efforts… de tout gâcher… de vous mettre à dos une grande partie de Québécois/ses! Pensez-y bien, n’êtes-vous pas bien ici comparativement à vos pays d’origine…? Vous êtes libres ici mais permettez-nous de nous sentir nous-aussi chez-nous…Nous demeurons dans notre beau Québec depuis le début du 17ième siècle et nous avons des “US et COUTUMES”
      Durant une carrière en finance, j’ai rencontré beaucoup d’entre vous avec plaisir et je suis certain que vous ëtes capables d’accepter nos Valeurs, c.à.d. La Charte Québecoise et vous ne vous en sentirez pas plus mal…car calculez les avantages…c’est un “plus”…!

      Mes respects Madame Lortie

    • “On reproche surtout aux Islamistes leur radicalité. Mais que fais-t-on présentement sinon imposer une radicalité ?”

      Dites-moi. A t-on le choix? PERSONNE ne veut en arriver là. On ne nous laisse pas le choix.

    • ihssane102

      J’ai passé 30 ans dans une compagnie privée qui embauche depuis toujours des gens de toutes les origines/races/religions. Tout le monde y a un salaire et des chances d’avancement au mérite et non à l’origine ethnique.

      Le foulard et même les tenues vestimentaires les plus ridicules y sont acceptées pour autant que le travailleur n’a pas à avoir de contact direct, en personne, avec les clients. Sinon c’est complet-cravate ou tailleur pour les femmes. Zéro signe religieux toléré devant les clients.

      Nous avions tous signé une feuille nous mettant au courant que tout acte de racisme ou de discrimination basés sur le sexe, l’orientation sexuelle, la religion etc, serait puni de renvoi immédiat. C’était une condition d’embauche. Autre condition d’embauche? Tu es ici pour travailler, pas pour prier, les congés que tu auras hormis tes vacances sont les 8 jours fériés reconnus au Québec, tu en prendras d’autres à TES FRAIS et SI le service peut se passer de toi ce jour-là. Tu n’auras aucune salle de prière et tu n’auras pas de menu te favorisant à la cafétéria, tu as le droit d’apporter ton lunch, pas d’imposer tes vues aux autres.

      Ça va vous étonner, ça marche à merveille! Tout le monde est prévenu des règles strictes valables pour tout le monde, tout le monde les a acceptées, tout baigne dans l’huile.

      Il serait bien que les gouvernants en prennent de la graine. Tous les problèmes disparaitraient d’eux-mêmes. Une sorte de: ici, c’est comme ça que ça va se passer, si ça te convient, sois le bienvenu. Il faut un peu de fermeté, c’est tout.

      Je suis certaine à 200% que ça n’empêcherait nullement les musulmans et les autres religions de vouloir immigrer ici à tout prix.

    • J’ai lu votre article relativement à Julie Milville Deschêne.

      Je ne partage pas du tout votre point de vue.

      Le Conseil du statut de la femme est financé par le gouvernement. Celui qui paie a toujours raison même lorsqu’il a tort. En anglais, on dit «who pays the piper calls the tune».

    • @ : rimacontrelacharte- 19 sept – 10h18

      «un lien entre ces meurtes et le foulard c’est loin d’être innocent.
      On le dit pour la nienne fois: la religion n’est pas en confilt avec l’égalité homme-femme.
      Et que vous le veuillez ou non, le port du voile est un droit fondamental non négociable».

      WOW mais vous êtes vraiment dans le champ à moins que vous dormiez au gaz pour affirmer de telles stupidités.
      Êtes-vous endoctrinée ou récemment convertie.

      Quant au droit fondamental du droit de porter le voile vous repasserez dans quelques temps.
      Ça s’en vient. Fifi fini les folies.

      P.S.: Retourner servir votre maitre.

    • @ : loubia – 20 sept – 17h06 (à ihssane102)

      Je seconde vos énoncés à 200%. Comme on dit en anglais ”Take it or leave it, it’s up to you
      but don’t blame us afterward”

      La charte devrait être dans le même sens. Plus de zones grises.

    • Bernard Drainville persiste à dire que le crucifix a sa place au dessus du siège du président à l’Assemblée. Une obstination qui est un non sens, partagée par la CAQ et le PLQ. j’en perds mon latin.

    • @ loubia
      Voilà ce qu’il faut faire. Merci pour ce témoignage! Il y a encore des entreprises éclaires qui savent comment procéder. Les gouvernements devraient s’en inspirer. Ainsi, on éviterait le débat que l’on vie depuis trois semaines!!’

    • Bravo Madame Lortie c’est un très bon article qui résume très bien pourquoi le foulard est un problème en occident à notre époque. Les arguments pro-foulards sont dérisoires et reposent sur un honteux sophisme: porter le foulard n’est pas une obligation dans l’islam car si le foulard était obligatoire, l’islam serait une bien petite religion. Une grande partie des femmes musulmanes ne portent pas le foulard et elles ne sont pas exclues de cette religion. Porter un symbole religieux aussi visible que le foulard est totalement inapproprié dans le cas de gardiennes d’enfants, d’institutrices et de professeurs.

    • Bravo M. Lortie . Je partage votre opinion. Vous avez du courage .Je vous cite a nouveau : C’est la suite logique de ce que j’ai toujours dit sur la primauté, je crois, de l’égalité homme-femme sur la liberté de religion. A mon avis: l’égalité homme-femme est non négociable et la religion est du domaine privé.

    • Les lois peuvent changer certains comportements (au prix d’une division terrible). Mais les mentalités, elles, évoluent sur des générations. L’éducation est la réponse, pas les lois.

    • De tout temps, des pouvoirs politiques, religieux ou culturels ont établi des règles pour contrôler des individus, en brimant leurs libertés. Présentement, au Canada, malgré nos efforts collectifs pour remettre aux gens la liberté usurpée, on a établi nos chartes canadiennes et québécoises; notre gouvernement québécois s’apprête à soustraire à un petit groupe, des droits laborieusement acquis depuis un moment déjà; droits dont nous sommes si fiers et qui font l’envie de bien des populations où on ne jouit pas des mêmes libertés. Pour ce justifier, on part du principe PEUT ÊTRE VRAI, PEUT-ÊTRE FAUX que le voile surtout, est synonyme de dépendance, de soumission et d’inégalité hommes-femmes. On part aussi du principe PEUT ÊTRE VRAI, PEUT-ÊTRE FAUX, que la population québécoise est faible et qu’il faut protéger son regard de tout signe religieux afin qu’elle ne rechute pas dans la dépendance religieuse de jadis.
      Personnellement, je crois que la liberté est un bien précieux qu’il ne faut pas sacrifier à des impératifs politiques obscurs: aucune étude n’a établi le sérieux des principes sur lesquels on s’appuie pour soustraire des droits à quiconque partage ma société. Ici, au Québec, on n’est pas en France, ni dans les pays d’où vient cette population religieuse visée. Pourquoi importer des problèmes d’ailleurs pour gérer une situation qui, jusqu’à hier, n’étaient pas tellement présents ici. Le plus grand problème qui fait consensus au Québec est celui des accommodements religieux, lesquels sont souvent synonyme de privilèges accordés aux gens pratiquant une religion: si le regard d’un certain groupe est choqué à la vue de ce qui se voit à travers les fenêtres d’un centre sportif, que ce groupe s’installe des stores chez lui. Si on déterminait des balises pour encadrer les accommodements plutôt que de soumettre tous les gens aux impératifs religieux des autres, il n’y aurait pas eu tant d’absurdités commises. Apprendre à discerner à qui appartient le problème et dire non quand c’est nécessaire, serait beaucoup plus salutaire pour notre évolution sociale et notre mieux vivre ensemble.

    • Je suis en partie d’accord avec le dernier post de Mme Moga. Il faudrait imposer (eh oui!) des balises claires de ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

      Ce qu’on voit de nos jours, ce sont des gens qui, voulant bien faire et aller au-devant des coups, prennent des décisions malheureuses comme ce brillant fonctionnaire qui a horrifié même les musulmans il y a 2 Noëls en décrétant dans sa grande sagesse que pour n’offenser personne, il n’y aurait pas de décorations des Fêtes à la Place Desjardins! On a dû le rappeler à l’ordre devant le tollé que ça a suscité. PERSONNE ne lui avait rien demandé.

      La directrice d’école qui a accepté les bouchons dans les oreilles d’une enfant qui ne devait surtout pas entendre quoi que ce soit ayant rapport avec Noël n’aurait pas eu de mal à opposer un NON sans réplique si une loi lui en avait donné l’opportunité.

      Les femmes qui ne veulent pas se soumettre au voile ou à toute autre obligation religieuse imposée pourraient se prémunir de la loi justement, pour enfin se libérer des obscurantistes.

      Ce n’est pas contre les demandes des immigrants qu’il faut légiférer, mais contre la (…) de certains “natifs” qui sont incapables de se tenir debout et de dire NON. Pourquoi se priver de demander quand on sait qu’on terrorise les autres juste à prononcer le mot magique: raciste?

      Vous réalisez que de dire oui comme ça à tout venant, ça fait un mauvais nom à l’ensemble des immigrants et que ça contribue à la montée de l’intolérance? Que c’est donc contre-productif?

      Je suis aussi pour la liberté que vous semblez chérir. On dit aussi que la liberté des uns s’arrête où commence celles des autres. Nous nous faisons imposer des choses qui nous déplaisent, allez voir quoi sur le forum sur les signes religieux et encore, ma liste est plus qu’incomplète.

      Il faut que ça cesse.

      Allez voir l’origine de mon pseudo et demandez-vous s’il y a la moindre chance que je sache un peu de quoi je parle quand je dis que le voile n’est pas coranique.

    • @ Safouine

      vous êtes au Québec, et personne ne peut vous imposer quoi que ce soit, vous pouvez être

      bouddhiste , athées, ca vous regarde ici.

      Le problème, c’est la loi (constitution canadienne, nations unis, amnésie international…) qui

      reconnaissent le droit de mettre un symbole religieux, ne peuvent permettre a des

      dictateurs qu’on viens de retrouver ici, de renvoyer un ou une

      employé dans un hôpital, ….., publics, sous prétexte que ca atteint la neutralité.

      ou bien que ca touche la sensibilité de la majorité, comme ci, dans une employée femme, on

      voit juste un foulard, on dirait que le cerveaux ou le champs de vision de l’être humain est

      bornée sur un tissus par dessus la tête. c’est tout ce qui attire l’attention, ses compétences,

      son services, ca on en fait abstraction

      c’est assez simple.

    • J’ai trouvé hilarant de voir des photos de femmes voilées avec des pancartes sur lesquelles il était écrit ce mot tout simple : LIBERTÉ. Alors voilà, mesdames, la liberté, c’est de pouvoir respecter les codes vestimentaires de l’État ou de toutes autres entreprises sans craindre les représailles de son dieu, de son église ou de sa famille.

      Le foulard, on l’enlève quand c’est requis, comme un chapeau ou une casquette. On parle aux hommes. On se fait soigner par le médecin de garde. On n’attend pas après la permission de son mari pour sortir de la maison, pour faire des études, etc. Bienvenue au Québec, province LIBRE, pour des gens qui se sont battus pour cette liberté, particulièrement les femmes !

    • La meilleure façon d’assurer l’égalité des femmes est l’éducation. Leur demandant aux d’enlever leur voile ou signe religixious comme des preuves de l’histoire donne au fanatiques religieux une nouvelle raison de porter le voile à se rebeller contre la démocratie. Forcer les gens à faire quelque chose n’est pas démocratique. Traiter avec des pragmas religieux est comme traiter avec un enfant, vous avez besoin de les éduquer dans la bonne direction. Pourquoi ne pas arrêter d’enseigner la religion et la morale dans les écoles et a la place enseigner l’instruction civique et l’histoire de la religion. Peut-être alors quand ils comprennent que le voile a été imposée par les politiciens Ils vont se décider de retirer leur voile tout sole san l’impose. L’éducation est le meilleur allié de l’égalité et de la liberté, pas une lois souveraniste comme la charte.

    • @loubia “Nous nous faisons imposer des choses qui nous déplaisent, allez voir quoi sur le forum sur les signes religieux et encore, ma liste est plus qu’incomplète.”
      Tout à fait d’accord avec vous. C’est pourquoi je crois que la pratique de la religion des uns ne doit pas envahir l’espace des autres. Qui accorde les accommodements DÉRAISONNABLES? D’une part, il y a certaines gens sans jugement qui sont prêt à dire OUI pour tout, sans prendre en considération ce que ça implique pour les autres. D’autres part, il y a des gens qui demandent n’importe quoi en croyant que tout leur est dû. Un encadrement des réponses aux demandes inconsidérées de dérogation à la vie publique s’impose, quoi que le jugement, ça ne se transplante pas. Les accommodements, tant qu’à moi, ne devraient s’accorder qu’à des gens qui ont une réelle incapacité de vivre avec les conditions physiques de l’espace: une personne en chaise roulante à besoin d’une rampe pour franchir un édifice public, parfait. Mais TOUTE RELIGION N’EST PAS UN HANDICAP, donc que les gens s’adaptent à l’espace tel qu’il est. Derrière chez moi, il y a des gens religieux. Ils sont bienveillants, serviables et sociables si bien que je ne vois plus leur tenue vestimentaire. Personne ne cherche à convertir l’autre. À côté, un autre sans religion connue, de mentalité dominante voulait imposer son DESPOTISME jusque chez moi… j’ai la sainte paix maintenant mais ce fut laborieux de lui faire comprendre où se situent mes frontières et je n’ai pas déménagé, croyez-moi. J’ai bien aimé votre façon de gérer votre milieu de travail!

    • Un petit moment de recueillement svp pour Anne-Marie Desloges assassinée lâchement hier à Nairobi. Elle, on ne lui a pas demandé d’enlever son foulard pour travailler dans la Fonction publique. On a tiré dessus parce qu’elle était blanche, une non-croyante. Une moins que rien.

      Ceux qui défendent le port du voile islamique ici, devraient voyager un petit peu. Ou écouter les nouvelles internationales.

      Le Code d’Hérouxville n’a pas été fait par des idiots. Il a été fait par des gens qui avaient vécu plusieurs années au Moyen Orient. Ils savaient de quoi ils parlaient.

      Nos intellos du Plateau, en guerre contre la minuscule charte des valeurs québécoises (qui n’interdit même pas le voile à l’école comme on trouve en France) ne connaissent rien à la réalité islamique.

      http://www.huffingtonpost.ca/2013/09/21/annemarie-desloges_n_3969059.html?utm_hp_ref=canada

    • Faudrait être au courant avant de se forger une opinion.
      Quand certains prétendent qu’ici ,au Québec, il n’y a pas de discrimination entre gens de différentes religions ou entre hommes et femmes êtes vous endormis ou réveillés?
      J’ai toujours travaillé dans le public ou œuvré comme bénévole auprès du public et je pourrais vous donner des centaines d’exemples
      Juste un exemple
      Le mécanicien qui laisse votre voiture taxi en plan parce que, c’est maintenant le sabat
      et que vous n’aurez votre voiture(qui est VOTRE GAGNE-PAIN) seulement que le lundi.
      Le cliant qui empêche son épouse d’embarquer avant lui dans votre voiture taxi
      Et pourtant on était au Québec

    • Alerte: votre collègue Agnes Gruda est à Kiosque à TV5 présentement
      j’imagine qu’on va parler charte des valeurs

    • @nousnoune

      Si le but de la charte est de lutter contre l’islamo-fascisme, et bien c’est complètement raté.

      Au contraire la charte a commencé à jeter dans les bras des intégristes l’ensemble des musulmans du Québec.

      Augmenter l’immigration musulmane comme le fait le PQ tout en imposant sa charte est justement l’exemple flagrant de l’ignorance des gens que nous avons mis au pouvoir.

      Pourquoi n’arrêtent-ils pas de subventionner les écoles privées intégristes religieuses, en accord avec les principes de base de la laïcité? Pourquoi n’arrêtent-ils pas de subventionner par nos impôts les groupes religieux islamo-fascistes?

    • @nousnoune “Ceux qui défendent le port du voile islamique ici, devraient voyager un petit peu. Ou écouter les nouvelles internationales.”

      Il y a beaucoup de problèmes dans le monde. Devrions-nous avoir notre charte des valeurs québécoises pour chacune de ces misères?

    • @sans_ambages “Pourquoi n’arrêtent-ils pas de subventionner les écoles privées intégristes religieuses, en accord avec les principes de base de la laïcité? Pourquoi n’arrêtent-ils pas de subventionner par nos impôts les groupes religieux islamo-fascistes?

      Absolument… on pourrait aussi arrêter de subventionner les abattoirs religieux qui bernent tout le monde en les obligeant à payer plus cher pour des rites religieux qui ne les rejoignent pas.

    • @sans_ambages

      Effectivement il y a beaucoup de choses à revoir
      1) Nos politiques d’immigration. Est-ce normal d’accueillir 50,000 immigrants par année alors que les Américains n’en accueillent qu’un million mais avec 40 fois notre population?
      2) Est-ce normal d’accueillir autant d’Africains et d Maghrébins (plus du tiers) alors que leur performance économique est pitoyable?
      3) Est-ce normal de subventionner toutes ces écoles ethniques et confessionnelles alors qu’on est un tout petit peuple sur ce continent qui nous battons pour notre survie?
      4) Est-ce normal d’exemptés de taxes toutes ces “religions”?
      5) Est-ce normal qu’un produit sur deux que l’on met dans notre panier d’épicerie soit cashère ou halal?
      6) Est-ce normal que l’on ait éliminé le jambon des garderies de Montréal alors que l’on produit le meilleur porc au monde?

      La charte des valeurs ne doit être que le début de la reconquête d’une identité que les Libéraux avaient balancé à la poubelle. Et que le PQ n’osait aborder de peur de se faire traiter de Le Pen

    • @ nousnoune

      je m’excuse, mais vous mettez tous le monde dans le même paniers,

      est ce que tous les chrétiens sont des évangéliques radicaux, bien sur que non.

      la même chose pour les musulmans, qui eux aussi on souffert et souffrent encore d’Al-Qaïda, qui n’est ni plusni moins qu’une création américaine( en collaboration avec l Arabie saoudite) pour contrecarrer les soviétiques dans les années 70 en Afghanistan et aussi la révolution iranienne qui ne servait pas les intérêts des usa.

      En Syrie , présentement, des milliers de militants d’Al-Qaïda combattent le régime Assad, c’est qui leurs fournit, armes et logistique? alors qu’on nous a fait croire qu’ils les combattait en Afghanistan.

      chaque empire a besoin d’extrémistes religieux( évangéliques, alqaida….) pour créer la peur,

      vendre des armes, monopoliser les ressources……

    • Plusieurs ne comprennent pas que l’Islam nous attaque. Au lieu de se défendre ils ont un réflexe protecteur envers la femme voilée comme si on pouvait dissocier cette dernière de tout son univers idéologique. Elle n’est rien d’autre qu’une soldate au service de la même cause que les soldats-mâles de sa religion, la charia.

    • C’est n’importe quoi ce texte.

      Un mélange d’égalité homme-femme (Au Québec, débat de la grand-mère de Mme Lortie, peut-être un peu de sa mère, mais pas trop son problème en 2013), de religion et d’assassinat.

      Sur le fonds, le problème à règler, c’est les accommodements pour des questions de religion. Ça devrait être non en toute circonstance. Pour le reste, c’est de la politique partisane pour gagner des votes dans la base nationaliste du Québec.

    • Ihsanne

      Personne ne parle de congédier une fonctionnaire voilée, elle sera invitée à retirer son voile lors de ses heures de travail, elle fera ce que bon lui semble le reste du temps. Pour ce qui est de ses services eh bien si elle décide d’elle-même de partir, j’imagine que le besoin sera facilement comblé par une musulmane toute aussi pieuse mais capable de faire la part des choses, ou toute autre personne compétente qui ne fonctionne pas au chantage, ni au symbole politique.

      Je veux remercier les Kabyles de Montréal qui nous ont soutenus lors de la marche de cet après-midi, marche dont on a fort peu parlé sauf à la toute dernière minute. Nous n’avons pas bénéficié de la même visibilité que les “contre”, mais espérons qu’avec une meilleure publicité, nous aurons encore plus de participants la prochaine fois. Les Imazighen savent de première main c’est quoi, faire de la place aux intégristes.

      Je suis toutefois contente de voir que les Québécois qui traitaient automatiquement de racistes ceux des leurs qui avaient des questionnements légitimes, commencent à ouvrir les yeux. Ça me donne de l’espoir pour notre futur.

      Pour le “vivre ensemble”, il faut des balises claires. Le manque de cadre a fait monter l’intolérance et le racisme. Ce n’est pas une bonne chose. Pour n’importe quelle société.

    • Nous ne sommes pas les seuls à interdire le voile: regardez en Suisse:

      http://letemps.ch/Page/Uuid/2ad27a2c-239f-11e3-8a42-a4515a9d0c4c/Linterdiction_du_port_du_voile_sera_ancrée_dans_la_constitution_tessinoise#.Uj-YU_y1b3g

      et il ne s’agit pas que de la fonction publique. La loi dit que c’est dans ESPACE PUBLIC…

      La Grande-Bretagne commence à penser à l’interdire également.

    • @ : natu – 22 sept – 7h05

      Vous êtes difficile à suivre. Étourdissant votre affaire. Je voudrais vous référer à un extrait de votre spirale ie: « Forcer les gens à faire quelque chose n’est pas démocratique»

      Je me questionne quant à la portée de votre énoncé. Insinuez-vous par exemple qu’il est anti démocratique de ? :
      Respecter les lois. Payer des impôts et des taxes. De respecter les limites de vitesse sur les routes De refuser de payer des contraventions imposées contre notre gré et de respecter les valeurs et coutumes de ses concitoyens et de se doter d’une charte et loi claire pour les protéger?
      EST-CE DÉMOCRATIQUE de forcer une personne à se voiler et de l’assujettir à la volonté d’une autre personne sous prétexte de religion?

      La DÉMOCRATIE est un grand mot mais pas un laisser-passer pour des ”free-for-all”

    • @ dr_strange

      Il y a dans vos deux ou trois interventions plus de connaissance et de modération que dans tout le blogue. Et ce n’est pas là une flatterie. Vous êtes rigoureux et vous voulez que les autres le soient tout autant en comprenant bien les règles que le gouvernement nous offre comme Charte des valeurs. Comme le dit loubia plus haut: pour vivre ensemble il faut des balises claires. Vos écrits ne peuvent que nous aider à bien réfléchir dans le calme.

    • Il est dommage que pour certains(es), l’égalité entre l’homme et la femme réside dans l’apparence. Une définition triviale et hypocrite du terme égalité. Est-ce qu’un homme porte des soutien-gorge? Est-ce q’une joueuse de baseball porte un jockstrap? Est-ce qu’un homme peut enfanter? Ces exemples simples démontrent que du point de vue physiologique et vestimentaire, l’homme et la femme ne sont pas égaux. La vraie égalité entre l’homme et la femme, celle pour laquelle les femmes se sont battues et continuent de le faire concerne plutôt les droits fondamentaux. L’accès à l’emploi et aux postes clés (tant dans l’industrie qu’en politique), l’équitée salariale, l’indépendance, la liberté d’expression et de décision, et ainsi de suite. C’est cette définition de l’égalité qu’il faut rechercher. Comment se fait-il qu’une entreprise au Québec peut fonctionner avec un ratio d’une femme sur 80 employés et que cette femme possède l’emploi le plus bas de léchellon dans cette entreprise? Comment se fait-il que les femmes au Québec ont toujours de la difficulté à accéder aux postes clés alors que nous sommes au Québec en 2013? Comment se fait-il que le nombre d’élus femmes soit-il aussi faible? C’est à ces problèmes auxquels Mme Marois devrait s’attaquer. Cette charte qui vicieusement et sournoisement pointe du doigt le hijab est paradoxale du début à la fin. Tout d’abord pourquoi l’argument de l’égalité entre femmes et hommes n’est pas soulevée lorsqu’il s’agit de Kippa ou de Turban? Parce que dans ces deux derniers cas le signe ostentatoire est porté par un homme? Est-ce que l’égalité entre femmes et hommes serait unilatérale? Pourquoi toujours victimiser la femme comme si celle-ci n’était pas apte à la réflexion et la prise ce décision? L’autre argument soulevé dans cette charte concerne la neutralité de l’état. Existe-t-il une étude qui démontre qu’un employé ne portant pas de signe ostentatoire fait preuve de neutralité et d’impartialité contrairement à un employé qui porterait un signe ostentatoire? Est-ce qu’une femme portant un hijab ou un homme portant un turban ou une kippa qui se délaisserait de son signe ostentatoire lors de son travail ferait preuve de plus de jugement que sur la rue où il lui serait permis de porter ce même signe? On parle encore ici d’apparence. L’apparence de la neutralité et non la neutralité elle-même. Et puisque l’on parle de neutralité, il n’y a pas que la neutralité religieuse. Que fait-on des traits humains qui se dessinent sur leurs visages et qui peuvent démontrer de quel continents ils proviennent? Est-ce que ceux-ci ne contreviennent-il pas à la neutralité? Est-ce qu’une personne de couleur noire donnerait l’apparence de partialité envers les personnes de même couleur? Est-ce qu’une personne avec les yeux bridés donnerait encore une fois l’apparence de parti pris envers les personnes portant les mêmes traits? Que fait-on de cette problématique? La neutralité qui est soulevée dans cette charte est relative à un référentiel. Et ce référentiel serait la base de ce que sont ces fameuses valeurs québécoises dont parle Mr Drainville dans sa charte. Ce référentiel discrimine odieusement tout ce qui n’est pas québécois du point de vue du référentiel du PQ. Le “ptit peuple” s’est fait dicté les bonnes valeurs par son honorable Pauline qui comme une reine régnant sur son peuple lui impose les bonnes valeurs car le pauvre “ptit peuple” n’aurait ni la noblesse, ni l’éducation ni l’intelligence lui permettant de faire des choix libres. Nous sommes rendus au point où notre conscience se fait dicter quoi penser. Nous sommes rendus dans le monde de la comédie; acteurs le jour avec nos textes à lire et nos costumes et masques à porter; gens réels le soir, sans nos textes, sans nos costumes et sans nos masques.

    • ATTENTION À TOUS:

      Une autre marche pour la Charte des valeurs québécoises aura lieu dimanche le 6 octobre à 14h, départ de la Place Émilie-Gamelin. C’est une marche pacifique alors pas de comportement violent ou intolérant, ça ne ferait que donner du grain à moudre aux opposants et aux médias biaisés.

      https://www.facebook.com/events/594667443919311/?fref=ts

    • @loubia,20h27, heureuse de vous lire:

      Vous avez raison, très positive la manifestation d’hier après-midi.
      C’était rafraichissant d’entendre un discours positif.
      Heureuse de la rencontre de tous ces gens de différents milieux.

      J’espère comme vous, que le Regroupement Pro-Charte aura droit
      cette fois à une publicité juste et équitable.
      (on verra ça mardi)

      Oui, à des balises claires, nettes et précises, pour tous…..
      (TOUTES les religions).
      Louise April(Laloue)

    • @ clark
      Et ce n’est pas tour. Des questionnements se font jour actuellement aux Pays-Bas et en Belgique sur toute la question de l’islamisation! Maintenant que les Frères musulmans sont interdits en Égypte, cela pourrait influencer la donne mais ils sont bien installés en Europe!!!

    • @Richardchat.
      Vous avez en grande partie raison, lorsque vous indiquez, que les Pays Bas, ainsi que la Belgique , se questionnent, mais si nous analysons, les pays europeens qui ont acceuillis des gens venant des pays maghrebin, et surtout la France qui en compte 6 millions sur sont territoire, vous avez des fondamentalistes religieux qui eux ne se pliront pas a aucune charte, les freres musulmans sont a craindre, d’ailleurs il ne faudrait pas se surprendre, de voir l’existence d’une 5ieme colonne, en Europe, ceux qui connaissent se terme , peuvent se souvenir qu’au debut de la 2ieme guerre mondiale, la France, la Belgique avait sur son territoire les partisant allemands pret a saboter des installations gouvernementales, avant meme que les troupes allemandes attaquent les dits pays.

    • @mrzaza
      Vous avez tout à fait raison. La France est foutu avec son immigration sans borne et à tout-va. Les membres de cette cinquième colonne sont tapis dans l’ombre prêts à agir:

      “On en est arrivé à un tel n’importe quoi multi culturel et une telle dissolution du peuple, qu’il suffirait grosso modo de 5 millions d’euros par mois à quelqu’un qui voudrait démolir le pays (la France) pour embaucher 1000 islamo racailles réislamisées au youtube et entrainées en Libye/Syrie, payées 5000€ par mois pour entrer en guerre contre le pays et mettre un merdier sans nom. Disons 200 pour chacune des 5 plus grandes villes de France. Fer de lance de 1000 qui ne manquera pas d’agréger ensuite derrière lui bien plus…”

      in “Aux infos du nain.”

    • @ dr_strange – 19 sept – 17h05

      à la réf. de ”algan” plus haut je suis retourner au 19 sept pour lire vos commentaires. Je devrais dire vos ”excellents points et questions” Notamment la première et l’avant dernière.
      Dans le mille.

      «Peut-être faudrait-il que les musulmans se posent des questions sur la raison pour laquelle leur religion soulève autant d’hostilité en Occident.»
      La question se pose, non!
      «Alors qu’est-ce qui se passe avec l’islam?»
      «Répondez à cette question et peut-être aurez vous une piste de réponse sur les raisons qui font que l’on se méfie de plus en plus des musulmans et de leur religion douteuse.»

      Ce n’est pas le foulard, c’est ce qu’il implique.
      Ce sont les guerres sunnites / chiites.
      Ce sont les exécutions et mutilations publiques sous la sharia.
      C’est le terrorisme au nom d’Allah.
      C’est le traitement réservé aux femmes.
      Ce sont les crimes d’honneur.
      Nous n’avons pas ce type de débat concernant d’autres religions. «Demandez-vous pourquoi.»

      Je doute fort qu’on obtiendra des réponses franches et honnêtes des adeptes soumis à ces croyances obsolètes depuis des siècles déjà. Si seulement ils et elles auraient la volonté de se défaire de leur carcan…et de profiter de la liberté que leur offre l’occident.

    • En fin de semaine, à Nairobi, les Islamistes demandaient aux clients du Centre commercial de citer des passages du Coran. Ceux qui échouaient, étaient tués sur le champ
      Ces gens ne blaguent pas. They are for real.
      Ceux qui défendent le port du voile islamique ici sont leurs alliés objectifs.

    • Je viens de terminer la lecture de *Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident de Djemila Benhaib* ( 5 chapitres sur la situation au Québec y compris une critique de la Commission Bouchard- Taylor) et je suis en traîn de lire * Nomade * d’ Ayan Hirsi Ali. Incroyable!!! À faire froid dans le dos!!! Je suis laïque * fermé*, c’est sûr!!! Excellentes chroniques de Richard Martineau, ce dimanche et aujourd’hui!!
      Richard D.

    • L’Égalité entre homme et femme c’est d’abord une intégrité de ce qui constitue un homme et une femme. Des valeurs, des croyances, des visions, des pensées, etc. Vous ne pouvez enlever le droit à un groupe parce qu’une minorité est victimisée.

      Je vous rappelle qu’une bonne partie des immigrants sont d’anciennes victimes qui sont venus ici pour mener une vie meilleure. Les rejeter en bloc c’est de l’intégrisme laïque; comportement identique aux fondamentaliste desquels ont tente de se protéger.

      L’égocentrisme cause beaucoup plus de tors à l’humanité que les religions + signes religieux + accomodements le font. Refus de se remettre en question = égocentrisme. Guerre ? Égocentrisme. Échecs massifs d’entreprise, égocentrisme.
      Ici au Québec, la société fonctionne tout croche mais au lieu de s’atteler à la repenser, on se trouve des causes pour polariser l’opinion publique sur des enjeux de moindre importance.
      Y’aurait pas non plus un peut de l’effet de l’égocentrisme aussi ? Au oui c’est ce que je pensais aussi.

    • L’égalité avant la religion
      Bonjour,
      Il est fort honnête de constater que les articles sur la charte continuent à faire couler beaucoup d’encres bien
      que l’éclosion de nouvelles idées (qui dirigent la pensée vers des voies nouvelles et rendent intéressant les débats sont
      jetées au deuxième plan). Rien de plus absurde pour la québécoise dans la cinquantaine qui submerge de son héritage catholique, libre de toutes contraintes religieuses,
      de voir une femme de culture différente affirmer sa SOUMISSION à une religion. Nous avons vu plusieurs reportages sur les peuples maghrébins dans les rues exigeants la liberté, exigeant que les entraves, les rouages sournois des pays dont la souveraineté ce définit par la « liberté démocratique » se terminent. Ils ne veulent plus de dictature.
      Nous avons tous vus ces images de femmes voilées protestants (oui, protestant) aux côtés des hommes. Absurde n’est-ce pas? Des femmes voilées protestant dans les rues d’Égypte pour un pays libre de corruption, libre de magouilles politiques, libre. C’est à rien y comprendre. Mais que voile le voile?

      Karim Pageau

    • @karim.pageau, vous terminez votre commentaire par:

      ……………………[Mais que voile le voile?]…………………..

      Pour moi un agenda politique, très bien structuré.
      Un geste politique caché sous un faux prétexte religieux.
      Il voile une vérité qui dérange.
      Il voile le droit des autres de critiquer ce voile.

      Belle expression…..Que voile ce voile?
      Surtout ici au Québec/Canada.
      Louise April(Laloue)

    • JAFeministe

      À tous vos questionnements je répondrai ceci: pas mal de femmes choisissent la maternité vs la carrière et le pouvoir. Voilà POURQUOI.

      Ensuite, je vous le répète, le voile qui avait pratiquement disparu dans bien des pays islamistes est revenu en force après 9/11. C’est une bannière POLITIQUE et non un symbole religieux, pas le moindrement coranique. C’est une façon de se distancer de nous tout autant que de montrer: regarde, je suis là, je ne m’intègrerai pas à ta société. Encore plus quand les femmes portent le niqab.

      Vous apportez un bon point sur les symboles religieux des hommes: étrangement, vous constaterez que les hommes musulmans s’habillent 100% à l’occidentale dans leur milieu de travail. Mais pour ce qui est du turban du jeune joueur de soccer ou du débardeur qui refuse le casque de sécurité ou encore du sikh dans la Gendarmerie Royale, j’étendrais l’interdiction à tout ce beau monde. C’est de juridiction fédérale alors on est cuits.

      Personne ne discrimine ce qui n’est pas québécois selon vos dires. Ces gens s’auto-discriminent, s’auto-ghettoïsent et nous en font porter l’odieux. Sachez madame que dans le milieu que je fréquente, plusieurs enseignent à leurs enfants nés ici, qu’ils sont de nationalité X et surtout pas Québécois. Ce titre de Québécois ne doit être utilisé qu’en dernier recours quand il procure un avantage certain. Amusez-vous à poser la question à n’importe quel immigrant: de quelle nationalité es-tu. Même après 3-4 générations ici, plusieurs vous répondront autre chose que québécois.

      Pauline ne nous impose aucune valeur et ce n’est pas cette tentative électoraliste qui me fera voter pour ce parti incompétent. Cette charte, ces balises sont réclamées depuis longtemps par le “petit peuple” comme vous nous qualifiez élégamment. Pour pouvoir donner aux gens en position d’autorité une base sur laquelle répondre aux demandes d’accommodements de plus en plus déraisonnables.

      Ah! Et contrairement à ce que votre texte laisse supposer, les accoutrements des HOMMES issus de l’immigration tout autant que leurs demandes déraisonnables soulèvent AUSSI des tollés d’indignation. Je vous renvoie au joueur de soccer, encore tout récemment.

      Le monde entier en est rendu là après avoir vu les beaux résultats du multiculturalisme et la montée de l’intégrisme. Je m’étonne qu’une féministe cautionne le port du voile alors que dans bien des endroits au monde, des femmes se font battre, emprisonner ou tuer parce qu’elles refusent de porter ce symbole de soumission dans leur pays. Ici, ce n’est pas un symbole de soumission mais d’apartheid.

      Je travaille le 6 octobre, je ne pourrai donc pas être de cette marche. J’espère que les médias qui ont fait grand bruit avec la marche d’Adil Charkaoui feront preuve de bonne foi et donneront de la visibilité à celle de la “majorité silencieuse”. Je vais faire tout mon possible pour la faire connaître de mon côté.

    • Le groupe “Marocains du Canada” sur FB a démarré un boycott des producteurs d’agneaux pour l’Eid. On en est rendus là: au chantage.

      Mais comme le disent les bonnes âmes, il n’y a pas de problème. Ils sont peu nombreux comparé à ce que d’autres pays ont à gérer et ils estiment leur action à pas loin de $20 millions de perte pour nos producteurs.

      Je ne sais pas si Mme Lortie jugera bon de publier ce post. Mais j’espère aussi qu’elle sera mise au courant. De mon côté, je vais me démarrer mon propre petit boycott.

    • @loubia,09h47 :

      Merci beaucoup, très sincèrement un gros merci.

      Pourriez-vous SVP acheminé aussi ce message à Lagacé qui ce
      matin nous parle de “contrôle du message”…….????????

      Que dira t-il de ce chantage même pas déguisé?
      Si ça c’est pas du contrôle…… je me demande bien ce que c’est!!!

      Merci encore.
      Louise April(Laloue)

    • Je crois qu’on mélange tout.

      La religion n’est pas, ou à tout le moins ne devrait pas, être une « identité » en soi. Est-on d’abord catholique ou Irlandais, est-on d’abord juif ou Canadien, est-on d’abord musulman ou Algérien ? La religion c’est une chose et la nationalité c’en est une autre. Dans l’espace publique, c’est la nationalité qui devrait être prédominante. Toutefois chacun est censé être libre.

      Peut-on interdire à quelqu’un de porter un vêtement tel le foulard ou autre ? Déjà la nudité est interdite. Le vêtement est obligatoire ; la loi l’exige. Va-t-on baliser légalement le port des vêtements ? Pas assez de vêtement c’est interdit, trop de vêtements c’est interdit aussi ? Et au final, quel vêtement participe à une identité religieuse et lequel ne le fait pas ? Qu’en est-il de la « jelaba » ? (je ne sais pas comment ça s’écrit et mon correcteur non plus).

      Concernant l’Identité, avec un « i » majuscule : Je ne sais pas pour les autres Québécois, mais pour moi la religion ne fait pas partie de mon identité. On l’avait déjà bazardée par-dessus bord avant ma naissance. Si bien que pour moi la religion c’est un truc nébuleux qui existe ici et là et qui, pour la catholique, fait effectivement, à mon grand désarroi, partie de mon héritage culturel et historique.

      Mais encore, mon identité quel est-elle au juste ? Selon Pierre Falardeau j’ai été, à tour de rôles, Français de la Nouvelle-France, Canadien des « Terres-De-Canada », Canadien-Français, et depuis une quarantaine d’années, Québécois. La boutade du Gratton, dans le film de Monsieur Falardeau, qui tente de répondre à un autre touriste dans l’avion qui lui demande de quelle nationalité il est, en dit long sur la difficulté que nous avons, nous Québécois, à se définir à peu près correctement. Il y en a même pour dire que nous sommes Francophones ! C’est comme de dire, les Allemands ne sont pas Allemands, ils sont Germanophones… Au Québec, en certains milieux, la « Germanophonie » serait une nationalité, ou à tout le moins une identité.

      Québécois, c’est une identité qui je l’espère n’est pas creuse. Mais elle est jeune cette identité ; à peine plus d’une quarantaine d’années. Et encore, elle ne fait consensus au sein de la population que depuis peu, soit la fin des années ’90. Encore au début de la décennie ’90, bien des Québécois refusaient de se dire Québécois ; ils étaient « Canadien-Français », ça les définissaient mieux. D’ailleurs je suis certain qu’il en reste encore des « Canadiens-Français ».

      Encore une fois, on mélange tout : Québécois, est-ce une identité ou une nationalité ? Si c’est une nationalité comment se fait-il qu’un nombre important de Québécois ne se disent pas de nationalité Québécoise ? Formons-nous vraiment une nation ? Qui, d’entre nous, forment une nation ; les « pure-laine » ou tous ? Et dans ce cas nous serions une nation, sans état, sans pays, qui se serait dit « NON » deux fois à elle-même et dont un nombre important des citoyens vivant au sein de cette nation ne sont pas convaincus d’en faire partie ; ou de vouloir en faire partie ?

      Méchant bordel ; chez nos cousins de France c’est plus clair : Ils sont Français. Point. Avant cela, il y a très très longtemps, dans une autre galaxie, ils étaient Gaulois. Les Italien c’est pareils. Ils peuvent même prétendre que, jusqu’à un certain point, Jules César était Italien !

      Mais nous, nous avons changé si souvent au gré des marées et des infortunes, au gré des hymnes nationaux volés et des espoirs brisés, nous avons changé si souvent et nous nous sommes redéfinis tant de fois que nous ne savons même pas nous-mêmes qui nous sommes exactement. C’est en partie pour ça que le projet indépendantiste du Partis Québécois ne fonctionne pas. Nous ne somme pas certain d’être un peuple ; nous ne sommes pas certains d’être une nation. Dans ces conditions il est effectivement hasardeux pour bien des gens, même des « pure-laine », de dire oui et de se donner un état souverain, un pays, alors que l’on n’a même pas collectivement la certitude d’avoir vraiment sous la main, un peuple pour l’habiter ce nouvel état.

      Face à ce constat, comment nos amis immigrants peuvent-ils s’intégrer à la société d’accueil et devenir pleinement Québécois alors que nous-mêmes, qui vivons ici depuis plusieurs générations, n’arrivons même pas à se définir correctement et à s’entendre sur le fait que nous formons une nation. Et pas dessus tout ça, nous prétendrions à une « charte » ?

      Benoît Duhamel.

    • Que prévoit la charte pour un cas comme celui-ci?

      Chiheb Esseghaier, qui exige déjà d’être jugé selon le Coran, a refusé hier que ce soit une femme qui lui passe les menottes au terme de sa comparution à Toronto. Accommodement qui lui a été accordé sur-le-champ.
      Lors de sa comparution, Chiheb Esseghaier n’avait toujours pas d’avocat. Tout comme lors de ses apparitions précédentes, il a refusé d’être jugé en vertu du Code criminel canadien, considéré comme indigne parce que créé par des humains.
      «Le seul livre qui est parfait, c’est le livre saint», a-t-il justifié.
      Cette volonté persistante d’être jugé et défendu selon le Coran l’empêche de trouver un avocat apte à le représenter selon ses exigences religieuses.

      Autre question, l’hypersexualisation des corps, observable dans les médias est-elle un signe ostentatoire d’un culte qui devrait aussi être encadré?

      Enfin que dit le Coran à ce sujet?

      Le départ de nombreuses Tunisiennes pour la Syrie, afin de soutenir “sexuellement” les opposants à Bachar al-Assad, inquiète les autorités tunisiennes qui ont renforcé les contrôles aux aéroports.

      La rumeur s’est vérifiée. Des Tunisiennes se sont rendues en Syrie pour mener le “Jihad du sexe, déclarait jeudi le ministre de l’Intérieur tunisien. Le “Jihad Al-Nikah”, considéré par certains dignitaires salafistes comme une forme légitime de guerre sainte, permet d’avoir des rapports sexuels hors mariage avec des partenaires multiples. Les jeunes femmes, dont on ignore si elles sont consentantes, partent assouvir les besoins des combattants islamistes anti-Assad en Syrie. “Elles ont des relations avec 20, 30, 100 jihadistes”, a expliqué le ministre de l’intérieur à la tribune de l’Assemblée nationale constituante.

      Ah la pureté de la religion, la noblesse de ses actions…

    • Publié le 24 septembre 2013 à 07h39 | Mis à jour à 09h31
      Via Rail: Chiheb Esseghaier refuse d’être menotté par une femme/ Fabrice de Pierrebourg

      Le présumé terroriste montréalais Chiheb Esseghaier, qui exige déjà d’être jugé selon le Coran, a refusé hier que ce soit une femme qui lui passe les menottes au terme de sa comparution à Toronto. Accommodement qui lui a été accordé sur-le-champ…NON MERCI..ASSEZ C’EST ASSEZ

      Publié le 23 septembre 2013 à 05h00 | Mis à jour le 23 septembre 2013 à 05h00
      Faut-il qu’un laïc soit ouvert ou fermé?/Pierre Foglia La Presse

      Week-end meurtrier
      Publié le 24 septembre 2013 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
      Week-end meurtrier/Mario Roy La Presse

      L’attentat le plus meurtrier s’est produit à Peshawar,
      où 80 civils chrétiens ont été tués à la sortie d’une église,
      victimes de deux kamikazes probablement associés aux talibans pakistanais.

      Publié le 14 septembre 2013 à 09h10 | Mis à jour le 14 septembre 2013 à 09h10 |
      Le boucher de Damas/Michele Ouimet La Presse

      La réalité, c’est qu’il le massacre, son peuple: gaz sarin, bombes larguées sur des civils, tireurs embusqués qui visent les enfants lorsqu’ils font la queue pour acheter du pain.

      C’est pô mon Québec tout ca…

      alors pour tous les denis825

    • Madame Marie-Claude, égalité n’est pas toujours synonyme de justice. Mais grande intellectuelle que vous êtes, je vous laisse méditer sur ce concept.

    • @ loubia (ou haricot)

      Tout d’abord vous devriez cesser de vous autoproclamer devin ayant la capacité de déterminer pour quelles raisons des femmes décident de porter le hijab ou non. Selon vous depuis le 9/11 les motifs entourant le port de ce signe religieux a changé. Quand est-il des siècles ayant précédé ce malheureux évènement? Les femmes et les hommes sont libres de porter les signes religieux auxquels ils croient car ceux-ci relèvent tous de la soumission à Dieu que vous le vouliez ou non. Vous pouvez leur donner l’interprétation qui vous chante, le réel motif qui pousse les gens à les porter est la foi. Et cette foi ainsi que son intensité varient d’un être à un autre. Nul n’a droit de juger l’autre basé sur ce même motif et c’est ce qu’est la vraie laïcité: ne faire la promotion d’aucune religion en particulier et ceci incluant l’athéisme; celles-ci sont toutes égales devant la loi et aucune ne prime sur une autre. C’est aussi la définition de la neutralité de l’état.

      Ensuite, votre analyse du pourquoi le nombre de femmes ayant accès à des postes clé est aussi faible est très simpliste. La maternité n’est pas la réponse à toutes les questions reliés au pourquoi les femmes n’ont pas accès à des postes de haut niveaux dans les entreprises ainsi que dans l’arène politique. Vous n’êtes probablement pas une femme car vous auriez une toute autre réponse. Il faut avoir testé le terrain pour parler. Dans plusieurs milieux encore très conservateurs, plusieurs hommes n’acceptent pas encore le fait de se faire “bosser” par une femme.

      Ensuite votre définition de ce qu’est une féministe ou ce que n’est pas une féministe vous concerne vous seulement. Si pour vous être féministe veut dire qu’une femme devrait se délaisser de ces croyances religieuses et de son choix vestimentaire, c’est que vous avez une définition très triviale et très carrée de ce qu’est le féminisme. Si vous croyez contribuer au bien des femmes par vos discours antireligieux, sachez que vous ne faites que remplir vos propres intérêts. Ayez au moins la décence de ne pas le faire sur le dos des femmes.

      Ensuite si vous saviez ce qu’est le sarcasme et si vous aviez fait une lecture impartiale de mon commentaire, vous auriez compris que ce que j’appelle le “ptit peuple” inclut ma personne et tous les québécois. Ce n’est pas à Mme Marois de décider que les valeurs religieuses sont mauvaises pour tout le monde car c’est ce à quoi elle adhère comme idéologie. Elle peut appliquer ce principe sur sa personne si ça peut lui faire plaisir, elle est libre de le faire. Mais elle est libre d’interférer avec sa conscience uniquement et non celle des autres. Sa liberté s’arrête là où celle des autres commence. Et ce principe vaut pour tout le monde, vous et moi inclusivement. C’est à dire que votre vision du principe de l’égalité homme-femme, du féminisme, de la laïcité et d’autres valeurs est bonne pour vous, c’est votre droit. C’est aussi le droit des autres d’avoir des définitions différentes. Vous n’êtes pas plus important que je le suis, que tous le sont et vice-versa.

      Si vous pensez que certains québécois devraient avoir honte de ce qu’ils sont et de ce à quoi ils adhèrent, vous devriez vous remettre en question. Si vous n’adhérez pas à une religion ou à une spiritualité quelconque c’est votre droit. C’est aussi le droit des autres d’y adhérer. Par contre, faire de la laïcité absolue votre cheval de Troie car vous pensez que votre vision est non seulement LA bonne mais la bonne pour TOUS, ÇA c’est honteux!

      La vérité est que cette charte ne repose sur aucune étude et ne parle que d’apparence. L’apparence de la neutralité de l’état et non pas la neutralité car il est bien évident que le jugement d’une personne fait référence à ce qu’elle a dans la tête et non pas ce qu’elle a sur la tête ou sur le corps. Vous pensez la même chose, que vous portiez une tuque l’hiver ou un short l’été.

      Vivre et laisser vivre, vous connaissez?

    • Louise April à mon tour merci.

      Vous savez bien que Lagacé n’en aura cure. Il ne publie que sa petite cour de courtisans.

    • Je lis plus haut :”Il faudrait que les musulmans se demandent pourquoi leur religion soulève tant d’hostilité en Occident.” Et :
      “Que s’est-il passé depuis avec l’Islam?”

      Hmmm…OK…Un peu d’histoire, ici, pour remettre les choses en perspective? Au lendemain du 11 septembre, quelques uns se sont demandé pourquoi l’Occident (lire : les USA) soulève-t-il tant d’hostilité dans les pays musulmans? En effet… Eh bien, ce qui s’est passé avec l’Occident et l’Islam, ça remonte peut-être aux colonies établies par les Européens en l’Afrique et jusqu’en l’Indonésie, autrement dit ça remonte peut-être à l’ingérence politique et économique des Occidentaux (les Français, les Allemands, les Britanniques, les Belges, les Hollandais et j’en oublie, puis les Américains, oh yes, après la seconde guerre mondiale) dans ô combien de territoires pour ci ou ça, des broutilles, tiens, disons…le pétrole, pour ne parler que de ça, le pétrole et l’accès au pétrole, et le contrôle de populations et l’installation de régimes et de protectorats dans des pays où il n’y a pas de pétrole, mais juste au cas où on aurait besoin d’alliés qui pourraient faire la guerre à notre place, mettons, si besoin était, ou encore parce qu’un canal maritime tellement commode passe par là). Les belles valeurs “démocratiques”, les belles libertés dont on parle tant, elles se sont édifiées parallèlement au bouleversement de territoires et de frontières en Afrique et au Moyen-Orient (et ailleurs) depuis au moins un siècle, essentiellement pour faire de l’argent et protéger des intérêts – et on ne parlera même pas d’Israël et des Palestiniens, ici. Si on se demande: pourquoi accepter tant d’immigrants venant de ces pays qui semblent maintenant faire si peur, on peut par la même occasion se demander pourquoi tant de gens les fuient, ces fameux pays où règnent des despotismes tolérés ou soutenus par nos belles démocraties. On peut se demander d’où ils viennent, les extrémismes religieux. Ils n’ont peut-être pas beaucoup gagné de Prix Nobel, les musulmans, mais ils ont une religion communautaire dont le succès est galopant dans ces endroits où nos grands-pères et arrière-grands-pères se sont comportés avec tant de générosité, d’élégance et de morale chrétienne, jadis, et où nos amis actuels (et même nos concitoyens actionnaires et gestionnaires de compagnies minières, tiens, maintenant que j’y pense) continuent de faire la loi. Si on sème le bordel sur la moitié de la planète pour notre petit confort, il pas anormal que ça fasse des secousses.

      Je ne suis pas en train de dire: c’est de notre faute, alors laissons-leur leurs symboles religieux. On n’avait pas besoin de brasser ce petit débat, il me semble. Surtout qu’au fond, ce n’est pas tant une question de symboles religieux qu’une question d’identité communautaire, il me semble. Et d’identité sexuelle.

      Ah oui, certains disent : on a débarrassé notre société des crucifix. Pas sûr que ‘nous” ayons grand-chose à y voir. Les crucifix ont commencé à tomber quand le télé est arrivée. La religion est soluble dans le capitalisme. Y compris l’Islam? On verra.

    • Dans le dépliant envoyé aux citoyens, la seule valeur qui est véhiculée est de rendre les représentants de l’état neutre envers les religions et politiques et ce, seulement pendant l’exercice de leur fonction. Pour ce faire on n’affiche pas son parti pris politique et religieux.
      Ceux qui sont contre disent qu’on va priver des femmes de travailler. On impose un code vestimentaire, en quoi cela prive les gens de travailler? Foutaise.
      Ensuite on nous traite de raciste. Depuis quand la religion est liée à la race?
      Finalement on nous dit que c’est à nous à s’adapter aux nouveaux arrivants car le Canada est un pays libre. Nommez-moi un pays qui a écrit dans sa constitution qu’il devait se soumettre aux idéologies des autres peuples.
      Pour ou contre jusqu’ici les arguments sont assez médiocre. Et où sont mes droits à moi? Si certains ont le droit de bafouer nos lois en vertu de leur religion, est-ce que j’ai le droit moi de ne plus respecter les lois et de commettre des crimes envers eux?
      En imposant un traitement unique pour tous, on élimine tout ces jeux de pouvoir, de passe droit et de privilège.

    • @1burdon2 Bien oui, c’est rempli de misères ailleurs. Devons-nous avoir des “valeurs québécoises pour encadrer chacune? Nous avons deux chartes de droits et liberté où les principes de l’égalité et celui de la neutralité de l’État sont déjà là. La solution aux problèmes religieux québécois plus ou moins évidents ont-ils besoin d’une troisième charte? Pourquoi les écoles confessionnelles sont-elles toujours subventionnés par notre État neutre? Si le vivre ensemble fait craindre pour le futur, pourquoi la règle première dans le choix des immigrants est la langue plutôt que la culture car deux cultures diamétralement opposés rend l’intégration difficile sinon impossible. Il y en a des immigrants qui s’intègrent parfaitement au Québec, leur religion ou leur moralité ne créent pas de vagues. Ils partagent nos valeurs. Alors pourquoi nous imposer de partager notre territoire avec des gens qui sont ici tout en voulant reconstituer ici ce qui les a fait fuir??? Il est là le problème.

    • À tous ceux qui sont contre le voile et le foulard : On s’en reparle en janvier, à -30­­°­­ avec un vent à 60km/h et de la poudrerie…

    • @loubia…..

      J’ai retransmis votre commentaire 09h47, chez Lagacé 13h56.

      Sans courtiser personne:-)
      Louise April(Laloue)

    • @ ceux qui fustigent Mme Lortie,

      je vous invite à nous dire ici, là maintenant, ce que vous pensez de l’accomodement fait par le juge du tribunal en faveur du terroriste jugé à Toronto qui a demandé ce matin à ne pas être menotté par la policière (femme impure) qui allait l’amener.
      Dites nous encore qu’il n’y a pas de crise (je veux dire que c’est pas crissant); que c’ est par devoir religieux; ou que c’est par bonne volonté que ces gens agissent…

      Vos commentaires sont requis…

    • JAFeministe

      Vivre et laisser vivre vous dites? Je veux bien!

      Pourquoi alors devrions-nous chambouler notre culture et nos traditions JUSQUE DANS LE LANGAGE? Qu’on nous laisse vivre chez nous à notre façon.

      La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres? Je veux bien aussi. Juste quelques anecdotes parmi des centaines d’autres:

      Vous direz ça au gars accusé d’agression sexuelle par une femme emmaillotée de la tête aux pieds avec la bénédiction de la Cour. Sa liberté à lui de voir celle qu’il a supposément agressée et qui l’accuse en lui apportant une possible condamnation?

      Vous direz ça à ceux qui ont été évincés d’une cabane à sucre pour permettre à certains provocateurs de prier quand n’importe qui d’un peu familier avec l’islam sait que prier sur un plancher sale est haram. Leur liberté à eux de profiter en paix de ce pourquoi ils ont payé?

      Vous direz ça à ceux qui en garderie, dans plusieurs écoles PUBLIQUES et certains hôpitaux se font désormais refuser le porc. Si c’est pas grave de s’en passer, j’imagine alors que c’est pas grave de se passer de bouffe halal non plus. La liberté de ceux qui mangent du porc?

      Ma liberté de ne pas être forcée de payer plus cher pour la bouffe cachère dans une très forte proportion? Ma liberté de ne pas cautionner l’abattage halal et les compagnies de viande qui refusent d’identifier leurs produits halal?

      Ma liberté de voir un sapin de Noël devant un certain Hôtel de Ville? Celle de souhaiter Joyeux Noël plutôt que de me faire imposer le ridicule joyeux hiver?

      Je suis une femme et j’ai eu une longue carrière. Toutes les femmes sans exception qui ont monté les échelons et qui ont monté très haut, ont toutes renoncé à la maternité et certaines même à avoir un conjoint. Il y en a d’autres qui se sont retrouvées confrontées au choix entre le divorce et leur carrière et qui ont choisi leur carrière. Libre à vous d’en penser ce que bon vous semble, je n’en démordrai pas.

      Je n’ai pas tellement d’atomes crochus avec les “féministes” et je m’en dissocie toujours. Je n’ai jamais eu besoin d’attendre de permission pour me tenir debout, je ne me sens pas attaquée par les hommes et ce que je veux, je m’arrange pour l’obtenir sans avoir besoin d’un lobby pour me tenir la main ou pire encore, d’une étiquette pas trop flatteuse. Je n’ai besoin de personne pour être une femme.

      Autre chose qui me fait tiquer chez les féministes dont certaines s’offrent une belle petite sinécure aux frais des contribuables: que certaines pavoisent devant les hommes, mais qui bien en sécurité en Occident, se fichent totalement du combat des femmes ailleurs en réduisant à néant le sacrifice de leurs sœurs d’autres pays. Une petite fille Pakistanaise a reçu une balle dans la tête pour avoir osé vouloir aller à l’école. Une Africaine a récemment été condamnée au fouet (sentence muée en peine de prison) pour son REFUS de porter le voile. La famille Shafia au complet. Aksa Parvez et toutes celles qui ne font pas les manchettes. C’est notre devoir d’apporter soutien et protection à ces femmes qui n’en sont pas moins des femmes parce qu’elles ne sont pas “féministes”. Et qu’une loi claire et sans équivoque protègerait des intégristes de tout acabit.

      Votre définition de l’inégalité des sexes? On ne cherche pas par l’égalité à faire en sorte qu’une femme soit dotée d’attributs masculins et vice-versa, mais à ce que les DROITS de chacun soient égaux et respectés. Si monsieur a le DROIT de se promener en sandales, en shorts et en chemisette par 40 à l’ombre, alors madame a aussi le droit de se faire ventiler la peau au lieu de suffoquer sous un drap noir.

      Si les “féministes” ne sont pas capables de voir l’iniquité de la situation, eh ben je suis fière de ne pas être féministe et de les fuir à tout prix!

      POUR la charte. Les arguments fallacieux qui ont été sortis ailleurs dans le monde bien avant aujourd’hui avec le fabuleux résultat qu’on connait me laissent totalement froide.

      Bonne continuité.

    • La belle de Tunis a des yeux de velours,
      La belle de Tunis vous invite à l’amour.
      Et cachant son sourire et son air engageant
      La belle de Tunis bosse au gouvernement !
      Tchik a tchik a tchik
      Aïe aïe aïe

    • Moi aussi je vais ajouter mes commentaires et faire comme vous tous. Le problème, d’après moi, et je ne suis pas islamophobe, c’est la religion lui-même, qui est, comme Staline le décrivait, comme le poison du peuple. Faire la part des choses et juger en ayant le bon sens tout en éloignant de tout ce que nous ont appris depuis notre enfancde.
      Ce n’est pas facile pour un immigrant de laisser tomber nos traditions et notre culture en arrivant ici, juste pour le plaisir de l’intégration. Comme immigrant je décris moi-même comme un Libanais qui a la citoyenneté canadienne et qui vit au Québec. Je laisse la qualification du Québécois pour les Québécois. En attendant je suis ouvert à culture québécoise, ami avec tous les gens et les citoyens de ce pays. Arrêtez de dire que vous êtes Québécois et que vous avez des droits. Le pays a été généreux de nous recevoir et de nous donner toutes les chances. Laissons le temps faire son affaire.
      Maintenant permettez-moi de donner mon opinion à propos du voile.
      C’est une manière de défendre la religion et la culture de celles qui la portent. Il envoie un signe aux autres et aux gens de la même communauté. Aux non-musulmans, sous-entendu, nous ne sommes pas comme vous. Vous êtes (non-croyants), vous êtes (infidèles), vous êtes impurs. Nous ne voulons pas que nos filles fréquentent vos garcons, et perdent leurs virginités. Nous voulons les faire marier d’un gars musulmans et enlever les enfants selon la charia. Si vous voulez sortir avec nos filles, c’est facile, vous devez se convertir á l’islam.
      Le voile c’est de créer une distance entre nous pour ne pas être contagié par votre culture. Nous voulons seulement travailler et gagner de l’argent et rien d’autres. C’est ça le voile, et nous avons le droit de le porter, et je ne comprends pas pourquoi vous en faites une sauce.

    • J ai pris connaissance des personnes qui sont dans le regroupement pro-charte et je suis tres
      surpris de constater le nombre de personnes ayant un lien presque direct avec le PQ. Je pensais
      qu il y aurait lieu de compter sur des hommes-femmes d affaires et non des anciens syndicalistes,
      artistes.

    • @ – B. G.

      Oh boy..! Relisez vous, qui que vous soyez. Votre texte est plutôt … aggressant disons.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • B.G. le 24 septembre 2013à 14h56.

      Vous écrivez: “Le voile c’est de créer une distance entre nous pour ne pas être contagié par votre culture.”

      Voulez-vous dire; Pour ne pas être contaminé?

      Permettez-moi de ne pas souhaiter être “contagié” par votre croyance. Mais surtout, n’y voyez pas ni racisme ni mépris, c’est culturel.

    • Et dites-moi, B.G. le temps qu’on y est, le tunisienne qui font le Jihad Al-Nikah en Syrie, elle sont voilés ou dévoilés? Vierges ou impures? Et leurs 30, 50, 100 partenaires ils sont des saints martyrs?

      J’ai horreur des généralisations. Je déteste les argumentations ou il est question d’associer tout les musulmans au terrorisme, c’est une grossière fausseté. J’ai horreur des argumentation ou l’angélisme règne et ou on ne voit que pureté, que virginité et que vertu à cause d’un simple voile. J’ai également horreur des gens qui généralise au point ou ils associent ceux “qui ne sont pas comme nous” à des “impurs” à des “infidèles”.

      J’ose croire que vous êtes un échantillon faiblement représentatif.

      Si, au contraire vous étiez hautement représentatif, alors l’affrontement ne saurait tarder.

    • Votre position est réaliste, les exemples de différends que vous relevés de certaines écoles de la de Montréal démontre que les aspects religieux occasionnent réellement des problèmes aux gestionnaires de ces établissements contrairement contrairement au dire de plusieurs groupes (y compris le PLQ) qui prétendent le contraire. Un article du journal LesAffaires de cette semaine portant sur la question rapportait là-dessus une chose et presque son contraire, d’un coté le CDP (Conseil du Patronat) écrivait que pour la très grande majorité des chefs d’entreprises du Québec les signes religieux ostentatoires ne leur occasionne aucun problème, à la page suivante LesAffaires disait avoir sondé les chefs d’entreprise sur le même sujet mais que la majorité refusaient de se prononcer ! Ils sont où leur études sérieuses là-dessus, pour reprendre l’argument de M.Bouchard face à M.Drainville à “Tout le monde en parle” d’hier ?

      Si les problèmes que ça occasionne ne sont pas nombreux comme certains le présentent tant mieux mais il y en a on ne peut le nier et le potentiel ne fait qu’augmenter avec le temps, alors il faut voir la proposition de M.Drainville comme une mesure préventive, laisser faire, fermer les yeux, attendre que ça se règle tout seul ou pire que la situation dégénère avant d’agir ne serait pas responsable. C’est évident que c’est une question très délicate et que ça prend du courage politique pour l’aborder franchement et pleinement, de ne pas à des demie-mesures ce qui reviendrait à remettre à plus tard, à laisser à d’autres la tâche de donner l’heure juste et les bonnes balises à tout le monde.

    • Ah lala!

      A chaque jour que Dieu fait, on a une preuve de plus qu’on peut vivre bien heureux tout en etant infeste d’hypocrisie!

      Comme ca, on veut etablir l’egalite au pays Joual.

      Donc, les pures laine on decide d’ouvrir grands les bras aux autres “ethnies” pour les faire rentrer dans le “nous” joual. Le pure laine a trouve un outil magique pour cela: la laicite. On va voir dans les quartiers des villes comme les petits villages a majorite pure laine, s’installer des haitiens, des hindous, des pakistanais, des senegalais, des congolais, des chinois, des algeriens, des tunisiens et des marocains.

      On verra le pure laine les acceuillir a bras ouverts, dans les maisons et dans les clubs et autres cafes-clubs, ainsi que les evenements sociaux. Aucun evenement ne se fera sans la presence des ethnies. Chaque pure laine se retrouve avec au moins un chum ethnique. Et chaque famille pure-laine aura un de ses membres marie(e)s a une personne des ethnies.

      L’humain est un b*t**d que seule l’adversite le rendra a son humanite. Et, ne vous inquietez pas, ce n’est pas le propre du pure-laine quebecois. Vous n’etes qu’un harcele devenu harceleur. Ces ethnies ou leurs rejetons prendront leur droit de ne pas etre harcele. Le temps lui fera lieu.

      Un Algerien / Toronto

      …. qui se demande, lui, pourquoi il continue a contribuer a propager la langue des pure-laine bien loin des ses terres (En passant, les enseignants de Francais en Ontario ne sont, pour la plupart, ni Quebecois ni Francais). Une langue qui ne propage que les haines lepenistes.

    • @ alen101
      Entièrement d’accord. Je fulminais ce matin en voyant cette image. Ce musulman qui a crié haut et fort qu’il voulait être jugé selon le Coran!!! Dans un pays de Rule of Law!! Où le Code criminel s’applique à tout le monde!! Les policiers et policières qui sont des officiers de la justice. Pitoyable. La policière aurait dû faire son travail et lui faire passer les menottes, tout simplement conformément à ces tâches, prévues dans son contrat d’emploi!! Voilà des accomodements qui ne sont pas acceptables. Accusé de faire sauter un train avec des innocents. Ce n’est pas rien!! Je prends Via Rail souvent!! Troublant!
      Richard D.

    • Nous sommes un peuple aux valeurs humaines évoluées. L’accueil aux immigrants, la défense du plus vulnérable, le féminisme etc sont des exemples de ces valeurs qui nous habitent. Il est normal que ces femmes voilées, dans leur rôle de victime, nous interpellent et nous déchirent. Peut-être à en oublier que nous sommes dans un monde en guerre, que la guerre est totale, qu’elle ne s’effectue pas seulement avec des armes à feu, qu’elle inclue des signes religieux , des idéologies en croissance et envahissantes. Que ces femmes-victimes sont elles-mêmes en guerre contre nous.On ne sait pas jusqu’où notre bonté peut nous mener. D’autant plus que nous sommes très sensibles à la culpabilisation que nos élites et les médias font sur nous. Un moment charnière pour notre communauté aux valeurs élevées, incapable de concevoir sa propre vulnérabilité dans cet enjeux.

    • Les femmes mulusmanes qui portent le oulard sont autant victimes que les hommes juifs qui portent leur chapeau et kippa ou les croyeux qui ont une statuette de Saint-joseph dans leur bagnole.

      Je ne suis pas partant pour le nivellement par le bas. Je ne suis pas un fan du PQ. Voilà comment je me distingue de l’opinion de mme Lortie.

      On a tous vu ce que ça donnait les enfants-rois au printemps 2012… je ne désire pas une société de citoyens-rois… cette mentalité de syndiqué me dérange profondément.

      Si un mari, un curé, un rabbin ou un imam vous dicte comment vivre et vous habiller, c’est que vous être faible. Il y aura toujours quelqu’un pour abuser de votre faiblesse. La vie est ainsi faite.

    • Mme Lortie, je croyais que vous aviez dit qu’on en tolèrerait pas le manque de respect?

      Mais finalement, c’est bien de laisser passer certaines marques de mépris. Ça ouvrira peut-être les yeux de certains?

      Algérien de Toronto par pitié, ne continuez pas à propager la langue des pure-laine. Vous n’en avez pas la compétence selon toute évidence! Ici, c’est un problème québécois que les Québécois de toutes origines règleront bien sans l’aide d’un Algérien méprisant qui a choisi de vivre à Toronto.

      Encore merci à la communauté algérienne-kabyle de Montréal pour sa présence à la marche des “pour” dimanche passé.

    • Je vais terminer la-dessus, merci beaucoup à la Presse pour ce Forum, merci beaucoup à Mme Lortie, pour votre approche nuancée. J’ai été vraiment étonné par la variété des opinions, souvent très tranchées!!! Je souhaites bonne chance au gouvernement pour le cheminement de ce projet de loi, controversé! Pour toutes sortes de raisons!!!
      Richard D.

    • @ – bleu_frog

      De grâce, bleu_frog, faites nous grâce de votre stupidité..!

      @ – tous

      Pas grand monde pour commenter l’acommodement d’un prisionner terroriste-sexiste-inégalitaire par la très libérale cour d’Ontario. Continuez à prétendre qu’il n’y a pas de problème.

    • @loubia et c’est ma premiere et c’est ma derniere pour toi:

      Sous le prisme renegat, il est toujours plus facile de faire passer l’image tordue qu’on veut de la communaute musulmane. La communaute musulmane du Quebec est a l’image des pays d’origine. C’est une verite que 80% des femmes en Algerie, representant tout le spectre social, portent le hijab. Il en est de meme pour celles pourtant touchees dans leur chaire, d’une facon ou d’une autre, par la horde integriste des annees 90.

      La kabylie represente moins de quelques pourcents des 40 millions d’Algeriens. Et tu es tres loin de representer la kabylie, puisque le hijab est porte aux confins de la Kabylie, l’un des reportages de radio-canada en faisant foi.

      Te concernant, et concernant les quelques clowns apparaissant dans les medias, en soutien aux promoteurs de la charte, je dirais que les hommes libres de tout pays ont toujours vomi les RENEGATS aux leurs. Les Quebecois ont eu, eux aussi, leur renegats. Les Francais de meme. Et nous, Algeriens, avons eu nos Harkis.

      Le quebecois ne va pas en chine, ou ailleurs dans le monde, pour tirer sur son frere Quebecois a tout venant. Et surtout, il ne fait pas en sorte d’enlever le gagne-pain de son frere ou de sa soeur.

      Vois-tu, j’ecouterai volontiers des avis des plus tenaces des Quebecois, sinceres pour certains, qui viennent defendre la charte, parceque, sous certaines angles, ca pourrait cadrer avec leur culture ou simplement par peur de l’autre. Mais j’ai de la difficulte a gober l’avis d’un renegat qui manque de courage pour faire entendre sa voix directement aux siens. On ne vous voit pas parler aux Algeriens, ici au Canada ou en Algerie, pour les convaincre de votre facon de voir. Je n’ai jamais entendu un debat sur le voile en Algerie. Et c’est normal, puisque le choix est majoritaire. La lachete vous pousse a passer par les Quebecois pour taper sur les tiens. Les Quebecois ne savent pas pourquoi, mais nous, Algeriens, connaissons bien la raison. Mais ca, c’est une autre histoire.

      Renegat un jour … renegat toujours, … aux siens et, lorsque le vent tourne, aux autres.

    • Ce qui choque qu’en il est question du voile, c’est le rigisme qui l’entour. Je suis tannée qu’on utilise le principe de la liberté pour permettre aux uns d’obliger les autres à porter le voile. Car ce qui dérange ce n’est pas le voile comme tel, mais le rigisme qui l’entoure. La liberté c’est avoir un choix. Quand ta seule liberté c’est de le porter, ça me dérange. Ce n’est pas la femme voilée qui me choque, c’est l’homme derrière. (curieux d’ailleurs qu’autant d’hommes aient participé à la marche… pc’était pour protéger leur liberté d’imposer ??) Aussi, si tu le portes vraiment par choix, alors fais preuve d’ouverture, montre-moi que tu as ce choix, exprime le clairement et ainsi tu pourras aider celles qui y sont soumises contre leur gré. Si tu ne peux participer à une activité à cause de ton voile, ce n’est pas le Québec qui est intolérant, mais ta religion qui est intransigeante. Le but de la Charte n’est pas de libérer les femmes malgré elles, mais elle trace une ligne de tolérance, et cette fois on vous demande à vous d’être ouverts et souples à nos valeurs.

    • @ ihssane102, 21 septembre 2013, 17h35

      Justement, je suis une Québécoise au Québec et on m’a imposé le voile.
      Le point principal où je suis en désaccord avec votre propos, c’est que le voile n’est pas juste un tissu. Ce n’est pas vestimentaire. Si ce l’était, des femmes non musulmanes le porteraient et ce voile ne serait pas porté partout au monde exclusivement par des musulmanes.
      Le voile obligatoire est dans le Coran et dans la tradition prophétique. Ce même Coran et cette même tradition où la femme est inférieure à l’homme et où les gens d’une autre religion sont inférieurs aux musulmans.
      Je tiens à préciser ce point pour que les Québécois sachent ce qu’ils acceptent en acceptant le voile (et la barbe et tout le reste) des islamistes. Une femme qui porte le voile est conséquemment en accord avec les enseignements du Coran, sinon pourquoi le porte-t-elle? Par soucis de modestie? Par coquetterie? Qu’on racpnte ça à d’autres. Je viens du milieu musulman et je sais très bien ce qui se dit derrière les portes closes.

    • Le voile symbole d’oppression, d’inégalité homme-femme, de violence etc…etc…

      N’importe quoi. Le voile est un symbole politique. Point. Le voile et les autres signes religieux ostentatoires ont pour fonction de bien s’identifier comme étant celles (et ceux) qui sont dans le bien, stigmatisant par le fait même celles (et ceux) qui ne le sont pas, et de passer le message de l’adhésion à un groupe. La plupart du temps ces signes ostentatoires ont été mis en place par des prosélytes, instrumentalisant ainsi des fidèles qui ne sont pas au courant que ces signes ne sont pas du tout des exigences provenant de textes sacrés. Le pire est que ces fidèles finissent par y voir une composante de leur identité.

      C’est ça un symbole politique…avec tout le chantage qui va avec (”Mon voile ou le BS”).

      Et moi, ça me dérange profondément. Est-ce qu’on peux réaliser une fois pour toute qu’on est en train d’importer ici chez-nous, un conflit, un chicane qui n’existait pas avant ? Un “clash” des cultures comme on en retrouve trop souvent ailleurs dans le monde ? Et non, ce n’est pas une fatalité. Ni un sous-produit du multiculturalisme mur-à-mur. Et non, nous n’avons pas à subir ce conflit.

      Et parce que je trouve absolument dégoûtant et odieux de me faire traiter de xénophobe, de raciste ou d’intolérant parce j’ose défendre chez-moi, ma culture et mon identité, mes symboles et mes coutumes j’espère qu’on va se tenir débout comme peuple une bonne fois pour toute plutôt que de faire les tapis.

    • Chère madame Lortie,

      C’est avec bonheur que je viens de tomber, ce matin, sur cette lettre (in La Voix de l’Est) d’un lecteur de réalité hommes-femmes, combien sagace et lucide.

      http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/opinions/courrier-des-lecteurs/201309/27/01-4694131-nos-valeurs-quebecoises-la-ou-on-peut-sacheter-de-la-femme-.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_opinions_329_section_POS1

      Incommensurablement plus, en tout cas, que tout ce qui peut se dire, ces temps-ci, à propos du pauvre fichu. Car, comme je l’écrivais hier à l’ensemble de la députation québécoise :
      « La discrimination sexuelle-sexuelle n’est-elle pas la plus criante des discriminations eu égard au(x) sexe(s)? N’est-ce pas au plan sexuel proprement dit que subsistent ou s’accroissent le plus l’inégalité ou une discrimination négative davantage envers les femmes qu’à l’endroit des hommes? Pourquoi donc alors, si c’est vraiment à cette inégalité ou à cette discrimination-là (celles envers les femmes) qu’on veut remédier, n’agit-on pas à ce niveau même, névralgique, touchant la majorité, au lieu de «s’en prendre» à une infime minorité (de femmes…) autrement plus ‘inoffensive’? »

      Si, donc, il vous intéresse vraiment, mais vraiment!, d’oeuvrer à l’amélioration de l’égalité sexuelle, c’est à ce niveau et sur ce plan qu’il faudrait dire et faire quelque chose. Mille fois, que dis-je, des millions de fois plus qu’eu égard au pauvre voile inoffensif, ou qu’eu égard au religieux. Car celui-ci, on peut s’en servir. Oui, oui, positivement. Le Coran stipulant expressément: «Pas de contrainte en religion!». Vous êtes libres, chère(s)/chers. Même chose côté chrétien. A fortiori concernant le voilement féminin (y étant prescrit). Le fondateur du christianisme énonce d’abord en effet avec éclat l’extrême inédite liberté maintenant loisible en et grâce à celui-ci. (Sans compter son universalisme : il s’adresse à, il inclut tout le monde).

      Puis, plus spécifiquement, ayant trait à la femme, il suggère d’une part que la chevelure lui aurait été donnée comme voile… D’autre part, c’est lui, et non l’islam, qui prescrit spécifiquement le port du voile à la femme, lors d’assemblées saintes. Néanmoins, à la fin, il dit: ‘anyway’, si vous n’êtes pas d’accord, faites donc comme bon vous semble! (à votre tête) : Les Églises de Dieu, termine-t-il, n’ont ni comme fin ni comme habitude d’«ergoter» [sic] à propos de choses semblables.

      Qui plus est, ce même fondateur du christianisme ajoute ailleurs: « Examinez tout et ne retenez que ce qui vous semble bon ». Cela s’appliquant aussi, bien sûr, voire en tout premier lieu, aux pratiques et préceptes religieux mêmes, même chrétiens. Car, déjà à l’époque, il y en avait de la division au sein même du christianisme naissant.

      Secondement, le meilleur indicateur que c’est l’exploitation sexuelle LE Problème (d’inégalité), qui touche toutes les Québécoises, voire immensément plus la Québécoise française même que la musulmane ([d']ici), c’est, comme disait l’autre (i.e. Parizeau le 30 octobre 1995), l’argent. La/le porno fait faire des milliard$. Le voile?

      Bref, oui, s’il vous intéresse de vous ‘battre’ pour qqch le requérant, faites-le pour cela plutôt que pour ceci. Car ce qui vous “drive”, vous et la plupart des autres voyant le fichu comme une ‘menace’ ou qqch d’autre non moins négatif, c’est la peur. ‘Juste’ cela. Le phénomène ayant été incontestablement constaté lors d’une confidence de l’ultra forte Hélène Pedneault, s’exclamant que ce pourquoi elle était contre le port du voile, c’était parce que celui-ci engendrait frayeur en elle. En raison du rappel des bonnes soeurs qu’il provoquait chez elle. Comme on le voit, donc, ce n’est pas le voile «”musulman”» le ‘problème’, mais bien celui, ancien, des bonnes soeurs de chez nous. Comme quoi, c’est «nous», il est en «nous» le problème. Non en le voile même.

      Enfin, concernant de plus près votre sujet en titre ci-haut, ne voyez-vous pas la contradiction intrinsèque en cette suggestion vôtre de faire prévaloir l’égalité sur…? Disant cela, vous vous trouvez à dire ou à demander que l’égalité soit… supérieure. Aie! S’il est quelque chose ne devant ou ne pouvant en appeler à une supériorité, quelle qu’elle soit, c’est bien l’égalité.
      http://www.lbr.ca/index.php?pageID=5=17000&idA=11160
      Denis Beaulé

    • Félicitations pour votre prise de position publique contre le voile. Comment être une femme consciente des enjeux sociaux pour les femmes et de leurs droits et accepter que des femmes soient traitées inférieurement aux hommes. Car c’est de cela qu’il s’agit. Le patriarcat musulman et religieux s’infiltre ici. Très peu de femmes ont la chance de donner leur opinion dans les médias pour des chroniques intéressantes. Pas dans la section bébés ou cuisine où on aime encore les reléguer. Ceux-ci (les médias) sont contrôlés par des hommes qui sont plutôt insensibles aux questions du voile. Tant d’hommes décrient les féministes tout en se disant pour l’égalité des sexes……. Mais dans les faits, toutes les femmes que je connais, de tous les âges, de 20 ans à 90 ans , qui vivent en couple, travaillent plus fort qu’eux. Alors, s’ils sont pour l’égalité, qu’ils le démontrent. Malheureusement, inconsciemment (car je regarde toujours la motivation des personnes sans me fier aux paroles), ça en rassure plusieurs de voir ces femmes voilées. C’est triste mais les femmes devront peut-être toujours se défendre contre cette domination. Et cette histoire de la charte des droits et libertés et du droit de la religion est une absurdité. La religion est une idéologie comme une autre et devrait être traitée comme telle. Elle n’a pas à avoir préséance sur les autres idéologies, politiques ou autres. Ce n’est qu’une façon de se rendre la vie plus supportable. Ce n’est pas un fait, ni la réalité, ni la science. Alors le pauvre animal technologique humain n’est pas rendu loin dans sa prise de conscience s’il n’est pas capable de le voir. On est en 2013, dans un monde évolué, dans un monde où on se fie à des preuves, la religion n’a pas à être traitée différemment des autres idéologies. Je n’ai pas le droit d’afficher mon option politique, ni de faire de la publicité ou la propagande religieuse. Le voile est un symbole de propagande. S’il y en a qui ne voient pas ça, ils sont aveugles. On est rendus là en 2013. La religion n’a pas à avoir préséance sur les autres idéologies.

    • Quel texte intelligent, Mme Marois devrait lire ce texte et le débat serait clos.

    • Bravo Mme Lortie, je suis d’accord avec vous.
      Un point que plusieurs oblient chez les oposants “demagogues” contre la charte, c’est que la charte n’empeche aucunement la pratique de la religion. Lorsque certains partent en diatribe sur le le droit de la religion autant que l’égalité Homme-Femme c’est qu’ils dérivent completement car personne ne parle de brimer la pratique d`une religion. Cette liberté reste entière. On devrait aussi noter que le port du voile est du domaine de la TRADITION RELIGIEUSE pas de la religion elle-meme. Rien n’en est mentionné dans le coran!!
      On peut aller tres loin dans la permission des traditions religieuse ou tradition culturelles du plus banal au plus horible comme la CLITORIDECTOMIE ou EXCISION DU CLITORIS ou est-ce que l’on s’arrete?? Chacune a sa réponse dépendament de son agenda plus ou moins caché, mais moi je vous le dit si on veut la paix social pour le long terme, on devrait évacuer du domaine public tout signe ostentatoire de type “TRADITION“ religieuse. Non je ne suis pas islamophobe, je trouve que c’est une grande et belle religion lorsque bien interprété et je crois très honetement que le voile crée beaucoup plus de tort que de bien à cette religion car elle en fait plutot ressortir l’homerie que le sacré.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité