Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 6 août 2013 | Mise en ligne à 23h49 | Commenter Commentaires (63)

    La viande artificielle

    Capture d’écran 2013-08-06 à 23.48.38
    Photo Reuters.

    Ce n’est pas de la viande d’animal cloné.
    C’est carrément de la viande artificielle. Créée à partir de cellules souches mises dans un environnement de laboratoire où elles se sont reproduites. On les a mélangées à de la mie de pain, du jus de betterave et je ne sais quoi pour en faire quelque chose qui ressemble à une boulette à hamburger.
    Vous en mangeriez, vous ?
    textes ici, ici et ici et ici.
    ma chronique ici.

    Ma discussion avec Élyse Desaulnier à 98,5FM — elle est pour, je suis contre – ici.


    • Cela n’est que de la poudre aux yeux.

      On ne va quand même pas se mettre à bouffer des déchets médicaux clonés !

      Tant qu’à faire, on se converti au végétarisme, et, surtout on oublie ce petit steak haché chimique parfaitement répugnant.

      Ça sent le salon funéraire !

    • Pour vous, le futur de la nourriture madame Lortie. J’espère voir une chronique la-dessus, vous allez être la 1er en a parler au Qc, j’en suis sur…

      http://www.pbs.org/wgbh/nova/tech/packaging-you-can-eat.html

    • J’ai lu votre chronique et j’ai écouté l’entrevue au 98,5fm et ma foi, vous ne savez pas du tout ce qu’est des cellules souches pour dire que c’est de la viande artificielle…

    • J’adore quand vous étalez votre ignorance au grand jour. (ce wui est plus fréquent que l’on pense).
      Et en bonne épicurienne, faites nous part du où, quand, comment, vous vous passerez de viande dans vos vieux jours.

      Oui, comme vous le dites, il faudra repenser notre façon de s’alimenter mais le jour où je serai végétarien par obligation n’existera pas lors de mon départ de cette terre.

    • Dans votre chronique, vous disiez “synthétique”. Cette fois, vous dites “artificielle”. Citation du Figaro:

      «Notre burger est fabriqué directement à partir de cellules du muscle prélevées directement sur la vache, a expliqué Mark Post, chercheur néerlandais de l’université de Maastricht. On n’a rien modifié. Pour que ce soit une réussite, il faut qu’il ait la même apparence, la même consistance et, on l’espère, le même goût que le vrai.»

      On a ajouté de la chapelure et du jus de betterave — comprenez-vous qu’à part le processus de clonage, tous les ingrédients sont naturels? Votre changement d’adjectif montre qu’encore une fois, dans votre empressement à prendre une position morale selon les principes de votre foi culinaire, vous n’avez pas pesé vos mots.

      Maintenant vous cherchez une réaction primaire chez vos lectrices et lecteurs. Avez-vous peur de Soylent Green, mesdames et messieurs? C’est vrai, vous n’avez pas évoqué le fameux film de Charlton Heston, mais comme vous passez allègrement de “synthétique” à “artificielle”, j’ai pensé que vous ne m’en tiendriez pas rigueur.

      Personne ne meurt d’envie de goûter à du boeuf de labo, mais ce n’est pas nécessairement une réaction si intelligente. Naturellement, on s’en méfie, mais de là à courir après une réaction prévisible…

    • Oui

    • Les septiques seront confondus. Une vilaine habitude critique fait que quand jr reçois une information je me pose systématiquement une série de question toutes simple. Ou quand comment pourquoi? Et la graine de rebelle fait que je n’accepte pas pour seule réponse dans mon questionnement la réponse proposée par ceux qui véhiculent l’information. Donc y aurait-il d’autres raisons susceptible d’expliquer un tel investissement dans la recherche et le développement de viande synthétique. Bien sur la plus belle réponse est l’altruisme et la noble cause de nourrir l’humanité mais est-ce qu’il n’y en aurait pas d’autres? Le développement de stations spaciales, le réchauffement climatique, le nombre de plus en plus élevés de multimilliardaires. Y a t-il un lien causale aussi entre le fait que les propriétaires de médias ont toujours été parmi les puissants qui contrôle le monde et le fait que plusieurs de ces propriétaires changent ou passent le pouvoir a d’autres?

    • @man1hack
      Artificiel : Qui est dû à l’art, qui est fabriqué, fait de toutes pièces; qui imite la nature, qui se substitue à elle; qui n’est pas naturel.

      La viande n’a pas été “produite” naturellement. Donc elle est artificielle. C’est clair pourtant.

      @pierrea
      “tous les ingrédients sont naturels” ? Ca veut dire que c’est sans danger ? L’amanite phalloïde est une champignon “naturel” et mortel qui ressemble à beaucoup d’autres champignons comestibles.

      La réaction primaire, c’est vous et beaucoup d’autres qui essayez toujours de mettre madame Lortie en boite.

    • en tant que vegetarien , je suis mort de rire ….. je trouve deja l’industrie traditionel de la viande repugnate et etiquement lamentable , mais la franchement pas mieux , comment assurer la tracabilitee des dites cellules souches , y’en a qui vont manger de la coquerelle dans pas long

    • Je ne sais trop que répondre à la question . Ca doit avoir un rapport avec nos habitudes alimentaires qui font en sortes que certains aliments consommés régulierement dans d`autres pays ne le sont pas ici..Mais il y a aussi tout le concept in vitro qui me laisse songeur…

      Et puis ca permet aux enragés végétaliens d`étaler leur dogme au grand jour et de dévier le débat vers les extremes entre le grano et Monsanto…ce qui en bout de ligne n`apporte rien à la réflexion et au besoin de pousser la recherche en ce sens.

      Perso je suis soulagé que le recours à une telle culture ne se fera pas de mon vivant mais au lieu d`en arriver là ,j`opterais tellement plus vers un contrôle de la croissance de la population mais ca, c`est tellement un autre problême….

    • Je suis totalement d’accord avec la portion du texte de Mme Lortie suivante : …mais réduire notre consommation semble essentiel. Réduire le gaspillage aussi. Nous devons mieux respecter les bêtes, les manger au complet, tout utiliser efficacement pour nourrir des humains….

      Nous nous appliquons à la faire depuis déjà très longtemps (ex.: tout ce qui se mange dans mes produits de chasse l’est (coeur, foie, gésier de gélinotte, la carcasse et la peau sert au bouillon.) Certains de mes voisins et collègues de travail me rapportent le foie, les reins et la langue d’orignal et chevreuil qu’ils répugnent à garder.

      Nous mangeons de saison. Cet été nous avons du nous sacrifier à manger les p’tits fruits cultivés sur notre terrain (fraises 15 lbs, framboises 10 lbs, bleuets sauvages et cerises de terres que nous commençons à cultiver).

      Pour le jardins, les feuilles de bette à carde, de betteraves sont récoltées avec la laitue pour faire d’excellente salades, nos excédents du jardins sont distribuées aux voisins et à la cuisine collective. Nous troquons pommes de terres, tomates, carottes, et autres produits du jardin contre du chevreuil de notre voisin, mets mexicains de notre autre voisine (elle est Mexicaine).

      Ce que nous achetons à l’épicerie et consommé entièrement aucun gaspillage.

      Rien n’est gaspillé ce qui fait en sorte que seul notre portefeuille grossis.

      Je peux vous affirmer que de l’énergie nous en avons et que nos repas sont équilibré les protéines ne venant pas seulement de la viande mais aussi des légumineuses, œufs, produits laitiers et autres sources.
      En fait la proportion de viande hebdomadaire est de 2-3 repas comprenant de la viande au printemps et l’été à 3-4 repas par semaine de l’automne à la fin de l’hiver.

      Mais bon pour certain la sacro-sainte LIBARTÉ veut dire LIBARTÉ de GASPILLER.

      G.Duquette

    • Est-ce que j’en mangerais??? Je ne sais pas…
      Est-ce que je suis pour??? Oui

      Madame Lortie, regardez cette magnifique boulette de boeuf “de laboratoire” et comparez là à une boulette de malbouffe du resto du clown du coin (McDo)… Eux aussi, du boeuf a 100%… et du vrai en plus!!! De celle là, je n’en mangerais pas du tout…

    • En attendant le soleil vert (green soylent).

    • C’est cool le futur! Apres avoir tapoter les seins artificielle de ma blonde je peux manger un burger artificiel en regardant mon sport prefere ou les joueurs sont prestous booster au steroides!

    • Que d’émotion pour si peu ….

      Pourtant l’industrie vous a si facilement convaincu de bouffer des bactéries issues de souches intestinales en leur donant un nouveau nom cool genre probiotique qui si on y pense un peu sont de la …%&$ ajouté et on est content content …

      On a depuis belle lurette remplacé la morue par le crabe artificiel composé d e sucre et de résid de goberge si bien que la dernière fois que j’ai offert du vrai crabe a un jeune il m’as répondu ben non c’et pas du crabe c’est pas sucré !!!!

      En remplacement de la morue on a inventé de nouveaux nom cool genre pengasus dont personne n’avait entendu parler avant la pénurie ….pour la barbote contaminé de vers blanc «naturels » immengeable élevé dans des trou de bouette et engraissé avec des déchets

      Comme un enfant qui teste les limites de ses parents l’industrie tente simplement de voir jusqu’ou on peut étirer l’élastique de la naiveté du consommateur avec un bon marketing vous en redemanderez et ne voudrez m^me plus revenir au vrai burger….

      @ g duquette
      Vous êtes sur la bonne voie reste a remplacer votre gazon par du thym pour ne le tondre qu’une fois par année ( économie sur le tondage ) et le bouffer en fin de saison… a moins que la municipalité et le lobby de la pelouse inutile ait passé un règlement pour l’interdire …

    • Désolé, mais je ne partage pas du tout votre point de vue (surtout celui de votre article sur le même sujet).

      Expliquez-moi pourquoi vous semblez avoir un dédain de cette viande qui est faite à partir de cellules souches, alors que vous n’hésitez probablement certainement à recevoir un vaccin qui lui aussi est fait à partir de cellules souches.

      La plupart des médicaments sont faits à partir de cellules modifiées.

      Finalement, je suis un carnivore, ma constitution m’a fait ainsi. L’humain n’est pas fait pour être végétarien.

    • Merci Mme. Lortie. Je souhaitais tellement que vous mettiez ce sujet sur le blogue.

      Pour répondre à votre question, NON je n’en mangerais pas. Et ce n’est pas à cause de la piètre apparence de la dite boulette. D’ailleurs, je ne mange pas plus le boulettes de viande des chaînes de restauration rapide. Elles ne contiennent, en fait que 12% de vraie viande le reste de leur contenu étant constitué de mie de pain, de poudre d’oeuf, de graisse animale, de sel, d’épices et de GMS pour être bien certain que la clientèle en devienne accro.

      J’adore la viande! Mais parce que je suis de plus en plus informée des conséquences qu’elle a sur ma santé, l’environnement, et des conditions d’élevage des animaux, j’ai décidé il y a quelques années d’en réduire ma consommation. Pour moi, l’expérience des “Lundi sans viande” fut révélatrice: de 14 portions de viande par semaine, je n’en consomme plus que 4 ou 5 au maximum.
      D’ailleurs, je partage toutes mes recettes avec ma famille et mes amis qui eux aussi ont commencé non seulement à réduire leur consommation de viande mais participent aussi maintenant au partage de recettes et de trucs pour éviter le gaspillage.

      Quand on pense que, de la ferme à la table, 50% de la nourriture se retrouve aux déchets, je crois comme vous qu’apprendre ou réapprendre à utiliser tout ce qu’on a déjà et se remettre à cuisiner sont la voie à suivre.

      C. Tassé

    • @pois-chich
      Sur du gazon artificiel :-)

    • Des scientifiques ont réussi à utiliser des cellules souches pour leur faire produire des muscles. Vous vous rendez compte? Oui, il y a un potentiel alimentaire, mais surtout, si on a réussi ça, un jour on pourra faire des cellules d’organes et pourquoi pas des organes complets. Et ce n’est que le début.

      Dans 30 ans, lorsque vos enfants et petits enfants liront au sujet de cette avancée dans leurs livres d’histoires et qu’ils vous demanderont ce que vous en pensiez à l’époque, certains risquent de se sentir un peu ridicule… ;)

    • Fiou moi qui pensait être obligé de manger du soleil vert à mes vieux jours!

    • Je pense que * la ou les * solutions ne passent pas par les positions extrèmes. En ce sens, je partage totalement les commentaires de G.Duquette et de Litchi.

      De façon générale, pour faire avancer le débat, il faut d`abord parler d`une meilleure gestion des ressources agro-alimentaires, de limiter le gaspillage, et d`éduquer les gens à mieux manger.

      De façon réaliste et objective, il faut admettre que jamais les êtres humains sur terre ne deviendront tous végétariens, encore moins végétaliens. Mais il est fort possible que l`humain, à force d`éducation et peut-être aussi de certaines restrictions, liées aux coûts ou à la disponibilité, en vienne à manger moins de viande, et à mieux équilibrer sa diète !

      Chez-nous aussi on a commencé un virage * santé * il y a quelques années, et plusieurs amis dans notre entourage également. On mange des repas santé * végétariens * quelques fois par semaine, on mange plus de poisson et moins de viande rouge…etc.

      Mais au Québec en hiver, on ne m`enlèvera jamais un bon boeuf au légumes qui a mijoté au four toute la journée, une belle grosse dinde rotie à l`Action de Grâce ou à Noël, ou des carrés d`agneaux !

      Il faut mieux manger, plus diversifié et ne pas gaspiller !

    • ALLOoooo, c’est de la recherche sur les cellules souches, le burger c’est pour faire parler…
      franchement, pas nécessaire d’étaler votre ignorance…

    • Si on m’en offrait je ne dirais pas non… C’est pas tous les jours qu’on peux bouffer un burger à 300k$!!

      Et puis, je préfère cette méthode à la production actuelle de viande… C’est du vrai boeuf, 100%… Au lieu d’être “élevé”, il est “cultivé” c’est tout… Pas d’antibio ou d’OGM dans le grain nourrissant l’animal, économie substantielle d’eau potable, d’acres de terrain, et combien d’autres avantages…

      Le dégoût ressenti n’est pas rationel du tout…

      F.Jobin

    • Y a-t-il quelqu’un qui réalise que c’est fait en laboratoire ? Que les vaccins aussi c’est fait en laboratoire… et les médicaments… N’a-t-on pas assez entendu parler de mauvais vaccins puisque de mauvaise souche ? De médicaments retirés puisque cancérigènes ou dommageables pour la santé ? Et on va manger de la viande faite en labo avec tous les risques d’erreurs humaines qui peuvent s’y produire ? Euh non… pas moi en tout cas… Bon appétit !

    • @ michelnotredame

      «On ne va quand même pas se mettre à bouffer des déchets médicaux clonés !

      Tant qu’à faire, on se converti au végétarisme, et, surtout on oublie ce petit steak haché chimique parfaitement répugnant.»

      Sérieusement, vous surestimez un peu trop la qualité de la viande que vous trouvez à l’épicerie ! Animaux bourrés d’hormones, de vaccins et d’antibiotiques pour être capables de vivre dans l’insalubrité de leur enclos minuscule et dégoûtant…

      Après l’abattoir, que dire de tous les ajouts à la viande pour lui donner une belle couleur, une conservation prolongée, un meilleur goût, particulièrement pour le steak haché qui sert à faire le burger «naturel» que vous défendez contre cette viande in vitro, fabriquée dans un environnement certainement beaucoup plus propre et contrôlé que votre cuisine…

      @ faucon canadien

      «Finalement, je suis un carnivore, ma constitution m’a fait ainsi. L’humain n’est pas fait pour être végétarien.»

      Ceci est faux. La physiologie de l’homme est définitivement celle d’un être végétarien :

      1- Dents arrières plates, canines presque inexistantes et mâchoire capable de bouger de gauche à droite, le tout pour broyer et réduire en miettes les végétaux vs aucune dent plate, seulement des dents pointues et tranchantes pour déchirer et mâchoire capable seulement du mouvement vertical d’ouverture et de fermeture pour un carnivore (pensez au lion, au loup, au tyrannosaure même…).

      2- La longueur de l’intestin de l’homme est très grande proportionnellement à la longueur totale de son corps pour pouvoir bien extraire le maximum des végétaux qui sont difficiles à digérer vs des intestins très courts pour les carnivores, qui servent plutôt à soutirer l’essentiel de la viande sans absorber les éléments plus difficiles à extraire comme les gras trans d’origine animale.

      Pensez-y : les carnivores chassent, tuent et mangent leur proie sur le champs. Vous avez déjà vu quelqu’un croquer dans un boeuf pour se nourrir ? Sans le faire cuire ? Pourquoi, si nous étions carnivores, devrions-nous modifier autant notre nourriture autant si nous étions physiologiquement faits pour la consommer ?

      Je vous invite à regarder les vidéos des conférences de Gary Yourofsky sur le sujet…On apprend beaucoup de choses bien intéressantes…
      Je vous invite à

    • @lagenteféminine,

      Je ne voudrais pas faire mon téteux, mais simplement pour vous dire que le mot : «septique» a rapport avec les bactéries tandis que le terme «sceptique» à quant à lui rapport avec le doute.

    • La plupart des commentaires me font rire et montrent l’ignorance des gens dont la votre Mme Lortie sur ce qu’est la culture cellulaire. Surtout dans ce cas-ci!

      Quand vous mangez du steak haché vous prenez un boeuf, que vous dépecez, vous prenez les muscles et vous les passez dans le moulin pour les déchiqueter, vous le faites cuire et vous le mangez.

      Quand vous faites de la culture de cellules musculaires (dans ce cas-ci de boeuf) vous prenez un boeuf, vous le dépecez, vous prenez les muscles, vous les passez au moulin pour les déchiqueter, vous les mettez dans une boite de pétri et vous continuez à les faire vivre. Le milieu de culture imite les liquides physiologiques comme le sang et le liquide interstitiel qui apportent les nutriments et l’oxygène aux cellules. Ensuite vous les réassemblez et vous faites une boulette, puis vous la faites cuire et vous la mangez.

      Expliquez-moi ce qu’il y a d’artificiel dans ces cellules-là? Si cette viande là est artificielle, les bébés éprouvette le sont autant, en sont ils des humains artificiels pour autant? Sont-ils moins des être humains que les autres?

      Donc cette boulette de boeuf est autant une boulette de boeuf que celle produite à partir d’une bête que vous venez d’abattre. Le boeuf n’est pas synthétique il a simplement été produit in vitro (”dans le verre”) plutôt qu’in vivo (” dans le vivant”).

      Je doute qu’un jour ce genre de recherche serve vraiment à alimenter la population. Bien que ce soit possible.

      Non mais vous, rendez-vous compte?? des chercheurs ont réussi à cultiver des cellules de muscle et à les assembler pour donner quelque chose de physique! La plupart du temps les cellules en cultures poussent en mono-couche (une seule couche de cellules) les cellules qui poussent en multi-couches proviennent en général de cellules dérivées de cancers.

      L’avenir selon moi ressemble plus à fabriquer des organes fonctionnels à partir de vos propre cellules souches. Ce qui signifie plus besoin de don d’organes et plus de rejet des organes transplantés, bien plus que pour faire des hamburgers.

    • @walt68 effectivement ça ne contribue pas benben au sujet du blog pusique j’imagine rien empeche la compréhension des opinions

    • @ walt68

      Et pourtant le lapsus quasi freudien de «septique» de lagentféminine correspond pourtant si bien… au sujet traité…

      Ça fait au moins vingt ans que cette technique sert a produire de la peau artificielle aux grand brulés…

      Le seul hic c’est le droit de savoir ce qu’on mange et d’être libre de choisir … contrairement aux OGM ou l’industrie refuse un étiquetage honnête…Ça c’est encore plus dégeulasse….

    • Merci Mme Lortie pour vos solutions simplistes sur des problèmes dont vous ne semblez définitivement pas être capable de mesurer la portée et la profondeur. La nuance est un signe d’objectivité et d’intelligence, chose dont vous ne faites aucunement preuve dans cet article. On se fout éperdument de savoir votre opinion dès lors que l’on sait que vous n’avez aucune connaissance relative au sujet traité. Contentez-vous svp de nous donner les faits seulement si vous ne sentez pas que vous maîtrisez suffisamment un sujet! Je trouve dommage que La presse tolère ce manque de rigeur et accepte de publier ce genre de papier, qui n’enrichit pas du tout le débat public sur la consommation de viande dans le monde en répandant des idées préconçues et gratuites sans aucun fondement ou réflexion sérieuse. Je dois avouer que plus je vous lis, plus je me dis que vous devriez donner la chance à d’autres journalistes plus sérieux et surtout plus pertinents. Vous avez une grande visibilité auprès du lectorat, et la façon dont vous utilisez cet espace m’exaspère un peu.

    • Ce n’est pas demain la veille, mais on pourrait imaginer que la NASA pourrait utiliser cette technologie pour les longs séjours en espace. Ça réduirait les problèmes et coûts du ravitaillement de la Station Spatiale Internationale. Ça pourrait même être l’unique solution lors d’un voyage vers Mars ou lors d’un séjour prolongé sur la Lune.

      Ce n’est qu’après de telles utilisations que la technologie de la viande artificielle pourrait devenir populaire pour Monsieur et Madame Toutlemonde.

    • @ snapeblackrose

      Bien d’accord avec vous en ce qui concerne la réussite technique ce cet exploit et je crois qu’on devrait surtout se concentrer sur cet aspect. Cela montre en effet les pas de géants qui ont été accomplis.

      Au bout du compte, il y a deux enjeux qu’on devrait discuter et c’est le gaspillage de ressources (plus de 50% si j’ai bien compris les différents intervenants) et surtout la surpopulation mondiale (dont on ne parle JAMAIS).

    • @snapeblackrose
      Vous confondez l’arbre avec la foret. Les cellules sont naturelles et comment le viande a été produit est artificiel. Techniquement, c’est vous l’ignorant.

      @jonathanmaurice
      Ne la lisez pas si ça vous exaspère ? Faites une proposition à la Presse pour la remplacer par vous si vous croyez que lire vos jérémiades nous intéresse.

    • “Expliquez-moi pourquoi vous semblez avoir un dédain de cette viande qui est faite à partir de cellules souches, alors que vous n’hésitez probablement certainement à recevoir un vaccin qui lui aussi est fait à partir de cellules souches.”

      Heu… Y’a pas d’autre manière de faire des vaccins…

      Donner le choix au consommateur entre de la viande
      créée en laboratoire et celle sur pattes et vous verrez
      laquelle il va choisir…

      Un choix impossible avec les vaccins!

    • Pas envie de me taire, prise deux. C’est délicieux.

      Et ce n’est pas sans rappeler cette célèbre citation des frères Coen: ” So you have no frame of reference here, Donny. You’re like a child who wanders into the middle of a movie and wants to know… “

    • Si cette viande permet au final, tel que le prétendent ses promoteurs, un meilleur rendement que nos élevages traditionnels – un peu ringards, il faut l’admettre – et font l’économie de grandes quantités d’eau et aussi de carburant, alors le prix de ces protéines seront imbattables. Ce qui est une super de bonne nouvelle pour au moins un tiers de l’humanité.

    • @rogiroux

      Qui êtes-vous dire pour qu’ils prendront la viande des animaux sur pattes?

      Si tout le monde avait eu votre genre de réactions depuis le début des temps, nous vivrions encore dans des cavernes et mangeraient de la viande crue.

      Au siècle dernier lorsque les avions ont été inventées, il y a des gens qui disaient que si Dieu avait voulu que l’être humain vole, il lui aurait donné des ailes. Nous n’avons pas d’ailes et beaucoup de monde voyagent en avion.

      Vive le progrès.

    • et le yougourt et le tofu ???

    • @ gl000001

      Je ne crois pas confondre l’arbre et la forêt.

      Le processus pour arriver à avoir une boulette est peut-être artificiel mais la viande reste de la viande. Ce n’est pas de la simili viande parce que les cellules se sont multipliées dans un pétri plutôt que dans une cuisse de boeuf (et soit dit en passant les cellules proviennent d’un boeuf… elles n’ont pas été modifiées) on n’a pas crée les cellules musculaires de toutes pièces.

      La viande est produite artificiellement, elle n’est pas artificielle. Mais bon voyez le comme vous voulez. Si vous jugez que cette viande est artificielle, soit. La relativité ne s’applique pas qu’au temps et à l’espace voyez vous…

      Personnellement, ça ne me répugnerais pas de manger une boulette de cellules cultivées, comme ça ne me répugnerais pas de recevoir de la peau cultivée, ou un organe cultivé.

    • quelques chose semble échapper à cette idéologie environnementaliste uthopique. C’Est que actuellement cette viande coute plus de 300000$ pour un petite gallette…le facteur qui semble échapper à plusieurs, ‘Cest que l’Argent représente une activité éconimique, une activité qui engendre de la pollution. C’Est le facteur qui démontre l’Absurdité de taxer les gens pour «l’environnement»(c’Est un mensonge à priori puisqu’il s’agit que de nouvelles taxes).

      alors ce hamberger à plus de 300000$ représente une activité humaine dune durée de 5 à 7 ans…c’Est beaucoup de polution pour pouvoir se payer ce burger… il fraudra que cette techinique de production soit plus abbordable que la méthode naturel avant qu’elle soit écologique.

      Mais qui voudrait voir sa viande être remplacée par quelques chose qui sort d’un labo et à la texture d’une saucisse hot dog…est-ce mieux que la «pink-slime» ce produit en bout de ligne?

      Gauthier, Pierre

    • @gl000001
      Donc les humains conçu in vitro ne sont pas des vrais humains, ils sont artificiels ?

    • je rejoins snapeblackrose et les autres qui abondent dans le meme sens… ce débat sur les hamberger in vitro est, je trouve, un peu absurde voir completement “à coté de la track”. C’est jouer le jeu du stunt publicitaire pour faire parlé de la recherche, soit c’est de ne pas voir plus loin que le bout de son nez…

      Ce procédé in vitro de reproduire des cellules de muscle en culture est une avancé scientifique qui mérite qu’on ne le réduise pas a un simple “mangeriez-vous un frankenburger?? dans le fond les retombés pour l’humanité d’une telle réussite sont beaucoup plus médicale que astronomique, j’espere que vous avez compris au moins cette évidence.

      Maintenant, ayant compris cela, de débattre sur le sujet “frankenbuge ou non?”, n’est-ce un peu futile et pas vraiment pertinent, surtout que vu le cout de production on aura pas vraiment à se poser la question avant un bon quinze ans minimum.

      N’êtes-vous pas d’accord?

    • hambUgers dis-je, et Gastronomique, désolé moderateur, j’aurais du me relire ;)

    • et si on veut vraiment en débattre sérieusement, alors parlons yogourt, fromage, tofu, biere, vin, coucroutte, cidre, etc donc parceque les cellules d’un muscle de boeuf sont reproduites en culture elle seraient dégoutantes, mauvaises pour la santé, etc?

    • ..Le problème ce n’est pas la viande artificielle; c’est l’ajout de cette mie de pain faite à partir de blé transgénique produit par Monsanto! :-)

    • @snapeblackrose

      Exactement et j’ajoute qu’à la question “est-ce du vrai boeuf”, un test d’ADN prouverait que oui.

      Les conditions dans lesquelles ces cellules se développent sont certes différentes. Personne ne peut nier que c’est du boeuf produit artificiellement ni que c’est “du” boeuf, cellulairement parlant. Dissonance, ambiguité — voilà où la science nous a mené et nous mènera encore.

      Pour ma part, j’en sais assez sur l’histoire de la science pour au moins entrevoir les possibilités. Et vous savez, ça n’exclut pas quelques sauterelles grillées et une réduction de la consommation de viande bovine.

      En fait je pourrais être un militant des droits des animaux et végétarien et rêver de condamner tous les carnivores à la consommation de laboeuf, pas question d’abattre une vache de plus.

      Laboeuf –vous aimez?

    • @thanekrios
      Ils grandissent dans le ventre d’une femme.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Quand on pense à la brebis Dolly qui a vieilli prématurément et qui est morte percluse d’arthrite, il y a de quoi réfléchir. Ça vous tente vraiment de manger quelque chose qui engendre la maladie ?

    • Excusez l’absence d’accents et de cedilles: j’ecris des USA sur un clavier qui n’en a pas… Les vegetariens invoqueront non seulement la fin de la mise a mort des animaux et une meillleure utilisation des ressources de nourriture pour justifier leur enthousiasme pour cette “viande” de laboratoire – je n’entrerai pas dans le debat semantique de l’artificiel ou du synthetique)… Mais les vegetariens n’en mangeront pas de toutes facons puisqu’ils sont vegetariens.

      Pour nobles qu’ils soient, ces arguments sont faux. J’encourage les lecteurs de ce blog de regarder le fascinant TED TALK du biologiste Allan Savory (disponible sur Youtube et sur le site des TED TALK). Contrairement a ce que la plupart des gens croyaient (y compris Savory, qui a signe l’arret de mort de milliers d’elephants en Afrique du Sud en raison du risque de desertification), la presence de grands troupeaux (d’enormes troupeaux) est en fait la solution a la desertification. Savory et sa fondation en font des demonstrations incroyables et on peut voir plusieurs resultats pendant sa conference.

      Ceci dit, la viande en boite de petri ne pousse pas par magie. Elle a besoin de nutriments. Et que lui donne -t-on? Des solutions contenant du soya et du mais transgeniques, cultives dans d’immenses champs de monoculture arroses de pesticides et d’herbicides… Allo la protection de l’environnement!

      De plus, cette viande n’en est pas vraiment. C’est a la base de la fibre musculaire sans rien d’autre. Elle ne contient pas de gras, essentiel pour lui donner du gout et pour soutenir les gens. Et non, le gras sature ne cause pas la maladie cardiaque. Cette hypothese malhonnete d’Ancel Keys, qui a “oublie” les donnees d’une vingtaine de pays pour “demontrer” un lien entre la maladie cardiaque et le gras sature, a ete provee fausse a plusieurs reprises. J’invite les lecteurs de ce blog a lire les articles suivants, dont les resumes (abstract) sont disponibles gratuitement sur le site PUB MED:
      •Santos FL, et al. Systematic review and meta-analysis of clinical trials of the effects of low carbohydrate diets on cardiovascular risk factors. Obes Rev. 2012 Aug 21. doi: 10.1111/j.1467-789X.2012.01021.x. [Epub ahead of print]
      •Mente A, et al. A systematic review of the evidence supporting a causal link between dietary factors and coronary heart disease. Arch Intern Med. 2009 Apr 13;169(7):659-69.
      •Hooper L, et al. Reduced or modified dietary fat for preventing cardiovascular disease. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Jul 6;(7):CD002137.
      •Siri-Tarino PW, et al. Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease. Am J Clin Nutr. 2010 Mar;91(3):535-46.
      •Kratz M, et al. The relationship between high-fat dairy consumption and obesity, cardiovascular, and metabolic disease. European Journal of Nutrition, Online First™, 18 July 2012

      Finalement, le fait d’ajouter de la mie de pain et du jus de betterave en augmente la teneur en glucides a absorption rapide, ce qui n’aide certainement pas la capacite de cette “chose” a donner de la satiete.

      Nous sommes des omnivores. Si nous etions vegetariens, nous n’aurions pas besoin de supplements de B12. Ce qui ne veut pas dire que nous sommes des carnivores non plus. Une saine alimentation doit se baser sur la plus grande variete possible d’aliments – legumes, fruits et viande (idealement biologique pour eviter les champs de mais et de soya transgenique). Il n’est pas normal comme nous le faisons presque tous aujourd’hui de baser notre alimentation sur seulement trois elements qu’on retrouve litteralement partout dans tout ce qui nous est propose a manger: le ble, le soya et le mais.

      Bon appetit!

    • J’imagine que les gens qui critiquent cette viande ne portent en vêtements que des fibres naturelles et du vrai cuir, n’ont des meubles qu’en bois véritable non teint ou peint et que rien de ce qu’ils mangent ne contient le moindre élément artificiel.

      Pour ma part, mon inclination envers la science-fiction me fait prendre cette nouvelle plutôt avec optimisme.

    • @s.auclair
      Votre imagination vous joue des tours. Elle fait des comparaisons loufoques.

    • @tweedledee;
      il n’y a pas de clonage dans cette culture de cellule de boeuf in vitro, donc votre comparaison ne tient pas.

      Si vous voulez comparer avec qqchose de plus similaire, penser au processus de la culture cellulaire de peau in vitro pour les greffes. Donc à la base, c’est un tout petit morceau de la peau du patient qu’on préleve pour en faire la culture pendant un mois, pour ensuite lui greffer sa propre peau. C’est tres pratique pour éviter les rejets.

      Maintenant, imaginez le meme concept, mais avec un culture de cellules de muscles de boeuf. La seule différence que je vois c’est que plutot que de prélever des cellules de muscle au boeuf, on lui préleve plutot des cellules souches et on leur envoie le signal de se reproduire en cellules musculaires.

      Les cellules proviennent d’un vrai boeuf, on a pas modifié leur genes ou leur adn, c’est toujours des cellules de boeuf naturelles, c’est leur environement de croissance qui ne l’est pas, il est in vitro. Je ne vois pas de probleme avec ça. Au contraire, cette viande est potentiellement et probablement plus saine que les boeufs d’elevage industriel nourris à la farine de sous-produit animal que la majoritée mange sans aucun dégout.

    • Le seul, et unique, critère qui devrait guider la recherche d’alternatives à la consommation de viande par les humains est le respect du bien-être animal. En fait, cette consommation devrait tout simplement être interdite. Tout comme ce fut le cas avec les Noirs, avec les femmes, avec les homosexuels, la reconnaissance d’un statut juridique pour les animaux, l’élaboration et l’application de lois les protégeant, feront avancer la cause de ceux qui, par millions, subissent un traitement dont la cruauté dépasse l’entendement. Il n’existe pas de hiérarchie dans la souffrance.

      Il est étonnant que de la viande cultivée en laboratoire répugne, alors qu’un cadavre saignant fait saliver. Difficile à comprendre.

    • La balade du faux !

      Les faux seins, les faux cils, le faux crabe, le faux canard, le faux vin, le faux Champagne, les faux Cartier, les faux Louis Vuitton, la fausse fourrure, les faux ongles, les faux chocolat, les faux Léonard de Vinci, les faux 20 piasses, les faux jetons, les faux riches, les faux tout ce que vous voulez,… et maintenant les fausses boulettes de viande, teintes au jus de betterave !!!

      Y aurait-il moyen de faire vrai, de temps en temps…

      Est-ce l’idée de rectitude qui rend tout faux ???

    • Petite correction…

      La balade du faux !

      Les faux seins, les faux cils, le faux crabe, le faux canard, le faux vin, le faux Champagne, les faux Cartier, les faux Louis Vuitton, la fausse fourrure, les faux ongles, les faux chocolats, les faux Léonard de Vinci, les faux 20 piasses, les faux jetons, les faux riches, les faux tout ce que vous voulez,… et maintenant les fausses boulettes de viande, teintes au jus de betterave !!!

      Y aurait-il moyen de faire vrai, de temps en temps…

      Est-ce l’idée de rectitude qui rend tout faux ???

    • moi je vois ça d’un point de vue évolutif… l’humain est le seul animal capable de changer ses habitudes pour un motif qui concerne la raison et ou la logique… mais il n’est pas encore assez évolué pour sortir la viande de son menu…

      @walt68

      je suis sceptique quant à l’effet de votre commentaire à lagente… en général, ses propos sont genre plutôt septiques…

    • Aucune étude sur les valeurs nutritionnelles réelles bien sûr … Les moutruches seront de nouveaux confondues !!

    • Mme Lortie, je crois ne pas me tromper si je vous décris comme une personne souvent indignée par la cruauté et la violence chez vos concitoyens. Toutefois, à moins que je me trompe, vous mangez surement souvent de la viande pour subvenir aux besoins de votre chronique. Est-ce que vous tuez ces animaux vous-même? Croyez-vous que c’est joli, l’industrie de la viande. Tous ces poulets crochetés, un peu comme la femme clonée dans la film Cloud Atlas des frères Wachonski (autre hommage à Soylent Green, alors décidément on ne sors pas de cet example), sauf que pour les poulets c’est bien la réalité quotidienne. Alors, pourquoi dédaigner l’entreprise de trouvez des manières de faire “pousser la viande” comme on fait pousser les légumes? D’ailleurs, je vois là-dedans la possibilité de mieux gérer la famine et la malnutrition pour plusieurs pays dont la viande animale est réservée pour les pays plus riches. Je crois que beaucoup de végétariens ne le seront plus le jour où la viande sera clonée, et je pensais à Richard Desjardins qui disait qu’il tolèrera que les gens se partagent ses disques digitalement gratuitement le jour ou il pourra cloner sa bière, et je pense que ce jour va arriver.

    • C’est “Wachowski”, et stupidement j’avais oublié que ce sont désormais frère et soeur.

    • La viande artificielle, on ne peut plus appeler ça de la viande. Seriez-vous disposés à manger des cellules animales produites à partir de vos déchets? Avant d’en venir à remplacer l’élevage d’animaux de boucherie par des usines de production de cellules animales à partir de je ne sais quoi, nous devrions commencer à penser à nous alimenter différemment, plus écologiquement. La mer, si on la respecte, peut nous nourrir en complémentarité avec la terre. Je saliverai toujours devant une viande odorante et juteuse. Il est à espérer que ceux qui suivront sauront faire autrement et en viendront à ne plus y penser. Il en va de la survie de l’humanité. Mais j’imagine que la viande artificielle, si elle n’est pas chère, aura sa part de marché et d’utilité.

    • @CommentaireÉprouvé 17h32 “faire “pousser la viande”. C’est commencé, ça va se développer. D’abord dans la viande “hachée”. Textures et saveurs ensuite. Dire qu’on se méfie des ogm! La gastronomie du futur…

    • Ça me fait penser au film Soylent Green.

      Mais, dans le fond pourquoi appeler cela de le “viande” même artificielle? Appelons cela par son nom : culture nutritive.

      J’espère que nous ne serons jamais obligés de manger cela.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité