Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 juillet 2013 | Mise en ligne à 11h56 | Commenter Commentaires (51)

    Le Pape, les gais, les femmes et nous et nous et nous


    L’intégrale de la conférence de presse.

    Le Pape François fait jaser en ce milieu d’été. Qui suis-je, demande-t-il, pour juger les prêtres gais. Une position qui tranche avec celle de son prédécesseur, Benoit XVI, selon qui les gais ne devraient pas devenir prêtre.
    Ma chronique sur la sortie impromptue du Pape, lors d’un point de presse à bâtons rompus dans l’avion qui le ramenait de Rio vers Rome.
    Liens sur ces articles intéressants. Ici, ici, ici et ici.


    • et nous et nous et nous

      Encore! Décidément, Mme Lortie, vous aimez cette formulation. 1 fois « et nous » suffit.

    • Jusqu`à preuve du contraire, la seule réalité que nous connaissons c`est que le pape fait figure de facade du vatican et que la game se joue en coulisses ou les magouilles et les luttes de pouvoir de l`église font le plus de dommages.

      Derriere cette mine patibulaire le pape Francois est impuissant face à la machine de Rome et les enjeux de société font pietre figure dans les priorités de l`église.

      Notre passé judéo-chrétien voudrait bien nous amener à y croire mais je crois qu`on en a vus d`autres…

    • Ahhh les groupes de pression semblent retenir ce qu’ils veulent retenir, pour ma part avec les citations Je voyais cela comme un Pape libéral ou progressiste sur la forme mais conservateur sur le fond.

      Pour la vidéo cela semble très long et même ennuyeux. vec la traduction par-dessus, je ne peux pas entendre la vraie voisx du Pape, je ne le trouve pas charismatique mais quand même chaleureux et aimant être proche des gens, une attitude ouverte pour la communication.

      Je regarde juste cela par bouts et extraits, je trouve aussi que les journalistes présents ressemblent pour plusieurs à des groupies du Pape ou ce qu’on appelait des grenouilles de bénétiers et des mangeux de balustrades mais bon il faudrait se taper toute l’heure et 22 minutes et regarder aussi la version originale sans traduction.

      À quelles minutes sont posées et répondues les questions que nos journalistes ont retenues ?

    • Les deux papes ne se contredisent pas.

      Un prêtre peut être homosexuel, mais il est tenu à l’abstinence totale tout comme un prêtre hétérosexuel ou un chanoine vermeil asexué.

      Quant au sacerdoce des femmes, le pape François se contente de dire que Jean-Paul II a tranché la question.

      Ce qu’un pontife a établi peut être modifié par ses successeurs.

      Tant que l’Église de Rome n’aura pas reconnu (et appliqué) que femmes et hommes ont accès à toutes les fonctions dans l’Église, tout n’est que vanité.

      La High Church d’Angleterre est à des années lumière de Rome.

      Comme le disait si bien André Gide: «Entre le Christ et moi, il y a saint Paul».

    • C’est quoi au juste cette obsession de tout faire accepter par l’église catholique ? C’est clair que l’église est contre les gais et le restera. Quand j’y pense, ils refusent encore les divorcés.

    • On serait en business avec R. Gravel comme pape. Mais en fait il est déjà en quelque sorte le pape du Québec

    • @shako73

      L’Église ne refuse pas les divorcés; elle ne fait que refuser les sacrement aux divorcés remariés.

      Assez paradoxalement, l’Église accepte de conférer le baptême aux enfants du péché nés d’une relation entre divorcés remariés (ou non.)

      Je ne suis pas un disciple de Marie-Paule Giguère, mais je trouve que d’avoir inclus Marie dans ce que je comprends être une «quadrinité» mérite considération.

      Nous ne pouvons changer l’Église, mais nous pouvons changer nos propres comportements, hors de celle-ci s’il le faut.

    • Pourquoi tant d’acharnement à vouloir à tout prix entendre de la bouche d’un leader religieux, fut-ce le Pape, ce que l’on considère comme allant de soi en 2013 : égalité des sexes, respect des personnes homosexuelles, respect du corps des femmes (avortement), condamnation sans équivoque de la pédophilie, etc. Depuis des siècles et des siècles, plusieurs religions cohabitent sur cette terre. Il suffit à chacun de «magasiner» l’Église qui correspond le mieux à ses valeurs et ses convictions, ce n’est pas le choix qui manque… le courage peut-être !?! De plus, au sein même de l’Église catholique romaine, depuis le concile Vatican II, on reconnaît ce que l’on nomme à juste titre la «liberté de conscience» (merci au prochain Saint Jean XXIII) : le Baptisé, en relation intime avec Dieu et qui n’a de compte à rendre à personne d’autre que son Créateur. Alors la Curie, les curés et autres objecteurs de conscience… out !!!

    • On critique constamment le Pape et les Églises Chrétiennes pour leurs positions sur les gais, les femmes et la sexualité.

      Mais on fait rarement la même chose avec les représentants des autres religions.

      Si le Pape était un Musuman ou Juif, ceux qui le critiquent seraient décrits comme Islamophobes ou Antisémites.

    • ?? Censure?? Gardons-nous de la lumiere et des opinions divergeantes? Bravo…

    • @ denissera, Si le pape était musulman, il ne serait pas pape, et si ma tante en avait, elle serait mon oncle.

    • Pauvreté, écologie, non-violence, dialogue avec l’islam, réforme de l’Eglise, voici le programme prévu par le pape François pour la durée (indéterminée) de son pontificat. Beau programme en effet à l’heure où l’Europe est sur sa pente descendante, chômage en hausse permanente, entreprises en faillite, familles endettées au-delà de la normale, désespoir des jeunes en mal de boulot, mais… Dieu merci les riches continuent à s’enrichir et les banques à prospérer sur le dos de leurs clients, ouf ! L’honneur est sauf… et la Cité du Vatican continue de rouler sur l’or $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$.

    • 0utilisateurs ont aimé ce commentaireApprouverDésapprouver8utilisateurs n\’aiment pas ce commentaire
      Jocelyn Souverain • il y a 19 heures Supprimer
      Pour terminer, les Jésuites initiés doivent prononcer un Serment, dénommé « Le Grand Serment des Fils d’Ignace ». Ce serment, qui ressemble à s’y méprendre à un rite maçonnique, et pour cause, fait de ceux qui le prononcent, des agents du Mal au service de leur « pape » – le Pape Noir, qui en réalité dirige le Vatican d’une main de fer, toujours « pour la plus grande gloire de Dieu ». Ce serment se termine par la phrase : « Alors, va partout dans le monde, et prends possession de toutes les terres au nom du Pape. Celui qui ne l’acceptera pas en tant que Vicaire de Jésus et de son Vice-Régent sur terre, qu’il soit maudit et exterminé. »

      Et des milliards en lingots d’or dorment dans les voûtes de la banque Vatican pendant ce temps … Jamais une traitre cenne distribuée par le Vatican dans les pays pauvres !!

    • “Qui suis-je, demande-t-il, pour juger les prêtres gais. Une position qui tranche avec celle de son prédécesseur, Benoit XVI, selon qui les gais ne devraient pas devenir prêtre.”

      Rien de nouveau ici, l’Église ne condamne pas les homosexuels, elle condamne la pratique de l’homosexualité, c’est pas pareil.

    • @ teddybear, c’est quoi la différence?

    • “anti-ch_primaire

      30 juillet 2013
      17h24

      @ teddybear, c’est quoi la différence?

      Tu demandes ça sérieusement la ?

    • ..@M-C.L. Vu votre intérêt pour tout ce qui a trait au rôle de la femme dans la société, j’ai pensé que ceci vous intéresserait.

      Le livre de Merlin Stone, «Quand Dieu était femme» raconte comment les religions monothéistes se sont arrangées pour éliminer la femme des religions, «victime de siècles de répression de la part des adeptes des nouvelles religions chrétiennes, judaïques et islamiques qui imposèrent la suprématie des divinités mâles. C’est de ces nouvelles religions que nous viennent le mythe de la création d’Adam et Ève et de la fable du Paradis perdu.»

      Un livre à lire, malgré quelques imperfections historiques. Madame Stone a mieux travaillé que nombre d’autres chercheurs qui se sont essayés sur le sujet des divinités.

      Les religions dites «grandes» ont trop souvent fait preuve de petitesse envers les femmes et on dirait bien que ça n’est pas demain la veille que cela va changer.

    • Le pape n’a rien dit de vraiment nouveaux, c’est la même position. C’est peut-être seulement la façon de le dire qui change.

      Par exemple. La gourmandise est un des 7 pêchés dit capitaux.

      Donc:
      “Si une personne est gourmande et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger?”

      Le pape n’accepte pas plus l’homosexualité que la gourmandise qui selon son texte sont tout les deux interdits et il sait très bien que le jugement n’appartient qu’a Dieu.

      Et les gourmands tout comme les homosexuels ne doivent rien attendre de la religion catholique. Elle ne changera jamais ses écrits. Tout leurs croyances est basé sur la parole absolu de Dieu. Si tu peux changer une virgule, tu peux changer tout le reste. Si tu peux changer tout le reste, le texte ne vaut rien. De plus, c’est une religion prophétique donc seul un prophète peut changer la direction de la foi. Donc les lobbies ne sont pas bien vue et c’est comprehensible. Seul l’interpretation du texte peut changer mais pas le texte lui-même.

      Les gourmands et les homosexuels doivent donc plus ou moins faire l’un des choix suivant:

      1. accepter la religion catholique tel quel et se plier au règles

      2. choisir une religion qui est en accord avec leur philosophie de vie

      3. attendre(scusez, prier) qu’un prophète change les règles de la religion catholique

      4. ce proclamer prophète et déclarer au monde les nouvelles regles à adopter par la religion catholique

      5. Si le #4 ne fonctionne pas, démarrer une nouvelle religion (ou nouvelle secte chrétienne)

      6. choisir ce qui vous plait dans la religion catholique, la religion c’est personnel

      7. abandonner toute croyance religieuse

      Votre choix?
      J’ai des tendances gourmande alors j’ai choisie le #7.

    • @bloganon
      Je crois que madame Lortie adore la chanson de Jacques Dutronc mais n’ose plus la citer littéralement de peur d’être encore une fois accusée de narcissisme…

    • L’Église grouille de prêtres et frères gais depuis longtemps. Si vous avez suivi les événements qui ont mené au départ de Benoît XVI, vous savez qu’une partie tient à une surveillance très malsaine des personnes soupçonnées qui a été très toxique.

      À une certaine époque, devenir prêtre ou frère pour fuir son homosexualité était, en privé, une raison acceptable, et même quelque chose de noble. Ayant connu pas mal de prêtres et de frères, je vous confirme qu’entre eux, ils peuvent se parler de pas mal de choses, y compris leurs “faiblesses”.

      Cette ouverture du pape est une bonne nouvelle, mais c’est la reconnaissance publique d’un secret de Polichinelle : l’Église accepte depuis toujours des hommes et des femmes gas dans ses ordres et son clergé, sans mot dire. Bien sûr, publiquement, elle a condamné, mais dans les faits disons que l’Église n’a jamais été conçue pour vérifier l’hétérosexualité de ses recrues.

      Le célibat. on y adhère par sublimation, et ça marche aussi bien (et aussi mal) au gaz qu’à la vapeur.

      Espérons que cette déclaration marque la fin de l’acharnement de façade contre les “gais” dans le clergé. Vous savez, on a essayé de blâmer la pédophilie sur les prêtres gais, pas étonnant qu’avec les problèmes de l’Église à ce sujet, Benoît XVI ait monté le cran. Mais il savait très bien — ne vous imaginez pas le contraire. Tant mieux si François peut passer à un autre appel.

    • Les homosexuels ont toujours eu énormément de pouvoir durant l’histoire à travers leur surreprésentation au sein de l’église.

      Le pseudo-voeu de chasteté concernait en fait principalement le sexe opposé, et même si l’homosexualité était taboue, elle était prévalente et tolérée dans les monastères et les autres institutions religieuses.

      Le premier Pape ouvertement homosexuel a été Benoît IX en 1032.
      Sa biographie est ici:

      https://en.wikipedia.org/wiki/Pope_Benedict_IX#Biography

      C’était aussi un secret de polichinelle qu’au Québec la plupart des membres du clergé, les frères et le soeurs religieux qui s’occupaient de l’éducation et de la santé avant la révolution tranquille étaient en grande partie homosexuels.

      Et l’église au Québec avait toujours à l’époque l’oreille attentive des dirigeants de la province, en particulier celle de Maurice Duplessis.

    • Moi je veux bien accepter que le pape condamne le «lobby gai»… en autant que du même souffle il condamne également tous les regroupements et personnes qui jugent les homosexuels. Si le «lobby gai» existe, c’est pour défendre leur communauté contre le jugement des gens qui les condamnent. Ce lobby tire sa raison d’exister de la même manière que tous les autres lobbys. C’est une réaction normale concertée d’autodéfense contre tous ceux et celles qui font montre d’intolérance et qui sont réactionnaires à outrance face aux gens qui ne sont pas comme eux ou qui ne pensent pas comme eux. François est courageux mais encore trop conservateur. Et je le comprend car sa position quelque soit les sujets, est scrutée par tous et a des conséquences qui peuvent s’avérer névralgique pour l’Église catholique. Ce n’est pas tout d’aller à la messe tous les dimanches et se prosterner face à la grandeur de Dieu. Encore faut-il faire montre de plus de courage pour tenter d’atteindre plus de justice dans ce bas monde.

    • @clapotisnocturne,

      Vous êtes prêt à confectionner n’importe quels tissus de mensonges pour vous rendre intéressant.

    • @pierrea,

      C’est comme dans la société en général.

    • @ walt68

      Facile à dire, moins facile à prouver.

      Relisez plusieurs autres commentaires ici pour commencer.
      Questionnez ensuite ceux et celles qui ont eu un enseignement chez les “frères” ou les congrégations religieuses au Québec.
      Ouvrez vous ensuite un bon livre d’histoire ou consultez wikipédia.
      Et après tout ça ne sombrez pas dans le piège de l’aveuglement volontaire.

    • @ teddybear,

      Absolument, faites-nous profiter de vos lumières, vous êtes le meilleur humoriste des blogues de Cyberpresse, allez-y!

    • ..@clapotisnocturne: (….)« Questionnez ensuite ceux et celles qui ont eu un enseignement chez les “frères” ou les congrégations religieuses au Québec.»

      Bonne idée. Question de génération, (Je suis dans la soixantaine) après la petite école de village, j’ai fréquenté un collège dirigé par les Frères de l’Instruction chrétienne (FIC) puis le collège classique dirigé par des membre du clergé.

      J’espère que vous me croirez quand je vous dis qu’en huit années de fréquentation de ces institutions je n’ai jamais été victime de quoi que ce soit. J’ai même appris la photo avec le frère Roger et nous avons travaillé ensemble en chambre noire et JAMAIS il n’y a eu un seul geste équivoque. Et croyez-moi, j’avais un père particulièrement éveillé aux réalités de la vie et il m’avait fort bien formé à identifier les menaces à notre intégrité.

      Je dois beaucoup à ces enseignants qui respectaient leur mandat de transmettre la connaissance, qui ne faisaient jamais de grève illégale, qui ne disaient pas que «bien parler français était un symbole de domination bourgeoise», qui n’écrivaient pas de «petit livre noir de l’école».

      Bien sûr, il y a eu des déviants dans les communautés. Trop de gens en ont été victimes. Pour ceux-là je n’ai pas de pardon. Et tant mieux s’ils paient, même s’il est bien tard. Mais moi, je n’ai que des remerciements à formuler.

    • “Et croyez-moi, j’avais un père particulièrement éveillé aux réalités de la vie
      et il m’avait fort bien formé à identifier les menaces à notre intégrité.”

      Possiblement une des raisons pour laquelle il ne vous est rien arrivé!
      Les bourreaux préfèrent choisir leurs victimes parmi les plus innocents…

      “Bien sûr, il y a eu des déviants dans les communautés.
      Trop de gens en ont été victimes. Pour ceux-là je n’ai pas de pardon.
      Et tant mieux s’ils paient, même s’il est bien tard.
      Mais moi, je n’ai que des remerciements à formuler.”

      Pire encore que les actes dont se sont rendus coupables plusieurs individus,
      c’est la réaction des hautes autorités ecclésiastiques qui est condamnable!

      Non contente de taire les crimes et de protéger les prêtres pédophiles, en plus d’intimider les victimes, elle remettait les criminels dans des endroits où ils pouvaient sévir à nouveau!

      L’Église catholique a toujours fait passer l’institution avant le bien-être et l’intégrité physique de ses victimes, des enfants qu’elle était supposée éduquer au nom de Dieu!

      Pire encore, on parle ici de personnes qui se sont auto-proclamées les représentants de Dieu sur terre! Quand Jésus disait de laisser venir à lui les petits enfants, je ne pense pas que c’est ce à quoi il faisait allusion.

    • jeanfrancoiscouture le 31 juillet 2013à 12h49

      Moi c’est de 5 années de devouement exemplaire et génereux dont j’ai été témoin. Comme vous dites aucun geste équivoque pas plus que de d’expérience vécu, vu ou entendu de comportement déplacé.

      Mais les étudiants n’étaient pas toujours des enfants de choeur… Mauvaise blagues, surnom, acharnement sur quelques têtes de turc, moqueries diverses, contrebande de tabac, marché noir de revue porno, croyez-moi, les déviants étaient parmi les plus jeunes…

      J’ai sans doute été chanceux de ne pas me retrouver au peid de l’oratoire…

      Le fait est qu’après toutes ces années, je suis encore reconnaissant et plein de grattitude envers ces hommes droits et bons qui devaient nous encadrer. Nous notre mandat c’était de tenter de les déjouer! ;-)

    • L’eglise de Rome n’est pas l’Eglise de Christ,car Dieu n’habite pas dans des temples fait de mains d’hommes.Chaque croyants est le “temple” du St-Esprit, et personne n’a l’autorite’ de se faire appelle’ “saint pere” sinon Dieu seulement.Les pretres avec leurs scandales pedophiliques , ont tres mal compris Jesus qui disait :laissez venir a moi les petits enfants! Apres 600 ans d’une diabolique inquisition qui tuaient tout ce qui etaient contraire a leurs fausses doctrines,ils sont tres mal places pour revendiquer le nom de “chretien” puisqu’ils les brulaient.
      Si un arbre ne porte plus de bons fruits,on le coupe et on le brule (bible)

    • @clapotisnocturne,

      J’ai moi même fréquenté un collège privé dirigé par les frères dans les années 80 et. à ce que je sache, il ne s’est jamais rien passé de mal.

    • Comment ça, “Jean-Paul II a tranché la question”??? Le pape François prend-il son prédécesseur pour l’Esprit saint en personne? Mais cela ne devrait pas nous étonner: qu’il s’agisse d’interdire la contraception ou le sacerdoce des femmes, c’est toujours la même vieille Église qui considère les femmes comme des sous-êtres, juste bonnes à procréer. La désertion des églises au Québec porte un nom: Humanae vitae.

    • Mon nom de commentateur est pertinent aujourd’hui: “Noel Chabanel” ayant ete un jesuit ainsi que martyr canadien (né francais) au 17e siecle.

      En effet c’est rafraichissant ce que raconte le pape.

      Par contre il est vrai que l’Eglise Catholique a encore beaucoup de chemin a faire avant de revenir vers l’essentiel qu’est le christianisme: la charité et le pardon.

      Ceci etant dit, une organisation de cette taille ne se change pas du jour au lendemain.

      Parait qu’un porte-avion a besoin d’une douzaine de km pour changer de cap

    • Aucun Dieu n’existe, la religion quelle qu’elle soit est une invention de l’Homme afin d’asservir ses semblables (particulièrement les femmes) à des doctrines insignifiantes et dénuées de sens. Comment peut-on en 2013 accorder un quelconque intérêt au discours du Pape ? Dès qu’il est question de religion, on se croirait au Moyen-Âge.

    • “La désertion des églises au Québec porte un nom: Humanae vitae.”

      Exactement!

      Je me rappelle que ma mère, toujours catholique pratiquante à cette époque,
      a cessé d’aller à la messe du dimanche et à se conformer aux lois de l’église
      tout de suite après la publication de cette encyclique en 1968 qui interdisait
      aux catholiques d’avoir recours à tous moyens de contraception artificiels.

      Et Benoit XVI a réitéré cette même position rétrograde de l’église en 2008!

      Y’a plus de sept milliards d’êtres humains sur la planète présentement…
      La population mondiale a plus que quadruplé depuis un siècle.

      On peut dire sans risque de se tromper que nous avons plutôt bien rempli
      notre part du contrat qui voulait qu’on *croisse et qu’on se multiplie*…
      et qu’il est plus que le temps de mettre la pédale douce et de privilégier
      la qualité plutôt que la quantité!!

      Ro. Giroux

    • @MOVILLE,Je pense exactement la meme chose que vous,complement depasse,pourquoi pas suivrent les talibans tant qu a y etre………………Mais il faut faire attention les polimistes professionel comme Andre Pratte appelle ca une religion,c est frustrant a la fin………….

    • La religion, c’est une béquille, un plâtre, pour qui ne peut s’établir des valeurs et faire les choix qui s’imposent pour évoluer. Une béquille, un plâtre c’est utile pour consolider une structure osseuse cassée, mais cette fonction remplie, en prolonger l’usage devient un handicap car ils entravent le libre mouvement. Personnellement je sais ce qui est bon ou mauvais pour moi. Je n’ai pas besoin que quelqu’un ne vienne m’imposer sa théorie. Il en est de même de certains principes qui guident mes actions: l’égalité homme-femme est une valeur intégrée pour moi. Pourquoi je me ferais imposer une réalité autre par qui croit détenir une vérité différente: la sienne? Toute l’évangile se résume à: AIME LES AUTRES COMME TOI MÊME et aime et fais ce que tu veux. Tout le reste est de la foutaise.

    • C’est Christopher Hitchens qui disait que la religion catholique devenait plus flexible quand elle se sentait menace. Elle se met a son plus beau pour devenir populaire. Je crois qu’ils ont les coffres d’argent un peu vide dans ce temps-ci et ils ont besoin d’un renflouement.

    • http://www.un.org/fr/documents/udhr/
      Toutes les religions toutes les organisations et tout les pays devraient signer la déclaration des droits de l’homme et l’appliquer. Il est inadmissible que les hommes et les femmes donc que des êtres humains soient traités différemment. Le respect de la personne est une valeur de base que devrait obligatoirement défendre toutes les religions et tout les gouvernements c’est essentiel a la paix. Le respect de la personne, la paix, la sécurité physique et l’intégrité doivent être au cœur des priorités de l’humanité. Protéger un milieux de favorable à la vie.

    • Les Israelites reprochaient a Yawhe d’etre “un Dieu qui se cache” quand Dieu vint sous la forme de Jesus Christ ,ils l’ont rejetes et condamnes.Dieu existe! c’est Jesus Christ le Dieu Veritable,il a vecut 33 ans en terre sainte ‘personne ne pouvait faire ses miracles a moins d’etre Dieu et il est venu pour accomplir le plan de Dieu.Sa mort donne la Vie et sa Resurrection demontre qu’il est la Vie et qu’il detient le pouvoir de la resurrection qui va venir.Personne n’est comparable a lui.

    • @eternite

      Il n’y aucune preuves historiques de l’existence de Jesus Christ. Par contre il y eu pas moins d’une vingtaine de personnages qui sont dans le folklore religieux de beaucoup de peuples autour de la plante qui ont utilise le meme precipe de “Sun Gods”. Jesus entre dans les categorie des “Sun Gods”. Ce genre de Dieu qui gagne sans violence et sa resurection a existe avant Jesus Christ. Les premiers ont ete bien sur les egyptiens. Plus tard, l’inde eu des dieux similaires a Jesus. Il semble que les catholiques aient ete les derniers a adopter le concept. Il y a bien des videos sur youtube concernant ce sujet.

    • L’humanité existe et les peuples n’y croient pas suffisamment pour s’unir pour préserver la paix essentielle a la survie de l’humanité. alors les religions qui sont des opportunistes qui exploitent le besoin de donner des gens pour contrôler ont été remplacés en partie par des organisations politiques.
      Je pense que toute vie contient l’essence de l’existence et que tant qu’on apprendra pas a respecter la vie, a la protéger et la faire s’épanouir on peut bien rêver d’être sauver par l’au dela durant ce temps la on continue de se détruire entre peuples entre individus dune même famille et de détruire la planète. Si on veut grandir et élever nos âmes ils faudra commencer par s’aimer soi-même se respecter, apprendre a respecter les autres et les aimer mettre les efforts qu’ils faut pour sauver la vie et sauver ‘lhumanité. Aide toi et le ciel t’aidera.

    • Les sociétés riches sont bâties avec l’aide des femmes. Pour ça on a besoin du calendrier scolaire équilibré, de l’école a partir de 3ans pour éliminer les déficit d’apprentissages et de services de garde 24-24 nécessaire aux policiers, médecins, infirmiers, etc
      http://www.sweden.se/fr/Accueil/Travailler-vivre/Faits/Legalite-entre-femmes-et-hommes/
      http://www.radio-canada.ca/emissions/L_ete_c_est_nous_autres/2010-2011/chronique.asp?idChronique=233668

    • l’église tant que n’accordera pas l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’église il n’y aura pas de justice en ce monde. Ils doivent donner l’exemple.

    • @mh888888 tu dis: Pas de preuve historique de l’existence de Jesus !
      Si tu connaissant les 5,500 manuscrits anciens de la bible,de tous les temoignages des apotres et de leurs ecrits,de tous les temoignages des peres de l’eglise et les manuscrits de la mer morte tu verrais tellement de parchemins et de manuscrits demontrant des preuves historiques comme jamais ont en as eus dans toute l’histoire de l’humanite’ .C’est hallucinant tout ce qu’on as sur Jesus.
      Jesus n’est pas le dieu soleil comme tu dis,mais le Createur du soleil,y as comme une tite nuance la. Paul a dit:La predication de la croix est une folie pour ceux qui perissent mais pour ceux qui croient elle est une Puissance de Dieu.

    • «C’est hallucinant tout ce qu’on as sur Jesus.»

      Sur Mickey Mouse aussi. Ça n’en fait pas un personnage historique sauf pour le compte en banque de Disney…

    • Heu…

      Les manuscrits de la Mer morte ont été écrits bien avant la vie de Jésus…

      Ce sont d’ailleurs pour la plupart des copies de textes anciens.

    • @jeanfrancoiscouture : au sujet des religions d’abord reliées aux déesses puis détournées par les religions monothéistes, faut pas exagérer. Les déesses-reines ont existé principalement durant la période où l’agriculture s’est développée, créant des villages stables autour desquels les hommes restaient chasseurs-cueilleurs alors que les décisions au jour le jour revenaient aux femmes les plus âgées. On a rapidement fait un lien entre la graine plantée en terre et la maternité.
      Puis l’âge de fer est arrivée avec les envahisseurs, les empires et voleurs, ce qui a redonné de l’importance aux dieux par rapport aux déesses. Déjà à l’époque d’Homère les dieux avaient prépondérance sur les déesses, longtemps avant l’arrivée du monothéisme au Moyen-Orient.
      Aux tous débuts de la démocratie à Athènes, un vote a eu lieu pour choisir la divinité protectrice de la ville. Les femmes étant plus nombreuses à cette assemblée, Athéna a été choisie.
      Résultat : dès la première réunion où les hommes ont été majoritaires, l’exclusion des femmes de ces assemblées a été votée! On est, encore, loin du monothéisme.
      Ce dernier n’a que continué dans la ligne déjà tracée par des siècles de domination masculine dans le rite et le canon religieux. Encore peut-on douter que la courte tentative monothéiste en Égypte (Akhénaton) ait réellement attribué un sexe au Dieu unique, il est certain que lorsqu’un groupe resté monothéiste et donc héritier de cette pensée deux siècles plus tard, a quitté l’Égypte pour se réfugier vers l’est (Moïse et quelques autres nobles entourés de leurs esclaves), alors ce dieu avait tout du mâle rageur et vengeur.
      La structure abominablement pyramidale des monothéismes ne peut pas être vue comme une lutte anti-féminine puisque celle-ci était déjà “gagnée” depuis des siècles.
      @rogiroux : Non. Ces écrits ont précédé de peu Jésus. Ce sont des textes issus de groupes Zélotes (dont faisait partie St-Paul et probablement plusieurs autres apôtres). Les idées de regroupement par douze, que tous les hommes sont rabbins et que les femmes ne sont rien, correspondent à un courant de pensée plutôt récent alors et qui se voulait entre autre une forme de durcissement de la foi Juive face à l’envahissement de la pensée gréco-romaine.
      Selon ce qu’on sait, Jésus n’avait rien à foutre des ces idées et les apôtres n’étaient qu’un petit groupe parmi d’autres qui suivaient ses déplacements. Ils ne formaient en rien les “plus proches”, ni les “préférés”. Par contre ils ont fort bien su se débrouiller pour le faire croire par la suite, ça oui. Des maîtres du marketing.

    • @ JFT ~

      http://theonoptie.com/spip.php?article1852

      Bonne lecture!!

    • Et ceci:

      http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/2004/clb_041029.htm

    • @rogiroux : lu ces textes. L’un, datant de 2009, est carrément erroné sur un point: on sait depuis longtemps que les Esséniens étaient un groupe intimement lié aux Zélotes, distinct principalement parce que les Zélotes vivaient dans une semi-clandestinité. Ce flou entretenu au sujet des Zélotes n’est pas un complet hasard : les premiers chrétiens ne voulaient surtout pas être associés à ce groupe ultra. Les manuscrits ont été cachés lors de la révolte de la moitié du premier siècle… révolte amenée par les Zélotes justement.
      Par contre les deux textes le disent et ont raison sur un point : ces textes datent du 3ème siècle avant JC jusqu’au 1er siècle après, et encore : le tout premier texte remonte à la toute fin du IIIème, i.e. un peu plus de 200 ans avant ce que nous considérons comme l’an 1 de l’ère chrétienne. En terme historique on parle de l’influence hellénistique puis gréco-romaine et pas qu’un peu. Oui, Jésus est né au milieu de ce bouillonnement en réaction à ces cultures étrangères qui envahissaient leur pays.
      On sait aussi que Paul a été formé religieusement, en tant que pharisien, dans un groupe de tendance Essénienne. D’ailleurs l’idée du St-Esprit vient directement des Esséniens et a servi à donner une place prépondérante au groupuscule des douze dans le christianisme. En clair ils se sont auto-proclamés Élus. Très habile.
      Quant au fait que Jésus le guérisseur soignait indifféremment les hommes, femmes, enfants ou étrangers, ce qui en soit était une belle révolution déjà… ben disons que les femmes et les enfants ont été balayés très rapidement de l’enseignement apostolique par la suite. ONles voulait humbles et dociles, rien d’autre.
      Mis à part ce paragraphe erroné dans un texte auquel vous me renvoyez, je me demande encore pourquoi vous me relancez.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2013
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité