Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 15 mai 2013 | Mise en ligne à 20h19 | Commenter Commentaires (22)

    Angelina, les seins et les hommes

    Capture d’écran 2013-05-15 à 20.17.53

    Photo AFP. Angelina Jolie et Brad Pitt à Cannes, quand elle était enceinte de ses jumeaux.

    Vous avez tous entendu parler d’Angelina Jolie qui s’est fait faire une double mastectomie préventive pour ne pas mourir d’un cancer du sein, espère-t-elle. Angelina porte le gène associé à un risque très élevé de cancer du sein et des ovaires, cancer dont sa mère est morte à 56 ans. Elle se fera aussi enlever les ovaires. L’actrice a décidé de retirer de son corps les organes susceptibles d’être envahis par la maladie. C’est son choix. On en parle depuis deux jours. J’ai d’ailleurs écrit une chronique sur le sujet ici.

    Est arrivée dans mon courriel une lettre d’un lecteur que j’ai connu dans une autre vie. Un voisin d’enfance, qui raconte une histoire parallèle plutôt surprenante: celle d’un homme qui s’est fait lui aussi enlever les seins, les têtons devrait-on peut-être dire, puisque les hommes n’ont pas vraiment de vrais seins, n’est-ce pas ?

    La voici.

    “Pour moi, oui oui tu lis bien, pour un homme je me suis aussi posé la même question à l’âge de 38 ans. Selon les statistiques 1% des personnes touchées par le cancer du sein sont des hommes !

    À l’âge de 36 ans, j’avais mal aux seins et je croyais que je faisais trop d’exercice. Finalement après quelques mois de compresses chaudes et d’exercices prescrits par  une physiothérapeute la douleur était toujours présente. Finalement, une mammographie (ici je te passe les commentaires des femmes présentes dans la clinique pour femmes au sujet d’un intrus mâle) et les résultats arrivent: “Monsieur on décèle des anomalies dans les deux seins et celui de droite est plus gros que celui de gauche et il semble se développer.”

    – De quoi je souffre docteur ?

    – Non non pas du cancer du sein, mais vos seins poussent comme un adolescent et nous devons arrêter cette poussée.

    Ok, alors voilà le Tamoxifen qui entre en jeu. Je me présente à la pharmacie pour remplir l’ordonnance et la pharmacienne sans gant blanc me dit fort: « Vous savez monsieur, il doit y avoir erreur, c’est un médicament pour le cancer du sein. » Je veux fondre devant tout le monde qui me regarde et du tac au tac je lui dis « Madame, j’ai présentement un problème aux seins et mon docteur doit savoir ce qu’il me prescrit, mais je vous demanderais d’être professionnelle et de lui téléphoner immédiatement pour confirmer ».

    Le Tamoxifen n’a pas eu le résultat escompté, après plusieurs mois de traitements.  Je me suis donc retrouvé après plusieurs rendez-vous chez le médecin avec le diagnostic qu’à l’âge de 50 ou 60 ans je me retrouverais avec un risque de 80% à 90 % d’avoir un cancer du sein ?!?!! « Qu’est-ce que je fais maintenant ? »

    – Vous attendez ou vous faites enlever !

    – Hey là, vous voulez me mutiler le corps ?  Comment je ferai moi pour aller à la plage ou à la piscine avec de gros trous à la place des seins ?

    Ai-je le choix ?  Oui. Mais je ne veux pas mourir non plus alors je décide de tout faire ôter.  Premier rendez-vous chez un chirurgien et je lui exprime mes craintes. « Monsieur, vous êtes un homme, on n’a pas à faire attention »  Merci, bonjour j’en ai choisi un autre qui a été sensible à ma requête et a compris. Malgré tout, j’ai pu repousser cette opération à trois reprises… J’ai été chanceux !  Le matin de l’intervention, le docteur me demande: « Je fais un aujourd’hui et je vous ferai l’autre dans quelques mois? »  Non non, les deux aujourd’hui. J’ai le courage aujourd’hui alors vas-y avec ton bistouri puis coupe mon homme.   Bref tout est parti et une semaine plus tard de retour chez le chirurgien. Il me confirme qu’il n’y avait pas de tumeur ni de trace de cancer. Ouf !  Vient l’étape d’enlever les pansements… J’ai peur de regarder ! Le médecin est fier de sa job. Je regarde et les cicatrices sont minimes et il me dit « qu’il a trimé dur pour pas trop maganer ». J’en reviens pas de voir les petites cicatrices et qu’il a été retirer toutes mes glandes mammaires par ces petites incisions et ce jusqu’en dessous des aisselles !

    Aujourd’hui, 17 ans plus tard, personne ne regarde mes seins attentivement à la piscine ou à la plage et personne ne me dit « dekessé que t’as eu ? » Pas plus qu’à  l’été 95 !  Et je n’ai pas le cancer, même si je sais que j’ai encore 5% de risque de l’avoir malgré tout. Non, je n’ai pas le risque d’avoir le cancer des ovaires, mais chez l’homme ce sont les risques d’avoir le cancer de la prostate qui sont associés au cancer du sein.  Je me surveille et je fais confiance à mon docteur !

    Voilà, chère Marie-Claude, mon histoire à moi un homme avec une décision à la Angelina.”


    • Bravo au monsieur d’en parler. Les événements improbables n’arrivent pas qu’aux autres.

    • J’ai un beau-frère qui a perdu son père de cette façon. Il n’est jamais venu à l’idée à cet honnête homme qu’il pouvait avoir une cancer du sein pcq sein = femme !?! Ça été une choc terrible pour toute la famille. Sa jeune épouse s’est retrouvée seule avec deux jeunes garçons, elle a dû retourner aux études pour leur donner une vie confortable. Bravo de casser le silence sur une maladie qui peut (maleureusement) aussi affecter les hommes. Alors messieurs en plus de la palpation des testicules, aussi un auto-examen des seins de temps en temps s’il y a une histoire de cancer dans votre famille.

    • L’actrice a décidé de retirer de son corps les organes susceptibles d’être envahis par la maladie.
      ———————————————-

      Phrase maladroite car tous les organes du corps sont susceptible d’être envahis par le cancer !

    • Je suis surpris que vous divulguiez une histoire aussi personnelle. J’espère que votre ami d’enfance ne sera pas offusqué. C’est un témoignage très intéressant. Je ne vois cependant pas ce qu’Angelina Joli vient faire là-dedans?

    • @man1hack
      A cause d’une mutation d’un gène, elle était plus susceptible d’avoir le cancer du sein et des ovaires. Mais pas des poumons, du cerveau … Les médias en parlent à répétition depuis hier.

    • @man1hack

      On parle ici du gène BCRA-1, dont la mutation augmente exponentiellement les chances d’Avoir un cancer mammaire ou ovarien.

      Alors non, dans le contexte la phrase n’est pas maladroite.

    • Je veux croire que la décision de Mme Jolie est sérieusement fondée au plan médical. Je ne peux cependant m’empêcher de faire le lien avec les problèmes psychologiques qu’elle a éprouvés à l’adolescence et qui, de son propre aveu, la poussaient à l’automutilation par… coupures. Ça semble un leitmotiv chez elle que de couper dans le vif de ses angoisses.

      http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-1292866/Angelina-Jolie-driven-cut-I-felt-caged.html

      Comme dirait John Lennon, «No matter what gets you through the night, it’s all right…»

    • @ugoh

      Si vous croyez que le courriel a été publié sans autorisation préalable et vous demandez ce qu’Angelina Jolie vient faire là-dedans, il faut vraiment TOUT vous expliquer.

    • @pierre

      Pour votre ino, il y a un article très intéressant et moins anecdotique sur le même sujet dans le Devoir de ce matin: http://www.ledevoir.com/societe/sante/378302/discrimination-a-prevenir.

    • @Marie Claude Lortie

      Pourquoi têtons chez les hommes? Le sein est pour les deux sexes. Têtons implique la têtée et ça ne s’applique pas vraiment à l’homme (en tout cas dans la fonction alimentaire…). En passant la glande mammaire est atrophiée chez l’homme et à la puberté des dérèglements hormonaux peuvent entraîner son développement ce qui explique probablement les cancers du sein chez une fraction des hommes.

    • @ugoh

      Pour ton information les anecdotes sont tres utiles dans la communication humaine. Elles sont simplement a proscrire quand elle s’associent a des conlusions générales ou utilisent les émotions pour manipuler. Ici on a une anecdotte qui vient montrer que le cancer du sein peut faire d’autres victimes que celles que l’on croit généralement.

    • @guiguibob,

      sauf que cette anecdote vient renforcir l’idée positive du dépistage par test génétique en amplifiant les bienfaits dans le cas particulier de Mme Jolie.

      Lire l’article suivant avec attention à ce sujet: http://www.salon.com/2013/05/15/angelina_jolie_meet_nate_silver/

      L’image positive de Mme Jolie introduit un biais favorable de l’opinion publique et personnelle envers le dépistage génétique laissant croire à des mérites et des avantages généralisés alors que ce n’est pas le cas.

    • @dcsavard
      “laissant croire à des mérites et des avantages généralisés alors que ce n’est pas le cas.”
      Nous vous remercions de décider pour nous.

    • @gl000001,

      encore une fois, lisez l’article que je cite. Je ne décide pour personne, c’est bien ce qu’il démontre et ça ne vient pas de moi.

    • Le danger qu’une célébrité comme Mme Jolie publie son histoire est que cela est une décision personnelle, qui doit être basé sur les conditions uniques. Il y a de grandes chances que des gens mal avisés seront influençé par son histoire, qui a fait le tour du monde. Mais comprenons-nous bien: homme ou femme, cette décision doit être murie:

      She likely made the best decision for her, given her risk and the information available to her. But here’s the thing: Her choice is a remarkably personal one, and she may not realize just how much of an impact it will have on others, for whom it may not be nearly as optimal… Maria Konnikova.

    • Madame Lortie. On dit aussi des seins pour les hommes. Les glandes mammaires sont très peu développées chez l’homme mais elles sont là quand même.

    • @dcsavard
      Si vous le présentez, c’est que vous êtes d’accord avec. Non ?
      Les gens qui ont peur du cancer n’ont qu’à aller voir leur médecin pour savoir si ils sont à risque. S’ils ne le sont pas et qu’ils veulent quand même le dépistage génique, qu’ils le payent le $3000.
      Ca ne sera pas la première fois que des gens dépensent leur argent d’une façon inconséquente.

    • @dcsavard
      Je rajoute: et si ça a pu informer des personnes à risque qui n’étaient pas au courant de ce risque, ben tant mieux si elle a pu sauver des vies.

    • @gl00001,

      ben oui je suis d’accord avec l’article, mais ça ne veut pas dire que je décide pour quiconque. L’article est une mise en garde. Vous dites-vous même que dépenser 3000$ pourrait être une dépense inconséquente. Alors, quel est le problème de mettre en garde contre le fait que justement cette dépense pourrait être inconséquente? Et quel est le problème de le faire avant que des groupes de pressions se mettent en tête de demander à la RAMQ de payer des tests génétiques de dépistage précoce?

      Ça devient vraiment débile par moment votre chasse aux sorcières. Vous dites la même chose que moi finalement. L’article est béton, difficile d’être contre.

    • @dcsavard
      Ce qu’on perçoit de ce que vous dites, c’est ce que n’est pas une bonne chose qu’elle en ait parlé. Ce que je dis, c’est que les bienfaits vont faire plus de bien que le “biais” dont vous parlez.
      Donc, oui, l’article est béton mais totalement inutile.

    • Il s’agit d’une décision très difficile et extrêmement personnelle. Je ne vois pas pourquoi elle a étalé sa vie privée sur la place publique. Malheureusement, les acteurs célèbres ont tendance à le faire et se plaignent ensuite du fait que les média envahissent leur vie privée. Dans le même esprit, je ne vois pas pourquoi les journalistes et les blogueurs de La Presse et du monde entier auraient à se mêler de cette affaire. Qu’on la laisse en paix.

    • On peut remplacer sein par émotion et on ajoute une dimension à ce que vous rapportez. Le problème, c’est la division des genres (ou des sexes) renforcée ad nauseam par la société.
      F.Labelle

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité