Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 14 février 2013 | Mise en ligne à 18h12 | Commenter Commentaires (69)

    Un pont intelligent, surtout

    Capture d’écran 2013-02-14 à 18.09.43

    Photo François Roy. La Presse.

    Sauté au plafond en lisant cet article.

    Est-ce que quelqu’un peut dire au ministre des Transports fédéral Denis Lebel qu’on ne fait pas appel à des architectes pour qu’un pont soit beau ? Qu’on ne lance pas des concours internationaux par coquetterie. Qu’on ne demande pas une réflexion intelligente pour décorer le paysage.

    On demande tout cela pour que le pont soit sécuritaire, efficace, utile, durable, écologiquement et financièrement sensé, pour qu’il réponde aux besoins de maintenant et du futur et que ce ne soit pas une structure platte, mal pensée, rapidement désuète comme le sont les projets bâclés, lancés uniquement en fonction des idées du plus bas soumissionnaire et inspirés par l’âme de non-visionnaires comptables aux idées passéistes.

    Voilà.  Est-ce clair ?

    Est-ce que quelqu’un peut expliquer au ministre Lebel ce qu’est l’architecture ?


    • Attention, il manque un point d’interrogation à vos deuxième et troisième phrases.

    • Quand j’ai vu le même article que vous citez j’ai fait parvenir ce commentaire au Journaliste

      :

      Si jamais le club de rastaquouères représenté par le ministre Lebel
      propose un pont laid pour remplacer le pont Champlain,
      nous devrons alors le rebaptiser le pont Harpeur,
      un pont économique construit en respectant les budgets,
      comme pour les F-35 et la marine canadienne,
      qui exprime tout le respect du premier ministre réformiste pour le Québec et Montréal.

      merci

    • Mais il dit exactement la même chose que vous!
      Oui, il a dit qu’il ne voulait pas d’un pont laid, mais l’article n’est pas consacré à la beauté du pont. Il parle surtout d’un pont qu’il veut sécuritaire, qui tiendra compte du climat dans lequel on vit, d’un échéancier et d’un budget qui a été fixé entre 3 et 5 milliards. Il n’est pas contre l’idée d’un concours d’architecture, à condition que ça respecte les critères imposés. Je trouve ses propos très raisonnables! Je ne vois pas où il est le problème? Vous cherchez des bibittes parce qu’il est conservateur, ou quoi?!

    • ..«Est-ce que quelqu’un peut expliquer au ministre Lebel ce qu’est l’architecture ?»

      Oui! Les anciens Romains dont nombre de ponts tiennent encore debout et surtout, sont encore fonctionnels après 1500-2000 ans.

      JFC

      Soumettre un co

    • Faut vraiment être anti conservateur aveugle pour avoir un problème avec la déclaration du ministre Lebel.

      C’est quoi le problème ?, vous voulez un pont laid ?

    • Le pont ou viaduc de Millau est une pure merveille. Elégant et racé, svelte et élancé, gigantesque et aérien, il plane au-dessus du Tarn dans l’arrondissement de lAveyron.

    • L’article en question date déjà d’une semaine. C’est le temps que ça vous a pris pour retomber du plafond ou la “polémique” sur la St-Valentin était prioritaire?
      Voici de quoi alimenter le débat: http://www.tourisme-monteregie.qc.ca/fr/pont-champlain

    • Madame Lortie, je ne vois pas non plus quel est le problème avec les déclarations du ministre. Je trouve en effet qu’il dit exactement ce que vous dites, mais en bon politicien il ne veut pas non plus rejeter tout à fait les idées de ceux qui veulent faire du futur pont un chef-d’oeuvre d’esthétisme architectural.

      J’estime que ses propos sont très raisonnables, posés et fondés sur des faits. De toute évidence, il connaît bien le dossier et ses enjeux.

      Je suis parfaitement d’accord avec vos idées, mais je m’explique mal votre charge contre le ministre, qui me semble être une reprise de ses arguments avec un ton incisif qui détonne.

    • je comprends pas c est que dit le ministre Lebel

      «Il n’y a personne qui veut construire quelque chose de laid. Le design du pont est important. Mais la priorité est de construire quelque chose qui va être solide, sécuritaire et qui va durer cette fois beaucoup plus longtemps et qui va respecter nos échéanciers et les coûts», a expliqué le ministre.

    • @ piedoq
      Il veut un pont solid,durable et sécuritaire,a moindre coût possible.
      Un pont,tout simplement,pas une oeuvre d’arte…

    • @Ampoi , je comprends pas ce que MMe Lortie dit car le ministre dit exactement ce qu elle pense

    • Je ne comprend pas pourquoi vous avez sautée au plafond Mme Lortie… Le ministre ne mit aucunement l’accent sur l’architecture de ce nouveau pont. De plus, en quoi le fait de parler “design” représente une si mauvaise idée? Je crois fermement qu’un concours permettrait de donner la chance à Montréal de se doter d’une nouvelle signature architecturale, donner un nouveau souffle et rayonnement international. La venu d’un homme comme Norman Foster, créateur du viaduc de Millaut, du Millenium Bridge de Londres ou encore plus près de nous, The Bow à Calgary, Permettrait de créer un certain “Buzz” et beaucoup de publicité pour la
      Métropole. En quoi bon design ne peut pas être synonyme de durabilité?

    • Moi aussi, je suis surpris de votre réaction excessive. Le ministre dit essentiellement qu’on construira un pont fonctionnel qui ne sera pas laid. Pas de quoi sauter au plafond. On dit qu’un journaliste doit vérifier les faits avec une deuxième source avant de publier. Peut-être que vous auriez du relire l’article une deuxième fois avant de peser sur “envoyer” !

    • Personnellement, je trouve tout comme vous qu’il y a matière à s’inquiéter, et pas juste du design.

      Le ministre veut avancer rapidement dans ce dossier et cet empressement pourrait bien empêcher la tenue d’un concours d’architecture digne de ce nom. J’estime nécessaire que ce pont fasse la fierté des Montréalais, notamment par son architecture. Cette ville a besoin de se redonner des symboles, de recréer un élan. Le pont “cheap”, on l’a déjà construit, merci.

      Je me pose aussi la question de l’équité fiscale. Est-il légitime de refiler toute la note à une petite partie de la population canadienne pour une infrastructure essentielle au fonctionnement économique du coeur de la fédération ? D’autant que c’est l’incurie fédérale qui nous mène dans le cul-de-sac où nous sommes. Si le pont Champlain avait été une structure privée, on aurait parlé de vices cachés et exigé que son propriétaire le remette en état. Il faut aussi dire que le pont Champlain va être coûteux en raison de la nécessité de pouvoir faire passer des bateaux dessous. Est-ce que quelqu’un a pensé à mette un péage pour les cargos également ?

      Enfin, je suis aussi inquiet pour cette fixation sur les partenariats publics-privés, ce qui constitue, dans le meilleur des cas, une façon pour l’État de déléguer ses responsabilités et, dans le pire, une manière d’enrichir quelqu’un aux dépens de la communauté.

    • Je suis d’accord avec la majorité des personnes qui ont commenté. J’ai l’impression que vous n’avez pas bien soupeser vos propos et que vous ne vous n’y connaissez pas du tout en construction de ponts. Si je comprends bien, vous souhaitez un pont d’ingénieurs et non un pont design réfléchi par des gens qui ont de la culture et du style. J’ai travaillé sur des projets de pont d’envergure et je comprends parfaitement qu’il faille utiliser les services d’un architecte. Il s’agit de la porte d’entrée de la métropole. On ne lui mettra simplement un portique de métal à chaque extrémité. Ça prend une équipe d’architecture qui pense le style, le design, l’éclairage pour la nuit, etc. On ne fait pas cela n’importe comment. Ce n’est pas parce que l’on a eu une mauvaise expérience avec l’architecte du stade olympique que l’on doit les balayer du revers de la main. On n’est pas obligé d’accepter un design flyé qui va coûter une fortune à faire tenir debout.

    • POUR UN PONT FONCTIONNEL EFFICACE :
      - Le fédéral a déjà payé des ponts ailleurs ( Ontario) … alors pourquoi les payeurs de Taxes Québécois auraient-ils a payé un nouveau pont Champlain par le biais de droit de passage ? Droits qui risque de faire fuir certaines industries associée au transport.
      - La conception du nouveau pont aurait intérêt à examiner la possibilité d’avoir deux tabliers un au dessus de l’autre. Cela permettrait de pouvoir faire des travaux d’entretien sans avoir à fermer complètement la circulation sur le futur pont ( assurant ainsi une plus longue durée de vie)… et augmentant le débit de circulation.
      - un train légé suspendu , dont la structure pourrait être fixé aux montants extérieur du dit pont pourrait aussi facilité le transport en commun et ce sans réduire le nombre de voies libre pour la circulation automobile. Un tel train légé suspendu pourrait par la suite circuler au-dessus de la circulation en utilisant des rails sur-élevés dont les support ( poteaux ) auraient été fixés sur les terre-plein des boulevard des principaux artères de circulation.
      POURQUOI SUSPENDU ? p.c.q. la météo ( neige l’hivers ) ne pouvant interférer ainsi à sa circulation…
      POURQUOI AU DESSUS DES TERRE_PLEIN ? p.c.q. pas besoin de creuser, contrairement au Métro, pas de lien avec le CN et rapidité comme le métro car suffisament haut pour ne pas arrêter aux intersections ni encombrer la circulation par des voies réservés comme pour un tramway… ( et beaucoup moins dispendieux qu’un métro ) adaptable et accessible pour les personnes handicapés ou vieillisantes…

    • PONT et TRANSPORT EN COMMUN EFFICACE EN TOUT TEMPS:
      - comme je le disais plus tôt, un système de train légé suspendu ( dont les rails seraient au dessus des wagons afin d’empêcher l’accumulation de neige ou de verglas – en couvrant simplement le rail d’un ¨petit chapeau¨ prévenant l’accumulation de neige sur les rails )… Ceci permettrait une circulation en tout temps… cela éviterait des coûts exorbitant de construction ou d’expropriation de circuits de rails ou autres… car circulant au centre de bien des boulevards… au-dessus de la circulation automobile… évitant ainsi de réduire le flot de circulation tout en rendant la circulation en transport en commun EXTRÊMEMENT RAPIDE ET EFFICACE EN TOUT TEMPS… permettant une meilleure qualité de vie aux citadins, une circulation plus fluide sur le nouveau pont et moins de perte de revenus pour tous lors de tempêtes de neige… qui ne pourraient plus arrêter le déplacement de ce type de transport en commun… ( et diminurait les coûts – p.c.q. électriques… et moins de personnel , moins de chauffeurs… ). On pourrait même éventuellement prévoir deux rails un au dessus de l’autre pour les trajets à plus haut débit de passagers… assurant ainsi la circulation malgré l’entretien parfois nécessaire… On donnerait ainsi aussi accès à une plus grande mobilité pour la population vieilissante ayant besoin de matériel adapté pour circuler ( en faisant un ascenseur avec passe réservé aux handicapés )
      Un tel type de train légé suspendu pourrait reprendre le concept de l’ingénieur Couture utilisant un moteur-roue pour un train rapide suspendu entre Québec et Montréal et même voir Toronto… projet pouvant permettre de créer près de 90,000 emplois selon les études de l’INRS… et en mettant deux vois l’une au dessus de l’autre, les résidents de Mascouche , Répentigny etc… auraient enfin accès rapidement au Centre Ville de Montréal dans des délais fantastiques… tout en libérant une partie de la circulation automobile…

    • Une autre de séance de ”conservateur bashing”… Pathétique votre mépris.

    • Bizarre que vous n’ayez pas corrigé votre premier paragraphe, car les deuxième et troisième phrases deviennent des affirmations et des souhaits sans les points d’interrogation. Genre, Qu’on ne me dise pas le contraire, que la fête commence, etc. Vous vous retrouvez à dire exactement le contraire de ce que vous pensez.

      Pas étonnant que vos lecteurs ne savent pas trop quoi penser de ce billet.

    • … Est-ce clair ? …

      En fait Madame Lortie, pas vraiment :-(. J’ai un peu de misère à voir où vous voulez en venir.

      En ce qui me concerne, si les architectes ne sont pas capable de faire quelque chose de beau et de sécuritaire en 2013, on a un sérieux problème. On ne parle pas d’une structure complexe, mais de quelque chose dont on connait toutes les facettes depuis des décennies.

      Le pont sera là pour loooooooongtemps et si ça coûte quelques centaines de millions de plus pour avoir quelque chose de vraiment beau, so be it! On parle d’une structure extrêmement visible et emprunté par des milliers d’automobilistes chaque jour, alors faites le BEAU et même, TRES BEAU!

    • @pierrea – 15 février 2013 – 06h33
      … Pas étonnant que vos lecteurs ne savent pas trop quoi penser de ce billet. …

      En effet … J’ai relu son billet une couple de fois et même là, je n’étais pas certain :-).

    • Ca n’a rien à voir avec le fait qu’il soit conservateur. C’est juste une personne avec une mentalité de fonctionnaire qui “veut que ça coute pas cher en premier”. Ca démontre la non-connaissance de que qu’est un architecte.
      Un architecte va prendre toutes les demandes en considération et va sortir qeulque chose qui répond à tous les critères. Voila.

      @apocalypse
      “dont on connait toutes les facettes depuis des décennies. ”
      Ha oui ? Et le pont piétonnier de Londres pour les Olympiques ou les gens devaient s’agripper à la rembarde parce qu’ils “swignait” comme un épileptique. Ils avaient innové un peu mais avaient tout modélisé !!! Et on a vu ce que ça a donné.

      La structure sera très complexe car il y aura un trafic débalancé (matin d’un coté, soir de l’autre), il y a les glaces, les vents, la neige, le verglas, les poids lourds, un train léger (j’espère).

    • on doit se rendre à l’évidence , Mme Lortie n’écrit pas toutes ses chroniques , on va mettre Mr Lagacé la dessus

    • De ce que je comprend, Lebel averti juste que ceux qui souhaitent un design novateur ou une pièce d’architecture de renommée mondiale risquent d’êtres déçus…

      Si l’actuel pont Champlain doit être fermé d’ici 2021, effectivement il n’y a pas le temps de faire des expérimentations. Et rappelons-nous aussi que comme le coût sera absorbé par des péages, il est important de s’en tenir à des techniques éprouvées afin d’avoir le meilleur rapport qualité/prix.

      Les Conservateurs traînent déjà un gros boulet politique avec le dossier des f-35, alors peut-être y a-t-il eu au sein du cabinet des ministre une petite note de service mentionnant que les explosions de coûts et les dépassements de délais ne seront plus tolérés?

    • .
      Pour un pont couvert … le plus long au monde !
      En prime, on devrait chauffer le tablier du pont avec les surplus d’HQ pour éviter l’emploi de déglaçant !

    • .
      On a juste à signer une pétition pour que le pont apparaisse sur les billets de 50$.
      Le fédéral va s’assurer qu’il ait de la gueule !

    • Les mauvaise langues diront qu’un pont intelligent ne peut mener à Brossard…

    • Nul n’a besoin d’Architecte pour avoir un pont solide et efficace. IL faut lancer un concours aux grandes firmes d’ingénierie non québécoise et leur expliquer qu’on veut ça solide et efficace et surtout le plus simple possible sans fla fla. Un pont on veut un pont payant le plus straight possible. Si on se met dans la tête d’avoir le plus beau pont au monde nous allons échouer comme nous avons toujours fait.

    • Décidément, Mme Lortie, vous n’allez pas voir plus loin que le bout de votre nez… dès le gros titre, on annonce : “Pont Champlain: la sécurité et le prix avant l’esthétisme”… oui, oui, AVANT! Décidément, vous aimez faire des tempêtes dans les verres d’eau.

    • Dame Lortie, retournez à votre lavage et continuez à commenter la gastronomie, vous êtes meilleure à faire saliver les gens devant un plat de tofu avec de la luzerne et un dé à coudre de poulet.

      Le ministre tient un discours on ne peut plus sensé, et vous déchirez votre chemise d’indignation pour finalement… dire exactement ce qu’il dit.

      Un peu ridicule votre affaire…

      Tant qu’a moi, beau ou laid, j’en ai rien à faire. Solide, durable et sécuritaire, ca c’est important.

      Le pont victoria n’a rien de beau, mais il est là depuis plus de 150 ans… et il est toujours solide, à faire passer son lot de train qui n’ont rien de léger, ainsi que son lot de voiture quotidien. Peut-etre devrions nous nous en inspirer…

    • Comment un pont ou téléphone ou autre machin peut-il être intelligent?????

    • “Est-ce que quelqu’un peut expliquer au ministre Lebel ce qu’est l’architecture ?”

      Et vous, est-ce que quelqu’un peut vous expliquer ce qu’est le journalisme, en opposition à l’émotionnalisme et le sensationnalisme?

      Quand c’est rendu que les textes d’opinions dans le JdeM sont plus sensées qu’à la presse…

    • @gunguru
      C’est rare de voir quelqu’un en remettre pour montrer qu’ils ont rien compris. Et les insultes pour valider son point, c’est super efficace. Lâchez pas.

      @gillesmenard
      Définitivement Lionel !

    • En fait ce que vous décrivez mme Lortie, c’est de l’ingénérie, l’architecture, c’est vraiment de rendre ça beau.

      Les ingénieurs vont concevoir le pont selon les critères d’efficacité, de sécurité, etc, mais ça se peut que ce ne soit pas beau. L’ingénieur travaille dans le concret, le visuel, ça n’est pas son fort.

      L’architecte va marier le tout pour en faire un ensemble plaisant à l’oeil. Comme ça, les journalistes ne pourront pas écirer dans 30 ans qu’il y a une horreur architecturale à l’entrée de Montréal…

    • Voyons les choses avec un peu d’objectivité.

      Les priorités, en ordre d’importance, quant à la construction d’un nouveau pont de ce genre:

      1. SÉCURITAIRE (personne ne veut qu’il tombe, le pont. Ni là, ni vers la fin de sa vie utile.)

      2. PRATIQUE (il devra être conçu pour répondre au besoins actuels et futurs, y compris bien sûr le transport en commun et le transport de marchandises)

      3. DURABLE (à la fois pour des raisons de sécurité et des raisons économique, il faudra éviter de faire un pont ”jetable” à l’image de plusieurs produits de consommation de notre époque. On devra construire solide sans que ce soit overkill.

      4. DESIGN (arrive seulement en 4e position le design/architecture, qui, effectivement, pourrait ajouter à la valeur touristique de Montréal et même avoir des retombées économiques bien réelles)

      Bref, je crois que n’importe qui considérant le design comme une priorité sina que non dans ce cas ci est déconnecté de la réalité au même titre qu’un étudiant endetté qui se paie une bagnole sport neuve par trip d’ego.

      À l’heure où on cherche à réduire les dépenses publiques un peu partout, je trouve ça un peu indécent de ‘’sauter au plafond” parce que l’on ne met pas comme priorité un truc intimement relié à l’orgueil patriotique.

      Si les chiffres parlent, alors voici:

      1. Combien de $$ retombées touristiques potentielles en ayant un pont ”hot” ? Je dirais au mieux de 100,000$ à 1 million par année à court terme. Et si le pont se transforme en symbole du genre ”Tour Eiffel”, ce qui est non seulement très peu probable mais ça prendra énormément de temps si ça s’avère, alors on parlera *peut-être* de touristes qui viennent à Montréal POUR voir le pont, et alors les retombées pourraient se chiffres à quelques dizaines de millions par années.

      2. Combien coûterait le *premium* du dit pont ”hot” ? Si un pont de base coûte entre 3 et 5 milliards, je suis convaincu qu’il faut ajouter un minimum de 20% pour avoir quelque chose de frappant. Donc 600 millions à 1 milliard. Et le risque de dépassement de coût augmente lorsque l’on parle de design spécial et/ou exclusivité, c’est indéniable.

      Bottom line, calculez ça comme vous voulez, mais dans l’optique actuelle des choses… C’est du gros luxe.

      Mais bon, si Montréal veut se prendre pour New York, Hong Kong ou Paris… qu’elle le fasse!

    • Objets inanimé, avez-vous donc une âme ?

      Coudons, reste-t-il des journalistes ayant assez de culture et d’intelligence pour comprendre qu’un objet n’est pas intelligent…

      L’intelligence (du latin : intelligentare – « faculté de comprendre ») est l’ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux et d’aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle (par opposition à la sensation et à l’intuition)

      Comment un pont pourrait-il l’être ?

      Certains jours vous semblez avoir plus de vocabulaire.

    • Donc, il faut un architecte pour que ce soit beau…

      Un architecte à concu le stade olympique…ah il est beau… mais il a une accoustique affreuse et tombe en morceau, et à couté une forturne.

      Un architecte à concu la grande bibliothèque, très belle, surtout après qu’on ait remplacé les vitres qui tombaient toute seule…

      Un architecte, ce n’est pas un gage de réussite… c’est un travail d’équipe.
      Ce qu’il faut, c’est déterminer les besoins, et s,assurer que le cahier de charge sera respecté. S’il est beau, et bien ce sera un bonus.

    • Mme Lortie qui fait sa sortie anti-conservatrice hebdomadaire (non-visionnaires comptables aux idées passéistes), rien de neuf ici.

    • Dans la langue française, un pont fait partie des ouvrages d’art… je crois que cela suffit à dire que cet article est absurde.

    • Si vous avez vraiment sauté au plafond en lisant exactement ce que vous dites je ne voudrais pas être présent lorsque vous êtes contrarié.

    • À quelle université sera inscrit ce pont s’il est si ”intelligent” !!!

    • @tberge
      Pour ce qui est de l’anti conservatisme s’il en est , et bien là moi je suis d’accord.
      Ce serait un point sur lequel moi et mme Lortie nous entendrions.

    • Je suis parfaitement d’accord avec Mme Lortie et je comprends tout autant la réaction de la majorité des intervenants.

      Pour ma part, je suis convaincu qu’il est possible de réaliser un pont ayant toutes les qualités de base recherchées (sécurité, durabilité) tout en s’avérant un ouvrage remarquable. Différentes manières peuvent être envisagées pour ce faire, dont le recours à un concours architectural.

      Bref, je crois que le débat se perd lorsque la notion de beauté et d’esthétisme se voit affectée d’un coût additionnel comme s’il s’agissait nécessairement et obligatoirement de quelque chose de plus coûteux. Cette idée se révèle très répandue.

      Avec un peu de recul, l’on peut noter que le coût de construction d’un ouvrage de cette envergure est étonnament très marginal par rapport à sa durée de vie et des gains énormes de temps et d’efficacité qu’il peut procurer à ses usagers s’il est bien conçu, c’est-à-dire en intégrant la plus grande quantité d’idées novatrices et fonctionnelles possible, incluant la “fonction” d’esthétisme ou plutôt d’harmonie générale.

    • Mme Lortie ne sait définitivement pas de quoi elle parle. En plus, ici, on mélange ingénierie (oh là là, quelle méchante profession…!) et architecture.

    • @GoldenAlaska
      Pourquoi ”définitivement”,ne peut-elle pas s’informer ou changer d’idée?
      Définitif c’est à dire que plus aucun changement n’est possible,c’est assez fort ne croyez-vous pas?

    • Madame Lortie écrit depuis un certain temps tout ce qui lui passe par la tête, sans censure et sans relecture, en espérant que ses patrons ou son médecin lui diagnostiquent un épuisement professionnel qui lui vaudra un congé de quelques mois, tous frais payés, de préférence au Danemark ou en Suède.

      Je gagerais un gros 20 qu’elle va y arriver…

    • @agaguk40
      Tant qu’à moi je la trouve bien chanceuse si elle peut aller vivre au Danemark ou en Suède.
      Des pays ou les riches respectent les plus pauvres.Où il est illégal de ”flasher” et de faire son frais.
      Là où l’égalité est de mise et que l’économie sociale n’est pas le BS.

    • Il me semble que personne ici n’a commenté sur l’estimé très élevé du remplacement pont évalué à entre 3 et 5 milliards (857 Millions $/km à 1.43 Milliards $/km). Eh oui à 5 Milliards cela reviendra à 1.4 Milliards du km.
      Quand on sait que le pont de la Confédération qui relie l’île-du-Prince-Edward au continent a couté 1 Milliard (77 Millions/km) ce pour une distance de 12.9 km soit approximativement 3.5 fois celle du pont Champlain (3.5 KM).
      Un simple calcul démontre que le coût de remplacement du pont Champlain par km de pont serait de 11 à 18.5 fois le coût de construction de celui de la Confédération. Avec les dépassements de coût, on arrivera certainement à un ratio de 20 fois les coûts au km.
      Et que l’on ne vienne pas expliquer que le courant du fleuve est 10 fois plus problématique que celui du détroit de NorthCumberland, que la construction est 10 à 20 fois plus problématique.
      Et que l’on ne vienne pas faire du Québec Bashing car ce pont est de juridiction FÉDÉRALE.

      Pour terminer voici une comparaison celle du coût des travaux de construction inter-frontalier Windsor-Détroit en Ontario.
      Le projet du pont d’une longueur d’environ 2 km est évalué à 1 Milliard soit 500 Millions du km et il sera très beau soit dit en passant.
      En y ajoutant la promenade Windsor-essex, les esplanades d’inspection canadienne et américaine, l’échangeur avec l’Interstate-75 et la La promenade Windsor-Essex d’une longueur de 11 kilomètres (qui est une autoroute souterraine à six voies qui reliera l’autoroute 401 au nouveau pont international) on arrive à environ 5.5 Milliards.
      Bref, le projet global est évalué à 5,5 milliards de dollars soit légèrement au-dessus de celui du Pont Champlain. (Pont seulement)

      G.Duquette

    • Il y a moyen de faire un pont qui soit beau et qui ne coute pas une fortune. On ne tentera pas de rivaliser Dubaï.. Mais il y a des pays en Europe qui ont construit des ponts très beaux esthétiquement qui ne coutent pas une fortune. C’est quand même la porte d’entrée de Montréal.

      Sinon, faisons un pont-tunnel, comme sur la A20 dans l’est. (Pont Hypolite Lafontaine)

      Mais, il faut surtout un pont intelligent: à péage (vignette à code barre) et avec une voie réservée pour un train rapide.

    • Denis Lebel, ex-maire de Roverval, bourgade de 2 000 habitants, en charge du pont le plus sollicité au pays, c’est hallucinant! : c’est ça le gouvernement conservateur, des amateurs qui multiplient des gaffes à coups de dizaine de milliards de dollars.

      Ce futur pont, comme le Golden Gate, sera dans le paysage réel, médiatique, touristique, architectural montréalais pour le prochain siècle. Pourrait-on construire au chose qu’une grosse traverse de motoneige??? Lebel n’a pas plus d’affaire là que moi sur les comités de la NASA. On va vivre le même gaspillage plouc que dans le cas des F-35 ou la flotte de guerre, i.e. des erreurs gigantesques d’appréciation qui dépassent l’entendement.

      Pierre Tremblay

    • @ g.duquette :

      En fait la question est de savoir ce que comprend cet estimé; le projet “pont Champlain” comprend-il tous les travaux connexes (voies d’accès bonifiées, ajout d’une ou de plusieurs voies pour le transport en commun, etc.) où s’agit-il simplement du remplacement de l’ouvrage en tant que tel, sans nouvelles fonctions ? En ce sens, la comparaison avec le projet Windsor-Detroit apparaît valable.

      Concernant le projet du pont de la Confédération, voici deux éléments à considérer au minimum avant de valider la comparaison :

      1 – Bien que complexe techniquement, ce projet fondamentale très différent du projet “Pont Champlain”. Par exemple, il n’avait pas à tenir compte de maintenir un lien existant en opération durant les travaux ni à gérer la problématique d’intégration à un milieu bâti environnant d’un nouvel ouvrage qui sera probablement doté de nouvelles fonctions (voies additionnelles…). De plus et à titre indicatif, le pont a été construit en assemblant des éléments en béton préfabriqué répétitifs construits sur la berge même. Cette seule liberté, difficilement réalisable pour le pont Champlain, a eu un impact important sur le contrôle du budget;

      2 – Avez-vous tenu compte de la valeur de l’argent dans le temps ? Le pont a été mis en service il y a plus de 15 ans. En considérant une inflation très minimale de 2%, la valeur des travaux à l’époque doit être majorée de 35% pour être comparée aux dollars d’aujourdhui.

      Bref, je ne crois pas valable la comparaison avec le pont de la Confédération.
      @erno

      Un pont-tunnel changerait dès le départ la nature du lien “pont Champlain” : par exemple les restrictions quant au transport des matières dangereuses feraient en sorte que les véhicules lourds transportant ces matières ne pourraient emprunter le futur pont et devraient utiliser un autre lien. Dès le départ, cette contrainte à l’utilisation d’un pont-tunnel est majeure dans le contexte d’un milieu comme la métropole économique du Québec.

    • @erno
      Vous dites:Mais, il faut surtout un pont intelligent: à péage (vignette à code barre)…
      Si c’est ça l’intelligence , bienvenue aux cyborgs!!!???

    • Voici un exemple d’un pont conçu par un architecte; il est très beau et en plus il a coûté beaucoup moins cher que le futur pont Champlain!

      Il s’agit du viaduc de Millau, bien sûr. Le plus haut pylône fait 245 mètres…

      Jean Paul Boisvert

    • http://www.leviaducdemillau.com/#/accueil/

      Pour quelques détails techniques et financiers. C’est la pile la plus haute qui mesure 245 mètres. Si on y ajoute les 87 mètres du pylône, on arrive à 332 mètres, environ 1 100 pieds. Et tou ça pour 400 millions d’euros de 2001 à 2004!

      Jean Paul Boisvert

    • on veut un tunnel

    • On ne manque pas de ponts il y a juste trop de voitures.
      Nous aurions beau construire dix ponts de plus ils seront encore bouchés dans dix ans tant que nous ne réduirons pas notre dépendance à l’auto du chacun la sienne.
      Pédalez,marchez et prenez l’autobus il y aura alors trop de ponts.
      Écoeuré de vivre dans un stationnement.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • ‘me semble qu’un pont avec une tour inclinée à 45° pis un toit rétractable en Kevlar® sa serait donc beau.

    • @ jede

      L’évaluation de 3 à 5 Milliards $ n’est que pour le pont et les rampes d’accès (et non les voies d’accès)
      L’évaluation du projet de Windsor est de 5,5 Milliards pour le pont, dont 1 milliards pour le pont lui-même.

      voir lien ci-joint http://translate.google.ca/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.cbc.ca%2Fnews%2Fcanada%2Fwindsor%2Fstory%2F2012%2F11%2F07%2Fwdr-michigan-proposal-six-bridge-windsor-detroit.html&anno=2

      G.Duquette

    • J’abonde dans le sens à Gilbert. Le fait qu’ils mettent 5G$ pour ce pont devrait vous rassurer car c’est vraiment trop cher. 1G c’est suffisant pour avoir un bon pont. Regardez ce qu’ils font pour 300M.

      J’abonde dans le sens à Gilbert. Le fait qu’ils mettent 5G$ pour ce pont devrait vous rassurer car c’est vraiment trop cher. 1G c’est suffisant pour avoir un bon pont. Regardez ce que les américains font pour 261M.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/High_Five_Interchange

    • Le viaduc de Millau fait 1 km de moins que le pont Champlain, il n’a que deux voies de chaque côté, il n’y passe en moyenne que 13 000 véhicules par jour (dix fois moins que le pont Champlain), il n’a pas de voies réservées pour les autobus, pas de train léger… et il a été fait entièrement par le privé (les profits allant évidemment au privé).

      Est-ce qu’on pourrait comparer ce qui est comparable?

      Cela dit, il y a un point qu’on devrait copier du viaduc de Millau, c’est le coût du péage : 9$ pour les voitures, 32,77$ pour les petits camions et même 43,50$ pour les camions de plus de deux essieux. Avec 57 millions de véhicules par année, dont 9% de camions, cela rapporterait plus de 650 millions par année. En même pas 5 ans, le pont serait payé!

      Bon, d’accord, divisons le tarif par deux pour ne pas trop faire souffrir l’économie de Montréal et contentons-nous de 4,50$ pour les voitures et 22$ pour les camions.

    • Le a ou la nage me semblerais bien pour la condition physique des usagers du va et vient de la banlieue à la ville???!!!
      Gilles Ménard

    • Le canotage était ma première idée avant la nage.
      gilles Ménard

    • Un peu de romantisme !
      Chère madame Lortie, moi je suis à la recherche d’une blonde … pour faire le pont entre le fleuve de ma vie et les berges du bonheur. Bien sur que je cherche d’abord une femme aux dimensions émotives et intellectuelles qui me conviennent, mais également, et ne sautez pas au plafond, qui me plait physiquement.
      Bonne journée

    • Ouch ! Si vous sautez jusqu’au plafond pour ça, prenez garde de quitter l’attraction terrestre en écoutant la commission Charbonneau. ;-)

    • Suggestion: envoyer le ministre Lebel voir le viaduc de Millau, tout récent chef-d’oeuvre, et preuve indiscutable qu’on peut allier esthétique et efficacité.

    • Le frère de mon ami pastafariste s’avère être un nain de jardin.

      Pas besoin de lui demander son avis concernant ce pont ou un autre…

      Il ouvre les eaux du St-Laurent quand il veut aller à Montréal!

    • J’aimerais bien voir comment les piliers du viaduc de Millau
      réagiraient aux glaces et aux marées du fleuve St-Laurent…

      Sans compter nos hivers québécois et les écarts
      extrêmes de température qu’on peut avoir en 24 heures!

      Quelqu’un peut me renseigner à ce sujet??

    • Mme Lortie, je crois que vous avez écris cet article un peu vite.

      Simplement en cherchant la définition d’architecture dans le dictionnaire (ou en ligne, en moins d’une minute sur larousse.com), il est évident que l’architecture ne se résume pas qu’aux méthodes et techniques. Elle n’exclut certainement pas la dimension artistique et par conséquent, la “beauté” comme vous l’entendez. Vous terminez votre article de cette façon: “Est-ce que quelqu’un peut expliquer au ministre Lebel ce qu’est l’architecture ?” Je crois que c’est vous qui auriez intérêt à revoir la définition d’architecture au lieu de prétendre pouvoir donner des leçons à qui que ce soit. De manière plus générale, je vous invite à approfondir vos recherches étant donné votre responsabilité d’information. Votre article diffuse une définition inexacte de l’architecture et une mauvaise interprétation des propos du ministre.

      Ma conclusion, tel que l’on noté plusieurs autres lecteurs, est que vous sautez peut-être un peu vite au plafond.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité