Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 13 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h05 | Commenter Commentaires (43)

    Turcotte et la fin du monde

    Capture d’écran 2012-12-13 à 16.03.09

    Isabelle Gaston, ex-femme de Guy Turcotte, mère des deux enfants assassinés. Photo Ivanoh Demers.

    Ce n’est pas encore la fin du monde, mais il y a des choses étranges qui se passent ces jours-ci, non ?

    La mère de Drummondville accusée d’avoir tué ses trois enfants qui est enceinte ?

    Turcotte en liberté ?

    D’ex-grands dirigeants de la Sûreté du Québec sous enquête pour une histoire de fonds cachés qui ne va pas sans faire penser au troisième tome de Millénium….

    Ma chronique de ce matin parle de la fin du monde, qui n’est pas vraiment arrivée, mais qui est un peu arrivée avec cette affaire Turcotte dont on croyait encore qu’elle pourrait se terminer différemment. En tout cas moi, j’y croyais encore. Je me disais, comme tant d’autres j’imagine, soit le gars est fou et à l’asile toute sa vie, soit il est coupable et criminellement responsable et en prison toute sa vie.  Et puis, malgré le déni, la réalité a fini par nous sauter en plein visage. Oui il était fou, mais ça n’a pas duré et donc non, il ne sera pas enfermé toute sa vie. Et le voilà apparemment guéri ou en train de se guérir, plus suffisamment dangereux pour inquiéter les psychiatres, libre….

    Plutôt cauchemardesque comme scénario, même s’il faut reste calme. Désastreux à cause de ce que cela signifie — un meurtrier, libre, parmi nous, à peine quatre ans après avoir assassiné sauvagement ses enfants —  et parce que ça ébranle dangereusement la confiance dans le système, non ?


    • Mme Lortie,

      Excellent article. Personnellement, je ressens un mix de dégoût, haine, désillusion. Me semble qu’un peu de justice, avec tout ce qui se passe, ça ferait du bien.

      On est habitué de voir des voleurs (Lacroix, etc.) s’en tirer avec quelques années. Au pire on peut s’y faire. On sait tous que les bandits à la commission Charbonneau n’auront pas grand chose … des amendes? perdre leur job? un peu de prison?

      Mais là … tuer ses enfants, en un flash de folie? 46 coups de couteau, et ensuite tenter de se tuer … au lave glace? Gober tout ça?

      En tout cas, les avocats ont un nouvel outil, la défense Turcotte. J’anticipe qu’elle sera utilisée au procès de la mère de Drummondville.

    • Ce qui m’effraie le plus avec cette histoire, c’est l’hystérie collective entourant le cas Turcotte. Dans ce temps, votre blog était assaillie par des fanatiques qui avaient chacun leurs solutions (du genre finale…) pour régler un cas dont ils ne connaissaient ni les tenants, ni les aboutissants. Si je me rappelle bien, vous avez lancé un appel au calme. Faut le faire!
      Maintenant, qu’en sera-t-il du cas de la dame de Drummondville? Ce qui est sur, c’est qu’il y aura des réactions irrationnelles, des occasions manqués de se taire pour plusieurs bloggeurs et amateurs de vox pop.
      GTremblay
      Montréal

    • Et comme tant d’autres chroniqueurs à La Presse, vous vous êtes réjouis du verdict de non-culpabilité. Pour vous consoler, pensez aux jurés qui doivent encore expliquer l’inexplicable, surtout en ces temps de rencontres et de ” réjouissances ” 2013 est bien mal parti, heureusement ils nous restent l’indignation, pour le reste, la machine de la non-responsabilité au Québec est trop grosse, personne n’est responsable de rien. Pauvre Québec! Surveillez bien la police, ce sont les pires, trop drôle leur devise ” se protéger et se servir”
      M.Leduc

    • Il a tué deux enfants je me demande comment il fait pour s’endormir le soir.

    • Oui, ça ébranle vraiment la confiance dans ce système
      qu’on nomme justice………justice……Allo Justice!!!

      Remarquez Mme Lortie que moi j’ai été tout aussi ébranlée
      lors de la sentence de Pédo Cloutier…….42 mois….42 mois

      42 petits mois pour avoir agressé une fillette durant tout près
      de 20 ans et un autre jeune inconnu.
      42 mois et cette charo–e, prenait son apéritif sur sa terrasse de l’Estérel.
      Fallait le faire:-(

      Tous les scandales politiques pour lesquels JAMAIS, JAMAIS un
      politicien n’est condamné.

      Norbourg et le crosseur à cravate qui a ruiné combien de gens….
      il est aussi libre maintenant.

      Et voilà qu’un meurtrier tue SES deux enfants à coups de couteau(46),
      et il sera peut-être dans le même restaurant que moi très bientôt.

      Ce supposé pas malade mental et non responsable pourra visiter
      le Père Noël l’an prochain…avec sa nouvelle conjointe et nouveau bébé….
      Heille!!!! pensez-y il veut reformer une famille.

      Et le pire, les supposés spécialistes prennent la peine de mentionner,
      de souligner, que Turcotte porte en lui encore une dangerosité toujours
      présente……et ils le libèrent…….pourquoi?

      Je souhaite qu’une chose, s’il arrivait un problème à nouveau, j’espère
      que ces gens seront IMPUTABLES de cette décision.
      Et qu’ils seront TOUS condamnés pour négligence criminelle.

      Au contraire, il ne faut pas rester calme.
      Il faut dire, redire, et rerereredire notre désaccord.

      Non, moi je n’ai pas le goût du calme, Oh que non!
      Louise April(Laloue)

    • Je m`explique mal toute cette commotion qui recommence autour de Turcotte. Oui moi aussi ca m`a empêché de dormir tellement c`était horrible et que ca s`est poursuivi avec une solide remise en question de notre systeme de justice mais rendu au stage ou nous sommes, sa libération n`était que formalité et est déja en pratique depuis plusieurs semaines. Oui j`espere qu`il y aura un proces et un nouveau verdict en appel mais pour l`instant que peut on changer ?

      Je crois que le message est passé et que directement si ce genre de cause se reproduit, un jury n`en viendra pas au même verdict.

      Une fois de plus, le systeme est là pour protéger les droits des criminels beaucoup plus que ceux des victimes simplement parce qu`on peut acheter ou manipuler la justice quand on en a les moyens et/ou qu`on connait les bonnes personnes. Ce ne sont pas des clichés lancés sans réflexion. On le sait que c`est vrai mais cette fois on a pas une commission d`enquête pour le confirmer. Seulement la mémoire de deux innocents enfants pour qui rien n`est desormais plus possible.

    • Ne suivant pas les procès criminels, je connais l’affaire que dans ses grandes lignes. Par contre, que Turcotte soit médecin a sûrement beaucoup contribué à a médiatisation de son cas. A l’époque où Turcotte a commis ses crimes, une femme de Laval, agente d’immeuble et conjointe d’un caid de la pègre en cavalle a assasiné ses enfants et, on en a jamais réentendu parler depuis. Deux poids deux mesures…

    • Je trouve qu’actuellement, il y a trop d’hystérie dans l’air. Ça ne peut qu’amener le chaos. Le printemps en a été un exemple qui n’a pas donné grand chose pour le dérangement qu’il a causé et, de plus, pour une mauvaise cause, à mon avis.

    • C’est la déchéance du modèle québécois.

    • Vous aviez vous-même défendu le verdict à plusieurs reprises. La semaine dernière, vous cherchiez quelqu’un pour aller souper. Ne trouvez-vous pas que les astres se rencontrent ?

    • Beau parallèle entre l’affaire Turcotte et celle de Kathie Gauthier au Saguenay, une défendu par l’Aide juridique et un autre qui se paie des experts et surtout des psychiâtres.

    • Ti-Jo:

      Le procès de cette personne est reporté à 2013.

      Comme tous les meurtriers d’enfants, peu importe leur sexe, peu importe leurs “raisons”, j’espère qu’elle ne va pas s’en sauver comme Turcotte!

    • En effet, la libération de Guy Turcotte semble insensée…
      N’empêche, je n’ai à ce stade-ci aucune sympathie pour (la) Gaston qui est visiblement de plus en plus en quête de visibilité et d’attention.

    • Feu mon oncle, un urgentiste de renom, avait pour habitude de dire que les seules personnes qui ont besoin d’un psychiatre sont les psychiatres eux-mêmes et j’ajouterais “dont le dr. Morissette”.

      L’affaire Turcotte représente l’échec complet de la société québécoise à protéger ses enfants et à les honorer dans la mort. Le traitement de quasi faveur qu’il a reçu et son élargissement sont un outrage aux deux enfants et une insulte difficilement supportable pour Madame Gaston.

      Quand la mafia médicale et la mafia juridique s’allient, le peuple n’a qu’à prendre son trou.

      Je souhaite de tout coeur qu’un nouveau procès, un vrai, sera autorisé pour enfin envoyer ce monstre là où iol devrait être depuis 4 ans: au cachot.

    • C’est suréaliste.

      J’ai entendu l’entrevue d’Isabelle Gaston à RC et je n’arrive toujours pas à comprendre comment cette femme peut parler de ce cas en termes si neutres, si techniques. Son mari aussi est de toute évidence déconnecté, personnellement, si j’étais lui, je demanderais à rester enfermé, peu importe les circonstances, ce qu’il a fait ne peut être oublié pour un gros bout de temps, jamais en fait. Comment fait-il pour continuer à vivre…

    • Que ce soit le mari (Guy) ou l’ex-épouse (Isabelle), je crois que nous avons affaire à deux psychopathes finis ! Pour des raisons diverses me direz-vous mais, mais tout de même….

      À les voir aller tous les deux, devant les caméras, les médias, les postes de radio ou TV, leur manière de sensibiliser leur entourage, leur façon de se faire entendre sur toutes les tribunes, que ce soit Guy, avec sa tarte de soi-disant expert en Psychiatrie ou d’Isabelle qui cherche les Caméras, moi, j’vous dit que se sont deux Psychopathes finis et sans chance de récupération.

    • Le fait d’avoir vécu un drame ne fait pas de toi un expert: sénateur Bienvenue! On oublie trop facilement la notion d’experts.

      laloue, un juré et un tribunal bondé de spécialistes rendent deux décisision consécutives et vous pensez être plus objective qu’eux?

      Je n’ai aucun respect pour les Dr Turcotte ou Conrad Black de ce monde mais j’ai encore confiance en notre système de justice.

    • Je préfère une erreur judiciaire qui conduit à la libération hâtive d’un meurtrier à une erreur judiciaire qui conduit à la privation de liberté (ou à la peine de mort là où elle existe) pour un innocent.

    • Les gens ne savent pas contrôler leurs émotions dans cette affaire.

      Joachim Reinhard

    • @jppare

      wow…pas impressionné par votre commentaire. Je ne sais pas si c’est mieux. Je ne crois pas que les gens parlent de l’exterminer, mais je pense qu’une réflexion ad vitam eternam en prison lui aurait fait un grand bien. Mais pauvre petit, il est la victime dans cette histoire…

    • Il a été jugé par ses pairs : innocenté pour cause d’aliénation mentale. Rien ne nous permet de croire que ces jurés étaient plus cons que vous et moi. Il est libéré sous condition par la Commission de libération conditionnel. La cause est en appel. Alors les hyper-émotifs et les lincheuses, respirez un peu par le nez!

      Quant à Mme Gaston, elle à abandonné ses enfants aux mains de cet homme pour passer du bon temps avec son nouveau chum. C’est une urgentologue, donc habilitée et compétente pour juger les risques. Elle est, bien entendue, innocente de la mort de ses enfants…….quant à son sens de responsabilité maternelle, il lui appartient d’en juger. Tout cela est dramatique………..à nous tous d’en tirer une leçon dans notre propre vie.

    • @jeffmorin 20h45 Un coupable en liberté, c’est déplorable. Un innocent condamné, c’est intolérable; ça arrive pourtant. Personne ne prétend que Guy Turcotte est une victime.

    • Il y en a qui se permette même de taper sur Isabelle Gaston ! wow, faut vraiment être malade…

    • …et parce que ça ébranle dangereusement la confiance dans le système, non ?

      Non. Pas plus que d’habitude.

    • Personnellement, je crois que ça ne va pas si mal que ça. On ne s’entretue pas dans les rues. Il n’y a pas de bombardement qui ont détruit la moitié de Montréal comme durant la 2eme Guerre Mondiale.

      Nous avons des problèmes mais on y travaille. La justice est faite par des humains et non des dieux. Elle est basé sur la jurisprudence. La société évolue et la justice doit évoluer mais la justice ne peut pas évoluer avant la société.

      Le cas de Turcotte est une anomalie de notre système de justice qui ne semble pas unique. On va l’étudier, l’analyser et ensuite faire des modifications requises. Mais il est préférable de ne pas faire ces modifications sous le coup de l’émotion.

      Dans le cas de la mère de Drummondville, on s’aperçoit qu’une femme déjà perturbée peut l’être encore plus si elle devient enceinte. Donc ce sera un point à surveiller dans le futur.

      Dans le cas de la Sureté du Québec, on constate qu’il faut toujours qu’il y ait un contre-pouvoir pour éviter les abus. La méthode d’utilisation de ces fonds secrets doit être modifié.

      Ce n’est pas la fin du monde, c’est la vie.

    • @legada 22h51 “il est préférable de ne pas faire ces modifications sous le coup de l’émotion”. Ce n’est pas avec des vengeurs comme Boisvenue qu’on va améliorer la Justice.

    • Le geste du Dr. Turcotte s’avère indéfendable et impardonnable mais je suis surpris de voir toute l’attention que vous journalistes donné à Mme Gaston l’ex conjointe de Turcotte.J’ai vu beaucoup d’entrevue télé de celle-ci et ont voit qu’elle est au dessus de ses affaires…..elle doute des psychiatres….du système judiciaire…et de tout sauf qu’elle ne se met jamais en cause dans les tristes événements.

      John Himmler

    • Décidément de la bouffe à l’écrapout, vous vous nourrissez à tous les rateliers….

      Turcotte ( s’il n’était pas « fêlé » au moment de poser ce geste odieux) a du trouver le temps long (4 ans) à Pinel car pour une personne dite « normale » être détenue dans cet établissement psychiatrique entouré des cas les plus lourds de la société doit être une expérience assez hallucinante. Et pour tous les vengeurs et vengeresses qui exigent une exécution, interrogez-vous sur votre propre haine….. Sans approuver le médecin qui a commis l’irréparable, la justice suivra sont cours et c’est l’avenir qui témoignera de la réhabilitation ou non de l’accusé….

    • Une fois de plus, les réflexes barbares et les envies de lynchage de la populace ont le dessus sur le sens rationnel !

      Joachim Hans

    • J’ai personellement un proche en prison. Atteint de schizophrénie, à 24 ans, il est en prison depuis plusieurs mois, et il est en isolement… à sa propre demande. Il n’a blessé et encore moins tué personne, r-encore moins trois personnes… Peut-être qu’on l’enverra dans un institut, mais pour l’instant il est au pénitencier. Sa petite amie, elle-même atteinte de schizophrénie, l’a accusée de voie de fait, et même si elle n’a subie aucune blessure, c’est ça la situation.

      Il n’est pas chirurgien, dois-je le préciser? En fait, son père s’est suicidé il y a trois ans. Et il n’est pas vraiment en prison pour voie de fait, mais parce qu’il n’a pas respecté les conditions de sa liberté conditionnelle. Vous voyez, il devait rester chez sa mère, et un jour il a décidé de partir avec le camion de feu son père pour quelques jours. Sa pauvre mère a dû prévenir la police, et voilà, il s’est retrouvé an pénitencier.

      Ça dure depuix près d’un an, le quart du temps que Turcotte a été incarcéré.

      Si ma mémoire est bonne, on considère que Turcotte était simplement dans un état second au moment de commettre ces meurtres.

      Vous aviez soutenu le verdict et aviez même dit, à plein titre, à vos lecteurs de se calmer. Probablement que vous pensiez qu’il serait incarcéré beaucoup plus longtemps que quatre ans. Mais comme en gastronomie, en justice, on paie ce qu’on peut se permettre, et bien sûr tout le monde n’a pas les mêmes moyens. Une histoire de sous, de statut social, de contexte culturel et social — quand on peut se payer de bons avocats, quand on a un certain prestige, quand on est soi-même médecin et qu’on est évalué par d’autres médecins, on peut en avoir pour son argent.

      Inversement, quand on est personne, quand on n’a pas un sous à son nom… on peut en avoir (du châtiment) parce qu’on n’a pas d’argent.

      La bourgeoisie n’est pas toujours chic ni innocente.

    • Je suis étonné que le commentaire de Sapphire007 soit passé à la modération… “sauf qu’elle ne se met jamais en cause dans les tristes événements.”

      monsieur Himmler, elle est une victime collatérale, elle n.a pas à se remettre en question.

    • @Sapphire007
      Oui, dame Gaston est tout à coup devenue grande spécialiste en droit et en psychiatrie

    • @porsche 4h57

      Effectivement, c’est une véritable honte!

      Un homme qui se dit trop stressé décide de laisser cours à ses réflexes barbares l’amenènt à lyncher ses propres enfants.
      Et la “justice” laisse cet homme libre, vous avez raison d’être consterné par l’état délabré de notre société.

      Et que dire de la plèbe qui se révolte contre un système de justice à deux vitesses? Un pour ceux qui ont de l’argent ou un statut et un autre qui envoie en prison?
      Vraiment, où allons-nous?
      Bientôt la plèbe ne croira plus dans le sang bleu qui coule dans les veines de ses élites et ils vont exiger des droits égaux? N’importe quoi!
      Heureusement, on a encore des psychiatres qui inventent des maladies imaginaires qui ne portent pas de nom, dont on ne connait pas grand chose et qui disparaissent subitement.

    • Une amie infirmière m’avait dit (avant l’affaire Turcotte) que le lave-glace était ce qu’elle prendrait si elle voulait se suicider. Alors, je crois Guy Turcotte quand il dit qu’il a voulu mourir. Est-ce qu’il a momentanément perdu la carte? Certainement! J’ai un fils et je ressens toujours de la pitié pour un parent, homme ou femme, qui en vient à un geste aussi désespéré. Il faut être dans la noirceur totale pour en venir là… Et je crois le Dr Morrissette, qui met sa tête sur le billot, quand il dit que Turcotte ne représente pas un danger pour la société. Est-ce que la société se porterait mieux si Turcotte était enfermé pour le reste de ses jours? Je ne vois pas comment… Je préfère lui souhaiter de retrouver un peu de lumière et de redevenir utile à la société.

    • Il semblerait d’ailleurs que Turcotte était une première à Pinel. Un homme ayant commis un crime mais reconnu non criminellement responsable, ce qui voudrait dire qu’il est malade, mais qui ne prend aucun médicament pendant tout son séjour à Pinel. Il semblerait qu’il s’agit d’une première. De plus, il ne suivait aucune thérapie jusqu’à ce qu’il se blesse il y a quelques mois. Et là, 2-3 mois de thérapie et il est guéri de cette maladie qui l’a mené à poignarder à environ 50 reprises ses enfants…..la thérapie n’est pas si rapide que ça….

      Donc pas vraiment de thérapie et aucune médication mais il est guéri….se pourrait-il qu’il n’ait jamais été malade et que le jury ait complètement erré?

      Et à ceux qui s’attaque à madame Gaston….honte à vous!

    • Peu importe les arguments invoqués, cette histoire est tout simplement i-n-c-o-n-c-e-v-a-b-l-e

      Je suis incapable de concevoir que cet homme qui a tué ses deux enfants dans un accès de rage narcissique ne soit pas puni pour ce crime horrible et croupisse en prison.

      Je suis incapable de concevoir que cet homme désire “refaire” sa vie, pratiquer à nouveau la médecin et peut-être avoir des enfants.

      Je suis incapable de concevoir que cette ordure n’aie même pas de dossier criminel !

      Cette ordure n’a pas besoin d’être réhabilitée. Il a besoin d’être puni.

      C’est tout simplement inconcevable.

    • Ça n’a aucun sens ! Il ne faut pas se demander pourquoi tant de gens fantasment sur des personnages comme Dexter. On libère Turcotte ; la corruption est omniprésente ; quelle beau système de justice ! Wow ! Il est temps que quelque chose soit fait…

      Si ce grand narcissique et jaloux a été déclaré non criminellement responsable après avoir tué ses deux enfants, comment pourrait-on emprisonner Sonia Blanchette qui vient de tuer ses 3 enfants alors qu’elle est très dépressive depuis longtemps. Ça ne viendrait que confirmer l’existence de deux systèmes de justice bien distincts. Un pour les riches, et un pour les pauvres… N’est-ce pas ?

    • J’aimerais bien connaître ces jurés qui se sont fait duper par un avocat qui a su bien les manipuler et les mélanger. Depuis quand un trouble d’adaptation avec humeur dépressive est considéré valable comme cause pour assassiner froidement ses enfants à coup de couteau (46 fois) ? Qui n’a jamais connu ce trouble une fois dans sa vie, après avoir perdu un emploi, après avoir perdu un être cher, après avoir été abandonné… ? Comment peuvent-ils (les jurés) dormir après avoir gobé toute cette foutaise de non-responsabilité criminelle ? N’y avait-il pas des pères et des mères de famille dans ce groupe ? Comment peut-on confier de telles décisions à des “monsieur et madame tout le monde” sans expérience, sans compétence ? Sommes-nous bien certains qu’un tel système de justice avec jury soit vraiment la meilleure façon de juger un criminel ?

      C’est tout ce système, où le fait de payer un gros prix pour un avocat nous donne plus de chance que celui qui n’en a pas les moyens, qui doit être révisé. Tout le monde devrait avoir le droit à la MÊME défense, qu’on soit riche ou pauvre, quel que soit notre statut social !

    • La justice favorise les criminels. Normal, les avocats ne font pas d’argent avec les victimes.

    • ll y a, chez la grande majorité des êtres humains, une notion innée du bien et du mal, selon laquelle G.Turcotte est coupable du meurtre le plus crapuleux qu’on puisse imaginer. Or cet individu, orgueuilleux, dégénéré et manipulateur a été innocenté et, lui qui a détruit trois vies, est maintenant libre de refaire la sienne. Je suis évidement dégouté de cette immense injustice, comme la majorité de mes semblables d’ailleurs, mais je voudrais comprendre comment on a pu arriver à cette situation ridicule et tout à fait étrangère à la nature humaine.. Les jurés , évidement, peuvent se défendre en alléguant qu’ils sont de simples d’esprit perdus dans ce procès qui s’est déroulé un peu comme un jeu vidéo oû tout va trop vite et oû les plus expérimentés ( avocats de la défense) gagnent la partie. La motivation des avocats est simple, elle est d’ordre financière et professionnelle. Les responsables des libérations conditionnelles, quant à eux, ne peuvent se défendre en affirmant qu’ils sont de simples d’esprit mais ils savent tout de même qu’ils doivent en faire des libérations sinon toute cette structure n’aurait plus sa raison d’être. Il reste le juge dont je n’ai pas la compétence d’analyser le comportement et les psychiatres consultants. Au sujet de ces derniers, qui affirment que Turcotte n’est pas un danger pour la société, demandez-vous comment ils auraient répondu à la même question un an avant les assassinats? . La voilà l’explication. Notre système judiciatre s’appuie sur ces gens-là. Un simple citoyen simplement ecoeuré;

    • Il se couche le soir en se disant ‘j’ai tué mes enfants mais aujourd’hui je suis guéris’. ‘Demain sera une autre belle journée’.

      Je continue de penser qu’il sera condamné en cour d’appel. On ne fera quand même pas deux fois la même erreur.

    • La justice je la trouve á deux vitesses: une pour les Turcotte, les Marcotte, les Vaillancourt, les Zambito, les Zampino qu’on ne verra jamais en prison, et l’autre pour le petit peuple.
      Dans le cas de Turcotte ce n’est pas tant ce qui a été décidé par un comité de libération qui me chicotte mais bien Turcotte lui-même! je ne sais pas pour vous, mais moi avoir tué mes deux enfants ou réaliser un jour, en sortant d’une brume “mentale” que j’ai tué mes deux enfants, je voudrais mourrir, je ne voudrais plus vivre ou j’accepterais le châtiment qui m’a été donné et même que j’en redemanderais. Avoir tué mes propres enfants je ne lutterais d’aucune façon á précipiter ma sortie de prison ou de Pinel. Il y a là, á mon idée, comme un déni du meurtre de ses propres enfants et c’est ce que je ne comprends pas de Turcotte! Je ne comprends pas plus la démarche actuelle de Katie Gauthier de vouloir se soustraire á la mort de ses enfants.
      Il y a des parents qui perdent leur enfant dans un accident, dans une noyade, d’une maladie et qui ne s’en remettent jamais comment jusrifier ou comprendre la pensée de Turcotte et Gauthier ?
      R. Boisvert

    • je crois en la douleur d’une mère qui a perdu ses enfants, je la crois sincère mais je me pose cetaines questions,,comment cet homme en est il arrivé à vouloir tuer ses enfants ? mais que c’est-il passé avant dans la vie de ce couple de médecins bien connu de la région des Laurentides,? il y a des rumeurs de couloirs de L’Hopital qui courent à grande vitesse,,(tsé, elle aimait tout le monde,et des gens en particulier, surtout le meilleur ami de son mari ,) ce que je vois c’est le goùt de la vengeance,pure et simple,,et les autres qui pensent que la justice n’est pas assez forte, que voulez-vous, c’est la seule justice que nous avons, il faudrait repenser à refaire cette loi qui donne le bénéfice du doute à quelqu,un qui est malade mentalement,() peut-etre que le pendre dans la cour avant de l’hopital réglerait bien des problèmes,,()—–je pense au contraire qu,il faut lui accorder le pardon..et cela nous ferait du bien de voir cette maman prendre du recul, elle n,est pas la seule dans cet état,,nous ne voyons pas ces mamans prendrent la parole ,elles sont moins porter à jouer à la victime éplorée, elles ne sont pas des vedettes,,un peu de retenue et un petit recul cela ferait du bien a tout le monde, je compatis sincèrement à ses malheurs et je la plains beaucoup ,car tant qu’elle sera accrochée à son malheur ,elle ne trouvera pas la paix du coeur ,merci marie michel, bonne journée..

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité