Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 6 novembre 2012 | Mise en ligne à 14h57 | Commenter Commentaires (30)

    Peur de Romney

    Capture d’écran 2012-11-06 à 14.49.14

    La une du New Yorker de la semaine dernière signée Barry Blitt.

    Je ne sais pas qui va gagner ce soir aux présidentielles américaines.

    J’ai de la difficulté à croire que les Américains détestent à ce point Obama pour briser la tendance du double mandat qui a marqué les dernières décennies — à part pour Bush père, qui n’a eu qu’un mandat, mais parce que c’était en fait une sorte de troisième mandat Reagan.

    Bref, difficulté à croire que Mitt Romney, celui qui met son chien sur le toit de la voiture, qui est contre la liberté en matière d’avortement et qui change d’idée comme il change de chemise amidonnée depuis le début de la campagne, sera élu.

    Ce qui est clair, c’est que si Romney est élu à la tête d’une administration républicaine, les femmes américaines risquent beaucoup. Ce weekend, j’ai publié un reportage sur le fait que l’administration Obama n’a pas été parfaite côté égalité et inclusion des femmes. Mais Romney ? Pire que pire comme possibilité, comme l’a écrit Nick Kristof du New York Times.

    Et ceci concerne tout le monde. Pas juste les femmes.  (Pour avoir une idée des enjeux concernant les femmes et l’égalité aux États-Unis, bon dossier de la Gazette des femmes ici)

    Bref. Croisons les doigts.


    • Un intellectuel québécois (Luck Mervil) prévoit que les E-U entreront en guerre civile et deviendront un pays du tiers-monde si Romney est élu. Vous voilà avertis!

    • Voyons donc, aucun problemes a l’horizon pour les femmes
      dans un eventuel mandat Romney, car quoi qu’il arrive
      ce sera la volonte de Dieu! :-)

    • Laissons les femme américaines décider de leur sort svp.

      Julie Turcotte

    • Encore ces jours derniers, on voyait des Américaines hésitant entre Obama et Romney. J’ai eu du mal à comprendre: c’est comme si elles étaient inconscientes face à leur avenir. Ne plus avoir le droit d’avorter, c’est retourner à l’époque où la clandestinité faisait mourir des milliers de femmes chaque année, alors que les “faiseuses d’anges”, comme on les appelait, opéraient dans des conditions insalubres. Notons en passant que c’est le sort qui attend aussi les Canadiennes puisque nous avons déjà 91 députés à Ottawa ayant voté récemment contre la liberté de choix des femmes. Et ce n’est que le début de l’offensive! La droite religieuse grignote du terrain dans toute l’Amérique: pathétique.

    • 1 ou l’autre, peu importe. Ce pays se dirige vers le chaos à moyen terme de toute façon. Romney ne ferait qu’accélérer un peu un processus déjà entamé.

    • C’est Romney qui devrait avoir peur. Il a tellement dit tout et son contraire qu’il est certain de décevoir.

      J. Bouthillier

    • Nonobstant le fait qu’il soit de gauche ou de droite, homme/femme/blanc/noir, pro-vie / pro-choix, etc… Je trouve pour le moins périlleux (voir suicidaire) de confier la plus grande armée au monde à une personne qui croit au pouvoir de sous-vêtements magique et qui considère le chef de son église comme un prophète vivant…

      Juste ça, devrait être assez pour voter Obama à 99%… Mais ce sont les états-unis d’Amérique… Je doute fort que l’Union perdure encore 50 ans…

    • @flo-rence

      Ce qui est ridicule c’est sauver les fétus était le vrai objectif de la lutte a l’avortement, ils serait pour le libre acces et encourageraient la contraception, des méthodes qui ont prouvés causer moins de risques pour les femmes. Mais leur réel objectif est le controle du systeme repruducteur féminin. Il faut que les femmes paient les conséquences d’avoir du sexe selon les leaders du mouvement anti-choix.

      Mais bon on assiste a la fin de l’importance de la religion. les ‘nones’ grugent des % de la population américiane chaque année, d’ailleur ils atteignent maintenant 20% ce qui commence a être pas mal. Et surtout aupres de la nouvelle génération, donc d’ici quelques décénnies on devrait voir de vrais changement et peut être dire rebienvenu aux américains dans la modernité.

    • Romney va «gagner».

    • “Bref, difficulté à croire que Mitt Romney, celui qui met son chien sur le toit de la voiture”

      Wow, le gros enjeu! J’imagine même pas comment il traiterait une poule!

    • Luck Mervil in intellectuel québécois……. ça fait une heure que je rigole…. merci!!!

    • Je suis d’accord que les Démocrates font mieux, en général, au plan des libertés civiles que les Républicains (même s’ils n’en font pas beaucoup, à mon avis).

      Je pense cependant qu’une telle peur de Romney est exagérée, voire non fondée. D’abord, les accusations de “flip-flop” et l’histoire du chien sur la voiture font partie des lignes d’attaque qu’utilisent ses adversaires; ils furent mentionnés durant la campagne, mais ils réfèrent à des éléments vieux de plusieurs années (Romney a en réalité le même plan de campagne depuis sa nomination à l’été, il n’a pas changé d’une ligne, et il est considéré comme étant modéré dans l’ensemble; quant au chien, disons que c’est plutôt une anecdote).

      Le “flip-flop” de Romney de pro-choix à pro-vie remonte à il y a plus de quatre ans, avant que Romney ne participe aux primaires de 2008. Sans un tel engagement, il n’avait aucune chance d’être candidat républicain (fort malheureusement). Mais le fait le plus important demeure le suivant: la liberté de choix face à l’avortement aux USA dépend de la Cour Suprême. Certes les juges de la Cour Suprême sont proposés par le Président, mais le Sénat – actuellement en majorité démocrate, et qui devrait le demeurer ce soir – peut refuser les candidatures. Par conséquent, il est faux de croire que Romney pourrait facilement modifier la composition de la Cour, et indirectement influencer la question de l’avortement.

      Quant à la fédération de Planned Parenthood, les services offerts sont couverts dans d’autres établissements de santé, et la rationalisation des dépenses publiques peut justifier une réforme – disons que c’est un débat légitime.

      Bref, l’élection de Romney ne causerait pas à mon avis un changement dramatique dans la condition des femmes. Je ne suis pas en train d’appuyer la candidate de Romney – nous ne sommes pas aux USA -, je dis simplement qu’il ne faut pas avoir peur pour rien.

    • Avec l’ endettement catastrophique que veux continuer Obama et son parti de socialiste, les femmes risques beaucoup pire qu’ avec Romney. Au moins Romney veut plus de responsabilites individuels, la seule maniere de rendre un pays viable economiquement. La social-democratie est un echec sur toute la ligne. Ca vaut pour le Quebec qui est mieux de se reveiller.

      George Larime

    • @garsdequebec,

      Mervill n’est certe pas un intellectuel….et il semble pousser au maximum le bouchon de la catastrophe avec sa prédiction, mais il a raison sur l’essence: Le monde ne sera pas pareil avec Romney.
      Je remarque depuis un bon bout que les gens vont vers les extrêmes, tranquillement, mais sans arrêt, année après année.
      Les USA sont polarisés comme jamais.
      La France l’est.
      Nous le sommes.
      La Grèce l’est plus que jamais.
      L’Espagne…
      Les Saxons-british qui commencent à l’être..

      Je ne pense pas que les progressistes aux USA restent assis sur leurs mains avec une politique Républicaine étant donné le mur de la Dette qu’ils atteignent eux aussi. Mur de la Dette que les Républicains se feront un plaisir de faire encore plsu à la classe moyenne de moins en moins moyenne.
      Ils appellent ça l’Austérité sur le vieux continent.

      Évidemment, les profits profiteront pendant ce temps.
      Et ces profits auront besoin de l’impérialisme républicain dans le reste du monde.
      Comme si c’était le temps d’agir en impérialiste dans le monde…

      Est-ce Mirvill exagère? Je pense…
      Mais il est plus près de la réalité que le cynisme aveugle…

    • ”Obama et son parti de socialiste”

      Quel commentaire insignifiant. Il semble que certaines personnes ne sont pas en mesure de coonnaitre ce qu’est le socialisme. Dommage qu’ils parlent de quelque chose qu’ils ne connaissent pas. Misère…

      Pour l’instant, c’est la drette profonde qui est responsable de la plus grande partie du déficit états-uniens. Vous êtes en retard dans les nouvelles.

      Les états-unis glissent dangeureusement vers l’extrêmisme religieux. Romney en est une preuve bien vivante. Et dire qu’ils vont combattre les talibans sur leurs terres alors qu’ils ont eux mêmes les leurs dans leur propre cour. Même approche, même mentalité et même méthode de propagande. Pas fort…

      Sylvain Pelletier

    • Pour renchérir sur Mervil, voici un scénario intéressant. Romney attaque l’Iran ,cette dernière riposte en détruisant Israel, ensuite Romney détruit l’Iran. Donc on est débarassé des juifs et des musulmans intégristes. Par la suite Romney découvre que Mervil a parlé contre lui,et que c’est un haitien,alors il bombarde Haiti. Et Mervil est encore obligé de collecter des fonds pour reconstruire Haiti,mais en cours de route l’argent disparait du compte de banque.

    • On peut caricaturer nos voisins du Sud tant qu’on veut, se consterner devant ce que nous percevons comme des absurdités idéologiques, n’empêche, c’est une autre société, un autre contexte historique, d’autres orientations et, surtout, une autre démographie.

      Je trouve aussi que les politiques, implications religieuses et idéologies de Romney font peur…mais au bout du compte, pour quelqu’un qui vient d’une province dans laquelle les gens moindrement de centre ou de centre-droit se font presque traiter de fascistes, c’est normal de s’indigner devant un contraste aussi grand avec les valeurs dans lesquelles nous sommes habitués de baigner.

      Comme quoi tout est question de perception.

    • @littlepatton 16h03

      Mais quel age avez-vous pour voir un socialiste en Obama?

      En passant, le taux de succes d’Obama (92%) avec ses investissement en technologie dépasse de beaucoup celui de l’ensemble de l’oeuvre de Romney (78%) alors qu’il était avec Bain Capital.

      Alors pour les qualités d’homme d’affaire de Romney: il faudra repasser… comme les chinois.
      Aussi, en passant, Romney n’a jamais prouvé qu’il était un bon gestionnaire:

      1) il a bénéfifié d’un “bail out” alors qu’il était aux commandes à Salt Lake City
      2) Le Massachusetts à connu ses pires années avec Romney à la barre et, il peut dire merci aux démocrates de son état qui l’ont sorti du trou à plus d’une reprise.

      En fait, s’il n’avait pas eu les billes de son père pour se lancer en affaires: on n’en parlerait même pas aujourd’hui.

      This guy is a fraud.. avec des bobettes magiques toé chose!

    • @Loulou27 16h41

      Que dire de plus, en plus les personnes aveuglé par le leur haine vis a vis la religion oubli souvent de mentionner que Romney a été gouverneur non pas au Texas ou au Missouri mais bien dans un bastion démocrate le Massachusetts, comme je l’ai déjà écrit Romney demeure avant tout je crois un modéré.

    • La peur engendre la peur. Les intégristes républicains et conservateurs carburent à la peur. C’est ça qui les fait se replier sur eux-mêmes et attaquer ce qui n’est pas comme eux. Et ça fait peur à ceux qui comme Obama, sont ouverts sur le monde. Negative feedback loop.
      Le scénario de guerre civile n’est pas si fou que ça.

      @jean_saisrien
      Et Salt Lake City a fraudé pour obtenir les Jeux. Au détriment de Québec City.

    • Je crois que votre crainte bien que justifiée ne devrait pas tenir compte du résultat des élections de ce soir. Il serait vraiment surprenant que la division des votes soit suffisante pour donner la majorité à qui que ce soit aux U.S.A. et celui qui héritera du pouvoir ne le fera que symboliquement car son pouvoir législatif sera à peu pres nul en réalité.

      Je crois qu`on est nombreux à être décus ou à tout le moins désabusés pas seulement de Obama mais des américains en général. Alors des fois je me demande s`ils ne méritent pas les républicains au pouvoir afin de vraiment s`incruster dans leur isolement idéologique.

    • Faut quand même pas tomber dans l’hystérie collective. Même si l’on se questionne à propos du moment auquel “la chose” devient spontanément “être humain”, cela ne fait pas de nous des montres rétrogrades. C’est une question délicate, et c’est normal que des gens sensés se remettent en question.

    • Bon revoilà l’argument de la peur aussitôt que la droite se pointe dans le protrait. Ce ne serait pas le premier ni le dernier président républicain et ça ne nous a jamais empêché de faire quoi que ce soit. Ce n’est pas Romney qui vous empêchera de courir les restos ou d’écrire vos états d’âme. Moi aussi j’avais peur du PQ, mais mon chèque continue d’entrer aux deux semaines.

    • littlepatton

      6 novembre 2012
      16h03

      Exact.

      Pour ma part, j aime Obama pour sa politique etrangere mais je prefere Romney pour sa gestion de l’economie et de sa comprehension du secteur de l’energie.

    • @AntoninLP

      Merci de nous donner votre avis, mais votre commentaire est le summum de la minimisation. Les É.-U. sont le pays de la peine de mort, du rejet anachronique de la théorie de l’évolution… il est tout à fait plausible que l’avortement y soit interdit advenant l’élection de Romney.

      La moitié du pays est totalement fière de ne rien savoir et de n’avoir aucun intérêt pour la politique ou quoi que ce soit de scientifique ou de progressiste. Ils croient que la force de l’Amérique réside dans ses valeurs traditionnelles, et ils sont fiers d’être farouchement anti-intellectuels. Nous en avons ici au Québec, bien sûr, mais nos voisins remportent la palme pour l’exaltation populiste des travers de la populationl. Et le pire, c’est que tant de gens ne vont pas voter que ceux et celles qui s’en donnent la peine ont tendance à être pas mal plus partisans.

      Malheureusement, Obama est vulnérable, et dans un pays à deux vitesses, il est fort possible que Romney l’emporte. Remarquez que j’ai toujours pensé qu’Obama avait trop facilement exploité un message d’espoir “trop beau pour être vrai” et qu’il ne serait pas à la hauteur des attentes qu’il avait lui-même créées, alors je ne suis pas étonné que l’appui soit beaucoup plus tiède, mais contre un Romney, il a encore de bonnes chances.

    • “Je ne sais pas qui va gagner ce soir aux présidentielles américaines.”

      VRAIMENT?!?! Ah ben là, vous me décevez!

    • @helder
      Il y a eu de bons présidents républicains. Le problème c’est que Rmoney est un intégriste. Son colistier également. McCain n’était pas si mal. Palin était plutot “poche de thé”.
      Les conservateurs au Canada, ne sont plus les bons conservateurs de l’époque. C’est le Reform Party qui a pris le controle. Pourquoi désévoluer comme ça ?

    • Maintenant que Luck Mervil est rassuré, il va pouvoir nous dire il est où le cousin? Elle est où l’argent de vilaj vilaj?

    • @fem_progress (quel drôle de pseudo pour dire que Romney va gagner).
      Vous devez être bien déçu(e) aujourd’hui! Ou peut-être pas…

    • pierrea…
      “La moitié du pays est totalement fière de ne rien savoir et de n’avoir aucun intérêt pour la politique ou quoi que ce soit de scientifique ou de progressiste. Ils croient que la force de l’Amérique réside dans ses valeurs traditionnelles, et ils sont fiers d’être farouchement anti-intellectuels.“ La moitié!!!
      C’est vraiment rigolo d’entendre ce que certains québecois pensent des USA, indignés qu’ils sont avec leur énorme poutre dans l’oeil. Je suis une québecoise qui vit aux Etats-Unis depuis 15 ans. Bien que je sois très critique à l’égard de certains aspects de la culture américaine et que je vote démocrate depuis toujours, il m’est difficile de ne pas réagir à la représentation stéréotypée et obtuse que vous faites des Américains. Je crois que si l’on ne lit que les grandes lignes médiatiques, souvent les nouvelles les plus choquantes et farfelues qui réussisent a faire leur chemin dans les medias québécois, on aura une vision sensationnaliste, sans nuances et apocalyptique de ce qui se passe ici. Venez-en faire le tour, vous verrez, l’Amérique, c’est énorme. En fait, la Californie à elle seule dépasse en population le Canada, la ville de New York, le Québec. En traversant le Canada de bout en bout, on rencontrera des gens d’opinions et de cultures diamétralement opposées, mais aussi tous les tons entre les deux extrèmes. Ici, on parle d’un pays d’au-delà de 310 millions, qui a à sa tête un président noir démocrate–qui a été élu par plus de la moitié des américains en 2008 aussi, en passant–, qui verse des milliards en aide internationale, est à l’origine d’innombrable découvertes dans le domaine des sciences et technologies, où le mariage gai et l’utilisation du cannabis est de plus en plus légalisé, qui est à la source de plusieurs mouvements sociaux (environnement, culture et alimentation bio, par exemple) qui ont éventuellement été importés au Québec, d’art, de musique et de littérature qui sont reconnus mondialement. Ce n’est pas un pays parfait, mais on ne prend souvent pas le temps au Québec de s’informer de la culture et de la société américaine avec la même profondeur et tolérance dont on fait preuve avec les pays européens, africains, centro-américains, etc. On voit bien ce qu’on veut voir. Si je ne me fiais qu’aux grandes lignes des médias québecois ces jours-ci, mon opinion du Québec ne volerait pas haut. Sauf que quand on prend le temps de le comprendre, le Québec est tout aussi fascinant et complexe que les Etats-Unis, dont la population multi-culturelle, les Américains, consiste de personnes, comme moi, aux opinions multiples et complexes.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité