Marie-Claude Lortie

Archive, novembre 2012

Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h22 | Commenter Commentaires (8)

L’orpheline et le très grand chef

Modène, en Italie, petite ville d’Émilie-Romagne, est la capitale, le chef-lieu, le ground zero du vinaigre balsamique. C’est aussi la ville de l’Osteria Francescana, une triple étoilé Michelin et restaurant qui occupe le 5e rang sur la fameuse liste des 50 meilleurs restaurants au monde.

Hier, son chef et propriétaire, Massimo Bottura, était à Montréal pour cuisiner. Une visite d’exception.

Non, ce n’est pas le festival Montréal en lumière ni Tourisme Montréal ni aucun autre événement de ce type qui l’a fait venir. Entre une foule d’autres obligations internationales, le chef Bottura s ‘est laissé convaincre par Sonia Gobeil et Jean Groleau, un couple montréalais qui a lancé une fondation pour financer la recherche sur l’ataxie de Charlevoix-Saguenay, une maladie orpheline dont souffrent ses deux enfants. Une La principale activité de la fondation, pour amasser de l’argent, est de tenir un repas avec un grand chef — Anne-Sophie Pic, Daniel Boulud – dont les billets sont vendus à fort prix.

Hier soir, la présence de M. Bottura ainsi que du producteur de vin Franco Conterno du Piémont a permis d’amasser 703 000 $ pour financer de la recherche qui n’est financée par personne d’autre comme c’est le cas avec pratiquement toutes les maladies orphelines.  Au menu ? Des huîtres de l’Île du Prince Édouard offertes par David McMillan du Joe Beef, des popsicle de foie gras au balsamique préparés par le chef Bottura, qui a aussi créé le plat principal: un veau cuit sous vide, à très basse température et infusé aux herbes brûlées afin de créer un effet barbecue, le tout sous une giclée de sauces multicolores — dont du balsamique — façon Damian Hirst. Aussi, Normand Laprise du Toqué ! a offert un carpaccio de cerf de boileau au coeur séché et pour le dessert, Daniel Boulud a veillé sur une assiette à la mandarin et aux marrons.

Bref, un grand repas comme on en mange peu souvent à Montréal.

Voici quelques photos prises avec mon téléphone…

diner des producteurs

Le chef Bottura explique ses plats

huitres bottura etc

De g. à d. Les chefs David McMillan de Joe Beef, Normand Laprise du Toqué, Daniel Boulud de Maison Boulud et Massimo Bottura.

popsicle

Popsicle au foie gras

boulud et bottura

Le chef Bottura (avec les lunettes) et Daniel Boulud, penché sur une assiette, mettent la main à la pâte.

gros cheque

Le chef Bottura.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Jeudi 29 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h25 | Commenter Commentaires (8)

Cuisine de rue, le dossier roule

Capture d’écran 2012-11-29 à 16.23.50

C’est ce soir que l’Association des restaurateurs de rue du Québec — un organisme qui représente ce secteur naissant de la restauration — dépose son mémoire devant la Commission permanente de la Ville de Montréal au sujet de la cuisine de rue. Hier, c’était l’Association des restaurateurs du Québec, la Société de transport de Montréal, le Festival Juste pour rire…. Entre autres. Bien des gens ont une opinion sur la question.

Les regroupements passent, les opinions ne se ressemblent pas.

Moi la mienne demeure la même. Je suis pour une libéralisation intelligente de la cuisine de rue.

Mon texte de ce matin sur les positions défendues par l’ARQ.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Lundi 26 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h16 | Commenter Commentaires (30)

Permis d’alcool: peut-on arriver en 2012 ?

Capture d’écran 2012-11-26 à 16.12.56

Le Souk à la SAT

Voilà longtemps que je voulais parler de ce sujet. La triste aventure du Souk à la SAT m’en aura donné le prétexte.

Il est question, bien sûr, des aberrations de notre loi et de nos règlements sur les permis d’alcool, qui rendent la vie impossible à ceux qui veulent prendre un verre dans un lieu ou contexte hors des catégories traditionnelles d’établissements décidées par les bureaucrates de je ne sais plus quelle génération. C’est ce dont dont je parle ce matin dans La Presse. Lien ici.

Je trouve cette rigidité hallucinante et notre lenteur à régler les problèmes exaspérante.

Y a-t-il quelqu’un, à Québec, prêt à reprendre le dossier en main et à le faire avancer, rapidement ?

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






publicité

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité