Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 juillet 2012 | Mise en ligne à 11h56 | Commenter Commentaires (69)

    Une tuerie, encore

    Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. merci.

    Capture d’écran 2012-07-20 à 11.49.19

    Photo AP

    Frisson ce matin en lisant ce qui s’est passé au Colorado.

    Encore une autre tuerie. Encore 12 personnes.

    La constance de ces tragédies a quelque chose d’effrayant, de profondément terrifiant.

    Peut-on réellement ne rien faire ?


    • Et si on interdisait la vente d’armes, de munitions? Est-ce un outil encore nécessaire dans notre société moderne?

      Et-ce vraiment le seul moyen de se protéger d’un gouvernement tyrannique, comme pense nos voisin?

      M.A. Patenaude

    • ”Peut-on réellement ne rien faire ?”

      Absolument. Il est impératif d’arrêter d’en parler et d’en faire un show médiatique en boucle.

      Plus les médias en parlent, plus les illuminés potentiels ont des idées.
      Un entrefilet donnerais moins de visibilité et je crois que tranquillement cette ”manie” s’estomperais.
      Du moins je l’espère.

      Ces illuminés jouissent de l’attention qui leur est prêtée. Comme les ”trolls” sur les blogues. Les ignorer est une frustration plus grande pour eux.

      L. Trépanier
      Montréal.

    • Semblerais que ce genre de crime a des racines dans la culture religieuse de tendance protestante et ses multiples derives.Donc plusieurs cas aux US bien entendu mais aussi dans les pays Scandinaves.
      Une piste a suivre?

    • Oups…pas signe

      Eric Fournier

    • Encore dans les médias, on parle de “comment sécuriser les salles de cinémas” bla bla bla.
      Quelqu’un va leur dire que ce ne sont pas les cinémas qui ne sont pas sécuritaires, c’est ce pays qui est fou?

      F. Dessureault

    • Commenter de l’extérieur c’est pas nécessairement utile. Les américains ne semble pas vouloir réduire le nombre d’arme à feu en circulation, ni repenser leur rapport à la violence dans les médias. En Allemagne, par exemple, les films ultra-violent sont classé dans des section “adultes seulement”, comme les films porno.

      Nicolas Robitaille

    • Personnellement, c’est horrible à dire, mais j’ai cessé de m’indigner. Pourquoi devrais-je le faire quand la société qui engendre de telles horreurs ne fait strictiement rien? Pourquoi devrais-je crier ma révolte quand les premiers visés vont continuer de défendre leur sacro-saint droit à posséder voire à porter un gun en public?
      Un jour, peut-être, on va atteindre le point de non-retour, ce jour-là, la société américaine décidera d’agir. Manifestement, les 30 000 morts par année ne suffisent pas. Alors, continuons de censurer toute nudité et tout juron et continuons de se complaire et de se vautrer dans la violence la plus abjecte et de donner la possibilité à n’importe quel taré de se procurer des armes qui peuvent tuer 12 personnes. Personnellement, ça ne me fait plus ni chaud ni froid.

      JP Vachon

    • Comme pour la drogue, interdire la vente d’arme ne changera rien. Il y aura toujours sur le marché noir des armes et ce sont ces gens, ces acheteurs d’armes qui tuent la majorité du temps.

      Richard Thériault

    • Et pourtant, partour en Occident, n’en déplaise :

      http://blogues.lapresse.ca/edito/2010/07/21/criminalite-nouvelle-controverse-statistique/

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201007/20/01-4299740-des-crimes-moins-violents-et-moins-nombreux.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4299959_article_POS1

      http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201207/15/01-4543772-etats-unis-le-crime-a-son-plus-bas-niveau.php

      paul béliard

    • Et pourtant, partout en Occident, n’en déplaise :

      http://blogues.lapresse.ca/edito/2010/07/21/criminalite-nouvelle-controverse-statistique/

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201007/20/01-4299740-des-crimes-moins-violents-et-moins-nombreux.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4299959_article_POS1

      http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201207/15/01-4543772-etats-unis-le-crime-a-son-plus-bas-niveau.php

      paul béliard

    • “Et si on interdisait la vente d’armes, de munitions? Est-ce un outil encore nécessaire dans notre société moderne? ”

      On pourrait aussi interdire les couteaux, les piscines et surtout les voitures.

      - Sébastien Paquin

    • @goldomark

      Son appart était bourré d’explosifs… Interdire la vente des armes dans ce cas là n’aurait rien changé… Ce type aurait réussi a en trouver pareille.

      T Rightman.

    • La réaction typique à ce genre d’évènement est de vouloir interdire la vente d’ames à feu aux honnêtes citoyens.

      Cependant, il est évident que cela ne soignera aucune personne malade capable de poser des gestes atroces et mortels. En fait, le problème ne sont pas les armes, qui ne sont que de simple outils, mais les gens malades.

      De plus, il est clair que si seulement une personne dans cette salle de cinéma portait une arme de poing dissimulée sur sa personne tel qu’il est permis de le faire légalement dans de nombreux États alors il aurait été tout à fait possible que cette personne armée sauve des dizaines de personnes de la mort ou de blessures.

      Gardons en tête qu’il y a beaucoup plus de gens honnêtes et sain d’esprit que de malades dangereux.

      Souvenons nous de ce policier héroique (il n’était pas en service) sur l’île d’Utoya, Trond Berntsen: il a su protéger son fils de 10 ans mais n’a pas pu confronter Ander Breivik sans arme.

      Il en est mort.

      Si cet homme avait été armé il aurait possiblement survécu et sauvé des dizaines de vie.

      Il faut faire les bon choix de société: soigner nos malades et armer les citoyens de manière prudente.

      David Grégoire
      Montréal

    • @ superlulu

      Entièrement d’accord. On nous fait (les journaleux) le même coup avec le cas Lépine à chaque année. Dans ce cas évidemment on s’en sert, les féministes, pour soit disant nous rappeler la violence envers les femmes, alors qu’il s’agissait d’un malade mental, comme dans la plupart de ces cas….

      Nos bons journaleux ont fait la même gloriole à nos bons carrés rouges en en faisant leur lot quotidien pendant près de quatre mois. Ils leur ont donné un statut de vedettes, et vont refaire la même chose en août en nous écoeurant quotidiennement avec les mêmes âneries de ces petits anarchistes en culottes courtes, faisant la job des syndicats et des profs de l’UQAM.

    • Oubli: P. Gagné

    • Dans un roman de science-fiction que j’ai lu, dans un univers parallèle à la Terre, toute personne qui commet un acte de violence est stérélisé. Toute sa descendance également pour éradiquer le gène de la violence.
      Je ne suis pas sur que ça merche comme ça mais bon !!

      Le plus gros problème est le surpeuplement de la Terre. Vous avez vu le film de l’ONF “Ratopolis” ? Trop de rats dans une même cage et ils s’entretuent.

      @superlulu
      La majorité ne font pas ça pour l’attention médiatique sauf peut-être celui de Oklahoma City et de Norvège. Ils font ça pour se venger de ce que la société leur a fait. Ils savent bien qu’ils ne survivront probablement pas à leur action, alors les médias …

      Breivik voulait changer la société. Ce ne sont pas les autres tueries qui lui ont donné l’idée.

      Alain Lajoie

    • Aussi intolérable que cela puisse être, je crois malheureusement que nous ne pouvons rien y faire…

      Je pense que dans un monde parfait les armes à feu seraient réservées aux forces de l’ordre et à l’armée seulement… Mais même dans ce monde idéal le trafic d’armes illégales ne s’éteindrait pas, les armes continueraient de circuler, croire le contraire serait extrêmement naïf…

      De plus, un individu qui veut détruire, tuer, faire mal, trouvera toujours un moyen… Ça serait des bombes artisanales (Oklahoma City) , tellement de moyens pour faire exploser des choses… Vous avez pratiquement tout ce qu’il faut sous votre évier… Imaginez un malade qui fonce à fond de train dans un départ de marathon avec un gros VUS… aussi mortel… Un fou armé d’une énorme machette ou d’un sabre style katana bien aiguisé a le temps de tuer/mutiler une dizaine de personnes sinon plus avant d’être maîtrisé… Un malade pourrait aussi empoisonner la source d’eau potable d’une petite ville… Un fusil à clou avec le compresseur portatif serait assez destructeur aussi…

      Et de plus, tant qu’un individu ne passe pas à l’acte, de quoi peut-on l’accuser???

      Terrible tragédie… Nous n’y pouvons pas grand chose… Oui un contrôle plus serré réduirait probablement légèrement ce genre d’incident (et une révision des règles est à souhaiter), mais ultimement d’autres armes seront utilisé par des cinglés…

      Le point commun entre tous les massacres de l’histoire, est qu’ils furent perpétrés par des humains, la solution logique est donc d’éliminer l’Humain… On est mal barrés non? :-s

      F.Jobin

    • Tant que les américains considèreront qu’un homme est un homme que lorsqu’il a un fusil et que les médias feront de ces tueurs des héros un publicisant leurs actes, ce genre de tueries se multipliera et ira en croissance.

      J. Paradis
      Montréal

    • devrait-on au contraire permettre tout le monde d’etre arme avec au moins une arme de poing? avez-vous remarquez qu’avec la police, il n’a pas tire car eux aussi etait arme?

      Gerard Lamarche

    • 4 tueries au Québec depuis 30 ans. A l’échelle américaine, c’est comme 120!
      Tsé, la Loi 101….

      j.plante

    • - L’achat, la fabrication ou la vente d’une arme à feu ou de munitions doit être passible de prison.
      - Du moins, faire grimper le prix des armes à 5 millions et le prix d’une balle à 50 000$.
      - 50% des ressources allouées à la traque des narcotrafiquants doivent être redirigée vers la traque des marchands d’armes.
      - Sauvegarder et réouvrir le registre des armes à feu au Canada.
      - Couper toutes les subventions à la NRA aux États-Unis et tenir un référendum sur le deuxième amendement.
      - Interdire aux médias de nommer et montrer des photos des tireurs – les traiter comme on traite les victimes mineures dans les cas judiciaires – sous peine d’une amende salée afin d’éviter le phénomène de l’idolâtrie.

      A. Amiot

    • Si les médias arrêtaient de faire les grands titres avec ce genre d’événements complètement déments, il y en aurait peut-être moins. Vous donnez exactement ce que ces tueurs veulent, soit la publicité, “l’exposure”, une forme de légitimité quoi…

      Eric Martel

    • Ne pas en faire un show médiatique serait déjà un bon début. Pour le reste, je ne crois pas que les interdictions de ceci et la réglementation de cela fasse une grande différence. De tout les temps et dans toutes les cultures, ce genre de catastrophes se produisent de temps à autre.

      L. Laval

    • Parfaitement d’accord avec superlulu. L’étalage complet de l’identité, de la personnalité et des opinions du tueur (parce que, pour une raison qu’il est sûrement important de connaître, ce sont apparemment toujours des hommes) n’est pas seulement un résultat de ces tueries ; c’en est certainement une cause. Rappelez-vous Kimveer Gill, qui avait écrit sur sa page myspace (ou autre) qu’il allait devenir célèbre, que les médias allaient parler de lui partout dans le monde. Sortir de l’anonymat et devenir un “héros” sont des motifs, pas des effets secondaires.

      Il devrait y avoir une loi qui interdit aux médias de révéler le nom, le visage ou les opinions politiques des auteurs de tueries de ce genre. Ça ne réglerait pas entièrement le problème, mais ça en enlèverait certainement une couche. Et de toute façon, c’est de la curiosité morbide ; ça ne fait de bien à personne.

    • signé: C. Dauphinais

    • @superlulu

      Méchante belle solution que vous avez là. On dirait une mère qui dit à son fils victime d’intimidation de ne pas s’occuper de ses intimidateurs et qu’ils finiront par se tanner alors qu’on sait tous que c’est faux et que ça ne fait qu’empirer les choses. Les détraqués ne sont pas tous comme Magnota et ne cherchent pas nécessairement l’attention médiatique. Marc Lépine était un misogyne qui haïssait les femmes au point de tuer celles qui voulaient étudier. Valery Fabrikant était convaincu que ses collègues avaient monté un complot contre lui. La dernière fusillade à Toronto était le résultat d’une guerre de gang. Celle d’hier était probablement le résultat d’une perte de contact avec la réalité dans la tête d’un malade mental. La couverture médiatique (ou les films et jeux vidéos violents) qui donne des idées à ces détraqués est un mythe. Quand tu es assez atteint mentalement pour poser ce genre de geste, tu n’as pas besoin des médias pour “t’inspirer”. Par contre, arrêter d’en parler serait la pire chose à faire car ça risquerait de faire baisser notre vigilance collective.

      Nous savons maintenant que les armes qui ont été utilisées lors de la tragédie d’hier étaient parfaitement légales. Il est plutôt là le problème aux États-Unis. Quand il y a plus d’armes à feux en circulation que de citoyens, il suffit que l’un deux pète les plombs et se prenne momentanément pour un méchant de bande dessiné pour déclencher un carnage. Mais je suis prêt à parier que les républicains vont blâmer les films violents et défendre le port d’arme avec leur stupide “guns dont kill people, people kill people”.

      Vous pourrez me dire, et avec raison, qu’il y aura toujours le problème du marché noir mais un fou qui saute une coche et qui possède un arsenal d’armes légales chez-lui aura pas mal plus de facilité à déclencher sa folie meurtrière que s’il doit s’en procurer une illégalement, chose qui nécessite du temps, des contacts et de la lucidité, ce que n’ont pas la grande majorité des désaxés en état de crise.

      J. Boivin

    • @gloviv

      La propagande de la NRA a fonctionné comme un charme sur vous on dirait. Quand une personne est suffisamment malade pour tenter de tuer des gens, on ne lui met pas un gun dans la mains en disant ensuite que le problème n’était pas l’arme. La responsabilité revient bien plus à celui qui lui a donné le fusil. Si on vous présente un groupe de 30 personnes en vous disant qu’il y en a un dans la gagne qui est un fou furieux, allez-vous leur donner chacun une arme en disant que ce qui va arriver sera la faute du malade et non la votre. Quand on sait qu’il y a des gens malades à ce point disséminés un peu partout dans la population, on ne distribue pas des armes semi-automatiques dans les Walmart.

      De plus, un citoyen armé pris dans une telle fusillade et donc en état de panique risque de faire autant de dégâts que le meurtrier. Et on ne parle pas de la probabilité d’usage injustifié de l’arme comme dans le cas de George Zimmerman. Imaginez un de vos citoyens protecteurs armés qui va prendre une bière dans un bars et se fait bousculé violemment par un gars jaloux. On aurait de bonnes chances d’avoir droit à un ou deux morts par balle au lieu d’un insignifiant oeil au beurre noir.

    • oups…
      J. Boivin

    • À tous ceux qui croient détenir la solution pour éviter de telles tueries, je vous cite une citation de Ronald Reagan : “If you outlaw guns, only outlaws will have guns”.

      Pensez-y bien. Si c’était la solution, il n’y aurait pas eu de fusillade à Toronto, où les législations sur le port d’armes sont beaucoup plus sévères qu’au Colorado. Même chose en Norvège ou en France. D’ailleurs, en France, chaque jour, il y a des fusillades à Marseille. Ils ont de gros problèmes avec le trafic illégal d’armes et les gangs issus de l’immigration illégale dans le sud.

    • Signé Yan Brassard

    • Je crois réellement que la présence d’armes doit être beaucoup plus limitée aux US. C’est prouvé en pratique qu’il y a plus d’homicides dans les pays où on peut se procurer des armes à feu et énormément plus de meurtres par balle, alors peu importe les grandes théories de “guns don’t kill, people do”, en pratique il y a pas mal plus de ‘people’ qui tuent quand ils ont des guns…

      Ceci étant dit, je ne crois pas en effet que c’est quelque chose qui préviendrait des tueries du genre. Ça préviendrait surement un paquet d’autres meurtres et surtout d’accidents mortels, mais j’ai des doutes pour les tueries. Peut-être au mieux que ça réduirait l’ampleur (peut-être qu’il aurait fait sa tuerie avec 3-4 pistolets plutôt qu’une arme d’assaut…). Car quelqu’un d’aussi fêlé et qui remplit son appart d’explosifs aurait trouvé une autre façon d’arriver à ses fins peu importe.

      Mais pour ceux qui disent que si quelqu’un avait eu une arme dans la salle il aurait pu tout sauver et qu’en fait ça devrait pratiquement promouvoir le port d’arme, svp lâchez les films d’action. Il y a une faible chance que si une personne bien entraînée qui avait une arme sur lui était arrivé à l’utiliser il aurait pu arrêter le tueur (malgré le fait qu’il aurait été une personne sans armure et avec une arme de point devant un gars avec des protections, dans une smoke bomb, dans le noir avec une arme automatique… en partant, bonne chance!). Mais est-ce que vous imaginez 2 secondes ce qui serait arrivé si 5 personnes en avaient eu une arme?! Dans la confusion, dans le noir, avec de la fumée, si tout le monde s’était mis à tirer sans vraiment savoir ce qui se passe, qu’ils se mettent à manquer un peu leur cible et toucher d’autre monde qui court devant parce que c’est la panique totale dans le noir? Mettez 5-10 personnes avec une arme dans la salle qui décident de s’en servir, et il n’y a pas 12 morts, il y en a 50…

    • Oups, P Charlebois

    • Hors commentaire:
      Ça serait bien s’il y avait un conseil de famille à La Presse et qu’on se mette d’accord sur un modus operandi, parce que présentement, dans les blogues, c’est signe, signe pas et on ne sait plus. Mais d’ici là, si vous tenez à avoir une signature, j’aurais une suggestion: pourquoi ne pas le mentionner après votre entrée, juste avant la section Commentaires, et non en haut, à un endroit qu’on ne lit pas. Le titre, on l’a déjà lu à la page principale, alors une fois rendu, on ne le relit pas une seconde fois, on passe directement au corps du sujet, et votre avis, on le loupe. En tout cas cela a été mon cas. Et cela vaut aussi pour les autres dans la même situation. À preuve, les rappels constants de signer. Si c’était bien visible au bon endroit, ça n’arriverait pas. Tous au moins lisent l’entrée. Remarquez que dans ce cas-ci, cela fait mon affaire car je désirais y apporter des modifications. Inutile d’ajouter que celui que j’ai précédemment envoyé, non signé, le reste au sens où je ne tiens pas à sa publication. Une version révisée, signée, suit:

      Commentaire:

      On traite toujours ce genre d’événements, qu’on peut rassembler sous le vocable de tueries insensées, comme s’il s’agissait de cas isolés. Ils ne le sont pas. Ils ont tous en commun de survenir dans des pays qui ont adopté depuis des décennies des politiques célébrant l’individualisme à outrance, qu’on l’appelle néo-libéralisme ou ce qu’on voudra, et où prévaut souvent la mentalité qui veut qu’on n’est rien si on n’est pas un “winner”. Ces tueurs qui ont décidé de se mettre sur la mappe, ou de se venger eux-mêmes du système, sont la manifestation de la pourriture systémique qui fabrique des exclus à la pelle. Quand je dis exclus je ne parle pas d’argent. Je parle d’acceptabilité sociale, d’estime de soi, de reconnaissance par les autres, de sentiment de ne pas être qu’un numéro sans nom dans un monde où tout se calcule, tout se monnaye, tout se paie. Je m’excuse de donner un exemple aussi peu raffiné, mais il dit bien ce qu’il a à dire. Chaque fois que je mange des hot-dogs, surtout si je le fais deux jours d’affilée, il me sort ici et là des boutons. Ça n’arrive qu’en mangeant ces saucisses. Pourquoi? Poser la question c’est y répondre. Il en va de même de ces événements qui sont un symptôme de tout ce qui cloche dans nos sociétés. Ils ne sont au fond que les boutons du système. Il y en a plus aux États-Unis qu’ailleurs parce que c’est là que cet individualisme outrancier est né et a fleuri, avant de migrer comme un cancer sur une partie de la planète. À cet égard, je ne crois pas que la limitation des armes dans ce pays aurait un impact significatif sur ce genre d’événements. Ça en aurait plutôt au niveau des crimes familiaux, des chicanes entre voisins, de la petite criminalité, et autres du même genre. Par contre je souscris aux propos du deuxième intervenant. Que ce soit volontaire ou non, l’hypermédiatisation de ces événements peut participer de leur genèse et participe surtout de leur amplification. Souvent un climat de panique s’installe, non pas suite à l’événement comme tel, mais suite au traitement alarmant qui est est fait dans les médias. On disait à RDI cet après-midi que des cinémas à Montréal étaient sur le qui-vive. Comme si il y avait le moindre lien à faire entre Montréal et Denver. Qu’une compagnie de cinéma manque de jugement, c’est une chose. Mais quand les médias rapportent le tout, sans nuances, à chaud, c’est là que la panique, totalement injustifiée, s’installe.

      Il y a un certain temps déjà que je ne frissonne plus à l’annonce de ce genre d’événements, bien que j’en sois attristé et que j’en mesure toute l’horreur, cela va de soi. On n’a qu’à voir tous ces scandales financiers à travers le monde, qui passent comme une lettre à la poste et dont les responsables s’en tirent en toute impunité quand ce n’est pas avec primes et que leurs victimes se retrouvent avec rien, ou notre gouvernement fédéral qui s’attèle à détruire tout ce qu’il y a d’humaniste dans notre société, et le provincial qui s’apprête lui aussi à mettre l’épaule à la roue de la juste part, un euphémisme pour rendre acceptables les inégalités sociales, et de voir que c’est la même situation un peu partout ailleurs dans les pays occidentaux, pour comprendre que ce n’est pas demain la veille que les boutons vont se résorber. Des tueries du genre, on n’a pas fini d’en voir, parce qu’on ne veut jamais aller au-delà de l’épiphénomène pour comprendre ce qui se cache dessous. Le tueur fou, un moment donné il faudra en revenir. Entretemps, à chaque fois, comme quelqu’un en autorité au Colorado le mentionnait justement cet après-midi aux médias, ça reste quand même un cas isolé, n’est-ce pas? Yes. Of course! Next…

      G. Jean
      Montréal

    • Comme le dit superlulu, il faudrait peut-être cesser de médiatiser aussi largement de tels accès de folie.

      Il faut espérer que la plus grande partie de la population continuera de s’indigner, mais il est facile de comprendre jaypee2. En sus, il y a probablement une énorme proportion de gens qui ont tellement joué à des jeux violents que ça ne leur fait “ni chaud ni froid”.

      Ayant travaillé à l’Université Concordia, je ne me gêne pas pour dire que tout le monde qui connaissait ou avait entendu parler de Valery Fabrikant savait que le bonhomme était fou. Pourtant, personne ne s’est jamais douté qu’il péterait les plombs de la manière qu’il l’a fait.

      Maintenant, partout où on se promène, on a l’impression d’être dans un zoo, mais dans un monde où les libertés personnelles dépassent toujours celles de la collectivité, qui peut décider de la folie meurtrière de l’un ou de l’autre? Juste avant que Luka Rocco Magnotta soit rapatrié, un bonhomme se promenait sur Décarie au nord de Côte-Vertu qui s’était arrangé pour lui ressembler comme à une goutte d’eau (sourcils foncés, cheveux blonds, vraiment si je n’avais pas su le Magnotta en Allemagne, j’aurais composé le 9-1-1) : donc le “dépeceur” est l’idole de ce jeune homme. Faut-il l’arrêter et … et faire quoi? Le virage ambulatoire a foutu tout le monde à la porte des institutions psychiatriques et les polis-ti-chiens qui croyaient que donner des prescriptions suffirait à contrôler le tout.

      J. Lincourt

    • @ marieflore

      (Semblerais que ce genre de crime a des racines dans la culture religieuse de tendance protestante et ses multiples derives.Donc plusieurs cas aux US bien entendu mais aussi dans les pays Scandinaves.)

      Des musulmans ont perpétré plus de 19,200 attaques meurtrières depuis le 11 septembre 2001 ( dans une vingtaine de pays ) et le nombre de morts et de blessés gravement dépasse les 500,000. Dans tous les cas ces musulmans perpètrent leur forfait en criant Allah Akbar ou en brandissant un Coran. D’un autre coté durant la meme période vous avez moins d’une demi douzaine de tueries dans le monde en excluant les tueries liés au crime organisé et aux gangs de rue noir et latinos Nulle et qui ont commis ces crimes ne l’ont fait en hurlant le nom de Jésus ou en citant des extraits des évangile ou de la Bible.

      Maintenant répondez moi honnètement! Vous les voyez où concrètement les motivations religieuses à massacrer des gens un peu partout dans le monde.

      A.Guilbert
      A.G.

    • Vous devriez lire le billet de madame lise ravary sur ce sujet, il est pas mal plus intelligeant que bien des détracteurs des armes à feux, des pseudos psychos ou des adorateurs de dieu.
      Je ne connais qu’un seul moyen d’éviter les tueries, la lobotomisation.

      @ Goldomark

      À chaque évènement malheureux, il se trouve une personne comme vous pour proclamer et vouloir restreindre les droits et libertés que nous avons.

      Enfant, j’étais heureux, mes parents me l’essaient courir librement, à 6 ans mon père ma appris le tir, je pouvais allez nager seul sans surveillance, à 10 ans, je pouvais conduire la voiture dans les chemins forestier, on pouvait s’assoir dans la boite du pick-up dehors sans ceinture.

      Aujourd’hui, plus rien de tous ça, sous la houlette des féministes castratrices, plus de liberté, que des contrôles et des restrictions.

      Ne descendez pas en dehors de la limite de la couverture étendue par terre, vous risqueriez d’attraper des microbes.

      @ Madame lortie, des gens qui pettes les Plon, ça à toujours existés, généralement, ce sont les gouvernements qui ordonnes le massacre, souvent ce sont les religieux, et parfois, c’est un malade mental et la on cherche une impossible explication, mais continuons de restreindre les droits et libertés, c’est la mode dans une société castratrice et contrôlant.

      Danny Mansour, Longueuil.

    • Bonjour Madame Lortie,

      Félicitations pour vos articles. En juin dernier j’assistais a un congrès de l’APAVECQ. J’avais choisi un séminaire sur la mort chez les jeunes. Ce matin dans l’édition de La Presse dans votre article: Encore, vous soumettez plusieurs pistes…

      Je vous propose de rencontrer Madame Luce Desaulniers, proffesseure et fondatrice du programme en études supérieures interdisciplinaires sur la mort. Notre groupe avons partagé beaucoup sur les jeunes qui sont accros des jeux vidéo sur la mort, la guerre etc…Quand je vous dis accros c’est entre 4 et 8 heures par jour !!!En plus ces jeunes dépensent des petites fortunes pour jouer.

      Plusieurs psychologues, psychiatres se penchent sur ce phénomème.

      Voila une piste a suivre…

      Bonne été.

      René La Belle
      AVSEC.

    • Moi ça me dégoute que des opportunistes sans scrupules, vont encore une fois saisir cette tragédie pour tenter de faire avancer une idéoligie fanatique de la prohibition totale des armes de chasse au Canada. Parlez moi d’établir un contrôle des armes de pointes aux états-unis, comme nous l’avons ici, ok, c’est raisonable, logique et parfaitement acceptable de le faire. Ne mêler pas la sphère de la chasse sportive à une tuerie d’un dé-axé alors qu’il n’y existe aucun lien dans la réalité. ET SVP….NE MÊLER PAS BATMAN À ÇA NON PLUS!!! de la tuerie à certaine réaction médiatisée, le constat est que nôtre société est peuplé par des bi-polaires insensés et qui sont à la dérive aux gré de leurs émotions.

      Gauthier, Pierre

    • Inévitable dans une société ou la vente d’armement est le premier moteur économique.
      une société qui se crée des ennemies et des guerres pour faire rouler son économie ne pourra jamais être a l’abrit de se genre d’événement. une société boulimique de potins et de gloire qui demande a être divertis a tous pris pour ne pas voir sa propre déchéance.

      N’oublier jamais que l’homme n’est qu’un animale qui se croit intelligent.

      Etienne Maurice

    • @Cryptogramme
      Bravo… Encore un autre qui ne pense qu’à punir les personnes non-coupable pour la folie des autres.

      Voulez-vous aussi faire augmenter le prix des couteaux de cuisine à 10′000 l’unité? Dans le moyen-âge, on se servait des mains. Pourquoi se payer un couteau de boucher ou de cuisine?

      Les piscines? Ça tues des gens. Interdisons les à toutes personnes qui n’ont pas de médaille olympique ou ne sont pas sauveteurs de la garde nationale!

      Non mais, il y a des végétaliens qui ne pensent qu’à eux. Je suis chasseur. J’ai une carabine 7mm modifiée. Et comme n’importe quoi, on a la qualité pour ce que l’on paie. C’est pour cela que nous fabriquons nous même nos munitions, car la qualité des munitions vendu en magasin est de piètre qualité quand il faut de la précision à distance. Mais quand on ne s’y connait pas en balistique, on peut se permettre de la propagande.. Tient, un non NRA qui utilise leurs méthodes.

      Mais bon, selon certain groupe, il faudrait brouter de l’herbe, bruler les arcs, les flèches, les carabines et être tous des moutons.

      Continuer à blâmer les chaseurs plutôt que de vous attaquez aux fous qui devraient être dans des institutions. Continuer à faire sortir les prisonniers violents après 6 mois car la prison c’est barbare. Continuer à laisser vos enfant jouer aux Nerf à la garderie à 7$ pendant que vous êtes au bureau. Continuer à faire la promotion des nouvelles en continue, qui font que des malades deviennent des vedettes.

      Moi, je vais continuer à me battre contre ceux qui veulent m’empêcher de manger un steak d’orignal parce qu’un malade a utilisé des armes de calibre MILITAIRE pour se laisser une marque dans les nouvelles.

      P. Busque

    • Ce garçon s’est sûrement acheté une pinte de lait un jour ou un vélo … et pourquoi pas des armes tant qu’à faire. C’est idem. En vente libre.

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2012/07/21/larsenal-du-tueur-presume/

      paul béliard

    • Ironiquement, ce matin, un psy répétait exactement ce que je publiais hier.

      Il faut arrêter de leur donne de ”l’exposure”.

      Kimver Gill souhaitais justement devenir célèbre, il l’avait mentionné sur sa page FB avant de passer à l’action au Collège Dawson.

      Avant il y avait le Photo Police et maintenant tout les médias reprennent les drames à répétition.

      Cet imbécile du Colorado ne voulait pas mourrir, il s’est laiisé prendre facilement par la police, maintenant, il jouit en prison.

      L.Trépanier.
      Montréal

    • Même si je fais le choix de ne pas nommer les tueurs, je sais qu’il serait très difficile de ne pas les nommer et montrer du tout. Comme quand ils sont en fuite, par exemple. Mais maintenant, on a des tueurs qui ont littéralement le sens du spectacle macabre et qui laissent des photos et des vidéos, qui saluent leurs fans, qui ont (brièvement) un club sur Facebook ou s’habillent comme l’un des personnages de Batman pour tirer dans une salle où on montre le film en première régionale.

      Une réflexion s’impose. Je veux bien discuter de ce qui s’est passé et des causes, mais je ne suis pas intéressés aux photos et vidéos, je ne veux pas savoir de quoi ils avaient l’air à leur procès et n’ai aucune envie de lire la moindre ligne d’un manifeste dégueulasse. Fou ou non, c’est l’incarcération à vie et loin de tout. Ce serait écrit dans le jugement que la cour estime que le danger est si grand qu’il n’y a aucune possibilité de “guérison suffisante” pour libérer le tueur.

      Quant aux analyses, j’ai bien lues les vôtres sur la Norvège, et je dois dire que la conclusion m’a déçu, surtout l’histoire de la guerre contre la jeunesse et la modernité et le shout out aux carrés rouges. On dirait presque que vous vouliez leur donner leur Lépine. Remarquez, le dernier tueur, comme tant d’autres avant lui, est un étudiant, relativemnt jeune. Que de choses on pourrait facilement en déduire avec des extrapolations. Il n’y a pas de guerre contre la jeunesse, bien au contraire elle est plus précieuse que jamais. Le problème, c’est qu’elle le sait.

      M. P.A. Paquin

    • @bonjour 12

      Je crois que nous ne parlons pas du meme phenomene vous et moi.

      La plupart du temps,un tueur de masse ne defends pas de cause,il agit sous la pulsion cree par une obsession que lui seul “comprends”
      Les mouvements religieux extremistes ont souvent au depart une cause legitime partagee par plusieurs mais qui derape selon l’importance que prends cette cause dans leur vie et il s’agit bien entendu d’un phenomene de masse.On en a eu un avant gout ce printemps avec la CLASSE d’aileurs.

      Il peut y avoir quelques similitudes entre les 2 cas bien entendu mais le facteur culturel/religieux est bel et bien une PARTIE de l’explication du phenomene des tueurs en serie.

    • Oups …I did it again….Eric Fournier

    • @ mcl

      Petite correction concernant votre éditorial intitulé “encore” au sujet du Joker: celui-ci apparait dans le deuxième film de la série (et non le premier) et ses cheveux ne sont pas rouge mais bien vert, alors le lien devient un flou tout de même…

    • oubié de signer:

      Martin Déry

    • Pour ceux qui croient que les médias n’ont rien à voir, non seulement ses crimes sont-ils fortement inspirés de ceux du Joker de Chris Nolan, mais il semble avoir pousser le cynisme jusqu’à publier des annonces sur des sites de rencontres — pour recevoir des courriels d’admiratrices une fois emprisonné?

      Si vous avez vu le Joker de Nolan, tel qu’interprété par le regretté Heath Ledger, vous savez que l’idée des annonces est très “Joker”. Un genre de cynisme extrême, meurtrier et ne visant aucun groupe en particulier mais plutôt l’humanité entière, sans distinction fondée sur l’âge, le sexe, la couleur de la peau ou la religion. Dans le film, le Joker est sans merci mais évolue dans un univers de gens gens croches et hypocrites, et de criminels sanguinaires. Leur turpitude morale justifie en partie, à ses yeux, sa violence inouie. Rappelons que le suspect était semble-t-il bourré de dix fois ou plus la dose de base d’un médicament anti-douleur.

      Il est évident à mes yeux que ces tueurs sont de plus en plus conscients de la notoriété mondiale que ces crimes procurent et qu’ils prévoient même les réactions face à leur triste renommée. Quant aux causes, je crois qu’il faut s’intéresser de près à l’aspect psycho-sexuel plutôt que chercher des origines idéologiques. Il est clair que si un boursier apparamment sage et rangé peut commettre de tels crimes, le dépistage n’a pas beaucoup de chance de réussir. Des idées extrémistes, beaucoup de gens en ont, de gauche et de droite, mais seulement certains hommes commettent ce genre d’actes barbares.

      Pourquoi eux et pas d’autres? Voilà la question. C’est sûr qu’on peut commencer par blâmer le machisme, qui fait que ces hommes malades ne demandent pas d’aide, mais en même temps il y a une psychologie masculine comme il y a en une qui est généralement plus propre aux femmes. En général, les hommes demandent de l’aide plus tard que les femmes et parfois jamais. Il faut créer des ressources à l’intention des hommes, des endroits où on peut aller parler de “problème de gars”. On ne peut pas juste déomniser le Single White Male, ce n’est pas une solution.

      M. P.A. Paquin

    • Et que dire de la constance de ce genre de films?

      The dark night rises. Et voilà.

      Tout est valeur de symbole dans ce triste événement.

      Il y a toujours un moteur, un mû et un mobile. C’est la nature humaine.

      I. Caron

    • jaylowblow a dit:’Quand une personne est suffisamment malade pour tenter de tuer des gens, on ne lui met pas un gun dans la mains en disant ensuite que le problème n’était pas l’arme.’

      Je n’ai jamais dit qu’il fallait laisser n’importe qui s’armer. J’ai dit de laisser les gens s’armer prudemment. J’ai cité en exemple une homme tel que le policier Trond Berntsen sur l’ile d’Utoya. En ce qui conerne la dernière tragédie, le militaire John Larimer aurait pu sauver des dizaines de personne de blessures ou de la mort s’il avait été décemment armé.

      Aujourd’hui, John Larimer est mort: allez donc dire à sa famille et aux familles de toutes les autres victimes qu’il est bon qu’il n’ai pas été armé cette nuit là.

      jaylowblow a aussi dit: ‘De plus, un citoyen armé pris dans une telle fusillade et donc en état de panique risque de faire autant de dégâts que le meurtrier.’

      Vraiment, John Larimer, militaire déployé pour des missions spéciales aurait paniqué? Je crois plutôt que John Larimer aurait non seulement survécu mais serait devenu un héro nationnal!

      Je ne doute pas que plusieurs personnes paniquent à la vue du sang, on le vertige dans les hauteurs ou peur des araignées et qu’il est raisonnable que de nombreuses personnes perdent tout leurs moyens lors d’une fusillade.

      Cependant, je vous assure qu’il est tout à fait naturel pour de nombreuses personne d’agir en citoyen responsable et de combattre ceux qui agressent les innocents.

      Je vous assure que si l’on vous agresse et que j’en suis témoin, il est certain que je vais vous aider autant que cela me sera possible.

      Libre à vous de… paniquer.

      David Grégoire
      Montréal

    • Le probleme c’est qu’on attend ou utilise souvent cet evenement pour debattre de l’utilite d’etre arme ou non.

      Il y a 27,000 deces par arme a feu aux Etats Unis par annee. C’est environ 75 personnes par jour, soit 5 fois plus que cet evenement triste du Colorado.

      Hors, meme si on voulait donner raison a ceux qui disent que le port d’arme obligatoire aurait permit a quelqu’un de “maitriser” le tireur fou plus rapidement -et j’en doute avec le cahus que ceci aurait cause-, cela ne regle en rien que 75 personnes en moyenne decede chaque jour, soit un accident, homicide ou suicide.

      Donc augmenter le nombre d’armes en circulation pourrait peut etre, et j’en doute, aider a maitriser un tireur fou, mais statistiquement parlant le nombre de deces va augmenter de par l’augmentation du nombre d’armes en circulation.

      Le deuxieme amendement a ete ecrit a l’epoque du mousquet. Il est bien temps que certaines “regles” stricte et national viennent mettre fin a ce grabuge … pas ces evenements qui font la manchette de toute les couleurs, mais pour ces pauvres 75 personnes qui meurent chaque jour, souvent de facon accidentel, parce qu’il y a trop d’armes a la portee de la main de trop de monde …

      Comme dernier point, on a des medicaments sur prescriptions suivies a la lettre aux Etats Unis. On ne peut meme pas accumuler 6,000 Tylenol sans avoir une visite des autorites … alors comment peut on accumuler 6,000 balles de fusils est incomprehensible.

      Le Quebec a eu sa part d’evenements malheureux. On ne peut empecher un fou de faire du dommage. Mais si on sort des “headlines”, le Quebec et le Canada fait tres tres bien compare a notre voisin du sud. Cessons de regarder les gros evenements qui capte toute l’attention, et regardons les statistiques plus attentivement …

      D Cormier

    • patccmoi a dit: Mais pour ceux qui disent que si quelqu’un avait eu une arme dans la salle il aurait pu tout sauver et qu’en fait ça devrait pratiquement promouvoir le port d’arme, svp lâchez les films d’action. Il y a une faible chance que si une personne bien entraînée qui avait une arme sur lui était arrivé à l’utiliser il aurait pu arrêter le tueur (malgré le fait qu’il aurait été une personne sans armure et avec une arme de point devant un gars avec des protections, dans une smoke bomb, dans le noir avec une arme automatique… en partant, bonne chance!).

      Tandis que le fait que le malade au Colorado était bien préparé ne change rien au fait qu’une société dont les citoyens sont prudemment armés sont mieux préparés à faire face à ce genre de situation en général et minimisent l’ampleur de ce type de drames.

      À mon sens, ceux qui clament que collectivement tout les citoyens sont inaptes à posséder et porter des armes nous renseignent plus sur leurs propres inaptitudes que sur les capacités des citoyens matures, réputés honnêtes et responsables. En fait, je crois que ma position est plus respectueuse de mes concitoyens que celle de celui qui s’y oppose.

      Naturellement, je suis consciens qu’aucune methode déterminant qui est apte à posséder et porter un arme ne peut garantir que toute personne légalement armée le soit de manière absolument sécuritaire. Cependant, je suis tout aussi convaincu que les gens ont droit à la légitime défense et qu’il est socialement souhaitable de laisser certain individus choisis prudemment s’armer décemment.

      Ceci dit, je ne vois pas pourquoi seul quelques policiers et agents de sécurité en services ont le droit et la responsabilité de défendre l’ensemble de la société avec des moyens appropriés. Il me semble que cela constitue une situation idéale pour les malades et autres criminels comment leurs atrocités en toutes quiétude et ça, je ne peux pas l’endosser.

      Souhaiter que toutes les armes du monde disparaissent me semble d’ailleur plutôt infantile et une foule de versions atténuée d’un tel rêve me semblent tout de même immature.

      David Grégoire
      Montréal

    • @ Mansour

      Nous vivons dans une societe libre, et cette liberte est protege par des lois.

      On ne vous empeche pas de conduire un vehicule, mais ce choix est encadre et ligifere. Ce cours de conduite dont vous devez suivre, et vous y avez droit, l’est aussi par classe. Ne conduit pas un camion qui veut.

      Vos libertes ne sont pas mis en cause. Mais il est necessaire de proteger la liberte (!) de ceux qui peuvent etre victime de vos propre libertes. Je ne voudrais surement pas vous avoir sur les routes saoul, conduire un camion avec des freins en mauvais etat, avec vitesse excessive.

      Je m’excuse sincerement de restreindre vos libertes, mais le bon sens prevaut, desole.

      D Cormier

    • pbusque

      Votre montee de lait sur un commentaire ridicule de Cryptogramme etait inutile. Il ne faut pas non plus tomber dans l’autre extreme pour prouver votre point. Qui dit reglementer ne dit pas “empecher”. Personne ne vous empecherait d’aller a la chasse, mais je suis certain que meme vous conviendrait qu’un AK47 avec une clip de 100 douilles serait inutile pour cette tache … tout comme avoir pres de 10,000 munitions a la maison …

      D Cormier

    • @brassard25
      ““If you outlaw guns, only outlaws will have guns”.”
      Justement. Les “outlaws” se tuent entre eux. Quelques fois, ils feront une victime innocente.
      Les malades mentaux qui ont accès libre aux armes tuent toujours des innocents.

      Alain Lajoie

    • @marieflore

      (Il peut y avoir quelques similitudes entre les 2 cas bien entendu mais le facteur culturel/religieux est bel et bien une PARTIE de l’explication du phénomène des tueurs en série.)

      Écoutez! Un tueur en série est une chose, l’auteur d’une tuerie en est une autre.
      Le premier est avant tout un psychopathe alors que le deuxième est souvent et surtout un désespéré
      Pour le reste
      Une chose est sure! Des athées ( des agnostiques, des non pratiquants, des laïcs) commettent tout autant sinon plus des tueries que celles que vous reprochez ( entre les lignes ) à des présumés chrétiens

      Si le facteur religieux est clairement avoué dans le cas des musulmans je ne vois où, comment ou pourquoi, il existerait un facteur religieux déclencheur conduisant de présument chrétiens à la tuerie ou au massacre

      La principale cause ( sinon la seule ) des tueries en occident ( incluant celles perpétrées par les Fabrikant, les Gill, les Lépine ( tous de culture étrangère en passant ) comme ici au Canada, ou les tueries découlant du crime organisée ou des gang de rues ( comme à Toronto deux fois depuis quelques mois) tient bien plus dans la violence débridée, véhiculée dans les jeux vidéo, au cinéma et dans certaines chansons ( rap) ainsi qu’a la disparition des repères moraux partagés dans une population et qui assume la cohésion dans une société ( comme ce fut le cas à Colombine High School ) ; qu’à n’importe quoi d’autre. Il y a bien sur les cas de désespoir résultant de la perte d’un être cher, de la séparation d’un couple, de la perte d’un emploi ou d’une faillite personnelle etc. Toutes les fois que de tels cas se produisent, aucun facteur religieux ne semble jouer un rôle préalable dans la mise en place du processus conduisant aux gestes insensées posés par les responsables
      Reste les détractés. ( selon moi ils le sont tous ). Nous pourrions dire ( en parlant d’eux) que les tueries de notre époques ( car il y en a déjà eu quelque autres avant) sont avant tout le résultat du foisonnement d’éléments perturbateurs tels que ceux décrit plus haut qui ont pu conduit certains individus au profil psychologique fragile, au délire paranoiaque et au sentiment de persécution qui ont conduit à leur folie destructrice

      Il y a eu bien sur le cas plus nébuleux d’Oklahoma city ( McVeigh et Nichols ) Ce que l’on comprend de cette tuerie tient bien plus à la lutte armée ( les deux étaient miliciens) dans le cadre d’une guerre civile contre un gouvernement beaucoup trop centralisateur et contrôlant a leur goût ( ici je ne débat pas du bien fondé ou non de leurs motivations ) qu’à une incitation à tuer tout le monde parce que les coupables auraient été ( présument) des chrétiens protestants.
      Ne reste plus que l’islam ( que je le soulignais précédemment et dans mon message précédent ) comme réel facteur religieux pouvant conduire un individu à poser des gestes insensés et ce, sans se sentir responsable de tous les malheurs et des toutes les souffrances qu’ils causent aux victimes, aux proches, aux parents, aux amis et dans la société en général ( par la terreur que les tuerie engendrent ( Le musulman est déresponsabilisé de ses actes ( selon le Coran) quand les gestes qu’il pose le sont clairement dans le cadre de la lutte armée au nom d’Allah.

      Conclusion!
      Ce sera toujours impossible de prévenir les tueries en occident ( qui deviendront sans doute de plus en plus fréquentes vu le type de société morcelée, anonyme et décadente telles que celles dans laquelle nous vivons depuis une quarantaine d’année)

      Ne reste plus que deux solutions. ( pas facile )
      Primo! Tout le monde s’arme de telle sorte le premier cinglé qui paraitra aura toute les chances de se retrouver avec une balle dans la tête avant de tuer tout le monde. De cette façon même une personne de petite taille imposera le respect à n’importe quelle armoire à glace qu’il rencontrera
      Secondo ! Mettre au ban l’islam et interdire du même coup la venue de musulmans dans nos pays ce qui réduira d’autant le risque de massacre et d’attentat perpétré dans le cadre du Jihad
      Petite note en passant qu’en faisant le procès de l’islam je ne prétend pas que tous les musulmans sont des assassins.

      Voici ma prétention sur le sujet
      « Ce ne sont pas tous les musulmans qui sont des criminels et qui mentent , haïssent et tuent aveuglément l’infidèle. Par contre tous croient en Allah qui leur demande expressément de le faire, Ce qui force un constat.
      Les musulmans qui désirent être parmi les meilleurs et qui sont parmi les plus pieux d’entre eux, sont tous des assassins et des terroristes en puissance. »
      A.G.

      Il y aurait bien une troisième voie a suivre plutôt que celles des armes et du bannissement ; Elle porte le nom de civilisation. Mais là encore avant de suivre celle-ci il faudrait définir ce qu’elle représente et que tout le monde s’entende sur les sacrifices et les compromis à faire avant de s’y engager. Je peux vous assurer qu’il faudrait une solide remise en question, des valeurs futiles et des jugements arbitraire qui pullulent un peu partout et auxquels s’accrochent la grande majorité des gens (pour donner un sens à leur existence ) avant de voir le bouton de cette civilisation éclore à nouveau

      A. Guilbert

    • Il faudrait commencer par modifier tout le fonctionnement de la société actuel. C’est un problème bien large qui finit par détraquer des personnes au point qu’elles commettent de telles horreurs.

      On ne mise que sur l’économie, l’accumulation, la richesse, l’ambition, l’orgueil, l’image. Quand miserons-nous sur l’humain? Le bien-être et le bonheur passent après l’économie, comme s’ils en dépendaient entièrement.

      Il y aura toujours des drames mais, comme vous dites, leur fréquence fait peur aujourd’hui.

      Michel Kote

    • Pour ceux qui croient que “C’EST LA FAUTE DES ARMES À FEU”. Vous avez raison, si Guy Turcotte a tué ses enfants…C’est la faute des couteaux et il faut bannir ceux-ci!

      P.S Ce malade aurait pu faire comme Timothy McVeight et utiliser de l’engrais chimique pour fabriquer une bombe et ainsi tuer une centaine de personnes dans cette même salle de cinéma!

      Gilles Tremblay

    • @lefranc

      21 juillet 2012
      09h50

      Vous avez mon appui…Le Canada exerce un contrôle sur les armes à feu juste, équitable et suffisant. De toute façon, cela fait 30 ans au moins que pour acheter une arme de chasse, l’acheteur doit posséder une carte délivrée et approuvée par la police (Fédéral mais administré par le Québec) …Je ne suis pas sur Madame Lortie que vous êtes au courant de ce fait?

    • Oups ma signature…

      Gilles Tremblay

    • En Suisse, quasiment tous les hommes ont une carabine très puissante dans la maison, suite à leur service militaire.

      On compte une tuerie en Suisse dans les 50 dernieres années, en 2001, au Parlement.

      Au pro rata vs les USA, une tuerie aux 50ans dans un pays de 8 millions = 43 tueries en 50 ans dans un pays de 350 millions.

      Bon ce n’est pas une logique à appliquer nécéssairement, parce que chaque cas est unique est donc pas de corrélation, mais ca met quand meme en perspective.

      Si on veut comparer les USA a d’autres pays, faudrait plutot les comparer a l’Europe entiere, vu que les deux arrivent a peu pres chacun a 350 millions de population.

      Je nai pas les chiffres, mais il m’est d’avis que les USA sont beaucoup moins isolés a ce niveau que nous serions portés a croire initialement.

      Francois Vachon

    • Puisqu’il est ridicule, insensé et surtout impossible d’essayer d’enlever les armes en circulation la seule chose que l’on peut et doit faire

      NE PAS EN PARLER!

      Aucun nom, aucune image, aucun détails RIEN sauf peut être pour les victimes.

      Ces minables (tueurs) ne sont que des minables qui veulent de la publicité.

      En passant combien d’entre vous (nous) avez chercher a avoir des détails???

      Lorenzo Di Marco

    • Maintenant pour repondre a la question de MCL: “quoi faire?”

      A mon avis, revoir le film “Fight Club” serait une premiere piste.

      On dirait que plusieurs jeunes hommes (entre 15 et 35, mettons) ont un méchant mal de vivre.

      Peut etre ce “mal de vivre” a toujours ete là? et qu’aujourd’hui, avec les “outils” hyper puissants, ils peuvent causer les dommages que l’on voit.

      Je ne trouve pas de citations sur internet, mais je me souviens que ma grand-mère a deja dit que “dans le temps”, quand il y avait plusieurs naissances des garcons, les gens disaient que “l’on pouvait prevoir une guerre”

      Ce serait donc “l’effet lemming”? Quand il y en a trop, ils se jettent en bas d’une falaise…

      Ok c’est n’importe quoi, mais a un moment donné on ne sait plus quoi penser.

      Chose certaine: “guns don’t kill people, people kill people”, alors ne pas regarder du côté des armes a feu. On se souvient tres bien du fou en Chine l’an dernier qui est entré dans une garderie avec un couteau et s’est mis a sabrer a gauche et a droite.

      Il ne faut pas partir en fou contre ceux qui ont une petite carabine pour tirer des lièvres.

      Des lièvres “bio”, bien sur.

      Francois Vachon

    • J’ai bien peur qu’on ne pourra malheureusement jamais enrayer ce fléau

      Mais je pense qu’un contrôle plus strict de armes à feu et une Loi interdisant aux médias de diffuser l’identité des tueurs pourrait favoriser une diminution de ces incidents. La facilité de procurer des armes et la « gloire instantanée » sont peut-être des facilitateurs pour ces détraqués.

      Pauvres familles, ça doit tellement être difficile

      Marc Lachance

    • @marieflore

      20 juillet 2012
      12h34

      “Semblerais que ce genre de crime a des racines dans la culture religieuse de tendance protestante et ses multiples derives….”

      Vous oubliez la tuerie de polytechnique (Culture musulmane dans un pays de culture Catholique) ainsi que Dawson (pas sur que le gars était protestant)…Pas fort votre raisonnement!

      Gilles Tremblay

    • @ D cormier
      Je ne faisais que répondre à M.A. Patenaude qui lui prône l’interdiction des armes à feux, qui se questionne sur l’utilité des armes à feux en 2012.

      J’hais les gros camions bruyant, devrait-on interdire les gros camions bruyant?

      Des millions de canadien utilise une arme à feux, c’est une réalité que ne semble pas comprendre monsieur Patenaude, et il voudrait, il souhaiterait nous voir interdire d’utiliser, voir posséder une arme à feux sous prétexte que lui et bien d’autre personne n’en utilise pas.

      Les québécois sont déjà sur contrôlé, fiché et restreint sur le sujet des armes, je ne vois aucun inconvénient à ça, c’est bien normal qu’il y ait des contrôles, mais si on écouterait tous les ayatollahs de la rectitude, de leurs rectitude, les droits et libertés des un serait fortement brimés par les autres, les plus que parfaits.

      Une interdiction comme le prône monsieur Patenaude est totalement futile et inutile, le marché noir regorge d’arme à feux non déclarés.

      Interdire les armes à feux ne ferait que transformer des honnêtes citoyens en criminel.

      Voulez vous vivre dans un pays contrôlé par des ayatollahs?

      Danny Mansour

    • “En parler est le premier pas vers la guérison.” C’est ce qu’on dit lors d’une dépression. Hors, ces tueries sont des symptomes de la grande Déprime que notre société vit. Il faut en parler mais autrement. Pas avec le but de faire sensation, mais dans le but de se guérir.

      Alain Lajoie

    • mon commentaire du 20 juillet

      “devrait-on au contraire permettre tout le monde d’etre arme avec au moins une arme de poing? avez-vous remarquez qu’avec la police, il n’a pas tire car eux aussi etait arme?”

      et ben, j’avais raison. la vente d’arme au Colorado est en forte hausse.

      Gerard Lamarche

    • Des événements comme celui-là représentent une manne inespérée pour les médias et les publicitaires. Alors, nous sommes bien loin du jour où nous ne consacrerons qu’un entre-filet à ces tragédies.
      Et le public veut voir, savoir, où, comment, pourquoi… Alors c’est le média qui en montrera le plus qui sortira gagnant et le tueur verra sa tête de taré sur toutes les “unes” des journaux et accédera ainsi à la postérité, aura sa page sur Wikipédia et joindra les rangs des tueurs en série les plus célèbres. Il sera enfin apprécié à sa “juste valeur”…

      Claude Ledoux, Montréal

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité