Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 1 juillet 2012 | Mise en ligne à 9h03 | Commenter Commentaires (12)

    Bon appétit

    Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    mad

    Photo Marie-Claude Lortie, La Presse.

    COPENHAGUE — En danois, “nourriture” se dit “mad”. C’est pourquoi la rencontre qui se tient à Copenhague aujourd’hui et demain s’appelle le Mad Symposium. Cela dit, la salle est rempli de gens assez fous merci. Des chefs, des pêcheurs, des restaurateurs, des producteurs, des auteurs… Tous fous d’alimentation.

    Organisée par le grand René Redzepi, chef et surtout pilote de l’équipe de l’immensément réputé restaurant Noma, cette rencontre se tient dans un champ, sur une île, aux abords de Copenhague. Au loin, on aperçoit l’Opéra, les bateaux, la fameuse Petite sirène. Le but de l’exercice: réunir  des gens qui se préoccupent d’alimentation dans un contexte franchissant la frontière traditionnelle entre la cuisine et le reste de l’espace public, politique. On y parle donc autant d’écologie que de production alimentaire, autant de pêche aux oursins que des dangers des légendes urbaines alimentaires. On y parle de durabilité, d’environnement, de développement humain.

    Le thème cette année: l’appétit. Cet appétit qui, a rappelé le journaliste danois et conférencier Tor Nørretranders, est le moteur de toute notre relation avec la nature. C’est l’appétit qui nous porte à chercher dans la nature, ce “gentil jardin”, ce qu’on veut manger. C’est lui qui nous a mené, depuis 10 000 ans, à vouloir contrôler la nature pour mieux obtenir nos ressources de subsistance. Une relation qui doit changer, a dit le conférencier.

    Saviez-vous que 60 % des calories que l’on consomme viennent de quatre ingrédients ? Le blé, les pommes de terre, le riz et le maïs. Peut-être est-il temps de diversifier un peu…. Intéressant que cette réflexion se fasse ici, à Copenhague, où, depuis que je suis arrivée, j’ai mangé des algues, du lychen, des feuilles d’arbres, des fleurs  et des épines de conifère…

    À suivre.

    fleurs de sureau

    Glace et fleur de sureau chez Relæ. Photo Marie-Claude Lortie, La Presse

    fleurs noma

    Fleurs à tremper dans une sauce au pollen de rose, chez Noma. Photo Marie-Claude Lortie, La Presse

    branche noma

    Assiette chez Noma… Photo Marie-Claude Lortie, La Presse.

    lychen

    Lychen frit chez Noma. Photo Marie-Claude Lortie, La Presse.

    pierres

    Pierres comestibles chez Géranium…. (ok, ce ne sont pas des vraies, c’est de la glace à la poire….) Photo Marie-Claude Lortie, La Presse.


    • Fort intéressant Mme Lortie! J’espère que vous nous ferez part des discussions qui ont eu lieu et aussi, partagez-nous d’autre photos svp!

    • M. Jobin

    • J’ai déjà mangé du lichen cru en Gaspésie. Bof. Peut-être avec quelques épices. Sinon, je vais laisser ça aux caribous. ;-)

      J’ai lu récemment que la moitié de la bouffe qui entre dans un resto se retrouve dans les poubelles. Est-ce que vos amis chefs-écolos en parlent ?

      Alain Lajoie

    • Deux petites questions existentielles: 1. Tout cela est très joli mais est-ce que c’est bon? 2. Et les personnes allergiques aux plantes, qu’est-ce qu’on leur sert?

    • Oups… J’ai oublié de signer: R. Ducharme :)

    • Depuis 2 ans, nous ne plantons que des fleurs comestibles dans nos potées et nos boites à fleurs. Nous utilisons aussi les feuilles de pissenlit en salade et les fleurs pour faire une délicieuse liqueur.
      Les boutons de marguerite remplacent avantageusement les câpres, les feuilles de vignes sauvages sont franchement meilleures que celle que nous achetons en pot. Avec les fleurs d’hémérocales et les pétales de monardes et de roses, nos assiettes sont souvent très fleuries et en plus, c’est très très bon. Aucun pesticide bien sûr.
      C. Tassé

    • Intéressant!
      Une suggestion, un petit atelier avec vos collègues photographes serait le bienvenus, ça aurais l’air encore plus appétissant.
      F. Laprée

    • La semaine dernière, une maman marmotte et ses quatre petits poisons ont détruit ma plate-bande. Sûr qu’ils prendraient leur pied à bouffer des fleurs à tremper dans une sauce au pollen de rose.

      R. Cardinal

    • Je connais tres bien le Danemark, je m’y rend souvent pour le travail

      Pour qu’on se sente moins comme de la schnoutte ici a Montreal, vu que tout est rose ailleurs, informez dont vos lecteurs de:

      - hors Copenhague, on mange tres mal. Des patates et de la viande appretee a la sauce trop sucree. Pour manger “ok”, il faut trouver un thai ou des pita poulet.
      - le danois moyen est raciste. pas pour en faire des lynchages… mais disons qu’en premier il y a les danois de souche, pis il y a le reste. taux d’immigration 5 x inferieur a celui du Canada
      - Vous qui etes l’auto-proclamee defenderesse des femmes, parlez du service militaire obligatoire pour les hommes seulement
      - les danois sont tres froids, pas particulierement accueillants. pas comme en Italie, France ou Espagne, endroits touristiques auxquels nous sommes habitues – “bien sur, les canadiens, entrez prendre un verre – nous avons visite le Quebec l’
      an dernier, c’etait super sympa!”. Pas de ca au Danemark. C’est plutot: “Hello! I’m Canadian!”. reponse: “…”

      Tres interessant votre reportage de bouffe, mais vu que vous faites toujours des mentions de societe, n’oubliez pas de mentionner les 2 cotes de la medaille. Quoique la rigueur journalistique n’est pas votre fort.

      Vos sujets de blogues m’interessent toujours, mais je me retrouve en cri*** a chaque fois je que je vous lis. Exactement le contraire de “Alain Lajoie gl000001″. Nous sommes surement nes le meme jour a la meme heure lui et moi.

      Francois Vachon

    • @f_vachon
      Je préfère voir le bon coté de la vie. Mais parfois, ça m’arrive d’être à l’envers des gens. Retrouvez les sujets sur Hunger Games !!
      Pour les articles de Madame Lortie, lorsqu’elle parle de bouffe à Copenhague, elle ne parle pas de bouffe hors-Copenhague. Il ne faut pas tout complexifier dans la vie. Quelqu’un sera là pour donner l’avis contraire, s’il y a lieu.

      Je suis né un vendredi 13, un soir de pleine lune ;-)

      Alain Lajoie

    • N’en déplaise @Tontontibouki, je trouve vos photos très réussies. Merci!

      @f_vachon, pas été capable de vous retenir d’envoyer une petite vacherie à travers un texte somme toute assez intéressant au départ… Ça vous rend au final très peu crédible. Dommage!

      Nicholas Ninousy, qui n’a pas peur de donner son nom au complet!

    • Ninousky!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité