Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 20 juin 2012 | Mise en ligne à 16h10 | Commenter Commentaires (12)

    Blogue génial sur une cafétéria scolaire

    Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés. Merci.

    Capture d’écran 2012-06-20 à 15.50.21

    Martha Payne. Photo AP

    Comme des centaines de milliers de personnes sur le globe, j’adore ce blogue.

    Ce blogue qui a fait beaucoup parler de lui la semaine dernière.

    Il s’agit d’une jeune écolière écossaise. Neuf ans. Martha Payne. Qui a décidé avec l’aide de son papa, de parler de la cafétéria de son école. Tous les jours, elle prend une photo du repas et la met en ligne, avec commentaires et appréciations notées. Allez jeter un coup d’oeil, c’est hilarant. Il y a même une case: “nom de cheveux trouvés dans l’assiette”.

    Le site sert aussi à récolter de l’argent pour une cafétéria scolaire au Malawi.

    La semaine dernière, la direction de l’école a voulu la faire taire et lui a demandé d’arrêter. Pourquoi ? Parce que les photos sont pas mal déprimantes. Dire que l’école ne paraît pas sous son jour le plus glorieux serait une façon d’entrer en matière… La réaction a été immédiate. “Laissez Martha s’exprimer”, ont clamé ses fans.  Même Jamie Oliver, le chef britannique qui se bat pour une amélioration de la qualité de la nourriture servie dans les écoles britanniques s’en est mêlé.

    Je trouve ce blogue formidable et j’espère que des écoliers québécois auront le courage de faire la même chose.


    • J’ai justement découvert ce blogue ce matin, une petite merveille de blogue. On a rien à envier à l’Écosse côté bouffe d’école. Ils sont forts sur les quelques grains de maïs dans le fond de l’assiette, cela m’a fait rire. J’ai beaucoup aimé ce blogue. À voir ! D. Bernier

    • HIHIHI. Vous en étiez à bloguer sur la bouffe, ensuite les étudiants.
      Maintenant, les étudiants et la bouffe.

      Bravo, belle intégration.

      L. Trépanier
      Montréal

    • Réconfortant ! On ne peut plus cacher grand chose aujourd’hui grâce à internet ! Quelque chose me dit que cette école où les photos de repas si peu alléchants jusqu’à maintenant deviendront semblables à celles qu’on peut admirer dans les livres de cuisine. Peut-être que j’exagère un tout petit peu, mais j’ai une certitude, le brocoli sera d’un plus beau vert.

      M-D Turcotte

    • Il y a 9 ans, des parents de Beresford, Nouveau-Brunswick, ont mis la compagnie privée qui gérait la cafétéria de leur école dehors, embauchés une vraie cuisinière-gérante: les profits générés (entre 4 000 et 8 000 dollars) vont directement à l’école, la bouffe est meilleure (ça ne pouvait être pire…) et la fréquentation a doublée. Avec pas de frites, de chips, de boissons gazeuses ou de jus hyper-sucrés….

    • ”Je trouve ce blogue formidable et j’espère que des écoliers québécois auront le courage de faire la même chose.”

      Faire la même chose?? Pourquoi? Pour que vos petits chéris aient des repas 5 services à $4.25?? Un verre de vin avec ça?

      Daniel St-Laurent

    • En voulant taire son blogue, la direction de l’école lui a fourni un tremplin sur la scene internationale.

      Bravo a la direction qui, n’ayant rien compris a la portée de l’internet, vient d’apprendre une bonne lecon sur la censure.

      Jonathan Miville

    • Une petite fille qui veut bien manger. Bravo.

      L’autre jour, je m’arrête dans un marché d’alimentation dans une petite ville. Il devait être midi, midi et quart. Il y avait une longue file d’ados en train de payer de la nourriture achetée au comptoir des mets-minute. Beaucoup de pointes de pizza, de poutine, de sous-marins au salami, de grosses frites-sauce, etc.

      Lorsque mon tour de payer arrive, les jeunes sont tous partis. Je fais une remarque à la caissière sur le nombre impressionnant de jeunes clients. Sa réponse arrive, étonnante: «La polyvalente n’est pas loin d’ici. Depuis qu’à la cafétéria de l’école on a pris le «virage santé», les jeunes ne trouvent plus ce qu’ils aiment manger alors ils viennent ici. Et au petit «fast food» un peu plus loin à droite en sortant. regardez et vous verrez. C’est plein.»

      Conclusion sous forme d’un vieux proverbe:«On peut amener le cheval à la rivière mais on ne peut le forcer à boire».

      Mais cette petite Martha a de l’avenir. Espérons juste qu’elle ne va pas virer en une sorte d’égérie de la CLAC version «British».

      J-F. Couture.

    • Ce n’est pas la direction de l’école qui a voulu faire taire cette fillette. C’est plutôt la direction du “Conseil scolaire” – Ou Commission scolaire d’Argyll and Bute.

      Le papa de Martha avait bien expliqué le 14 juin que la direction de l’école avait toujours offert sa plus entière collaboration.
      http://neverseconds.blogspot.co.uk/2012/06/goodbye.html

      Au moment d’écrire ces lignes, Martha a amassé £96337.96. Ça représente 154514.61 dollars canadiens, au taux de change courant (21 juin).

      Son objectif était de £7000, ce qui devait suffire à construire la cuisine d’une école du Malawi. Je suis ça depuis plusieurs jours et le rythme des rentrées d’argent a ralenti.

      Mais puisque ce blogue-ci jouit d’une plus grande visibilité que le mien, je ne doute pas que les dons en provenance du Québec vont maintenant exploser!

      Warren Peace

    • on peut parler , avec nos “club du petit dejeuner” , quand c’est rendu que des parents sont asser ineptes pour qu’une companie fasse de la pub sur notre dos ….”coca-cola participe depuis 12 ans a nourrir des dizaines de milliers de petits quebecois”

      j’ai honte

      tom bombal mtl

    • rien_de_grave

      Merci pour votre contribution si positive.

      Continuons à servir des pogos et de la salade de chou teinte en vert à nos enfants, avec du Kik Cola et des Joe Louis? Faudrait pas qu’ils mangent comme les chochialich du Plateau, c’est ça?

      C’est mieux?

      Bien manger c’est snob? Un trip de riche? Ou une façon de dépenser son budget bouffe intelligemment?

      *Soupir*

      A. Binette

    • Drôle, je ne crois pas que je mangerais de mon plein gré ce qu’il y a dsur les photos des assiettes à moins d’être mal pris comme ces jeunes écoliers. Cela dit, si on prenait à chaque jour une photo de notre assiette de souper, serait-elle toujours alléchante et équilibrée? Et on ne parle pas de nos lunch à nous. Ceux des enfants sont souvent corrects mais les nôtres?

      Quand mes enfants mangent à la caféteria de l’école, je dois offrir mieux au souper pour équilibrer un peu. Il est difficile d’offrir jour après jour 3 repas par jour équilibrés en tenant compte des goûts et contraintes (allergies pour les uns, temps pour les autres) de chacun.

      @jeanfrancoiscouture
      J’ai une ligne de clients juste à côté d’une école privée secondaire de Québec. Une école située dans un milieu très aisé. Dès le secondaire 2, les élèves ont droit de sortir de la cours d’école. Ils accourent au dépanneurs et à la petite épicerie proche pour le diner. il n’est pas rare de voir les jeunes marcher sur le trottoir avec un 2 litres de 7Up et un sac de chips BBQ qu’ils se partagent. Ça me fait toujours rire parce que les parents pensent qu’ils payent un diner équilibré aux kids…

      @belettechinoise
      Bien manger est une nécessité pour les adultes, pas un trip de riches ou de pauvres. Mais dépenser son argent pour des cochonneries, ça c’est un trip d’enfants de riches… ;-)

      D. Guilbeault

    • La direction du “Conseil scolaire” avait demandé à Martha Payne de cesser son blogue car les aliments photographiés ne représentaient pas l’ensemble de ce qui composait les repas offerts. Qui dit vrai?

      J’ai découvert un traiteur près de chez moi offrant à bas prix des repas absolument savoureux et santé. Je m’étonnais du bas prix (quand congelé= 50%) jusqu’à ce que je découvre que Les Soeurs Gourmandes –italo-québécoises– fournissaient les repas du midi à cinq ou six écoles du quartier et des environs. Je suppose que les repas en trop nous sont refilés. Comme quoi, il y a des enfants de la CSDM qui mangent très bien pour pas cher.

      Y Labonté

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité