Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 2 juin 2012 | Mise en ligne à 11h17 | Commenter Commentaires (98)

    Calme ? Quel calme ?

    Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés.

    Capture d’écran 2012-06-02 à 11.15.37

    Michelle Courchesne. Photo Presse Canadienne.

    Avez-vous lu ces commentaires de Michelle Courchesne ?

    La ministre de l’Éducation croit que la loi 78 a “calmé le jeu”.

    Oui, vous avez bien lu.

    Sur quelle planète peut-elle se trouver pour écrire une chose pareille ?

    Pas à Montréal en tout cas, c’est clair.

    Mme Courchesne, voici d’où elle vient cette impression que la situation est plus calme.

    Votre loi, critiquée par l’ONU et Amnesty International,  a outré tellement de gens, incluant des avocats, des grands-parents, des pro-hausse de frais de scolarité, que la foule qui manifeste maintenant à Montréal, soir après soir, est beaucoup plus vaste et diversifiée qu’avant la loi. Ainsi, on n’a pas le concentré d’étudiants écoeurés et durs de Victoriaville ou du Palais des congrès, on a des familles entières qui manifestent. C’est sûr que vu ce loin, ça parait plus calme. Mais il y a toujours autant de radicaux. Juste beaucoup, beaucoup plus de modérés dans les rues pour montrer que les contestataires sont encore et plus que jamais majoritairement pacifiques.

    Quand mes voisins de NDG, un comté qui vote libéral élection après élection, sortent dans les rues soir après soir avec leurs casseroles, ça ne veut pas dire que le jeu a été calmé.


    • Des loi 78, ça l`existe partout en Occident et plus sévère que la nôtre encore. L`ONU, Amnesty et les avocats sont dans le champ comme d`habitude. Et quoi, faudrait donner aux étudiants tout ce qu`ils demandent pour qu`ils arrêtent de faire du grabuge ? Voyons ça pas de bon sens. N`importe quel syndicat, ou autres organisations qui sont pas content d`une décision gouvernementale aurait juste à faire du grabuge pour faire reculer le gouvernement. C`est pas la tyrannie ici encore. S`ils sont pas content, ils ont juste à aller voter au prochaine élection. Mais malheur pour eux, la majorité de la population est avec le gouvernement.

      George Larimé

    • Les Libéraux sont vraiment déconnectés de la population, du haut de leur Tour d’Ivoire.
      Et Charest qui demande ¨¨de ne pas nuire aux Québécois¨¨
      Entre vous et moi, qui nuit aux Québecois?

      Je ne peux même plus le voir en photo tellement il me donne des haut le coeur.

      Ce qui m’effraie le plus, est qu’il risque de gagner les prochaines élections, tellement le choix alternatif est nul.

      L. Trépanier
      Montréal

    • Je pense que pour elle, du moment que ce n’est pas Victoriaville chaque soir et que les gens préfèrent cogner sur des casseroles plutôt que de casser des vitres ou jeter des pierres, c’est “plus calme”. Elle veut dire que les manifs se déroulent dans le calme relatif post-Victoriaville.

      Le vrai scandale c’est que ce genre de déclaration invite justement les manifestants à lui prouver le contraire. Vraiment pas winner comme stratégie de communication.

      M. P.A. Paquin

    • Il y a moins de casse, donc moins de pression. Les casseroles on calmé le jeux et on permit la dernière ronde de négos, mais elles ne sont plus suffisante.

      La perturbation économique reste encore l’outil le plus efficace. Bonjour Grand Prix et autres festivals.

      M.A. Patenaude

    • Deux choses :

      1. Charest et ses faire-valoirs utilisent tous la même technique qui consiste a répéter à outrance une énormité pour qu’elle finisse pas devenir une vérité. Ils ont vu ça à la télé américaine.

      2. Courchesne ne semble pas sortir du bunker très souvent, tout le monde est déconnecté de la réalité là-dedans ; s’ils sortent du bunker pour prendre l’air, ils ne vont certainement pas à Montréal le soir (probablement de peur de se faire harceler par les terroristes que sont les gens qui manient aisément la casserole).

      Guillaume Mathieu

    • Bonjour Mamade Lortie
      Madame Courchesne est la nouvelle reine de ces marionnettes kamikazes que Don Charest aiment bien envoyer au front pour faire le sale bouleau et rouler les citoyens dans la farine en prétendant que TOUT est CALME, pendant qu’il gambade d’une soirée mondaine à une autre pour «attirer» (sic) des investisseurs avec lesquels il concocte une braderie de nos ressources naturelles !
      Fournier, Hamad, Dutil, James, Lessard, Bachand, Gignac, MacMillan et, bien sûr, le «king» Dubuc: belle collection de pantins dont l’incompétence est inversement proportionnelle à leur désir de servir (sic) Don Charest !
      La preuve que tout est calme ?
      Fournier qui dit une chose et son contraire entre deux soupirs, qui se fait contredire par son boss et qui fait rire de lui par la confrérie des avocats …
      Hamad, «pas de problèmes avec nos infrastructures»…(pas pour rien que Don Charest l’a déménagé dans un ministère où il serait moins nuisible à la cause)
      Yolande James, « tout est calme et pas de problèmes avec les CPE ni avec des soupers à 500.$»…
      Bachand, « tout est calme et pas de problèmes avec les critiques du VG dans ses pirouettes comptables»
      Lessard, «tout est calme et pas de problèmes avec la mafia qui monopolise les infrastructures dans les municipalités, ni avec des Maires magouilleurs»
      Dubuc, «tout est calme , et pas de problèmes avec les CHSLD où les gens âgés sont traités comme des restants de société et un CHUM qui va coûter 3 bras au lieu de deux jambes…
      Quand je pense qu’il y a encore des gens qui veulent voter pour cette bande d’incompétents, et même si je suis POUR le respect de la démocratie, force est d’admettre qu’il y a des brebis sourdes et aveugles qui n’ont aucun respect d’eux-mêmes !
      Robert Alarie

    • Elle devrait sortir de son bunker des fois.
      Plus calme, à Montréal depuis 1 semaine peut-être, mais les feux de joie sur St-Denis, c’était après la loi 78.

      Et à Québec, les policiers s’amusent à faire des raffles dans les manifs comme celle très arbitraire du 31 mai:
      “Plusieurs arrestations ont été effectuées près de la côte Sainte-Geneviève et au moins deux personnes ont été blessées. L’auteur de ses lignes a même été frappé au bras et projeté violemment au sol à deux reprises. Rien ne laissait présager l’apparition des casques et des matraques. Les manifestants avaient choisi de remonter la côte d’Abraham à contresens. Aucun incident ni aucun acte de vandalisme n’avait eu lieu à ce moment.”
      “Les autorités ont pris le groupe de plus d’un millier de personnes en sandwich, à l’avant et à l’arrière, entre le mur et les immeubles. Pris au piège plusieurs n’ont pu fuir à temps.”
      Et surtout, surtout:
      “Les policiers ont cassé des bouteilles pour faire peur à la foule.”
      WTF comme on dit!

      C’est dans Le Journal de Québec cet article… Pas sur un flyer anarchiste on s’entend!
      http://www.journaldequebec.com/2012/05/31/jamais-deux-sans-trois

      Alors pour le calme, ministre, on repassera.

    • M.Ménard

    • Je pense que les manifestations d’avant la Loi 78 été pire. Les anarchistes radicaux menaient le bal , presque tout le monde était masqué et il y avait toujours de la casse. Depuis la loi, les manifestations sont devenue des fêtes de rue quotidiens pour les gens qui s’ennuient et il y a moins de masque, donc moins de casse.

      - Sébastien Paquin

    • Ce n’est pas parce que de nombreuses personnes et des organisations sont outrées qu’ils ont raison. Ce sera aux tribunaux de nous dire quels articles de cette loi spéciale ne sont pas valides.

      Personne d’autres.

      Depuis l’adoption de la loi 78, le « mouvement » des casseroles a permis de civiliser la rue. Le Gouvernement n’avait certainement pas prévu cela. Néanmoins, c’est plus calme et il y’a moins de jeunes manifestants à Montréal.

      L’été devrait être relativement calme. Les porte-paroles des Associations s’enlisent en disant n’importe quoi et son contraire. De plus, le meilleur (LBB) vient de quitter. C’est le seul que la population appréciait vraiment.

      B.Guérard

    • MCL: À force de les déchirer, ça doit commencer à vous coûter cher en chemises!
      Nuance – Mme Courchesne n’a rien écrit. Dixit Denis Lessard:

      ….«Depuis que la loi est là, on constate que les manifestations sont pacifiques» (Mme Courchesne)……

      Donc le droit de manifester ce qui sert aux opposants de la loi d’exception 78, est encore bien respecté. En autant que les manifestants se comportent de façon à respecter les autres.

      …«[Les observateurs] ont manifesté leurs inquiétudes, laisse tomber la ministre. Mais je répète haut et fort que le droit de manifester au Québec demeure. On va toujours respecter ce droit, ce qu’on demande, c’est que ce soit fait de façon pacifique et sécuritaire!»….

      Si les gens de NDG décident de manifester de façon pacifique, c’est leurs droits. Je suis bien content qu’une partie de la population démontre son support. En autant qu’ils respectent le droit des autres. Donc le gouvernement est conséquent. Mais je me demande, si jamais une partie de la majorité silencieuse décidait de manifester CONTRE la position des étudiants en ‘grève’, est-ce que les gens de la CLASSE les laisserait faire de façon pacifique? À la lumière de l’intimidation décriée pas les étudiants qui ont retourné poursuivre leurs études, pas si sûr….

      …La critique de deux observateurs des Nations unies cette semaine ne l’a pas irritée. «L’ONU peut légitimement se prononcer, mais quand on regarde la loi, un avis de huit heures pour la tenue d’une manifestation, qu’on compare à ce qui se passe dans d’autres grandes villes, la loi 78 n’est pas exagérée», observe Mme Courchesne…..

      En fait, je me tape un peu de ce que l’ONU puisse penser. Elle devrait se concentrer sur les évènements en Syrie, l’ONU. En fait, pourquoi déjà a-t’elle été passée, cette loi? Evidemment, quand on pense à ce qui ce passe dans d’autres villes qui demandent au moins 20 jours d’avis, on ne peut pas se comparer. Tellement anti-démocratique cette loi-là!!!!

      MCL, pourquoi ne discutez-vous pas des raisons qui ont fait achopper les dernières négotiations? Pourquoi ne pas analyser les propositions des étudiants, pour voir si elles faisaient du sens pour la population (pas seulement un petit groupe d’étudiants)?

      Pourquoi ne pas discuter des menaces de la CLASSE pour virer Montréal sans dessus-de-sous durant les divers festivals, en commençant par le Grand Prix? Des farces, je suppose? Pourquoi ne pas discuter de l’intimidation faîte aux étudiants qui ont retourné poursuivre leurs études? Pourquoi ne pas discuter du rôle des syndicats dans ce rapport de force? Ou celui des professeurs?

      Je ne sais pas de quelle planète Mme Courchesne a tenu ses propos. C’est une position qui se défend, car depuis ceci les manifestations, à part une, furent pacifiques. Mais je me demande bien de quelle planète vous vous tenez pour observer ce conflit. Vous semblez avoir accès à un seul côté de la médaille. Dommage, votre crédibilité en prend un coup.

      R Deschambault

    • La capacité d’aveuglement volontaire du PLQ a de quoi rendre muet d’étonnement.

      Avez-vous vu, sur le blogue de Jean-François Lisée, l’interminable vidéo d’auto-gratification du Parti Libéral (ainsi que l’excellent pastiche qui en a été fait)?

      Non, la loi 78 n’a pas calmé le jeu, il faut être sérieusement déconnectée pour le croire. Les manifs ont peut-être l’air plus pacifique mais cela doit venir, j’imagine, de la diversification de la foule (pas que je trouve que ça soit très édifiant que les policiers n’hésitent pas à sortir le poivre et les gaz lacrymogène et les matraques pour les étudiants, mais j’imagine qu’ils hésitent davantage quand il y a des personnes âgées et des enfants dans la foule – j’espère en tout cas.)

      Car l’effet que la loi a eue ç’a été d’étendre le conflit. Juste hier soir dans l’autobus, j’ai vu plein de gens avec des carrés rouges, qui s’en allaient manifester, incluant des dames de 60-70 ans certain et d’autres gens qui n’étaient assurément pas des étudiants.

      Si la loi spéciale ne faisait qu’encadrer le retour en classe, prévoir des amandes raisonnables pour ceux qui usent de violence et encadrer les manifs en obligeant d’aviser la police dans un certain délai, pensez-vous que les avocats, pas les plus manifesteux on s’entend, auraient descendu dans la rue, en toge?? Que l’ONU et les organismes de surveillance de la démocratie s’entendraient pour la condamner, ainsi que la plupart des autorités en matière juridique? Il y a bien autre chose dans cette loi qui est commodément passé sous silence, même par le PLQ. Une personne peut avoir des amendes pour avoir encouragé les manifestations, pour avoir exprimé son soutien; les profs peuvent en avoir pour ne pas avoir encouragé les étudiants à assister aux cours. Ça s’appelle museler la presse et établir une punition pour délit d’opinion. C’est inacceptable dans une démocratie.
      S. Dufour

    • Sur quelle planète peut-elle bien se trouver, demandez-vous?
      Sur la même que celle où vit Gabriel Nadeau-Dubois qui a dit “On assassine la démocratie”, où encore celle où vit cette manifestante qui brandit une pancarte où on peut lire: “Négocier la hausse c’est négocier la couleur du cercueil de la démocratie”.
      Sur la même aussi où les plus stupides rumeurs de l’Internet sont prisent pour du cash par bon nombre de pro-carrés rouges, comme on a pu le constater avec l’affaire du sombre complot médiatique pour occulter la mort du manifestant-mystère martyr pour la cause.
      Sur la même planète où Richard Martineau se donne un mal fou à prouver à Danny Laferrière qu’il avait raison de dire qu’il vivait au-dessus de ses moyens intellectuels.
      Bien sûr c’est aussi celle où Jean Charest nous assure qu’il a les deux mais sur le volant, où Pauline Marois veut nous faire croire qu’elle a la stature d’un chef d’état, où Gérald Tremblay dort au gaz, où Amir Khadir…. etc, etc…
      Et pour ce qui est des critiques de l’ONU sur la loi 78, vous parlez bien du même organisme qui vient tout juste de nommer le grand démocrate Robert Mugabe ambassadeur pour le tourisme mondial? Wow, quelle crédibilité, j’en suis tout remué…

      Yves Lachance
      Montréal

    • Il est vrai que vous, personnellement (comme d’ailleurs la plupart des journalistes (1)), n’avez rien fait pour calmer le jeu. Cela vous empêche de voir que, depuis la loi 78:
      - le port de Montréal n’est plus bloqué.
      - les ponts ne sont plus bloqués.
      - l’entrée de l’Institut économique de Montréal n’est plus bloquée.
      - les entrées d’autres édifices publics ne sont plus bloquées.
      - les entrées de CEGEP ne sont plus bloquées, et ne le seraient pas, même s’il y avait cours.
      - il y a beaucoup moins de violence dans les manifestations, comme en font foi le faible nombre de grenades lacrymogènes et de balles de plastique lancées par la police.
      - il y a beaucoup moins de vitrines cassées durant les manifestations.

      Sur quelle planète vivez-vous, Mme Lortie, pour ne pas voir cela? Pour ne pas voir que faire sonner des casseroles, manifester en silence après avoir donné son itinéraire 8 heures à l’avance (comme l’ont fait des juristes), c’est beaucoup plus calme que ce que je viens de nommer plus haut?

      (1) Les 3 piliers du journalisme sont , selon Jon Stewart de Comedy Central: “sensationalism, conflict and laziness”.

      olivier Bamville

    • Continuez, continuez, vous et Michèle Ouimet, vous êtes des expertes pour attiser le feu, alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin!
      C’est vrai que c’est plus calme mais ça semble vous déplaire tellement, à toutes les deux, que vous cherchez toutes les petites bibites noires que vous pouvez trouver pour faire reprendre l’incendie qui couvait sous les braises.
      Comme je l’ai suggéré à votre collègue, de longues vacances vous feraient le plus grand bien! Dans des pays où les droits des gens sont RÉELLEMENT bafoués, là où le chômage pour les jeunes est énorme, là où la dictature existe.
      Ça ferait tellement du bien de vous voir écrire des chroniques où vous ne cherchez pas continuellement à mettre le trouble!
      S. Bergeron

    • depuis que les policiers ont arrêté 575 personnes en même temps beaucoup plus calme
      moins de casse
      pour le reste juste quelques milliers de péquistes ,chomeurs,bs et anarchistes qui sont dans les rues
      nous sommes plus où moins 8 millions pour le gouvernement et contre les anarchistes
      madame marois va payer un jour pour son carré rouge
      sa retraite arrive maximum 18 mois ……
      RDI et leur propagande pour le carré rouge ..pu capable
      nous devrions boycotter radio canada…..rouge foncé

      assez c’est assez

    • y.ruth

    • Je vous donne entièrement raison Mme Lortie… Lorsque soir après soir, dans un petit quartier tranquille de Longueuil, des dizaines de personnes se réunissent pour taper sur leurs casseroles… Le jeu est loin d’avoir été calmé par la loi 78.

      J’en profite Mme Lortie pour vous féliciter de la couverture que vous avez fait du conflit étudiant.

      Linda Bossé

    • Voici une 2e lettre de Michel Venne, directeur de l’INM, à ce sujet.

      Titrée “Les élections ne régleront rien”, la lettre commence ainsi:

      «En rompant les négociations avec les étudiants jeudi, le premier ministre Jean Charest invite les Québécois à choisir un camp et à en découdre aux prochaines élections. Outre le fait que cette situation crée un vide qui ouvre la porte à toutes les dérives au cours des prochaines semaines, cette invitation à être avec lui ou contre lui impose quelques remarques. Nous ne soulevons que celles qui touchent directement la question de la participation citoyenne au débat démocratique.»

      Les quatre points traités sont

      1. L’invitation à choisir son camp est néfaste pour le Québec
      2. En proposant de régler la question par des élections, le premier ministre s’en remet à une conception de la démocratie qui n’a aucun avenir dans une société complexe et diversifiée comme la nôtre
      3. Parmi les moyens dont disposent les citoyens pour participer à ce débat, les manifestations sont légitimes
      4. Des jeunes ont choisi de participer au débat démocratique sur une décision du gouvernement.

      Texte complet: http://inm.qc.ca/les-elections-ne-regleront-rien.html

      Y Labonté

    • Calme veux dire dans ce cas-ci moins violent et moins de casse et ça c’est indéniable. Et pour ceux qui de l’extérieur critiquent cette loi 78, il y a des centaines de lois similaires dans des villes d’Amérique du Nord et d’Europe qui sont encore plus contraignantes quand à la divulgation des trajets et les délais pour les divulguer.

      Les familles qui manifestent le font-elles contre la loi 78 ? Les gaz de shistes ? Charest ? Martineau et sa femme de LCN ? Qui sait ? Çä reste que c’est une petite partie de la population (la plupart du temps les mêmes) qui font du bruit dans la rue.

      Que pensez-vous des millions de québécois qui sont tannés de cette situation et des marcheurs aux chaudrons ? Ont-ils droit à leur opinion eux aussi ? Ce n’est pas parcequ’ils ne sont pas dans la rue qu’ils n’ont pas droit à leur voix par l’intermédiaire du gouvernement ou d’autres gens qui n’ont pas la même opinion favorables aux associations étudiantes.

      D’Ailleurs, ce débat ne se règlera peut-être pas aux élections. Si les libéraux ou la CAQ entrent au pouvoir, que feront les manifestants d’Aujourd’hui ? Ils continueront à manifester sans reconnaitre le choix démocratique de la majorité des québécois tant qu’ils n’auront pas leur état socialiste pour les materner ?

      D’ailleurs, le débat actuel est tellement polarisé, que même ceux qui devraient utiliser leur influence par le pouvoir qu’ils ont dans les médias (journalistes, chroniqueur(euse), etc.) avec le plus de neutralité possible sont carrément partie prenante pour un camp ou un autre.

      Tous ont torts, personne n’a raison et tout est devenu idéologique. Avec les nouvelles offres du gouvernement les étudiants vivant dans des familles où les revenus en bas de 51,000$ avaient la quasi gratuité, les autres jusqu’à 100,000 de bonnes bourses et prêts + autres avantages, il y a de quoi qui ne fonctionne pas avec les organisations étudiantes.

      Ils ont promis le gel et la gratuité à leurs membres, la majorité de la population de mande au gouvernement de ne pas accepter le gel. Pourquoi se serait juste le gouvernement qui devrait céder ?

      On vivra avec les conséquences ! Quand viendra la reconduction du vote de grève pour les étudiants à la rentrée, que pensez-vous qu’ils vont faire ? Se replonger dans ce calvaire ?

      Je ne crois pas et GND pourra retourner dans ses terres sans le sentiment du devoir accompli.

      François Bélanger

    • Madame Courchesne n’est pas une dernière venue. Elle sait très bien ce qu’elle dit, elle sait très bien que ce n’est pas la loi 78 qui a calmé le jeu. Que voulez-vous, il faut bien qu’il y en ait qui la défende cette loi. C’est ce qu’elle fait en adhérant à la philosophie de ce gouvernement, c’est-à-dire en mentant ou en usant de demies vérités. C’est le modus operandi de ce gouvernement. Mentir à sa population.
      GTremblay
      Montréal

    • Si des gens de NDG sortent avec leurs casseroles, Montréal a bien changé. Je veux le woir pour le croire.

      François Langlois

    • La ministre souligne que les manifestations sont maintenant plus pacifiques et, me semble-t-il, elle a raison. On n’entend presque plus parler du Black Block et des autres casseurs. Le vandalisme a laissé la place aux casseroles.

      Martin Parenteau

    • Michelle Courchesne n’est pas que déconnectée, elle fait aussi preuve d’une insondable vulgarité.

      Je n’oublierai pas comment elle a souligné jeudi soir que si les habitants du Plateau encourageaient Gabriel Nadeau-Dubois à ne pas lâcher, elle recevait elle-même des propos similaires dans les autres régions du Québec. J’ai été très étonné que personne ne relève cette minable petite manoeuvre de division. De la part d’un membre du gouvernement, c’est en tout cas totalement inadmissible.

      Ce gouvernement, qui semble repousser sans fin les limites de la bassesse et de la vulgarité, a entrepris une campagne de manipulation de l’opinion publique sans précédent afin de faire oublier un bilan politique catastrophique et une commission Charbonneau qui risque de s’avérer dévastatrice. Que nous soyons si peu nombreux à y voir clair dans toutes ces manigances est assez décourageant.

      Lucien Jutras

    • Voici un article sur la reprise des cours à l’université du Québec à Rimouski, ce six jours après le dépôt de la loi.
      http://www.lavantage.qc.ca/greve-etudiante/19-05-2012-uqar-reprise-des-cours-jeudi-24

      Si la TV et les journaux cesseraient de nous rabattre les oreilles avec les manifestations, ça calmerait beaucoup le jeu. Les médias donnent beaucoup trop d’importance à ça. En plus au lieu de faire un travail de rapporter les faits (les enjeux, les offres du gouvernement, des mouvements étudiants) on donne uniquement dans les opinions des leaders , des étudiants et n’importe qui sur la rue. C’est rendu qu’a la Télévision, dans les journaux, les journalistes passent plus de temps à donner leurs OPINIONS qu’a rapporté des faits.

      Raymond Lafrance

    • Les Libéraux seront rayés de la carte aux prochaines élections.Il y aura surement les anglos ainsi que ceux qui profitent des cadeaux du parti Libéral qui continueront de les appuyé. Mais il faudra que tout le monde se fasse un devoir d’aller voter. En effet les gens qui tapent dans des casseroles c’est moins violent que des casseurs ou des policiers qui tirent des balles en plastiques dans le visages des étudiants mais il ne faut pas réveiller l’ours qui dort.Un petit conseil d’ami.

      F.Blitz

    • La méthode qu’utilise le gouvernement pour analyser la situation de la grève étudiante et non la “crise étudiante” est très bizarre. Les leaders étudiants me paraissent très honnêtes. Je suis autant surpris de l’attitude du gouvernement que la réaction profondément agressive de Martineau envers les étudiants.
      E.Bernie

    • La Loi 78 est absolument ridicule. La seule chose plus ridicule que la Loi 78, est le fait que le gouvernement aie voté une loi qu’ils n’appliquent pas. Pourquoi l’avoir voté et s’etre attiré les foudres pour rien?

      Je ne peux pas croire qu’il y aie des gens au pouvoir si incompétents. M’est d’avis qu’ils ne le sont pas d’ailleurs, et que dans quelques années avec du recul, nous verrons la stratégie derrière tout ca. Ca sent le Machiavel…

      Bon maintenant on parle de l’ONU… et si nous restions sur le sujet original de l’Education et de ce que l’ONU a à dire a ce sujet:

      Lien vers les “Droits de l’Homme”, de l’ONU

      http://www.un.org/fr/documents/udhr/

      Copié-collé de l’article 26, ayant trait à l’éducation:

      Article 26

      1. Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.

      2. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.

      3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

      Est-ce que le Québec respecte ces 3 points? voyons voir…

      1. L’éducation primaire et secondaire, est gratuite ici. ca va de ce coté. L’enseignement technique et professionel est généralisé on s’entend la-dessus, mais je me demande si on peut dire qu’au Québec c’est “en fonction de leur mérite” tel que cité. Faudrait demander a un expert.

      2. Kumbayaaa, my love… kumbayaaa…

      3. Au Québec, province dont la population a voté démocratiquement 2 fois de faire partie du pays bilingue qu’est le Canada, les parents n’ont pas “le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants”. Le pays dont nous faisons partie est bilingue, mais le gouvernement provincial ne nous laisse pas envoyer nos enfants a l’ecole anglaise si nous le voulons.

      Sauf moi, j’ai le certificat qui me donne la permission d’envoyer mes enfants à l’ecole anglaise, ma mere y ayant ete, et moi aussi. Vous excuserez la qualité de mon français d’ailleurs.

      Comment va la chanson? “Mommy, mommy, are you the one to blame?” Ben oui, chaque jour depuis 30 ans, nous somme à blâmer de la claque dans la face donnée a la minorité anglaise de la province, comme quoi ils sont des citoyens secondaires – tolérés, pis encore. Nous sommes aussi à blâmer du mur ça crée entre les 2 populations, car ca empeche les petits francos de frequenter l’ecole anglaise et vice-versa. Ca maintient et encourage la division.

      Faudrait que quelqu’un aille dans la rue pour denoncer ca… des centaines de milleirs d’anglais de Montreal sont allés dans la rue dans les années ‘70 et ‘80. La rue s’appellait l’autoroute 401.

      Go West!! Things are peaceful there…

      Qu’en est-il de l’image du Québec?! Faudrait demander à l’ami belge de MCL, il semble etre une référence a ce sujet.

      F. Vachon

    • Un peu de sérieux, Mme Lortie: le rapporteur spécial de l’ONU n’est pas l’ONU! Pire, il n’a même pas étudié le dossier avent d’exprimer une “inquiétude” conséquemment tout à fait gratuite.

      L’ONU est cet organisme qui nommait il y a 2 ou 3 ans la Libye de Khadafi au conseil des droits de l’homme de l’ONU! C’est tout dire, non?

      Seul le Conseil de Sécurité de l’ONU a une certaine crédibility. Le reste de l’ONU n’en a guère, et l’assemblée générale de l’ONU n’en a plus depuis plus de 40 ans, sauf sur quelques sujets sérieux mis de l’avant par une nation riche, développée et démocratique. Quand une critique de la part d’un représentant de l’ONU provient d’un représentant qui n’est pas citoyen de telles nations, il ne faut pas prendre la critique au sérieux.

      Olivier Bamville

    • Vous avez raison, merci pour ce texte. J’ajouterais cependant un autre facteur: depuis que les yeux du monde entier sont tournés vers le Québec, la SPVM a cesser de poivrer allègrement les manifestants, de matraquer sans discernement, de charger comme des bulldozers sur la foule, bref quelqu’un quelque part a décidé que ces yeux et ces appuis extérieurs étaient mauvais pour l’image des policiers québécois. Qui? Je m’en fous, les spéculations ne servent à rien. Nicole Langlois

    • On connait bien Mme Courchesne, selon elle il n’y a pas eu de privilège au futur propriétaire de garderie, ce n’était qu’un hasard si les bénéficiaires de subventions avaient aussi contribuer à la caisse du parti Libéral, de même que l’octroie du subventions à des projets pour des installations sportives, encore octroyer à des contributeurs de son partie…….on pourrait écrire un long livre qu’on pourrait appeler “la vie selon Courchesne”……d’ailleurs si les associations étudiantes veulent régler avec la Ministre ils n’ont juste qu’a contribuer 4500 $ à la caisse du parti Libéral, après cela la ministre ouvrira les valves de son porte-feuille.

      Pierre Dauphinais

    • Pour le moins c’est presque insultant pour les chaudronnier, comme si elle voulait dire que leur façon ne les dérange d’aucune manière, que leur marche est vaine…
      D’un autre coté, c’est une provocation. Un appel à en faire un peu plus…

      Il semble ne plus y avoir la moindre distinction entre le parti et ses fonctions. Ils doivent encore espérer gagner avec 24% du vote.

      Je crois qu’il est préférable pour eux de laisser une porte ouverte, sinon il n’est pas loin le temps où ils vont manquer d’air. Puisqu’après les chaudrons arriverons les charbon(neau).

      louis lafontaine
      450 en deuil de démocratie…

    • Ou commence l’inviation à la révolte et à la violence et ou s’arrête le devoir de citoyen responsable? Quand nous ne sommes issus pas du mouvement des casseroles, que nous l’entendons et respectons, mais plutôt des premières manifestations nocturnes, comment ne pas désirer un peu plus d’agressivité et de désordre dans les manifestations nocturnes pour la faire mentir ainsi que démontrer à ce gouvernement corrompu que nous sommes en colère?
      Philippe Tremblay

    • On peut en effet se demander sur quelle planète vit madame Courchesne mais sa confusion, et celle de Jean Charest, me semble en être une d’époque. Celle du fascisme avec ses milices qui tiraient dans le tas sans risque de représailles ou celle de Duplessis où cet avatar de dictateur faisait la pluie et le beau temps? L’ennui pour Charest, Courchesne et consorts, c’est que le petit peuple n’a plus peur. Le combat devient de plus en plus inégal mais ce n’est pas le petit chef du gouvernement du Québec qui a les muscles pour vaincre. Tant pis pour lui et ses troupes.
      R.Ducharme

    • Les manifestations durent depuis BIEN AVANT la loi 78 … justement cette loi fut mise en place parce que la violence des manifestations devenaient pire! Je préfère le son de casseroles aux voitures renversées, aux commerces défoncées et vandalisées ainsi qu’aux métros évacués!

      BIEN SÛR la loi 78 a calmé la situation !! — Faut être aveugle ou de mauvaise fois pour le nier! Bien que la loi soit impopulaire auprès de nos ti-zanachistes, force est de constater que le niveau de violence a définitivement baissé, alors OUI, la loi 78 a eu des résultats.

      Pour nos scandalisés qui trouvent que la loi 78 est l’équivalent de la dictature, comparez à ce qu’il faut faire pour qu’une manifestation soit légale à New-York ou a Paris…

      … ça remettra les choses en perspective!

      Richard Thériault

    • Il y a des gens dangereux ici sur ce blogue. Quand on est rendu à se foutre du Barreau, de l’ONU, des juristes pour une cause qui représente 0.5% de notre budget…

      louis lafontaine
      qui aimerait bien savoir à combien s’élève les dommages causés lors de toutes ces manifs vs le prix de notre liberté démocratique. Quand on est prêt à vendre ses droits…

    • @littlepatton 2 juin 2012-11h41
      « bla bla bla … L`ONU, Amnesty et les avocats sont dans le champ comme d`habitude.»
      M.Larimé, j’espère que vous êtes célibataire !
      Si ce n’est pas le cas, votre épouse va être canonisée de vivre avec un colonel qui a TOUJOURS raison !
      Du vrai Don Charest: après vous deux le déluge !
      Robert Alarie

    • @obam 2 juin 2012-16h11
      « bla bla bla Un peu de sérieux, Mme Lortie:»
      Un peu de sérieux M.Bamville !
      L’ONU est un peu plus crédible que la bergerie libérale dont vous faites partie et qui roule tout le monde dans la farine avec ses magouilles !
      Robert Alarie

    • @littlepatton 2 juin 2012 11h41

      ”Mais malheur pour eux, la majorité de la population est avec le gouvernement.”

      Vous voulez dire la majorité des gens d’affaires.

      @superlulu

      ”Ce qui m’effraie le plus, est qu’il risque de gagner les prochaines élections, tellement le choix alternatif est nul.”

      ”Presque” n’importe quel autre parti fera mieux, ils ne peuvent pas faire pire que les libéraux…impossible.

      Si ce gouvernement est réélu seulement à cause du conflit étudiant qu’il n’a même pas été capable de régler avant qu’il ne pourrisse, le Québec sera rendu bien petit et bien bas.

      J’ose espérer que les québécois ne se rendront pas complices de ce gouvernement.

    • Diane Joli

    • Il est tout de même paradoxale que depuis 2 semaines, les gens manifestent et crient sur toutes les tribunes qu’ils non’t plus de liberté d’expression ni le droit de manifester à cause de la Loi 78.

      Est-ce un autre effet pervert de la désinstitutionalisation? Les paranoïques s’organisent et sortent en groupe!

      -Sébastien Paquin

    • michel gendron

    • C’est tellement ironique d’entendre les anti-hausses revenir encore et toujours sur la corruption du gouvernement, les contrats juteux donnés aux amis du régime et autres éternels arguments, pour justifier l’exigence du DON TOTAL FAIT UNIQUEMENT AUX PLUS NANTIS pour les études supérieures de leurs jeunes.

      À peu près tout le monde est d’accord sur le fait qu’il y a des choses très très croches qui ont été faites par le gouvernement, que ce soit celui d’aujourd’hui ou celui d’il y a 10 ans. Et tout autant pour dire qu’il faut absolument travailler très fort pour faire cesser tout ça, mais sérieusement, pensez-vous vraiment que c’est en frappant soir après soir sur des chaudrons qu’on y arrivera?

      Il semble malheureusement que bien des gens n’ont pas encore réalisé que les associations ne se battent plus pour l’accessibilité aux études supérieures car elle est déjà acquise depuis la fin avril.

      Un soir, au lieu de sortir nos casseroles, sortons notre calculatrice (http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201205/01/01-4520583-hausse-des-droits-de-scolarite-profitable-pour-les-moins-nantis.php)
      afin de décider en tout connaissance de cause si c’est une vraiment une bonne idée de participer à ces manifestations si festives, mais qui nuisent sans contredit à la société, et donc à nous tous puisque NOUS SOMMES cette société. Parents et grands-parents, avez-vous pensé que vous nuisez fort probablement aux emplois que trop de jeunes vont perdre cet été ave ces manifestations anti-gouvernement?

      Actuellement, beaucoup de gens préfèrent vibrer « fleur bleue » comme dans les années 1970, mais ils oublient que cette si belle vibration n’apporte pas tellement de bouffe sur la table…

      Plusieurs d’entre eux ont des REER, et ils veulent que ces REER rapportent beaucoup d’intérêt, tout en préférant ne pas savoir que intérêts élevés remis aux investisseurs veut aussi dire le moins d’impôt à payer possible, ainsi qu’opérer avec le minimum d’employés.

      Alors, voyez, nous contribuons aussi, dès que nous avons un REER, à cette économie de la droite si honnie de la gauche qui voudrait que tout soit gratuit. Aurions-nous une main gauche qui ignore les agissements de notre main droite?
      En passant, Québécois, il serait temps de cesser de croire qu’en acquérant une mentalité d’entrepreneur on devient « crosseur »…

    • Oups, s. bergeron

    • C’était complètement surréaliste de lire ca ce matin.

      Ce gouvernement ne vit pas dans le meme monde que nous. Ou ils tentent délibérément de controler la vérité. C’est vraiment dangereux et malsain. Et c’est exactement ce genre de choses qui moi, personellement, exacerbent mon ras-le-bol. Quand on sait qu’on se fait niaiser, comment appeler au calme ?

      Pourtant, à défaut d’avoir un meilleur gouvernement, y’a néanmoins des solutions à cette crise qui existent comme la médiation. Chaque groupe aura donc par définition a céder un peu et la paix reviendra. Mais le gouvernement refuse obstinément une telle offre. Il préfère diviser le Québec, ce qui nous ralentira dans notre développement pour longtemps, pour ne pas “perdre la face”

      Pathétique

      Napoléon N Lajoie

    • Où est le calme?

      Et bien, il est partout…

      À Laval, Verdun, St-Hyacinthe, Drummondville, Rivière-du-Loup, Rimouski, Victoriaville, Sherbrooke, Trois-Rivières, Gatineau, Québec, Chicoutimi, Gaspé, Baie-Comeau, La tuque…

      Seule 2 ou 3 quadrilatères de Montréal doivent subir les tintamarres d’artistes sans talent en manque des subventions “pépèrtuelles”. Vous comprenez le jeu de mot?

      Cela dit, sortez de votre planète Montréal et vous allez voir que la jeunesse est encore plus belle que vous l’imaginez…

      Edith Lavoie

    • Au bout du compte Courschesne a raison au sujet de la violence mais je ne vois pas du tout en quoi elle pourrait s’en vanter, en tout cas pas directement.

      La loi a été pensée longtemps avant qu’elle ne redevienne Ministre, alors… Et elle l’est devenue parce que Beauchamp a refusé de fare ce sale job. Je me demande ce qu’elle gagne au change.

      D’autre part, ce n’est pas non plus la loi qui a causé ça, à moins de penser vraiment d’une façon tordue. Le fait que des lois aussi, ou plus iniques encore, existent dans le monde ne la justifient en rien.

      C’est que maintenant des millions de personnes sont affolées de voir comment un gouvernement paniqué peut en arriver à des extrémités pareilles. Toutes les générations se lèvent en même temps, avec plusieurs résultats concommitants : d’abord les étudiants se sentent entendus, ce qui les rend moins tendus. Ensuite les casseurs se voient de plus en plus isolés. Ils ne sont plus capable de noyauter les manifestations. Il y a aussi que les policiers, dont je dois dire qu’en général ils ont fort bien travaillé ces derniers mois, ont maintenant peur de frapper leur propre grand-père dans la rue! On voit de plus en plus de sourire entre les camps, ça dit beaucoup.

      En fait à peu près tout le monde dans la rue est d’accord pour se foutre de cette loi : il y a ceux qui la contestent d’un côté, et ceux qui refusent de l’appliquer de l’autre. Courchesne devrait aller se cacher avec ses niaiseries au bout su compte.

      En fait avec cette loi c’est la toute première fois en neuf ans que je vois le gouvernement Charest prendre une position nette. Ils manoeuvrent tout croche tout le temps, sans discuter, sans écouter, sans quoi que ce soit qui ressemble à un certain sens du leadership.

      Il aura suffi qu’une seule fois ils soient clairs pour faire l’unanimité… contre eux. C’est déjà mieux que rien. Même dans leurs pire bêtises il arrive que les incapables fassent moins pire.

      le règne d’Ubu se terminera bein un jour, ne désespérons pas.

      Jean-François Trottier

    • Elle a tellement l’air sexy lorsqu’elle se fâche… ;-)

      Serge Constantin

    • Vous n’avez pas choisi une photo très flatteuse pour la ministre…

      S.Larousse

    • Sur quelle planète vivez vous mme Lortie??? Vous et la grande majorité de journalists militants de gauche ??? Vous voulez que le non- respect de la loi continue???
      Tony Wright

    • ecran

      2 juin 2012
      14h54
      C’est rendu qu’a la Télévision, dans les journaux, les journalistes passent plus de temps à donner leurs OPINIONS qu’a rapporté des faits.

      ——–

      En effet, très dommage. Je ne leur demande pas d’être neutres; la neutralité est un mythe. Mais un peu d’objectivité, de nuance, de recherche, et moins de syllogisme, de conjecture et d’inférence. Un esprit critique est toujours ouvert à l’idée que ses conclusions peuvent être fausses. Malheureusement trop de journalistes mélangent esprit critique avec critique négative et biais. En réalité ceci s’appelle malhonnêteté…..

      R. Deschambault

    • La loi 78 contribue à calmer les esprits???
      Quel raisonnement tordu. C’est plutôt que les gens sont assez allumés pour faire
      avoir l’air fou le gouvernement, en manifestant bruyamment mais de façon très pacifique.

    • A. Mainguy

    • La stratégie du PLQ est impeccable. Alors que le vacarme sur la crise étudiante a couvert l’interet pour la Commission Charbonneau, que le CAC stagne et et le colere de la population va sans doute faire basculer quelques pourcenrtages du vote vers QS, au détriment du PQ, sa clientèle essentiellement anglo et solidement captive pourrait permettre au PLQ de remporter la prochaine élection avec moins de 30% des suffrages

      Et Madame Marois suscitant peu d’enthousiasme, il suffirait que Charest démissionne, pour que quiconque le remplace soit élu avec une tres comfortable majorité ! La manipulation de la population par les médias pro PLQ a fait une fumisterie de la démocratie au Québec.

      Pierre JC Allard

    • ANTIGONE DE SOPHOCLE

      Aucun journaliste ne semble l’avoir remarqué jusqu’à présent, mais le drame d’Antigone semble se jouer en direct sur nos ondes depuis l’éclatement de la bulle d’ANTIGONE, accusée d’avoir désobéi aux Lois pour satisfaire le Droit. Tragédie classique s’il en est…

      - Coryphéee: Il ya une chose qui importe avant tout: sauver sa peau.

      - Antigone : Je ne suis pas faite pour vivre avec ta haine, mais pour être avec ceux que j’aime.

      - Hémon: Tes abus de pouvoir, Créon, piétinent les honneurs que l’on doit aux dieux.

      - Devin Tirésias : Polynice doit être enterré malgré tes ordres Créon. Toute la Ville est empuantée.

      - Antigone désobéit aux Lois, est enfermée et se pend. Hémon son fiancé se suicide. Eurydice qui trompait son mari le tyran Créon est découverte et se suicide, et Créon n’a plus qu’à se plaindre devant le public du désastre venu de ses propres mains par suite de cet entêtement qui tue, tout en souhaitant disparaître de la scène de ses propres mains à son tour.

      Le Choeur des journalistes n’a plus qu’à conclure cette tragédie qu’on dirait presque actuelle et non plus seulement virtuelle :

      - Coryphée: Il ne faut pas déshonorer les lois qui viennent des dieux. (La Justice)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Antigone_(Sophocle)

      Y. ROY, Mtl

    • Ma petite madame Lortie. Vous me faites penser à feu Réjean Tremblay qui mêlait Sport et Politique . Pathétique. Retournez vous gaver dans vos restos et invitez Michelle Ouimet, une autre qui attise le feu avec ses propos anti-Charest et qui ensence les étudiants anarchistes. Pas tous quand même.
      Luc Tétreault

    • à S.Bergeron,
      respirez un grand coup et par le nez si possible, la cage thoracique se dilate et permet une meilleure oxygénation du cerveau.
      ce que je reproche le plus aux gens de votre stature c’est de ne pas réaliser qu’ils ne sont pas seuls sur la terre et que Grâce aux Dieux, leur opinion n’engage qu’eux.

      Colombe L’Écuyer

    • Déni pur et simple? Refus de négocier? Panique à bord? Incapacité de voir au-delà de leur égo? Toutes ses réponses sont bonnes?? Les libéraux sont les seuls à ne pas entendre la population, s’en est gènant!!!
      P.Lavoie

    • C’est sûr que le jeu s’est calmé; les policiers “infiltreurs” sont brûlés, claqués et ont cessé d’infiltrer le mouvement. Savez-vous que plusieurs policiers sont présentement en retrait préventif? En fait, ce sont ceux qui sont contre les interventions policières musclées. Le mari policier d’une collègue a démissionné en donnant comme raison qu’il n’a pas joint le corps policier pour “fesser pour rien” sur des enfants. C’est tout à son honneur.

      Où il y’a eu de la police à tête brûlée… il y a eu de la casse.

      De toute façon, à vous lire, je me rends compte que la plupart des gens qui commentent le mouvement de la rue sur les blogues n’y ont jamais mis les pieds et parlent à travers leur chapeau… alors s.v.p. shhhhuuutttttt!!!

      Lise Sansfaçon

    • @artefact

      J’ai été témoin d’une marche-casserole a NDG. Pas un groupe énorme (environ 350 à 500 personnes au plus fort) mais très très bruyant. Grande majorité des slogans en francais !! Mais avec ici et la des “Charest wake up !!” en anglais. Refus obstiné de la petite foule de marcher sur le trottoir comme le demandait le SPVM. Ces derniers ont compris après quelques minutes qu’il était plus simple d’encadrer la marche et de ne pas se faire de cheveux gris.

      Pcq somme toute la foule était assez disciplinée, marchant sur un seul bord de rue, dans le sens du trafic et scandant des “on tourne a gauche-a droite !!” en avance pour aviser la police.

      On voit effectivement depuis quelques années une très petite frange d’anglos a NDG et dans le Mile End qui s’ASSUMENT comme Québécois, cad qu’ils participent a la vie sociale commune autrement que pour crier a la persécution des lois linguistiques et au “racisme” des francophones. Ca fait du bien.

      Napoléon N Lajoie

    • Elle prend ses désirs pour des réalités!!!

      Dans les faits, ils ont jeté de l’huile sur le feu…

      Toute cette histoire aurait pu être réglée en 2-3 semaines si le gouvernement avait seulement accepté de rencontrer les étudiants au tout début, mais non, ils ont commencé par ne pas en tenir compte, puis ils les ont insultés, ils ont cogné dessus… puis, le comble, une loi spéciale brimant des droits fondamentaux… Bravo, gouvernement!

      Une gestion pourrie du tout début… ;-(

    • oups, faut signer…

      G. Loiselle

    • Mme Lortie,

      Des gestes, comme on a vu avant la Loi 78 c’était inacceptable. Des étudiants en grève qui bloquent les entrées des universités et CEGEP et qui sortent les étudiants des salles de cours. Des quasi-émeutes à Victoriaville; des violences dans les rues de Montréal.

      On sait tous que ce n’est pas l’apanage seulement des étudiants, mais il faur protéger l’ensemble des citoyens.

      La Loi 78 n’est pas mieux mais pas pire que toutes les autres lois que les gouvernements, tous partis politiques confondus, ont adoptées au cours des 40 dernières années au Québec. La demande de dévoiler le parcours des manifestations n’est pas quelque chose de nouveau, ça se fait dans toutes les grandes villes dans le monde; les menaces de couper les cotisations syndicales ce n’est pas quelque chose de nouveau; les amendes non plus.

      À remarquer que depuis l’adoption de la Loi, le gouvernement et la Ville des Montréal n’arrêtent pas les étudiants même si les manifestations sont déclarées illégales et n’appliquent pas les clauses de la Loi 78. Gabriel Nadeau aimerait bien se faire arrêter pour devenir un marthyr; mais personne ne tombe dans le panneau.

      Je suis allé à quelques manifestations et j’ai trouvé que les policiers restaient calmes malgré les nombreuses provocations. Il faudrait les féliciter au lieu de constamment les blâmer.

      Est-ce que les reste de la société, des gens qui travaillent ont des droits eux aussi ?

      Patrice Roy de la SRC, demandait vendredi soir à Léo pourquoi ils n’avaient pas accepter le $100. du gouvernement la 1ère année, sachant que si le PLQ prend le pouvoir il pourrait annuler les hausses des autres années. La seule réponse: ce qu’on veut c’est le gel ou un moratoire. Qui refuse de négocier ?

      R. Nault

    • Bonjour Mme Lortie,

      Je n’endosse pas à 100% les commentaires de @Obam sur cette page, notamment son commentaire sur le journalisme. Toutefois, vous devriez être bonne joueuse en ce qui a trait à reconnaître que les changements qu’il décrit se sont bel et bien concrétisés depuis le dépôt de la loi spéciale. Je les répète ici:

      – le port de Montréal n’est plus bloqué.
      – les ponts ne sont plus bloqués.
      – l’entrée de l’Institut économique de Montréal n’est plus bloquée.
      – les entrées d’autres édifices publics ne sont plus bloquées.
      – les entrées de CEGEP ne sont plus bloquées, et ne le seraient pas, même s’il y avait cours.
      – il y a beaucoup moins de violence dans les manifestations, comme en font foi le faible nombre de grenades lacrymogènes et de balles de plastique lancées par la police.
      – il y a beaucoup moins de vitrines cassées durant les manifestations.

      Vous ne pouvez quand même pas être obstinée et “jusqu’au boutiste” au point de ne pas reconnaître ces états de fait. Ben oui… la grogne des extrémistes demeure intacte…je vous l’accorde madame, et de ce côté, aucune suprise…

      Voici ce que j’écrivais à Michèle Ouimet hier. Ceci pourrait très bien s’appliquer à vous également:

      “J’ai relu tout ce que vous avez écrit dans ce dossier à ce jour, et jamais …. JAMAIS!!! Pas UNE SEULE FOIS n’avez-vous fait la moindre petite allusion à l’intransigeance des étudiants dans ce dossier. J’éprouve beaucoup de difficultés avec les personnes qui sont incapables de moduler leur discours en fonction de l’évolution d’une situation.

      Même les chroniqueurs de La Presse les plus reconnus pour leur supposée allégeance au “régime” ont réussi à nuancer quelque peu leur discours au fil du temps, en reconnaissant que le gouvernement a trop tardé à discuter avec les étudiants, ce qui peu sembler un aveu de taille pour plusieurs d’entre-eux.

      Dans ce conflit, les deux parties ont de bons arguments. Il faut donc tenir compte de cette réalité et la faire ressortir si nous voulons rendre justice à l’ensemble de la population du Québec qui, doit-on le rappeler, est très partagée sur le sujet.

      On peut très bien exprimer son opinion et être fidèle à celle-ci. Mais il est très difficile d’accorder toute crédibilité à une personne qui depuis le début, fait appel à la négociation, sans démontrer la moindre capacité à moduler et à faire évoluer son discours en fonction des événements à survenir. En étant incapable d’apporter la moindre nuance, vous ne faites que contribuer socialement à endurcir les positions des deux parties. Par conséquent, à toute fin pratique, ce que vous écrivez ne vient nullement servir la cause que vous prétendez supporter: la résolution de ce conflit.”

      Jacques Allard

      La Presse, 16 mai, Thérapie familiale. “Après trois mois de ce manège, oui, manège, comme dans tourner en rond, sans fin, il est temps de changer de paradigme.
      D’abord, l’évidence: il est temps que les étudiants comprennent qu’ils n’obtiendront pas tout ce qu’ils demandent et qu’un moratoire n’est pas une solution politiquement réaliste. L’idéalisme, c’est bien beau, mais veulent-ils avoir raison ou veulent-ils avoir une solution?” mcl

    • L’autorité.

      Juste une pensée comme ça que je vous partage madame Lortie :

      On reproche aux jeunes de ne pas respecter l’autorité, de ne pas respecter les décisions prises par un gouvernement élu, de ne pas respecter les injonctions émises par une Cour de justice … Et pourtant avant hier lorsque l’ONU a sévèrement critiqué la loi 78 et le gouvernement libéral actuel, les ministres sont sortis pour dire que l’ONU “devrait s’occupper de d’autres choses”.

      L’ONU …

      Moins de lois, plus de dialogue. La société en entier, je crois, en a marre d’obéir à des instances sans avoir droit au dialogue.

      Lâchez-pas, les étudiants.

      A. Dourbel

    • Madame Lortie …

      Moins de 200 manifestants hier … tout dans le calme, terminé vers 22h30 … CE calme LÀ !

      Richard Thériault

    • Une grande part de la baisse de la violence est du à l’interdiction du masque. Les casseurs sont violents mais pas fous. Lorsqu’on est masqué, la probabilité de se faire identifier, accuser et condamner est faible.

      Mais dès qu’il est possible de se faire arrêter si on a un masque, on a une petite gène.

      On peut que conclure que la portion répression de la loi 178 n’a pas servi à grand-chose et que les meilleures actions pour réduire la violence ont été faites à Montréal et non à Québec.

      Daniel Legault

    • Ceux qui manifestent présentement c’est bien plus contre Charest que d’autre chose.

      Et ils ont entièrement raison.

      Qui ne ferait pas pareil après avoir lu ça:

      Les Livbéraux c’est plus de 70 aberrations, scandales, tromperies et mensonges
      http://www.liberaux.net/

      C. Langlois

    • Comment on fait pour choisir un coté sur une terre ronde?

      Hugues Leclair

    • Que les étudiants proposent $100. pour la 1ère année et $150 pour l’année suivante et l’annulation de la Loi 78; ils verront bien si le gouvernement est sérieux.

      Pour la suite ils n’auront qu’à espérer que le PQ prenne le pouvoir et annule la hausse pour les autres années.

      Le gouvernement aura l’odieux de dire non. Et, les étudiants sortiront la tête haute.

      R. Nault

    • @Mme Lortie:
      Hé bien tant mieux si à un certain moment donné, vous avez pu faire la part des choses. J’ai passé par-dessus ce morceau, et je m’en excuse. Mais dans la tonne de choses qui sont écrites sur le sujet depuis quelques mois, je me pardonne cet écart.
      Ça ne change quand même rien par rapport à la loi 78. Bien que l’on puisse ne pas aimer cette loi, il faut reconnaître qu’elle a eu directement ou indirectement, selon la façon dont on souhaite la contempler, des effets sur la teneure des manifestations.

    • Désolé… J’ai oublié de signer mon mea culpa.

      Jacques Allard

    • @MCL concernant la réponse à Jacques Allard

      J’ai relevé cette citation — c’est la seule critique ferme faite aux étudiants, sauf erreur, dans tout ce que vous avez écrit depuis le début. Le reste? Des articles nous éduquant sur la “démocratie” directe des “anti-capitalistes”, d’autres nous disant combien les créatifs trouvent nos manifs bien belles et originales, d’autres où vous dites que tout le monde absolument tout le monde sur votre passage est contre la loi, un autre sur les casseroles apparamment retentissantes dans tellement de coins du Québec-et-pas-juste-à-Montréal, un autre ici où la preuve que le gouvernement perd du terrain c’est que vos voisins de NDG vont manifester.

      Vous n’avez jamais fait d’examen de conscience au lendemain des sondages confirmant que les gens sont satisfaits du travail des policiers même à Montréal et que s’ils trouvent que la loi spéciale n’est pas un bien bonne idée à hauteur de 49 % des répondants (contre 51 % qui pensent le contraire), de fortes majorités en approuvent toutes les disposibitions sauf les amendes, jugées excessives.

      Vous vous targuez de connaître les grandes villes du monde et nous en parlez souvent pour le transport en commun, la cuisine de rue, l’aménagement, les restos, l’architecture et l’art public. Avez-vous décidé de publier une analyse comparative des restrictions en matière de manifs à Paris, New York, Londres, etc.? Non. Vous avez été muette, alors que vous en faites pour les poules en ville par exemple. Parce que la comparaison montrerait que les restrictions concernant le trajet et le préavis sont pires ailleurs?

      Votre parti pris, qui était prévisible dès le départ, devient lassant parce que vous ne faites pas le moindre effort pour avoir, au minimum, une subjectivité qu’on pourrait qualifier d’éclairée. Même en se disant que vous faites du journalisme engagé et que c’est votre droit, que c’est même nécessaire, eh bien on est tenté de dire que c’est du mauvais journalisme engagé parce que vous passez sous silence trop de choses.

      Quant à Michelle Ouimet, honnêtement le ton de son dernier article est tel que je lui suggère de se présenter pour Québec solidaire au lieu de continuer à déguiser ses opinions politiques et surtout de les livrer avec la prétention d’être Ed Murrow en direct d’un toit de Londres durant la deuxième guerre mondiale.

      M. P.A. Paquin

    • @ tous les lecteurs vivant hors de MTL et qui chialent contre Mme Lortie.

      La loi 78 n’a pas empêché les gens de manifester
      La loi 78 n’a pas empêché les gens de se masquer
      La loi 78 n’a pas empêché les gens de poser des gestes de vandalisme
      La loi 78 n’a pas empêché les gens de bloquer les ponts
      La loi 78 n’a pas empêché les gens de quoi que ce soit

      NOUS, qui vivons a MTL savons que la loi 78 n’a fait qu’une seule chose: sortir dans la rue tous les citoyens autres que les étudiants qui en ont assez du copinage, de la corruption et de la magouille. Sortir dans la rue les gens qui trouvent que ce tandem Libéraux-Big Business-Mafia est scandaleux. Sortir dans la rue les gens qui pensent que notre système démocratique, et par extension le Québec, est malade. Sortir dans la rue les gens “tannés” de cette manipulation de la vérité et de la liberté.

      NOUS savons aussi que la violence a cessé le jour ou la police a arrêté de poivrer le public pacifique, comme l’a généreusment illustré l’agent 728 dans son vidéo d’anthologie.

      Depuis cette fameuse arrestation de masse de 600 personnes, le maire de MTL a du se sentir très gêné. Car le lendemain il y avait autant de gens dans les rues et la police se tenait en retrait, pret a intervenir SI et seulement SI il y avait de la casse. Depuis ce jour, tout est calme. C’est une sage décision, probablement la seule bonne qu’il aura prise durant son règne.

      Bravo Mme Lortie, ne vous laissez pas intimider par les consommateurs de Radio-Poubelle et ceux qui sont dérangés par le bruit des chaudrons pcqu’ils veulent écouter Star Académie.

      Notre démocratie vaut bien plus que ca

      Napoléon N Lajoie

    • Mme Lortie on nous prend pour des caves.

      Ceci, est-ce pour ajouter au calme:

      http://www.lequebecois.org/chroniques-de-patrick-bourgeois/un-ami-de-la-clique-au-front
      Surtout le contrat de vente en fin de texte.

      Ce Rozon, sur toutes les tribunes qui parle des deux côtés de la bouche.
      Ce Rozon, qui lundi veut rencontrer les leaders étudiants.
      Ce Rozon, qui défend SA salade.
      Ce Rozon, qui carbure aux subventions et ce depuis des années.

      Il vit sur quelle planète lui?
      Il se prend pour qui lui, en voulant nous dire quoi penser?
      Elle est où son intégrité….

      Même pas capable de contrôler ce qui lui pend entre les deux jambes,
      mais veut faire la morale aux jeunes.

      Tellement écoeurée de ces ” FESEUX”.

      Oui BRAVO les jeunes et LÂCHEZ PAS:-)
      C’est à votre tour de prendre le volant à deux mains.
      J’ai plus confiance en vous autres, qu’en tous ces…..(je vais rester polie)

      Belle continuité à vous NOS jeunes.
      Louise April(laloue)

    • @ carbone-14

      Quand vous écrivez qu’Antigone «désobéit aux Lois (divines) pour satisfaire le Droit (humain)» vous faites dire à la pièce l’exact contraire de ce que Sophocle a voulu y mettre.

      Suite au départ d’Oedipe, roi de Thèbes, les fils de Jocaste, Étéocle et Polynice doivent se succèder à tour de rôle sur le trône, selon des mandats d’un an. Quand vient le tour de Polynice, Étéocle refuse de lui céder sa place. Furieux, Polynice lève une armée composée des ennemis de Thèbes pour chasser son frère du trône. Dans la bataille qui suit, les deux frères s’entretuent au cours d’un combat singulier. C’est leur oncle, Créon, qui prend alors le pouvoir. Celui-ci prend parti pour Étéocle et déclare Polynice coupable de haute trahison. Mais puisqu’il est déjà mort, Créon n’a d’autre choix pour le punir que de lui refuser la sépulture. Sauf que, ce faisant, il contrevient à la loi divine qui exige pour tous les morts des funérailles qui évitent à l’âme d’errer sans fin et de polluer l’existence des vivants. L’oracle Tirésias mettra en garde Créon contre cette hérésie, mais celui-ci reste sourd tout au long de la pièce. C’est la soeur de Polynice, la toute jeune Antigone, qui, fidèle à son coeur et à la volonté des dieux, qui refusera de se soumettre à celle de Créon en allant recouvrir de sable le corps de son frère abandonné aux oiseaux charognards. Elle sera prise sur le fait et sera emprisonnée. Hémon, fils de Créon et fiancé d’Antigone, exhorte son père de libérer Antigone et de permettre qu’on enterre Polynice. Créon s’entête et refuse. C’est Tirésias qui va finalement ébranler la conscience de Créon. Celui-ci se rend auprès du cadavre de Polynice et ordonne qu’on l’enterre. Mais c’est trop tard: quand il se rend ensuite à la prison, c’est pour découvrir Antigone pendue et Hémon, inerte à ses pieds, sa propre épée plantée dans le coeur. Les deux jeunes amoureux se sont suicidés. Créon est évidemment écrasé par le chagrin, mais ses malheurs ne se terminent pas là. De retour au palais, il découvre le cadavre d’Eurydice, sa femme, qui s’est elle aussi suicidée à l’annonce de la mort d’Hémon. Créon, complètement dévasté, s’abandonne au chagrin… Dans l’épilogue, le coryphée rappelle que Créon n’aurait pas dû s’enfermer dans cet « entêtement qui tue » : « il ne faut pas déshonorer la loi qu’imposent les dieux ».

      Le conflit étudiant trouve en effet dans Antigone une métaphore saisissante, même si ce n’est pas du tout selon les termes que vous avez présentés, Carbone-14. Espérons toutefois que la crise actuelle connaîtra une conclusion moins tragique que celle de la pièce de Sophocle…

      Lucien Jutras

    • Avec la bande de moutons qui écrivent sur votre blogue madame Lortie, le Parti libéral du Québec peut encore dormir sur ses deux oreilles (et compter les moutons).

      Benito Casablanco

    • Vous avez tout à fait raison.

      Les libéraux de Jean Charest sont aveugles et moribonds !

      Le Québec est gouverné par une bande de niais, qui tente d’établir un véritable état policier, pour contrer les revendications raisonnables des étudiants des collèges et des universités.

      Jean Charest, et ses bouffons sanguinaires ont créé de toute pièce le formidable conflit qui les opposent à la jeunesse québécoise…qu’ils règlent cela à la satisfaction des étudiants…ou qu’ils dégagent !

      Les effets de l’horrible gouverne libérale, sont une véritable catastrophe.

      M. Notredame

    • @lucas43 7h47 le 3 juin
      Quel ton condescendant avez-vous lá? Pour qui vous prenez-vous? Contentez-vous donc de donner votre opinion de libéral sans être insultant envers celle qui vous permet d’être publié. Personne ici n’est obligé de partager votre position.
      R. Boisvert

    • Encore un billet malhonnête et biaisé de MLC. NDG est un repère de chanteurs, d’artistes, de comédiens et de… journalistes. Alors, ce n’est pas étonnant qu’on y entende quelques casseroles en début de soirée…

      R. Savard

    • L’important pour les politiciens n’est pas la vérité mais ce que les gens croient être la vérité. Il n’y a pas plus menteur qu’un politicien.

      Michel Granger

    • Le droit, les tribunaux, la démocratie représentative, ce sont des institutions qui rassurent. Mais elles ne fonctionnent que si la population leur accorde la confiance. Il leur faut de la sérénité pour prétendre faire régner l’ordre. Les employer dans un autre cadre risque fort d’épuiser leur capital de crédibilité très rapidement. C’est d’ailleurs pour ça que les juges de la Cour supérieur ont été tout, sauf heureux quand on leur a demandé de trancher des demandes d’injonction présentée par des étudiants qui voulaient que leur cours se tiennent, de gré ou de force.

      Dans notre système parlementaire, quand un gouvernement détient la majorité en chambre, le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif se confondent, et le second cesse d’assurer la part du contrôle qu’il doit exercer sur le premier. Facile à voir avec la loi pour faire adopter le budget fédéral : on y a mis des centaines de pages pour alléger la protection environnementale ou modifier l’assurance-emploi, et tout ça dans une seule loi, qui ne permet donc qu’un seul débat limité dans le temps.

      Si un gouvernement dans lequel vous avez confiance promulgue une loi pour encadrer un mouvement populaire, vous y verrez le souci de permettre aux gens de s’exprimer, vous y reconnaîtrez une réelle préoccupation pour la sécurité des participants à une manifestation et vous justifierez probablement la nécessité d’un préavis en vous disant qu’il est normal d’avoir le temps d’organiser ce qui doit l’être.

      Si, au contraire, vous avez l’impression que le gouvernement cherche à servir ses propres intérêts, vous croirez plutôt qu’il se sert à mauvais escient du précieux pouvoir qui lui a été confié pour étouffer une réclamation légitime, pour s’assurer de museler l’opposition civile avant une campagne électorale, voir même pour envenimer la situation dans le but de détourner l’attention de l’électorat.

      C’est une question de perspective. Et quand on fait des lois, on doit justement faire l’effort d’embrasser toutes les perspectives et faire preuve de retenue. C’est ce qui manque à la loi 78.

      Est-on tenu d’obéir à une loi (moralement, s’entend, parce que la question légale va de soi) ? Au Québec, nous nous sommes installés dans le confort de nos institutions. Nous les croyons et nous voulons continuer à le faire. Et c’est normal, puisqu’on ne va pas réinventer la roue tous les matins. On en est même venus à croire que les droits fondamentaux nous sont donnés par les chartes. Or, ce ne sont pas les gouvernements Lévesque et Trudeau qui ont crée le droit de s’exprimer, le droit de s’associer et celui de manifester. Ce n’est pas même le texte de la constitution ou la magna carta.

      Ces droits, nous en sommes titulaires parce que nous sommes des êtres humains libres. L’État peut accepter ou non de les reconnaître; il peut aussi tenter de les baliser (comme il le fait avec la Loi 78). Mais il ne peut nous en priver que de notre consentement, et quand j’écris “consentement”, je ne parle pas de celui d’un groupe de personnes, exprimé par un vote lors d’une élection. Je parle du consentement de la personne qu’on prétend priver de ses droits au moment où on l’en prive. Si cette brimade est le fait des institutions qui ont pour mission de préserver ses droits, alors, oui, cette personne a le droit de défier l’ordre établi en refusant de se conformer à loi, dans la mesure où c’est nécessaire.

      Bien sûr, on ne peut pas demander aux policiers de cesser d’appliquer la loi et des heurts deviennent prévisibles. Bien sûr, il se trouvera des gens pour abuser de ce qu’ils considèrent comme des libertés fondamentales. Des désordre peuvent s’ensuivre. Et il faut s’attendre à ce soient punis des revendicateurs autant parmi ceux qui auront raison que parmi ceux qui auront eu tort. Mais je crois fondamentalement qu’il serait beaucoup plus dangereux d’abdiquer nos responsabilités d’hommes et de femmes libres, que de s’en réclamer.

      Je termine sur le sujet par un exemple : le droit de grève. Ici, on a pris l’habitude de croire qu’il s’agit de l’apanage des salariés syndiqués et on a enfermé ce droit dans le Code du travail et dans d’autre loi. Ailleurs, on pourra considérer que le droit de grève, c’est le droit d’un acteur de la société de refuser de poursuivre ses activités – et de refuser qu’elles se poursuivent sans lui – même s’il s’agit d’étudier, de recycler ou de voter dans un scrutin truqué.

      Si vous vous sentez à l’aise dans notre système légal, vous direz que les étudiants ne font pas grève, qu’ils boycottent leur cours. Si, au contraire, vous estimez que les mécanismes représentatifs étudiants sont valables, vous conclurer tout comme eux qu’il s’agit d’une grève et qu’ils sont en droit d’en exiger le respect, lors même que le cadre légal s’y refuse.

      Force est d’admettre que le gouvernement québécois mise énormément sur la rhétorique (une spécialité du Premier ministre) dans ce conflit. On a réussi à convaincre la majorité de la population que l’éducation supérieure est un bénéfice privé et non un avantage collectif, comme si on formait des médecins parce qu’on veut qu’ils fassent de l’argent plutôt que parce que nous en avons tous besoin. Partant de là, on est parvenu à faire gober que les étudiants ne faisaient pas leur “juste part”; comme si consacrer entre trois et dix ans de sa vie à apprendre, comme si s’endetter de dizaines de millers de dollars, comme mettre en veilleuse sa vie n’avait pas d’importance.

      Ça devient difficile d’avoir confiance.

      François Brodeur

    • Bof… il y a un bout déjà que la politique des libéraux se résume à la politique de l’autruche!

      D. Côté

    • J’estime qu’il est du devoir de tout citoyen de connaître qui dirige la destinée de son territoire et l’avenir de ses enfants. Depuis maintenant 10 ans, on est aux prise avec un Charest despotique suivi par un bloc monolythique de Libéraux qui, malgré qu’ils soient des humains techniquement doués de jugement et d’indépendance intellectuelle (hey, ils ont trouvés le moyen de se faire élire!), ont malgré tout aveuglément suivi toutes les décisions controversées (euphémisme!!!) prises depuis 10 ans, et cette présente crise (étudiante? comme v’la 10 ans?! Karma’s a bitch!…) qui a fait écho dans le monde entier;… et ces deputés libéraux sont encore apparement en accord avec ce qui est le pire Premier Sinistre de l’Histoire du Québec. Toute la gang. Avouez que c’est pas logique. Ou au moins suspect. Mais maintenant, lisez ceci:…

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201205/31/01-4530520-lopposition-se-questionne-sur-la-video-danonymous-a-sagard.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS4

      Regardez les invités!!! Nonobstant le fait qu’en ces temps assez troublés merci, JJ “Don” Charest devrait faire autre chose que faire le party chez ses employeurs… Astheure, on se demande qui dirige vraiment le Québec… ‘Savez, dans la mafia, on est menacé de se faire pêter les rotules si on est en désaccord avec le chef… Et tout ce bel accord chez les Libéraux, et toutes ces raisons pour la Commission sur la corruption… est-ce que nos députés PLQ auraient peur pour leur rotules???

      P. Baillargeon

    • Nopoléon qui dit que tout Montréal est dans la rue, Louise April qui ne veut pas se faire dire “quoi penser” : un peu de sérieux svp. Il est bien évident que la population entière n’est pas dans la rue, il faut être malhonnête pour dire le contraire. Pour ce qui est de vous dire “quoi penser”, svp c’est un débat d’adulte, TOUT LE MONDE se dit “quoi penser”. C’est vraiment un argument d’ado, de protestation classique contre l’autorité genre année 50, il faudrait évoluer.

      M. P.A. Paquin

    • @anonymous99,
      Bon, une autre annerie propager par un gauchiste-extrême qui n’est aucunement au courant du sujet: Pour ton information, les F1 d’aujourd’hui ont un système de combustion au niveau de l’alimentation du moteur tellement sophistiqué qu’une course de F1 en 2012 pollue moins qu’un autobus nollisé par la CLASSE pour aller vandaliserr Victoriaville….

      Chère Lucie1198,
      Clap, clap, clap, que de belles paroles….Vides !
      La jeunesse comme vous dites, ben la grosse majorité de la jeunesse n’est pas dans la rue chère madame. Présentement, 70% des étudiants ont terminé leur session NORMALEMENT, Parmi le 30% restant, plusieurs se sont faits bloquer l’accessibilité à leur cours par la belle démocratie des carrés rouges. Le restant, est composé d’étudiants en sciences molles utilisés par les centrales syndicales et le PQ de tante Pôline pour faire une mini-révolution afin de faire débarquer le gouvernement actuel plutôt que d’attendre quelques mois ….Les élections !
      Donc, NON, la jeunesse n’est pas dans le rue actuellement, mais qu’un faible pourcentage de celle-ci ! Les cogneux de casseroles sont les chialeux habituels composés d’artisses, de BS et autres citoyens croyants que tout devrai-être gratuit dans la vie.

      Maintenant du concret, le Québec à une dette actuelle de 245 milliards, les programmes sociaux élaborés dans les années ‘60 et ‘70 coûtent beaucoup trop chère, d’ou la stratégie du gouvernement d’utilisateur-payeur: Exemple: Augmantation de $200 de la cotisation aux soins de santé, augmentation de la TVQ, augmentation des taxes sur l’essence, des frais de transport en commun, etc… ET des de scolarité à raison de $254 par année !

      De plus chère madame, au Québec, il y a un cruel problème de démographie, cela veut dire que dans les prochaines années, il y aura de moins en moins de gens actifs pour cotiser à nos merveilleux programmes sociaux….

      Maintenant, les gens comme vous vont garocher des inepties comme de faire payer les plus riches et d’augmenter les impôts des compagnies….. Encore une fois, clap, clap, clap, Primo, il est prouvé qu’il n’y a pas assez de ”riches au Québec pour s’appuyer sur cette thèse… Secondo: Dans un marché mondial de concurrence, les compagnies privés ont souvent le gros bout du bâton: Montréal a perdu plusieurs sièges sociaux dernièrement au profit de Toronto, BPR marine s’en va au Mexique, Aveos, parles-ton de l’industrie pharmaceutique !!!!, Aveos, etc….

      Elle est ou votre petite baguette magique pour faire pleuvoir de l’argent !? La gauche extrême est ignorante et veut le statu quo en faisant fi de la réalité. Je regarde ce qui se passe en Europe et aux États-Unis et malgré votre discours alarmiste, la réalité est qu’on s’en tire pas mal bien au Québec et au Canada chère madame. Finalement, vos actions ont coûté 200 millions jusqu’à maintenant, ont écoeuré la grosse majorité des gens qui travaillent et feront perdre beaucoup d’argent à l’industrie touristique. Vous devriez demmander à votre confrère Anonymous99 combien rapporte en retombé économique la F1 à Montréal

      E. Beauchemin

    • Commentaires de
      2 juin 2012
      16h11
      et 2 juin 2012
      16h43

      signés F Vachon

    • @blip

      Sachez que NDG est peuplé majoritairement d’anglophones, d’immigrants devenus ou en devenire anglophones (puisque l’application de la loi 101 est une farce, surtout depuis l,arrivée des Libéraux) et de quelques artisses franco oui, mais nettement loin d’ëtre majoritaires.

      Mme Lortie est de bonne foi quant aux évènements de NDG.
      You on the other hand are very stubborn

      Napoléon N Lajoie

    • Pour que la devise des Québécois soit vraiment “Je me souviens”

      http://liberaux.net/

      http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=135354

      Michel Granger

    • Il y a moins de violence depuis la loi 78. Nous n’avez pas remarqué?

      Pourquoi les gens protestent contre la loi 78 puisqu’elle permet de manifester à tous les soirs? Vos droits sont respectés. C’est quoi que vous demandez au juste?

      Et pourquoi les leaders étudiants, péquistes, indépendantistes, artistes, nationalistes et centrales syndicales ne demandent pas aux manifestants de laisser le grand prix et les festivals tranquilles? Ça fait leur affaire j’imagine. Qu’attendent-ils pour demander aux manifestants de rester légales? Va-t-on demander aussi aux gens de manifester à la fête de la St-Jean? Ca m’étonnerais.

      Sylvain Chartrand
      Gatineau

    • Je seconde Lucas43. Il y a sur ce blogue des intervenants qui insultent vulgairement tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Ca ne vous dérange pas Mme Lortie.

      Suzanne Pelletier

      J’y ai droit moi aussi. Devrait-on bloquer plus ? mcl

    • @lucas43 3 juin 2012-07h47
      Vous écrivez avec arrogance : «…Ma petite madame Lortie. Vous me faites penser à feu Réjean Tremblay qui mêlait Sport et Politique . Pathétique. Retournez vous gaver dans vos restos et invitez Michelle Ouimet, une autre qui attise le feu avec ses propos anti-Charest et qui ensence les étudiants anarchistes. Pas tous quand même.
      Luc Tétreault»

      Mon petit monsieurTétrault,
      Vous me faites penser à ces brebis insolentes de la bergerie libérale qui bafouent les intérêts des Québécois et applaudissent les magouilles de Don Charest !
      Retournez vous rouler dans le compost libéral et n’oubliez pas de courber le dos et l’échine devant Don Charest et de baiser la main d’Accurzo, Catania et Tomassi quand vous les croiserez !

      Votre goujaterie est à l’image du pire gouvernement que le Québec a connu !
      Robert Alarie

    • Avant cette loi, on assistait à:

      -Des émeutes;
      -Des assauts contre des policiers à coup de roches, de briques, de boules de billards, de barres de fer;
      -Au blocage de ponts et de routes;
      -À de l’intimidation et des attaques contre des journalistes;
      -Au lancer de pierres contre des voitures circulant sur l’autoroute;
      -À divers autres stratagèmes pour emmerder le plus possibles les gens qui travaillent, comme l’encerclement récent du centre-ville de Montréal pendant plusieurs heures;
      -À des bombes fumigènes dans le Métro;
      -Au blocage du port de Montréal;
      -Aux saccage des bureaux de ministres et de députés;
      - Au blocage de divers édifices publics;
      -Au non respect systématique d’injonctions des tribunaux;
      -À beaucoup de violence et de vandalisme dans les manifestations;
      -Au lancer de cocktail molotov;
      -À l’allumage d’incendies;
      -À des appels à la désobeissance civile;
      -À de nombreux gestes d’indimidation; etc., etc., etc.

      Est-ce que j’en oublie? Je suis sûr que oui.

      On voit beaucoup moins de cela depuis que la loi a été adoptée. S’agit-il d’une loi parfaite? Sûrement pas. Fallait-il faire quelque chose? Il me semble qu’il est évident que oui.

      Indépendamment de qui a tort ou raison, les atteintes à l’ordre public et aux droits des autres citoyens étaient entièrement disproportionnées et il fallait faire quelque chose pour que cela cesse.

      Vous auriez fait quoi Mme Lortie? Rien? Préconisez-vous de céder à toutes les demandes de tous les groupes qui font ce genre de saloperies? Êtes-vous d’accord avec ces comportements?

      Je vis bien avec les casseroles. Pas avec ce que je décrivais plus haut.

      Rien dans les enjeux qui sont sur la table ne justifie pareilles dérives. Nous ne sommes pas aux Indes de Ghandi. Nous ne sommes pas dans le sud des US à l’époque de Martin Luther King. Les comparaisons avec des situations extrêmes de ce genre pour justifier ce dont nous avons été témoin jusqu’ici sont outrancières.

      La liberté d’expression ne protège pas ce genre de comportements. Cette liberté ne comprend pas non plus le “droit” de causer le maximum de dommages et d’emmerdements aux autres citoyens.

      Alors il fallait que ça cesse.

    • J’ai oublié de signer mon commentaire précédent.

      Michel Sylvestre

    • On est lundi soir 22h36 :

      Quelques centaines de manifestants à Montréal, une poignée à Québec, pas de violence. Je crois que l’arrêt des discussions à sens unique avec les associations étudiantes, associé à la loi 78 (qui n’enlève nullement le droit de manifester) ont eu du bon. Quoi qu’on en dise et quoi qu’on en pense, il y a manifestement une diminution de la tension partout à tous les niveaux.

      C’est comme une bulle boursière, au début tout le monde embarque au son des sirènes de la nouveauté, des promesses de gains et de la réussite, puis vient la réalité avec ses désenchantements, les promesses non tenues, les gains minimes si ce n’est des pertes et là soudain la vitalité retombe, les bras baissent et le monde retournent à leur train train quotidien.

      On ne peut maintenir un mouvement de masse de la sorte longtemps sans qu’il ne voit des résultats tangibles, et pour des résultats, il faut que tous le monde fasse sa part de concessions, ce que les associations étudiantes n’ont pas faites, ils se sont campées tout le temps dans une position de gel ou de moratoire.

      Plus le temps passe et plus leur position s’affaiblira d’ici à septembre. Car n’oublions pas, il faut quand même que les étudiants s’inscrivent pour l’Automne et paient des frais. Vont-ils risquer un autre bordel comme ce printemps ? Non il ne voteront plus pour la grève en majorité et ça pour un bon bout de temps. Les associations étudiantes devraient accepter les offres qu’elles ont refusées la semaine dernière, elles n’auront pas plus et actuellement pour la rentrée, elles ont moins !

      On a beau détester les libéraux, il faut leur donner une chose, ils savent où ils s’en vont et sont assez fins stratèges, ne les compter jamais pour battus, vous risquez d’être très déçus.

      François Bélanger

    • Ce gouvernement est tellement corrompu, qu’il oublie que son devoir premier est de servir le peuple.

      www.liberaux.net

      M. Belec

    • Ma suggestion du jour :

      Il y a bcp de commentaires interessant et structures, tel : M. P.A. Paquin et Michel Sylvestre.

      Au risque de se repeter, et de perdre les commentaires pertinents parmi les reponses emotives, il serait interessant d’avoir acces a un petit icone “aime” ou “deteste” ou meme une possibilite de repondre directement a un commentaire precis sans le faire apres une publication de 15 ou 20 commentaires.

      Pour François Brodeur
      Vous etes le seul “pour la greve” qui apporte des arguments pour soutenir votre position (contrairement a MCL d’ailleurs). Par contre, vous dites dans votre dernier paragraphe:

      “On a réussi à convaincre la majorité de la population que l’éducation supérieure est un bénéfice privé et non un avantage collectif, comme si on formait des médecins parce qu’on veut qu’ils fassent de l’argent plutôt que parce que nous en avons tous besoin.”

      Et bien il est en parti ici le probleme. Il n’y a pas d’avantages collectif si la majorite etudie dans un domaine sans debouche. Si on veut reduire le gaspillage du gouvernement, si tel est un de vos arguments, et bien il faudrait peut etre aussi regarder du cote de la formation, ou on gaspille bcp de ressources a former des gens qui n’auront pas d’emplois. J’adore la theologie, les arts, l’anthropologie, mais je crois qu’il est evident qu’on en forme trop. Ces gens n’ont aucun interet a payer plus pour leurs etudes car ils savent qu’ils n’auront pas d’emplois en bout de ligne, contrairement aux ingenieurs, ou aux comptables. Donc pour votre avantage collectif que vous avancez, et le seul argument que je vous seconde, il faudra peut etre pense a soit contingenter, soit orienter ces derniers dans d’autres domaines …

      D Corman

    • Pour une troisième ou quatrième journées les manifs d’hier ont été calmes avec moins de participants que la semaine dernière, d’après La Presse.

      On donne raison à la ministre?

      M. P.A. Paquin

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité