Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 11h24 | Commenter Commentaires (57)

    L’image de Montréal

    Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés.

    Capture d’écran 2012-05-28 à 11.23.02

    Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse

    Capture d’écran 2012-05-28 à 11.17.54

    Photo David Boily, La Presse

    Si on passe aux nouvelles, en boucle, des images de Montréal en feu comme ce fut le cas la semaine dernière, avant que les casseroles ne canalisent la colère provoquée par l’adoption de la loi 78 à l’Assemblée nationale, on ne donne pas envie aux touristes de venir ici. C’est sûr.

    Mais plus je parle aux gens de l’extérieur au sujet de ces manifs et de leur impact sur la ville, plus on me dit que ce sont surtout les images des policiers en grand nombre qui inquiètent. Que c’est l’image de la répression qui est la plus forte, la plus dérangeante. Vu de bien des pays, avec chacun leur Histoire plus ou moins marquée par les rôles joués à travers les décennies par  la police et l’armée, plusieurs vous diront qu’il y a de quoi être pas mal plus craintif devant une rangée d’agents des forces de l’ordre sur un pied d’alerte, que devant des hipsters à pancartes.

    D’ailleurs, allez vous promener le soir autour du parc Émilie-Gamelin, et vous le verrez: ce qui donne à la ville un air grave, c’est la quantité remarquable de policiers, partout. Ce sont eux qui nous signalent qu’il se passe quelque chose dont on conclura que c’est effrayant avant même d’avoir aperçu le panda et ses amis frappeurs de marmites et de friteuses.

    Bien sûr, la présence policière est nécessaire. Mais en si grand nombre, tout le temps, vraiment ? Des dizaines et des dizaines de policiers autour de manifestations bruyantes, certes, créatrices de bouchons, aussi. Mais violentes à ce point ?

    Encore hier, en passant près des marcheurs, la présence policière m’a frappée et a frappé ceux qui étaient avec moi et qui n’avaient pas encore côtoyé les manifestants. “Pourquoi les chevaux ?” “Pourquoi tant de policiers ?” Jeudi, quand j’ai interviewé un participant de C2-MTL au sujet des grèves, c’est une des choses qu’il m’a décrite. Belge vivant en Suisse, de passage à Montréal, il a été frappé par la brutalité d’une arrestation qui s’est passée sous ses yeux et par  tous les agents, partout, avec leur équipement anti-émeute. “It seemed overwhelming”, m’a-t-il dit en anglais. En d’autre mots, cela lui a semblé exagéré, trop.

    Et on ne parle même pas du bruit de l’hélicoptère, parce qu’avec ça c’est la totale…

    Si on veut se préoccuper de l’image de Montréal à l’étranger, pensons aussi à l’image que cette imposante, et je crois aussi parfois démesurée, présence policière envoie au reste du monde.


    • Mme Lortie, BRAVO !!!

      Je me répète, mais c’est tout à votre honneur. Depuis que vous avez lâché les sujets “poule de matante” et que vous vous impliquez de façon responsable et engagée dans le débat de société, vous avez repris beaucoup de galon à mes yeux. Vous êtes trop forte !!

      Vous avez entièrement raison sur toute la ligne.

      D’ailleurs, a-t-on remarqué que depuis que la police se tient plus tranquille (après la nuit des 700 arrestations) aucune casse, aucune violence, aucun problème ? Seulement le peuple qui manifeste en paix.

      C’est indéniable. La vue d’une rangée de Robocops prets pour une bonne bastonnade ne peut que provoquer les gens, pas les calmer. On n’a pas besoin de ca, SURTOUT après cette loi bidon que ce soi-disant gouvernement nous a mis dans la face.

      Lächez pas
      Napoléon N Lajoie

    • Pourtant samedi, un deuxième sondage montrait que plus de 70 % des répondants étaient satisfaits du travail de la police, y compris à Montréal. Mais peut-être que ces gens-là ne vous parlent pas. Ou que vous ne leur parlez pas.

      M. P.A. Paquin

    • Quand on veut interpréter tout à l’envers… Vous savez, quand on veut faire euthanasier son chien, on dit qu’il a la rage… vous en faites une excellente démonstration..
      F Vézina

    • Oui! Trop de policiers, trop de brutalité et de provocation policière inutile qui n’ont fait qu’attiser le feu et, à mon avis, des policiers infiltrés responsables de certaines casses pour justifier les interventions musclées qu’on a connu.

      Et en passant a-t-on des nouvelles de la Mercedes blanche qui a fait un délit de fuite après avoir traîné un manifestant sur son capot?
      Mais surtout a-t-on des nouvelles de l’homme qui semblait gravement blessé, transporté en ambulance et semblant être dans un grave état et que les tweeters recherchent désespérément? Sait-on c’est qui? Pourquoi ne se manifeste-t-il pas publiquement puisque la SPVM semble dire qu’il n’a eu que des lacérations au front! Ce dont tout le monde doute vu les blessures et les photos qui circulent!
      R. Boisvert

    • Entièrement d’accord avec vous. J’en suis à me demander si ce n’est pas la forte présence policière qui fait en sorte qu’il y a parfois des débordements.

      Si tu veux tuer ton chien, dis à tout le monde qu’il a la rage.

    • Oups… Signé Max Leclaire

    • Pour un point de vue extérieur:

      http://www.franceculture.fr/podcast/4294659

      Serge Bouchard

    • **Republication car j’ai oublié de signer**

      Je me souviens de lors d’une des émeutes suite à l’élimination des Glorieux, votre collègue Michèle Ouimet s’est plainte du manque de la supposée complaisance des policiers qui ont laissé dégénérer la situation. Mais lorsqu’elle s’est retrouvée prise en souricière lors de la manif annuelle contre la brutalité policière, tout d’un coup les policiers sont devenus des brutes qui abusaient de leur pouvoir. Loin de moins de défendre aveuglément les policiers, surtout vu qu’il y a de réels cas d’abus, mais faudrait savoir ce qu’on veut: une force policière qui maitient un minimum d’ordre dans les rues, ce qui veut aussi dire des arrestations parfois musclées, ou une force policière qui ne fait que contrôler la circulation et ignore les dérapages.

      Anne Jacques

    • Madame Lortie votre argumentaire est totalement farfelu, franchement on bloque les rues pendant trois mois avec fréquemment de la casse mais ce sont les forces de l’ordre qui nuisent à la réputation de la ville, c’est complètement n’importe quoi votre affaire.

      Au contraire je trouve que les policiers font un excellent travail et, à part quelques incidents isolés et mineurs, font preuve de beaucoup de retenu, eux qui doivent être épuisés après des mois de manifestations qui bloquent les rues de la villes de façon aléatoire et sans prévenir et où il y a eu à plusieurs reprises de la casse. Très peu d’endroits au monde feraient preuve d’autant de patience. Honnêtement je m’étonne qu’il n’y ai pas eu plus de problème.

      Quand à la réputation de Montréal elle est tout simplement méritée, comme si les échangeurs et ponts en ruine ne suffisaient pas…

      C’est bien dommage Mme Lortie mais on ne peut gagner sur tous les tableau, ça vous amuse les casseroles, vous trouvez ça sympathique, vous voulez jouer à être une cheerleaders des manifestants alors assumer au moins les conséquences de leurs actions.

      Encore une fois:

      BRAVO LES POLICIERS, VOUS FAITES DU BON TRAVAIL, CONTINUEZ ET BON COURAGE

      P Brasseur.

    • Et si les policiers ne se pointaient pas aux manifestations, il arriverait quoi selon vous ? Rien ?
      Ce serait beau et festif ?
      Les manifestations attirent bien des enragés, bien des frustrés (je ne parle pas de majorité) qui profitent de l’anonymat de la foule pour agir… Je n’invente rien.
      Une victoire sportive ? Peu importe où ça se passe, il y aura incendies, vols, violence. Pourtant les gens sont très contents… il veulent fêter…

      Dénoncer la présence policière est bien irresponsable de votre part.

      Dénoncer la violence d’une arrestation quand vous évitez soigneusement d’expliquer ce qui a provoqué cette arrestation fait de vous quelque chose d’autre qu’une journaliste.

      Je ne sait pas si c’est maladroit ou sournois… cela m’inquiète beaucoup.

      Michel Desmarais

    • tout à fait d’accord avec vous, Madame Lortie.
      GTremblay
      Montréal

    • Bien sûr que c’est la police qui donne une mauvaise image à Montréal… et le bruit de l’hélicoptère, alors là, c’est tellement épeurant…
      Des milliers de casseroles martelées durant des heures, ça, c’est festif, c’est tellement bon pour les Montréalais et l’image de leur ville…

      Et bien sûr, nos chroniqueurs en concluent que, puisque cette cacophonie s’étend dans d’autres villes, c’est le signe que LA population est d’accord avec ce mouvement et n’en peut plus de ce gouvernement, cet étrangleur de la jeunesse.

      N’avez-vous pas lu le sondage, Madame? LA population n’est pas en accord avec les manifestations continuelles, avec les exigences démesurées d’une minorité d’étudiants, avec la violence dont ils font preuve parfois.

      LA population est en faveur de la paix, négociée de bonne foi, elle est en faveur de la police qui doit la maintenir cette paix, la nuit dans les rues de Montréal et d’ailleurs.
      N’avez-vous pas pensé que si les manifestations se faisaient dans le calme, si l’itinéraire était donné comme dans n’importe quelle autre grande ville civilisée dans le monde, une si grande présence policière serait peut-être moins nécessaire?

      C’est tellement bizarre, tout plein de gens autour de moi pensent exactement ce que le dernier sondage dit : on veut que la situation se règle, on ne veut pas que le gouvernement plie sur le gel et la gratuité, on veut que cessent ces manifestations qui tournent à la violence trop souvent parce qu’une clique décide qu’elle a le droit de tout faire, comme elle le veut, quand elle le veut, et que personne n’a le droit de brimer ce droit. Et f… les droits des autres, n’est-ce pas? Je m’étonne, Madame Lortie, que, dans votre quête de l’opinion des gens qui vous entourent, vous n’en ayez croisé aucun qui pensent comme la MAJORITÉ!

      Peut-être parce que je ne fréquente que des gens qui doivent se lever le matin pour s’occuper de leur famille, se rendre au travail et en revenir après une longue journée de travail, s’occuper des courses à faire, des repas à préparer, des rendez-vous à prendre, des devoirs et activités des enfants, de l’auto à faire réparer, du chien à promener, des visites familiales, bref, de tout ce qui fait une vie bien remplie. Le terre-à-terre, le quotidien, la vraie vie quoi.

      Les belles envolées lyriques sur tout et sur rien qu’on lit et entend depuis des semaines ne mèneront les étudiants nulle part, car la réalité les rattrapera inévitablement. Et ils risquent de trouver leur retour sur terre pas mal brutal.

      Leurs supporteurs inconditionnels ne leur auront pas rendu tellement service en leur laissant croire que leur vie et même la société vont changer en obtenant tout ce qu’ils demandent.

      Il est malheureusement fort peu probable qu’ils accepteront quoi que ce soit du gouvernement, raisonnable ou non. Galvanisés par toute cette adulation, ils continueront la lutte car pour eux, c’est devenu une lutte à finir : ce sera eux ou ce gouvernement. J’ai une petite nouvelle pour eux : peu importe qui sera au pouvoir, les frais de scolarité ne pourront rester éternellement aussi bas. Et en refusant la hausse maintenant, ils feront payer les générations suivantes. Ce qu’ils reprochent très fort à celles qui les ont précédés…

      Bravo.
      S. Bergeron

    • J’ai oublié d’ajouter que si une toute petite majorité de la population est en faveur de la loi, cet appui grimpe de beaucoup pour certaines parties de la loi (itinéraire fourni, interdiction de manifester à moins de 50 mètres des institutions scolaires) et en faveur de la hausse des frais de scolarité.

      Si les étudiants avaient respecté leurs congénères, en tout premier lieu, s’ils avaient respecté les injonctions et laissé les étudiants qui le souhaitaient assister à leurs cours, s’il n’y avait pas eu de violence durant beaucoup de manifestations, il n’y aurait pas eu de loi 78. Oui, elle est imparfaite, les amendes sont trop salées et pas nécessairement bien « distribuées », mais la justice tranchera et annulera certainement ce qui doit l’être.

      Il faut impérativement cesser de faire croire aux manifestants qu’ils ont la majorité de la population avec eux, car c’est faux.
      S. Bergeron

    • Ce que les autres peuvent penser….. est-ce vraiment si important? Bien sur que ça ne donne pas une bonne image de Montréal,mais de la à dire que c’est à cause du nombre de policiers pas si certain que ça…à preuve les manifestation sont plus pacifiques,certains commentateurs emploient même les termes enjoués et festifs ce que je trouve tout à fait déplacé.
      Les manifs se sont calmés parce que on a fait au dessus de 500 arrestations avec des amendes au bout,oui Madame les hormones se sont calmés…..C’est bien malheureux à dire mais apparamment c’est ce que ça prenait,car avant tout le plus important c’est la paix sociale et non cette histoire de hausse qui est devenu un ouragan dans un verre d’eau.On ne peut pas s’attendre de ces tape-chaudrons qui m’empêche de dormir depuis une semaine (oui je demeure sur l’av. du Mt-Royal!!) à ce qu’ils comprennent l’inutilité de leurs gestes et le nombres de citoyens sur le bord de la crise de nerfs.Qu’on arrête d’insulter le peuple Chilien avec cette piètre copie d’un soulèvement populaire avec tout ce qu’o n’a comme liberté et abondance….et qu’on parle aux prochaines élections
      Or donc OUI ,la présence (ne serait-ce que présence) est pleinement justifié!
      Claude Pierre

    • Et si comme à Frankfort en Allemagne les policiers changeaient de côté et se mettaient à marcher côte à côte avec les manifestants ?

      Et si les policiers en avaient assez de frapper sur des innocents pour protéger des corrompus ?

      http://www.democraticunderground.com/1002721617

      Michel Granger

    • Je ne rougirai pas de l’image que les étudiants donnent de Montréal. Ils font la preuve par dix qu’ils ont un exceptionnel courage. Cependant, le gouvernement Charest envoie du Québec l’image d’une république de bananes où la matraque, le gaz poivre, la violence policière bête et sans nuances tiennent lieu de démocratie. Charest et consorts reprennent à peu de choses près l’approche du gouvernement Duplessis tant décriée par les Libéraux de Jean Lesage. En matière de révolution tranquille, Jean Charest nous fait dangereusement régresser vers la “grande noirceur” duplessiste.
      R.Ducharme

    • Donc votre argument est de réduire le nombre de policier quand on sait très bien que certains groupes qui font parti des manifestations ont comme seul et unique but de faire du grabuge ? Tout ça pour que l’image de Montréal soit belle ?

      Avez-vous vraiment besoin d’une explication concernant l’utilisation de l’escouade anti-émeute et la « cavalerie » de façons préventive et en grand nombre ? Je vais tenir ça bref mais disons que j’ai envi de faire de la casse et d’initier de la violence lors d’une manifestation, je serais peut-être moins brave devant une rangé de policier anti-émeute qui bloc toute route de sorti possible. De plus on sait très bien que certains manifestant lance des projectiles au policiers, on envois pas des policiers en vélo et en shorts pour faire face à des manifestations ou il risque d’y avoir des projectiles lancé envers le policiers.

      Vous dite « plusieurs vous diront qu’il y a de quoi être pas mal plus craintif devant une rangée d’agents des forces de l’ordre sur un pied d’alerte, que devant des hipsters à pancartes. », Je ne veux pas être de mauvaise fois mais c’est parce que c’est un peu le but de l’opération.

      La vraie solution n’est pas de réduire le nombre de policier ou même de les habiller en Youpi pour que ça soit plus cute à la télévision mais de négocier. Pendant ce temps si plus de policiers peuvent dissuader certains individus de faire du grabuge c’est la bonne route à prendre peut importe « l’image de la ville ».

      La vraie solution n’est pas de réduire le nombre de policier mais de négocier. Pendant ce temps si plus de policiers peuvent dissuader certains individus de faire du grabuge c’est la bonne route à prendre peut importe « l’image de la ville ».

      F.Lafleche

    • Pour ma part, la présence de policiers ne me dérange pas. À NY, c’est bourré de policiers à tous les coins de rue et je ne m’en plains pas non plus. À mes yeux, voir la police anti-émeute, ça veut juste dire qu’il y a une bande de déchaînés pas loin… C’est surtout eux qui m’inquiètent (les manifestants non-pacifiques)!

      Cependant, il est évident pour moi que les manifs de casseroles prennent une place beaucoup plus pacifique dans le débat depuis quelques temps (peut-être que taper sur les casseroles est un bon exutoire?) et ça fait du bien à voir.

      Quelle image a Montréal de l’extérieur, c’est une bonne question… C’est surtout le soir que ça brasse. En plein jour, je travaille au centre-ville et c’est paisible. On a également passé du temps ici en fin de semaine, de jour… et c’était tout aussi calme.

      Il serait peut-être temps qu’on délaisse un petit peu la couverture de manifs aux nouvelles et qu’on montre un peu plus la ville sous son vrai jour, c’est à dire tranquille la majorité du temps!

      Marie-Eve Landry

    • C’est drôle on a rencontré des New Yorkais sur une terrasse et ce qu’ils nous ont dit c’est qu’ils étaient impressionnés par les Québécois, et même qu’ils essaieraient de s’inspirer de cette fougue dans leur pays à leurs yeux rendu bien trop docile et amorphe face aux abus du secteur de la Finance. Leurs mots : “They (les Québécois) don’t take no shit from anybody”.

      Je lis les commentaires des lecteurs du Guardian, en Amérique du Sud, en France, etc. et c’est majoritairement positif.

      Sébastien Massey

    • La présence policière est à l’image de la loi 78 : répressive et excessive!

      Être un touriste étranger, j’aurais beaucoup plus peur d’une rangée de policiers armés de casques et de boucliers que d’une bande de jeunes chantant des slogans…

      L’escouade anti-émeute devrait être sur le qui-vive, mais elle ne devrait pas être à 15 pieds des manifestants, alignant une série de policiers à l’air de boeuf! Ça n’a pas de classe, ça incite à l’agressivité et à l’impulsivité, et surtout ça coûte très très cher, beaucoup plus cher qu’une vitrine fracassée…

      Mathieu Savoie – Montréal, QC – http://www.procosom.com

      N.B. @s.bergeron

      Le soutien aux revendications initiales des étudiants dans la population est peut-être très légèrement en-deça du 50%, mais le soutien de la population aux actuelles manifestations à l’encontre de la loi 78 et, dans une plus large mesure, à l’encontre de l’arrogance des Libéraux de Jean Charest frôle les 75% selon mon pifomètre!

    • Mme Lortie: allez trouver un communiqué émis par le consulat américain à Montréal. On peut y lire:

      «Le département d’État demande avec insistance aux citoyens des États-Unis d’éviter les manifestations, puisque les passants peuvent être rapidement pris dans des événements violents imprévus et en certains cas détenus par la police locale.» En clair, ne vous tenez pas à proximité des manifestations, la police arrête un peu n’importe qui.

      http://argent.canoe.ca/lca/affaires/international/archives/2012/05/manifs-montreal-consulat-americain-emet-avis.html

      Carol Vadnais

    • Bravo S. Bergeron, Je suis présentement en vacances en France, et dans toutes les régions visitées on nous parle de la situation au Québec. On nous dit que ce n’est pas une situation habituelle au Québec. Aux actualités la situation est présentée un peu comme extrême. Et on n’est pas habitué à voir ça chez-nous. Personnellement je soutiens les actes du gouvernement et souhaite qu’il agisse comme un père de famille qui a dit,” non” à son enfant à une demande irresponsable. S’il revient sur sa décision, c’est comme dire: c’est plus facile de dire oui et de ne pas sévir et de balayer le problème. Il y a parfois des décisions difficiles à prendre quand on veut montrer le sens des responsabilités à nos enfants. Les étudiants veulent justement passer le problème à ceux qui les suivront. Trop habitués à tout avoir, tout de suite….. Je connais des étudiants d’université et d’autres du niveau collégial, qui avaient juste hâte de terminer leur session et leur stage, pour s’attaquer à leur emploi d’été, justement pour arriver à payer leurs études et les frais s’y rattachants. Avec les arrêts de cours, certains perdent des revenus et s’endetter ont encore plus. Est-ce que ce sera les leaders et les porte-paroles des associations étudiantes qui les aideront à boucler leur budget. Non! Ce seront leurs parents, sans aucun doute. À la fin, je pense qu’on a perdu de vue la vraie raison de ce débat. Toutes les causes sont mises dans le même panier et on cherche qui aura le dernier mot. (en vacances à Dijon, France) D. Comeau

    • @pierrea
      28 mai 2012
      11h38
      Vous savez, les sondages, il faut en prendre et en laisser. Quel est le pourcentage des répondants n’ont vu des manifestation que les images alarmistes qui tournent en boucle à LCN et qui n’ont jamais mis pied à Montréal parce qu’ils y habitent à plus de 800 kilomètres?
      F Coupal

    • Maddog

      Les policiers de Francfort n’étaient pas du coté des manifestants, ils les arrêtaient après avoir retiré leurs casques.

      Lâchez la propagande !

      http://www.dailystar.com.lb/News/International/2012/May-18/173846-police-detain-400-at-occupy-protest-in-frankfurt.ashx#axzz1vnb0nePu

      F. Lagarde.

    • Ben oui Mme Lortie. On va enlever la méchante polisse répressive, pis là, on va laisser les jeunes tout chambouler. Y sont fins, les jeunes.Y sont bien élevés, les jeunes. Y respectent la loi, les jeunes.
      Votre article est digne d’une mauvaise pièce théâtrale de Michel Tremblay….

      Lorsque les manifestants respecteront la loi, on parlera d’une intervention policière répressive.

      R. deschambault

    • Bravo Mme Lortie, vous parlez a qques etrangers qui sont a Montreal. Superbe.

      Vous avez demande aux etrangers qui ne sont pas encore a Montreal ?? J’habite Hong-Kong, je suis souvent a Tokyo. Vous savez, en Asie il n’y a tellement pas de violence, alors quand il voient les manifestations, ils ont peur de Montreal. Vous n’avez pas vue les cocktails Molotove et les fenetres de banques qui se faisaient briser ?

      J’aime tellement quand vous sautez tout de suite a vos conclusions juste pour vous prouvez que vous avez raison. Aucune analyse. Vous etes mures pour Fox news, vos derniers blogues fait baisser le niveau de journalisme a La Presse.

      D Corman

    • 35 jours de manifestations pour manifester le droit de manifester. Tres repressif cette loi.

      D Corman

    • @procosom.com: la loi 78 n’aurait jamais vu le jour si les étudiants avaient cessé leur grève quand ils ont gagné la bataille pour l’accessibilité, fin avril.

      Ils ont eu l’intelligence de faire disparaître leurs véritables raisons de poursuivre cette lutte, sachant très bien que la population ne les appuierait pas si on se rendait compte qu’ils ne se battent plus que pour leur portefeuille, avec l’appui de syndicats, de l’opposition et de bien des gens qui ne veulent que faire disparaître ce gouvernement.

      Bien des gens se sont embarqués sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez, ayant l’impression que YÉ! quelque chose se passe enfin, et qu’ils veulent en faire partie.

      Y a-t-il quelqu’un quelque part qui pourrait leur faire comprendre que des élections vont avoir lieu d’ici un an et qu’ils pourront le mettre à la porte en se rendant aux urnes sans passer leurs soirées à déranger tous leurs voisins et sans mettre en péril des centaines d’emplois?
      S. Bergeron

    • On peut certainement comprendre votre désir de documenter un mouvement, mais est-ce qu’il y a un effort intellectuel rigoureux ou un désir de confirmer ses propres préjugés favorables. Malheureusement, vous n’observez que de votre côté de la clôture.

      Vous dites que Jean Charest vous fait penser à la reine parce qu’il ne veut pas voir ce qui se passe dans “la” rue. Façon de dire qu’il ne sait pas ce que le peuple pense. Mais vous, le savez-vous?

      Les sondages indiquent que non et que “la rue” dont vous parlez s’appelle la Rue des sentiers battus. Votre reflexe semble être d’aller vers ceux qui sont susceptibles de confirmer vos thèses. Levez la main ici ceux qui pensent qu’en rencontrant les “créatifs”, MCL allait revenir avec un billet genre Les créatifs dénoncent les manifs.

      Personne ne lève la main parce que chère Marie-Claude vous allez immanquablement “enquêter” chez ceux qui pensent comme vous. Depuis le temps que vous faites ce métier, est-ce que ce ne serait pas plus intéressant d’aller en région et d’accorder moins d’importance aux bruyantes casseroles qui, toutes festives soient-elles, ont tendance à faire sur-estimer l’appui, d’après ce que je peux voir. Passe encore que les policies soient applaudis “en région”, mais à Montréal?

      Vous vous disez sans doute que les sondages sont complètement dépassés et qu’ils ne joignent que les “vieux” avec des “land lines”. Il y a peut-être un peu de ça, mais pas à hauteur de 70 % et plus des répondants, même à Montréal.

      Donc, qu’est-ce que c’est avec vous : engagement ou journalisme. Journalisme engagé? Ça n’excuse pas les “recherches” faites seulement auprès des sympathisants, vous ne trouvez pas?

      M. P.A. Paquin

    • Et j’ajouterais que j’ai bien hâte de voir le coût de ces festivités pour les contribuables de Montréal… j’espère qu’ils vont trouver cela aussi festif de payer pour leurs fêtes..

      F Vézina

    • Les policiers en beurre très épais effectivement. L’image d’état policier n’aide en rien le Québec présentement, la loi 78 est en contestation dans le monde entier maintenant. Signez la pétition mondiale contre cette loi infecte et totalitaire:

      http://www.avaaz.org/en/quebec_protests/?cl=1829527543&v=14646

      J Tremblay

    • ben oui vous étiez ou pendant les émeutes???

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • @alexandrine55
      Avez-vous pensé que les manifestants aient peut-être déjà vu les coûts de l’infiltration de la mafia dans l’octroi des contrats publique de construction, de la mal-gestions des universités et autre niaisage comme le choix des terrains du Chum, l’Îlot voyageurs….?
      Comme si les 200 milles qui ont manifesté le 22 mai et les milliers chaque soir ne sont que des demeurés de premier ordre.
      Et j’ajourerais qu’il serais grand temps d’évacuer cette mentalité de colonisé qui nous afflige et de s’en foutre comme de l’an 40 de ce que le reste de la planète pense de nous. C’est certainement pas le reste du monde qui subissent les magouilles libérales depuis trop longtemps.
      Et en passant, si vous vous inquiétez pour ces pauvres touristes, j’aimerais rappeler à tous que because la crise économique, les américains et les européens ne sont pratiquement pas au rendez-vous depuis trois ou quatre ans.
      F Coupal

    • Moi j’en peux plus de me faire réveiller par l’hélico de la SQ a 1 heure du matin.

      En agissant ainsi, les policiers empêche des quartiers entier de dormir. C’est vraiment dérangeant et insultant, comme si les policiers se foutaient complètement des simples citoyen qui essaient d’avoir une vie normale.

      Merci Charest pour tout ce bordel et cette répression sur des innocents.

      Grace a vous, c’est sur qu’Amir va avoir mon vote.

      S. Tougas
      Plateau

    • @anonymous99

      Il y a un moyen de contester la loi 78 : ce sont les tribunaux. Et qu’est-ce qui va invalider une partie de cette loi? c’est la Charte canadienne des droits et libertés.

      Une vraie Charte des droits. Tout d’un coup, on découvre la pertinence d’avoir une charte enchâssée dans la constitution. Même Françoise David parle de nos « droits constitutionnels ». Et les opposants à la loi 78 peuvent aussi compter sur l’extraordinaire force morale que représente la disgrâce à laquelle s’expose n’importe quel gouvernement tenté d’utiliser la clause nonobstant.

      Et ce sont pas aux étudiants ni aux percussionnistes improvisés qu’on doit nos droits. Eux, on leur droit seulement un gros show.

      - Robert Lemieux

    • @ anonymous

      Qui a présenté cette pétition bidon ?!??!

      Ca n’a ABSOLUMENT rien a voir avec le Canada, c’est une phénomène QUÉBÉCOIS et ca ne touche en rien les lois canadiennes !!

      Je ne signe rien de ca, ca l’air d’une manipulation gouvernementale, pas une initiative d’ici

    • Ooops désolé, il est tard…
      Napoléon N Lajoie

    • Anonymous99

      La loi 78 en contestation mondiale ? Et qui va la signer, car les lois sont beaucoup plus restrictives dans toutes les grandes villes du monde, ou elles ont eu affaires, elles aussi, a des casseurs masques qui abusaient de la foule pour faire de la casse …

      Quand des idiots masques lancent des cocktails molotov a des policiers, ou brisent des vitres de banques ou de “Couche Tard” pour faire un point, eh bien malheureusement des lois comme ca doivent etre votes pour empecher les debordements.

      Je prefere de loins qu’on impose le visage decouvert et alerter qques heures en avance le chemin des manifestants pour eviter tout grabuge … de plus, ca fait 35 jours qu’on manifeste le droit de manifester, alors je crois que vous etes un peu dans l’exageration, encore une fois, comme un enfant qui se plaind, a minuit, qu’il doit se coucher a 8 heures.

      D Corman

    • Il ne faut pas généraliser, mais, à l’ère moderne de la communication, il est aisé de voir tonnes et tonnes d’images et actions absolument ridicules de nos policiers, anti-émeutes et cie…
      Ils sont beaucoup trop violents pour les circonstances…Ils se transforment en bête et semblent prendre plaisir à ça…

      Je devrais plutôt formuler “certains”…afin justement d’Éviter de généraliser.
      Par contre, il y en a trop pour ne pas relever, et relever clairement…

      Ils ne semblent pas du tout formé pour ce genre de situation…et semblent traiter tout le monde comme si c’était de dangereux criminels.

      J’écoutais Lafrenière expliquer que les manifestants n’ont pas d’uniforme, qu’ils ne peuvent pas distinguer les casseurs-criminels des autres.
      Désolé, ce que j’ai vu, il n’y a aucune commune mesure, aucun jugement. Zéro. Niet.
      Il y a une limite entre devenir avec un QI près de zéro en chargeant tout ce qui bouge …et ne pas distinguer un criminel d’une jeune fille qui est tout sauf un danger public…

      Non désolé…
      Je n’embarque pas avec ceux qui défendent leur travail.
      Je peux comprendre et l’expliquer par le fait qu’ils ne sont visiblement pas formés pour ça….Ils le sont pour des criminels…pas pour ce qu’on vit. Ils agissent comme si tous ces gens étaient des dangers publics….
      Et ça, je n’embarque pas.

      Lafrenière disait qu’ils ne pouvaient pas toujours avoir 100pct…
      On est très loin du 100pct, qu’il ne s’inquiète pas…Très loin…

      IL suffit de faire un petit effort de recherche pour le réaliser.
      C’est du n’importe quoi ce que j’ai pu voir.

      J’essaie d’éviter de généraliser..j’essaie…
      Mais c’est fou comme certains se sentent braves à 2 ou 3 face à un jeune juste là…à manifester…
      C’est visiblement un défouloir pour “certains”..et ça, c’est pour le moins “ordinaire” pour employer un mot poli…

      Inutile de répondre à mon avis, de les défendre. Je le fais du mieux que je le peux en précisant qu’ils ne sont visiblement pas formés pour ça…
      Mais de faire croire qu’il n’y a que de rares bavures, c’est se voiler les yeux…
      L’image envoyé à travers le monde à l’ère de la communication instantée n’est pas tout à fait l’image de policiers au-dessus et en contrôle…
      Oh que non….

      Merci madame Lortie de permettre de le faire remarquer…

      Pierre Lemay

    • Madame Lortie;

      La police est présente pour éviter la cassure. C’est très simple et très facile à comprendre. Enlever la police et vous allez voir ce qui va arriver? (Un peu comme enlever les amendes pour excès de vitesse). Une autre raison du très grand nombre de policiers :

      Aujourd’hui, les policiers ont très peu de pouvoir d’intervention. Ils doivent donc être très nombreux pour compenser cette lacune et ainsi éviter la confrontation.

      Saviez vous que le gouvernement pourrait utiliser la clause dérogatoire (Charte Canadienne) pour suspendre le droit de manifester et en même temps faire intervenir l’armée parce que la police serait insuffisante en effectif pour stopper les attroupements?

      Jusqu’à maintenant, le coût de ces rassemblements est de l’ordre de 200 Millions de $…Vas-t-on attendre qu’il en coûte 1 milliard de $, que l’on ait perdu le Grand Prix et le festival de Jazz pour agir et faire cesser ces rassemblements?

      Gilles Tremblay

    • pbrasseur

      28 mai 2012
      12h47

      Honn ! Vous allez me faire pleurer ! Les policiers sont fatigués. Ils sont à bout et tapent sans retenue, trop crevés pour réfléchir.

      Quand on décide de devenir “flic” on apprend à vivre avec les problèmes reliés au métier non ?

      Qu’est ce qu’une procession de citoyens “casserollés” peut avoir d’inquiétant ?
      Vous avez jamais vu des images du carnaval de Rio ?

      J’aime beaucoup les commentaires de ceux qui se bouchent les yeux et les oreilles devant la réalité. Les gens en ont marre ! Pigé ?

      Robert Duquette

    • c’est vrai j’ai oublié de signer

      vraiment madame , vous êtes d’une profonde mauvaise foi,,,D’abord avez vous parlé à la majorité de personnes qui appuient le bon travail des policiers ,,??? Non bien sur , vous n’auriez pas entendu ce que vous voulez entendre,,,,
      Avant les manifestations qui ont dégénéré madame,,avait-on tant de policiers en ville NON BIEN SUR’,
      Alors madame quand vous déciderez d’être honnête et objective ,,vous écrirez toutes les chroniques que vous voudrez,,D’ici là svp,,abstenez-vous donc de mentir à pleine page

      G. Levesque

    • Le jour où un tribunal émettra une injonction visant à faire respecter le droit d’une femme face aux positions rétrogrades d’une institution coupable de discrimination, on verra Marie-Claude Lortie argumenter pour le respect des tribunaux et de leurs injonctions. Ce jour-là, Marie-Claude Lortie exigera que les forces policières fassent respecter l’injonction coûte que coûte. Ce sera une question de principe.

      Elle aura raison.

      C’est dommage que ces principes ne soient défendus que quand ils sont alignés sur des opinions et des intérêts personnels.

      - Robert Lemieux

    • Je ne l’ai jamais trouvée aussi belle l’image de Montréal ! :-)

      Benoît Duhamel.

    • Encore un reportage bidon,
      La présence policière est nécessaire pour protéger les gens et les biens publics, c’est pas la police qui avait des sacs à dos bourrés de boulles de billard, de sling-shot `Victo, c’est pas les policiers qui cassent des vitrines en ville, etc….
      Que pensez-vous de la manifestation annuelle contre la brutalité policière qui finit toujours en….confrontation ! Ben oui, il y a plusieurs têtes enflées qui veulent faire du grabuge et même dans les mouvements étudiants comme les 4 têtes brûlées qui ont gazés le métro.

      Et nos droits madame Lortie, qu’en faites-vous ? Le droit d’aller travailler, le droit pour les étudiants d’aller étudier….
      C’est pas le gouvernement qu’il faut blâmer pour la loi 78 mais les p’tits cons qui se croient tous permis qui bloquent des ponts, gaz le métro et empêchent les autres étudiants d’intégrer leur cours en les menaçant.
      Ces petits cons ne représentent aucunement la jeunesse comme on tente de nous faire avaler mais seulement 30% des étudiants et les tapeux de casseroles ne savent même pas ce qu’est la loi 78, qu’une gang de moutons de suiveux !
      Bref, c’est pas juste l’image de Montréal qui est ternit mais celle du Québec, on a l’air d’une gang de BS qui se plaint le ventre plein à cause d’une minorité d’étudiants.

      E. Beauchemin

    • Bravo aux policiers!

      C’est pas facile vos jobs lorsqu’ils y des manifestants qui vous narguent et qu’ils se moquent de vous à 2 pouces de votre visage. Ils n’ont pas de respect pour personne, ceux qui font ces gestes. Ce sont des intimidateurs au plus haut point. Si aujourd’hui nous avons la loi 78 cest à cause des provocateurs, les artistes, journalistes, les 3 petits clowns et cie, les casseurs, etc.

      Maintenant les juristes s’en mêlent!!!
      Des juristes payés avec notre argent. Allez vous trouver une job dans des cabinets si vous n’êtes pas contents de votre job au gouvernement.

      Je suis écoeurée d’entendre les casserolea se faire aller. J’ai honte de voir tout ca. C’est bruyant, ennervant et fatigant pour le peuple entier. Vous nous avez mis dans la merde et ce n’est pas fini.

      J’espère que Charest va se faire respecter par ces 3 là qui n’ont pas bougé depuis les négociations. Quand je vois les artisss aussi qui ne se mêle pas de leurs affaires. J’aurai envie de dire heille… qui vous donne des subventions?? Si vous n’êtes pas contents de la job du Premier Ministre, allez au mons voter sinon mettez donc votre photo sur un poteau et faites vous élire. Sinon, faites vos jobs et laisser les autres faire la leur!

      Bravo mes chers policiers mais je dois vous dire que vous êtes trop patients avant d’agir, c’est ce que je déplore de vous. Je le sais que vous n’avez pas le choix d’agier ainsi. C’est pas facile ‘dealer’ avec tout ceux qui n’ont rien d’autre à faire que de déranger la population avec leur casseroles. Si vous brisez vos casseroles allez-vous essayer de faire rembourser par le gouvernement? Sortez donc vos poêles et frigidaires tant qu’à se faire rire de vous.

      A. Savoie

    • Curieux tout de même c’est le tintamare qui a adouci les moeurs, mais il ne faut pas oublier que ce tintamere provient de toutes les couches de la société, cependant parmis les fameuses 700 arrestations ce pourrait-il que les leaders des Black bloque aient été mis sous véroux et neutraliser d’une certtaine façon, peut-être j’ose espéré.

      Mais il y a aussi que ce tintamare comporte une pléiade de renvendications et pas seulement els frais de scolarité et de la loi 78, mais vise bien sûre le parcours des libéraux depuis 9 ans, mais aussi l,ensemble des politiciens tous partis confondus.

      Gilberrt Rochon

    • @s.bergeron

      Inversement, y’a-tu quelqu’un quelque part qui pourrait expliquer à Jean Charest et à sa troupe de libéraux arrogants que la loi non écrite en politique dicte qu’un parti ne peut pas prendre de décisions lourdes de conséquences qui vont à l’encontre de la majorité sans avoir soulevé la question de manière claire dans sa plateforme électorale?!?

      Je déteste les Conservateurs [fédéraux], mais au moins tout ce qu’ils ont fait jusqu’à présent ou à peu près, ils l’avaient clairement énoncé dans leur plateforme AVANT les élections.

      Dans le cas des Libéraux [provinciaux], jamais ils n’ont mentionné dans leur plateforme électrorale il y a 4 ans et des poussières qu’ils comptaient matter les étudiants à coup de matraque, restreindre le droit de manifester, hausser de manière drastique les frais de scolarité et laisser pourir une crise sociale pendant près de 4 mois tout en faisant des blagues de mauvais goût devant un attroupement d’hommes d’affaires en plein centre-ville alors que des manifestants se groupaient devant les portes!

      Pour la survie du Parti Libéral et surtout pour la survie de la classe politique, et pour le retour d’une trève et d’une paix relative au Québec, Jean Charest n’a plus le choix : il doit démissionner!

      Ensuite, les Libéraux doivent décréter un moratoire d’une année et déclancher des élections, c’est la seule issue pour éviter des manifestations tout l’été qui risquent à un moment donné ou un autre – suite à des commentaires d’un épais de manifestant ou d’un zélé de policier – de sérieusement déraper…

      Mathieu Savoie – Montréal, QC – http://www.procosom.com

    • La seule raison pour laquelle ces images de policiers peuvent être perçues incongrues est qu’elles sont juxtaposées aux marcheurs “festifs” et qu’on a escamoté celles des casseurs. Faudrait pas attendre la classe heu je veux dire la casse pour trouver des policiers sur les lieux n’est-ce pas!?

      C’est incroyable comment ce “débat” peut faire l’objet de chantage. Espérons que la dérive de ce mouvement nous ramènera à la discussion de fond qui doit avoir lieu.

      J marin

    • Le commentaire de madame Lortie est franchement à la limite de la malhonnêteté intellectuelle, vraiment. Chacun a droit à son opinion sur le fond de la crise et je le respecte. Mais de la démagogie comme ça, ça dépasse les bornes!

      Patrice Ouellet

    • L’opinion de patrice photogrgraphiste devance mes mots:
      “Le commentaire de madame Lortie est franchement à la limite de la malhonnêteté intellectuelle, vraiment.” (patrice P”")

      Ecoutez, je demeure a la ville de Québec et on est plusieurs a avoir suspendu notre petit voyage de tourisme à Montréal
      C,est tellement ridicule de dire que la force policiere est ce qui effraie le tourisme …???
      (c’est ce qui la rassurerait bien au contraire!)

      Je ne sais pas pourquoi mais je trouve moins malhonnête l’attitude de Gabriel-Nadeau-Dubois qui dit: ” Tant mieux si ca nuit a l’image de Montréal et au tourisme , car ca va mettre de la pression sur le ministe Bachand…”
      il est borné, égo-centré , sans horizon mais il est stupidement franc quand il dit cela!

      Tandis qu’ici on utilise le mensonge grossier!
      jacques Bougie de Québec

    • Je vois que beaucoup de gens ici ne font que regarder en boucle les extraits choisis par les réseaux de télévision et n’ont jamais daigner regarder CUTV pour voir vraiment ce qui se passe sur le terrain.

      Le nombre de policiers est absolument excessif la très grande majorité du temps. Donnez-leur un peu de répits à ces pauvres! Ils verront bien qu’avec beaucoup moins de policiers pour babysitter, la foule se régulera d’elle-même et restera pacifique. Je n’ai qu’à penser au début du mouvement des casseroles dans le Vieux-Rosemont; la première journée, très festif et une seule auto-patrouille pour suivre ce joyeux cortège. Depuis, on croirait voir le président américain débarquer tellement l’escorte policière est asphyxiante. L’humeur des participants s’en ressent.

      N’ont-ils pas des criminels à appréhender au lieu de rester les bras croisé pendant des heures à attendre qu’un Black Bloc pointe le museau? Avec toute les caméras de sécurité qui foisonnent au centre-ville et la présence policière omniprésente, ils n’ont jamais été foutu d’arrêter un seul casseur! S’ils sont incapables de faire leur boulot, à quoi servent-ils?

      Pourquoi ne pas garder ces policiers dans leurs camions et les faire sortir seulement si besoin il y a? À quoi sert d’avoir des centaines d’hommes qui attendent à la Place des Spectacles sauf afin de provoquer la foule?

      J’ai des amis français qui sont venu visiter Montréal cette semaine. Ils ont adoré les manifestations festives de casseroles mais ils ont bien été importuné par la trop grande présence policière autour de l’UQAM et à la Place des Arts. C’est très peu accueillant.

      Partout dans le monde, voir des gens qui manifestent est vue comme une population qui tient tête face aux élites négligentes et c’est loin d’être mauvais. Par contre, lorsque ce sont les policiers qu’ils voient, tout le monde pense à un État policier et cette image est très très dommageable.

      Martin Cossette

    • Sans oublier la SQ qui a bloqué le Pont Champlain de façon ‘préventive’ l’autre soir car ils appréhendaient que des manifestants puissent décider de faire de même…

      À quoi rime tout ce cirque?

      Martin Cossette

    • Mais c’est la “créativité de la rue” version policière, Mme Lortie

      Selon votre post précédent, “les manifestants déroutent le gouvernement” par des manifestations (quasiment) nues, des casseroles… woah! woah! la créativité m’éblouit

      Ben les policiers aussi peuvent faire preuve de créativité, non? C’est le fun etre a cheval. C’est le fun se ramasser en grand nombre.

      Eux aussi veulent s’exprimer. Il n’y a pas que les artistes (et chroniqueurs) qui aiment pouvoir faire l’anarchiste, et vivre comme, un millionaaaiiiiiiiire.

      Pour ce qui est de votre belge (qui ne parle pas français – la honte!): la tranche de vie, on repassera svp.

      Ou plutot, tiens je vous rend la pareille: j’étais à Aarhus au Danemark la semaine dernière, pis à Haarlem en Hollande quelques jours auparavant. Vos Shangri-La. Dans des business d’artiiiistes. Les gens se sacrent completement de Montreal, a peu près 152e sur la liste des places ils prévoient visiter.

      Sauf pour une vendeuse en boutique a Haarlem qui viendra faire une session a l’UQAM l’automne. Par contre, elle ne savait meme pas qu’il y avait grève.

      Les touristes de Montreal sont en très grande majorité des americains pis des francais, consultez les stats.

      Demandez a la France qui vient de voter à 20% pour Marine, et a l’americain moyen, ce qu’il pense de la presence policière.

      Vous ne consultez qu’un petit cercle de votre monde, et nous le présentez en tant que vérité sociétale. Vous faites exactement ce que vous décriez.

      F Vachon

    • @Patrice Ouellet, malhonnête? Vous avez la notion de ce que c’est la démagogie pas mal élastique…
      Et vous osez dire que “Chacun a droit à son opinion sur le fond de la crise et je le respecte.”
      Vous respectez seulement quand ça fait votre affaire?

    • Nicholas Ninousky

    • Dans La Presse aujourd’hui, un policier raconte:

      «Je suis entré dans le groupe d’intervention pour qu’il y ait de l’action. Je suis formé pour ça», dit l’agent Stephan Peixe, qui a travaillé 105 heures dans les cinq derniers jours. «C’est sûr qu’on travaille beaucoup, mais on ne se plaint pas. C’est un peu comme nos séries de hockey en ce moment. J’adore ça.»

      Moi je trouve ces propos inquiétants, même si je n’en suis pas surpris, venant de quelqu’un qui s’engage dans ce genre de travail. La coupe Stanley, rien que ça… frapper sur des gens.

      Ça me rappelle une autre histoire.

      En vacance sur la cote est Américaine, un lifegard de plage, vraiment sympathique à qui je demandais s’il ressentait une grande fierté lorsqu’il allait chercher quelqu’un pour le sauver de la mer, m’a répondu ceci: A chaque fois que j’ai eu à y aller j’étais un peu déçu, ça voulait dire que je n’avais pas bien fait mon travail. Le meilleur lifegard est celui qui ne va pas à l’eau, puisqu’il a fait le travail le plus important hors de l’eau…prévenir d’avoir à y aller.

      louis lafontaine

      D’après ce lifegard les baigneurs les plus à risque sont les meilleurs nageurs…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité