Marie-Claude Lortie

Archive, mars 2012

Vendredi 30 mars 2012 | Mise en ligne à 9h54 | Commenter Commentaires (39)

The Hunger Games, le poids et la faim

Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés.

Capture d’écran 2012-03-30 à 09.10.28
Jennifer Lawrence, qui joue Katniss dans The Hunger Games.
Incroyable controverse aux États-Unis qui se résume ainsi: l’actrice qui joue le rôle de Katniss dans Hunger Games est-elle trop grosse ?

Non, mesdames et messieurs, je ne niaise même pas.

Il y a des critiques de journaux, chez nos voisins, qui trouvent que la comédienne incarnant l’héroïne du film le plus populaire du moment, a trop de “gras de bébé”, de “gros os” ou n’a pas l’air assez affamée pour jouer ce rôle. (Liens sur tous ces textes à travers cet article)

Inutile de vous dire à quel point je trouve ces commentaires stupides. Ou plutôt profondément troublants. Jennifer Lawrence pas suffisamment mince ????
La maigreur d’Angelina Jolie (autres photos ici) est-elle la nouvelle norme ? Celle de Demi Moore aussi, peut-être tant qu’à y être ? Et qu’importe si cela est peut-être lié à de gros problèmes. Séparez-vous mesdames, attrapez une maladie qui fait maigrir, développez un trouble alimentaire, prenez des médicaments… On vous aime mieux quand vous avez l’air malade qu’en santé. Est-ce cela que les médias veulent ? Et là on ne peut même pas blâmer Hollywood, Hollywood, pour une fois, a choisi de bifurquer d’un micron de sa propre norme de squelettisme… Ce sont les journalistes qui réclament que l’actrice prenne moins de place, ait l’air moins forte, plus fragile.

Désastreux.

Et je continue de croire que le film n’a pas reçu la bonne classification au Québec. G ? Pas pour un film d’enfants qui s’entretuent, peu importe la qualité de la réalisation. (En Grande-Bretagne, le film a été classé 12 ans et plus et les parents rouspètent…)

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






Mardi 27 mars 2012 | Mise en ligne à 11h25 | Commenter Commentaires (32)

Montréal est One Direction (ajout)

Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés.

AJOUT: Mon compte rendu de l’événement est ici. Le reportage de Gabrielle Duchaine ici.

Ça fait complètement grincer des dents les parents qui ont grandi avec les Beatles, mais qu’on le veuille ou non, la folie One Direction qui déferle sur l’Amérique du nord commence à ressembler pas mal à la Beatlemania. Allez faire un tour rue Sainte-Catherine ouest, près de Bleury, et vous m’en donnerez des nouvelles.

Des fans campent depuis deux jours devant les studios de Musique + où les cinq membres du “boys band” de l’heure”, doivent passer une heure cet après-midi. La rue est bloquée parce qu’il y a trop de monde. La station a reçu 90 000 demandes de place alors que seuls 300 fans peuvent assister en studio à l’émission. Une jeune “Directioner” s’est retrouvée à l’hôpital. Pas prévu le froid ni assez de nourriture apparemment. Il y en a qui sont là depuis lundi, 4 heures du… matin !

Cet arrêt aux studios de Musique + est le seul arrêt montréalais pour le groupe irlandais-britannique prévu jusqu’à maintenant. Le groupe reviendra au Canada, mais pour un concert à Toronto notamment, en mai.

Musique + vient de nous faire parvenir ce plan pour la journée:

11 h En direct à MusiquePlus * NOUVEAUTÉ
Vivez la journée One Direction avec nous. Plus de 1000 fans sont sur place, vivez la frénésie!
Animation : Patrick Langlois, Nicolas Tittley, Rej Laplanche, Chéli Sauvé-Castonguay, Tatiana Polevoy

14 h 30 Direction One Direction
Découvrez le phénomène, la frénésie et les fans. L’émission idéale pour mieux comprendre
cette fièvre et découvrir les raisons qui font de ce groupe, le phénomène qu’il est.
Animation : Rej Laplanche et Patrick Langlois

15 h -16 h MusiquePlus en direct : One Direction
Entrevue, prestations et jeux avec les cinq membres du groupe, Louis, Liam, Harry, Niall et
Zayn. Ils interprèteront What Makes You Beautiful et One Thing.
Animation : Tatiana Polevoy et Chéli Sauvé-Castonguay
.

Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article






Lundi 26 mars 2012 | Mise en ligne à 18h14 | Commenter Commentaires (9)

Leçons berlinoises

Pour assurer un débat respectueux, seuls les commentaires signés sont publiés.

Capture d’écran 2012-03-26 à 18.11.59Capture d’écran 2012-03-26 à 18.10.38
Des artistes qui perdent leurs studios à Griffintown car le proprio veut transformer les espaces en bureaux. Photos Benoit Plante-Fréchette. La Presse.

Beaucoup aimé les articles de ma collègue Nathalie Petrowski sur Berlin, ville culturelle pauvre mais sexy.
Pourrait-on dire la même chose de Montréal ?
Probablement.
Surtout pour le côté sexy.
Une des leçons qu’elle tire du succès de Berlin à promouvoir l’effervescence culturelle ?
Garder les loyers d’artistes le plus bas possible.
Pendant ce temps, à Griffintown, des artistes doivent se reloger…
Une chance qu’on consulte sur l’avenir du quartier.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité