Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h56 | Commenter Commentaires (17)

    Repenser l’entrée à Montréal

    Capture d’écran 2011-11-25 à 11.45.30

    L’arrivée à Montréal, par la 20 en partant de Dorval-Trudeau est tellement ennuyeuse, que même le ministère des Transports est d’accord: il faut la repenser. C’est pourquoi un concours international d’idées a été lancé. Oui, pour trouver des nouvelles images, des nouveaux concepts, des nouvelles façons d’organiser la ville dans ce corridor de 15 km. Les idées d’une soixantaine d’équipes ont été étudiés, venant de 22 pays un peu partout dans le monde, parfois aussi loin que l’Australie ou le Brésil. Parmi ceux-là, 22 propositions venaient du Québec.

    Trois projets ont été retenus ex-aequo. Onze mentions ont été attribuées à des propositions qui contenaient au moins un bon flash, dont un qui suggère de transformer l’ancien échangeur Turcot en parc linéaire suspendu ! (vous vous rappelez qu’on a déjà discuté de cette idée, (lien sur la version blogue ici) fruit d’une discussion que j’avais eue avec Dinu Bumbaru d’Heritage Montréal)

    Ma chronique sur les résultats de YUL-MTL (c’était le nom du concours international)

    Le site de Design Montréal avec les détails des projets.


    • Transformer l’ancien échangeur Turcot en parc linéaire suspendu: quelle belle idée!
      Avez-vous vu à Paris la “Promenade plantée” érigée, je crois, sur la voie d’un ancien chemin de fer, avec ses arbres, ses arbustes, ses plants d’eau, ses structures en fer forgé, ses bancs de parc.
      Ce serait une richesse pour Montréal et un attrait touristique incontournable.
      R. Boisvert

    • Je ne trouve pas cela ennuyeux du tout ! Lorsque je vais porter des gens à l’aéroport, il faut ensuite se glissé dans un labyrinthe de conne orange et de détour, évité les autres autos tout ça pour réussir peux être a trouvé le chemin du retour.

      C’est toute une activité !

      Mais sinon, il y a tellement de possibilité et si peux d’action. C’est ce qui est le plus attristant. Reprenez simplement tout le béton et laisser des artistes s’exprimé dessus comme ceci:

      http://img834.imageshack.us/img834/8581/ndgmasterpiece.jpg

      Ça coûte pas des millions et c’est vraiment beau.

    • On devrait entrer à Montréal par la 13.

    • Je serais déçu qu’on mette de l’argent pour faire et entretenir quelque chose d’aussi futile. C’est pas comme si on nageait dans les surplus de ce temps ci.

    • Revenir de l’aéroport de Montréal vers le centre-ville, c’est désagréable! Arrivée aux petites heures, en décalage horaire, j’ai essayé le trajet spécial de l’autobus 747. Il fait noir, rien à voir, trajet cahotant à cause de l’état des routes et de l’autobus circulant à grande vitesse… Décidément, si c’est ça qu’on donne comme première image aux touristes en visite, c’est bien triste!

      J’ai visité Toronto et Vancouver dans les derniers jours. J’ai tout juste eu le temps d’y mettre les pieds. Pourtant, ces deux villes, que je n’avais pas visitées depuis 15 ans, semblent en mouvement. Grands édifices entièrement vitrés, modernes, murs végétaux et espaces verts. Accès facile et rapide à l’aéroport (du moins, aux heures où je m’y suis rendue!)… Moi qui croyais que Montréal se développait bien, je me suis rendue compte qu’on a peut-être plus de retard que ce que je pensais…

      Tiens, j’ai même goûté au miel produit pour le Fairmont Airport de Vancouver par les ruches parsemées sur le terrain de l’aéroport… Je me demande bien ce que ça donnerait ici!

    • Sans farces, c’est une excellente idée. On est pas obligé de voir des batiments laids.

      Par exemple, à Laval sur la 25. Il y avait une forêt. Maintenant, il y a un centre de maétriaux de rénovation. Ils auraient pu garder une bande d’arbres ? Mais non. On rase. On veut être visible pour que les gens viennent magasiner chez nous.
      Voir cette batisse laide ne m’inspire pas à y aller.

    • Ce qu’il aurait fallu faire:
      1) Fermer Dorval. Lotisser en bungalows.
      2) Prendre le 900 millions qu’on a mis pour retaper Dorval, plus le 100 millions qu’on aurait eu en lotissement, et mettre le milliard sur un train rapide Mirabel-Centre-ville. Comme à Shanghai où l’on se rend à l’aéroport en 7 minutes à la vitesse de 430 km à l’heure
      http://www.youtube.com/watch?v=DlgkMAfoLc8

      A la place, Nycole Goyette nous a fermé Mirabel et retaper Dorval. Un milliard de garrocher pour rien.

    • Intéressant comme projet. Depuis quelques années c’est a la mode de chialer contre Montréal mais je trouve que c’est une ville qui bouge.

      Il y a plusieurs projets intéressants présentement a Montréal.

    • C’est bien de voir que le ministère des transport a plein d’idée maintenant il s’agit de pondre un plan et passer à l’action morceau par morceau une fois que le Maire Tremblay sera parti. Avec lui en place rien ne se fera.

    • Commençons par terminer l’échangeur Dorval avant de se lancer dans un tel projet.

    • Pas souvent d’accord avec l’ami tokyo mais dans le cas présent je ne peux qu’approuver. Dorval auraît dû être dynamité et les terrains récupérés. Mirabel serait aujourd’hui le véritable point d’entrée au Pays et pas cette m**** de Pearson.

    • @toutpartout
      Pour mieux étirer les troubles de transport dans ce coin-là.

      Au contraire, quand est-ce qu’on commence pour qu’on en finisse.

    • Pourquoi ne pas faire comme les autres villes dans le monde? L’entrée en ville depuis l’aéroport devrait se faire par une navette ferroviaire. On a déjà la gare à l’aéroport qui est construite et qui amasse la pousière… mais pas de train en vue.

      Pourquoi faut-il toujours fendre les cheveux en 4? Une navette et hop on est rendu au centre-ville en moins de 20 minutes. Les visiteurs veulent voir la ville et non la route qui relie Dorval à Montréal. Qui se soucie de ce qu’il y a entre Orly et Paris? Heathrow et Londres?

      En plus, on sauvrrait peut-être un peu d’argent. Le parc linéaire, c’est pour les citoyens de la ville, pas pour les gens qui arrivent de l’aéroport. Mais je pense qu’il y a d’autres améliorations à amener avant, comme l’accès au fleuve par exemple…

    • Ca coûte cher ! On a pas les moyens !

      Quand j’entends ces remarques somme toute classiques, je revois les files d’attente des consommateurs devant les Wall-Mart de ce monde en ce black friday. Les gens n’ont pas d’argent ? Mon oeil !

      Cet égoïsme élevé au rang des beaux-arts, dépenser, oui mais pour moi. Le reste on s’en fout ! Et l’affreux arbre de Noël en plastique qui orne votre devanture, il à coûté combien ?

      Comme je le disais sur le blogue précédent, pourquoi faut-il toujours vivre dans la laideur alors que des artistes se décarcassent pour rendre notre environnement “collectif” plus joli ?

      Pourquoi est-ce possible à Toronto, Vancouver, Paris et pas Montréal ?

      Il est peut-être temps de revoir nos priorités.

    • La première partie du point 1 de “tokyo” est correcte, toutefois il ne faut pas lotisser avec des bungalows. Avec l’entrée d’environ 50 000 immigrants par année au Québec dont 84 % s’installent à Montréal et dans ses environs, il faut des habitations à logements multiples et aussi des logements à prix modique dont le besoin est absolument criant.

    • Oh! Et petit oubli… Entrer effectivement à Montréal par la 13 pour ceux qui sont en automobile, mais le train rapide pour les autres, avec cette belle gare qui a toujours été dans les boules à mites!

    • Je suis entièrement d’accord que l’entrée à Montréal doit être plus agréable. Toutefois, c’est une autoroute. On ne peut pas faire de miracles et même si on en fait, hors des heures de pointe personne ne le remarque, car ils passent trop rapidement.

      On a longtemps cru que l’idéal était des transports était l’autoroute (au MTQ, on pense encore que c’est la solution miracle et unique). Croire en les autoroutes, ça donne la 132 sur la rive-sud et l’autoroute Bonaventure à Montréal : des barrières qui isolent les quartiers du Fleuve

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité