Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 8 juillet 2011 | Mise en ligne à 10h12 | Commenter Commentaires (28)

    Une bonne idée pour Montréal

    Capture d’écran 2011-07-08 à 10.09.15

    Difficile de faire une transition sur un autre sujet après avoir parlé de Turcotte.

    Impression que plus rien d’autre ne compte.

    Mais la vie continue. Lundi, la Maisonnette des parents devrait recevoir ses poules Chanteclerc, dont s’occuperont des enfants de milieux défavorisés. La vie, c’est ça surtout. Des oeufs, des enfants et le sentiment que tout continue, malgré le pire.

    Tombée ce matin sur cet article du New York Times concernant un événement organisé à Williamsburg, secteur super en ébullition de Brooklyn. C’est une sorte de marché aux puces, de la nourriture. Pensez à ce qui se fait au marché Atwater cet été, à l’extrémité nord — j’adooooooore le comptoir des Satay Brothers et les crêpes de Jérôme Arlabosse sont super, des vraies — multipliez par cent.

    On pourrait organiser un truc comme ça à Montréal ? Quartier des spectacles ? Vieux-Port ? Quelqu’un entend ?

    Tags: ,


    • Les inspecteurs en salubrité de la Ville ne voudront pas…

      Comprend toujours pas pourquoi on ne peut pas acheter une saucisse sur St-Cath l’été…

      Je trouve que c’est un mauvais réflexe de déclarer forfait avant même d’avoir essayé. mcl

    • Tout n’est pas rose dans ce secteur en “super ébullition”. Le marché aux puces dont vous parlez est situé au pied de deux tours à condos pseudo-contemporains aux fenestrations bleues.
      La gentrification du quartier éloigne la population traditionnelle du secteur. Depuis plusieurs années, les locaux assistent, impuissants, à une spéculation immobilière malsaine. Spéculation qui a frappé un mur avec la crise en 2008. Pour m’y être promenée ce printemps, les immeubles à condos abandonnés en construction sont chose commune et ceux qui ont finalement été mis en vente sont souvent à moitié vides.
      Tout de même, l’idée d’un marché aux puces gourmand me séduit. Pourvu que le contexte dans lequel il se trouve ne soit pas le même qu’à Williamsburg…
      (Voilà la bande-annonce d’un documentaire sur la gentrification du quartier. http://www.youtube.com/watch?v=MFfUictYh6s)

    • au port ca serait super. madame lortie, vous voulez pas faire de la politique municipale? vous savez ce dont montréal a besoin et vous savez en faire la promotion.

    • @ mcl

      J’adorerais pouvoir vous visiter MTL pour participer mais en attendant, je profite des saucisses dans mon centre-ville ;-)

    • Sur la rue St-Dominique en face de l’église St-Enfant-Jésus, un petit marché très agréable se tiens à tous les jeudi soirs; j’achète toujours deux melons d’eau à 5$ chacun, un jaune et un rouge: mes enfants adorent.

      Contrairement à ce babanou avance, je croie même que c’est une initiative de la ville.

    • Tant que la nourriture est “saine”… Oui, j’embarquerais à 100%.

    • On a déja eu les bouquinistes dans le Vieux Montréal, ça nous prendrait un truc de ce genre! Non pas un food court de supermarché en plein-air, mais un événement où l’on donne la priorité aux saveurs, aux produits et au plaisir de tous (en évacuant le snobisme et le populisme). Rassembler le monde autour de la table! Se taper des tapas en toute convivialité! Tapassifier le terroir québécois!

      Après tout, si tous les festivals du terroir en plein-air, les vins et fromages, les fêtes de la bière (Oktoberfest de Mascouche, Bière et saveurs de Chambly, Fête du Chocolat de Bromont, etc) peuvent servir de la nourriture sur le site, en plein-air, c’est quoi le problème de Montréal??? S’il faut installer des clôtures pour “déliminer” le site, eh bien qu’on le fasse.

    • N’est-ce pas sensiblement le même concept de ce qui avait été fait (et est peut-être encore fait) sur l’avenue Mont-Royal l’été dernier? Il y avait des dizaines de kiosques qui vendaient de petites portions dans de petits plats en carton.

      Cependant ce serait intéressant d’appliquer le concept pendant l’hiver ou l’automne (et non seulement pendant Montréal en Lumières). La ville est bien tristounette en novembre, et un festival de la soupe serait… réconfortant.

    • Pourquoi pas, en effet. Je me souviens fort bien d’avoir participé aux Fêtes gourmandes, sur l’île St-Hélène et c’était génial. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas reproduire le concept sur l’île de Montréal? L’ambiance était festive et tout le monde se régalait en découvrant de nouvelles cuisines. Je vote pour!

    • Allez soyons positif, moi je crois que ca pourrait fonctionner!

      Je suis certain qu’il existe des endroits de ce type dans l’est de Montréal à coté du fleuve.

      Richard, Montréal

    • Excellente cette idée, en plus le 450 emprisonné en banlieue avec les ponts presque fermés, on va pouvoir s’amuser et bouffer entre nous, s’il nous reste des sous.

    • Bof – fait penser aux fêtes gourmandes de Montréal, du moins du temps où on avait pas mal de bouffe (et très variée) pour un ou deux dollars. Du temps où l’accent était mis sur la découverte de nouveaux plats, de nouveaux restos que d’ordinaire on oserait pas essayer (du moins pour un repas complet).

      Regardez ce que c’est devenu avec le temps, je prédis la même chose. Sans intérêt.

    • c intéressant comme idée… j’espère qu’il va y avoir un stan à poutines… pour ma part, je mettrais ça dans le vieux-port…

    • Ca pourrait être une bonne idée. Par contre je ferais ca ailleurs qu’au Vieux-Port ou dans le Quartier des spectacles.

      Ce genre d’activité se passe toujours dans les deux – trois memes quartiers. Je trouve qu’on exploite mal Montréal (contrairement a New York ou il y a des activités intéressantes partout).

      Hochelaga serait un quartier tout indiqué pour faire ce. Verdun, Lachine et le Sud-Ouest également. Même Ahuntsic, au nord de la 40. Ce serait le temps qu’on arrête de seulement penser Plateau, Vieux et Centre Ville. Il y a d’autres quartiers a Montréal.

      En plus ils sont facilement accecible avec notre réseau de pistes cyclables.

    • Oui pour les marchés publics, tout le monde y gagne, le quartier et ceux qui tiennent les kiosques.

      Tant qu’ils ne ferment pas d’autres rues et qu’on utilise un terrain justement inutilisé, on est en business.

      Et comme on a 3 mois d’été seulement, il faut absolument prévoir un endroit chauffé l’hiver en conjonction avec des stands dehors l’été.

    • On habite à Singapour ou il y avait plein de stands de bouffe de rue depuis toujours, et plutôt que de les perdre avec la modernisation de la ville, les autorités les ont relativement encadrées, question d’avoir certaines normes sanitaires, tout en les encourageant et en leur permettant de bien fonctionner et en offrant une bonne variété de choix. Résultat, toute la richesse de la culture alimentaire de la région est bien vivante et présente dans le quotidien des gens. Bref, ca ne prend pas nécessairement un emplacement spectaculaire, mais surtout une ouverture d’esprit et de la volonté. Même si les menus seraient différents, pourquoi ca ne fonctionnerait pas à Montréal?

    • Intéressant comme idée, à UNE condition : que l’exécrable, navrante, immonde, crapoteuse et nauséabonde poutine en soit exclue, éliminée, bannie, interdite, écartée, proscrite, excommuniée.

    • marcelleduc

      8 juillet 2011
      19h29

      Alors inventez-vous des bouffes estivales dans vos quartiers !

    • aux states au lieu de stand a bouffe ils devraient faire un festival e velo elyptique et autres exercices ….. la baleine humaine est tres commune aux states

    • Pourquoi pas? En plus de pouvoir éventuellement vendre dans nos ruelles nos barbecues avec les volailles élevées dans nos propres cours! On arrête pas le progrès…

    • Bof, quelle mauvaise idée.
      Pourquoi, toujours essayer de transformer la ville, toujours à nos frais, et essayer de la transcender sur un modèle communautaire?
      J’en ai rien à cirer de votre esprit de communauté, et je préfère faire l’épicerie dans un supermarché.
      Pourquoi de plus en plus de gens fuient vers les banlieues? Parce que dans les villes, les hurluberlus au pouvoir font tout pour endoctriner le monde et leur rendre la vie pénible.

    • Ça serait chouette, mais contrairement aux fêtes gourmandes et autres évènements du genre, il faudrait éviter de faire payer pour entrer sur le site (à moins d’offrir l’équivalent du montant en coupons), car anyways on y va pour payer à manger. Quand on me prive de 10$ à l’entrée, c’est 10$ de moins pour gouter à des trucs; les gens ont 20-30$ dans leurs poches, et ils ne prévoient pas un “extra” pour cette entrée. C’est donc priver les marchants de cet argent qui tout compte fait, est un très gros montant.

      Mais ça serait vraiment chouette ce genre d’activité. Aussi, à ma dernière visite à Los Angeles, on ferme Arizona blvd les samedi à Santa Monica (dans le coin de la 3e qui est piétonnière) pour laisser des marchants s’installer et vendre leurs fruits, légumes, et autres produits locaux. C’est en pleine ville près des boutiques, et c’est rempli de gens du coin qui y achètent des produits frais. J’ai adoré. Je crois qu’ils font ce “Farmer’s Market” à quelques endroits dans la ville. J’aimerais bien voir ça à Montréal, et surtout en banlieue, car à part les marchés Jean-Talon et Atwater, l’offre n’est pas très forte pour ce genre d’activité. Imaginez qu’on ferme tout un bout de stationnement les samedi d’été au Centropolis de Laval et au quartier Dix30 de Brossard pour laisser des marchants s’installer et vendre leurs produits maraichers, ça serait super!

    • Hier, dimanche, sommes allés aux Fêtes multhiethniques à l’Îles Sainte-HÉlène.
      Que pouvions-nous manger?
      D’la saucisse, d’la saucisse pis encore d’la saucisse!
      Bref la malbouffe des uatres pays…..Jolie découverte!

    • Excusez les fautes….j’ai encore un boutte de saucisse coincé entre deux molaires!

    • Vos voeux sont des ordres chère Marie-Claude. A surveiller demain une annonce du Quartier des spectacles en partenariat avec la SAT… concernant la place de la Paix. A suivre…

    • Je reviens de Madrid, où ils ont transformé un ancien marché en un “marché aux tapas”. Il y a de tout, de l’apéro à l’entrée jusqu’au dessert; le tout en format tapas, petite portion, pas très chère. Ce serait vraiment génial d’avoir ça à Montréal, adapté à notre façon. Une section produits locaux/québécois et une autre multiculturelle…

    • Pardon. “Une bonne idée pour Montréal.” Je pensais que c’était une blague blogue.

    • Peut-être. Aux promoteurs de s’organiser. En s’associant tiens avec le Mondial de la bière ? Et pour faire cela à l’extérieur car eux le choix de la Place Bonaventure à été critiquer par plusieurs.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité