Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 7 juillet 2011 | Mise en ligne à 11h04 | Commenter Commentaires (151)

    Du calme, je le répète

    Capture d’écran 2011-07-07 à 11.03.16

    Illustration André Rivest. La Presse.

    L’affaire Turcotte continue de déchaîner les passions.

    Mon texte d’hier est un appel au calme.

    Celui de mon collègue Yves Boisvert aussi.


    • je peux pas dire que je suis d’accord avec le verdict.mais c’est le verdic qu’on choisi les jurés. mais il y a eu des propos dangereux qui ont été tenus suite a l annonce du verdict. il y a des gens qui font peur parmis ceux qui commentent sur le sujet. il y a des gens qui font peur autant que le dr. turcotte qui sont en liberté et publient sur divers blogues et réseaux sociaux. calmez vous. on est au québec et pas dans un obscur pays ou on lynche les gens sur la place publique.

    • Je suis d’accord avec l’appel au calme… et à tous ceux qui disent que la cause devrait aller en appel, arrêtez de penser à M. Turcotte et pensez un peu à la mère qui a elle même déclaré qu’elle ne voulait pas aller en appel et qu’elle voulait un peu de paix.

    • C’est le monde à l’envers ou quoi?

      Guy Turcotte ne s’est pas calmé, lui, et vous ne dites rien, parce que le jury a décidé que ce n’était pas sa faute.

      La grande majorité des gens est outrée et révolté, mais nous, on a pas le droit? Vous êtes le jury de mon procès et de celui de beaucoup, beaucoup de gens, pour décider que nous, on n’a pas le droit?

      Pourtant moi, malgré ma frustration, je ne suis pas allée tuer mes chats!! J’ai pas tiré les cheveux de ma mère! On a toujours bien le droit de s’exprimer, non? D’ailleurs, si cet autre taouin avait su le faire, j’en connais une qui commencerait l’école en septembre…

      À ce que je sache, nous, on utilise seulement nos mots…

    • Nous sommes calmes, mais mécontents. La justice a été mal rendue. Point final.

    • Mme Lortie je crois que des centaines de milliers de personnes ne peuvent se tromper en hurlant leur désaccord sur le jugement rendu dans l’affaire Turcotte.
      Pour ma part je suis persuadé avoir trouvé l’erreur de la Justice dans ce dossier.
      Ici on a mis la charrue avant les boeufs !
      C’est à dire qu’on aurait du envoyer d’abord l’accusé en psychiâtrie pour faire une évaluation de sa personnalité,de son comportement et de sa maniére dont il a vécu.Ceci aurait peut-être pris des semaines.Et seulement aprés il aurait été apte ou non à subir un procés devant juge et jury !
      Ici on a fait le contraire…on rend un jugement et aprés on l’envoie en psychiâtrie se faire évaluer,ce qui est un non-sens de la Justice qui doit évoluer au plus sacrant !
      Et que dire de voir des juges donner des sentences à des gens handicapés intellectuels ! Faut le faire ! Et les prisons regorgent de personnes qui ne devraient pas s’y trouver pour cause de troubles mentaux.
      Je crois que nous sommes encore au moyen-âge au niveau de la Justice.
      Merci Mme Lortie.

    • Non madame, malgré tout le respect que je vous dois, je ne me calmerai pas. Remarquez que je ne me sens pas tout à fait visée, n’ayant injurié ni l’accusé, ni le jury, ou quiconque impliqué dans cette affaire.

      Mais je suis outrée qu’on me demande d’être calme. Ces derniers mois, votre journal ne s’est pas retenu de publier moult détails sordides sur cette affaire, accompagnés de photos douloureuses à regarder – celles des petits avec leur père, sous des titres parfois sensationnalistes (Non papa!) Difficile pour plusieurs de s’immerger dans cette pénible affaire de manière objective, avec détachement ou empathie pour l’accusé. Le lendemain du verdict, La Presse a publié une photo des petits en première page (ou tout au moins d’un des enfants). Alors, que le journal fasse d’abord preuve d’un peu de retenue avant de demander – directement ou via ses chroniqueurs – à ses lecteurs de faire de même.

    • Pourquoi un appel au calme? Pourquoi???

      C’est dans ses moments la qu’il faut faire brasser les choses.

      Vous dormez au gaz. Il y a des limites à la bêtise humaine.

      Les choses change quand ce n’est plus calme comme en Tunisie et en Égypte.

      Quel drôle de message la justice envoie aux hommes violents. Les gens n’oseront même pas ce faire justice eux-mêmes ayant trop peur de cette justice.

      Les gens sont rendu trop gentils et trop rose bonbon.

      J’espère que Harper va faire quelque chose.

      Daniel Olivier

    • Pourquoi ces appels au calme? Parce-qu’un jury a rendu une décision et c’est certain qu’il n’y a jamais eu de jury qui s’est royalement fourvoyé? OJ Simpson, c’était de la justice? Le cas de Lindy Chamberlain (le film A cry in the dark) reconnu du meurtre de sa fille malgré les preuves d’innocence, c’était de la justice? Et il y en a eu d’autres. Doit-on maintenant accepter les décision parce-qu’on doit avoir une confiance dans les jurys, malgré ses failles évidentes? D’ailleurs, voici un article interessant de la revue Forbes (en anglais) sur le sujet: Il n’y a pas de système parfait mais de demander une confiance aveugle dans le système en place est ridicule.

      ..Why Juries Will Be Replaced by Computers

      By David DiSalvo | Forbes – Tue, Jul 5, 2011

      Casey Anthony, the latest young mother accused of killing her child, has been acquitted of murder and manslaughter and is free to live out a “beautiful life,” just as her scripted shoulder tattoo declares. Given that she’s now only facing a handful of misdemeanor charges (lying to police) she’ll likely walk out of the Orange County jail a free woman as early as this weekend. Her daughter, the innocent victim of a horrendous crime, suffered a second death at the hands of jurors who rushed a decision they will likely live to regret.

      This bizarre result adds to an epic list of similar results that point to an inescapable conclusion: the jury system will eventually be replaced by a less error-prone decision-making mechanism than the human brain. If that sounds hyperbolic to you, consider a few of the variables that influence human decision-making to the detriment of what we call “justice.”

      Fatigue: The human brain is an energy hog. It accounts for only 2% of total body weight, but consumes 20% of the oxygen we breathe and 25% of our total blood glucose. When people in juries are locked in a room for hours and days—after they have already sat through weeks of a trial—their brains rapidly lose stamina and can’t offer the process what it demands.

      The Myth of “Pure Reason”:The brain is an open system that is ceaselessly influenced consciously and unconsciously. No matter how sternly lawyers and judges admonish jurors to make a decision on “the facts” and not be influenced by “emotion,” we know that the brain simply does not work that way. We’re still operating under the false, antiquated bifurcation of “reason” and “emotion,” and want to pretend that the brain is capable of firewalling one from the other. It cannot, and it is time our social constructs, like the law, catch up with science to rethink our expectations for “reason.”

      Susceptibility to Persuasion: Further, facts in a murder trial are about as pure as snow drifts on the New Jersey Turnpike. The legal process is structured around an ambiguous presentation of the facts, and lawyers are paid to write a narrative that strings together those “facts” to tell the story they are selling. Cognitive science repeatedly informs us that our brains are susceptible to persuasion by skillfully woven narratives that overpower cognition—especially that of a fatigued brain—with imprecision and ambiguity. Add to that the group dynamic of 12 personalities in a room. We know that eventually the strongest personalities will influence the outcome—not just in juries, but in any group decision. Few psychological tenets have been proven more conclusively.

      Memory Failure: Memory research of the last three decades tells us that memory is far more fallible than we ever thought. Especially in tense situations, our brains are under pressure to process droves of details coming at us in waves. Jurors are expected to listen to, process, and recall an immense amount of information from both sides and draw on that information, in some cases weeks later, to make sound decisions affecting peoples’ lives. The margin for error at any point along the way is massive.

      I could go on for pages describing other foibles and limitations, but the point remains the same: what we now know about the human brain should be causing us to rethink constructs, like the jury system, that were built on faulty assumptions. We pretend that somehow the imprimatur of the legal system makes humans less fallible and more rational. But there is no magical brain-enhancing elixir given to juries when they step into a courtroom. No matter what precautions are taken or how much we venerate “the process,” the human brain remains the same.

      Frightening as it may sound, the day is coming when these realizations will overpower our unwillingness to break with tradition and we’ll look for something better. In my opinion, the alternative will be a future incarnation of a computer many times more advanced than IBM’s Watson. I don’t think this system will or should entirely replace humans in the legal process, but it will supplement decision-making and help limit the handicaps that routinely lead to horrible outcomes.

      Until then, we should resign ourselves to accept the results of jury decisions the same way we swallow refereeing in basketball. Half the time it doesn’t make sense, but unfortunately that’s just the way the game is played.

    • Contrairement à vous, je ne suis pas prêt à dire que JUSTICE fut rendue. Mais plutôt qu’un jugement juste fut rendue en fonction de la preuve et des plaidoiries présenté à 11 de mes concitoyens.

      Je me questionne sur le travail fait par la couronne…

    • D’accord ou pas, la loi est comme ca, le proces a ete difficile mais mene de main de maitre par le juge David, le jury a ete exemplaire et dilligent, alors on doit respecter la decision. Evidemment il s’en tire bien, mais le code criminel est ainsi fait !

      2 points qui me choquent cependant depuis la tombee du verdict:

      1) Les gens qui n’ont pas suivi le proces et qui commentent ca comme une game de hockey. On parle ici de psychiatrie criminelle, des meilleurs specialistes au Quebec, alors leurs opinions vaut mieux que la mienne, la votre ou Joe Blow. Ceci demontre comment la societe a perdu tout respect pour les gens eduques et cales dans leur domaine. Aller dire AH LES PSY CONNAISSENT RIEN, CEST TOUTE UNE GANG DE CHUM, c’est vraiment etre ignorant !

      2) Les commentateurs (dixit Maxence Bilodeau au TJ mardi), qui soulevent la possibilite d’une JUSTICE POUR LES RICHES ! Oui il avait des bons avocats qui savaient quoi faire, mais les sous entendus dans les media comme quoi les psychiatres temoignaient EN FAVEUR de la defense, portent a interpreter que ces specialistes (les meilleurs au Qc selon plusieurs) ont ete paye pour dire ca ! Ca marche pas comme ca ! On leur demande leur opinion, ils la disent, cest pour ca ce sont les experts ! Certains media ont vraiment anime le sentiment justice a deux vitesses, surtout quand on entend les comparaisons avec le cas OJ Simpson !

      Il aura besoin de soin, il devra etre surveiller, mais sa prison sera de vivre avec ce geste terrible . Bonne chance aux familles et specialement a la mere. TRes triste histoire ….

    • C’est rare que je sois d’accord avec vous, mais à ce sujet je suis complètement derrière vous.

    • Il reste un procès qui doit dbuter au mois d’août, soit celui d’Adèle Sorella accusée du meutre de ses deux filles, il sera interessant de voir la sélection du jury et eventuellement le verdict et… la r.action du public.

      G. Roy

    • Il est difficile de rester calme devant un tel carnage et voir le tueur de ces enfants être reconnu non-responsable.

      Je suis persuadée que les travailleurs au noir sont aussi inconscients qu’ils font mal. Pourtant quand ils se font ”pogner” par le fisc, ils sont reconnu coupables et paient la note. Et c’est bien ainsi.

      La notion de conscience de faire le mal est différente selon que l’on parle d’argent ou des êtres humains.

      On voit bien où est mis l’importance dans notre société !

      D.J

    • Dites-le donc à M. Laporte…

    • Même si je pense comme vous -qu’il faut se calmer-, ça fait un peu moman sur les bords comme titre de billet.

      Une chance que vous êtes là pour nous ramener à l’ordre!

    • Si les 11 milliards de dollars flaubés en Afghanistan pour massacrer étaient investis dans une compréhension psychologique en profondeur du couple post-machique et de la parentalité post-patriarcale, de ses détresses, des ses crises de mutation, de ses ajustements de fond, on ne se retrouverait pas avec le délire de vindicte actuelle et le crime tragique qui l’engendre.

      C’est notre sosiété qui est criminellement responsable, en Afghanistan comme dans le bungalow de Turcotte…
      Paul Laurendeau

    • C est un appel difficile a faire instaurer. C a vient chercher tout le monde dans ses convictions propres et l expression de ceux qui se sentent concernés est saine et nécéssaire.

      Je crois que ce qui reste a assimiler c est le fait que ce soit un jury de 11 personnes qui en ait décidé ainsi et que donc un juge seul ne peut etre blâmé. On ne peut prétendre qu au niveau du verdict la justice est pourrie puisqu ils étaient plusieurs a en être arrivés a cette conclusion.

      Restent des points qui soulevent des reflexions légitimes. Le statut de docteur attire t il un traitement privilégié? Qu est ce que la folie passagere? Quelle aurait du être une vraie justice? Quel sera l effet de ce jugement sur les prochaines causes semblables ?

      J espere seulement que cette réflexion menera la société québecoise a se pencher sur la nécéssité de prévenir de tels drames dans le futur. Malheureusement le Québec n est pas prêt a accepter le fait qu elle n est pas
      adaptée a la culture de la rupture et qu il y a un pourcentage de ces nouveaux séparés qui ne savent pas comment traiter avec cette nouvelle réalité et que toute demande d aide est considérée honteuse. Faudra trouver un moyen d aller rejoindre ces cas là même si cela semble difficile à faire. C est donc le role de tous qui est a revoir mais particulierement celui des amis,parents et de l entourage direct qui doit etre revu afin d accomplir le role d intervenant de premiere ligne.

    • On est pas obligé d’être d’Accord avec vous!! Il y a d’autre intervenant beaucoup plus qualifié que vous qui sont outré par ce verdict. La juge Ruffo en est un exemple. Vous avez beau essayé de nous rentrer ce jugement dans la gorge, çca ne marchra pas. C’est une erreur judiciare, point èa la ligne. Autant, que parfois, des jury envoie par erreur en prison, que ce cas ci, le jury envoie un meurtrier presque chez-lui (entout cas il le sera dans pas long).

    • Du calme, chère populasse. Les très honorables journalistes Marie-Claude Lortie et Yves Boisvert de La Presse se sont prononcés : le jury a rendu sa décision, vous devez vous y plier sans argumenter, sans réfléchir, sans vous poser de questions. Y’a plus rien à voir : circulez!

      On dirait que dès qu’une personne remet en doute la décision du jury, elle passe pour un intolérant et une personne qui serait prête à guillotiner sans procès l’accusé. Je ne souhaite pas la lapidation du Dr Turcotte, je me serais contenté d’un verdict de meurtre au premier ou deuxième degré. Je m’attendais plutôt à ce que ce soit ce genre de détail dont jugerait le jury : le crime était-il prémidité ou non. Je crois qu’il aurait dû s’en tenir à ça. Mais là, ce verdict de non-responsabilité rendu par un jury choisi par les avocats de l’accusé, sur la base de témoignages de prétendus experts payés par ces mêmes avocats, ça me dépasse totalement. Est-ce qu’on a le droit de simplement ne pas être d’accord avec le verdict?

      On a tout à fait le droit d’être en désaccord. D’être grossier, non. Et bien des commentateurs le sont. mcl

    • Vos commentaires et ceux de YB sont tout à fait insignifiants et résultent peut-être d’une certaine peur d’être étiquetés comme populistes (qui rime avec populasse qui veut lyncher)..
      Le commentaire de ce matin (Oubli du Mal) ajoute au moins un peu de lucidité dans ce “débat”.. Il y a une limite à “médicaliser” le crime qu’il ne faut pas franchir.

      Paul Tardif

    • Spécialiste 1 vs généraliste 0. Une défense au sommet de sont art contre une procureure imbue d’elle-même.

    • Oui, s’il-vous plait! Ca me fait quasiment peur de lire tous ces commentaires de tous ces « connaissants » qui « eux » savent que le verdict n’est pas juste, parce qu’ils ont suivi ça de près cette histoire, et sont quasiment prêts à lyncher Guy Turcotte.

      Eh! eh! On rit pas, ils ont lu tous les reportages durant le procès. Ca fait quoi, une centaine de paragraphes peut-être ? mais les 11 personnes qui ont fait office de jury, ils s’en sont tapés combien d’éléments de preuve durant ce procès ? incluant probablement des photos qui ne doivent pas inciter quelqu’un à vouloir le remettre en liberté.

      Moi je lève mon chapeau à ces membres du jury ! ils ont fait preuve de courage .

    • Ah ben si vous le répétez, et si M. Boisvert s’en mêle, je suis certain que les gens vont se calmer, refouler leur instinct de revanche (« il a tué, il doit “souffert” ») et réfléhir dans la sérénité, le respect et l’harmonie à la grandeur et aux misères du système de justice québécois.

    • Je vais essayer d’exprimer mon opinion le plus calmement possible: moi ce qui me chicote dans la cause versus le verdict c’est le fait qu’il ait tenté de se tuer (sans douleur) avec du lave glace et sans être capable d’enfoncer un couteau dans sa propre chair mais qu’il a été capable de tuer ses propres enfants (on ne peut plus douloureusement) en enfoncant du métal dans leur chair toute tendre… donc si je comprends bien, quand il a tenté de se tuer lui-même, quelques minutes avant ses enfants, il avait toute sa tête, mais pas quand il a tué ses enfants?

    • Mon mari m’a trompé. Mon mari m’a quitté pour une autre femme. Mon premier noël sans mes enfants, je l’ai passé à pleurer. Ma douleur était tellement intense qu’elle me faisait peur. J’ai fait une dépression. Je n’avais pas les idées claires. Je détestait mon mari et encore plus sa maîtresse devenue sa conjointe. J’ai pensé au suicide, souvent, très souvent. Ma bouée de sauvetage a été mes enfants. Je ne pouvais pas me résoudre à les quitter il fallait donc que j’accepte de les voir moins souvent et que j’accepte qu’il y avait désormait une autre personne adulte dans leur vie soit, la nouvelle conjointe de leur père. J’ai eu le soutient de ma famille et de mes amis(es). Certaines personnes de mon entourage me téléphonaient chaque jour, d’autres passaient à la maison sans prévenir. Mon médecin voulait me voir régulièrement pour s’assurer que j’allais bien. Toutes ces personnes, mes anges gardiens, ont compris ma détresse et se sont tous arrangés pour que je ne sois jamais seule. S’il y a une chose à retenir de l’affaire Turcotte c’est qu’il faut en tant que société se responsabiliser face à la détresse des autres et lorsque des enfants sont impliqués, il faut leur assurer la sécurité qu’il mérite. Soyons réceptif et ouvert à notre entourage. Au moindre doute, il faut agir.

    • J’ai du mal à garder mon calme, même si ça ne paraît pas quand j’écris. On vient tout juste de rendre publique deux lettres que Turcotte a envoyé à son ex conjointe peu de temps après les meurtre. Il y parle d’argent, de patrimoine, de facture, sans mentionner les enfants. Il donne des conseils à son ex! Il réclame même certains biens comme des livres de Harry Potter! Y’a pas à dire, il était vraiment dévasté par le remord!

      Si vous voulez lire des extraits, cliquer sur le lien ci-dessous. Voici le plus savoureux selon moi:

      “Tout d’abord, lorsque tu entreprends une action, une parole… réfléchis! Fréquemment, lorsqu’on commet un geste méchant ou mal intentionné, ça finit tôt ou tard par se retourner contre nous”.:

      http://tvanouvelles.ca/lcn/judiciaire/archives/2011/07/20110707-045500.html

      Quand je pense que ces éléments de preuve ont été cachés aux jurés, décision du juge. Selon lui, les lettres dataient de trop longtemps après le crime (5 mois) et cela aurait porté préjudice à Turcotte. Non, sans blague! C’est bien beau vouloir un jury impartial mais depuis quand les preuves ne sont-elle pas censées influencer un jury? Ce sont des jurés, pas des devins! Il faut bien qu’ils appuient leur verdict sur quelque chose!

      Peut-on encore appeler cette parodie un procès si on cache une partie de la preuve? Comme si ce n’était pas suffisant que de confier le verdict à des personnes n’ayant de connaissance ni en droit ni en santé mentale. J’ai toujours eu des réserves face au procès devant jurés, surtout qu’il n’est jamais impossible que certains d’entre eux se rallient à la majorité de guerre lasse, même s’ils continuent à avoir une opinion différente.

    • Il n’y aura pas de calme…

      Si les gens ont bien fait leur travail, c’est que la loi est mal faite. Les gens qui s’oppose au verdict passe pour des ignares. Nous ne connaissons pas la loi. Je pense pas que les gens ne comprennent pas qu’il y a eu de la folie ds cette histoire. Le problème c’est avant qu’elle ne survienne. c’est la qu’il faut que les gens se rende compte qu’ils sont RESPONSABLE de ce qui va suivre. En gros quand la moutarde commence a te monter au nez … arrête sinon TU sera responsable de la suite des évènements.
      Tolérance violence Zéro….c’est ça la loi et le message qui devrait être véhiculé.
      Le probleme ….pas bon pour le capitalisme de merde .

    • Une injustice est une injustice. Les gens comme vous qui tolérez à peu près tout sont la plus grande menace pour nos institutions.

      Quand le peuple sent qu’il n’est plus représenté par ses institutions (politique, justice, etc.) il est de son devoir de prendre les choses mains, et ce, malgré les “appels au calme” envoyés par les instruments de l’élite et du statu quo dont font partie de nombreux journalistes.

    • oui oui calmons-nous. Il faut se …. calmer.

      On fait juste ça se calmer les québecois. Vos gueules. Ta gueule. Pogne pas les nerfs. Assie-toi, pis farme-là.

      Après une sentence des plus bonbon dans l’histoire des procès pour meurtre au Québec (et un des plus crapuleux et cruel) ont doit se calmer.

      CALMEZ VOUS, on est au Québec. Juste les anglais qui ont droit de crier comme des enragés. Les québecois francophones de souches francophones: vos gueules.

    • En créant un autre billet sur le sujet attendez-vous à ce que la populace vous répète la même chose qu’hier…

      L’opinion qui se rapproche le plus de la mienne est diffusé sur cyberpresse dans la rubrique opinion (texte :L’oubli du Mal), je ne vais citer qu’un extrait qui résume bien l’affaire selon moi…

      “(le jugement) relève de la psychologisation abusive des rapports sociaux dans notre société. On pourrait parler de «psychologisme», dans la mesure où le discours «psycho-psychiatrique» prétend révéler seul les motifs les plus intimes de l’action humaine. ”

      Je ne peux en vouloir au jury, je suis persuadé qu’ils ont agit avec le plus grand sérieux et en toute honnêteté, mais je crois que le juge n’aurait pas dû permettre cette possibilité de jugement de non-responsabilité criminelle… Je crois que Francis Proulx avait de bien meilleurs argument pour recevoir ce jugement que le Dr Turcotte… Mais ce n’était pas un médecin et il n’avait pas les moyens d’engager les frères Poupart, comme quoi l’argent fait souvent la différence…

    • On n’a plus le droit d’être en colère contre une décision judiciaire si les journalistes ne le veulent pas? On se prend pour qui ici!!! Vous avez droit à vos opinions comme on a droit aux nôtres en passant. Bienvenue dans la société.

    • Pas le temps de commenter, je m’en vais tuer quelqu’un. J’ai un ami psychiatre qui va dire que j’ai été ”confus” et ”pas dans ma tête” pendant les 4 minutes qui ont été nécessaires pour commettre le crime. Il ne me reste plus qu’à trouver une victime!

    • C’est impossible de rester calme avec un tel verdict. Ce n’est pas que 11 jurés ont décidé selon les preuves entendu que selon les textes de lois il soit reconnu non responsable que ça été la bonne décision. Jouer avec le système et les mots peuvent amener a ce genre de résultat!

    • J’étais d’accord avec le verdict accordant le bénifice du doute à Turcotte, mais je comprend aussi la réaction populaire.

      Peut-être qu’un appel serait bénifique pour valider ce verdict. Je crois entre autre que les avocats de la poursuite n’ont pas fait le poids devant ceux de la défense, mais je ne crois pas que cet argument soit acceptable pour convaincre les tribunaux d’entendre l’appel.

      Mais je le redit, je crois encore en la justesse du verdict. Mais ce que je veux par dessus tout, c’est que justice soit faite, et je serais outré si M. Turcotte était coupable de ce terrible meurtre et en restait absout. Il faut creuser encore pour s’assurer que ce procès a trouvé la vérité.

      Par contre ça serait d’étirer encore le supplice pour les familles. alors qu’il est plutôt temps d’essayer de guérir de cette épreuve, autant que c’est posssible de le faire.

    • Vous avez, j’imagine, lu l’excellent texte de Mathieu Buck-Côté. Il illustre très bien en quoi la tempérance n’a pas sa place dans le débat. Je ne préconise pas un soulèvement populaire ni un recours à la vengeance ou la violence. Mais il y a des limites quand on s’amuse avec la nuance. L’un d’elle est l’acceptabilité, dans c cas-ci, d’un tel verdict.

      Pour ma part, je suis rassurée que ce soit toujours sur toutes les lèvres. Rassurée de constater que les gens n’accepte pas de se faire remplir, puis de se taire. Nous parlerons et le questionnerons encore longtemps je l’espère.

      Je suis incapable de tourner la page.

      Marie-Hélène Fréchette
      Terrebonne

    • Et, sans être hystérique pour autant, encore moins de me calmer…

    • Oh, mais je suis très calme, madame. Il se trouve simplement que, dans mon opinion, vous, monsieur Boisvert, les 11 jurés et tous les gens qui acceptent cette décision assassinez les deux enfants à votre tour. Vous participez, moralement, à ces meurtres. C’est tout. Bonne fin de journée.

      Martin Parent
      Montréal

    • Vous vous prenez pour qui exactement Marie-Claude? La maîtresse d’école? J’ignorais que votre rôle est de tempérer l’humeur des québécois. Quelle responsabilité! Rien de m’agace davantage que les gens qui croient pouvoir dire aux gens comment se comporter. Je vous suggère de vous mêler de vos affaires et de cessez de faire la morale aux gens, de toute façon personne ne vous écoute, comme vous pouvez le constater.
      Bonne journée

    • Ce n’est pas maître Poupart ce ne sont pas les jurés qui on amené ce verdict ce sont les procureurs de la couronne qui n’ont pas bien remplis leur mission. Car le bon docteur Turcotte est un assasin, un tueur, il l’a admis lui-même. Lisez attentivement M, Boisvert et lisez entre les lignes, les jurés avaient un préjugé favorable envers le bon Docteur et c’est absolument normale dans notre société d’avoir un préjugé favorable pour notre élite,on ne peu en faire abstraction durant un procès et c’est ce qui est arrivé. les procureures les plus mal payés au Canada ont fait un travail des plus mal payès, ils ne sont pas la crème du droit et cela est aussi normale, vous ne pouvez attirer les meilleurs éléments dans ce domaine en leur donnant les plus bas salaire de votre pays. Quand aux autres bien pensants et élites de notre société qui se réjouisseent du verdict au nom de la sainte justice et du bon travail effectué par les jurés, ces prétendus parvenus prêche pour leur paroisse se sont les mêmes individus qui défendraient les prêtres qui abusent des innocents, Maître Poupart a fait du bon travail pour convaincre les jurés de parfait innocents en matière de maladie mental que le bon docteur n’avait pas toute ses esprist et il les a convaincus avec sa multitude d’expert qui font partis de l’élite comme lui et que le simple citoyen qui fait parti du jury admire comme il admire le bon curé et le bon Docteur abandonné blessé humilié par sa femme parti avec un jeune taureau. Un préjugé favorable tous les êtres humains en ont un même en étant juré durant un procès.
      Ce qu’il faut retenir c’est que le bon Docteur va souffrir le restant de ses jours de l’acte qu’il a posé, quand a redevenir pratiquant seul quelques déséquilibrés oseraient dire ” vous savez madame chose je me fait soigner par ce docteur qui a tué ses enfants, c’est excitant, mais je n’ose pas lui demendé ce qu’il ressentait quad il a poignardé ces deux petits”. Ce qui est aussi dramatisant c”est sa femme qui le restant de ses jours devra se demender si le cul en valait la peine.
      C’est le plus horrible roman vivant, que nous spectateurs intéressés aient eu a vivre comme société durant un certain moment de notre histoire judiciaire.
      Mais de grâce les parvenus, arrêtez de nous casser les oreilles avec vos bravo a la justice et aux jurés et ceux qui en veulent au bon docteur, on est plus au temps de la dénonciations des sorcières.
      ” Papa.. papa arrête ça fait mal” Moi mon coeur saigne en pensant a eux!

    • Mme Lortie,

      Il vous sera difficile de calmer certains justiciers hystériques brandissant fourches et torches et demandant leur morceau de chair.

      Ces derniers n’ont aucune notion de droit et n’ont pas assisté aux procès mais who cares ces “juristes de blogue” se croient quand même beaucoup plus qualifiés que le juge, les avocats et le Jury.

      Eux ils l’ont l’affaire.

    • Franchement Mme Lortie, vous vous êtes surpassé dans votre chronique d’hier, bravo ! Si tout le monde pensait hélas comme cela … C’est difficile de ne pas juger des circonstances et de l’incompréhensible mais voilà, vous avez bien exprimé ce que très peu pensent tout bas. J’admire également la sagesse d’Isabelle Gaston; elle est assurément un exemple à suivre … ouf

    • C’est dur de rester calme dans des histoires de meurtre d’enfant. J’essaie moi aussi de calmer le jeu parmi mes proches mais je me fais varloper sans retenue. Bref, je préfère me taire. Surtout que moi-même, j’ai beaucoup de difficulté à accepter ce verdict pour un meurtrier d’enfant qui me semble s’être écouté un peu trop.

    • Vous avez tellement raison. Je préfère faire confiance au jugement de 11 personnes qu’à la réaction à chaud de gens qui ont écouté ça distraiment et qui ont vu 2-3 manchettes dans le journal.

      C’est beaucoup plus simple de crier au meurtre que d’analyser

      M. Paris

    • Donc je résume :

      J’ai une peine d’amour, je me gèle au mush ou au hash et je me saoule solide, je prends le volant et je file à toute allure pour tenter de sublimer ma souffrance, je frappe mortellement un jeune, un vieillard ou une jeune maman monoparentale à 140 km/h., complètement sous le choc et intoxiqué, je m’enfuis de la scène et roule pendant une bonne heure, après quoi je m’arrête sur le bord de la route, me vomi dessus et m’endors au volant.

      Quelques heures plus tard, je suis arrêté et incarcéré pour conduite en état d’ivresse et meurtre : suis-je coupable de meurtre ou non?!? Si la réponse est oui à cette question, alors je ne comprends pas pourquoi ce serait non dans le cas de Turcotte, surtout que lui a préparé son crime sur plusieurs heures et a « choisi » ses victimes…

      Vrai qu’il n’y aucunes ressources pour les hommes en détresse, vrai que la société est féminisée à outrance et les hommes disjonctent, vrai que la folie peut être invoquée dans des cas de schizophrénie/folie avec antécédents, mais une folie passagère de 24 heures? Bad call l’arbitre!!!

    • Mme Lortie,
      vous avez raison d’appeler au calme. Les gens sont déchainés et ce n’est pas très rassurant. Je m’inquiéterais plus de rencontrer ces bloggeurs / twitteurs (pas très équilibrés quant à moi!!) dans la rue, que Guy Turcotte lui-même!

      Vivement une thérapie colelctive.

      Bonne journée

      GTremblay
      Montréal

    • Je trouve impensable le verdict prononcé. On peut prendre quelques années pour impôts ou tickets impayés, pour consommation ou vente de drogues; bref pour des crimes mineurs…
      Il tue ses propres enfants et il n’a rien. Contrairement à d’autres personnes, je ne trouve pas l’absence de peine incitative. Je crois qu’il aurait du être d’abord jugé pour la nature de ses actes pour ensuite regarder les circonstances atténuantes comme sa personnalité incompatible avec ce genre de violence.

      Antoine

    • TOUT DE MÊME, MADAME LORTIE !

      Vous-même et vos collègues Yves Boisvert et André Pratte avez écrit d’excellents papiers.

      Mais tout est détruit quand, dans la question du jour de ce jeudi, on demande, par choix multiples ce qui suit:

      “La Commission d’examen pour troubles mentaux doit statuer prochainement sur le sort de Guy Turcotte, qui a avoué avoir tué ses deux enfants À votre avis, combien de temps Turcotte devrait-il être détenu dans un hôpital psychiatrique?”

      # A – Quelques mois
      # B – Au moins 1 an
      # C – Au moins 5 ans
      # D – Au moins 10 ans
      # E – Jusqu’à la fin de ses jour

      Il y aura une commission d’experts pour évaluer le docteur Turcotte come il y a eu un juge, des jurés et des avocats lors du procès.

      Pourquoi ces vox pop incendiaires qui ne font appel à aucune analyse et ne demandent qu’à cliquer une réponse ?

    • Je suis absolument d’accord avec vous madame Lortie. Ces internautes en colère ne comprennent pas que nous n’avons pas accès à l’information complète ni sur ce site ni ailleurs. C’est une illusion sans doute entretenue à cause de la répétition des nouvelles dans les différents médias.

      Ce matin, quand j’ai lu les lettres de Guy Turcotte , j’ai été encore plus convaincue d’une maladie mentale assez profonde. Je fais confiance aux psychiatre pour déterminer son degré de dangerosité qui à première vue fait un peu peur à cause de la teneur de ses propos. Je me demande si la mère des petites victimes se sentirait en sécurité le sachant libre dans la nature. À mon point de vue, mais vraiment perçu de très loin en tant qu’internaute, il me semble très très malade mentalement. Mais je suis prudente en écrivant cela étant persuadée que la vérité ne peut sortir d’une simple internaute.

    • L’orsque le monde s’écroule autour de lui l’homme choisie souvent la violence… avec parfois des conséquences désastreuses… Je crois que la détresse humaine n’est jamais une excuse pour la violence. Le jury lui a choisi la compassion.

    • Es-ce que vraiment notre systeme judiciaire devrait fonctionner avec le principe de douze personne choisis au hasard sur les listes électorales? Apres tout, douze ti-clinclins qui ont peut-etre voté sans trop pour qui au derniere election fédérale. Peut-etre douze personne qui écoute occupation double, etc… :P

      Bref, de permettre a monsieur et madame tout le monde choisi au hassard dans la société pour décidé le sort d’un criminel me ne semble pas tres professionelle.

      Joel Beauregard

    • Vous avec raison Madame Lortie, DU CALME SVP! Y’a des personnes qui, vraiment, sont tres enerves.

      Le verdict est la et quoiqu’on fasse ou qu’on dise, c’est termine, point! Alors ceux qui sont contre ce verdict, calmez-vous!

      Moi, je le repete, je n’aurais pas voulu etre a la place du jury et on ne peut rien changer.

      Je ne suis pas mecontente du verdict et je dis que Guy Turcotte aura a vivre avec son geste jusqu’a la fin de sa vie. Ca va etre sa punition.

      Alors, on passe a un autre appel et qu’on ferme les blogues sur ce sujet, j’en ai marre.

    • Bloganon :

      «La justice a été mal rendue. Point final.»

      Quelle argumentation puissante!!!

      Qui êtes-vous pour décréter que la justice a été mal rendue? Vous avez assisté à tout le procès? Entendu toute la preuve? Tous les témoins, y compris les témoins experts?

      Écouté l’ensemble des plaidoiries? Les directives au jury?

      Parfois, vaut mieux se taire!

    • J ai besoin de ré écrire à la suite de la lecture des commentaires et j ajoute même que je vous écris personellement Mme Lortie car suite au commentaire de chouettemaman il y a un élément de réflexion que vous devez faire ,vous,monsieur Boisvert et l ensemble des médias. Vous demandez le calme aujourd hui apres que vous ayiez tapissé pendant des mois vos papiers de ce proces ajoutant même une mise en garde quotidienne face aux écrits pénibles a lire,…

      On dirait que vous désapprouvez la rage populaire que vous avez nourrie précieusement pour vendre des papiers. Loin de moi l idée de vouloir vous faire la lecon et refaire le monde mais avouez qu il y a dans ces faits une contradiction malsaine. Vous ne m en voudrez pas j espere mais si vous demandez a monsieur tout le monde de temperer ses propos faudrait peut-être aussi réfléchir au role que vous avez joué pour attiser l esprit critique et a celui que vous devriez maintenant tenir afin que ce débat fasse avancer la société.

    • Bonjour,
      En réponse à deadly_moogly, c’est un peu plus compliqué. Pour faire la preuve d’une infraction criminelle, il faut que la Courrone prouve 2 choses: l’acte et l’intention. Donc, si vous aviez l’intention de commettre toutes les effractions décrites tout en étant intoxiqué, vous serez coupable! Mais si nous n’aviez pas l’intention avant votre intoxication, ce n’est pas évident que vous serez acquitté pour autant.

      Voir 2 jugements de la Cour Suprême du Canada (il en existe beaucoup d’autre), mais chose certaine, la défense d’aliénation mentale existe depuis des siècles en Angleterre (d’où origine notre droit criminel). Même les juges de la Cour Suprême du Canada, ne sont pas tous en accord!

      Notion d’intoxication volontaire ou non:
      http://scc.lexum.org/fr/1994/1994rcs3-63/1994rcs3-63.html

      Notion d’aliénation mentale:
      http://scc.lexum.org/fr/1990/1990rcs3-1303/1990rcs3-1303.html

      Dans les cas 2 cas, la preuve est différente, si un accusé soulève en défense l’aliénation mentale il doit en faire la preuve par prépondérance de probabilité (50%+1). Il faut qu’il soulève beaucoup plus qu’un doute raisonnable!

      À la lecture de ses 2 jugements, vous pourrez en apprendre un peu plus sur les notions d’intoxication et d’aliénation mentale. Bonne lecture!

      La beauté de ce verdict, c’est que 11 personnes ordinaires ont pris une décision, il nous faut la respecter dignement. Il se pourrait qu’avec 12 autres jurés, le verdict aurait été différent, allez savoir.

      Alain

    • C`est ce qu`on appelle souffler le chaud et le froid . Pendant 2 mois on fait un rapport détaillé tous les jours pour vendre des journaux et maintenir la pression sur le publique et maintenant que la sentence est sortie que le sang est rependu on demande de se calmer. C`est un peu vous les journalistes spécialistes en alimentation et restauration qui peuvent nous demander maintenant de se calmer. Vous me faite rire, je n`ai pas besoin de me clamer car je respecte le verdict de 11 jurés, qui ont vécus l`enfer eux aussi,pendant de procès. Vous devriez retourner à vos chaudrons.

    • Entendu au Téléjournal hier :

      «Guy Turcotte fera l’objet d’une évaluation psychiatrique pour déterminer s’il n’est pas une menace pour la société.»

      En lisant les commentaires sur ce blogue, je me demande si ce n’est pas la société qui est une menace pour Guy Turcotte?

      Entendons-nous, le crime est extrêmement grave, mais je préfère penser que le jury a pris la meilleure décision possible avec toutes les preuves, expertises et témoignages fournies par le procès.

      Ce qui n’est pas le cas des «justiciers masqués» qui sévissent dans la blogosphère.

      Le système judiciaire, avec toutes ses imperfections, est un moindre mal devant la loi de Lynch.

    • Madame Lortie, c’est assez difficile de se calmer quand votre journal à passer tout le procès à montrer des photos sordides et à décrire les meurtres dans ses moindres détails.

    • Ce n’est pas parce que vous faites un appel au calme qu’on se doit de vous écouter.
      Votre opinion ou celle de M. Boisvert ne compte pas plus que la nôtre, à moins que vous souffriez d’un complexe de supériorité?

    • C’est bien les médias ça. Pendant trois mois, La Presse a enflammé le public avec des titres sensationnalistes: “Guy Turcotte a refusé de payer pour les funérailles de ses enfants” Puis aujourd’hui La Presse nous montre la voie de la raison à coup de Yves Boisvert, de Lortie , de Krol et de Pratte. Voilà la devise de la Presse: enflammer et instruire. Vous n’avez pas retenu la leçon de la “crise” des accommodements raisonnables? C’est écrit noir sur blanc p.76 dans le rapport : la crise des accommodements est une crise des perceptions précipitée par un dérapage médiatique orchestré. Arrêtez votre cirque. On a compris votre petit jeu.

    • SI JE ME CALME PAS C PARQUE JE ME CONTROLE PU, J’ME SENS DÉPRESSIF
      VOUS COMPRENEZ CA…VOUS ME PARDONNEZ.

    • À vous tous qui êtes scandalisés et blâmez presque tout le monde pour le verdict rendu par 7 femmes et 4 hommes parce que vous n’avez pas entendu ce que vous souhaitiez, on peut dire : “au calme” ! Que de haine, de colère, d’agressivité, de déception depuis mardi. C’est un tsunami de méchanceté qui déferle d’un peu partout. Je partage l’avis de ceux qui sont d’accord avec le verdict. Les jurés ont rendu un verdict suivant leur âme et conscience et ‘est “incontestable” je crois. À Me Poupart qui a défendu le Dr et y a mis tout son coeur, lui qui jadis a connu l’injustice, merci à vous ! Faut-il donc avoir connu la souffrance pour comprendre celle du Dr ? si oui, j’en suis ! Aux onze jurés qui ont fait un travail de titan, je leur dis soyez fiers d’avoir été honnêtes et en accord avec vous-même, cela vous rend encore plus fort et plus humain ! A tous ceux qui comme moi êtes d’accord avec ce verdict, du CALME, car je crois que l’on va se faire “crier” des noms !

      je dis “CALME”, car je crois bien que l’on va nous “crier des noms” !

    • Bloganon, vous semblez tout savoir et etre bon juge. Vous venez de perdre une excellente occasion de vous retenir, a tout le moins, vous taire. Point final.

    • Avec pareille affaire et pareil verdict, demandez le calme relève d’une grande illusion et méprise. Les gens sont outrés, et à juste titre. Faire mal aux petits(les tuer) sont des actes que la population n’accepte pas. Ce qui est profondément sain et normal. Je ne sais si le juge qui présidait au procès Turcotte était pleinement conscient de cette donne capitale en toute société.

      Pour “calmer le jeu”, il devrait y avoir appel de cette décision. Je crois de plus que c’est un mauvais verdict qui a été rendu. Car le docteur Turcote ne me semble pas un aliéné, un psychopathe, et à ce titre donc, il ne me semble pas un danger pour la société. Alors le “meurtier” de deux enfants pourrait acquérir rapidement sa liberté? C’est absurde! Il faut donc un nouveau procès.

      Michel Lebel
      Ancien professeur de droit

    • Madame Lortie, j’apprécie votre pensée modérée.

      Bien que ce verdict soit surprenant, nous n’étions pas à la place des jurés. Je ne peux imaginer comment ils doivent se sentir maintenant que c’est terminé à voir la réaction dans le public. Je n’envie par leur position. Du tout.

      Je crois qu’il est sain que nous en discutions mais certains commentaires sont troublants :

      - l’épouventail médiatique que Guy Turcotte pourrait être libre dans moins de 90 jours;
      - l’idée que ça crée un précédent qui a mon avis est une demi vérité;
      - le renvoi de la faute sur les jurés;
      - l’idée préconcue que maintenant “messieurs vous savez quoi faire pour vous faire innocenter” (renvoi de la faute sur l’homme);
      - l’idée préconcue que “c’est de sa faute à elle qui n’avait pas à le tromper” (renvoi de la faute sur la femme);
      - l’idée préconcue que vu qu’il est docteur plutôt que mécanicien ou autre a joué en sa faveur;
      - et la cerise sur le sundae, cette page Facebook et pétition avec plus d’un millier de signatures qui demande d’aller en appel !

      … et je pourrais en rajouter, moi ça me fait trouble !

      Particulièrement pour la pétition qui demande d’aller en appel : ce n’est pas au peuple de décider ça. Nous avons des organisations qui ne sont pas parfaites mais c’est à elles de prendre cette décision. La Justice ne doit pas se faire sur les coups d’émotion de la population. Si appel il y a, c’est parce que des points de loi n’ont pas été respectés ou le juge a erré ou autre mais non pas parce le verdict ne fait pas l’affaire de la population. Il faut conserver un minimum de confiance dans notre système de justice et à la lecture des statistiques sur ce type de verdict, j’ai toujours confiance.

      À mon avis, une simple commération serait plus acceptable et respectueuse pour madame Gaston qui cherche à faire la paix avec tout ça.

      Cela écrit, je ne dis toujours pas non plus que nous citoyens ne pouvons pas commenter et que tous les commentaires sont extrêmes, mais une certaine réserve est de mise…

    • La meilleure façon de demander le calme est de le faire à travers un blogue dont le but est d’attirer le plus de visiteurs possible. On ne s’y prendrait pas autrement pour attiser un feu exprès.

      Je dirais, légèrement hypocrite…

    • Du calme, certainement. Pas lieu de paniquer, absolument. Respect du travail des jurés, tout à fait. Cela dit, il y a quand même de quoi réfléchir. Si on avait eu affaire à un homme sur le BS habitant un appartement miteux de Pointe-Saint-Charles, croyez-vous vraiment que le résultat aurait été le même? J’en doute fort. On prend 12 personnes comme jurés, mais ces 12 personnes ne sont pas à l’abri de décisions basées sur des préjugés, favorables ou défavorables. J’accepte le verdict, je ne crois pas que le système judiciaire soit “malade”, que ça va entraîner une vague de meurtre d’enfants, ou toute autre exagération du genre. Mais il me semble qu’il y a lieu de s’interroger.

    • @desnoyes
      La juge Ruffo!! Hiiii, il faut avoir suivi sa carrière pour savoir que des jugements inexécutables elle en a rendu des tonnes. Aucune crédibilité pour moi cette femme.
      @Mme Lortie, en effet, il a des commentaires qui dépassent les bornes. Tout comme je l’ai fait avec les articles descriptifs de certains témoignages du procès, je ne les lit plus. Le verdict est tombé et chapeau à ce jury qui a tout entendu. Ce sont des gens comme vous et moi et ils ont rendu la décision qui leur paraissaient la meilleur. Vivement qu’on passe à autre chose et que la maman puisse enfin ouvrir sa télé ou son journal sans que son drame ne lui saute à la figure.

    • Ben voyons donc. Plutôt que d’intimer vos lecteurs au calme comme une mère supérieure, pourquoi vous ne changez tout simplement pas de sujet sur votre blogue si vous ne voulez plus que les lecteurs de LaPresse prennent parole sur le dossier. À ce que je vois, vous aussi vous nous en parlez depuis 3 jours dans vos billets et dans le blogue. Du calme Madame Lortie, tout le monde n’a pas à avoir la même opinion que vous.

    • @joel_beauregard

      Si 12 ti-clins avaient vraiment été choisis, Turcotte aurait été pendu haut et court. Je suis désolé de vous le dire, votre argument ne tient pas la route.

      Ce verdict nous fend tous le coeur car les 2 chérubins ne sont pas vengés d’une mort atroce (mais brève) des mains de leur propre père qui a brisé le lien de confiance filial sacré. Plus j’y pense, et plus je crois que le jury a eu raison, mais cette histoire est d’une tristesse sans fin. C’est impossible qu’une personne ayant démontré aimer ses enfants sans limites (Mme Gaston l’a admit) puisse continuer à les tuer de sang froid lorqu’ils lui disaient “Arrête papa, ça fait mal”.

      Je pleure.

    • Mme Lortie permettez moi de ne pas laisser passer ce commentaire à : 11h56
      de “ysengrimus ” qui affirme ce mensonge honteux :
      “Si les 11 milliards de dollars flaubés en Afghanistan pour massacrer étaient investis etc..”
      Je suis profondément choqué,mon gendre a passé 9 mois à Kandahar avec le Royal 22éme Régiment de Valcartier dans les fantassins,donc en 1ére ligne.
      Jamais il n’a vu de soldat canadien “massacré” quiconque !
      On voit plutôt ces réflexions calomnieuses dans les blogs arabes,mais par pitié surtout pas ici SVP !
      Toutes les photos que mon gendre a rapporté montrent des soldats canadiens avec des enfants le sourire jusqu’aux oreilles !et jamais il n’a fait de mal à personne !
      on voit bien ici l’origine de certaine personne cachée sous des pseudos francophones…prudence !

    • Je vous seconde, Madame Lortie.

      Depuis 2 jours, j’ai l’impression de vivre en Iran ou en Afghanistan, vous savez ceux qu’on traite de barbares et d’arriérés.

      Ceux et celles qui traitent les membres du jury de pourris, de ti-clinsclins oublient peut être qu’eux aussi ont probablement des enfants, frères, soeurs…

      J’ai encore plus honte d’être québécois après tout ce que j’ai lu et entendu du «tribunal populaire» depuis 2 jours qu’en pensant à Turcotte!

    • @ stephanie2009 (12h29)

      Votre message laisse croire que le passage que vous citez est tiré d’une lettre de Guy Turcotte, alors qu’il provient plutôt d’une réponse d’Isabelle Gaston. Le climat est bien assez survolté comme ça, inutile d’empirer les choses en y allant de faussetés.

      Ceci dit, je suis d’accord que ça aurait été une bonne chose que le jury puisse lire les lettres de Turcotte. Les extraits en disent long sur le narcissisme extrême du personnage. Souhaitons que les membres de la commission d’évaluation psychiatrique tiendront compte de ces lettres quand viendra le temps de déterminer sa dangerosité.

      En passant, j’ai bien aimé votre texte d’hier, MCL. Malheureusement, plusieurs personnes qui commentent vos propos ne semblent pas l’avoir lu…

    • staycool

      7 juillet 2011
      12h16
      Mon mari m’a trompé. Mon mari m’a quitté pour une autre femme. Mon premier noël sans mes enfants, je l’ai passé à pleurer. Ma douleur était tellement intense qu’elle me faisait peur. J’ai fait une dépression. Je n’avais pas les idées claires. Je détestait mon mari et encore plus sa maîtresse devenue sa conjointe. J’ai pensé au suicide, souvent, très souvent. Ma bouée de sauvetage a été mes enfants. Je ne pouvais pas me résoudre à les quitter il fallait donc que j’accepte de les voir moins souvent et que j’accepte qu’il y avait désormait une autre personne adulte dans leur vie soit, la nouvelle conjointe de leur père. J’ai eu le soutient de ma famille et de mes amis(es). Certaines personnes de mon entourage me téléphonaient chaque jour, d’autres passaient à la maison sans prévenir. Mon médecin voulait me voir régulièrement pour s’assurer que j’allais bien. Toutes ces personnes, mes anges gardiens, ont compris ma détresse et se sont tous arrangés pour que je ne sois jamais seule. S’il y a une chose à retenir de l’affaire Turcotte c’est qu’il faut en tant que société se responsabiliser face à la détresse des autres et lorsque des enfants sont impliqués, il faut leur assurer la sécurité qu’il mérite. Soyons réceptif et ouvert à notre entourage. Au moindre doute, il faut agir.
      *********************************************************

      Mais il est là le problème c’est que personne ne s’est douté de quoi que ce soit. Il était “normal” jusqu’au crime fatal. Sa femme pensait qu’il exécuterait sa vengeance en allant “loader” les cartes de crédit. Personne ne peut penser qu’un homme qui aiment ses enfants va les assassiner. Voilà pourquoi le jury a décidé qu’il s’agissait d’un acte de folie.

    • @Ysengrimus

      Je ne suis pas toujours d’accord avec vos commentaires, mais cette fois, je trouve que vous visez tout à fait juste.

      C’est toute notre société qui est schisophrène. Aller massacrer des enfants étrangers en Afghanistan en donnant l’excuse du dommage collatéral

    • Madame Lortie, comment voulez-vous calmer une «gagne» de gérant d’estrade pensant tout savoir de la Justice et de la Vie? Ils pensent qu’ils auraient fait mieux que le jury mais ils n’auraient tout simplement pas été acceptés.

      C’est drôle, ils me font penser à un certain député «chiâleur» de la région de Québec qui ne sait qu’insulter les autres. Des frustrés…

    • “Bref, de permettre a monsieur et madame tout le monde choisi au hassard dans la société pour décidé le sort d’un criminel me ne semble pas tres professionelle.”

      Joel Beauregard

      Ouais… Probable que des jurys nommé par l’Honorable Stephan Harper lui-même vaudrait mieux…

      En Espagne je crois il y avait une pratique judiciaire assez efficace jadis, la torture jusqu’à l’admission, avec en prime l’obligation de dénonciation. Et vive la Sainte Inquisition!

      Je pense qu’être jugé par ses pairs est nettement plus sûr que les dérives d’un système ou le sort des prévenus serait entre les mains de “personnes triés sur le volet”, car l’influence considérable du responsable des nominations est une menace formidable sur la population.

    • suite de 14h41
      J’ai du cliquer sur envoyer sans m’en apercevoir. correction schizophrène.

      donc dommage collatéral dont nous sommes tous complices. Nous sommes tous complices dans le cas du Dr Turcotte aussi.

      Bien des gens ne semblent pas comprendre qu’il en va de la maladie mentale comme des allergies. Ce n’est pas parce que vous pouvez manger des fraises sans réaction aucune que la personne qui fait de l’urticaire lorsqu’elle en mange manque de contrôle sur elle-même ou est une petite nature. Ce n’est pas parce que votre allergie aux arachides ne vous a pas tué qu’elle ne peut pas être mortelle pour le voisin. Chaque cas est différent, sans cela, on n’aurait qu’à appliquer un même remède pour tous. Plus besoin d’investir dans rien. On peut revenir à la saignée pour tout et tous.

    • Face à ces réactions d’indignation, de désapprobation et de remise en question de notre système de justice, je n’y vois pas un échec de notre système de justice mais plutôt un échec de notre système d’éducation. Les outils nécessaires à tous et chacun pour comprendre et faire preuve d’un jugement critique et éclairé ne semblent pas être maîtrisés. Aussi, la population émotivement choquée semblent croire que notre système judiciaire sert d’outil de vengeance à l’individu ayant subit un préjudice.

      Au Québec et au Canada, le système est basé sur la réhabilitation du criminel et non sur la punition de ce dernier (même s’il y a un certain facteur punitif dans les peines dispensées). La meilleure méthode pour réduire le taux de criminalité et de récidive a été démontré, il s’agit de réhabiliter, de soigner et, autant que possible, de réduire le temps d’incarcération. C’est une solution gagnant-gagnant, la population paye moins et vit dans un environnement plus sécuritaire; Et le criminel ne sombre pas dans un milieu criminalisé et redevient plus rapidement membre de la population active. Pour constater les ravages de l’échec d’un système basé sur la vengeance et la punition, il faut descendre chez nous voisins du sud.

      Dans le cas qui nous concerne, si Turcotte s’avère dangereux pour lui ou pour les autres, n’ayez crainte, il ne sera pas dehors à arpenter les rues demain matin. De plus, si la couronne statue que ce jugement n’est pas juste et équitable, je peux me tromper mais je crois qu’elle peut aller en appel de la décision.

      Dans un monde idéal, toute l’énergie mise à réagir de façon émotive contre ce jugement bien précis devrait plutôt être canalisée à chercher comment mieux prévoir, détecter et encadrer les comportements comme ceux ayant mener à ce double meurtre.

    • @MCL

      Vous me répondez ceci : “On a tout à fait le droit d’être en désaccord. D’être grossier, non. Et bien des commentateurs le sont. mcl”

      J’ai lu une tonne de commentaires depuis le jugement et j’ai vu très peu de propos grossiers. Le problème est que les personnes qui ne sont pas d’accord avec le jugement passent pour des ignorants et des intolérants. On leur reproche de ne pas avoir été présents au procès et de ne pas avoir évalué toute la preuve. Les personnes qui leur font ce reproche n’étaient pas plus présentes au procès et n’ont pas eu accès à tout le dossier non plus! En somme, je lis très peu de grossièreté dans les commentaires. En revanche, je vois beaucoup d’incompréhension et de colère ainsi qu’un sentiment d’injustice.

      Vous ne voyez pas tout ce qu’on publie pas… Chanceux. mcl

    • Du calme !
      Du calme les moutons !
      On veut continuer à vous tondre en paix.
      Bêêêh…
      ….
      Bientôt le grondement de la révolte roulera comme un tonnerre de colère. La justice alors reprendra son nom qui fut baffoué en ce triste XXIème siècle de télétubbie où tout le monde est gentil et innocent, même les monstres.

    • @ LAROUSSE EST DOUCE ET LES AUTRE QUI ACCEPTE LE VERDICT.

      OK c’est vos enfants , parent , frère, etc qui on une histoire semblable. Vous restez en accord avec le verdict.

      Ben on souhaite presque que les prochains cas grave juridique vous touche directement. Comme ça nous le reste du peuple seront moins traumatisé puisque vous trouvez ça normale.

      Vive la societe de droit.

      A vous les droiteux et les gouverneux…pourquoi les lois ne sont pas clair au niveau responsabilité….pas payant ou quoi.

      On fais de pub sur l’alcool . on nous avertis qu’avant même d’en prendre on risque gros après une certaine limite “C’EST CRIMINEL”. Pourquoi pas des lois genre. ” toute personne prenant médicament , drogue , alcool ou toute substance qui nuit a sont raisonnement sont quand même responsable de leur geste.

    • Le peuple a le droit de se révolter sur cette décision grotesque des Jurés et ce n’est pas Mme. Lortie qui va demander à quiconque de se calmer.

      Même su=i ces Jurés ont choisis de se coucher devant la cause, le peuple bien pensant n’est pas obligé de suivre cette même ligne de pensée.

      Dites-vous Mme. Lortie, que seulement 11 personnes ont décidés que Turcotte était non responsable, mais presque 8 autres millions de Québécois ont jugés du contraire…

      Alors calmez-vous et suivez la parade !

    • Il y a de ca quelques années, je devais m’occuper de dossiers qui devaient se rendre à la cour.
      Dans tous ces dossiers, les avocats représentants notre compagnie, membres de cabinets hautement, hautment réputés me disait toujous: Tu sais Louis une mauvaise entente vaut mieux qu’un bon procès. Que croyez-vous que cela voulait dire. Qu’ils avaient une grande confiance en notre système juridique, qu’ils avaient en grande estime les Juges nommés à la cour…
      Finalement ont réglaient hors cour, c’était plus sage apparemment.
      Alors je mets en doute que tous jugements rendus soient équitables, allant meme à penser, dans certains cas, carrément absurdes.
      A vous de juger…

    • En relisant la chronologie des évènements et ce que la personnalité de Guy Turcotte dégage, mon opinion est qu’il a agit par vengeance et profonde jalousie.

    • Oups, qui aime.

    • Pour la personne qui signe,LA JULIE ET STÉPHANIE 2009. Bravo milles fois bravos.Vous êtes très perspicaces.Votre jugement est en accord avec le mien. Le suicide au glycol m’a fait beaucoup sourire. En tant que pompier, j’ai une pensée triste pour les enfants mais j’ai un jugement sévère pour les deux parents. bombero. Richard Guimond.

    • J’aimerais bien qu’un psychiatre se penche sur les raisons d’une si grande émotivité des québécois quand il y a des enfants impliqués. Si ce gars avait tué 2 de ses frères de 30-35 ans, ça n’aurait jamais provoqué autant de réactions émotives.

      Pourtant, une vie c’est une vie, à 7 ou 77 ans.

      Vous pouvez démontrer votre émotivité encore une fois en me tappant dessus sans réfléchir à ce que je viens de dire… M’en fout ;)

    • Qui nous dit que ce médecin ne s’en ira pas sauver des vies pendant les 30 prochaines années en Afrique ?
      De toute façon, cet homme ne dormira jamais en paix et aura toujours ces évènements sur la conscience.
      Qui sommes-nous pour le juger ?

    • Pourquoi rester calme ?
      Deux enfants ont été assassinés !
      Et il y a apparence que la justice a bien mal joué son rôle.

      Je suis d’accord avec Mathieu Bock-Côté, son texte est le plus intelligent que j’ai lu sur le sujet.
      On paye des taxes pour financer le couteux système de justice donc, on a aussi le droit de critiquer son fonctionnement.

    • @yvonmontana

      Évidemment que les psychiatres qui ont été amenés par la défense on été payés pour témoigner en faveur de l’accusé. Vous pensez que l’avocat les aurait fait entendre s’ils avaient dit que Turcotte avait toute sa tête? Quand on parle de justice de riche, demandez vous si le travailleur moyen, qui gagne disons 25000$/an (donc inadmissbile à l’aide juridique) aurait eu les moyens de faire entendre non pas 1, mais bien 2 psychiatres.

      Ne vous y trompez pas, ces gens ont bien été payés par la défense pour faire leur expertise, ce n’est pas la cour (donc le gouvernement) qui a payé pour eux.

    • Je m’excuse ne ne pas être politiquement correcte, de déranger, etc. D’exister?

      Je sais que le jury a fait sa job.

      Pour diverses raisons, je suis incapable de l’accepter.

      C’est tout.

    • La détresse psychologique fait des p’tits et peut prendre du temps à se manifester. Un homme a moins tendance à demander de l’aide… il était médecin, il pensait probablement qu’il n’en avait pas besoin!

      J’ai eu un amoureux qui travaillait avec lui et il était aussi dans un état piteux lorsque je l’ai rencontré. Responsable d’un département, nouvellement séparé… désemparé. Il avait de la difficulté à réaliser qu’il devait parler pour se défaire de ses émotions refoulées (elle était aussi partie avec un autre). Il n’avait pas le tempérament meurtrier (thank GOD) mais très instable.

      Le fait qu’en plus, les médecins sont souvent en mode survie durant des semaines, ils ont désormais un travail complètement administratif (administre tel médicament, administre les dossiers, administre… mais ne font plus de vraie médecine) additionne à une détresse profonde (nous en entendons parler à toutes les semaines par les infirmières.)

      Ca n’excuse pas le geste, pas du tout, rien ne pourrait le faire (et je pense que tout part de ça — versus le verdict. Des gens perçoivent la maladie mentale comme une excuse mais en fait c’est le résultat d’une détresse non soignée.)

      La maladie mentale c’est un tabou au Québec. Additionnez à ça le meutre de deux petites âmes sans défense, ça explose. Nous ne saurons jamais si vraiment il était en état “d’absence mentale” au moment des gestes. Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à tuer? nous ne le savons pas. qu’est-ce qui pousse quelqu’un à se tuer? pas plus.

      Si vous avez besoin de parler, appelez 9-1-1 et demandez de l’aide. Si vous avez des gens de confiance à l’entour de vous, parlez.. parlez. Ecrivez, criez. Mais aidez-vous, vous le méritez. N’amenez pas les autres dans vos souffrances ça ne règlerait rien.

      Anne-Sophie, Olivier… merci d’être venue dans ma vie.

    • …”d’être venus” dans ma vie.

      (j’ai réalisé mon erreur, j’ai voulu retourner le tout corrigé et j’ai eu ceci comme message. Vraiment irrespecteux comme note. Vous pourriez enlever le “calmez-vous” … qu’en pensez-vous? ! )

      …Vous envoyez vos commentaires trop rapidement. Calmez-vous.

    • Il y a belle lurette que la peine de mort devrait etre instauree.
      Tu enleves volonterement la vie, tu perds la tienne. Il me semble
      que c’est le gros bon sens, et cela que tu soit fou ou non.

    • Moi, j’aimerais bien entendre un des membres du juré nous expliquer la décision… même s’ils n’y sont pas obligés…

    • J’Ai lu plusieurs commentaire à l’effet qu’on doit fermer notre gueule comme on a pas entendu toutes les preuves­.
      Quelqu’un peut me dire quel élément dans cette histoire qui est caché au public mais qui donne tout le poid à cette décision?

      À part pour les tueurs à gage, à mon avis, tous les meurtres ou presque peuvent être associés à une folie, passagère ou non.

      Un vieux 2$ qu’au procès d’Adèle Sorella dans 1 mois ou 2, la même défense sera appliqué.

      Et finalement, très peu de média parle du fait qu’il est un médecin qui parrait bien et qui est probablement riche et la différence si ca avait été un pauvre, gros et laid parraissant d’un agresseur. Pourtant, tout le monde dans mon entourage ont emmenés ce point, sans trop argumenter en sachant que ca donne rien. Mais je pense que de poser la question peut être logique.

    • Oh là là! Quelle arrogance chez toutes celles et ceux qui tentent de faire taire les gens à propos d’une décision judiciaire qui les indigne.
      La dernière fois que j’ai vu un tel déploiement d’autorité ulcérée, c’était au lendemain du Massacre de l’École Polytechnique, quand journalistes, psys, politiciens et autres se succédaient au créneau pour nous convaincre que 14 femmes abattues par un antiféministe, ça ne voulait strictement RIEN dire, ce n’était que de la F-O-L-I-E, alors « Vos gueules, les mouettes! » comme a écrit un triste salaud à l’époque. Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant des faits : http://bit.ly/oMxZ4v
      Même hargne et panique apparente aujourd’hui à l’idée que des gens pourraient tirer des conclusions des faits. Mais, surprise, cette fois-ci, en plus du sentiment d’indignation et de tristesse collective, il y a des gens qui connaissent la problématique de la vraie dépression et qui n’ont pas avalé les couleuvres servies par la défense au procès. Lire, par exemple Mme Engel, travailleuse sociale ayant 30 ans d’expérience auprès de personnes réellement dépressives, ici : http://sisyphe.org/spip.php?article3932 Et un autre spécialiste, ici : http://bit.ly/rpTCkh
      Alors, pourriez-vous ranger vos éteignoirs et laisser s’exprimer les gens, SVP, même ceux qui ne sont pas “chroniqueure gastronomique? Merci.
      Après tout, les recours en appel, ça existe. Et c’est parfois nécessaire quand la belle et grande Justice se plante. Parce que, oui, ça arrive.

    • N’est-ce pas étrange qu’on reproche à une population sa colère face à un crime mais pas la colère du criminel? Qu’est-ce qui est le pire? Être en colère contre un homme qui a poignardé ses enfants ou poignarder ses enfant parce qu’on est en colère d’avoir été quitté et trompé?

      N’est-ce pas tout aussi étrange que les parents qui tuent leurs enfants soient considérés moins coupables que ceux qui les battent? Ces derniers ont pourtant souvent été eux-même battus et ont parfois des antécédents de maladie mentale. Ce n’est pas pour cela qu’on leur pardonne avec une petite tape dans le dos.

    • Contrairement à larousse_estdouce, c’est rare que je sois en désaccord avec vous, Madame Lortie, mais là, non, je ne retrouve pas mon calme. Je suis toujours aussi révolté. Le jury n’avait pas toute la preuve (on lui a caché que Turcotte avait refusé de payer pour les funérailles des petits par exemple) et n’avait sans doute pas les compétences pour démêler les expertises qui disaient le contraire des autres.
      Turcotte s’est payé un plaideur hors pair et des experts… Voilà la différence. Un nobody sans le sou n’aurait pas eu le même verdict. J’en suis convaincu.

    • Je ne comprends pas la haine !
      Celle de certains blogueurs est extrême …. elle fait peur !

    • Oh là là! Quelle arrogance chez toutes celles et ceux qui tentent de faire taire les gens à propos d’une décision judiciaire qui les indigne.
      La dernière fois que j’ai vu un tel déploiement d’autorité ulcérée, c’était au lendemain du Massacre de l’École Polytechnique, quand journalistes, psys, politiciens et autres se succédaient au créneau pour nous convaincre que 14 femmes abattues par un antiféministe, ça ne voulait strictement RIEN dire, ce n’était que de la F-O-L-I-E, alors « Vos gueules, les mouettes! » comme a écrit un triste salaud à l’époque. Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant des faits : http://bit.ly/oMxZ4v
      Même hargne et panique apparente aujourd’hui à l’idée que des gens pourraient tirer des conclusions des faits. Mais, surprise, cette fois-ci, en plus du sentiment d’indignation et de tristesse collective, il y a des gens qui connaissent la problématique de la vraie dépression et qui n’ont pas avalé les couleuvres servies par la défense au procès. Lire, par exemple Mme Engel, travailleuse sociale ayant 30 ans d’expérience auprès de personnes réellement dépressives, ici : http://sisyphe.org/spip.php?article3932 Et un autre spécialiste, ici : http://bit.ly/rpTCkh
      Alors, pourriez-vous ranger vos éteignoirs et laisser s’exprimer les gens, SVP? Merci. Après tout, les recours en appel, ça existe. Et c’est parfois nécessaire quand la belle et grande Justice se plante. Parce que, oui, ça arrive.

    • J’ai l’intime conviction que, malgré le verdict du jury, Guy Turcotte est d’accord avec le celui de la population.

      C’est un suicidé en sursis qui a été remis entre les mains des psychiatres, pas un prisonnier à vie. Pour cet ex-chirurgien, le mot « vie » n’est plus supportable.

      Je ne crois pas que la décision de la cour ait apporté un quelconque soulagement à sa souffrance.

      Les journalistes ont souvent décrit l’attitude de l’accusé au long du procès (sa tristesse permanente). Mais, à moins que je ne me trompe, quelqu’un a-t-il remarqué le moindre signe de soulagement sur son visage à l’annonce du verdict ?

      Personne n’en a témoigné à ce qu’il me semble : toutes les caméras étaient tournées vers la mère des enfants.

      Et je serais curieux de lire les rapports d’observation sur son comportement en prison quand il était en attente de procès. Je ne crois pas qu’ils décriraient le prévenu Turcotte comme un être divertissant.

      Les psychiatres auront beau tenter de cerner les motivations profondes de ses gestes, cet homme restera toujours un danger… pour lui-même.

      La prochaine fois ou la suivante, il ne se manquera pas.

      Virtuellement, c’est déjà fait.

      Guy Turcotte n’ira pas en prison. Il prépare son évasion… définitive.

      Consultez régulièrement la section « faits divers ».

      Il n’en demande pas tant. Et moins encore.

      Nul besoin de rameuter la horde.

      Jacques Lambert

    • Les gens, la populasse (dieu que je haïs ce mot, telle condescendant…) ont bien le DROIT se s’indigner devant ce jugement complètement absurde et incencé. Quand quelque chose ne fait pas de sens, on a le droit de s’exprimer, de s’indigner. Ici, c’est les avocats de Turcotte qui ont gagnés, gagnés en utilisant une loi, en l’utilisant pour lui servir. Turcotte n’a rien d’une personne avec des troubles mentaux, c’est une personne avec un trouble de la personnalité, mais il est loin d’être fou. Je suis convaincue qu’il avait pleinement conscience de ses gestes, calculant et cancellant des RV prévus pour le lendemain! Au pire, ca aurait pu être meurtre au 2e degré, mais rien en bas de ca. Ce jugement est injuste, et devant l’injustice, bien, on a bien le droit de s’indigner.

    • Monsieur Lambert, prévoir ou même espérer que des égoîstes règlent eux-mêmes le problème qu’ils ont causé par leur extrême violence, c’est se laver les mains de nos propres responsabilités. Malheureusement, les pères égoïstes qui se prennent suffisamment en pitié pour livrer la guerre à leur ex et à leurs enfants lorsqu’ils en perdent le contrôle restent pour l’immense majorité bien en vie. Soutenus par les groupes de pèeres divorcés dont je reconnais le style chez plusieurs internautes ici, ils consacrent – comme le bon Dr Turcotte – beaucoup d’argent et d’énergie à échapper à leurs responsabilités et à se faire passer pour les véritables victimes.
      Alors, n’ayez pas la naïveté de compter sur eux pour rétablir la justice. Ils ont exactement ce qu’ils veulent: une longue vengeance, d’autant plus réussie que leur pouvoir nous intimide.

    • La triste histoire de Piedmont débouche sur un autre constat tout aussi triste, celui de réaliser qu’une presque majorité de mes concitoyens Québécois (voir question du jour sur Cyberpresse) serait prête à envoyer Guy Turcotte dans un hôpital psychiatrique pour le restant de ses jours. Pourtant, plusieurs Québécois se plaignent sans cesse du gouvernement Harper à cause de ses positions rétrogrades, l’imposition de peines plus sévères pour n’en nommer qu’une. Le Québec a bien ses défauts, mais j’étais quand même fier d’appartenir à un peuple qui me semblait plus progressiste, tolérant, clément, etc., que le reste de l’Amérique du Nord. Aujourd’hui, je n’en suis plus si certain.

      L’emprisonnement à vie, tout autant que la peine de mort, sont pour moi des pratiques barbares auxquelles un peuple pacifique et évolué ne peut souscrire. Si grande ait été la faute, tout homme ou femme devrait toujours avoir la chance de repartir à zéro pour tenter de refaire le bien un jour. Comment peut-on adhérer au concept du caractère sacré de la vie d’un côté, tout en prônant la peine de mort ou l’emprisonnement à vie (son équivalent) de l’autre côté? L’emprisonnement ne devrait servir qu’à protéger la vie ou les avoirs d’une collectivité de criminels qui n’arrivent pas à se contrôler. Autrement, il devient un acte punitif stérile ou de vengeance pure et simple.

      Comme je l’ai mentionné, un jury a décidé que Guy Turcotte était criminellement non responsable de ses actes. La conséquence prévue de ce verdict est donc la libération inconditionnelle dès la que le risque de récidive semble raisonnablement bas. Un point c’est tout. La loi 16 a été conçue pour éviter d’envoyer les Jeanne-D’Arc de ce monde au pilori. Si le jury avait opté pour un meurtre au 2e, la conséquence aurait certainement été une peine minimale pour ce genre de crime (10 ans, peut être) avec possibilité de libération conditionnelle avant. Malgré son apparence, cette conséquence m’aurait semblé quand même plutôt sévère.

      L’idée, c’est que je ne défends pas le crime de Guy Turcotte. Ce qui est arrivé aux deux enfants et ce qui arrive à l’entourage sont innommables. Ce que je défends, ce sont les concepts de la rédemption et de la réhabilitation. Il y aurait des manières tellement plus efficaces et humaines pour rendre justice aux victimes de tels drames que d’emprisonner leurs auteurs à vie. De toute façon, que cet emprisonnement dure 6 semaines ou 60 ans, il ne ramènera jamais personne à la vie. Si le coupable n’est plus jugé dangereux, on fait quoi alors? On le lapide ad libitium ou on lui donne au moins une autre chance?

      Par ailleurs, je trouve dommage que les média fassent passer des entrevues aux victimes pour leur demander si un verdict leur convient. Dans le cas de la famille Gaston, bien sûr que le verdict des 11 jurés ne peut convenir. Cette famille est en deuil, a mal, vit le désespoir, cherche par tous les moyens à apaiser son tourment, veut des explications. Elle est aussi en colère, légitimement, en veut à l’agresseur. En plus, elle le connaissait. Elle se sent donc trompée et moquée par dessus tout le reste.

      Punir ce genre d’agresseur sévèrement est donc perçu comme une sorte de bouée de sauvetage en l’absence d’autres moyens pour panser les blessures. Si Guy Turcotte avait été reconnu coupable de meurtre prémédité, la famille aurait eu un petit sursaut de soulagement en se disant que justice a été faite. Mais ce soulagement aurait été bien éphémère puisqu’il n’aurait pas changé la réalité qui les affligeait jusqu’alors et qui explique encore leur malheur aujourd’hui.

      En toute logique, les victimes ne peuvent dicter l’issue de ce genre de procès puisqu’elles ont perdu toute objectivité, ce qui est tout à fait normal. C’est triste à dire, je sais, ce sont pourtant elles qui en subissent les conséquences, mais il ne saurait en être autrement, sinon tous les procès finiraient par un verdict de culpabilité maximale. Voilà une autre raison pour laquelle je trouve ces interviews avec les médias cruels et déplacés. En parlant de justice, il devrait y avoir des lois pour protéger ces pauvres gens dont la peine est extirpée comme du jus de citron au service du sensationnalisme.

    • @daniel69: t’es qui toi pour dire aux autres comment penser , hein. Tu connais quoi de plus sur ce procès que le POPULASSE n’est pas au courant. La LIBERTÉ d’opinion, le respect de ceux qui ne sont pas d’accord avec tes idées, tu connais. Méprisant ton propos.

    • On a le droit de critiquer la justice et ce verdict totalement pourri de la part du jury.Pour moi le jury s`est trompé gravement,très gravement ! Dailleurs le seul membre du jury pour lequel j`ai du respect,c`est celui qui s`est fait mettre à la porte !

    • @amonavis : Pourquoi une personne qui voudrait se suicider aurait retenue les services d’un des meilleurs avocats du Québec pour se défendre?

      Personne ne connait son état, passé et présent, sauf peut-être les psychiatres qui l’ont rencontrés.

      Tout le monde se prétend psychologue ou psychiatre et prétend connaît tout les faits de cette histoire, ce qui est totalement faux.

      Seuls les 11 jury et quelques autres personnes qui ont assistées, mois après mois, à ce procès peuvent avoir toutes les informations nécessaire pour prendre une décision. C’est ce qu’ils ont fait.

      Qu’il y ait 3-4 épais dans le jury, je veux bien. Mais jamais je croirai que les 11 jury étaient des imbéciles. Pourtant, à la lumière des faits, de TOUS les faits, il l’ont déclaré non criminellement responsable.

      Vous êtes qui le 90% de la population qui venez mettre en doute le jugement de ces 11 personnes qui étaient les mieux placer pour juger de la cause. 7 d’entres-elles étaient même des femmes. Vous croyez vraiment que le meurtre de deux enfants n’aurait pas touché ses 7 femmes?

      Moi je ne voudrais jamais faire partie d’un jury puisque tu sais que tu vas te faire lyncher sur la place publique si tu ne prends pas la décision que la population (qui ne sait rien de l’histoire) voudrait que tu prennes.

      Chapeau au jury d’en être venu à se verdict en sachant très bien qu’ils allaient se faire lyncher par des gens qui pensent tout savoir et qui sont trop émotionnel pour être rationnel et se rendre compte que si 11 jurés en sont venu à l’unanimité à se verdit, il doit bien y avoir des raisons!

    • Drôle de façon de demander aux gens de se calmer. Vous les provoquez en ramenant le même sujet. Un sujet tout à fait pour vous. Vous aurez fait le plein de commentaires enragés pour un bon bout.

      Quand aurez vous le même empressement pour un crime semblable commis par une femme. Ce ne sont pas les cas qui manquent.

      René Forest

    • Comme ça, quand on est d’accord avec vous, on peut crier en coeur que c’est une catastrophe nationale de fermer un petit resto snobinard que vous aimez bien, mais quand on est pas d’accord il faut se la fermer?
      Pas dac.
      Zap

    • Pas facile de se calmer après s’être fait bourrer d’informations sensationnelles qui touchent droit au coeur, notamment dans votre média Mme Lortie.

      Un homme a quand même tué ses amours inconditionnels pour des affaires personnelles…

      Et la sentence, où est-elle dans cette affaire?
      La punition de M. Turcotte sera d’être prisonnier de ses actes le restant de ses jours?
      Ce verdict est une véritable surprise pour tout le monde, avouez-le..

      Honnêtement, je n’ai pas fait parti du jury.
      Je n’ai pas lu tous les articles.
      Je n’ai pas regardé tous les reportages.
      Je n’ai pas écouté tous les commentaires à la radio.
      Je ne me suis pas attardé à tous les détails qui ont pu sortir dans les médias ces derniers mois.

      À mon avis, les jurys ont eu droit à un lavage de cerveau par de professionnels.
      Je ne les blâme pas. Je n’aurais probablement pas fait mieux..
      Imaginez-vous écouter la télévision plusieurs heures par jour, pendant plusieurs semaines sans avoir trop de contact, entre autres avec les gens de votre entourage. On s’abrutit n’est-ce pas?

      Mes questions:
      Comment ces professionnels peuvent-ils se fier à la source, M. Turcotte, pour établir le fil conducteur de leurs discours?
      M. Turcotte était bel et bien le seul témoin lors de ce drame familial???
      Comment ces pros peuvent-ils être convaincus, hors de tout doute, de leur interprétation de la situation/scénario et que la situation décrite par la source est véritable et sans équivoque??
      Je me questionne énormément là dessus..

      Également, imaginez-vous “déconnecté”, sans contact avec la société, et confiné seul avec les personnes qui prendront la décision finale.
      Ceux qui tiennent le gros bout du bâton…
      Vous connaissez la vie en groupe!?
      Il y a toujours des leaders, n’est-ce pas?
      De ce fait, les pros savent comment influencer les bonnes personnes, qui à leur tour influenceront le reste du groupe fatigué par toutes les informations du procès.
      Procès qui prend de l’ampleur, car les pros fouillent de tous les côtés pour trouver les meilleurs arguments possibles et convaincants.
      Il y a de quoi devenir le cerveau en compote.
      Il y a de quoi aussi à se faire influencer par le discours de ces pros qui a été savamment préparé pour étourdir le plus de jurys possible, du moins pour atteindre ceux qui réussiront à convaincre les “plus faibles”… C’est-à-dire ceux qui sont anxieux de retrouver leur vie normale…

      Ces pros ont fait de multitudes d’études… Ils savent parler et contrôler des discussions…

      Bref, je cesse immédiatement mon commentaire, car je suis sur le point de m’embarquer dans un projet qui risque d’hypothéquer ma vie.

      Félicitations aux pros de la défense: vous avez mérité votre paie.
      Hein, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour de l’argent sale, n’est-ce pas!?
      Allez vous acheter une grosse Mercedez, ma bande de chanceux… … … … … …
      N’oubliez pas de battre votre femme ce soir ;)
      Oups, ai-je fais ce commentaire à des pros??

      Bonne soirée et profitez de la vie !

    • Mme Lortie,

      Si vous restez calme face à un homme qui a massacré ses deux enfants, restez donc calmes devant des gens simplement fâchés d’un jugement.

      Si je vous dis que les gens fâchés contre le jugement ont avalé du lave-glace, allez-vous les pardonner?

    • @mulletman

      Je suis vraiment désolée, j’ai lu trop vite et j’ai effectivement cité par erreur un passage écrit par Mme Gaston comme étant écrit par Turcotte. Mes excuses à tous pour la confusion!

      @richard guimon

      “En tant que pompier, j’ai une pensée triste pour les enfants mais j’ai un jugement sévère pour les deux parents”.

      Je regrette mais il n’y a aucune comparaison possible entre une personne qui trompe et quitte son conjoint et une personne qui tue ses enfants! Même si sa conjointe avait été fidèle et était restée avec lui, Turcotte aurait peut-être quand même posé des gestes violents.

      Les conjoint(e)s violent(e)s adoptent déjà le même discours que les parents qui battent leurs enfants (ce n’est jamais de leur faute, c’est toujours les autres qui les ont mis en colère, si seulement ils avaient agit comme ci ou comme ça, ça ne serait jamais arrivé, etc). Ne faisons pas de même s’il-vous-plaît!

      Je n’en peux plus de cette manie de tout égaliser comme si tout se comparaît. Si ça continue, on va finir par juger de la même façon une femme qui exige de pouvoir décider de quelle couleur le salon sera peint et un homme qui fait sauter une bombe dans un centre commercial!

    • @Mme Lortie

      “On a tout à fait le droit d’être en désaccord. D’être grossier, non.”

      Peut-être que celui qui a écrit le commentaire était malade.

      Vous excusez les malades assassins, excusez donc les malades au language grossier.

      0 jours de peine pour avoir tué un enfant? Combien de journées pour les grossiers?

    • @ amonavis, M. Jacques Lambert

      Je pense comme vous sur les faits divers…

      … “”Je ne crois pas que la décision de la cour ait apporté un quelconque soulagement à sa souffrance.”"

      En effet.

      Pour l’avoir vécu de très près, quelqu’un qui désire partir, partira. Et malheuresement je lis déjà les commentaires “bon débarras”.

      Encore là, rien n’excuse le geste affreux qui a été posé, rien. Mais souhaiter la mort d’un humain ………. ce n’est pas mieux que ce qu’il fait à ses enfants. La mort c’est la mort.

      C’est triste, tant de vies brisées.

    • Préjugé favorable, “docteur”, un assisté social n’aurait pas eu la même clémence. Je ne suis seulement qu’un enfant de médecin et j’ai toujours eu des préjugés favorables. C’était toujours moins pire que les autres…
      Quant au jugement, difficile à comprendre. Pour éviter le dérapage, quelques années en institut calmerait peut-être ceux qui ont la même idée que lui…

    • Turcotte sociopathe ou psychopathe?.. Laissons le soin aux grands spécialistes de l’évaluer correctement. Faut se méfier des …pathes, ils sont fins et rusés…

      Il était si apte à régler le partage du patrimoine après le meurtre de ses enfants, si vite à réclamer les 3 ou 4 Harry Potter QU’IL désirait plus que tout, pôvre enfant chéri, rejeté depuis toujours et immature par surcroît, que je ne me questionne plus à savoir pourquoi il a agit de la sorte.

      Un malade devenu fou furieux parce que réellement malade et qu’un effet déclencheur lui a fait perdre la raison qu’il devait perdre tôt ou tard faute de soins…

      R.Marie Saint-Pierre

    • Contrairement à certain(e)s je suis pour les procès avec jurés,être jugé par ces pairs est ce qui donne de la crédibilité à un procès.Je ne suis pas d’accord avec ce verdict je pense que M.Turcotte est peut-être un bon manipulateur,j’espère seulement qu’il partira loin et que si il représente réellement un danger les psychiatres sauront le détecter et ne le laisseront pas sortir.
      A.Morin

    • Pourquoi “du calme”? On n’a pas assez prouvé à quel point on est pâte molle au Québec? On le prouve tous les jours et chaque fois qu’on vote. Ce jury nous représente bien trop, hélas!

    • @tipoporapido

      Qui a le plus de crédibilité entre une personne qui à passé sa vie dans le systême judiiciare et qui à été juge ou un anonyme qu’on surnomme tipoporapido. Mon choix est fait et ce n’est pas toi désolé.

    • Si vous le permettez Mme Lortie, je vais rapporter un extrait de la chronique de J-Jacques Samson du JdQc de ce matin :

      “La force d’un jury vient en plus de son hétérogénéité. Ses douze membres, hommes et femmes, proviennent de milieux sociaux différents; ils possèdent des formations diverses; ils sont parfois issus de cultures variées; il compte des aînés comme des gens de générations montantes.

      Cet échantillon de la société québécoise a l’obligation d’en venir à l’unanimité sur un verdict, sur la base des seuls faits qui leur ont été exposés et des opinions des experts entendus.

      À moins que le juge Marc David ait erré gravement dans ses directives aux jurés ou sa présidence du procès, il faut être un gérant d’estrade assez imbu de sa personne pour décréter que les onze jurés (un avait été disqualifié en cours de procès) se sont unanimement trompés, aveuglément, après avoir baigné pendant 42 jours dans ce procès.”

      Faut croire que la TRÈS grande majorité des intervenants sur vos blogues sont des gérants d’estrades imbus de leur personne.

      Normand Thouin

    • Tant de haine ici, on peut bien avoir peur des talibans !

      Je me suis fait traitée de merde et de folle par les blogueurs de la partie éditoriale cette semaine.

      J’ai compris, j’ai donné, les réactions qui ne font l’affaire de la majorité on les tait, je me ferme.

    • Bizarrement le Dr Yves Lamontagne psychiatre et président du college des médecins ne comprend absolument pas ce verdict car en aucun moment il a été démontrer que Mr Turcotte souffrait ou avait souffert de psychose meme temporaire car une personne dans un état psychotique est incapable de décrir ce qu’elle a fait durant sa crise de psychose, ce qui n’est absolument pas le cas de turcotte,les jurés se sont fait royalement endormir par maitre Poupart, et ou était l’avocat de la couronne durant ce temp, elle avait surtout hate de partir en vacance.Hé oui je suis calme mais JE NE SERAI JAMAIS EN ACCORD AVEC CE VERDICT J’ai passer 47 ans de ma vie a soigner les gens et je sais faire la différence entre un trouble d,adaptation un état dépressif et une psychose, et vous croyez vous que la juge Ruffo et le Dr Lamontagne sont des ignares qui disent n’importe quoi, je ne suis pas du genre a déchirer ma chemise sur la place publique mais la c,est un peut trop gros et il faut continuer a crier haut et fort pour que de telles injustices ne se répetent plus, les gens ne croient plus a la justice Québécoise ce qui est tres déplorable et dangereux car lorsque les gens cessent de croire a leur systeme de justice hé bien ils commence a se faire justice eux meme et qu,elle message cela envoie a la société et comme toujours ce sont les femmes et les enfants qui subissent toute cette violence, mais on est tellement du bon monde au Québec , et si cela arrivait a vous , faut aussi se mettre a la place des victimes. J’espere que ce proces aille en appel afin de nous démontrer que la justice au Quebec c,est autre chose que ca , AMEN

    • Olivier Turcotte, 5 ans, 27 coups de couteau. Anne-Sophie Turcotte, 3 ans, 19 coups de couteau. Guy Turcotte, 2 prozacs, 1 claque dans le dos, no stress le gros, t’es libre! Faite circuler cette rose en souvenir D’olivier 5 ans et Anne-Sophie 3 ans ♥♥♥♥
      _____/)___/)______./¯”"”/’)
      ¯¯¯¯¯¯¯¯¯\)¯¯\)¯¯¯’\_„„„„
      Il n’y pas eu de justice pour eux !!! RIP LES DEUX TI ANGES….

      Je suis pere de famille, j’ai 41 ans et pas du genre a écrire dans un blogue……mais depuis une semaine moi j’ai comme l’impression d’etre dans un mauvais reve….oui le genre de reve ou votre entourage agit d’une maniere absurde mais que tout semble ok pour tout le monde !!!!

      Mais que sse passe t-il ????? Pourquoi tant de gens se range derriere ce tueur….ce psychopathe…….ce monstre !!!!! Je ne suis pas du genre le plus croyant mais c’est pas des farces je me demande si ce n’est pas le début du jugement dernier.

      Et vous les journalistes de cyberpresse je peut vous promettre sur la tete de ma fille et de mes proches que plus jamais vos textes ne seront lu par moi ou les membres de ma famille……j’peut vous dire que cyberpresse était ma page d’accueil quand j’ouvrait explorer mais c’était pour la derniere fois……..j’espere qu’au moins vous aurez plus de courage que les 12 clowns du jury et que vous aller me publier.

      Luc Richard (pere de famille encore sous le choc )

    • Du calme vous-même chère madame!

      Je n’ai pas entendu parler qu’une troupe munie de flambeaux et de fourches se déplaçait en hurlant pour aller occire le sieur Turcotte.

      Je pense que tout le monde a droit à son opinion. Que ce soit ceux qui sont pour le verdict ou ceux qui sont contre.

      Moi c’est votre ordre condescendant que je trouve grossier.

      Non mais!

      Dominique Lavoie

    • Les médias dits «sociaux», le FarWest de la communication.
      On y trouve à la fois le meilleur et le pire. Il y a ceux qui ferment les volets et ne veulent rien savoir. Il y a ceux qui saisissent leur «Winchester, montent en selle, partent à la recherche du malfrat et, après l’avoir trouvé, cherchent une branche basse pour le pendre.
      Il y a ceux qui essaient de faire leur travail tant bien que mal. Et combien d’autres qui sont là, sans trop savoir pourquoi?

      Alors, «l’affaire Turcotte», ce que j’en pense je vais garder cela pour moi. De toute façon, ceux qui pensent comme moi me trouveraient «ben correct» alors que ceux qui pensent autrement ne changeraient pas d’idée. Et on appelle ça de la «communication». Mais à part la sensation intime de s’être bien défoulé, ça change quoi? Alors, vraiment, à quoi bon?

      Je vais plutôt mettre un film dans mon lecteur DVD et ça ne sera pas un Western.
      Bonne nuit.

    • Onze personnes ont assisté des jours entiers à des témoignages, des preuves et des révélations et nous mettons en doute leur jugement ?

      Onze personnes qui ne se connaissent pas; qui sont parents, frères, sœurs, tantes, oncles ou peut-être grands-parents et ils sont arrivés à une décision unanime.

      Oui, selon nos mœurs nous avions tous jugé M. Turcotte mais est-ce une raison pour ne plus croire dans la justice?

      Je ne défends pas cette personne qui devra vivre avec les conséquences de son geste mais c’est trop facile de juger et jouer les gérants d’estrades. Nous n’étions pas là. On n’a pas vécu ce que ces gens ont vécu.

      Je trouve abusif les accusations et les dénonciations à droite et à gauche. Nous n’étions pas dans la peau du jury et encore moins dans celle de l’accusé.

      Si, c’était moi, si j’avais été là, si, si…. Ça ne fait pas des enfants forts…
      Qu’il fasse de la prison aurait pas ramené les enfants.

      Onze personnes qui n’ont pas délibéré à la hâte…. ‘ 12 angry men’ , le film, ça vous dit quelque chose?

    • @amonavis, faux! Turcotte a poussé non pas un, mais plusieurs soupirs de soulagement à l’annonce du verdict. Plusieurs journalistes en ont témoigné. Il n’a même pas été capable d’attendre d’être seul pour montrer sa satisfaction. Sa tristesse? Une mise en scène selon moi. Il ne voulait pas faire de prison, sinon, il aurait reconnu tous les faits dès le départ, comme un homme (et comme Latimer l’a fait). Il a dupé les membres du jury, avec la complicité de ses avocats.

    • P.S.@moietlautre, ne le prenez pas personnel. Cette phrase apparaît fréquemment sur les blogues de Cyberpresse lorsque l’on veut aller trop vite.
      Et je trouve ça très bien.

    • Honnêtement, j’ai plus peur d’une meute de gens faisant preuve du “gros bon sens” qui veulent rétablir la peine de mort depuis deux jours et qui inventent des scénarios dans lesquels il s’emploieront à feindre une maladie mentale pour pouvoir tuer que d’un assassin psychopathe cardiologue tout seul et maintenant rejeté par ses pairs. Ça vous dit quelque chose l’époque pas trop lointaine du fascisme? C’est exactement le même genre de climat où le peuple pensait avoir raison et remettait en question ses institutions. C’est la même conviction qu’il fallait que ça change. Qu’est-il arrivé? L’élection de Mussolini, Hitler et autres…
      Je comprends tout à fait les médias de vouloir calmer une bande de revenchards hystériques prêt à rétablir la peine de mort et le bûcher populaire pour si peu qu’un jugement parmis tant d’autres, pour si peu que deux morts parmis des millier d’autres.
      Est-ce pour étaler vos bonne moeurs ou votre morale infaillible que vous espérez la boucherie pour cette homme qui tôt ou tard se la fera lui-même?
      Je trouve les meurtres de ce cardiologue tout aussi dégoûtant que vous, mais je trouve votre violence, votre hargne encore plus dégoûtante…
      Point de paix dans le monde des hommes…
      Nicolas Rémillard-Tessier

    • Tiens, au lieu de 10 semaines de procès, on remplace les procès par un sondage téléphonique. Vite fait, on décide facilement au gré de nos humeurs. Comme ça nous aurons satisfait les Québécois qui eux ont décidé du sort de Turcotte avant même le procès.

      Le verdict est effectivement choquant, car cette histoire est touchante et nous pogne aux tripes. J’ai confiance que les 11 jurés ont travaillé très fort dans leurs délibérations pour arriver au verdict.

      Est-ce que la couronne a pris le procès comme gagner d’avance, croyant que c’était tellement évident qu’il serait condamner qu’elle a été moins “agressive” que la défense?

      Quoiqu’il en soit, c’est un des procès qui aura marqué le Québec.

    • la reponse à tous cette crise ce trouve surement entre l’effort médiatique incroyable que les média se force à nous montrer (il faut que sa vende) et un jugement que seule le tribunale (juge, avocat et juré) peut connaître parfaitement. dans l’histoire du québec tant d’hommes et femmes ont tué leur enfants que le fait d’avoir accepter seulement que sa s’est produit est un crime que nous somme tous coupable d’avoir accepter. s’est fait du passé souvent oublier parceque ce n’était pas médiatisé, populaire ou que se soit un médecin qui l’est commis. de toute façon nous etions trop occupé à sauver les nordiques de québec ou par les victoires du canadien. comment maintenant le dr turcotte serait le porteur du pire plutot que les autres. vous êtes tous entrain de perdre la boule. il est seulement à mon avis un bouc émissaire( La désignation d’un bouc émissaire: est un comportement observé dans plusieurs sociétés : un groupe choisit une personne qui est ensuite ostracisée ou doit endosser à titre individuel une responsabilité collective.). l’obectivité et la neutralité son des qualité exigé en justice et je ne crois pas que la population dans un grand nombre le soit en ce moment. toutefois j’ai bien aiméles propos de Mr. André pratte dans les éditoriaux.

      oh et je tiens à le préciser de peur d’être lapider je suis contre les crimes quelqu’ils soient faites au enfants, mais votre attitude ne changera rien au fait, il ont eu lieu et cela rien ne peut le changer. maintenant, prévoyont plutot que de faire la chasse au sorcière et laissont la justice au homme de justice

      merci
      Denis Bertrand

    • Combien de ceux qui s’énervent ici ont assisté au procès au complet et connaissent la loi?

    • Depuis quand met-on un fou en prison ? Car je le pense très touché mentalement. Si l’évaluation des psychiatres devait être positive avec en plus un retour au travail possible, là, il va falloir m’attacher pour ne pas que je casse tout….façon de parler, bien sûr !!!!!

    • J’en ai assez qu’on nous dise de se calmer, que ce verdict est juste et surtout QU’ON Y ETAIENT PAS ET DONC QU’ON NE SAIT PAS DE QUOI ON PARLE???

    • oups excusez je vais devoir me calmer! D’accord on n’y étaient pas, d’accord on ne l’a pas vu le Dr. Turcotte durant le procès… Mais pourtant on en entend parler depuis 3 mois tous les jours et dans le détail en plus et par qui? par vous les médias. De plus maintenant on apprend que deux lettres ont été cachées au jurés en cas de “préjugés envers l’assassin” QUOI?
      Dommage que la justice protège maintenant plus les accusés que les victimes…

    • Il va falloir a un moment donné respecter le verdict de ce juré, ils ont des preuves que personnes d’autres dans la cour de justice ont entendu,, la démocratie et la justice se sont fait entendre et nous ne pouvons qu’.a nous y plier,,il se peut qu’une personne sous le coup d’une folie passagere commet des crimes affreux, cela a toujours existé et cela va continuer d’exister,,allez-lire les comptes-rendus judiciaires de notre justice depuis les dernieres 25 années,,,il y en a plus de tarés depuis qui commettent des crimes ,parce qu’il y abeaucoup de pub,,on dirait-que….merci

    • bonjour, quand on allume un feu faut pas souffler dessus pour lui donner de la vigueur. Vraiment débile de permettre à des gens de se défouler et dire des inepties. Ce matin à 98.5 une avocate a expliqué de long en large comment fonctionne un jury. Si la couronne n’est pas capable de faire le travail, c’est pas la faute du jury. Voyez vous, un procureur de la couronne qui est nul, va toujours rester procureur, par contre un avocat nul va devoir réorienter sa carrière, ou faire de l’aide juridique.
      Bernard Ouellet

    • à Johnbulle “Mme Lortie permettez moi de ne pas laisser passer ce commentaire à : 11h56
      de “ysengrimus ” qui affirme ce mensonge honteux :
      “Si les 11 milliards de dollars flaubés en Afghanistan pour massacrer étaient investis etc..” (…) on voit bien ici l’origine de certaine personne cachée sous des pseudos francophones…prudence !”

      L’identité d’Ysengrimus est parfaitement connue, il s’appelle Paul Laurendeau, a été professeur d’université pendant 20 ans, et il ne cache pas son identité, bien au contraire.

    • @martindufresne

      Il ne s’agit pas de se taire mais de ne pas dire n’importe quoi, dire qu’il n’y a pas de justice que les meutriers s’en tirent etc. Stéphanie Meunier & Claude Larouche condamnés il y a à peine 2 semaines, Cathy Gauthier etc.
      _________
      On n’hésite pas à condamner le jury alors que dans le cas des complices de Vincent Lacroix les commentateurs n’ont pas hésité à claironner que les jurés étaient en mesure de se débrouiller dans des affaires complexes après leur condamnation. (Faut dire que le jugement faisait notre affaire).

      Faut-il revoir le système des jurés? en faire une profession par exemple? ce système coûte cher, sujet à des stratégies par la défense et la couronne (on le rejete il/elle a un préjugé contre nous, etc) se doit d’être composé de personnes impartiales, ce qui peut devenir difficile de nos jours.

      Les experts ont étés payés par la défense: exact et le psychiatre de l’accusation a été payé par la couronne et il se sont contredits, rien de surprenant. Lorsqu’une cause doit faire appel a un ou des experts, celui-ci ou ceux-ci devaient être nommés par la cour et être indépendants. Tu veux présenter une défense d’aliénation mentale, très bien, la cour fera évaluer l’accusé par un ou plusieurs psychiatre indépendant et au moment du procès M le psychiatre, après avoir évalué l’accusé êtes vous d’accord avec la défense? Pas de conflit d’intérêt il n’est payé ni par la défense ni par la couronne.

      Certains questionnent la compétence des procureurs de la couronne, hum, il n’y a pas si longtemps ceux-ci étaient en conflit de travail avec le gouvernement, allez donc relire vos commentaires, surtout celui qui a écrit si ils sont pas contents qu’ils aillent au privé.

      Désolé mais comme procureurs je veux des personnes compétentes, pas des débutants qui ne font pas le poids devant les poids lourds de la défense malgé tout leur , ils doivent être encadrés par des gens expérimentés et compétents et qu’on s’arrange pour en garder le maximum.

      @eric1971 : gagerais pas contre toi mais mon ptit 2$que si ça marche il y aura pas un chrétien qui va s’en offusquer cette fois-ci.

      G.Roy

    • Bonjour, puisque nous les détracteurs de guy turcotte n’avons pas le droit de juger notre “ami” guy parce qu’ont à pas eu le privilège d’être un des douze , oops pardon onze. et que celui-ci a été déja jugé et que c’est assez, qui somme-nous après tout. Alors mon guy voici : félicitation mon chère pour le bon travail accompli (en cours) tu as bien fait ça et je suis fier de toit. je te souhaite la meilleure des chances. Aussi j’espère que tu rencontreras un belle femme qui sauras te comprendre. j’espère surtout que tu pourras fonder une belle petite famille. je te souhaite des jours heureux ainsi que d’oublier ce terrible cauchemar de ton passé dont tu n’est aucunement responsable. Bien sur j’ironise ici parce que les médias et plusieurs autres me disent que je n’ai pas le droit de le juger etc. Il me reste donc l’option de l’encenser.

    • Je connais une fille qui a fais la même chose avec son bébé et elle s’en est sorti de la même maniere. PErsonne n’a parlé de lynchage et personne n’en parle…

    • Toute argumentation baser sur le principe démocratique du type ( la majorité de la population est en désacort avec le verdict ) ne tien pas la route. En aucun cas la majorité ne devrais remplacer ou supplenter notre systeme judiciaire. Les proces dans les tribunes publiques me font froid dans le dos. JE ne veux pas d’un systeme qui encourage les émotions au détriment du droit .

      de plus je suis totalement en accord avec le message de Ysengrimus.

    • Bonjour à tous,

      Attention, je me partage pas l’opinion de la majorité.

      1. Faites un cours de droit pénal; ça coute 300 quelques dollars et ça va vous prendre 3 heures par semaine. Après, peut être que vos commentaires et opinions tranchantes auront un certain fondement. Tous les étudiants en droit que je fréquente comprenne le verdict. Est-ce que tout le monde est content? Bien sûr que NON ! Comment est-ce possible de comprendre un tel geste. Ce ne l’est pas parce que vous n’avez tous probablement jamais été victime d’un trouble mental. C’est excessivement rare et avant de citer des décisions des tribunaux des États Unis (le droit criminel américain n’a rien à voir avec le droit criminel canadien), consultez les banques de données juridiques pour voir que généralement de telles défenses ne fonctionnent pas (CanLII).

      2. Je ne sais pas combien de fois il a été mentionné que le public n’avait pas accès à toute la preuve. Pour le respect des parties en cause (surtout lorsque des enfants sont impliqués), il y a souvent des ordonnances de non publication. C’est ce qui est arrivé.

      3. Un verdit de non-responsabilité criminelle pour trouble mental sous 16 C.cr n’acquitte pas l’accusé bien au contraire. Il ne faut pas oublier que nous envoyons les criminels en prison pour les punir, certes, mais principalement pour protéger la société. Guy Turcotte n’est pas une menace pour aucun d’entre nous. Si nous décidions de l’envoyer en prison seulement pour venger ses pauvres enfants alors qu’on sait qu’il ne comprennait pas la nature de ses gestes au moment qu’il les a posé, c’est à ce moment que la justice serait réellement en péril car on retournerait à un système de cas par cas avec aucune norme objective.

      4. Ayant lu l’histoire et ayant fait mon cours en droit, le verdict ne m’a pas tant surpris. Choquée au début, certainement; nous sommes tous humains après tout. Par contre, souvenez vous que l’homme n’a pas seulement tué ses propres enfants (auquels il n’avait jamais touché avant), il les a charcuté ! Pensez-vous vraiment qu’une personne saine d’esprit ferait une telle chose? Par vengeance? Non, clairement l’homme était dérangé.

      Après 3 ans de nuits blanches, de stress et de haute voltige intellectuelle, je termine mon bac en droit. Comme bien d’autres qui ont commenté dans le même sens que moi, je vous demande, d’avoir un peu de respect pour notre opinion. Soyez fâchés, c’est bien normal. Par contre, au lieu de nous traiter de caves quand on vous explique la science qu’on a étudié de manière approfondie, ÉCOUTEZ !

    • Le quotient intellectuel d’un foule est inversement proportionnel a la somme qui la compose .

      plus vous etes nombreux a croire que vos sentiments peuvent remplacer un proces plus vous vous raprocher de l’intégrisme.

    • @ Ladou et autres

      Au sujet des lettres, elles n’ont pas été écartées du procès parce que le juge voulait être clément envers l’accusé. On a écarté ces lettres pour la seule raison qu’un procès se fait pour juger un crime et non un homme. Le fait de les avoir écarté peut être discuté: étaient-elles un élément important pour prouver la folie de Turcotte ou non? Là s’arrête leur pertinence.
      Sinon, vous voulez vous qu’à chaque procès on passe au peigne fin la jeunesse, les écarts de conduite, les allées et venues de l’accusé avant et après son crime? Êtes-vous prête à accepter de payer beaucoup plus d’impôts pour un système de justice? Et en plus, un procès doit être tenu dans un temps respectable, autant pour l’accusé que pour les jurés, juges, avocats, procureurs, etc.
      Une chance que MCL appelle au calme, avec toutes les stupidités qu’on entend depuis trois jours.

      Nicolas Rémillard-Tessier

    • @arkham

      “Toute argumentation baser sur le principe démocratique du type ( la majorité de la population est en désacort avec le verdict ) ne tien pas la route”

      Je ne sais pas si ce commentaire fait référence à celui que j’ai adressé à scotch mais je n’ai absolument pas sous-entendu que la majorité devait avoir raison. Scotch m’écrivais que le jury n’était pas d’accord avec moi comme si cela la force du nombre devait l’emporter, je lui ai simplement fait remarquer que je n’étais pas la seule de penser ainsi. Les jurés, cela aurait pu être vous et moi.

    • Si on accepte la thèse que Guy Turcotte ne peut être tenu criminellement responsable dû à une profonde dépression, on peut se poser la question suivante:

      Personne dans l’entourage immédiat n’a pu constater son état? N’y aurait-il pas quelqu’un qui pourrait être accusé de négligence criminelle pour avoir laissé Guy Turcotte avec ses enfants en sachant qu’il était très troublé pas son échec conjugal?

      Il y a quelque chose de pourri dans ce procès. Ce n’est peut-être pas le verdict mais, à coup sûr, on a raté une belle occasion de mieux protéger les enfants, ce groupe si vulnérable et si précieux de la société. Eux, sont les grands perdants de ce procès.

    • La morale est plus proprement sentie que jugée, d’après le philosophe Hume. Si bien qu’il ne serait pas exact qu’il faille n’en appeler qu’à la seule «raison rationnelle», dénuée de tout sentiment, lorsqu’il est question de jugement (de justice ou d’équité). Concernant le D/droit, peut-être en est-il autrement ?

      Sinon, du monde «ordinaire», comme en est habituellement un jury, devrait donc censément pouvoir évaluer aussi bien une cause que des experts en la matière, attendu que ceux-ci d’une part en effet divergent également d’avis la plupart du temps ; et que d’autre part le (bon) jugement procéderait autant d’intuitions ou sentiments/sensibilités justes que d’érudites connaissances ou compétences assorties au sujet en cause.

      Il demeure que, oui, on peut se demander s’il n’y aurait pas, aujourd’hui, une trop grande ou indue psychologisation du social, du judiciaire, de tout et de rien.

      Quant aux mots proférés, ici et ailleurs, qui ne seraient que des mots, eux, selon d’aucuns, contrairement aux coups de couteau, Il est écrit que la parole est aussi acérée qu’un glaive à deux tranchants ; qu’avec une plume on peut faire plus de ravage encore qu’avec une armée ; et, concluait Lise Payette lors de l’affaire Chiasson/Fillion, que «La violence verbale est aussi de la violence. Elle tue aussi bien qu’une balle tirée à bout portant.»

      Enfin, l’appel au calme ici lancé, de la façon qu’il l’a été, s’avérait déplacé, ‘infantile’ ou ‘infantilisant’. Inutilement irritant ou contrariant, en un mot.
      denis beaulé

    • À lire les commentaires depuis mardi passé, ( les plus excessifs ) je commence à avoir peur pour mes enfants.
      Ils sont en libertés ceux-là……!
      Ce manque de retenu de personne dites ” mature ” me donne froid dans le dos. J’en rencontre aussi sur la route……!
      Quand on n’est pas d’accord, on peut l’exprimer sans faire une crise.
      Pensez à votre adolescent(e) qui en fait une quand vous lui refusez ce qu’il demande.
      Je me pose aussi une question………..quelle serait la réaction du public si, ” dans les mêmes circonstances “, ce crime ” odieux ” aurait été commis par une mère de famille plutôt qu’un père de famille……?

      Au Québec, malheureusement, on en est rendu là !

      Se sont ces mêmes personnes aujourd’hui qui crient à l’injustice.

    • NON. On tente de calmer le débat et de défendre l’indéfendable pour conserver les quelques bribes de respects que pourrait avoir la population pour un système judiciaire qui n’en mérite pas. Ce faisant on va discréditer un peu plus les médias qui n’ont pas de crédit a perdre. Mes commentaires, toujours courtois et rédigés en bon français qui seraient censurés sur les blogues de Gesca, apparaitront désormais sur une douzaine de sites en France, dont Agoravox.fr et Rue 89.com, en expliquant que la liberté d’expression n’existe plus au Canada.

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/08/le-mystere-du-jury-turcotte-1-4-194-304/

      Pierre JC Allard
      avocat retraité

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité