Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 30 mai 2011 | Mise en ligne à 11h52 | Commenter Commentaires (16)

    Barcelone pour toujours

    Capture d’écran 2011-05-30 à 11.31.56

    Il y a eu, durant les années 2000, un incroyable engouement pour Barcelone, au point où la ville est devenue avec les années presque un cliché de vacanciers convenus. La phrase “Je pars à Barcelone en vacances” fait donc parfois hausser les sourcils des “early adopters” et autres “influenceurs” qui sont déjà depuis longtemps rendus en ailleurs, peut-être en Albanie ou en Macédoine… (Je le sais, j’y ai eu droit).

    Dépassée Barcelone ?

    Jamais.

    Si vous êtes de ceux qui ont remis aux calendes grecques vos projets catalans de peur de tomber sur tous vos voisins du Plateau, eh bien vous ratez quelque chose. La capitale catalane est et demeure brillante. Elle continue de bouger, de se moderniser, remplie de projets, de concerts, de design, d’architecture qui façonne une vie ouverte, d’expos, de bons restaurants pour ne pas dire de virtuoses de la cuisine. Bref, Barcelone continue de gagner.

    J’y suis allée pour quelques jours récemment, histoire de retourner une dernière dernière fois chez elBulli, dont elle est une sorte de camp de base. Je suis tombée en pleines manifs des indignés. J’ai essayé Tickets, le nouveau restaurant des frères Adria dont je vous reparlerai sous peu (en très bien !) J’ai couru au bord de la mer. J’ai découvert un petit hôtel totalement trippant et pas cher mais je suis aussi retournée à la Casa Camper, l’hôtel aussi charmant et accueillant et confortable que les chaussures de la même marque (et oui, c’est moi qui payais). Je suis allée voir une exposition dans un des immeubles de Gaudi sur Passeig de Gracia — la Pedrera — sur la place de la nourriture dans l’art, où l’on fait une place toute spéciale, évidemment, à l’approche artistique de Ferran Adrià. J’ai fait beaucoup de vélo urbain, notamment sur des pistes cyclables magistrales au milieu des grandes avenues. J’ai mangé des “flautas” au jambon ibérique, j’ai bu de (bons) vins du Penedès et du (mauvais) cava à midi avec de bonnes sardines et des asperges blanches…

    Ma visite à elBulli est devenue une vidéo, produite par la journaliste brésilienne Alexandra Forbes — qui est la journaliste gastronomique du GQ Brasil, lien sur son blogue ici si vous savez lire le portugais ou juste pour les super photos. C’est elle qui m’a conviée à nouveau à partager sa réservation à Cala Montjoi.


    • J’ai visité un appartement de La Pedrera il y a presque 30 ans. Barcelone n’était pas encore ce qu’elle est devenue après les JO, mais c’était déjà une ville magique, difficile à quitter.

      J’y retourne régulièrement, et dans ses cuisines, via les romans de Manuel Vázquez Montalbán.

    • Bof… je m’en moque. tant mieux pour eux.

    • J’y suis allé pour la première fois l’an dernier et après tout ce que j’avais lu et entendu au sujet de cette ville, disons que la barre était haute. Barcelone a été à la hauteur de sa réputation. S’il y a une ville au monde qui pourrait servir de modèle pour créer la ville idéale, c’est bien Barcelone.

    • Il ya tant d’autres destinations en Espagne, l’art y est présent dans la rue un peu partout, la bouffe est bonne et très abordable (Raciones et Tapas) . Ce qui est domage pour Barcelone c’est le trop touristique un peu comme Florence en Italie très belle mais avant 9 AM….

    • Y,a eu des émeutes suite à la victoire du Barca. A Montréal on en ferait tout un plat: “Oh mon Dieu qu’on n’est pas civilisé. Oh mon Dieu, le monde nous regarde”
      A Barcelone c’est passé inaperçu

      http://berthoalain.wordpress.com/2011/05/29/champion-league-affrontements-a-barcelone-28-mai-2011/

    • @cmoibenlepro je suis content pour vous!

      Il y a une “vibe” différente à Barcelone, mais on ne vois que les bons cotés quand on y va en touriste, et les mauvais, bien on s’en fout un peu parcequ’on est en vacances.

      Z’êtes chanceuse d’avoir des amis/connaissances/liens rolodex pour aller au El Bulli!!!

      #jaloux.

      Pour Camper, je préfere les souliers à l’Hotel!!

      Du mauvais Cava à Barcelone veut mieux qu’une bonne bière à Montreal !!! ( :-) lol genre!) surtout assis à un bar d’un resto miteux dans Raval!!!

      Maximilien.

    • J’y suis allé en 2005 et j’ai été enchanté, emballé, charmé. J’ai visité le Camp Nou, le stade du FC Barcelone, alors inutile de vous dire pour quelle équipe je prenais samedi après-midi. Le musée d’histoire de la Catalogne est fascinant. En fait, toute la ville est extraordinaire. Au diable les snobinards qui jugent Barcelone passée de mode, visitez cette ville au plus vite!

    • «Si vous êtes de ceux qui ont remis aux calendes grecques vos projets catalans de peur de tomber sur tous vos voisins du Plateau.»

      Quelle phrase inutile et chargée de prétention comme si seuls les platôpithèques visitent Barcelone. A ma prochaine visite de cette ville fabuleuse, j’éviterai à tout prix le elBulli afin d’éviter d’étre reconnu par un pseudo branché du plateau qui se reconnait dans ces lignes…….

      Barcelone a autre chose à offrir que ce bling bling culinaire mais il faut des chaussures de marche pour mieux apprécier…..

    • Je prépare un voyage à Barcelone. Quel est le nom de cet hôtel trippant et pas cher?

    • Le Barça, mès que un club. Campions.

    • Vous avez entièrement raison…C’est une ville fascinante, j’y suis allée pour une première fois pour un mois en novembre 2010 et pas une fois que je m’y suis ennuyée, et tous ses petits villages dans les alentours facilement accessible par train et bus, des paysages fantastiques. Barcelone a beaucoup à offrir les gens si accueillants et chaleureux et fier de leur ville, l’art, la musique, l’architecture , la mer et aussi la bonne bouffe bien entendu . Barcelone ne sera jamais dépassée…J’aimerais bien y retourner bientôt…Ce fut pour moi un gros coup cœur…Je m’y sentais vraiment bien…..

    • Il existe d ‘exellents champagnes et il en existe de mauvais.
      Comme il existe d excellents cavas et de mauvais cavas.
      Si vous avez bu un mauvais cava c’est que vous ne savez pas le choisir !! OU
      Si on vous étiez invitéee un refus -voir une diversion-venant d’une columnist vous aurait sauvée…
      Lors de votre passage chez elBulli vous auriez pu prendre conseil auprès de
      JULI SOLER il vous aurait surement parlé des récemment dégorgés.
      Ce que je crains par votre article que beaucoup penseront méfiance pour le CAVA.
      Le CAVA mériterait une chronique de votre part.
      UN AMATEUR DE BULLES……

    • Barcelone, voilà un ville qui laisse les architectes et urbanistes autant locaux qu’internationaux s’exprimer! Cela donne une ville attirante, vivante avec des espaces publics fabuleux . Les dirigeants de nos municipalités devraient être dans l’obligation de faire un voyage par année dans cette ville question d’y reconnaitre une vraie vision à l’échelle humaine de ce que donne des projets fait par des véritables professionels et non pas des entrepreneurs véreux qui font des condos en carton.

    • @j-pierre: je peux me tromper, mais je crois que Mme Lortie faisait ici un clin d’oeil sarcastique aux commentateurs qui la traitent de montréalaise insulaire déconnectée élitiste et je-ne-sais-pas-quoi-encore à la suite d’une bonne partie de ses billets.

      Pour ma part, si j’avais la chance, et l’argent, pour aller casser la croûte chez El Bulli, j’irais sans une seconde de réflexion.

    • 2 beaux hotels à BCN :

      El Gast (http://www.gatrooms.es/en/) et Chic & Basic (http://www.chicandbasic.com/eng/hotel_born_barcelona/), pour le Chic&Basic, il y a aussi une formule “auberge” (hostels) qui offre des petits déjeuners et la possibilité de faire des petits sandwiches pour la journée (j’ai été à l’équivalent à Madrid, le “Colours”).

      Tous les deux sont relativement abordables et très agréables.

      Max.

    • Non je ne suis pas du Plateau…

      Barcelone est absolument magnifique, de la tombe de Buenaventura Durruti à la place Karl-Marx, de la géniale Barceloneta au parc Gwell. J’adore la haute densité incarnée dans ces architectures. Les legs de l’histoire y sont impressionnants. Pas loin des ruines romaines, il y a même un petit musée des gros mammouths qui gambadaient insouciants & heureux dans l’Espagne de jadis naguère.

      Toutefois. À croire que la saison touristique commence le 1er janvier et fini le 31 décembre, c’est sur-bondé de monde…À la Sagrada Familia l’illumination divine succombe aux flashs de kodak… Il manque de Barcelones sur cette planète. De Barcelone avec beaucoup moins de voitures d’ailleurs, problème urbain généralisé, maudite marde. Le char détruit la ville…MC Lortie dit avoir fait “beaucoup” de vélo sur les pistes de grandes artères. Elles sont belles ces artères. Mais les pistes ne sont pas belles longtemps, trop fragmentées et souvent occupés par les piétons, on les comprend! Pédaler dans cette ville est une affaire de fous! (Le vélo est mon moyen de transport à longueur d’année à Montréal). Bref, il y a un genre de BIXI là-bas qui confirme cette règle: moins on fait ce qu’il faut vraiment pour un usage significatif du vélo, plus on a de BIXI…

      Autrement, on voit assez vite en niaisant dans la ville qu’il y a de graves problèmes économiques, les gens en arrachent et j’espère que “l’indignation” effleurée par madame Lortie renverra Barcelone à ses ti-projets très inspirants laissés en plan après juillet 1936…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité