Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 28 avril 2011 | Mise en ligne à 23h59 | Commenter Commentaires (19)

    Gwyneth à la cuisine

    Capture d’écran 2011-04-28 à 23.56.07

    Bon, changeons de sujet un peu.

    Faisons un virage vers le plus léger, le plus joyeux.

    Parlons… parlons ma foi du nouveau livre de cuisine de Gwyneth Paltrow !

    Oui, j’avoue que j’ai quelque chose à dire là-dessus.

    Je me préparais à le trouver totalement comme les autres, parce qu’il il y a juste trop de livre de cuisine qui arrivent sur mon bureau sans arrêt et qui se ressemblent tous. Je me préparais aussi à le trouver étrange car il est clair que cette actrice a une relation très particulière avec la nourriture. Rappelez-vous ses cures au poivre de Cayenne sur son blogue Goop…

    Et puis voilà. J’ai pris le temps de le regarder un peu. Et un peu plus. De lire attentivement les recettes. Et finalement, je le trouve pas mal du tout. Et hors de l’ordinaire.

    Ce livre n’est pas pour les cuisiniers déjà aguerris. On s’entend. On y donne une recette pour faire du bouillon, et une autre pour faire des tomates séchées au four. Des techniques importantes, mais de base.

    Donc si vous cherchez une nouvelle recette de sphérification de jus de pigeon, ce n’est pas là qu’il faut chercher.

    Par contre, si vous connaissez quelqu’un qui part en apart’ j’avoue que c’est un bon point de départ.

    Les recettes sont simples. Les conseils sont bons. Le graphisme et les photos ne sont pas hors du commun par leur originalité mais le livre est agréable.

    Mais surtout: il  y a beaucoup d’informations diversifiées. Il y a par exemple des trucs pour intégrer les enfants à la cuisine, pour savoir comment faire les courses, quoi garder dans son garde-manger. Vous savez quand on se plaint encore et encore que les jeunes de nos jours ne savent pas comment faire la cuisine et qu’il n’y a personne pour leur montrer et que c’est pour ça que tout le monde se rue sur le fast food et que la civilisation nord-américain va chez l’yable et qu’il faudrait donc que tout le monde cuisine, en commençant par les choses les plus simples ? Et bien voilà. Ce livre fait ça. Il montre les choses. Et il le fait en toute simplicité. (À part dans ses dédicaces quand elle parle de sa gang d’amis qui regroupent les “Turly-Burnses” et les McCartney-Willises…)

    En plus, il intègre les notions de végétarianisme et de végétalisme de façon intelligente. On oublie le “faux poulet” et le faux toutes sortes de trucs. On cherche les saveurs ailleurs que dans la viande et les produits animaux, c’est tout.

    Je vous le dis. Je vous le recommande presque.

    My Father’s Daughter

    par Gwyneth Paltrow

    p.s. Je me permets ici de vous répéter quelque chose que votre mère vous a sûrement déjà dit souvent: “Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.” C’est pas toujours vrai, je l’avoue, mais ici, je trouve que ça s’applique quand même bien…

    Tags: ,


    • @MCL: Vous concluez: «p.s. Je me permets ici de vous répéter quelque chose que votre mère vous a sûrement déjà dit souvent: “Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.” C’est pas toujours vrai, je l’avoue, mais ici, je trouve que ça s’applique quand même bien.»
      ++++++++++

      Ma mère, et encore moins mon Irlandais de père, ne m’ont jamais rien dit de pareil. Par contre, il fallait que cela soit bien dit et surtout, pertinent. L’analyse du coefficient de gentillesse était la responsabilité du récepteur.

      Sur un livre de recettes, fut-il de vedette, je n’ai rien à dire de gentil ou de pas gentil, je m’abstiens donc mais sur cette injonction de votre maman, je vais m’en tenir à ce que j’ai déjà exprimé dans mes trois premières lignes. Il se fait tard, et je n’ai pas envie de ne pas être gentil.

      Bonne nuit.

    • Gwyneth Paltrow est le summum de la vedette qui s’érige en exemple bon chic bon genre. Heureusement qu’elle chante plus ou moins bien, car c’est l’une des rares chances de la voir flirter avec l’imperfection, puisque elle présente tout — tout — le reste de sa vie comme une longue série d’exemples d’auto-investissment.

    • Je préfère Gwyneth aux fourneaux que Gwyneth au micro…

    • “Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.”
      vous attendez-vous à une levée de boucliers pour avois presque recommandé ce livre?

      Je ne comprends VRAIMENT pas pourquoi…

      sérieusement, pus capable des veudettes qui se servent de leur nom pour nous vendre des produits alors qu’ils (elles) n’ont aucune crédibilité en la matière. Dans ce cas-ci, possible que le livre ait du mérite, mais je préfère encore les vieux livres de recettes de ma mère…

      je ne suis pas très glamour, je sais

    • Sur ce livre…j’accepte votre conseil …je ne dirai rien…..:-)
      Justement, pour avoir constater la relation, disons particulière de cette dame
      avec la nourriture……relation négative selon moi.

      Par contre j’ajouterai à votre invitation:
      [..... si vous connaissez quelqu’un qui part en apart’ j’avoue que c’est
      un bon point de départ.......]

      Et bien moi, je donne maintenant:
      Kuizto, de la Tablé des chefs avec J-François Archambault et autres.

      Pour la simplicité et la qualité du livre, mais surtout pour soutenir le
      travail social exceptionnel de M.Archambault sur l’autonomie alimentaire.

      De toute façon, c’est un produit d’ici pour des jeunes d’ici….avec nos chefs.

      Bon Kuizto.
      Louise April(Laloue)

    • On note une petite pointe d’agacement, très légitime d’ailleurs. ;-)

      Moi, j’aurais bien de la misère à donner ça à quelqu’un si je ne sais pas qu’il est un fan fini de Gwyneth ou au moins du cinema … même s’il part en appartement.

      Ca aurait le mérite d’être original en tout cas.

    • Je suis comme vous, j’aime bien citer le bon sens de mere.

    • Un petit mot simplement pour rappeler qu’en 2010 le Canal Zeste diffusait l’émission ”Échappée gourmande en Espagne”, mettant en vedette, entre autres, Gwyneth Paltrow. Cette émission fort sympathique nous faisait découvrir le patrimoine culinaire espagnol. En plus d’être intéressante au point de vue de la cuisine, particulièrement articulée autour des spécialités des régions, l’émission était à la fois simple, légère, conviviale et culturelle. Donc, ce n’est pas nouveau que Gwyneth Paltrow s’intéresse à la cuisine, comme le penseront peut-être certains qui liront votre billet, Mme Lortie.

    • Avec sa collaboration avec Batali dans Échappée gourmande à zeste, je ne serais pas surpris que ce livre comporte beaucoup de recette inspiré de ce chef.

      Personellement, Batali me fait carrément trippé comme chef, j’écoute de temps en temps Iron chef à food network et Batali est clairement l’homme à battre à mon avis à cette émission. J’aimerais bien manger un de ses jours un plat concocter de ses mains.

    • “On y donne une recette pour faire du bouillon, et une autre pour faire des tomates séchées au four. Des techniques importantes, mais de base.”

      Oui! Je trouve ce genre d’information et d’explication vraiment important dans un livre de recette. Il y a tellement de livres de recettes où on a quasiment besoin d’avoir quelqu’un qui sait cuisiner avec soit pour les utiliser… Je connais plusieurs personnes qui détestent ou on peur d’utiliser les livres de recette, car plusieurs livre saute des étape ou assume que la personne sait qu’il fallait faire cela à ce moment.

      Ayant moi-même appris la plupart de mes concepts de cuisine avec certains livre (j’aime beaucoup Jamie Oliver pour ça) et certaines émission de cuisine sur le Food Network, j’apprécie toujours de voir un livre de recette ou une émission de cuisine où on vous explique pourquoi on fait telle chose dans une recette et comment. Je suis une de ces personnes qui se plaint souvent que les gens ne savent plus cuisiner, principalement parce qu’il n’y a personne pour leur enseigner la cuisine. Enfin, je me plaignais. J’essaie plutôt de montrer l’exemple maintenant. Si je donne une recette à quelqu’un, je l’explique plutôt que ne donner qu’une liste banale d’ingrédients et d’étapes.

    • ”Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.”

      Avec votre capacité a aborder les sujets les plus «totchés» vous devriez être au dessus de ce qui ressemble à de la censure préventive !

      j’ose plus parler !

    • Elle est fort jolie la Gwyneth.

    • cuisine blanche très en vogue

    • Moi, ce qui m’intrigue, c’est que Gwyneth soit passée de régimes ultra-stricts d’alimentation (ex: seulement du cru), à une façon plus “normale”, du moins en apparence, de manger. Cela me donne l’impression qu’elle a une relation plutôt névrosée avec la nourriture. Elle donne l’apparence de s’être normalisée, mais j’en doute.

    • ”Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.”

      Surtout quand on sait que Gwyneth ParleTrop …. pas facile !

    • Je fais régulièrement une des recettes qu’elle a publiée sur son blogue, que je consulte aussi régulièrement, simplement parce que c’est bon, c’est inspiré, et ce n’est aussi prétentieux qu’on pourrait le penser.

      Son approche des plats végétariens se distingue de tous ces livres qui suggèrent des recettes imitant des plats de viande, ce qui encourage à découvrir vraiment les sources de protéines végétales autrement que déguisées, ce qui arrive trop peu souvent à mon goût!

      Et les enfants! j’espère tellement trouver de petits trucs pour intégrer les enfants à la confection des repas. ça pique beaucoup ma curiosité. Son blogue contient souvent des infos sur l’adaptation de recettes au goût des enfants, et c’est souvent très intéressant.

      bref, oui, Gwyneth est une vedette, mais aussi une foodie et une maman, armée de spécialistes pour soutenir ce livre. ça ne peut pas être si mauvais que ça juste parce qu’elle fait du cinéma!

    • J’ai rien contre Gwyneth mais mes jeunes adultes en appart adorent Bob le chef, qui est en passant un produit d’ici. Lui aussi donne des conseils de garde manger et de cuisine 101.

    • madame Lortie, depuis longtemps je voulais vous écrire. vous avez la chance ou le pouvoir de manger aux frais de votre employeur dans des restos super chic ou de voyager en Hollande , Danemark , ces pays européens que par vos chroniques, tout est beau, tout est propre. Je me demande comment faisiez vous tout en nous rapellant que vous conduisiez vos enfants à leur match de soccer. Avez vous le don de vous dédoubler ? Donnez nous votre recette, svp !

      je me souviens d’une chronique de vous parlant de New York. Hier j’ai acheté un hotdog en compagnie de mes chiens et je l’ai mangé tout en marchant dans les rues. Des gens me regardaient. Les kiosques ambulants de hot dog de Toronto ou de New York ou d’un de ces pays que vous visitez régulièrement ne pourront jamais fonctionner à Montréal, à cause de la mentalité des gens d’ici. ‘ Ces gens là’ sont puritains; quand on mange, il faut que ce soit autour d’une table’nappée’ avec fourchettes, couteaux, cuillères, baguettes…bref on ne mange pas dans la rue même si on a faim et surtout parce qu’on est pressé.

      Je rigole quand je regarde les émissions de cuisine à la télé genre Ricardo, Kampai, Kiwi et les hommes etc…wow, wow, avez vous remarqué leur cuisine étincelante avec tous les gadgets culinaires les plus ‘top’ et qu’en dire des ingrédients !!!
      Par les temps qui courrent, le prix de n’importe quoi augmente…je vous envie d’avoir une si belle vie! Alors, quoi, vous faites la promotion d’un livre de recettes d’une actrice AMÉRICAINE ? Franchement, je vous envie, avezvous besoin d’une bonne à tout faire pour alléger vos tâches ?

      Je suis abonnée à La Presse depuis plus de 30 ans, vos chroniques me donnent envie de me désabonner.

    • Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’air ces jours-ci, mais j’avoue être surprise du niveau de méchanceté, de mesquinerie et d’amertume qu’ont vos lecteurs, Mme Lortie. Je vous lis souvent, même si je ne suis pas toujours d’accord avec vous (ex: à propos des poules en ville, du foie gras, etc..) Nous avons des intérêts très différents: je ne vais pas dans les restaurants; moi, je blogue sur le hockey et je ne connais rien à la gastronomie. Mais justement, je vous lis parce que à travers vos chroniques, je *découvre* un monde que je ne connaîtrais pas autrement, j’apprend des choses, et ma foi, grâce à vous j’en sais plus sur notre époque, sur la culture et le quotidien de notre monde, tel qu’il est.
      Mais je n’en reviens tout simplement pas du DEGRÉ d’hostilité qu’on vous envoie parfois suite à des chroniques que personne n’oblige quiconque à lire. Les gens vous insultent, se moquent de vos connaissances, se disent plus “smattes” que vous, ou à l’inverse proclament que votre savoir est trivial et vos labeurs insignifiants…non mais y’en a marre à la fin!
      Vous avez bien raison de rappeler ces gens à l’ordre un petit peu. Les gens ne peuvent-ils pas un peu être courtois? Sont-ils obligés de venir se défouler sur des sujets qui supposément les dégoutent ou les indiffèrent? Qu’est-il arrivé à la simple gentillesse humaine envers la journaliste qui fait bien sa job tous les jours et nous invite dans son univers bien gentiment? Si les écrits de Mme Lortie ne vous disent rien, eh bien tant pis! Ne les lisez-pas! Mais cessez-donc d’être si hostiles!

      Merci. mcl

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité