Marie-Claude Lortie

Archive, avril 2011

Samedi 30 avril 2011 | Mise en ligne à 22h47 | Commenter Commentaires (63)

La fin du style siliconé ?

Capture d’écran 2011-04-30 à 22.39.51

La nouvelle duchesse dans sa 2e robe de mariage. Photo AP

On a beaucoup écrit sur le mariage de Catherine Middleton et du prince William, mais un des articles les plus originaux sur lequel je suis tombée est celui de Simon Doonan dans Slate. (Doonan est une sorte de haut commentateur de la mode internationale, chasseur de tendances et observateur du zeitgeist, columnist pour le New York Observer, pilote du style pour la chaîne Barneys, etc.)

En plus de faire des commentaires intéressants sur le style général de tout cet extravagant brouhaha — il a aimé, comme moi, les chapeaux les plus fous, en commençant par ceux des princesses Eugénie et Béatrice — il en profite pour demander haut et fort si le style de Kate Middleton ne va pas révolutionner “l’esprit du temps” actuel en matière de mode et de style mais surtout de silhouette.

En gros, il se demande si le style non-siliconé de Middleton, très Audrey Hephburn, très Chanel, ne pourrait pas s’imposer et remplacer la mode actuelle, qui prône rien de moins, pour les femmes, qu’un idéal corporel évoquant les vedettes de porno: à la fois très minces mais aussi soufflées de partout et mettant tout cela bien en évidence, sans subtilité, comme on le voit à chaque année, par exemple, sur le tapis rouge des Oscars ou des Grammys.

Évidemment, certains diront avec raison que la nouvelle Duchesse de Cambridge est filiforme — la photo que j’ai mis en haut est particulièrement frappante, non ? – et que cela n’encouragera personne à embrasser la diversité corporelle côté poids. Le modèle Middleton n’est donc certainement pas parfait. Mais au moins, elle n’est pas extrêmement mince ET dotée d’implants gigantesques rendant l’équilibre général extra-terrestre, comme bien d’autres vedettes dont les proportions bafouent toutes les lois de la biologie.

À suivre.

Lire les commentaires (63)  |  Commenter cet article






Jeudi 28 avril 2011 | Mise en ligne à 23h59 | Commenter Commentaires (19)

Gwyneth à la cuisine

Capture d’écran 2011-04-28 à 23.56.07

Bon, changeons de sujet un peu.

Faisons un virage vers le plus léger, le plus joyeux.

Parlons… parlons ma foi du nouveau livre de cuisine de Gwyneth Paltrow !

Oui, j’avoue que j’ai quelque chose à dire là-dessus.

Je me préparais à le trouver totalement comme les autres, parce qu’il il y a juste trop de livre de cuisine qui arrivent sur mon bureau sans arrêt et qui se ressemblent tous. Je me préparais aussi à le trouver étrange car il est clair que cette actrice a une relation très particulière avec la nourriture. Rappelez-vous ses cures au poivre de Cayenne sur son blogue Goop…

Et puis voilà. J’ai pris le temps de le regarder un peu. Et un peu plus. De lire attentivement les recettes. Et finalement, je le trouve pas mal du tout. Et hors de l’ordinaire.

Ce livre n’est pas pour les cuisiniers déjà aguerris. On s’entend. On y donne une recette pour faire du bouillon, et une autre pour faire des tomates séchées au four. Des techniques importantes, mais de base.

Donc si vous cherchez une nouvelle recette de sphérification de jus de pigeon, ce n’est pas là qu’il faut chercher.

Par contre, si vous connaissez quelqu’un qui part en apart’ j’avoue que c’est un bon point de départ.

Les recettes sont simples. Les conseils sont bons. Le graphisme et les photos ne sont pas hors du commun par leur originalité mais le livre est agréable.

Mais surtout: il  y a beaucoup d’informations diversifiées. Il y a par exemple des trucs pour intégrer les enfants à la cuisine, pour savoir comment faire les courses, quoi garder dans son garde-manger. Vous savez quand on se plaint encore et encore que les jeunes de nos jours ne savent pas comment faire la cuisine et qu’il n’y a personne pour leur montrer et que c’est pour ça que tout le monde se rue sur le fast food et que la civilisation nord-américain va chez l’yable et qu’il faudrait donc que tout le monde cuisine, en commençant par les choses les plus simples ? Et bien voilà. Ce livre fait ça. Il montre les choses. Et il le fait en toute simplicité. (À part dans ses dédicaces quand elle parle de sa gang d’amis qui regroupent les “Turly-Burnses” et les McCartney-Willises…)

En plus, il intègre les notions de végétarianisme et de végétalisme de façon intelligente. On oublie le “faux poulet” et le faux toutes sortes de trucs. On cherche les saveurs ailleurs que dans la viande et les produits animaux, c’est tout.

Je vous le dis. Je vous le recommande presque.

My Father’s Daughter

par Gwyneth Paltrow

p.s. Je me permets ici de vous répéter quelque chose que votre mère vous a sûrement déjà dit souvent: “Quand on n’a rien de gentil à dire, on se tait.” C’est pas toujours vrai, je l’avoue, mais ici, je trouve que ça s’applique quand même bien…

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






Jeudi 28 avril 2011 | Mise en ligne à 16h06 | Commenter Aucun commentaire

Lara Logan se confie

La journaliste de CBS qui a été violée au Caire le jour de la chute d’Hosni Moubarak — et dont je vous ai parlé ici et ici – a accordé une entrevue à 60 Minutes, qui sera diffusée dimanche. Et au New York Times.

Voici le lien vers l’article.

P.s. Les commentaires sont fermés.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité