Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 29 novembre 2010 | Mise en ligne à 23h05 | Commenter Commentaires (29)

    Le registre au lieu du recensement:réaliste ?

    Capture d’écran 2010-11-29 à 23.02.30

    Illustration Francis Léveillée. La Presse.

    Vous rappelez-vous l’été dernier, quand le gouvernement conservateur a annoncé qu’il voulait changer le système de recensement pour répondre aux doléances de citoyens exaspéré — disait-il –, d’avoir à répondre à un long questionnaire, sous peine d’amendes voire de peines de prison ? Vous rappelez-vous alors l’idée du président du Conseil du trésor, Stockwell Day, de peut-être regarder le modèle scandinave ?

    Eh bien je suis allée en Scandinavie, au Danemark, plus précisément, où j’ai été voir comment fonctionne leur registre citoyen pour tenter de comprendre s’il s’agissait effectivement d’une alternative intéressante au recensement tel qu’on le fait ici.

    Voici mes textes.

    Concluez-en ce que vous voulez.

    Tags: , , ,


    • Le recensement ne devrait que compter le nombre de citoyens pour établir les cartes électorales. Autant on peut vendre la compilation des autres données (race, avoirs, revenues, besoins, etc.) comme bénéfique pour tous, autant on peut utiliser ces infos contre les citoyens. De plus, le gouvernement a des façons indirectes d’obtenir ces infos.

      Je me rappel bien avoir lu la façon dont on compilait l’info sur les citoyens au début des années 1900 en Europe. Comment pensez-vous qu’on a identifié les quartiers urbains où faire des saisies de biens et personnes durant la 2è querre mondiale. Même aux USA, le recensement a permis d’identifier les japonais et de les déplacer dans des camps.

      On vote pour nos députés, s’ils représentaient vraiment les citoyens de leur circonscription en étant à l’écoute, cette info sur nos vies n’aurait pas à être compilée.

    • Cela ressemble au numéro d’assurance sociale, non?

      Différence majeur entre le Danemark et le Canada: “Là bas, les gens font confiance au gouvernement”. J’ai pas besoin de vous dire ce qu’en pensent les gens ici. C’est peut-être pas une mauvaise idée au départ, mais on est loin de faire accepter ça aux gens, sans parler des abus et des mauvaises utilisations qu’en feront les imbéciles qui nous gouvernent.

      Bonne journée!

    • Mettons que le recensement fait moins “Big brother” que le registre. Me faire suivre à la trace à ce point, pas certain que je fais assez confiance à nos gouvernants pour accepter cela facilement comme les Danois.

    • Avec des registres provinciaux et fédéraux comme au Canada, le système de recensement du Danemark ne pourrait probablement pas s’appliquer ici.

    • Avec tous les dossiers innévitables qui trainent partout , permis de conduire , cartes d’hopital ( une par hopital … absurde !) , d’assurance maladie, no d’ass sociales , bureau de crédits … formulaires d’impot sur le revenu en double svp …et tout la multitude de formulaire qu’on remplis tous les jours, tous le monde a déja plusieurs dossiers alors nationaliser l’information … anyway big brother est déja là depuis longtemps ….

      Le moyen de fabriquer la statistique par un rescencement date de l’égypte ancienne et exeption faite qu’on utilise du papier au lieu du papyrus on ne peut pas dire que ça a évolué, sérieusement le tout semble probablement dépassé avec les moyens de communication moderne et l’existance de banques de données …

      Au pire rendez ”Facebook II obligatoire” , en plus d’être ludique au moins ça servirait a autre chose en plus !

    • Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Europe, ils ont des lois protégeant la vie privée bien plus sévère qu’ici. Si on commence à utiliser les mêmes normes (et les USA également), il n’y aurait pas de problème à avoir un registre.

      @missivedutexas
      Stats Canada compile bien trop de données pour qu’un simple député soit au courant de tout ça. En plus que l’information que les députés compileraient, serait décentralisé. Ca serait un fouillis monumental et ça ne serait pas sécuritaire justement.

      Les données doivent être centralisés et il doit y avoir un protocole d’accès. Ce que Stats Canada fournit depuis des années. L’exemple classique: si on demande le revenu moyen des fermes d’un village et qu’il n’y a qu’une seule ferme dans le village. Stats Can ne fournira pas l’info. Ca révèlerait trop d’info sur l’unique ferme.

    • Comment peut on aujourd’hui également accepter d’avoir une approche aussi moyenageuse genre crois ou meurs comme

      ‘’sous peine d’amendes voire de peines de prison ”

      Pour obtenir une garantie sur un produit on me motive a répondre a un long questionnaire en m’offrant une prime un concours ou je gagne quelque chose de P O S I T I F ….

      si on vent que les gens répondent offrez leur une loto stat…avec une récompense en $ ou encore une option ou ils peuvent réaliser une Fantasme comme par exemple

      ”Gagner la démission d’une polititien que vous haissez …. répondez a stat can et fluchez Denis Coderre ou chose… lalala ….”

      Nos gouvernements se comportent encore comme si on étaient encore à l’age de pierre…

    • Le problème avec les conservateurs, c’est qu’ils sont con.
      Est-ce qu’il y avait un problème avec le système Canadien auparavant? Non.
      À par ça mon opinion rejoint celle de Davemustaine
      d. mansour

    • Quelqu’un peut-il donner un exemple concret, véridique et canadien ou québécois, d’un cas où il a souffert de ce que ses données personnelles étaient possédées par le gouvernement? Quelqu’un ?

    • Le principe danois est excellent pour une population prête à miser sur l’intervention de l’état dans la vie privée. Et c’est mon cas.
      Mais , ici au Canada, alors que l’on crie à l’horreur devant un simple régistre comme celui des armes à feu, j’ai de la difficulté à croire à la venue d’un régistre concentrant autant d’informations personnelles.
      En fait, les données que l’on fournit à l’impôt ne constituent qu’un détail comparativement à un tel régistre.
      Que les militants RÉgressistes conservateurs encouragent cette approche socialisante me parait incongru.
      Pour les politiciens conservateurs, que j’assimile de plus en plus à une junte militaire, ça pourrait devenir un excellent moyen de contrôle et permettre une main-mise sur la population; tout ça pour servir les intérêts de leurs maîtres, l’industrie.
      Pour ceux qui doutent de cet asservissement, pensez à nos navires normalement affectés à la recherche scientifiques qui sont devenus des outils pour l’industrie polluante (pétrole).

    • @Mononke
      Gagnez un retour d’impot de $100 pour tout le monde qui répond. Une fois par 5 ans, $100, ça ne mettra pas le Canada en faillite.

    • zazzie

      30 novembre 2010
      10h23

      Quelqu’un peut-il donner un exemple concret, véridique et canadien ou québécois, d’un cas où il a souffert de ce que ses données personnelles étaient possédées par le gouvernement? Quelqu’un ?

      Allez consulter de site d’Amnesty International vous aurez toutes vos réponses.

    • Ça ne vous relaxe pas un peu Marie Claude que Stockwell Day nous propose de s’inspirer du modèle scandinave? Les méchants de la droite qui veulent prendre exemple dans le berceau du socialisme ne me semble pas une mauvaise nouvelle. Et c’est au moins un sérieux craquement dans les stéréotypes primaires qui font rage sur la droite dans nos médias.

      Faudrait voir jusqu’à quel point que les donnés des pays scandinaves sont aussi intrusif que les questions de Stat Canada.

      Et ces donnés sont-elles livrés a tout lobby qui voudrait y trouver des arguments a ses intérêts?

    • bobof

      30 novembre 2010
      10h35

      D’accord avec vous sur toutes la ligne. Comment faire confiance à ces conservateurs réactionnaires ?

    • @zazzie
      Un Ontarien m’a déja dit qu’ils se faisait fourrer par le fédéral avec la péréquation parce que Stats Can ne donnait pas les vrais chiffres. L’Ontario donnait trop d’argent et le Québec en recevait trop. Rien de crédible donc.

    • Zazzie,

      Sean Bruyea

      Et ce n’est qu’un exemple criant parmi tant d’autres. Si votre vie privée ne vaut rien poir vous, la mienne vaut beaucoup pour moi.

      Bonne fin d’après-midi

    • @mononke – Et que faites vous du droit de garder le silence? Vous saviez que le questionnement relatif aux rapports d’impôts va à l’encontre de ce principe? Le droit à la vie privée, qui inclut vos papiers et vos avoirs, n’est pas sorti d’un trou noir.

      La convoitise des gouvernements n’a pas de limite, et vos avoirs sont dans la mire.

    • Pourtant nous avons déjà un NAS, il suffirait que les provinces s’entendent pour utiliser cela comme donnée de base… je doute que la volonté et le sous soient au rendez-vous.
      JM

    • @ missive du texas

      Rien dans mes propos ne plaide pour une obligation, mais simplement pour une utilisation de ce qui est déja consenti dans le rapport d’impot on me demande déja si j’accepte de donner mon nom pour la liste électorale …. quand tu demande une carte de crédit t’es bien obligé de répondre au questionnaire mais seulement si tu en veux une …

      et l’obligation de répondre moyennant un amende ou un séjour en prison est innaceptable …bien sur moins les gouvernomamant fouille dans nos affaires mieux c’est …

      Pas loin de chez nous y avait un type qui au cours des 5 dernières années faisait tout en $ money pas de papier pas de rapport d’impot , une couple de fausse carte de crédit et bingo … Socialement il vivait sans exister mais cette année il s’est fait pincé …Les filles qui travaillaient pour lui trouvaient qu’il se prenait une trop grosse part et leur en laissaient peu .. quelques unes se sont ouvert la trappe … Il est maintenant logé au frais du gouvernement avec le cash confisqué qu’ils ont retrouvé dans le coffre … une game qui peut se jouer a deux .

      L’homme est un animal social …. sur qu’on peut vivre isolé seul dans le bois mais c’est un peu plate et Surtout on devrait se passer de tes montéees de lait sur le net qui au fond mettent du ppiquant dans un quotidien parfois une peu trop fade et je dirrais trop Jean Charesque !

      bye !

    • Je retiens un petit passage de votre article: les danois font confiance à leur gouvernement; ici au Canada, ferez-vous confiance au gouvernement quelque soit le parti au pouvoir…?

    • Montée de lait? Ha bon. J’dois avoir une image tordue de mes écrits. Plusieurs décennies de lecture et de recherche ne change pas son homme j’imagine.

    • Renée Lévesque s’est opposé à la création d’un registre centralisé regroupant les renseignements personnels, parce qu’il y voyait la possibilité d’abus. Moi aussi, je trouve que c’est donner trop de pouvoir à l’État.

      Je n’aime pas trop l’idée que, d’un simple clic, une personne travaillant pour l’État puisse avoir accès à toutes les informations importantes me concernant. On a déjà connu des cas d’abus : une employée du bureau de l’immatriculation, par exemple, a été congédiée parce qu’elle vendait des renseignements à des Hell’s Angels qui ont servi à commettre des attentats.

      http://www.canoe.com/cgi-bin/imprimer.cgi?id=18895

    • @davemustaine
      Justement. Dans ce cas, il fut établi que la possession des renseignement personnels n’était pas justifiée, donc illégale.
      Ce que je veux savoir – et j’aurais pu être plus claire – c’est combien de personnes ont subi un préjudice du fait que les gouvernements détiennent des renseignements personnels légalement. (Parce quand c’est illégal – soit dans la collecte, l’usage ou la transmission, ça va de soi que c’est préjudiciable).

      Et combien de cas d’abus, tiens, y a-t-il eu? C’est certain que des erreurs et des violations volontaires vont survenir, mais de combien on parle ? Je me demande seulement – je me DEMANDE, je ne le sais pas – quelle est l’ampleur du problème.

    • Le numéro CPR n’a rien à voir avec le NAS, au contraire, d’après ce que raconte Mme Lortie, les données sont soigneusement mises à jour et tout le monde doit le garder en règle, car il sert partout. Le NAS n’a d’usage réel que pour le gouvernement fédéral (revenu, chômage), Revenu Québec et les employeurs. (Aucun autre organisme public ou privé, ou magasin ou club vidéo de coin de rue, n’en a besoin).
      Les informations dans les dossiers reliés aux NAS ne sont jamais mis à jour; il y a quelques années, j’avais lu que si on s’y fiait, il y aurait au-delà de 12 millions de personnes au Canada âgés entre 100 et 150 ans. Il y a donc un paquet de NAS inutilisés qui sont une mine pour les fabricants de fausses identités. J’ignore si des correctifs ont été apportés depuis, mais j’en doute.

      Le système du Danemark semble fort bien fonctionner là-bas et pourrait avoir de nombreux avantages, mais il faudrait que toute une autre culture se développe ici, et ça ne me paraît pas sur le point d’arriver; aussi, il faudrait que les gens soient plus à leurs affaires, car le nombre de personnes n’arrivant pas à tenir à jour des documents de base comme la carte d’assurance maladie ou le certificat de naissance, par exemple, est effarant.
      Quand on y pense, consacrer un peu de temps aux 5 ans pour compléter le recensement, dont les données sont totalement anonymes une fois compilées, devrait paraître plus simple et moins menaçant.

    • @zazzie – Les milliers de juifs assassinés pendant la 2è guerre mondiale et les milliers de citoyens américains d’origine japonaise emprisonnés durant la même période.

      Est-ce suffisant à vos yeux pour qu’on resiste la tentation du gouvernement de devenir omniscient sur notre vie?

    • Saviez-vous que les Allemands se refuse a tout recensement ou registre des personnes et ce depuis la chute du nazisme il doit bien sur y avoir une excellente raison a ce refus

    • Je me souviens d’un abus:

      Il y a quelques années, quelques têtes ont roulé au ministère du Revenu parce que la déclaration de revenus de Céline Dion avait été lue par plein de fonctionnaires, qui se la passaient comme s’il s’agissait d’un magazine à potins.

    • Zazzie,

      Vous commencer par admettre que dans le cas de Sean Bruyea le gouvernement a utilisé illégalement ses renseignements personnels, pour ensuite ne vous inquiéter que des cas où ceux-ci sont collectés et utilisés correctement et légalement.

      Je vous réponds que ce qui va de soi, c’est que quand ils sont collectés et utilisés légalement et seulement dans le but pour lequel ils ont été recueilli, évidemment le risque que quelqu’un subisse un préjudice est faible. Ce qui m’inquiète, c’est justement lorsque nos renseignements sont collectés, utilisés, transmis, pas uniquement illégalement et avec une intention malhonnête, mais aussi n’importe comment.

      Dans le cas de Bruyea, de nombreux fonctionnaires ont disséminé l’information la plus privée et délicate à son sujet dans l’insouciance la plus complète. Dans un secteur d’activité où la syndicalisation à outrance rend à peu prêt impossible la sanction de l’incompétence la plus flagrante, je trouve ça inquiétant.

      Vous semblez faire l’hypothèse – grosse comme le bras à mon avis – qu’il n’arrive que très rarement que les gouvernements utilisent nos renseignements mal ou illégalement. J’ai l’impression que cela se passe beaucoup plus souvent que vous ne voudriez le croire, bien que je n’ai pas d’autre exemples précis à l’esprit en ce moment.

      Vous me faites penser à l’auditoire crédule écoutant un discours de Richard Nixon de 1973: “Republicans do not lie! I am not a crook!”

      Continuez à faire confiance au gouverne – ment, pour ma part je préfère garder un scepticisme sain!

    • Ça ça va être champion quand (ou si on se décide) on va décider d’établir des mesures d’urgence dans les villes et les villages du Québec…

      Combien de personnes vivent dans votre secteur? SAIS PAS
      Combien doivent être prises en charge par les organismes? SAIS PAS
      Combien peuvent et ont les moyens $ de se tirer d’affaire seuls ? SAIS PAS
      Combien y a-t-il d’enfant de moins de 6 ans dans votre secteur? SAIS PAS
      Combien de véhicule avez-vous besoin pour évacuer votre secteur ? SAIS PAS

      et combien d’autres informations pourrait être utile juste pour ce genre de situation, ou pour d’uatres comme : «penser» construire des bâtiments tel une école prrimaire ou secondaire, un CLSC poru uen région donnée, un petit hôpital, une maison de retraite pour non-fortuné. et j’en passe…

      Faut-il que les conservateurs soient assez bornés pour faire des choses stupides comme ça ! Bande de caves.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité