Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 juillet 2010 | Mise en ligne à 12h08 | Commenter Commentaires (144)

    Encore les douanes

    saucissons

    Saucisson français qu’on ne peut pas rapporter au Canada. photo Marie-Claude Lortie.

    Ce matin, je reviens en chronique sur la question des douanes soulevée la semaine dernière. Lien ici.

    Et si vous voulez mon avis, il y a matière pour une troisième et une quatrième et encore plus de chroniques sur les services frontaliers. Ce sujet est intarissable. Car une fois les douanes réglées, on pourrait passer à l’immigration…

    Mais restons aux douanes. Pourquoi exactement doit-on interdire les saucissons et autres denrées si c’est pour consommation personnelle ? Quelle est la logique ? Je le répète, pour consommation per-son-nelle. Et, comme le soulignait un lecteur qui m’a envoyé un courriel, pourquoi embêter les consommateurs en allant chercher quelques sous de taxes et droits de douane sur des t-shirts ramenés des USA, alors qu’ils économisent bien plus de taxes sur l’essence dont ils remplissent leur voiture ? Pourquoi les plafonds d’exemption ridiculement bas sur les voyages rapides ? Pourquoi le libre-échange industriel et pas le libre-échange pour les consommateurs ? S’est-on réellement posé la question ? Qui on protège ainsi ? Les commerçants des villes frontalières ? Et de quoi exactement ? Ou alors, ce sont les jobs des douaniers qu’on justifie ?

    Révélateur, ce courriel reçu ce matin et signé par une personne travaillant à l’Agence des Services frontaliers:

    “Suite à votre chronique, permettez-moi de réagir en tant qu’employée de l’Agence des Services Frontaliers. Si le traitement que vous avez reçu peut vous sembler abusif, dites-vous que plusieurs autres personnes essaient d’en passer des «p’tites vites» à nos chers douaniers. Vous étiez au courant du risque engendré en rapportant autant de bouteille et je vais vous poser la question : était-ce nécessaire d’en acheter autant? Vous saviez parfaitement que vous risquiez de vous faire poser des questions et/ou de passer à la fouille.”

    Eh oui, elle me demande: “Était-ce nécessaire d’en acheter autant ?” On n’est plus dans la surveillance des douanes, là on est carrément dans l’intrusion dans ma vie privée. Ne trouvez-vous pas d’ailleurs que toutes ces questions (vous revenez d’où ? Avez-vous vu des amis, de la famille ?) et ces contrôles (non, interdit de rapporter des produits laitiers français dans vos valises ! Lait cru ? Pas permis, c’est pour votre bien !!! ) envahissent pas mal plus notre vie privée que le formulaire long du recensement ?


    • Quand on se regarde on se désole, mais quand on se compare… À comparer aux douaniers américains, les douaniers canadiens sont un exemple de savoir-vivre et d’amabilité.

    • Pour les saucisses faudrait demander à l’ACIA (Agence Canadienne d’Inspection des Aliments), c’est eux qui décident.

      Pourquoi la taxe sur des vêtements et non sur l’essence? C’est un peu plus difficile de calculer l’essence achetée ailleurs et ainsi la taxer.

      Les plafonds d’exemption bas pour un voyage d’une journée? Pour éviter que les gens n’encourage tout simplement pas les industries et comemrces locaux de façon quotidienne.

      Le libre-échange ne veut pas dire qu’on ne paye pas de taxes. Ça veut dire qu’on ne paye pas de droit de douane. Grosse différence. Si le produit provient des É-U ou du Mexique (ALENA) ou de certains pays avec qui le Canada a un accord de libre-échange, il n’y a pas de droits supplémentaires. Juste les mêmes taxes qu’ici.

      Vous êtes dans le champ.

    • Imaginez que je rapporte 40 pots de manger pour bébé, le douanier peut devenir souspicieux et me poser des questions sur ces 40 pots. Genre “y a-t-il de la drogue dedans?”

      Le simple fait d’en transporter plus que la limite permise (ou une quantité déraisonnable) lève un flag (drapeau? alerte?). Y’a pas à s’énerver le poil des jambes.

      C’est platte d’avoir à utiliser sa tribune pour régler un problème personnel.

    • Vous n’avez pas encore compris …

      Dans la logique du Reform … oups des Conservateurs, il est permis d’être intrusif si vous portez un uniforme ou si vous avez une badge (comme celle du SCRS).

      Les douaniers portent un uniforme et ont une badge, ils peuvent donc vous posez les questions les plus personnelles … et vous mettre en prison si vous refusez d’y répondre.
      Alors que les statisticiens de stats can s’habillent comme tout le monde … là c’est dangereux ! Vous saisissez la nuance j’espère.

      Uniforme = bon
      Chemise et veston = méchant

      Bienvenu dans le Canada du XXIe siècle !

    • Ces gens manquent tout simplement de jugement.

      Deux anecdotes : Il y a quelques années, nous sommes un groupe de parents adoptants qui revenons de Chine avec nos filles adoptives. Plus de 15 familles et 15 filles. Nous transitons par Vancouver où nous passons les douanes canadiennes. En arrivant au comptoir, un jeune douanier zélé (nous a-t-il entendu parler français?) décide que tout ce beau monde passe à la fouille intégrale! Toutte la gang! Heureusement, devant nos protestations et notre indignation, un douanier plus haut placé et possédant plus de jugement qu’une lime à ongles (on a un vol a prendre et l’immigration à franchir!) a calmé son collègue et a annulé la fouille pour tout le monde.

      L’année dernière, ma femme va en Europe avec notre fille. Je reste ici. Je rédige donc une lettre en anglais et en français pour l’autoriser à voyager avec notre fille. Ma femme se l’est fait demander au retour! Consternée, elle a eu beau dire au douanier que si elle avait voulu l’enlever, elle NE serait PAS revenue au Canada, bien au contraire, rien à faire, il n’en démordait pas…

    • “Vous étiez au courant du risque engendré en rapportant autant de bouteille et je vais vous poser la question : était-ce nécessaire d’en acheter autant? ”

      J’adore le mot “risque” ici!! C’est dangereux acheter plus de bouteilles… Non, mais? Importation illégale de verre? Le risque… c’est de payer la taxe, point. On comprend via ce courriel comment nos douaniers sont formés à (ne pas) penser et simplement faire l’équation: dépassement = potentiel criminel… “Il sent le besoin de dépasser, donc ça ne peut pas être un citoyen obéissant” ….

      J’aime aussi: “vous faites quoi comme travail?” qui m’est posé fréquemment… j’imagine que je n’ai pas la gueule à avoir un emploi… ou pas un emploi qui me permette de faire de longs voyages…

    • Le courriel reçu par l’employé des douanes démontre très bien la justesse et de la pertinence du propos de vos articles.

      “Vous étiez au courant du risque engendré en rapportant autant de bouteille et je vais vous poser la question : était-ce nécessaire d’en acheter autant? Vous saviez parfaitement que vous risquiez de vous faire poser des questions et/ou de passer à la fouille.”

      Vous avez raison, en plus de porter un jugement sur votre vie privée (”était-ce nécessaire d’en acheter autant?”) le texte de votre correspondant douanier témoigne très clairement de l’attitude ‘policière’, si je puis m’exprimer ainsi, des douaniers qui nous prennent systématiquement pour des bandits. Pour eux, non seulement il est normal de fouiller les gens qui déclare des biens qui excèdent les limites, mais ces mêmes gens sont soit disant au courant que c’est comme ça que ça doit se passer.

    • Au début des années 2000, le gouvernement de Jean Chrétien avait décidé que tout fromage au lait cru était mauvais pour la santé de la population et préparait un projet de loi afin d’en interdire l’importation.

      La délégation de Ministres habituels défendaient le projet de loi soulignant le caractère hautement dangereux du lait cru, jusqu’à ce qu’un journaliste souligne au Ministre Gagliano que le Reggiano et le Grana Padano étaient des fromages au lait cru et que leur importation allait donc ête interdite.

      Trois jours plus tard, la loi était mise au rancart car les fromages au lait n’étaient plus dangereux pour la santé des Canayennes et Canayens…

      Et après c’est nous qui sommes trop cyniques envers la classe politique, crisssss.

      Des clowns, des maudits clowns. Tout comme les beaux zozos qui gardent nos frontières et nous font jeter des oranges achetées aux USA et qu’on ne peut traverser dans nos voitures pendant que des camions remplis des mêmes mautadites oranges remplissent nos magasins.

      Pendant ce temps ces mêmes bozos au port de Montréal laissent passer quantité de dope.

      Des clowns.

    • C’est complètement illogique. Qui a décidé des barêmes à respecter? Un homme qui fait le party 1 fois par année? Une femme qui est amère du plaisir des autres? Un agriculteur qui a peur que son fromage reste sur le tablettes? Des fonctionnaires déconnectés du reste du monde?

    • Pour ce qui est de la quantité de vin que l’on rapporte, les douanes devraient comprendre qu’il y aura toujours une limite quant à l’espace qu’on a dans nos valises, ou alors une limite quant au poids permis (sans pénalité et surcharge) par la compagnie aérienne… Il n’y a aucun risque pour la sécurité nationale qu’un amoureux du vin revienne avec 8 bouteilles d’un très grand cru probablement introuvable à la SAQ…

      Pour ce qui est de votre comparaison avec l’intrusion à la vie privée que représenterait le long formulaire de recensement, et bien dites-vous seulement que le bassin d’opposants au formulaire actuel est de toute façon constitué de gens qui se fichent pas mal de votre problème parce qu’ils ne passent pas par les douanes trop souvent (ils ne vont nul part sans qu’ils aient au préalable l’assurance de pouvoir y trouver un Tim Hortons, du service en anglais et de la Molson Canadian)…

    • Mon grand problème avec vous, c’est que vous trouvez quand même le moyen d’invoquer le sempiternel débat sur la souveraineté dans votre chronique en parlant de passeport canayen dont je suis très fier, soit dit en passant. Vous semblez ignorer que ces douaniers qui vont ont fouillée sont de cette même province dont vous avez fait mention. De plus, avec ce qui se passe ces jours-ci, mieux vaut plus de zèle que moins. D’ailleurs, ll n y a rien de plus patriotique et écologique que d’acheter local.

    • Il y a une vingtaine d’années, j’ai travaillé comme douanier pendant cinq étés. J’étais alors étudiant et cela me faisait un excellent boulot estival.

      J’ai beaucoup de respect pour les douaniers, car leur travail n’est pas facile.

      Techniquement, ce sont des agents de la paix. Dans les faits, ce sont des collecteurs de taxes.

      Oui, comme partout, il y a des gens dont le jugement laisse à désirer… Peut-être pouvons-nous parler de “power trip” ?

    • C’est pour protéger les compagnies du marché canadien. Sinon, les gens achèteraient en dehors du Canada. Exemple : quelqu’un que je connais, à un fils qui vit aux États-unis. Donc passer une semaine chez son fils ça ne lui coût rien. Si vous passez une semaine aux États-unis, vous pouvez acheter pour 750$ de marchandises par personne sans payer de taxes, si je me rappelle bien. Il a acheté une laveuse et une sécheuse frontale. Prix payé : au alentours de 900$ pour les deux. Il fait faire deux factures (lui et sa femme) et peux les ramener sans payer de taxes. Aller voir le prix d’une laveuse et sécheuse frontale au Canada. Avec de la chance, 1200$ en spécial. Et c’est plein de produits qui coûte beaucoup moins cher aux Etats-Unis qu’au Canada.

    • Ouhlala! Larousse_estdouce va encore nous faire son petit numéro…

      Comprennez bien une chose, ces gens-là ont TOUJOURS raison. Même quand ils ont tort, ils ont raison. Ne l’oubliez pas, ils ont un pouvoir sur vous, sur vos achats, sur votre libre circulation. Tant de pouvoirs entre les mains de certains individus, ça fait perdre la tête.

      Voir si un gros criminel va rapporter ses kilos de drogue par Lacolle…

      J’ai une autre anecdote pour illustrer la mentalité de ces gens-là. J’étais étudiant en droit et j’avais à faire un travail en équipe avec une fille. Super bonne équipe, bons résultats. Des mois plus tard, je revenais d’Old Orchard avec ma famille. Surprise, la fille avec laquelle j’avais fait mon travail d’équipe est la douanière qui nous accueille! Elle plonge sa tête dans la voiture, me reconnaît, fait quelques pas de recul et nous demande de stationner la voiture un peu plus loin. Là, elle procède à LA fouille du véhicule. Sort les valises du coffre, sors les vêtements de la valise, sors le tapis du coffre, démonte les roues, etc… Un peu plus et elle retirait les verrous de la structure du véhicule. Tout ça sous un soleil de plomb. Un arrêt de plusieurs heures strictement pour rien. Le pire est que papa avait l’habitude de garder toutes les factures de tout ce que nous avions consommé pendant notre séjour. Le document qu’il présentait aux douanes était un véritable journal personnel de notre voyage. Plus transparent que ça, tu meurs. Hé bien non, c’était pas suffisant pour la fille. Une fille qui me connaissait en plus! Hé! Une famille ordinaire de deux enfants qui reviennent d’Old Orchard avec leurs surfs et leurs valises, c’est de dangereux terroristes, ça!

      Ces gens-là ne pensent pas comme tout le monde…

    • Les douaniers canadiens ne sont que des percepteurs de taxes, point. Assurer la sécurité du pays est une tâche secondaire. Il suffit de comparer un passage à la douane américaine et à la douane canadienne pour s’en convaincre. Le douanier américain sort de sa cabine, jette un oeil dans la véhicule, parfois dans le coffre, pose des questions pertinentes. Le douanier canadien en bon fonctionnaire demeure dans sa cabine, se câlice de qui se trouve dans votre véhicule mais l’important pour lui est de savoir si vous avez de l’alcool et des cigarettes, deux produits très taxés chez nous. Des vêtements? Des gadgets électroniques? Who cares!!

      Moi, je déclare toujours mes achats, toujours en bas de la limite ;o). Jamais d’alcool ;o). Pis jamais de cigarettes, je ne fume pas.

      En fait, lorsque je vais aux États-Unis (deux à trois fois par année), j’achète toujours quelque chose. Je garde mes factures et je m’arrange que le total de ces factures arrivent en bas de la limite permise. Car ne prenez pas ces gentils douaniers canadiens pour des cons, ils savent très bien qu’on a fait des achats.

      Ah oui, en terminant, message à Mme Lortie, vous êtes maintenant fichée par l’ASFC comme étant quelqu’un qui peut ramener des produits alcoolisés en trop, donc attendez-vous à avoir une “inspection secondaire” à chacun de vos retours au pays pour quelques temps (lire ici années).

    • Pas le droit de tranporter des idées au Canada!!
      Vieux dossier mais plus important que la saucisses et le vin peut-être?

      By CBC News, cbc.ca, Updated: November 26, 2009 8:01 PM
      U.S. journalist grilled at Canada border crossing

      U.S. journalist Amy Goodman said she was stopped at a Canadian border crossing south of Vancouver on Wednesday and questioned for 90 minutes by authorities concerned she was coming to Canada to speak against the Olympics.

      Goodman says Canadian Border Services Agency officials ultimately allowed her to enter Canada but returned her passport with a document demanding she leave the country within 48 hours.

      Goodman, 52, known for her views opposing the wars in Iraq and Afghanistan, told CBC News on Thursday that Canadian border agents asked her repeatedly what subjects she would cover at scheduled speaking engagements in Vancouver and Victoria.

      Goodman said she told them she planned to speak about the debate over U.S. health care reform and the wars in Asia.

      After much questioning, Goodman said the officials finally asked if she would be speaking about the 2010 Olympics.

      “He made it clear by saying, ‘What about the Olympics?’” said Goodman. “And I said, ‘You mean when President Obama went to Copenhagen to push for the Olympics in Chicago?’”

      “He said, ‘No. I am talking about the Olympics here in 2010.’ I said, ‘Oh I hadn’t thought of that,’” said Goodman.

      “He said, ‘You’re saying you’re not talking about the Olympics?’”

      “He was clearly incredulous that I wasn’t going to be talking about the Olympics. He didn’t believe me,” Goodman said.

      The CBSA declined comment on the incident Thursday.

      Searched car, computer and notes

      Goodman said her car was searched and the officials demanded to look at her notes and her computer.

      Goodman is best known as the principal host of Democracy Now, a U.S. syndicated radio broadcast.

      She was coming to Canada as part of a tour to promote a new book, Breaking The Sound Barrier.

      “I am deeply concerned that as a journalist I would be flagged and that the concern – the major concern – was the content of my speech,” said Goodman.

    • manifestement vous parlez à travers votre chapeau!
      Si vous preniez le temps de comprendre le rôle de l’agence, le nombre de règlements qu’ils appliquent et surtout de comprendre la réalité dans laquelle ces gens travaillent vous auriez probablement une vision différente des choses. Ce n’est pas parceque vous etes canadiens que vous etes exempt de tout controle…Qui pensez vous importe la drogue au Canada??!! Bien évidemment le tout doit se faire dans les respect et pour ca je crois que les citoyens canadien sont beaucoup mieux servi que dans plusieurs autres pays. Si vous voulez écrire d’autres articles pourquoi ne pas demander de passer une journée à l’aéroport ou dans n’importe quel autre poste frontalier et peut-être comprendrez vous cette réalité. Vous ne basez vos arguments que sur des préjugés et vous en faites des généralités. De plus votre opinion influence le jugement de la population et cela ne facilite en rien la tâche des gens qui travaillent pour l’agence. Je crois qu’avant de faire du bashing vous devriez au moins essayer de comprendre plutôt que de juger. En espérant que cela vous fera réfléchir……..

    • “Était-ce nécessaire d’en acheter autant ?”

      WOW !
      Je n’en reviens pas qu’une employée des douanes vous envois le tout par écrit !

      Quel droit les douaniers s’accordent-ils pour porter un tel jugement?
      “Était-ce nécessaire d’en acheter autant ?”
      C’est quoi chaque douanier peut porter un jugement selon ses propres valeurs maintenant :

      “Monsieur, vous voyagez seul et vous apporter une boite de 20 condoms pour un voyage qui ne dure qu’une semaine?? Est-ce nécessaire d’en apporter autant?”
      “4 paires de souliers?? ne croyez-vous pas madame que 3 auraient suffis?”

      Ne lâchez pas ce morceau Mme Lortie…

    • “Imaginez que je rapporte 40 pots de manger pour bébé, le douanier peut devenir souspicieux et me poser des questions sur ces 40 pots. Genre “y a-t-il de la drogue dedans?”

      Le simple fait d’en transporter plus que la limite permise (ou une quantité déraisonnable) lève un flag (drapeau? alerte?). Y’a pas à s’énerver le poil des jambes.”

      Parce que vous pensez vraiment que la personne qui tente de passer de la drogue en douce va faire une déclaration qui va immanquablement attirer l’attention sur elle??

      C’est logique…ÔÔ…

    • Pour les questions personnelles qui semblent n’avoir aucun rapport, elles sont simplement posées pour voir les réactions et la cohérence des réponses. Ce n’est pas la réponse en tant que telle qui intéresse les douaniers, mais la possibilité de déceler quelque chose. Quand je vais au baseball ou au football aux États-Unis, le douanier demande souvent quelles équipes jouent ou des choses du genre… Par contre, je sens beaucoup moins ce genre d’analyse à mon retour au Canada! On saute vite aux questions du genre avez-vous quelque chose à déclarer. Je trouve que les douaniers canadiens sont davantage des percepteurs de taxes que des agents assurant la sécurité aux frontières…

    • @hawkeye

      moi aussi ca me fait rire la question “vous faites quoi comme travail?”… je viens de te dire que je suis en vacances, donc je ne voyage pas pour le travail… et j’ai l’impression aussi qu’il me juge, comme si je ne pouvais pas avoir de bon travail!

      @mlortie, je suis pas souvent en accord aves vos points de vue mais vous me faite souvent reagir! continuer!
      continuer

    • @ alpj :
      “De plus, avec ce qui se passe ces jours-ci, mieux vaut plus de zèle que moins. ”

      Et que se passe-t’il ces jours-ci ??
      Qui pourrait être amélioré en fouillant quelqu’un qui rapporte et déclare 4 bouteilles de vin ??

    • En passant, j’ai quelques amis qui ont déjà transité à Toronto lors d’un retour d’Europe avant de revenir à Montréal et ils dépassaient toujours l’exemption pour l’alcool de plusieurs bouteilles. À chaque fois ils ont tout déclarer et ils ont passé sans fouille ni facturation. Quand ils revenaient directement à Montréal, ils ont eu droit à la fouille et la facture. De mon côté, ça m’est arrivé 2 fois de déclarer un dépassement d’une bouteille par personne à Montréal et nous avons passé free! Coup de chance peut-être…

    • “Aller voir le prix d’une laveuse et sécheuse frontale au Canada. Avec de la chance, 1200$ en spécial. Et c’est plein de produits qui coûte beaucoup moins cher aux Etats-Unis qu’au Canada.”

      En espérant que les machines ne briseront pas!

      Allo (à l’eau!) la garantie!!

    • “Qui pensez vous importe la drogue au Canada??!!”

      Heu… Pour la grande majorité…

      Le crime organisé et ça transite par le port de Montréal!

    • J’adore ce débat ! Merci M-C Lortie. En effet, le formulaire de recensement est moins intrisuf, de plus et surtout, il est confidentiel ou même anonyme pratiquement.

    • Je voyage régulièrement et la situation que vous décrivez m’est très familière. Un jour j’ai déclaré 2 bouteilles de vin de plus que la limite permise, la douanière m’a regardé comme ma mère me regardais quand je mangais un biscuit sans demander la permission (j’ai 50 ans) et m’a dit -vous savez comment ca va vous couter. J’ai fais le calcul devant elle a un sous près. Elle a semblé tellement étonné que je conaisse la loi que cela m’a valu une des plus belle fouille des dernières années. Une autre fois j’ai aussi déclaré plus de vin en expliquant au douanier que même avec les frais exorbitants qui nous sont facturés aux douanes l’achat en valait la peine. Il m’a répondu d’un air paternaliste que je pouvais passer que c’était mon jour de chance . Je voulais lui répondre que étant honnete je ne voulais pas de passe droit et que que payerais ce que je dois mais dans la logique des douaniers les paroles auraient parues louches et j’aurais encore perdu une heure à me faire fouiller . Je me suis donc fermer la trappe. De plus je pense qu’une grande partie des douaniers sont des ”wanabee”. Ils auraient voulue etre policiers mais ça n’a pas marché alors le power trip il le font avec les gens ordinaires qui reviennent à la maison.

    • pardon, intrusif lol

    • @ rogiroux

      Si vous partez avec la prémisse que quelqu’un qui a quelque chose à cacher n’attire pas l’attention, vous allez en laisser passer. Suffit d’avoir l’air coupable d’avoir transporté 2 bouteilles de vin de trop en espérant qu’il ne regardera pas dans les chaussettes.

      Vous avez surement déjà vu un enfant qui essayait de cacher un mauvais geste qu’il a fait? … donc ce qui devrait attirer l’attention à mon avis est ce qui est anormal, autant qqn de trop flamboyant que le plus sage des voyageurs. Je suis certain que les douaniers ont 1000 histoires à raconter.

    • ..

      Pourquoi le libre échange industriel et non pour les particuliers?

      Simple, les citoyens sont comme des moutons… ils ce plaignent un peut… et paye la facture!

    • Bonjour Madame Lortie, dans votre dernier paragraphe, vous soulevez des questions plus qu’intéressantes.

      En effet, la fameuse question sur le nombre de chambres à coucher semble bien anodine lorsqu’on pose aux intrusions dans notre vie privée qui consiste à nous dire combien de bouteilles de vin on peut acheter, quelle chose on ne peut apporter pour manger, etc. A cela, on pourrait se poser la question sur qui peut avoir accès à nos relevés de cartes de crédit qui peuvent en dire beaucoup sur notre vie privée. Big Brother est plus que présent dans notre vie de tous les jours et la plupart des gens ne le réalisent même pas et il risque de devenir encore plus omniprésent avec les années et les nouvelles technologies qui évoluent sans cesse.

      Pour revenir au nombre de bouteilles, on peut se demander pourquoi ce zèle ? Si on pense aux achats de plus en plus nombreux sur Internet qui échappe à tout contrôle douanier et qui prive le gouvernement de plusieurs millions de dollars.

    • Ouais Mme Lortie vos prochains passages aux douanes vont être encore plus difficile….

    • @f123
      Je pense qu’on s’entend sur le besoin de surveiller certains produits illicites, mais écoeurer le peuple parce qu’il a acheté trois bouteilles au lieu de deux, il y a une marge. De plus, la personne arrive aux douanes et dit qu’elle a plus de bouteilles que ce qui est permis, tu lui demandes de payer le supplément and that’s it. Donc, les douaniers sont incapables de tout jugement, tu es honnête et tu te fais fouiller en long et en large ET tu leur dis, pas de problème, tout est dans les règles et tu passes sans problème: WOW!

      Je crois que Madame Lortie suggérait que les douaniers fouillent au hasard un véhicule sur trois ou quatre, je pense que c’est une excellent idée. Tu poses des questions sur les achats faits durant le voyage, mais même si tout est OK, tu fouilles si les occupants font partie du 1 sur 3 ou 4.

    • Désolée de vous le dire, Mme Lortie, mais là! Non seulement vous vous plaignez d’injustice et d’intrusion dans votre vie privée, mais VOUS NOUS l’exposez!!!

      Je suis pas mal d’accord avec ce que cette agente vous a écrit. Vous le saviez que c’était possible, alors pourquoi l’avoir fait?

    • Mon ami revenait de Las Vegas et il s’est fait fouiller pour la ridicule raison qu’il n’était ”pas bronzé.” .Ça fait 2 ans de cela et je suis encore découragé.

    • Pauvre Mme Lortie. Non pas pour ce qui vous est arrivé aux frontières canadiennes et qui vous pousse à vomir ainsi, mais bien pour votre manque flagrant de discernement et d’ouverture d’esprit. Votre gros égo n’a pas supporté d’avoir à suivre les procédures d’usage. Vous auriez préféré que l’agent de la paix se transforme en caissier comme dans un Jean-Coutu achalandé avec une file d’attente qui ne cesse de s’étirer. Et là, vous seriez parmi les premières à vous plaindre de la lenteur et de l’incapacité des fonctionnaires.

      Hey! Ils ont un travail à faire ces gens. Cela peut être une banalité pour vous, mais il en va autrement pour la sécurité, l’intégrité et la prospérité de votre pays. Est-ce que le rôle d’une journaliste se limite à se défouler comme vous le faites sans d’abord se renseigner adéquatement? Ouvrez vos oeillères, et vous verrez peut-être autre chose que votre nombril.

    • Un peu de consistence, s’il vous plait, madame Lortie.
      Vous nous parliez d’une douaniere “armée” dans votre chronique de la semaine derniére. Or, j’apprends que votre mésaventure a eu lieu à Trudeau, là où les employés de l’ASFC ne sont pas armés … Sensationalisme ?

      Les agents de l’ASFC voient des centaines de visiteurs par jour. Ils connaissent certainement mieux leur métier que vous et moi. Ils méritent un petit peu plus de respect que tout ce qui peut être écrit dans les commentaires. Repétons une chose 1000 fois dite et entendue: c’est comme partout, y’en a des plus bêtes que d’autres. Une fois cela dit, je pense qu’utiliser cette tribune pour faire de votre cas personnel un véritable “scandale” et pour remettre en cause les quelques 90 lois que l’ASFC à le mandat d’executer , reléve d’une demagogie qui n’honore en rien votre article.

      Elle avait une arme. Et consistence, en ce sens, est un anglicisme. Conséquente est le mot juste. Aussi, la réaction populaire démontre (et elle continue) que ce problème est loin d’être personnel. mcl

    • Bon on effleure l’independance du Quebec dans le sujet. Pas possible…..

      Et advenant le cas ou le Quebec devenait souverain quel genre de controle douanier prevoyez-vous que nous aurions? Le Quebec champion de la legislation, du nombre de fonctionnaires ou tout est plus cher qu’ailleurs. Un gouvernement tres maternant. Si vous voulez mon humble opinion nos controles douaniers seraient encore bien pires….

    • Mme Lortie,

      je veux bien être d’accord avec vous que passer aux douanes est une expérience désagréable et que les douaniers font souvent du zèle et nous font sentir comme des criminels en puissance.

      Mais votre montée de lait sur l’interdiction d’importation de certains produits alimentaire est totalement injustifiée. Comme l’a mentionné haddock9, il faut voir auprès de l’ACIA, et non l’ASFC, pour ces règles-là.

      Les raisons pour lesquelles on interdit l’importation (”Per-sonn-elle” ou autre) de certains aliments n’ont rien à voir avec les taxes, et tout à voir avec la sécurité alimentaire, non seulement de l’individu, mais aussi de notre propre industrie alimentaire canadienne. Des produits qui ne répondent pas au normes canadiennes (surtout des produits du terroir, ou artisanaux, qui ne sont pas fabriqués en usine) peuvent apporter avec eux des parasites, des virus ou autres vecteurs qui peuvent avoir un impact négatif sur la santé de nos plantes et notre cheptel ici.

      Il y a deux semaines, je suis revenu de France avec des rilletes de canard, et il n’y a eu aucun problème. Pourquoi? Parce que je me suis informé adéquatement des normes auquelles le produit doit répondre (via le SARI: Système automatisé de référence à l’importation, de l’ACIA), et je me suis assuré de ramener un produit qui respecte ces normes. Pas plus compliqué que ça.

      Donc avant de poster quelque chose sur votre blogue concernant les aliments, je vous suggère fortement de fouiller un peu plus attentivement sur le site de l’ACIA:
      www.inspection.gc.ca

      Et la prochaine fois que vous êtes à l’étranger et que l’envie vous prend de ramener de la bouffe, vérifiez donc le SARI pour voir quelles normes ledit produit doit respecter pour être admis ici.

      http://www.inspection.gc.ca/francais/imp/airsf.shtml

    • Dans un premier temps il faut comprendre que la réalité de l’aéroport et celle des frontières terrestre est tout à fait différente. Dans le premier cas vous avez affaire à des millions de voyageurs par année en provenance de plusieurs pays. Pour ce qui est de la frontière terrestre l,achalandage est moindre et la clientèle beaucoup moins diversifiée. On ne peut donc comparer les deux. Pour ce qui est du vin les droits et les taxes diffèerent d’une province èa l’autre…allez habiter en ontario il vous en coutera moins cher de ramener du vin. Je crois que certains d’entre vous non jamais entendu parler de protectionnisme. Si on laissait les gens acheter autant qu’ils veulent sans charger de taxes…que se passerait-il avec notre économie locale. Hummm un autre sujet d’article L’exode des acheteurs canadiens et les pertes d’emplois qui en découlent. dans un même ordre d’idée si les douaniers ne posaient plus de question on aurait probablement le droit à un autre bel article du genre Mais à quoi servent nos douaniers. Peut-être que si vous ne comprenez pas nécessairement le but de certaine question vous devriez y réfléchir un peu…les douaniers sont formés pour déceler certains indices ou plutôt indicateurs. C,est question les aident forcement à accomplir leur travail plus efficacement. Au final je crois que nous avons une perception éronnée de leur travail et devrions être un peu plus reconnaissant de leur travail. Bien sur ce n,est peut-être pas le moment le plus agréable à passer mais c’est une formalité à laquelle on doit se plier.

    • J’adore les têteux qui prennent le côté des douanes dans ce débat, surtout les têteux technocratiques. Surement des fonctionnaires eux aussi. Vous avez raisons les têteux ! mais vous n’êtes pas plus brillants pour autant… La jugeotte, vous connaissez ?

    • bleuette,

      Votre opinion me fait penser à certaines autres que j’ai déjà lues sous la plume d’extrémistes musulmans : “La femme qui va se faire lapider en Iran pour fornication, ben elle le savait que ça risquait de lui arriver, elle n’avait qu’à pas le faire”.

      On vous parle gros bon sens, vous répondez comme un avocat robotisé.

    • “Était-ce nécessaire d’en acheter autant ?” Si le produit en question était au bon prix ou si c’est un produit non disponible au Québec…Oui c’est nécessaire si cela nous rend heureux et qu’on économise. À partir du moment que tu déclare honnêtement ce que tu rapporte au Canada et que vous payer les taxes requis c’est quoi le problème ? Et oui je suis très conscient qu’il y en a qui abuse et qui ne déclare pas tout. Concentré vous donc sur ceux qui déclare rien plus tôt qu’a ceux qui déclare leurs achats.

    • @ petit-jean : J’aime bien. :)

      @ Marie-Claude Lortie : Chapeau pour jeter un éclairage assez cru et fort apprécié sur des mesures ridicules et abusives, invariablement justifiées à grands coups de “C’est pour votre sécurité” alors qu’il n’en est – enfin, trop souvent – rien.

      Dans le meilleur des cas on en veut à notre revenu discrétionnaire et là-dessus, douaniers, policiers, alouette, allez hop, tous dans le même sac. Au prix que ça nous coûte et au nombre d’idioties encaissées quotidiennement sans broncher, j’espère qu’effectivement à ce stade-ci les gens se sentent au moins raisonnablement en sécurité au Canada. Ce n’est pas donné, ce concept-là de sécurité à tout prix; la mise en scène est énorme. Et on dit bien à tout prix…

      Dans le pire des cas, au-delà de l’attaque au simple revenu discrétionnaire, je crois qu’on aime bien que les gens se sentent petits et soumis de façon plus générale. Pour les gronder comme des enfants s’ils reviennent avec quelques bouteilles de vin en trop, c’est assez évident. Idem pour leur coller une contravention s’ils ne traversent pas à l’intersection sur une rue libre de tout traffic. Pas pareil, mais étrangement similaire.

      C’est pour ma sécurité? Ah oui, vraiment?

      Ri-di-cule.

    • @peloquma
      J’adore les nombrillistes qui pensent que tout leur est dû et que tout ce qui contrevient à leurs petits désirs personnels n’a pas de raison d’être.

      Tout n’est pas noir ou blanc dans la vie, sauf quand on a genre 16 ans. La jugeotte, vous connaissez ?

    • peloquma: et moi j’adore les critiqueux sans solution. :/

    • Est-il possible d’avoir l’entièreté de ce que cette personne a écrit ?

    • Blamer les douaniers qui appliquent les lois c’est comme blamer la police qui t’arrêtes à 120 km/h.

      Pour le reste, y’a des épais partout…

    • Mme Lortie, vous vous méritez assurément un droit de passage à la fouille complète à chaque prochain passage aux douanes suite à ces articles, déclaration ou pas.

      J’ai hâte d’entendre vos prochains récits !

    • @rogergiroux

      C’est un exemple, mais il y a plein d’autres produits sans garantie. Des mégapack de fromage en tranche vendu chez Wal Mart (ÉU)pour moins cher que nos p’tits pack de fromage vendu chez Maxi (CA). Habiter près de la frontière, je magasineraisaux ÉU, tu peux être certain.

    • POur ce qui est de votre commentaire Mme lortie j’espère sincèrement que vous ne parlez pas de l’aéroport car il n,y a AUCUN douanier armé. Ils seront les derniers à être formés et n,auront probablement pas d’armes avant 2 ou 3 ans. Vous n,avez qu’à consulter le site de l’ASFC et vous y trouverez une section qui explique tout le processus d’armement.

    • @peloquma

      Il y a certainement des fonctionnaires téteux, des douaniers sur un “power trip” ainsi que des anti-fonctionnaires et des anti-autorité tout aussi téteux qu’entêtés…

    • Mon père, qui vit aux USA, m’a amené une télévision il y a quelques années. Il l’a déclarée, a été envoyé dans un autre bureau. Tout ce qu’il a eu a faire est leur dire ce que l’appareil valait, le doanier a regardé sa liste et lui dit le montant des taxes à payer. C’est à croire que la fouille armée n’est réservée qu’aux citoyens canadiens.

      Mais est-ce un traitement réservé aux frontières? J’ai déclaré ma troisième bouteille de vin en revenant d’Australier et l’agent d’immigration n’a fait que hausser les épaules et ne m’a pas envoyer faire fouiller. Personellement, j’adopte toujours les traits blasés d’une voyageuse blasée lorsque je traverse la frontière et je n’ai jamis été emmerdée.

      Je me demande bien si le nombre de gens pris aux frontières avec des produits “illicites” ou excédent les limites soient aussi élevé que le prétendent les douaniers. Il serait intéressant de vérifier si les fouilles abusives permettent vraiment de rattraper un nombre important de fraudeur.

    • Me souviendrai de l’été 2006 à mon retour de voyage de Paris. C’était mon premier voyage à l’étranger. Je n’ai acheté que des petites babioles souvenirs, genre une petite tour eiffel pour ma soeur, une décoration murale pour ma mère. Rien pour moi. Le tout a à peine coûté 30 $. J’ai fait mon honnête et je l’ai déclaré… Misère! On m’a fait passer par la fouille! Juste pour 30 $ de cossins touristiques! J’avais l’air bien innocent dans la file d’attente parmi les autres voyageurs, qui, eux, avaient beaucoup de stock… En 2007, toujours à un retour de Paris, j’ai décidé de ne rien déclaré du tout! Et ça a passé comme une lettre à la poste. Arrivé devant le jeune douanier, celui-ci a vite perdu son sourire Colgate qu’il avait pour le voyageur précédent, un étranger… Et il a gardé sa gueule de bois jusqu’à ce que je parte. Bienvenue au pays.

    • “Elle avait une arme. Et consistence, en ce sens, est un anglicisme. Conséquente est le mot juste. Aussi, la réaction populaire démontre (et elle continue) que ce problème est loin d’être personnel. mcl”

      Aucun agent des services frontalier n’est armé à Trudeau.
      “La réaction populaire ” … Est-ce 60 commentaires sur votre blogue ? Ou est-ce le résultat d’un ras-le-bol generalisé de la population quant aux façons de faire de l’ASFC ?
      “consistence” pour “conséquente” soit …

    • Vous êtes comiques. Quand un policier ou un douanier dit “c’est pour votre sécurité” ou une variation du terme, c’est un code, faut comprendre ce qu’ils disent. Souvent c’est “je sais bien que c’est pas la fin du monde, mais c’est les directives de mon supérieur et de la direction, c’est la procédure, c’est mon travail, j’ai comme pas l’choix”, mais, bien sur, ils ne peuvent pas le dire comme ça alors “sécurité” ça va plus vite et ça fait taire les gens. :p

    • Je suis un méchant douanier, eh oui! Satan passe pour un ange comparé à moi c’est temps-ci on dirait bien! Pourtant je suis si gentil!

      Nous appliquons à la frontière quelques 90 lois et règlements. Impossible de tout connaître par coeur.

      Au niveau de la nourriture, consommation personnelle ne s’applique pas. Contenant hermétique ne s’applique pas. C’est un emballage commercial? Ne s’applique pas. Tout ce que l’on vérifie est si le type de nourriture est permis d’entrée. Point final. Nous vérifions cela selon les règles de l’ACIA. En passant un produit non déclaré et interdit d’entrée est passible de 400$ d’amende. Donc déclarez!! Le pire qui peut arriver c’est qu’il sera détruit!

      Vous savez un douanier c’est comme un policier qui fait du radar. Bien des policiers vont vous laisser aller si vous roulez à 115km/h sur l’autoroute même si la limite est de 100km/h. Mais parfois vous tombez sur un policier qui vous donnera une contravention. Ça ne sert à rien de s’obstiner il a le droit et même si vous roulez à une vitesse raisonnable, vous dépassez la limite permise! C’est la même chose pour nous, si vous dépassez quelque peu les limites de vos exemptions, c’est très possible qu’on vous dise de passer une belle journée sans examen de vos bagages, mais parfois il se peut que vous alliez à l’examen quand même! Mais n’oubliez pas de déclarer!! Une marchandise non déclarée peut-être saisie, mais pour une marchandise déclarée on peut payer les droits et taxes, et si on ne veut pas payer on a même la possibilité d’abandonner la marchandise!

      Maintenant démystifions ce diable qu’est la douane!

      1. Non nous ne mangeons pas la nourriture confisquée. Elle est incinérée.

      2. Non nous ne buvons pas l’alcool saisi à notre party de Noël. Une entreprise de Montréal sépare l’alcool des autres liquides, qui sont purifiés et rejetés dans la nature.

      3. Non nous ne fumons pas les cigares et cigarettes. Elle sont incinérées.

      4. Un citoyen canadien ne va jamais à l’immigration. Il entre au Canada de droit. C’est pour cela qu’un douanier canadien ne vous demandera pas si vous avez un dossier criminel. Vous auriez un dossier long comme le bras que vous passeriez quand même. Les questions que vous posent le douanier américain, dites-vous qu’on les pose aux Américains et autres non-canadiens qui veulent entrer au pays.

      5. Beaucoup d’étrangers sont retournés chez eux. À tous les jours.

      6. Oui de la drogue nous en trouvons. Des armes prohibées aussi: étoiles chinoises, morning star, couteaux à cran d’arrêt, couteaux papillons, poivre de cayenne, tasers, coups de poing américains, armes dissimulées, etc etc etc. Vous seriez surpris du nombre de gens (étrangers ET Canadiens) qui se font prendre avec ce type de marchandise. Et vous seriez surpris du nombre de gens qui consomment des stupéfiants, et surtout qui consomme! Et j’habite Québec qui n’est quand même pas une mégalopole!!

      7. Nous ne sommes pas des robots. Non c’est vrai je vous le jure! Vous me traitez de cave, je risque de devenir mauvais. Mais si vous êtes gentils avec moi je vais l’être en retour. C’est tout simplement être humain!

      8. Je n’aime pas me faire dire comment faire mon travail. Est-ce que je vais à votre travail vous dire comment faire le vôtre? Non, alors ne faites pas ça avec moi, c’est une question de respect.

      9. Non il n’y a pas de toucher rectal. Il n’y en a jamais eu et il n’y en aura jamais. Seul un médecin est autorisé à faire ça.

      10. Déclarez tout! Il n’y a rien d’écrit nulle part que vous pouvez oublier de déclarer certaines choses. “Je croyais que je n’avais pas à le déclarer” est une phrase que j’ai entendu des milliers de fois.

      J’adore mon travail. 99% des gens que je croise sont sympathiques et je sais fort bien qu’ils n’ont rien à se reprocher. Je fais mon travail du mieux que je peux et j’essaie de garder le sourire le plus possible. Heureusement que la très grande majorité des gens ont du respect en général.

      Mais je suis chanceux pour une chose. Mon travail me permet de discuter avec des gens de plusieurs cultures et une chose ressort: les Américains, les Canadiens anglais, les Britanniques, les Mexicains, les Espagnols, les Japonais, je pourrais en nommer tout plein de nationalités, tous ces gens respectent notre travail et sont d’une politesse exemplaire. Ceux qui chialent, qui sont désordonnés, baveux, irrespectueux sont à peu près toujours Québécois… ça vous dit quoi ça? Ça doit être beau quand vous allez à l’étranger!!

    • Moi je félicite les douaniers pour leur travail bien fait.

      Quand on est trop proche de son sujet, ça donne rarement des bons articles. Trop d’émotion. Remarquez que ça vaut pour tout le monde, moi compris. Un peu de recul dans cette affaire et on voit que ce n’est pas si grave. Il y a un “prix” à payer pour traverser des frontières. Vous avez perdu un peu de temps. Certains y perdent leur vie.

    • Des allumeurs de réverbères comme dans Le Petit Prince, il y en a partout, même dans les magasins les plus anodins… C’est parfois désolant.

    • De mon côté ce qui me «chicotte» c’est surtout la non uniformité des procédures de douanes…Je passe très régulièrement par de petits postes frontaliers en montérégie…intéressant de voir que je n’ai à peu près jamais eu de questions dans les 4 dernières années!! Et quand elle viennent, le douaniers n’ouvre même pas la moustiquaire de la fenêtre pour prendre mon passeport…

      Bon maintenant vous savez tous comment rapporter votre pinard à moindre coût!

    • Marie-Claude, pour votre paix intérieure, vous devez dédouaner ces douaniers. ;-)

    • Je voyage beaucoup moins depuis quelques années, mais j’ai voyagé pratiquement 2 fois par mois pendant 7ans pour mon ancien boulot. Dorval est un des pires aéroports au monde pour le contrôle douanier! On confond le contrôle des personnes (passeports) avec le contrôle des biens importés.

      Pourquoi on ne pourrait pas faire comme la plupart des pays d’Europe? Un contrôle de passeport où on ne vous pose presque jamais de questions (sauf en Angleterre), et on sort ensuite par le couloir vert ou rouge selon qu’on ait quelque chose à déclarer ou non. La fouille est aléatoire dans le corridor vert.

    • Bel article de “abinbatince” qui explique le quotidien d’un douanier (je présume car je n’en suis pas un).
      Je vais régulièrement des voyages Canada-Europe et à chaque fois que je passe les douanes canadiennes, j’ai l’impression que les douaniers sont là pour percevoir des taxes plutôt qu’autre chose. Pour répéter ce que Mme Lortie indique: Pourquoi des exemptions aussi limités en matière de cadeaux ou d’alcool? Ce n’est p

    • Suite de mon précédent message….

      Ce n’est pas une question de sécurité mais bien de fiscalité. Le gouvernement canadien (et non les douaniers) veulent faire payer un max les produits achetés en dehors du Canada lors de l’entrée au pays.
      Pourquoi n’existe t-il pas de tels formulaires de déclarations dans les pays de l’espace Shengen? Il n’y a qu’au Canada où l’on veut savoir si vous avez plus de 1.5 litres de vin dans vos bagages….

    • Mon mari est français et notre fille va en France chez sa Mémé toute seule ou plutôt accompagné d’une hôtesse depuis qu’elle est toute petite. Quand elle avait 7 ou 8 ans, sa grand-mère qui n’est ni très riche ni très cultivée lui avait donné pour son papa, un merveilleux saucisson d’âne de montagne fait par un artisan. Il faut bien dire que dans ma belle famille, ils ont un respect infini pour les artisans et le terroir culinaire. Bref, la petite a été interpellée par le douanier parce qu’elle avait naïvement avoué que sa Mémé avait offert un saucisson d’âne à son papa…. Elle a été mise dans un local à part et nous avons été appelé au micro. On nous a bien fait la leçon et la petite était affolée. Bref, grâce à cela, nous sommes devenus des citoyens exemplaires, nous ne mangeons du saucisson qu’en des lieux où cela est permis. Pensez-vous que S. Harper aime le saucisson d’âne ??

    • Vous savez c’est exactement ma perception des douanes que vous décrivez et que les gens viennent à conclure malheureusement qu’il est préférable de tricher…

      Et pas juste là sur eBay aussi… Ma conclusion à moi ? Je préfère rien acheter ou presque ou passer aux douanes ou bien respecter les limites ridiculement basses.

      Je suis pour l’application des lois moi ou bien que l’on change les lois. Mais malheureusement, nos politiciens eux aiment faire beaucoup de lois qui sont souvent peu appliquées ou difficilement applicables dans la vie réelle quand on veut être raisonnable. Du moins, c’est souvent le cas…

      Si la loi est mal faite… Je reprocherai pas aux douaniers ou aux policiers ou à des gardiens d’être trop sévères ou même parfois zélés quoique cela arrive je reproche plus à la loi d’être mal faite. Mais la loi est faite dans quel but ? Pour les retombées politiques immédiates que cela procure aux partis politiques et pas grand chose de plus…

      Cynisme ? Non plus réalisme. Pas tout le temps mais très souvent…

    • @ anti-ch_primaire:

      Vous me parlez d’extrémisme et de gros bon sens, alors que vous même vous faites des comparaisons extrêmes dénuées de gros bons sens. Soyez un peu conséquent.

      Ceci dit, merci de m’avoir fait rire! ;)

    • Comptez vous chanceuse, si vous étiez un jeune homme ou pire encore un jeune homme noir ou même un peu bronzer avec un nom exotique et zooom c’est automatique …. Vous avez pas remarquez dans la file pour vous faire fouiller ?

    • @ abinbatince qui a écrit:
      [...]8. Je n’aime pas me faire dire comment faire mon travail. Est-ce que je vais à votre travail vous dire comment faire le vôtre? Non, alors ne faites pas ça avec moi, c’est une question de respect.[...]

      -
      Je voyage beaucoup à travers le monde. Croyez-moi, il n’y a qu’en arrivant à Montréal qu’on se fait recevoir par autant de faces de beux. Ça ne fait pas une bonne annonce pour les visiteurs.

      En arrivant à Paris, les douaniers sont très courtois. À l’immigration aussi. Même chose en Grande-Bretagne. Même chose en plusieurs pays d’Amérique latine.

      Qu’avez-vous donc, douaniers de Montréal, pour toujours nous faire feeler cheap? Pourquoi a-t-on toujours l’impression d’affronter la GRC au lieu d’un (censuré) douanier?

    • “Ceux qui chialent, qui sont désordonnés, baveux, irrespectueux sont à peu près toujours Québécois… ça vous dit quoi ça?”

      Heu… Ça me dit que vous travaillez au Québec et que la grande majorité des gens que vous croisez sont des Québécois et qu’ils sont comme tous les autres humains de la planète… la plupart sont polis et courtois mais dans le tas, il y en a qui ne le sont pas et ce sont toujours ceux-là dont on se souvient!!

    • Bien d’accord avec clb16: Dorval est un des pires aéroports au monde. Mais on devrait aussi parler du poste frontière de Lacolle. Imaginez que vous êtes allés en vacances quelques jours chez des amis qui ont loué une villa aux États-Unis. Vous n’avez rien payé, donc aucun reçu prouvant que vous étiez bien chez eux. Vous n’avez rien acheté non plus, donc pas de preuve non plus. Vous avez pris tous vos repas avec vos amis sans être allé au restaurant. Alors là, grande inquiétude du douanier: qu’est-ce que vous êtes allés faire aux USA??? Vous devenez suspect d’un seul coup. Et on fouille vos bagages. Sympa, n’est-ce pas?

    • ”Pourquoi exactement doit-on interdire les saucissons et autres denrées si c’est pour consommation personnelle ? Quelle est la logique ?”

      Est ce que c’est sérieux comme question? Pour une personne qui est critique culinaire, ce n’est pas très fort.

      Ça ressemble plutôt à une tentative de laisser aller sa frustration ou lieu de faire un débat sur des éléments pertinents. Vous ressortez le même type d’article à vos retour de vacances, année après année.

    • Pssst H-S : Y’a pas à dire, il va bien votre pays, monsieur Harper !

      « Recensement: Munir Sheikh explique sa démission «

      « Plaintes contre le commissaire de la GRC «

      « Les critiques de la guerre en Afghanistan s’amplifient «

    • @ abinbatince
      Si 90 lois c’est trop pour vous, changer de métier !!!
      Si comme vous dites ” ceux qui sont désordonnés, baveux, irrespectueux sont à peu près toujours Canadians …”
      C’est parce que ce sont les seuls que vous pouvez pas faire chier si ils n’ont rien à ce reprocher.
      Dans leur cas vous perdez le rapport de force et le dialogue donc est plus égal plus libre, plus franc.
      Et si les étrangers sont gentils et vous font des sourires, c’est probablement parce qu’ils sont trop terrorisés par les abus de pouvoirs qu’ils pourraient subir…
      Faut être vraiment naïf pour pas comprendre ça.
      Vraiment changer de métier !!!

    • @abinbatince arretez,vous allé me faire brailler!! je n’ai jamais été aussi mal traité qu’aux douanes à Dorval, à part peut-être au Vietnam..les questions que vous posées sont d’une stupidité ahurissantes..qu’est-ce que vous etes allé faire à Paris? pourquoi voyagez vous avec une si petite valise? Ou travaillez vous? (qu’est-ce que ça peut bien sacrer ou je travaille),les bs voyagent aussi..je dois prendre des pilules pour la haute pression,pourtant elles etaient ds leur contenant de pharmacie,il a fallu que la douaniere aille les faire examiner (ben oui,ça aurait pu etre de la drogue)…savez vous qu’on revient de voyages qui durent parfois 36 hres (sans dormir) et qu’on a pas vraiement la tête à repondre à toutes vos questions stupides et que ce n’est pas tres agreable de voir quelqu’un qui est en train de fouiller ds nos affaires tres personnelles?? je me suis fait fouillé 10 fois de suite,bien ecoeuré,j’ai fait une plainte et on m’a jamais refouillé par la suite..si les quebecois sont baveux et irrespectueux envers vous,ils ne font que vous retourner la monnaie de votre piece..

    • @montrealaise je ne pourrais répondre puisque je ne travaille pas à Montréal.

      @rogiroux vrai et comme j’expliquais, mes souvenirs sont toujours de Québécois.

      @ectic les renvois à l’immigration et/ou l’inspection secondaire des bagages n’a rien à voir avec la couleur de la peau. Vous jouez sur la fibre raciale, et dites-vous que plusieurs de mes collègues ne sont pas des hommes blancs aux yeux bleus et cheveux blonds.

    • Il y a deux ans, je suis rentré du Chili par Toronto avec 10 bouteilles de vin et 3 bouteilles de spiritueux. Je les ai déclarées, et on m’a laissé passer sans me fouiller ni me faire payer des taxes. Peut-être était-ce parce qu’il était 5h du matin et que le bureau de perception n’était pas ouvert? Ou peut-être le douanier était amateur de vin? Allez savoir…

    • Madame Lortie,

      Vous posez beaucoup de questions intéressantes et très pertinentes dans votre votre blogue…mais vous mélangez bien des choses. Commerce international, protectionnisme des industries, ALÉNA, sécurité, fonctionnement à l’entrée sur la frontière, questions sanitaires…Pourquoi ne pas plutôt prendre UN sujet à la fois et nous faire un beau reportage approfondi, en faisant votre propre enquête? Au lieu de balancer une série de questions sans réponses…

    • @ectic pas sûr de ce que vous dites,un homme noir ou un peu bronzé aura plus de chance de passé car le douanier ne voudra pas se faire accuser de profilage racial et c’est vrai qu’il y a des douaniers à Dorval qui ne sont pas des hommes blancs aux yeux bleux,par contre,ils sont tout aussi grossiers que les douaniers de souche (j’en ai fait l’experience)..ça doit etre un prérequis pour faire la job..

    • En ce qui concerne la lettre que vous avez reçue, je trouve bien dommage que cette employée ait écrit un peu n’importe quoi. J’ignore le fonctionnement à la frontière terrestre, mais à Dorval, lorsque vous déclarez vos achats et que vous avez un montant de taxes à payer, vous passez directement à la caisse…pas à la fouille!

      Personnellement, en tant qu’ex-douanière, quand un passager déclarerait ses bouteilles en surplus, s’il s’agissait seulement d’une seule bouteille, je les lui laissais sans le faire payer, en le remerciant d’avoir déclaré correctement ses marchandises. Cela coûte parfois plus cher le temps dépensé à produire une facture (papier, salaire, etc. ) que le montant des droits et taxes en lui-même et quand il y a 700 passagers qui débarquent, il vaut mieux mettre l’accent sur autre chose que des misérables bouteilles. Lorsque j’y travaillais, la plupart de mes ex-collègues faisaient comme moi, d’ailleurs quand j’ai commencé c’est eux qui m’ont dit de laisser tomber pour les bouteilles d’alcool.

      En ce qui concerne mon cas personnel, jamais je n’ai été envoyée au “secondaire”, ni avant, ni après avoir occupé cet emploi, et j’ai voyagé des dizaines de fois! Mais j’ai souri lorsqu’à Lacolle l’an dernier le douanier m’a demander ce que je faisais comme travail…car cette question on n’est pas supposé la poser à un citoyen canadien lors du passage au primaire ;-)

    • @favori quand vous saurez par coeur 90 lois et règlements dites-le moi je veux savoir comment vous aurez fait! Et je ne comprends pas quand vous dites “rapport de force” puisque je n’ai jamais tenté d’intimider qui que ce soit, et je ne me suis jamais dit dans mon véhicule en me rendant au boulot “aujourd’hui je fais chier du monde”… je préfère de loin avoir une journée normale, sans accrocs.

      @voila je ne sais pas car je ne travaille pas à Dorval. Et les questions peuvent sembler d’une stupidité ahurissante, mais elles servent à établir un portrait de la personne devant nous et des raisons du voyage, qui peuvent être fort nombreuses.

      Merci de vos commentaires, je respecte l’opinion de tous.

    • PS: J’ai aussi été agent d’immigration à la frontière et j’ai vraiment adoré, c’est passionnant et très intéressant, je vous recommande cet emploi si vous vous cherchez une job ;-)

    • lors d’un voyage il y a un mois au virginia BEACH ,le dounier ose me poser une question que je trouve tellement mais tellement stupide :
      douanier: ou tu as resté en virginie?
      moi :chez un ami
      douanier: depuis combien d’année que ton ami à cette maison? loué ou acheté?
      Moi : comme un naif,je reponds Acheté…
      Douanier: vous l’avez acheté ensemble ?
      Moi : j ai eu peur de son pistolet lol et j’ai repondu : NON ..
      douanier : non? t’Es sure?…

      Alors ou va t’on avec toutes ses questions? serieusement, je ne comprends plus ..

    • 1-Premièrement, Mme Lortie, à part sur votre élan initial – que je trouvais valide – sur le fait que vous avez été fouillée après avoir déclaré vos biens acquis à l’étranger, je crois que vous faites maintenant fausse route et attaquez la mauvaise cible. Vous partez de procédures probablement déterminées par l’ASFC à l’interne et tout à fait justifiés pour attaquer cette agence et évoluez vers la détermination des lois et règlements en ayant les douaniers pour cible encore. Vous vous êtes malheureusement faite influencée par les commentaires et emails que vous avez reçus.

      Les douaniers ne font qu’appliquer les lois, taxes et tarifs fédéraux en conjonction avec les tarifs/taxes des provinces pour ce qui est de l’importation de biens (incluant l’alcool et les cigarettes). Les gouvernements décident du reste en établissant les lois, règlements, tarifs et taxes. Pourquoi taxer les biens acquis à l’étranger ? Pour la même chose que l’on taxe au Québec – payer nos nos choix de société: majoritairement les programmes sociaux fédéraux et provinciaux. Ceux qui chialent sur ces taxes et limites sont également ceux qui défendent à corps et âme le système de santé public, la non-privatisation de la SAQ, contre les PPP etc. Les Québécois et Canadiens ont fait des choix de société, ceux-ci se paient par les taxes et impôts, incluant celles perçues aux douanes (des parts sur ce qui est imposé sur l’alcool est fixé, au Québec, par la SAQ/Régie de l’alcool, jeux et courses et lui revient également). Pensez-y, vous pensez réellement que si le gouvernement canadien décidait d’augmenter substantiellement la limite pour l’alcool et les cigarettes, entre autres, que le gouvernement québécois, qui s’y verrait probablement privé de revenus ne chialerait pas d’ingérence fédérales dans les affaires provinciales et chercherait un droit de retrait quelconque ? Soyez conséquents (!) batinse!
      Pour votre saucisson, et bien, encore, mauvaise cible. L’AIAC est la responsable, proablement basée sur les directives du gouvernement. En plus de la nécessité de perception des taxes et tarifs et de la soi-disante ‘’sécurité alimentaire” imposée par l’AIAC, il y a également la nécessité du protectionnisme. Même si je comprends très bien la différence entre un saucisson ou un fromage français avec un saucisson ou fromage québécois, il y a clairement un besoin de protectionnisme, bien que le mal sur l’importation ”privée” ou consommation personnelle reste tout de même limité. Mais encore, sur ces derniers points, ce n’est pas à l’ASFC de décider, mais bien aux gouvernements.

      2-Pour ceux qui chialent sur la réception aux douanes américaines, ou sur le fait que les questions qui sont posées sont différentes aux deux douanes, bien c’est qu’il y a des différences que vous ne comprenez pas – en fait je me demande si vous comprenez que vous entrez dans un autre pays lorsque vous allez aux ÉU.

      Le douanier canadien est perçu généralement par les Canadiens comme un percepteur d’impôt, car c’est généralement ce qu’il est pour les citoyens canadiens honnêtes, la question d’immigration étant réglée d’office. Sur la différences des questions, que abinbatince discute dans son intervention, voici mon expérience personnelle (Je suis citoyen canadien (donc voyageant avec passeport canadien) MAIS résident permanent aux ÉU (Green Card)). J’entre au Canada de droit. Aux ÉU, j’entre également avec un statut légal. Mon cas d’immigration étant donc réglé d’office, je n’ai pas droit aux mêmes questions qu’on pose à la grande majorité des Canadiens, car votre statut d’immigration (de visiteur) et votre droit d’entrée est réglé par ce même douanier! J’ai droit aux mêmes questions de ”perception d’impôt” et généralement un bon Welcome Home.

      Les douaniers américains ne sont pas pires que les douaniers canadiens. Je voyage également assez dans le monde régulièrement pour savoir que nos douaniers canadiens ne sont pas pires que ceux d’ailleurs. Si vous les abordez avec sourire, respect etc, comme abinbatince le relève, ils vous répondront probablement avec le même sentiment. Je ne me suis jamais senti persécuté ou mal traité en entrant au Canada. Pour ceux qui y voient une différence, pensez d’abord à la manière dont vous abordez le douanier canadien, vs le douanier américain, français, hollandais ou tout autre. La différence se situe probablement là.

      3-Finalement, pour ceux qui croient qu’il n’y a pas de limites et/ou de taxes ailleurs, c’est faux. Aux É-U, les limites sont a peu près semblables, et oui, beaucoup de personnes essaient d’entrer avec des biens non-déclarés achetés ailleurs… comme pour les Canadiens. C’était particulièrement le cas en provenance du Canada lorsque le taux de change était bas, il y avait des bons deals pour les Américains avec les résultats que vous pouvez vous imaginer. En fait, ça arrive encore également. En provenance du Canada, je ne sais pas, comme je ne ramène jamais rien maintenant, mais en provenance d’Europe, ça arrive également! Ensuite, pour les taxes, elles sont différentes, souvent moins élevées, quelques fois plus (dépendant de l’État, surtout en ce qui concerne l’alcool en général) mais en ligne avec les taux de taxation fédéraux et étatiques américains (voir premier paragraphe… choix de société).

      Bonne journée à tous. Ouf, j’ai mal aux doigts.

    • J’avoue que je n’ai guère de sympathie pour les gens qui se plaignent du travail des douaniers. Ils ont un travail difficile, avec un public pas toujours bien renseigné, honnête et compréhensif. À notre premier voyage à Cuba, nous avons déclaré une bouteille de rhum et trois cigares. Nous avons été invités à passer dams une autre pièce, où on a radiographié nos bagages. Lesquels contenaient effectivement trois cigares et une bouteille de rhum. Depuis, chaque année, on nous laisse tranquilles, et nous déclarons une ou deux bouteilles de rhum (la pure vérité). J’ai déjà voyagé avec un compagnon dont le passeport indiquait Amsterdam. Bangkok, Kuala Lumpur, et à chaque fois, il était fouillé. Ça n’a pas aidé qu’un jour on a trouvé dans ses bagages une revue très pornographique intitulée Sixteen et des tas d’aliments ramenés de Paris. Lorsque j’ai affaire aux autorités, je suis coopérative, polie et patiente. Je n’ai jamais eu de problème nulle part. Je crois que, dans tous ces commentaires indignés, le fil conducteur est “autorité”. Revenez-en.

    • lol, on fait chi3r d’honnetes citoyens qui declarent tous leurs achats et pendant ce temps là, même pas 10% des containers sont fouillés au port de Mtl et un twit comme f123 nous demande qui importent la drogue au Canada ??

      mdr…

    • Pourquoi interdit-on l’importation de certains produits alimentaires qui contiennent des ingrédients végétaux ou animaux? Simple question de protection. Pas seulement des gens mais aussi des espèces végétales et animales.

      Une recherche de 30 secondes sur google aurait apporté la réponse: http://www.cbsa-asfc.gc.ca/publications/pub/bsf5056-fra.html#s5×7

      Imaginez…le même chose s’applique aux États-Unis: http://www.consumerinformation.ca/app/oca/ccig/consumerChallenge.do?language=fre&consumerChallengeNo=521 et dansbien des pays.

      Voici un autre exemple de ce que ça peut donner: http://www.mrnfp.gouv.qc.ca/forets/fimaq/insectes/fimaq-insectes-maladies-hollandaise.jsp

    • @jaboteur: que dire de plus…:)

    • @haddock9 et les autres qui pensent du genre: “Blamer les douaniers qui appliquent les lois c’est comme blamer la police qui t’arrêtes à 120 km/h. ” ou “vous le saviez… ”
      La loi stipule ce qu’on peut importer tout en étant exempt de taxes… elle ne dit pas qu’une personne qui en importe plus –et comble, qui le déclare!!– doit être presque systématiquement questionnée plus serré et fouillée!! Ah qu’il y en a qui ne comprennent pas..

      @marc-aurele.gagnon: je rapporte et déclare toujours un tas de conserves de pâtés de ceci ou cela quand je reviens d’Europe… tous approuvés pas l’ACIA (en passant, ce sont les mêmes douaniers qui nous dirigent vers les fouilles… )… mais je me fais toujours envoyer à l’inspection/ fouille … de la même façon que Mme Lortie pour ses 4 bouteilles “de trop”… Expliquez ça SVP?

    • @ haddock9
      “mais, bien sur, ils ne peuvent pas le dire comme ça alors “sécurité” ça va plus vite et ça fait taire les gens. :p”

      On appelle cela du lavage de cerveau, de la démagogie ou quelque chose d’apparenté… C’est comme ils font aux USA… tout est “pour notre sécurité” …
      Bien sûr.

    • Je suis né au Canada et je ne fais pas partie d’aucune minorité. Je suis allé aux EU, en Suède, en Angleterre, au Danemark, au Japon, à Taiwan, et c’est toujours au Canada que j’ai eu le plus de misère à entrer :-(

    • Revenez-en avec vos douanes. De plus, comment faites-vous pour ramener le tout à un débat politique?

      Lamentable.

    • Dans votre article vous questionnez la nécessité du douanier de connaitre le détail des achats que l’on fait. Pour avoir déjà déclaré des achats supérieurs à la limite permise, il faut savoir que tous les types d’articles ne sont pas imposés au même taux de taxes. Par exemple, les livres sont davantage imposés que les bijoux. Lorsque le douanier m’a questionné sur le détail de mes achats, c’était pour que je paye le minimum de taxes possibles, en considérant pour l’excédant d’achat permis les articles dont le taux d’imposition était le plus faible.
      Je voyage régulièrement à l’extérieur du pays, et franchement votre critique des douanes m’a bien surpris Je l’ai trouvée un peu bâclée. Ne vous aurait-il pas été possible de donner aussi la parole au service des douanes pour qu’il explique la nécessité ou l’intérêt des certaines de leurs pratiques

    • Je passe les douanes 2 fois par mois, j’ai bein entendu acheté la fameuse passe à rétine mais c’est incroyable ce qu’on lit ici.

      Ceux celles qui croit que les douanes canadiennes sont un modele versus les douanes americaines… Ah oui, vous généralisez autant que moi, sauf que moi je suis SARCASTIQUE. SARACSTIQUE parce que ca me faisait chier d’être ‘’stallé” avant le dernier tapis roulant, avant de descendre aus douanes… vous connaissez ce genre de retour ridicule à Dorval ? Tel un douanier qui me demande qu’est ce que je suis allé faire à Cape Cod alors que j’ai 4 enfants dans la voiture et des velo et des surf sur ma remorque sport… scuzez Monsieur je suis aller vendre des pamplemousses à Cape Cod… WTF ! Réveillez vous, je n’ai peut être pas de solution pour l’immobilisme de certaines couches de la fonction publique mais je suis dans mon droit d’en rire en toute légitimité.

      Les articles de MC Lortie sont vrais et réfletent ce que bien des gens pensent, à moins que votre tête soit enfoncée dans votre…douane du centre sud.

      Cette histoire ca vous dit quelque chose:

      http://www.cbc.ca/canada/british-columbia/story/2007/10/01/bc-borderguards.html

      C’est Stockwell Day le grand boss, come on, il ne croit même pas à Darwin !!!!! Pitié oh Canada !

      Pendant ce temps la, on se fait empoissonné par du salami de Maple Leaf fait à l’interieur de nos frontieres parce que la CFIA se pogne le jack ! Pis on veut me reprendre des nectarines qui se vendent au 4-40 ?????

    • Eh oui, elle me demande: “Était-ce nécessaire d’en acheter autant ?”

      En bold? On se prend pour qui? Ridicule petite montée de lait.

      Dans son contexte original,

      “Vous étiez au courant du risque engendré en rapportant autant de bouteille et je vais vous poser la question : était-ce nécessaire d’en acheter autant? ”

      la question ne peut choquer que parce qu’elle met la responsabilité sur vous. Il y a des règles vous ne les avez pas respectées. Votre argumentaire ressemble au “C’est pas juste” que nous disent les petits enfants gâtés.

      abinbatince, bravo.

    • Merci @abinbatince. J’aime la partie sur les robots!

    • J’ai rarement lu un article écrit par quelqu’un qui comprend si peu le sujet! Tout comme l’autre d’ailleurs “les douanes, encore les douanes”

    • Je dois avoir une face honnête.

      Je passe les douanes plus de 10 fois par année. Air ou terre. Je déclare des achats personnels aussi divers que des chiens, du vins ou de l’équipement de cuisine. Je ramène aussi du matériel commercial d’exposition et des achats pour la compagnie.

      En 10 ans, aucune expérience similaire à la votre. Même que je trouve les douaniers généralement corrects. Pas de truc, pas d’heures ou de ports meilleurs que d’autres. Je déclare, j’ai mes papiers, j’explique quand je n’en ai pas. C’est parfois long mais toujours civil.

      Ben oui le douanier charge tps et tvq. Un magasin de Montréal aussi si on veut une facture.
      L’économie n’est pas à la douane, c’est en n’achetant pas chez des commerçants de Montréal qui chargent le double du prix. C’est ça la véritable honte.

      Je ne serais pas chargé comme un âne avec 8 bouteilles de vin si la SAQ facilitait l’importation à petit volume sans demander des contrôles de qualité sans discernement. Genre 2 bouteilles pour une caisse. Ça c’est un scandale.

      Je rêve de ramener mon jambon Iberico entier avec l’os. Le problème ce n’est pas le douanier, c’est le fonfon à Ottawa qui veut mon bien et qui fait une règle stupide mur à mur pour ne pas voir une bactérie, au cas où, dès fois que, si jamais, ça pourrait arriver vous savez, c’est pour votre bien. Doivent se tenir avec ceux qui jettent du fromage encore bon. Ou votre princesse de la moralité.

      @Marie-Claude Lortie. Ç’est quoi votre moyenne au bâton. 1 mauvais passage sur ???

      @madmaf Ramenons Gagliano. Peut être qu’il pourrait commanditer saucissons et jambons crus!

    • Salut Marie-Claude!
      Je ne suis pas d’accord avec toi. Moi je veux que ca reste aussi chien.Si jamais un jour j’ai un passeport on verra,mais en attendant faut serrer a visse! Désolé lol

    • @lecteur_curieux
      Curieusement, les gens vont aux States ou naviguent sur Internet et découvrent qu’ils peuvent payer bien moins cher pour certains ou même un grand nombre d’items qu’on retrouvent au Québec. Oh surprise, ils en profitent. Avec l’appréciation du dollar, on aurait pu penser qu’après un certain temps, nous aurions payer pas mal moins cher pour plusieurs choses et bien, on entend toujours. Je magasine sur EBay et les différences de prix entre ce qu’on peut acheter sur ce site et au Québec sont dans plusieurs cas renversantes. On ne parle pas de 5 ou 10%, mais bien de 30, 40% (et même plus) et même en ajoutant les frais de transport, on est encore largement gagnant. On ne peut sûrement pas blâmer les gens de vouloir payer moins. Si nous aurions profité de la force de notre dollar et d’une vraie concurrence au Canada et au Québec, le gouvernement n’aurait pas besoin de traiter les gens en criminels lorsqu’ils arrivent aux douanes avec trois bouteilles de vin au lieu de deux.

    • @julienbiss
      … Pourquoi exactement doit-on interdire les saucissons et autres denrées si c’est pour consommation personnelle ? Quelle est la logique ? …

      Madame Lortie n’est pas la seule à chercher la logique, je la cherche moi aussi.

      Si des gens arrivent de l’extérieur du pays avec un morceau de fromage ou de saucisson d’âne, libre à eux. Est-ce que Santé Canada va venir surveiller ce que je mange ou ne mange pas chaque jour chez moi pour être certain que je mange des aliments sain. La société dans son ensemble mange de plus en plus mal comme en fait foi le nombre de gens en surplus de poids et maintenant, on s’inquiète de quelques personnes qui rapportent un morceau de fromage et le mange à la maison. En effet, quelle est la logique?

    • @rogiroux

      J’ai travaillé dans un centre d’appel qui déservait tout l’est du Canada et des États-Unis. Les appels provenaient principalement de l’Ontario. Je peux garantir que les clients les plus impolis et irrespectueux, et de loin, étaient des québécois francophones. Dure réalité pour le québécois francophone que je suis.

    • 99% du travail des douaniers sert avant tout à collecter des taxes et protéger les politiques protectionnistes du gouvernement (limite des achats à l’étranger et sur le vin par exemple).

      C’est très irritant mais ce n’est pas à eu qu’il faut se plaindre, c’est au gouvernement.

    • “Vous saviez parfaitement que vous risquiez de vous faire poser des questions et/ou de passer à la fouille.”

      Drôle de coïncidence, je lisait Howard Zinn “Désobéissance civile et démocratie” dans le RER ce matin et il expliquait comment on en venait à définir la normalité en fonction de ce qu’on nous dit qu’elle devrait être. La réponse de cet employé en est le meilleur exemple, on obéit sans remettre en question le bien fondé.

    • Vous écrivez avec autorité, madame la journaliste: «Pourquoi exactement doit-on interdire les saucissons et autres denrées si c’est pour consommation personnelle ? Quelle est la logique ? Je le répète, pour consommation per-son-nelle.». Je ne crois pas, madame, que vous consommiez «per-son-nelle-ment» les papiers, filets, plastiques, bocaux ou boîtes de métal servant à emballer les aliments. Vous auriez consulté un agent de l’ACIA (Agence Canadienne d’Inspection des Aliments) et auriez appris que les bactéries se développent très bien dans les bacs de récupération ainsi que dans les poubelles et lieux d’enfouissement.

    • @ flo-rence La prochaine fois que vous irez en visite chez des amis, vous pourriez vous faciliter la vie en ramenant au moins une facture d’essence… ou d’un lunch.
      Mais ceci dit, je le répète, les douaniers canadiens sont avant tout des collecteurs de taxes. Je ne suis pas le seul à le dire, une commission parlementaire en est venue à la même conclusion en 2004/05 (je crois).
      Un exemple, je ramène des USA un safran (un gouvernail!) cassé en deux. Un morceau impossible a cacher, il fait dans les 8′ de long par 2′ de large. La douanière (malheureusement souvent les plus accroc au règlement!) veut me collecter une taxe. Je lui explique, au moins 5 fois, que le dit morceau est CASSÉ, que je le ramène au Canada pour donner une JOB à un artisan local pour en faire une copie, donc la raison pourquoi je ramène les morceaux qui n’ont aucune valeur marchande. Elle en démord pas. J’exige de voir son patron qui me laisse en passer sans problème en 2 minutes après avoir passé au moins 1 heure frustrante et ridicule avec la douanière qui “a sûrement eu des cours”.
      Ce n’est pas fini! Une fois la pièce copiée, je la ramène aux USA. Au douane USA, le douanier me demande si j’ai quelque chose à déclarer… le morceau dépasse d’un bon 3′ du coffre de la voiture! Difficile de passer outre. Je répond non et j’explique. 5 secondes plus tard je passe.
      C’est SA, la différence entre un douanier US, qui cherche des “Aliens” et un douanier canadien qui ne pense qu’au taxe. Des histoires, comme celle la, j’en ai des dizaines et toujours elle finisse par une simple question de taxes.

    • Bien d’accord avec vos commentaires sur nos services d’immigrations et douaniers.

      À l’aéroport International de Mexico le voyageur pèse sur un bouton et si la lumière qui s’allume est verte alors le voyageur peut sortir sans passer par les douanes si elle est rouge il va voir le douanier.

      On intercepte un échantillon statistique et c’est tout.

      De toute façon les quotas sont ridiculement bas. Faire entrer un conteneur de bouteilles de vin je comprendrais mais seulement 2 bouteilles par adulte !!! De toute façon on n’a droit qu’a une valise par adulte désormais !!! Combien de centaine de bouteilles on peut mettre dans une seule valise pensez-vous?

      Suffisamment pour mettre la SAQ en faillite?

      À Paris au Terminal 3 je n’ai jamais passé aux douanes.

      À Dorval? Misère….

      - Où habitiez-vous en France?
      - à Paris Madame.
      - Où à Paris?

      Est-ce que ça vous regarde de savoir l’endroit où j’habitais à Paris?

      Et ce ton… ce ton. Les questions pièges qui me font sentir que je suis coupable à l’avance de quelque chose.

      Pas tous cependant, le douanier dans le kiosque à côté semblait poli, aimable et les passagers passaient rapidement. 2 fois plus vite que ceux du kiosque où moi j’étais.

      Moi je suis tombé sur une zélé, pointilleuse et désagréable. Elle semblait faire un vrai power trip.

      J’ai remarqué également qu’a Miami à l’immigration il y a des kiosques pour les “US Citizen Only”, en France des kiosques pour les “Citoyens de la Communauté Européenne seulement”. Idem à Mexico.

      Ici à Montréal les Canadiens doivent se mettre en ligne avec les touristes et attendre comme tout le monde.

      Pourquoi?

    • @abinbatince
      90 lois, Beaucoup de gens ont plus de 90 lois à connaître. Si vous avez une petite entreprises c’est bien plus que ça. Et si vous vous tromper c’est votre argent que vous perdez. Vous ? Quelle sont les conséquences sur votre porte monnaie ? La loi de l’assurance emploie est pas facile non plus. Pour les comptables c’est l’enfer et ça change tout le temps. Pour les agriculteurs aussi c’est pas si simple. La régie du logement c’est plus simple mais si vous vous tromper vous payez longtemps. On continue ?

      Voilà pourquoi je vous suggérais de changer d’emploi. Même si la fonction publique fédérale vous offre bien des avantages, je vous suggère quelque chose ou vous n’auriez pas trop de contacts avec les québécois et surtout ou vous ne pourrez pas les dénigrer.

      Et si vous ne comprenez le lien entre “rapport de force” et “gentillesse obligé” vous n’êtes vraiment pas à votre place.

    • Je n’ai pu évité la fouille que 2 fois en 25 ans de voyage à l’étranger. Minimum de 2 voyages/année. J’ai sûrement le look fraudeur. Je ne ramène rarement de l’alcool, je ne fume pas, je ne porte pas de bijoux. Ils m’ont seulement saisi mes 2 saucissons corses que j’avais déclaré. Le douanier les a éventré devant moi, mais il a eu la gentilesse de me laisser les humer une derriêre fois .

    • @pbrasseur
      Vous avez sans doute raison. Le travail des douaniers est plus de nature protectionniste qu’autre chose. Le nombre de fois où prennent en flagrant délit quelqu’un qui veut passer d’importantes quantité de drogue doit sans doute se compter sur les doigts d’une main dans une année.

      Si tu limites sérieusement les quantités de biens qu’un individu peut acheter aux States, tu protèges ton marché intérieur. On protège donc artificiellement notre marché en le fermant à la concurrence et comme conséquence, toutes sortes de choses nous coûtent bien plus chères que de l’autre côté de la frontière. Certains doivent vraiment regretter la presque parité de notre dollar avec le dollar US et doivent espérer le retour du dollar dans la fourchette 65-70 cents contre le billet vert :-).

    • @m-a.rivard
      Autrement dit, certains aimeraient bien qu’on se comporte en parfait ‘mouton’. C’est une intéressante conception de la démocratie.

    • “Pourquoi exactement doit-on interdire les saucissons et autres denrées si c’est pour consommation personnelle ? Quelle est la logique ?”

      Faites un peu de recherche journalistique et vous allez le savoir. C’est pour éviter la propagation de maladies (sûrement aussi pour protéger le marché intérieur mais ça…). La même raison pour laquelle il faut éviter de transporter du bois de feu d’un endroit à l’autre ou qu’il faut nettoyer son bateau en changeant de lacs.

      Voici un exemple:
      http://www.mrnfp.gouv.qc.ca/forets/fimaq/insectes/fimaq-insectes-maladies-hollandaise.jsp

      En passant, vous voulez un exemple plus farfelu? Si vous achetez des fruits de la Californie ici au Québec et que vous tentez d’entrer aux États-Unis avec ils vont vous les faire jeter… eh oui. Voyez, pas seulement les douaniers canadiens – en fait la plupart des pays civilisés veillent à faire respecter la loi.

      En passant, combien de fois vous vous êtes faites fouillées en passant la douane (moyenne)? Une ou deux sur 10, 20?

      C’est quand même moins pire que des militaires armés de AK-47 qui vous fixent du regard comme j’ai pu l’expérimenter dans certaines régions du monde et qu’on se demande si on va pas finir dans une salle d’interrogation à vivre je ne sais trop quoi.

      Les gens pensent que de passer une frontière est un droit – ce ne l’est pas. Revenir au pays est un droit mais le gouvernement à tous les droits de vérifier que vous n’enfreniez pas les lois du pays lors de votre retour.

      Prenez votre mal en patience. Comme je l’ai dit plutôt, on vous a fait perdre un peu de temps parce que vous vouliez ramener du vin; certaines personnes se font tuer en tentant de franchir des frontières pour échapper à des régimes de terreur ou pour retrouver un peu de liberté.

      Relativisons, SVP.

    • abinbatince: Si tous les douaniers ont le même niveau de réflexion que vous, on vient de trouver une partie de ce qui ne va pas aux douanes canadiennes. Assez pathétique merci.

    • Ce qui ne me plait pas des douanes c’est qu’on doit payer un 18% (oui 18% en plus des frais ajoutés et des taxes), sur des produits INDISPONIBLES au Canada, qu’on fait importer justement parce qu’ils ne sont pas trouvable chez ns –’
      Plus ton paquet coûte chère, plus tu as de chance de payé! (desfois on passe ”go”)
      j’ai même vue une amie qui s’était faite importer des chaussures spéciales (non trouvable ici) et qui c’est faite questionner sur le prix des chaussures supposément pas assez chères (entre 30$-40$ la paire) !!! (je paye mes chaussures ce prix la dans un petit magasin près de chez moi :P et qui sont importées probablement du même * pays)
      Mais en bas de 50$ ont a moins de chance d’avoir de douane, pour notre part moi et mes amis on joint nos commandes pour pouvoir diviser les douanes à plusieurs

    • Incroyable à quel point vous êtes naïve…

      Ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas la raison du règlement que celui-ci n’est pas justifié. Savez-vous qu’il est interdit de transporter du bois de chauffage à la frontière? Stupide croyez-vous? En fait, le bois peut être malade et ainsi accélérer la propagation de maladies/parasites en Amérique du Nord.
      La majorité des règlements ont un fondement et ne sont pas futiles.

      De plus, entrer au pays en dépassant le quota d’alcool, de façon volontaire et de le déclarer n’est pas très brillant. Les douaniers ont toutes les raisons de vous suspecter par la suite, vous avez déjà enfrein un règlement, alors pourquoi pas un autre?

      L’important aux douanes, ce n’est pas d’ÊTRE, mais de PARAÎTRE honnête. héhé!

    • @dormammu

      Pour eBay, ce que je parle ce sont des droits de douanes qui seraient à payer ou même des taxes au Canada que le commerce se fasse avec des Américains ou dans d’autres pays…

      Parfois toutes les règles sont suivies et la différence de prix peut en valoir pareil la peine. Mais les règles que la Loi dit ne sont pas souvent suivies et la loi peut être trop sévère alors les gens font des fausses déclarations et déclarent comme ”Cadeau” et aussi vont diminuer la valeur de l’objet pour éviter justement les droits de douane.

      Est-ce que je blâme les gens de ne pas suivre la Loi ? En partie oui, mais je blâme surtout ceux qui font les lois mal adaptées à l’usage. Une bien faite devrait être en théorie pas trop difficilement applicable. Elle devrait être très largement respectée et les délinquants punis.

      Mais quand c’est la très grande majorité des gens qui trichent un peu et d’autres beaucoup, c’est que la loi est mal conçue et mal appliquée.

    • Je ne suis qu’un petit consommateur alors sur eBay cela me dérange pas, j’ai pas d’achats vraiment à faire. Je peux m’en passer.

      Ce que j’ai remarqué, c’est que je veux suivre la loi mais que c’est plus compliqué qu’autre chose.

      Pour le passage aux douanes ? Il me semble mais cela fait longtemps en voiture avec mes parents qu’on a déjà été inspecté et même sans avoir rien acheté et rien déclaré… C’était juste plus long… Moi j’étais enfant…

      Tu es chanceux ou pas… En plus des douanes avec la voiture, mon père avait eu d’autres mésaventures, une autre fois…

      C’est le pouvoir discrétionnaire du douanier de vous fouiller ou non. Et on se faisait fouiller même avec rien à déclarer parfois alors… Vos lecteurs se trompent…

      Et cela fait juste des histoires de vacances à raconter…

      Les fonctionnaires sont tâtillons ? Cela arrive mais vous prenez cela avec le sourire et les aider dans leur travail et au contraire cela va mieux se passer… Pas juste les douaniers.

      C’est mon expérience à moi.

      Puis oui cela m’énerve moi des lois ou règlements multiples mais peu appliqués… Pourquoi en faire autant ? Pour des raisons politiques ?

      Monter les montants d’exemption ? Oui, probablement.

    • La personne qui vous a écrit l’a fait à titre personnel ou bien pendant ses heures de travail ?

      Non la personne a beau être employée par l’Agence des services frontaliers quand elle s’exprime et écrit aux journalistes c’est à titre personnel. C’est comme un flic quand il n’est pas en service, il redevient un citoyen ordinaire…

      Il n’a pas plus de pouvoir qu’un autre.

      Et juste pour taquiner si cette personne là vous a écrit pendant ses heures de travail elle n’est PAS CONFORME. C’est pas le lieu pour et si elle l’a fait de chez elle ? Elle n’est pas en fonction et s’exprime mais parle peut-être un peu trop…

    • C’est pas aux douanes que la personne vous a poser la question alors ON S’EN FOUT…

      Le douanier fumerait du pot à la maison et si personne le sait c’est pas de nos affaires… Et si elle un peu à tendance réactionnaire aussi… Cela ce sont ses opinions privées et politiques.

    • Autre question: pourquoi les douanes devraient-ils être automatiquement une partie de plaisir?

    • “La Respublik du Canuckistan … Da .. Da .. Belle Demokratie … Da … Douanier indiquer que pas boire alcool, mauvais … Visionner vidéo propagande Parti sur méchant alcool, méchant sexe, méchant drogue …

      Vous pas drogue, non ? Marijuana médicale, méchant… Libéral … méchant. Contre parti unique … da”

      1984, c’est AUJOURD’HUI !

    • Il y a bien d’autres aberations aux Douanes. Je voyage souvent seule avec ma fille. Tout parent monoparental ou pas voyageant seul avec son ou ses enfants doit avoir en sa possession une lettre d’autorisation au voyage signé par l’autre parent.
      Je ne comprends toujours pas pourquoi je dois présenter cette lettre au retour et non au départ. Je reviens à la maison. Je n’ai pas l’intention d’enlever mon enfant. Aucun Douanier n’a pu m’expliquer la raison.
      Tous les pays n’ont pas signé cette entente d’aide concernant les enlèvement. Pouquoi Douane Canada questionne ces résidents au retour et non pas seulement ces visiteurs ou pourquoi pas au départ pour ces résidents ou visiteurs?

    • @dormammu

      Ce que tu dis est tellement vrai.

      Il y a quelques années, j’avais acheté la trame sonore de Mulholland Drive aux É-U. Le taux de change était entre 0.85$ – 0.90$ si je me rappelle bien. Avec les frais de transport et la conversion, l’album m’avait coûté 25$ environs. Dans un magasin de musique au Québec, il le vendait 35$. Une économie de 10$.

      L’an passé, j’ai calculé le coût des coffrets des saisons 1 à 10 des Simpson. Si je les achetais aux É-U, je sauvais à peu près 300$. Sans compter que j’achète mes DVDs en Floride. Les prix y sont tellement meilleurs qu’au Québec. Et j’ai les trames sonores en français.

    • Question:

      Si j’achète une orange qui vient de la Floride ici chez Metro et que j’essaie d’aller au Vermont avec, est-ce que c’est vrai qu’il va y avoir un Tsunami sur le Maine?

    • Je me souviens de ce film allemand
      http://fr.wikipedia.org/wiki/L’Expérience
      qui explique plusieurs cas d’abus de pouvoir de nos chers douaniers canadiens.
      Donner un uniforme et un statut d’autorité à quelqu’un sans l’encadrer convenablement résulte le plus souvent en des cas de dérapage.

    • Bravo Mme Lortie, juste par le nombre de reactions, on voit bien qu’il y a un probleme, trop de journaliste se complaise dans les nouvelles faciles sans vouloir lancer un debat de societe!

      Et oui le prochain devrait etre l’immigration, mais prenez une partie du sujet a la fois sinon ca va vite deborder!

    • C’est quand même bizarre qu’en France, on bouffe des fromages au lait cru sans tomber malade mais ici, c’est la contamination garantie!!! Un saucisson qui est comestible en France doit bien l’être ici itou, me semble, à moins de souffrir de la chaleur.
      Un fort pourcentage des politiciens sont des avocats, qui inventent des lois pour se rendre indispensables. Z’ont bien réussi. Le bon sens est une espèce en voie de disparition au Canada.

    • Quiconque déclare ses biens, surtout si ils dépassent la limite, ne devraient pas se faire fouiller pour cette raison. La personne tente d’être honnête, il ne faut pas inciter les gens à mentir! Il faudrait réellement revoir les procédures pour le retour au pays des résidents canadiens.

      Personellement, à part au moment de la fouille où les douaniers se donnent des airs bête et sont généralement désagréable, les douaniers sont courtois. Qu’en est-il de “innocent jusqu’à preuve du contraire”? Ici, ce n’est vraiment pas le cas. Mais est-ce vraiment leur faute? Je crois sincèrement qu’ils ne font qu’appliquer les méthodes à la lettre. Ce qui me choque, c’est les fouilles abusives.

      Mon copain est un jeune homme d’affaire. Il possède sa propre compagnie, est directeur créatif et à un look cool et original. Eh bien vous pouvez pas savoir à quel point ça lui cause des ennuis. À Dorval, c’est la fouille 3 fois sur 4. Ailleurs dans d’autres pays, c’est aussi relativement fréquent, mais moins pire tout de même. Je commence à me dissocier de lui complètement maintenant à l’aéroport, car sinon je me fait fouiller aussi. La dernière fois, à notre retour d’un voyage au Mexique, on a déclaré chacun une bouteille, et on s’est fait fouiller comme des criminels pour AUCUNE raison. On a été les 2 seuls du vol à se faire fouiller. Pendant ce temps-là en arrière de moi dans la file y’a un yo et son bling bling sur son cell en train de gueuler “I’m gonna fucking kill him!”, mais lui, nooooon, il se fait pas fouiller….

      Il me semble que dans leurs ordinateurs, ils devraient bien voir qu’après 10 fouilles infructueuse, mon chum ne fait rien de mal. Ça sert à quoi de s’acharner? J’essaie de le convaincre de porter plainte pour discrimination (même si il est québécois), mais il ne veut pas investir temps et énergie dans cette histoire. Et le pire, c’est qu’il pourrait être sur la liste noire américaine juste parce qu’il est allé à Dubai et Montenegro pour le travail! Au moins avec son tout nouveau passeport il n’a plus à se faire demander pourquoi toute ces étampes dans d’autres langues… “Oh my God, une étampe arabe! Y doit être un terroriste!” *eyeroll*

    • @abinbatince qu’est-ce que vous esperez trouver qds vous fouillez quelqu’un? pourquoi poser des questions avant de fouillez?,fouillez et si vous trouver de quoi, poser vos questions..c’est quoi votre succes lors de fouilles, 3-4 pour cent? je me suis deja fait saisir un sac de chips alors que je revenais de Hong-Kong,est ce que j’ai une tache ds mon dossier pour ça??? en tout cas,faut croire qu’un terroriste a plus de chance de passé les douanes qu’un saucisson…

    • drole de timing…
      http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/les-patrouilleurs/201007/28/01-4302016-les-douaniers-saisissent-cocaine-et-drogue-du-viol-a-laeroport.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

    • Si on oubli le zèle de certains douaniers qui veulent passer leurs carrières (lire égos) avant le travail pour lequel ils sont payés reste, à mon avis, le dissuasif.

      Malgré quelques taxes pour vos bouteilles c’est relativement peu pour payer des douaniers supplémentaires. Mieux vaut en payer un pour fouiller que deux ou trois pour remplir les formulaires de taxes.

      Si vous passiez avec vos surplus et que vous receviez un beau sourire en réponse, tout le monde le ferait et imaginez la paperasse car nos limites sont ridiculement bas.

      Le dissuasif comme à la petite école, tu fais pas bien… montre tes doigts et on sort la règle.

      Félicitation Mme Lortie pour vos chroniques

    • D’accord avec vous, Dorval est de loin le pire endroit au monde ou il m’a ete donne de passer aux douanes….

    • http://www.radio-canada.ca/emissions/l_epicerie/2009-2010/Reportage.asp?idDoc=114578
      MME LORTIE ECOUTEZ CA! ET LES AUTRES AUSSI! Emission l’epicerie du 7 Juillet!!
      VOS REPORTAGES sur les douanes et les douaniersCanadiens sont injustifiés, c’est de la DESINFORMATION! Je vous invite a communiquer avec les responsables des douanes a l’aéroport …Aller donc travailler avec eux une journée! LA…vous allez peut etre comprendre!
      J’espere que vous aurai l’humilité de vous excuser! Merci Sylvie

    • Voici un peu d’information sur le passage de nourriture aux douanes vers les USA, ça serait bien justifié que de soit la même chose pour le Canada
      http://www.radio-canada.ca/emissions/l_epicerie/2009-2010/Reportage.asp?idDoc=114578
      et voici l’endroit ou vous trouverez toutes les informations pertinentes et les liens
      ALENA, AFSC, OMC, l’ACIA et la CITES
      http://www.cbsa-asfc.gc.ca/publications/pub/bsf5056-fra.html
      Et maintenant pour l’humeur du douanier, marchez un mille dans ses souliers
      Est-ce que vous allez nous faire un reportage sur la serveuse du resto du coin parce qu’elle n’a pas le sourire après 30 clients qui la traite comme un connasse ou bien la caissière de l’épicerie parce qu’elle n’a pas de sourire (mauvaise journée) et qu’elle a oublié un rabais “conspiration contre vous”. Ils ne sont pas tous comme ça!
      Peut-être que le jour où vous avez écrit ces articles vous n’étiez pas de bonne humeur non plus.
      Il y a trop d’émotion de votre part et pas assez d’objectivité.

    • je dois traverser les douanes à Lacolle de plusieurs fois par mois. Et oui il y a quelques individus que j’ai pu remarqué qu’ils étaient assez ZELÉ mais la sur 10 c’est 1 alors pourquoi tout ce tapage!!!! j’achète, je fais livrer a champlain, je traverse les lignes je paye les taxes pour les produits fabriqués dans l’alena et pour le reste comme la dernière foi je paye la douane pour le produit fabrique en allemagne!!! Il y a tant de chose à regarder en tant que journaliste!!! êtes-vous en panne d’inspiration???? j’ai beaucoup de sujets pour vous!!! non mais ….

    • @dormammu: Exact, c’est Machiavel qui serait content.

    • Moi j’ai eu aussi une phase de défoulement, mais envers les agents de sécurité (sic) qui se prennent pour des policiers. J’en ai renvoyé quelques uns faire un révision de l’étendue de leur pouvoir. Très restreint en fait…

    • @sylvieashby , fredcollin

      Je ne peux pas parler pour tout le monde, mais les gens ici semblent surtout viser les douanes à l’AÉROPORT DORVAL, pas Lacolle, ni aucun autre passage frontalier du genre. Personellement, je n’ai jamais eu de problème en voiture. Les méthodes extrêmes sont surtout à YUL. Comme je disais plus tôt, mon copain se fait presque systématiquement arrêté à Dorval, mais rien n’est jamais arrivé en voiture.

      La désinformation, il n’y en a pas. Les gens qui se plaignent ici on VÉCU des expériences désagréables souvent pour aucune raison, sinon que d’être honnête et déclarer tout matériel qu’ils passe à leur retour. On parle pas ici de bananes et d’oranges dans le cooler en allant faire du camping à Wild Woods! On parle de revenir en AVION d’un autre pays, et ce faire traiter comme des criminels parce qu’on à DÉCLARÉ une bouteille de vin de trop!

      Encore une fois, je ne vise pas les douaniers spécifiquement, mais plutôt leurs méthodes imposées. Quand on passe dans d’autres pays loin d’être aussi extrême… (Je me suis déjà fait fouiller à Cancun, et croyez-moi, y’a pas une seule question, le gars il regarde sommairement entre les vêtements et les cotés de la valise, il ne sort RIEN ni ne déplace rien, remballe le tout après 1 minute et voilà! Déjà fini!)

    • Je ne comprends pas cette acharnement qui est faite par rapport à la douane.

      Je me dis que si l’expérience est si terrible, pourquoi le nombre de gens qui franchissent la frontière augmente d’année en année? Il me semble que si l’expérience était si pénible que cela, les gens chercheraient à aller ailleurs dans le pays plutôt qu’aux États-Unis. De plus, personne n’oblige ces gens là d’acheter aux USA.

      En ce qui concerne l’achat de marchandises, vous avez tout a fait raison, vous avez le droit d’acheter ce que vous voulez, cependant il faut s’attendre à payer des droits (si le produit est fait a l’extérieur des USA, Canada ou Mexique) ainsi que les taxes de ventes. Je crois que le paiement de droits (qui est basé sur un tarif international) est nécessaire, puisqu’il permet de préserver des emplois au Canada (via les subventions attribuées par le gouvernement, le domaine du textile en est un bon exemple). Puisqu’une personne sans emploi, n’a pas les moyens d’aller acheter aux USA. Je crois que les gens, dans ce cas-ci, pensent seulement à leurs intérêts et non aux répercussions que cela pourrait avoir si tout le monde commençait à acheter aux USA seulement.

      En ce qui concerne la nourriture, la décision provient de l’ACIA et je suis certaines que la décision de refuser certains aliments n’est pas prise à la légère. Dans la plupart des cas, ils font cela afin de protéger nos producteurs local ou encore les productions locales. Je sais, par exemple, que les pommes de terres ne rentre pas au Canada. Le terre ou le sac dans lequel sont les pommes de terres peuvent contenir ds insectes et par la suite contaminer nos propres champs et ruiner nos récoltes au pays.

      En terminant, je crois qu’on exagère un peu trop. Si l’expérience de la douane est si pénible, pouvez-vous me dire pourquoi autant à l’allée qu’au retour j’ai rencontrer du trafic à la frontière? Monsieur et madame tout le monde à le droit d’aller où ils veulent dans le monde, mais ils doivent comprendre une chose, c’est une frontière qu’ils traversent et non un poste de péage. Les douaniers doivent faire leur travail comme tout le monde qui a un métier a exercer. Si les gens ne comprennent pas cela, ils ne sont pas apte à voyager…

    • Merci Marie… *elisef…j’ai mis le lien de l’émission l’épicerie pour faire comprendre indirectement qu’il y a une raison pour refuser le saucisson francais car c’est de cela que Mme Lortie parle. Que ce soit aux douanes…terrestres ou a l’aéroport, les lois sont les memes! Je voyage aussi et avez vous déja traversé les douanes Egyptiennes par exemple??Tu ne dis rien ca je vous assure! Je m’excuse tu voyages,tu respectes les lois du pays.Tu reviens, tu dois respecter les lois de ton propre pays..c’est simple et facile!Les douaniers ne sont pas des réceptionniste pour tourisme Canada…c’est un emploi de controle alors excusez les de ne pas avoir un beau sourire!Cela dit, chacun qui juge devrait passer une journée, comme douanier a l’aéroport votre avis changerait, faites moi confiance!

    • Alors madame Lortie ? Armée ou pas armée, la douanière ???
      Si vous êtes aussi “précise” sur vos déclarations de douane que dans vos articles, la fouille s’impose d’elle même, en effet …
      De toutes façons, quelque soit le pays, les locaux exècrent leurs fonctionnaires. Et plus encore ceux en charge de l’application des lois. Ici, on dit que les douaniers européens sont formidables. En Europe, on louange les douaniers canadiens. Ce débat est complètement stérile. Surtout au lu des commentaires qui reflètent seulement des expériences personnelles et non une déviance généralisée des services frontaliers canadien.

    • @chuck lapute: “De plus, entrer au pays en dépassant le quota d’alcool, de façon volontaire et de le déclarer n’est pas très brillant”
      Pourquoi? Vous semblez oublier que la plupart des intervenants critique la façon que le douanier réagit quant on fait une déclaration en bonne et du forme. Il n’y a pas de cachette! Qu’est qui n’est pas brillant? Vous ne saviez pas que vous avez le droit de dépasser la limite permise… à la condition de le déclarer et évidemment de payer les droits d’entrée. Ce qui est anormale, c’est l’attitude du douanier qui change quant on fait une déclaration… on a pourtant rien volé!
      Marie27, vous n’êtes pas au courant que l’Alena, le marché commun etc, ont été créé pour, entre autres, libéraliser le commerce et abolir le protectionnisme. Les douanes ici, font le contraire, elles sont surtout le travail de collecte de taxes, pour le compte entre autres de monopole d’état comme la SAQ, mais ceci est un autre sujet. Alors quant vous dites que c’est pour protéger des emplois…
      Quant à dire et laisser sous entendre, que les gens devraient moins voyager si il n’aime pas le passage des douanes, vous oubliez justement un point. Quant on entre aux USA, les douaniers Américains se préoccupe plus à savoir si vous avez le droit de traverser la frontière et non la quantité de bébèles que votre sac à dos peut contenir. C’est la différence entre un collecteur de taxes et un “vrai douanier”.
      Un autre exemple: J’entre aux USA, pas de douanes à l’horizon. Je téléphone au douane. On me donne l’adresse ou me rendre, je répond que je n’ai pas de moyen de transport et que je ne sais pas combien de temps que je mettrai pour me rendre au poste. Il m’ont envoyé un douanier en voiture, qui m’a amené au poste et ramené a l’endroit d’entrée, et ce sans sarcasme, sans remontrance. Plus! Il fallait que je paie pour des documents et je n’avais pas assez d’argent… la douanière a payé de sa poche la différence!
      @ Paceo: “en Europe, on louange les douaniers canadiens” Mais, c’est justement ce qui ce dit ici. Les douaniers canadiens sont très ouvert à la visite… mais quand les locaux rentrent à la maison (surtout par Dorval, ce qui est pas nouveau, il fut un temps qu’il était connu qu’il était préférable d’arriver par Mirabel…) ils sont les bienvenus, jusqu’au moment ou ils ont le malheur de dire la vérité. Je rapporte xxx au dessus de la limite. En plus de collecter les taxes (ce qui est OK) faut il aussi les punir?
      C’est vraiment rare que je suis d’accord avec Mme Lortie, mais une fois n’est pas coutume. Quant à l’histoire de “gun”, oui, je sais qu’a Dorval, ils ne sont pas armés. Mais moi aussi il m’est arrivé d’en voir. Peut être un transfert temporaire pour remplacement de vacance ou maladie?

    • Je suis entièrement d’accord avec M.C. Lortie….!
      C’est qu’il y a un problème de ‘job’ et de ‘médecin’ au pays, ce qui cause ce type de questions envahissantes et des gens qui sont au travail sans le vouloir. J’ai vécu le même phénomène dans une autre cie (Vidéotron) où on embêtait le client pour rien. Un exemple, les appels de téléphone harcelant: au lieu d’aider le client, on lui donnait la mauvaise information et on cherchait à obtenir des infos privées au lieu de lui donner l’heure juste. J’ai même des doutes sur l’honnêteté de l’entreprise depuis.
      Charles D’Amboise

    • Depuis longtemps déjà la douane canadienne à été domestiquée par nos élus afin de servir ses intérêts pécunniers. En effet la douane canadienne est un animal prolifique, en une seule journée la femelle douane peut produire plusieurs taxes et quelques impôts très utile à ses élus. De plus tous ces petits proviennent toujours de la nourriture volée aux voisins. Jamais on à vu une douane quémander auprès de son maître. Trop timide, elle préfère profiter de la faiblesse et de la méconnaissance des étrangers et des innocents pour se nourrir.

      Chaque voisin qui passe à proximité de votre douane avec les bras chargés doit lui faire une offrande, dans le cas contraire votre fidèle douane se révèle agressive et ne lâche pas le passant.

      Par contre si vous passez à côté d’une douane en ayant caché votre butin, pas de problème, la douane vous fera la fête et s’en ira gentiment embêter les honnêtes gens qui ne se comportent pas comme des voleurs.

      Il faut préciser que la douane est myope, donc pour cacher vos biens, un simple carré de tissus pour cacher un montagne de victuailles est amplement suffisant. La douane n’étant pas un animal très intelligent il ne sert à rien de lui parler longuement ou de lui raconter des bobards pour pouvoir éviter le racket. Le plus simple est de passer tout droit, mais pas trop vite non plus car c’est toujours suspect….

      Et pourquoi la douane empoche-t’elle tant d’argent? Mais voyons, afin que nos élus puissent la dépenser et gaspiller en ne savoir plus quoi en faire ! Que penser du ministre Blackburn qui a été embêté l’été dernier par un douanier lorsqu’il voulait ramener au pays plusiseurs bouteilles de bons vins ! Il a fait une sortie et une colère qui a été captée par les caméras de Radio-Canada ! ( ministre du Revenue Canada et de nos bonnes douanes)

      Et pendant que la douane embête les honnêtes citoyens, les vrais criminels, les terroristes, les vrais trafiquants …. eux …. réussissent à passer et à déjouer le système … sans être embêter !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité