Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 29 avril 2010 | Mise en ligne à 9h08 | Commenter Commentaires (24)

    Agriculture urbaine au menu

    Capture d’écran 2010-04-29 à 09.04.46
    photo Presse Canadienne

    Mercredi et mardi, c’était le Sommet Biodiversité à Montréal, organisé par le Conseil régional de l’environnement de Montréal.

    Toutes sortes d’experts de partout, incluant d’ici et de Québec, sont venus y parler de moyens et d’expériences pour verdir les villes (et les bleuir, car on y a parlé aussi d’eau, notamment du magnifique projet piloté par l’ancien maire Jean-Paul L’Allier pour assainir la rivière Saint-Charles à Québec). Le maire Tremblay y a signé un engagement collectif pro-verdissement, qui inclut un engagement en faveur de l’agriculture urbaine. Yé !

    Les reportages de mon collègue Mathieu Perreault ici et ici.

    Celui de The Gazette.

    Ma chronique.


    • Ce serait tellement agraéable de verdir la ville pour vrai. Malheureusement, ça va se faire tellement lentement et avec tellement de réticence de la part de ceux qui préfèrent l’asphalte que je ne vais jamais voir ça parce que je vais avoir sacré mon temps bien avant.

    • sacré mon camp

    • Cocotte qui se fait des teintures maintenant? Ça alors!

    • Excellente nouvelle !

      Je ne sais pas pour Montréal, mais à Québec les citadins adhèrent très vite à ce genre de projet. Même si ça leur coûte quelques sous. Faut voir la frénésie printanière dans le “rayon” herbes aromatiques des centres jardin.

      Ciboulette sur les balcons, mangeoires à oiseaux, anciens stationnements bétonnés devenus potagers. Un sac de terre, quelques graines (parfois les locataires d’un “bloc” se cotisent) et un peu d’huile de coude font toute la différence.

      Pour ce qui est du parc linéaire de la Saint-Charles, c’est une totale réussite. Bravo en effet à notre ancien maire Lallier.

      Très sympathique article madame Lortie. J’ai déjà “trippé” sur celui des cordes à linge.

    • Des étals de fruits et de légumes dans le métro seraient peut-être intéressants. Mais pas sûr que les gens pourraient apprécier des poules dans les autobus tout comme aux Indes ou en Afrique. Certainement pas des vaches sacrées en tout cas.
      Nuances s.v.p…

    • très interessante votre chronique. de plus en plus les gens du voisinage font pousser des légumes. j’obtient de très bon résultats sur ma terasse.

    • Considérant le désintéressement de la population en général et le mépris généralisé des politiciens et des gens d’affaires pour le territoire agricole qu’on saccage depuis des années malgré une loi sensée le protéger, l’agriculture urbaine sera devenue d’ici peu de temps une obligation pour assurer notre sécurité alimentaire.

    • @ carbone-14

      Personne n’a jamais parlé de poules dans les autobus.
      Hors sujet.

    • davidsonstreet

      29 avril 2010
      09h25

      sacré mon camp

      _________

      Pouvez-vous développer votre pensée !

    • dejavu

      29 avril 2010
      14h34

      Considérant le désintéressement de la population en général et le mépris généralisé des politiciens et des gens d’affaires pour le territoire agricole qu’on saccage depuis des années malgré une loi sensée le protéger, l’agriculture urbaine sera devenue d’ici peu de temps une obligation pour assurer notre sécurité alimentaire.

      _______

      Faut peut-être nuancer un peu. Ma sécurité alimentaire est plus que raisonnable si je me compare à L’Afrique qui souffre de faim chronique. Je crois que ma crème de carottes (carottes achetées chez IGA) feraient l’affaire de bien des petits Somaliens ce soir.

      Mais cela n’empêche pas le goût et le plaisir de faire pousser soi-même ses légumes sur son balcon.

    • Ma cultûre maraîchère se limite à une invasion de pucerons sur mon balcon et c’est la raison pour laquelle j’y suis demeuré un peu zen depuis. Tant mieux pour ceux qui ont le pouce vert, même si ma conversion aux granolas reste très improbable en résumé… Santé aux pois de senteur si vous aimez… C’est en plein le temps d’en semer…

    • Suggestion d’article pour Madame Lortie.

      http://ca.finance.yahoo.com/personal-finance/article/forbes/1547/the-cleanest-countries-in-the-world

    • Genial! Je veux etre une “femivore”!!!
      http://www.inthesetimes.com/article/5914/femivores_in_the_henhouse/

    • @q.terreux

      J’avais écrit « sacré mon temps » à 9 h 25 au lieu de « sacré mon camp ».

      Je son ge sérioeusement à fuir la ville. J’ai la chance d’avoir une amoureuse dont les parents ont une ferme biologique et qui espèrent ardemment nous voir prendre la relève. J’aime beaucoup Montréal. J’ai investi beaucoup de mon temps dans différents comités, je me suis impliqué en politique, je continue de travailler à faire avancer certains projets (notamment la piétonnisation des promenades Ontario), mais l’indifférence, voire l’hostilité, de la majorité de mes concitoyens est en train d’avoir raison de ma persévérance.

    • @ q.terreux

      votre sécurité alimentaire est plus que raisonnable dites-vous et c’est vrai … pour le moment. Car vous n’êtes pas sans savoir que la population mondiale augmente rapidement: nous serons 9,1 milliards de personnes en 2050 et les agriculteurs devront produire 70% plus de nourriture qu’actuellement. Ce qui risque de compliquer drôlement les choses, c’est que les superficies cultivables dans la majorité des pays disparaissent à un rythme affolant au profit de l’urbanisation. Tôt ou tard, nous subirons tous les conséquences de la non-préservation de notre garde-manger collectif. Votre belle assurance est malheureusement caractéristique de la majorité de la population. Il est pourtant urgent d’agir pour protéger nos sols.

    • Très sympathique idée de verdir les quartier résidentiels, que ce soit avec plus d’arbres, de fleurs, de plantes, etc. Mais Attention! Lorsqu’il s’agit de nourriture destinée à la consommation humaine (herbes, légumes), il ne suffit pas de creuser un trou dans un stationnement, y mettre de la terre noire et d’y planter des graines. Loin de là!

      Il faut faire attention, car en ville, les terrains ont une histoire “chimique” (si j’ose m’exprimer ainsi) à des degrés variables. Le terrain vacant à côté de ton bloc était-il un garage il y a 30 ans? Une usine à charbon il y a 100 ans?

      Le végétal qui pousse tire ses nutriments du sol, mais absorbe aussi une bonne part de produits chimiques s’ils s’y trouvent. Avant toute expérience de jardin communautaire, faites analyser le sol autour et s’il le faut, faites le décontaminer. Et pensez aussi à des sources existentes de pollution et tentez de les éliminer. Par exemples, l’eau de pluie qui coule sur le toit des vieux immeubles du coin se déverse-t-elle assez près de votre jardin pour le contaminer de façon continue?

      Verdir c’est bien, mais assainir c’est mieux.

    • et oui raison de plus pour controler les naissance pourquoi les gens ne se limiterais pas a faire juste 1 enfant au lieu de 5-6 enfant ya aucune politique la dessus!

      Pourquoi attendre d’etre 250 millions au QUébec d’avoir des guerre religieuse et tout ça.

      TOute façon le sujet c’est sur l’agriculture urbaine j’aime beaucoup ça mais jai pas vraiment de soleil qui vient chez moi sauf 1 heure le matin.

      Donc je reste au graine germés.

    • davidsonstreet

      30 avril 2010
      10h35

      ___________

      Je comprends. J’ai quitté Montréal il y a 10 ans pour (un peu) les mêmes raisons que vous. Comme je disais à madame Lortie plus haut. Les citoyens de Québec (ou je demeure maintenant et ou je suis né) adhèrent plus facilement aux projets de revalorisation de leur quartier. (Faut voir comment l’horrible Limoilou à changé depuis 10 ans. C’est devenu un petit bijoux.) J’ai vécu à Montréal (années 80 et 90) et il me semble qu’il était plus facile à cette époque de faire valoir auprès de la population les bénéfices d’un “verdissement” collectif.

      Pour ce qui est de l’état de la situation de Montréal en 2010, je n’en sais rien, je n’y ai pas remis les pieds depuis 8 ans. Mais lorsque je l’ai quitté, c’était avec un grand ouf !

      Toujours un plaisir de vous lire.

    • Si on veut parler d’échangeur circullaire, justement à Shanghai la ou il y a l’exposition universelle, à l’entré du pont au dessus du fleuve Nanpu. Il y a un échangeur circulaire. Est-ce que ça fonctionne bien?

      S’il y a un place ou il y a du monde et de la circulation c’est là!

    • dejavu

      30 avril 2010
      10h49

      @ q.terreux

      votre sécurité alimentaire est plus que raisonnable dites-vous et c’est vrai … pour le moment. Car vous n’êtes pas sans savoir que la population mondiale augmente rapidement: nous serons 9,1 milliards de personnes en 2050 et les agriculteurs devront produire 70% plus de nourriture qu’actuellement. Ce qui risque de compliquer drôlement les choses, c’est que les superficies cultivables dans la majorité des pays disparaissent à un rythme affolant au profit de l’urbanisation. Tôt ou tard, nous subirons tous les conséquences de la non-préservation de notre garde-manger collectif. Votre belle assurance est malheureusement caractéristique de la majorité de la population. Il est pourtant urgent d’agir pour protéger nos sols.

      _________-

      Ma belle assurance dites-vous. Mais ce que j’ai dit prouve bien que je ne suis pas rassuré du tout au contraire. Je crois que la production actuelle mondiale de nourriture serait largement suffisante pour nourrir tout le monde. C’est juste très mal distribué. Et c’est là le vrai scandale.

      Je suis très inquiet des terres agricoles utilisées en masse pour les bio-carburants de la dégradation des terres par les pesticides et l’exploitation outrancière.

      Quand je fréquente les (IGA) de mon petit monde, je suis toujours effaré de la quantité offerte et du gâchis. Avons-nous réellement besoin de tout ça ?

    • @davidsonstreet
      À votre place, mes valises seraient déjà faites.

    • Ils sont tellement hypocrite à Montréal, ils ne permettent même pas le virage à droite sur feu vert (même la nuit !!!) Vive les GES. À bien y penser, cette administration fait tout en son pouvoir pour écouerrer les automobilistes.
      En passant, tous ces organismes écocololos, c’est qui qui payes pour ça ????

    • @dejavu,

      vous vous inquiétez pour rien, nous saurons bien démarrer quelques guerres supplémentaires pour contenir la population mondiale et si ça ne marche pas, nous les laisserons crever de faim avant d’arriver au chiffre de 9,1 milliard de personnes. C’est ce que nous faisons présentement. Les démographes sont trop jovialistes.

    • La prochaine guerre sera celle de l’eau et ce sera adios les petits poulets….

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité