Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 avril 2010 | Mise en ligne à 7h40 | Commenter Commentaires (54)

    Bougez les jeunes (pas sûr comment, par contre)

    Capture d’écran 2010-04-28 à 07.45.14
    photo AP

    Dossier ce matin sur le fait que les jeunes, le tout-petits jeunes, ne bougent pas assez.

    Article de ma collègue Silvia Galipeau ici.

    Ma chronique ici.

    Le document dont on parle ici.

    Mon avis, en gros: oui c’est vrai que les petits ne bougent pas assez. Mais les parents ne sont plus capables de se faire assommer avec ce genre de trucs car les solutions proposées relèvent souvent pas mal plus du sermon que de la recherche réaliste de pistes efficaces.


    • Enfant, je vivais à Ville Mont-Royal. La sécurité publique venait nous emmerder quand on jouait au soccer dans un parc qui n’était pas prévu à cette effet. Vraiment imbécile comme comportement..

      Mais bon, il n’y a pas de solution miracle. C’est aux parents de faire bouger leur enfant, point final. J’imagine qu’un intervenant allumé va finir par proposer d’augmenter nos taxes pour faire bouger les jeunes….

    • L’exemple…. tout part de là…. surtout dans les grands centres.
      Les parents devraient se dénicher un vélo et amener les enfants pour une balade…
      Une simple marche pour un pique-nique dans un parc du quartier dont la distance est d’au moins 1 km de la maison….
      De la natation, du soccer dans une cour d’école…. y’a plein de trucs pour bouger!

      Pas besoin de toujours être dans un club pour bouger.

      Les grandes villes sont aussi coupables de ce phénomène en interdisant aux enfants de jouer dehors. PAs de ballon dans lesparcs, pas de hockey dans les rues… des quartiers sans espace de jeu, des équipements désuets et mal éclairés et surtout la sainte peur des parents de laisser leurs enfants seuls…

      Plus les villes seront grandes et populeuses et moins les enfants et les adultes bougeront….

      Dans mon petit bled du nord du Québec, des enfants, y’en a partout dans les rues! Du roller, du vélo, de la planche…. ça joue au baseball, au soccer, au football, au basket et au hockey dans les parcs et cours d’école….
      On a un lac avec une plage superbe au centre-ville qui est plein d’enfants qui nagent et qui jouent…
      Et surtout, les enfants sont en sécurité, partout dans la ville….
      ici, les enfants n’ont aucun problème ! Le faible pourcentage qui ne bouge pas ne bougerait pas de toute façon…

    • Achetez un petit vélo stationnaire ou autre appareil aérobique que l’enfant pourra utiliser devant la tv….

    • Quand mes fils, génération internet mur à mur, avaient l’âge du bambin sur la photo, on allait une heure ou plus par jour estival, se faire des pitchs sur un losange de baseball local. Cela compte parmis mes plus beaux souvenirs de leur enfance… Play catch, comme disent les anglophones.

      Le secret: tout simple. Ça nous tentait… Les jours de pluie, ça nous tentait pas, on y allait pas…

      Paul Laurendeau

    • Que veut dire bouger dans le contexte de la pratique de l’exercice physique ? Marcher, courir… ? Lorsque l’on demande à une personne sédentaire de bouger pendant 90 minutes, il est inutile de compter sur sa participation. Ce que l’on apprend dans les cours universitaires en Kinanthropologie c’est de s’adonner à trois séances d’activité modérée (140 pulsations cardiaques) par semaine. Donc une heure et demie par semaine suffisent. Mais le gens ne poussent pas la machine et préfèrent marcher tout simplement ou rouler piano à vélo. À ce compte, une marche à tous les jours de 30 minutes est apte à vous garder en santé. Non en forme, ce qui est différent.

      Un prof de Kin à qui je demandais la meilleure approche pour garder le forme m’avait répondu : assez pour t’essouffler et pas trop pour pas t’écoeurer !

    • @tarzanof cynique au max, mais pas fou! Hé, hé…

    • J’ai une fille de 3 ans et demi et bientôt un autre enfant va naître. Ma conjointe et moi avons toujours été de grands consommateurs de télé, de cinéma et de jeux vidéo dans mon cas. Nous n’avons jamais appris à bouger, nos parents étaient comme nous et le sont encore. Nous par contre nous avons décidé de couper le câble il y a quelques années. Résultat : nous nous sommes mis à regarder plus de films et à jouer davantage. Donc j’ai vendu la télé et mon ps3. Résultat : nous avons commencé à bouger un peu plus, à sortir de la maison davantage.

      Tranquillement pas vite nous apprenons à bouger, nous allons voir car cet été sera notre premier été sans télé et jeux vidéo. J’espère bien faire beaucoup plus d’activités physique avec ma fille comme le parc, les ballades en vélo, marche en forêt, etc. Tranquillement pas vite nous changeons nos vieilles habitudes ancrer là depuis des années.

      Plusieurs vont dire : “vous n’aviez qu’à la fermer la télé et bla bla bla” mais je vous dirais que dans mon cas c’était impossible.. Tant qu’il y en avait une dans la place c’était mon activité première, j’allais vers la facilité.. Beaucoup plus facile de s’écraser et d’appuyer sur un boutons que de s’habiller, d’aller chercher les vélos dans le sous-sol, d’habiller la petite, de préparer un lunch et de partir !!!

      J’étais découragé quand j’ai vu les résultats du temps de télé pour les enfants.. 6 heures par jour c’est complètement fou !! 7 heure la fin de semaine !! Ayoye !!

      Bonne journée :)

    • moi ce que je trouve anormal, c’est :
      ” Dans les familles canadiennes, on compte en moyenne:

      > 3,8 téléviseurs”

      combien de gens dans la famille moyenne canadienne? 4? ca fait une télé par personne… ben il est la le problème, non?

      quand j’étais jeune on avait une télé pour 4 personne dans notre famille, pis quand j’avais le droit de la regarder, mes parents ayant toujours priorité, s’ils regardaient quelque chose que je n’aimais pas.. ben, j’aller faire quelque chose d’autre….
      Sauf que maintenant les jeunes se rabattraient sur l’ordinateur?

    • On vient tout juste de célébrer le succès exceptionnel de nos athlètes canadiens au Jeux Olympiques. Est-ce que vous croyez que ces Alexandre Bilodeau, Alex Harvey, Joannie Rochette et compagnie ont été des bambins qu’on “ploguait” devant des écrans?

      Surement pas!

      En fait, le développement des capacités physiques des athlètes (et de tout le monde) se fait à certains stades d’âge précis. L’équilibre, la coordination, la capacité cardiovasculaire sont des éléments qui se développent à certains moments de la vie d’un enfant. Il ne faut donc pas bloquer ces possibilités!

      Le goût de faire de l’activité physique, d’être actif, lui prend du temps à s’établir. La sensation de bien-être lorsqu’on fait du sport, elle s’aquière avec l’expérience.

      Si les olympiens sont capables de tous les exploits, pourquoi serions pas capable d’aller reconduire le plus jeune à la garderie en vélo ou encore aller au parc après le souper?

      Faisons de ces athlètes olympiques des modèles pour nous poussent à être actifs de façon quotidienne! Les générations futures nous en remercieront!

    • Oui, on a en marre des études et des sermons. Je crois que plusieurs d’entre nous sont en train de perdre leur instinct, mais surtout où la ligne arrête entre le bon et le mauvais, le trop et le pas assez des biens pensants de ce monde. Peu à peu on perd la notion de plaisir, on gagne la notion de devoir, du il faut que…
      Pour faire faire de l’exercice aux jeunes, il ne faut surtout pas leur dire qu’ils font de l’exercice et que c’est bon pour la santé. Il faut plutôt leur faire voir l’exercice comme un jeu. On n’a pas besoin de dire à un enfant qu’il améliorera son équilibre s’il marche sur la bordure du trottoir, juste à lui dire qu’il fait le funanbule suffit pour qu’il marche de grandes distances sans fatigue de cette manière. On n’a pas besoin de lui dire que la course avec papa jusqu’au parc améliorera son cardio. Pour un enfant, une course est une course. Si on remplace la notion d’obligation pour la notion de plaisir et de jeu, tout le mode s’en sort gagnant.
      Qu’on arrête de compter le temps que les jeunes passent à faire de l’exercice ou a regarder la télé. Qu’on leur apprennent plutôt qu’il y a 1000 et une manières agréables de bouger à l’extérieur, surtout en famille. Un ballon, un fresbee, une randonnée au parc sont des moments agréables à passer en famille et non une obligation de faire de l’exercice. Qu’on leur apprenent que regarder la télé c’est OK, jouer à la Wii ou à l’ordi aussi, aider maman-papa dans leurs tâches ménagères aussi parce qu’ils auront plus de temps pour nous. Tout est question d’équilibre.
      Pas besoin d’avoir de grandes installations sportives près (même si ça aide un peu, pas mal)pour bouger, la rue, le trottoir, le parc, la piscine du quartier, la cours, la ruelle, la maison (quel enfant n’aime pas jouer à la cachette dans la maison), le banc de neige,… Qu’on ramène la notion de plaisir et non pas celle de devoir, probablement que les statistiques s’en porteront mieux.

    • Pourquoi donc bouger? Les études sont incontestables: on ne perd pas de poids en bougeant.

      ;)

      (sans racune)

      C’est le cours de compréhension de texte de secondaire 1 ou de 6e année que vous avez coulé ? ( blague ! ). mcl

    • Wii ils bougent les enfants.

    • Ça me fais rire quand je lis que les enfants ont besoin d’exemples pour trouver quelque chose à faire et bouger. Aujourd’hui, les enfants sont tellement habitués de se faire «entertainer» par les parents, qui, il me semble, culpabilisent de travailler beaucoup et veulent absolument faire plaisir à leurs enfants en leur planifiant toutes sortes de sorties.
      J’ai rien contre passer du temps avec ses enfants, au contraire! C’est très bien! Mais on dirait que les enfants d’aujourd’hui sont moins autonomes côté activités que quand moi, j’étais jeune. Et je suis pas si vieille que ça! Tout mon primaire, avec mes amis, on étaient toujours sur nos vélos, on allait au parc, on jouait à n’importe quoi avec un ballon, on s’inventait des jeux, on se construisait des p’tits camps avec des branches et tout ce qu’on pouvait trouver dans le boisé tout près, sur les trottoirs on dessinait avec des craies etc. Combien de fois mes parents ont dû me ramener en auto du parc parce que j’avais amplement dépassé le temps du retour à la maison? Ma consigne était de revenir quand il commençait à faire noir dehors, et bien souvent, j’étirais ma chance d’être avec mes amis le plus longtemps possible! Aujourd’hui, avec la télé et l’ordi, il faut obliger les enfants à sortir. C’est fou! Les obliger! Mais il faut être strict sur le temps accordé à télé/ordi, sinon, on s’en sortira jamais! Les jeunes des prochaines générations vont devenir comme la population dans Wall-E, le film d’animation…

    • Pourquoi ne pas avoir au minimum une heure d’activite physique obligatoire par jour a l’ecole ? Pas des niaiseries de pequistes, la… des vraies activites bien organisees qui exposeraient les jeunes a toutes sortes d’activites physiques et qui leur permettrait, qui sait, de developper un amour pour le sport !

      Au lieu de reduire les heures de cette bonne vieille “education physique”, pourquoi pas en faire une priorite ?

      Je sais deja ce sera quoi le prochain slogan de ma campagne electorale…

      Bonne journee.

    • Selon moi, le truc c’est de rester à la campagne. Mes parents ne bougeaient pas du tout, pourtant, mes soeurs et moi étions toujours dehors, ma mère devait se fâcher pour que nous rentrions le soir. Je me souviens de ma jeunesse à la campagne. C’était toute une aventure!

      J’ai donc décidé d’offrir le même milieu de vie à ma fille qui adore ça. Elle aime regarder la télé, c’est certain, et c’est la solution facile, mais j’ai établis une limite, comprenant les jeux vidéos, alors elle va dehors le reste du temps.

      Pourtant, il n’y a pas d’autre enfant sur notre rue, et quand on lui propose en riant d’aller rester en ville où elle aurait des amis tout près, elle refuse toujours catégoriquement.

      Elle part à vélo avec son filet à papillons pour attraper des grenouilles, des poissons, des papillons tout dépend de la période. Elle saute sur le trampoline, etc. Elle invite des amies qui sont toujours contentes de venir à la maison. On fait des feux le soir l’été, on couche dans la tente-roulotte dans l’entrée de cour. Tout devient une aventure. Elle joue au badmington ou au tennis dans la rue avec moi ou ses amies. Elle va voir les chevaux du voisin, leur apporte des pommes qui poussent dans les arbres tout près. Il y a tellement plus à découvrir à la campagne qu’en ville où tout ce qu’on leur offre, c’est le parc avec sa structure de jeu. Pas besoin d’être sportif pour bouger. C’est la ville qui impose cette notion. Les enfants ce qu’ils aiment, c’est découvrir de nouvelles choses, explorer. À la campagne, c’est tellement plus stimulant d’aller dehors.

      Une amie est venue dernièrement avec ses 2 petits enfants. Ils ont tellement aimé ça qu’ils ne voulaient plus partir. Et malgré le mauvais temps, ils sont restés dehors toute la journée. Ils sont revenus tout sales, mais ils avaient un sourire qui en disait long.

    • L’acces gratuit aux activites sportives pour les 16ans et moins seraient une solution

    • Arrêtez de nous parler de comment s’était quand vous étiez jeune. Souvenez-vous comment vous vous sentiez quand vos parents vous disaient que, eux, ils en faisaient plus quand ils étaient jeunes!

      Ce n’est pas si difficile de faire bouger les enfants. J’en ai 4 et ils bougent beaucoup. En plus des sports organisés, ils veulent toujours jouer dehors, au hockey, au baseball, faire du vélo, etc. En tant que parents, nous les accompagnons autant que possible. Mais il ne faut pas être des fous de la sécurité et les empêcher de jouer dans la rue, de se promener un peu dans le quartier. Tout dépend de l’âge mais le GBS est suffisant pour savoir combien de corde leur donner pour être des enfants et jouer un peu partout.

    • Avez-vous penser au activité parascolaire? Pour ma part j’en ai toujours faite, dont du sport, dès l’âge de 9-10 ans, nos parents nous encourageaient beaucoup a bouger. J’ai faite du soccer, basket et de la natation, j’était très très en forme.
      Certaines activité coûte chère, mais d’autres offertes par la ville sont plus abordables que dans les écoles. Il y a aussi les camps d’été ou les camps de jour, les scouts, les cadets, etc. Il faut avoir un peu d’imagination.
      Les jeunes ne sont pas toujours appeler a faire ce genre d’activité vers l’adolescence ”parce que c’est pas cool” mais moi je conseille de commencer avant! a 7 ans j’étais dans les camp d’été j’ai tripper et j’en ai faite jusqu’a devenir moniteur a 16 ans, toutes mes étés.
      même pas besoin d’être créatif, s’agit de chercher un peu! N’ayez pas peur de leur laisser faire une ”ride” de vélo dans les rues environnante (au pire donner lui des distance à ne pas franchir), la corde a danser, le roller, le skate, la piscine? come on ça ne prend pas d’imagination, nous on s’inventais des jeux! au pire, montrer leur a quoi vous jouyez dans votre jeunes temps? ”jean dit” ”la cachette” ”le loup garou” ”les jeux de craies ?” etc. ça se fait bien au soleil :D

    • On ne perd pas de poids en faisant de l’exercice? Faux! Mais attention, il faut marcher un peu plus rapidement que d’habitude, et pendant 1 heure environ. Ensuite, il ne faut pas manger encore plus pour se récompenser au retour. De plus il faut de la régularité. C’est là que le miracle se produit.

      La recette est simple. Dépenser plus de calories que ce que l’on absorbe, fera en sorte qu’on puisera dans nos réserves. Mais il faut un petit effort.

      Pour les enfants, si les parents ne bougent pas, ça sera difficile de faire bouger les enfants. Je crois par contre que c’est la responsabilité des parents d’obliger le petit grassouillet à quitter l’ordinateur pour aller dehors une petite heure. C’est un service à lui rendre. C’est lui éviter des problèmes de santé pour plus tard. Ils sont dans la croissance et ont besoin de bouger.

    • Samedi dernier, belle randonnée dans un parc autour de Québec, escalade d’un mont (Keuf ! Keuf !) J’ai pris mon temps, arthrose oblige.

      J’étais agréablement surpris de voir autant de jeunes sur la piste. Jeunes adultes 16-18 ans, des jeunes parents avec leurs enfants, parfois même avec le bébé dans le dos. Ils avaient tous l’air de s’éclater et pour avoir discuter avec certains d’entre eux, j’ai appris que c’était une routine pour eux. Qu’ils faisaient de la grimpette souvent, pour le plaisir, pour garder la forme, pour la nature.

      Alors les études ! ???

    • Sachant qu’un enfant aura 5 ans pour étudier au Secondaire, 2 au Cégep, 3 à 8 à l’Université, 35 à l’Éducation permanente, le Primaire pour moi ça devrait être avant tout un apprentissage basé sur les jeux et les mises en situation plutôt que 6-7 heures de pupitre par jour et une besace de 20 lbs dans le dos. ( Quelle horreur, sans compter les impacts physiques à tout le dos, largement encore en formation à cette âge ).

      Et pas de devoirs le soir, c’est trop pour l’enfant et une charge terrible et anxiogène pour les familles, surtout monoparentales ( 30 % au Québec ? , genre ).

      Il faut en terminer avec la Grande noirceur …

    • Mon opinion rejoint parfaitement celle de Madame Lortie et de même que celle de Nemo. Y’en a marre de ces stats, ses sermons, ses chiffres. Cela ne sert qu’à nous faire sentir coupables. J’ai particulièrement aimé cet extrait:

      “Car cette attirance pour les écrans qui immobilisent les petits ne s’évaporera pas. Et sans réflexion réaliste, lucide, tout ce qu’il restera aux voeux pieux pro-exercice sera la culpabilité parentale, véritable porte ouverte au premier spécialiste du marketing prêt à nous vendre une solution pour la calmer.”

    • pas convaincu que c est l exemple des parents qui compte , mes parents nont jamais fait de sport de leur vie et ppourtant nous leurs enfants , on arrête pas d en faire depuis notre plus tendre enfance , faut premi;erement leur en donner l opportunité et cesser de les embarquer dans des agendas de premier ministre cours de ci cours de `ca , les mettre en contact avec les autres enfants et leur foutre la paix

    • D’après le dossier que j’ai lu, 89% des activités en centre de garde sont des activités sédentaires. Le problème il est là. Ce n’est pas les parents qu’il faut blâmer le plus là-dedans, mais bien les CPE et garderies. Les enfants sont confiés presque toute la journée, en tout cas la partie la plus active de la journée, à des garderies et c’est à eux qu’incombe la responsabilité de les faire bouger. C’est vrai que c’est plus facile de garder des enfants sédentaires, sages et ritalinisés.

      Moi, je me serais attendu à une révolte des parents contre les CPE, les miens ne sont plus dans les garderies depuis très longtemps, mais à l’époque la garderie familiale où ils allaient les faisait bouger: vélo, parc, piscine, etc. Ce n’est pas le soir après le travail que les parents feront faire de l’activité physique à leurs enfants juste avant de les coucher ou pendant le souper. Et si les tout petits ne prennent pas l’habitude de bouger le jour en garderie, je vois mal comment cela changera avec l’âge. Les CPE sont-ils des musées avec des gardiens de musée?

    • On a vraiment besoin de “recherche réaliste de piste efficace” pour que les enfants bougent plus?

      Pourtant c’est simple. Tout le monde sait comment bouger ou faire bouger des enfants. Ceux qui ne le font pas ne manquent pas de solutions, ils manquent de volonté.

      Donc on ne peut faire autre chose que sermoner les parasseux.

      Et pour ceux qui disent “oui, mais moi j’ai pas le temps” et bien j’ai une entreprise, ma conjointe en a une aussi et on a deux enfants. Pourtant on trouve en masse de temps pour bouger.

    • @danlarouche

      Moi aussi je me suis débarasser de la télé, complètement. Mes habitudes de vies ont énormément changé par la suite.

      Vous verrez bien :)

    • Décidément, les parents ont de quoi être étourdis devant la panoplie de conseils tous azimuts… et la multiplication des plateformes d’information y sont pour beaucoup! Je ne peux m’empêcher de penser à Toffler qui prédisait, en 1980 dans son livre « La Troisième vague », combien nous serions noyés d’information et que notre survie passerait par un nécessaire tri. Voilà qui demande à la fois du temps, mais aussi de l’instinct et du gros bon sens…

      Sylvie

    • Si vous voulez le faire bouger, le kid, changez son jouet:

      http://i1046.photobucket.com/albums/b467/Jocelynx/Bombkid.jpg

      Il va se démener pas mal plus…

      :)))

    • Moi j’ai une idée.
      Faite-les bougé en achetant bien sûr un…
      AB-DOER TWIST….
      —–
      http://www.thane.ca/products/fitness/abdoer-twist/abdoer-twist.php

      Et vous règlerez tout vos problèmes d’inactivité chez les jeunes.
      Hahahahahaha…..

    • @spoone,

      Il y en a 7 chez moi… et nous regardons peu la télévision… Ne rejetez pas tous les vices de la société sur ce médium. C’est trop facile.

    • Couper RDS alors? Essayez donc juste pour voir!

    • @mprime4,

      bouger pour garder la forme, le cardio, la flexibilité, la force musculaire, l’endurance, etc. Pas nécessairement pour perdre du poids.

    • Moi aussi, mes jeunes ADORENT la TV et l’ordi, mais, je les laisse pas faire. La télé n’est pas ouverte chez-moi, juste quand c’est l’heure, après on éteint. Ordi: jamais durant la semaine, juste à partir du vendredi, car c’est un privilège ( qu’on peut enlever advenant un problème, à sactionner…)
      Une fois la télé et l’ordi fermés, ils vont jouer dehors, avec les amis du voisinage, c’est tout. Mais si jamais, en plus, il y a la Wii. Ipod, etc…ça fini plus, et ils resteront assis sur leur petites fesses qui deviendront grosses!

    • En fait, que les parents fassent leur job, et, qu’ils mettent leur limites quant au temps d’utilisation de ces médias, et bon sang, les jeunes, ils vont y aller jouer! A moins que certain parent soient eux aussi incapable d’éteindre cette satanée TV.
      Quand je prends des marches le soir, je ne vois que cela dans presque toutes les maison, la TV allumée en permanence. Une vraie obsession, un brain wash de société!! Toxique. En plus, je comprends pas, car j’ai de la misère a trouver une bonne émission, une fois de temps en temps. Fermer la votre TV, et puis, bouger, parler socialisez, non?

    • @mcl
      “Mon avis, en gros”

      “En gros”, c’est une nouvelle unité de mesure?

      @mprime4
      Belle référence! LOL.

    • Moi aussi y’en a marre de tout ces conseils aux parents.

      Cette panoplie de conseils n’est arrivé qu’avec l’entrée en masse des femmes sur le marché du travail.

      On culpabilise les mères de ne pas être à la maison.

      Quand les femmes étaient au poyer, on ne leur disait pas quoi faire. Elle pouvait bien etre saoule du matin au soir, les enfants avec peu de surveillance ou la bonne femme effouairée devant ses soaps, personne ne lui en tenait rigueur.

      Depuis que les mères travaillent, on ne fait jamais assez de ceci ou de cela.

      Si vous faites plus de sports avec vos enfants, on vous accuser de ne pas passer suffisament de temps à des activités intellectuelles.

      Ou bien que les enfants n’ont pas assez de temps de réflexion. Pas assez de calin, pas assez de projets artistiques.

      Un jour, il va falloir comprendre qu’on ne peut pas tout faire, et qu’il va toujours manquer quelque chose dans la vie.

      On fait de notre mieux pour etre équilibrés et si ca ne donne pas 2hr par jour, tant pis.

    • dans le fond les baby boomers veuletn que les jeunes bougent pour pas qu ils meurent avant eux pour qu il reste encore quelqu un pour payer pour leurx excentricités

    • @dcsavard

      “enfants sédentaires, sages et ritalinisés”?

      Sédentaires et sages, ça va, mais ritalinisés, là ça ne va pas du tout.

      Pour votre information, le Ritalin est un psychostimulant, ça ne calme pas, au contraire, ça stimule. Ça empêche même les enfants de dormir s’ils le prennent trop tard le soir. De plus, le Ritalin coupe l’appétit, alors les enfants qui en prennent sont souvent trop maigres parce qu’ils ne mangent pas assez. Alors ça n’a aucun rapport avec les enfants qui ne bougent pas et qui prennent du poids.

    • Je suis à l’instar de certains et de certaines épuisée par tous ces sermons. C’est vraiment un cas de Damned if you do, Damned if you don’t dans ce cas précis. D’une part on nous culpabilise de ne pas faire bouger suffisamment les enfants (qui lorsqu’ils sont normalement constitués savent bouger d’eux-mêmes), d’autre part on nous culpabilise de surcharger leur agenda de diverses activités… Alors faudrait se brancher à un moment donné !

    • piedoq

      28 avril 2010
      14h56

      dans le fond les baby boomers veuletn que les jeunes bougent pour pas qu ils meurent avant eux pour qu il reste encore quelqu un pour payer pour leurx excentricités
      —————

      Ouf ! Que de ressentiment pour vos propres parents ou grand-parents !

    • En tant que parent de deux ados, je trouve que nous avons la responsabilité de montrer à nos enfants à avoir de l’équilibre dans tout et que la télé, l’ordi, jeux vidéo,c’est comme la malbouffe, l’alcool… il faut y aller avec modération. Je suis très inquiète de constater en tant que parent et intervenante auprès des jeunes adultes la hausse de l’anxiété et de la dépression chez les jeunes au secondaire et au collégial. Mes ados n’ont pas de télé et ordi dans leurs chambres, la semaine c’est l’école avant tout et activité parascolaire (football, violon..) S’il reste du temps un peu d’ordi et télé. Quand il exagère, je pèse sur le piton…et je dis: fais autre chose, ça presse. Donc des fois y sont pas contents, mais c’est pas grave. Je les aime et je me soucie de leur santé physique et mentale. Donc, j’encadre…et j’essaie aussi d’être un modèle pour eux, donc je prends le temps de bouger à chaque jour. Sur ce, je m’en vais prendre une longue marche, y fait beau…

    • Encore à l’État de trouver des solutions pour nous? Nous sommes tous trop occupés à nos belles carrières. Qui en souffre pensez-vous? J’en laisse 2 à la garderie le matin. Le soir, comme si ce n’était pas asssez, la nanie s’en occupe par ce que Monsieur et Madame sont trop occupés à leurs activités professionelles respectives. Pensez-vous que mes enfants dans un tel contexte font beaucoup d’exercice? Honnêtement, ne pensez-vous pas Madame que la solution devrait venir de nous?

    • Vivement le retour du Docteur psychiatre Pierre Mailloux qu’il répète aux parents incompétents qu’ils ont des RESPONSABILITÉS!

      Ya juste au Québec qu’on encourage autant la médiocrité. Faudrait pas complexer les loosers, non! Il faut dire aux parents qu’ils sont beaux et qu’ils sont fins plutôt que leur donner de judicieux conseils pour qu’ils s’acquitte bien de leur rôle.

    • La première chose serait d’abolir les autobus scolaire en ville ,et défense de reconduire les enfants en automobiles.Ensuite pour tout le monde interdiction de diffuser de la télévision (boîte à grimaces)entre 6hre et 18 hre.Plus d’automobiles en ville sous peines d’amendes.

    • @bidule123,

      vous êtes probablement le seul sur cette terre à ignorer que le Ritalin, malgré que ce soit un stimulant, soit prescrit aux enfants hyperactifs et que ça marche. Je sais, mon fils en a pris parce qu’on le trouvait trop turbulent à l’école.

    • Je me sens très vieille. Dans ma jeunesse, on avait deux récréations par jour et on y jouait au ballon chasseur. Ça nous faisait 1/2 hre d’activité physique par jour, ni vu ni connu. Des bonnes âmes politiquement correct on enlevé le ballon chasseur, car c’était trop violent. D’autres ont enlevé une des récréation, trop dérangeant. Pis dans mon temps, on marchait pour aller à l’école, une autre 1/2 par jour d’activité. En chemin, on se faisait des amis et on arrêtait souvent jouer au parc. Faites le décompte. Pis, les p’tits gars tannants ne l’étaient peut-être pas tant que ça et personne ne prenait de Ritalin. Était-ce du deux pour un, deux problèmes de régler avec une même solution?

    • En plus de ne pas bouger assez, on lit dans la Gazette que les enfants souffrent – de quoi? – d’ENNUI!!! Pas étonnant, puisqu’ils ont été habitués à des monceaux de bébelles, de machins qui font du bruit, de stimulants de toutes sortes, qu’ils s’ennuient ces pauvres petits. Ils n’ont pas appris à rester tranquille (même s’ils n’ont pas assez appris à bouger non plus), à se divertir autrement que par le truchement de la télé ou de quelque chose qui les rend plus spectateurs ou qui les stimule à l’adrénaline (jeux vidéo). Ils n’ont pas appris à découper dans le catalogue Sears comme autrefois, à lire de bons livres pour enfants, à colorier, à faire des maisons de cartes. Ça leur prend de l’hyperstimulation et quand ils n’en ont pas, ils sont en manque! Et voilà le décrochage scolaire à l’horizon, parce qu’un(e) enseignant(e) ne peut pas maintenir égal le taux d’adrénaline d’une bande de 30+ enfants à la fois!

    • Franchement, piedoq, il vous fallait vraiment trouver moyen d’impliquer les boomers là-dedans… Parlez-moi des excentricités des boomers. Quand la petite-fille (18-19 ans) d’une amie va avoir, pour six des derniers paiements, l’auto de sa môman et qu’avant même de l’avoir, elle songe à mettre des “mags” dessus au lieu de l’essence dedans. Parlez-moi de l’excentricité de mon bazou de 10 ans, bien entretenu. Parlez-moi de ma fille qui, quelques semaines avant d’entrer dans sa nouvelle maison, se payait un voyage à Cuba au lieu de penser aux dépenses qu’elle encourrait. Parlez-moi de mes grands voyages excentriques à aller pique-niquer du côté du Lac Brome. J’ignore qui sont vos excentriques, mais dans ma “gang”, y’a personne qui a les moyens de faire des excentricités!

    • @elorio,

      Il faut surtout en finir avec les geignards… et la vraie Grande Noirceur c’est de laisser les gens comme vous ainsi que les légions de spécialistes de tout acabit, de miner le sens du travail et de l’effort.

    • @ walt68 29 avril 2010 05h28

      Et si je te disais que j’ai obtenu mon BAC en étudiant le soir alors que je travaillais à temps PLEIN le jour ??

      L’effort, je connais !, je n’ai jamais voulu prétendre que j’étais contre.

      Mais 6-7 heures de pupitre, 5 jours sur 7, quand tu es un enfant, ça ne m’apparaît plus le modèle à utiliser. Innovons que diable !

    • Madame Lortie, est-ce la façon dont les données sont présentées qui vous agace? La façon alarmiste d’attirer l’attention?
      Si c’est le cas, je suis tout à fait d’accord avec vous. Par contre, je me questionne alors comment faire passer un message dans un monde submergé d’information. Qu’en pensez-vous?

    • @elorio,

      Il est certain que l’école est à repenser, mais comme le système scolaire est tributaire de l’horaire des autobus… Comme on dit, il n’y en aura pas de facile.

      Puis, si je vous ai offensé en interprétant mal vos propos, je m’en excuse.

      Finalement, mes félicitations pour la réussite de vos études !

    • @ walt68 29 avril 2010 19h57

      Y’a pas de faute ; après tout, ce ne sont que des opinions que nous émettons, pas des vérités.

    • @dkca,

      Merci d’avoir soulagé ma fragile conscience… Ha !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité