Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 18 janvier 2010 | Mise en ligne à 19h49 | Commenter Commentaires (33)

    Le sort des petites orphelines d’Haïti

    capture-decran-2010-01-18-a-194739.png
    Qui veillera sur cette petite orpheline si les institutions les protégeant ont été détruites ou sont maintenant surdébordées ? Photo Patrick Sanfaçon, La Presse.

    Juste quand on pensait qu’on avait atteint le fin fond du fond du baril, je tombe sur cet article au sujet des menaces planant sur les filles et fillettes qui ont survécu au tremblement de terre.

    Déjà très vulnérables aux viols et autres agressions avant le tremblement de terre, les petites filles orphelines ont en effet perdu leurs lieux protecteurs. Leurs refuges.

    C’est l’actrice Demi Moore, très engagée dans la lutte contre l’esclavagisme moderne et pour le respect des droits humains, qui a “retwitté” le lien hier. L’article est du Toronto Star. À lire.


    • C’est pour ces enfants-là que le gouvernement fédéral devrait faciliter l’immigration. Pas pour ceux qui ne satisfont pas aux normes établies et qui essaient de tirer parti de la tragédie pour d’insinuer en douce entre les mailles du filet.

    • Adorable timoun! Un jour j’ai raconté à mes deux nièces de sept et neuf ans que la peau des gens noirs, goûtant le chocolat, expliquait la couleur de la paume de leurs mains. Elles étaient dubitatives mais pas tant que ça! Vive la vie!

    • Comme vous dites. Le fond du baril est pas encore atteint. Misère.

    • Je ne crois pas que l’on doivent faire venire tous ces enfants ici pour queleque temps suposement pour que par la suite l’on vienne pour les retourner et que l’on nous dise que cela ne se fait pas… Et de plus comment superviser une tels choses ne serais-ce que pour leurs propres sécurité… Et de plus la communauté haitienne nous dit quels serait pretes a acceuillire ces enfants en famille d’acceuil? Ou a Montréal nord?Ils me semble que tout n’est pas si rose pour tous nos immigrées haitien…Et de la a fair vivre des enfants par millier venu d’ailleurs Jeunesse au soleil ne fournira plus pis ces vrai car il me semble que ce n’est déja pas facile pour tout le monde ici (…)

    • Je rêve d’entendre la nouvelle que Julie Schneider et Céline Dion forcent le gouvernement d’HARPER à accueillir IMMEDIATEMENT les orphelins d’HAÏTI ici. Seules ces deux femmes peuvent parler au nom de toutes les femmes du Québec et voir au bien être des orphelins d’Haïti maintenant en les acceptant ici….seules les lois du gouvernement fédéral nous empêchent de soulager la douleur de ces enfants. Et seules les femmes peuvent comprendre la souffrance extrême des enfants d’Haïti et pousser l’HOMME à Agir
      On reprendra les tables rondes et les conférences après que les enfants seront mis en

    • “La province de Québec n’a pas d’opinion, juste des émotions”
      Wilfrid à son ami Henri

      Stie que chu tanné de voir de l’information ramenée à de l’émotion. Juste de l’émotion!

    • Images spectaculaires des forces de défense israélienne Tsahal qui sauvent une vie sous les décombres en Haïti. Israël a bien fait d’envoyer une partie de son armée. On aura bien besoin d’eux pour élaborer une stratégie pour contenir ceux qui se livrent au pillage, au viol et au terrorisme dans quelques jours. M’est d’avis que le pire de la nature humaine va bientôt ressurgir. Mieux vaut s’allier avec les meilleurs au monde qui eux, ne prennent jamais de vacances.

      http://www.youtube.com/watch?v=ztG_zkAm__k

    • ” Prosecutions for rape, which became a criminal offence only in 2005, are pitifully few. ”

      Le pays aura besoin de bien plus que des vivres et la reconstruction de ses infrastructures.

    • Dans les années 70, le Canada s’est montré fort accueillant envers des réfugiés du sud-est asiatique (Laos, Cambodge, Viet-nam) . Plusieurs sont venus s’installer ici bien qu’ils n’avaient pas de famille immédiate sur place pour les prendre en charge. Malheureusement, avec Harper au pouvoir, cette époque où les élans du coeur avaient encore leur place semble bien révolue.

      Il paraît que le seul juge qui autorisait les adoptions en Haïti est mort suite au séisme. Il y a tant de couples qui veulent adopter au Québec, pourquoi ne pas faire venir au Québec des orphelins (en s’assurant bien qu’ils n’ont plus de famille an Haïti bien entendu) et organiser les adoptions à partir d’ici ?

    • Je crois que l’on fait erreur en mettant le focus sur le sort des jeunes filles uniquement. Les jeunes garçons devenus orphelins et sans exemple seront les futurs agresseurs. C’est un écosystème complet et, ne tenir compte que d’un genre ne solutionnera pas le problème à long terme. Dans les pays où les jeunes filles sont agressées, les jeunes garçon sont, eux, enrollés dans les milices, les gang ou travail pour des employeurs sans scrupules. Le jeunes garçons subissent des violences physiques, et mentales. Très tôt, ils aprennent que la vie n’a aucune valeur et, si leur propre vie n’en a pas, pourquoi celle de la petite fille à côté en aurait?

      Non, c’est un tout. Il faut protéger les petites filles d’aujourd’hui des prédateurs ET protéger les petits garçons afin qu’ils ne deviennent pas les prédateurs de demain. Réduire le problème à la protection des petites orphelines est une grave erreur et il faut plutôt s’assurer d’offrir un lieu protecteur, un refuge aux orphelines ET aux orphelins

    • En me réveillant ce matin, je pensais justement à cette petite fille. Je l’ai en tête en permanence.
      Qui s’occupera d’elle? Sera-t-elle tassée dans un coin et oubliée finalement. Je sais que les sauveteurs font tout leur possible mais je crains tellement qu’on l’oublie dans un coin. J’espère que quelqu’un aura la responsabilité de s’en occuper, je voudrais tellement faire quelque chose pour elle et tous les autres petits orphelins de ce terrible désastre.

    • Pour la petite fille de 4 mois (que l’on peut voir sur la photo) il me semble avoir lu qu’elle était en sécurité avec sa cousine. J’ose espérer que les familles haitiennes, souvent nombreuses, vont pouvoir prendre en charge les orphelins.

      c’est tellement triste.

    • Comme aussi les petits garçons… Sans compter les déviants déjà sur place, beaucoup de pédophiles doivent converger vers la République Dominicaine afin de ralier Haiti pour “aider” les enfants, la frontière étant surement très facile à franchir, sans contrôles d’aucune sorte pour ainsi dire. Sachant aussi que certain organisme d’aide sont noyeautés par des pédophiles, la situation ne sera pas rose pour les enfants qui ont la malchance d’être en bonne santé et jolis dans les prochain mois.

      Je ne peux que souhaiter bonne chance aux petits haitiens et espérer un prompt redressement de la sécurité.

    • On devrait remettre le sort des ces orphelins à des organisme bien certifiés comme l’UNICEF et quelques autres pour éviter de mauvaise surprises ultérieures à ces enfants. Dont le sida ne sera sans doute pas le moindre malheureusement…..

    • Salut Tremhug, tout à fait d’accord avec vous !

    • @marieclaudeclaudi :… me semble que cela ne sentait vraiment pas le chocolat!!!

      c’est quoi ce commentaire débile et insignifiant ? Madame souffre du syndrome de la supériorité blanche… trop de “races” à Mourial ? Madame devrait peut-être s’abstenir de passer des commentaires déplacés.

      J’ai retiré ce passage effectivement déplacé. merci de me l’avoir signalé. mcl

    • Occupons nous dons des enfants du québec qui grandirons avec une dettes faramineuse au lieux de vouloir sauver l’humanité…

    • Le sort des orphelins et orphelines est vraiment préoccupant…qui s’occupera d’eux? L’adoption est-elle envisagée? Est-on sensibilisé aux dangers? Des prédateurs et des pédophiles doivent déjà être en “chasse” pour prendre soin des orphelins. Il y en a partout: dans les organismes de charité, dans les bénévoles, dans les projets collectifs. Il faut savoir les détecter, les cibler et les “jeter dehors” comme des parasites, de la vermine…car ils en sont effectivement.

    • Je trouve que le fédéral, en envoyant l’armée et autres experts afin de rebâtir les infrastructres, font le maximum qu’un gouvernement peut et doit faire.

      Prendre soin des orphelins etc, selon moi relève plutot des organisations caritatives telles que:

      -les organisations chrétiennes, qui font ça depuis plusieurs siècles déjà
      -les multiples organismes à la Croix-Rouge, Oxfam qui sont experts en la matière
      -les gens qui veulent adopter, dont vous Mme Lortie pouvez faire partie, si votre coeur vous en dit bien sûr

    • @pouce0703 @marieclaudeclaudi

      @pouce0703 Vous avez raison, c’est complètement stupide comme commentaire. Raciste au possible.

      Mais je vous corrigerai quand vous mentionner: Mourial. Je vais vous l’écrire. Ici c’est Montréal.

      Arrêtez de faire comme bien des gens de Québec avec leur Mourial à la con, ce mot a brisé votre commentaire.

      C’est dans ces catastrophes que j’ai parfois honte d’être un homme. Ce que des hommes peuvent faire au fillettes et aux femmes est disgracieux.

      de plus, tous les scènes de violences que l’on voit présentement en Haiti sont commis par des hommes. Pourtant, les femmes ont faim elles aussi….

    • Il faut adopter massivement autant de garçons que de filles haïtiens de façon massive. Idéalement, il faudrait pouvoir adopter UN million d’enfants d’ici 1992 afin que le Québec devienne le véritaBLE SAUVEUR d’Haïti.
      Une société future IDÉALE sera une société mulâtre … donc, il n’y aura plus de racisme.
      Que Dieu nous aide à réaliser ce grand rêve D’ÉGALITÉ ET DE fRATERNITÉ !

    • Avant le tremblement de terre, il y avait des couples qui étaient en processus d’adoption: le temps d’attente était très long. Quand l’enfant est rendu à 5 ans et plus et que les formalités n’en finissent plus, il ne faut pas s’imaginer que les circonstances de maintenant vont améliorer les choses.

    • Tous les enfants, filles et garçons, de toutes les catastrophes, vivent le danger potentiel d’etre kidnappés, violés et abusés de différentes manières.

      Lors du tsunami, cette question a été soulevée. C’est une des raisons pour laquelle on n’envoie pas trop rapido des enfants en adoption; à part ceux qui étaient déjà rendus au terme du processus d’adoption, on préfère vérifier 5 fois plutot qu’une dans quelles conditions nouvelles les orphelins se trouveront.

      On dit qu’il serait préférable que les nouveaux orphelins restent parmi les leurs, tantes, grand-parents, voisins. L’exil serait le dernier recours qui se rajoute à la perte des parents et à la perte du pays.

    • C’est vraiment triste de penser à tous ces orphelins et orphelines. Surtout qu’ici même, il y a plusieurs couples qui pourraient et qui voudraient adopter. Mais adopter d’Haïti n’est pas facile. Dans les critères inscrit sur le site du gouvernement du Québec, on peut notamment lire qu’il faut être mariés depuis 10 ans au moins, que si on a des enfants, il faut demander la permission à je-sais-plus-trop-qui en Haïti… et j’en passe. Ce serait peut-être le temps de faire un peu de ménage dans cette bureaucratie. De toute façon, les adoptions sont présentement suspendues.
      http://www.adoption.gouv.qc.ca/site/accueil.phtml

    • Sommes-nous bien certains qu’accueillir des milliers d’enfants d’Haïti serait le meilleur service à leur rendre, filles ou garçons? Nos dollars valent bien plus et peuvent procurer bien plus en Haïti qu’ici. Faut-il déraciner des milliers d’enfants? Même dans l’idée de les faire adopter, il faut quand même réfléchir à ce que signifie l’adoption pour l’adopté. Ce n’est pas du gâteau même quand l’enfant reste dans sa propre culture, alors pensons-y à deux fois avant de commettre des erreurs irréparables. Donnons plutôt aux Haïtiens de bonne foi ce qu’il leur faut pour prendre soin des leurs et en offrant aussi une certaine supervision au cours des prochaines années.

    • D’accord pour faciliter, prioriser et faire plus vite SELON LES RÈGLES ACTUELLES.

      Mais tout ça, même venant de tous les pays, ne règlera pas le coeur du problème. Le pays a un taux de natalité effarant. Des politiques et structures locales doivent être mise en place pour gérer de façon urgente cette réalité haitienne. C’est une priorité, au même titre que la reconstruction des bâtiments.

      La très grande majorité des orphelins grandiront en Haiti et c’est très bien ainsi.

    • Je ne crois pas que notre ampathie humanitaire doive se partialiser comme vous le faites et prioriser une partie (un genre ici) de la population d’un pays victime d’un cataclisme. On peut penser que pour les gens d’Haïti (tout genre confondu) le problême auquel ils ont et auront à faire face est pas mal plus fondamental et global que celui des petites filles eutre telle et telle âge. Votre article laisse entrevoir en vous des valeurs de société sectaires que je nepartage pas.

    • Bon mercredi,

      Oh, quand je vois cette si jolie petite fille avec ces beaux grands yeux noisettes, croyez-moi, je l’adopterais volontier et avec un immense plaisir… Mais serais-ce le mieux pour elles ?

      Et je doute pas, un seul instant, que cette promesse de beauté fasse saliver tous les vampires de ce monde. Mais il n’y a pas que les petites filles qui sont en danger, les petits garçons sont aussi vulnérable de nos jours.

      Le mieux serait encore de reconstruire ASAP un autre pensionnat pour les mettre à l’abri avec des adultes responsables et éqilibrés. Et que les familles en mal d’enfant fassent les démarches normales pour en adopter.

    • @ crosbyshow: merci de me faire la leçon d’orthographe mon cher ami ! Mais je suis montréalaise depuis 32 ans et je sais parfaitement comment écrire Montréal..mais si Mourial semble vous avoir froissé… vous avez la couenne mince comme la madame au commentaire déplacé !

    • Ah, j’oubliais il semblerait qu’il y a près de 200 prisonniers qui se sont évadés et qui courrent les rues en ce moment même…

      D’un autre côté mes voisins, les soldats de la base de Valcartier sont partis hier, pour aider alors peut-être qu’ils pourront contribuer à instaurer et maintenir une certaine paix sociale et réfrénera les instincts bestiaux des criminels.

      Ces soldats sont partis de bon et de gaité coeur, ils avaient vraiment envie d’y aller pour aider, et c’est agréable de savoir qu’ils sont enfin utiliser dans le but pour lequel ils ont été formé.

    • Mme. Lortie, dans la chronique de Marc Allard
      http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/seisme-en-haiti/201001/19/01-940688-alexandra-duguay-morte-sur-le-coup.php
      on lit qu’il y a à Haïti “une religieuse de Québec qui accueille les enfants abandonnés dans un orphelinat de l’île à Vache, à une vingtaine de kilomètres de la ville des Cayes, dans la mer des Caraïbes.Mme Bédard songe entre autres à mener une collecte de fonds et à recruter des bénévoles pour aider l’orphelinat, qui devrait être particulièrement sollicité après le tremblement de terre”. Il y a aussi l’orphelinat mentioné par le Toronto Star, mais comment faire pour les aider?
      Serait-il possible pour vous, comme journaliste, de suivre ces pistes pour que tous ce qui désirent envoyer des ressources vers des orphelinats aient des reférences concrètes?

    • Je pense qu’on verse un peu dans l’émotivité là…

      Premièrement, on ne peut pas prendre des orphelins comme ça et les amener au Canada sans d’abord avoir l’autorisation des autorités haïtiennes. Or, en ce moment les autorités haïtiennes en arrachent un peu…

      Ensuite, la priorité est de venir en aide direct (soins, eau, nourriture, abris temporaires, …) aux gens dont la survie est directement menacée. Après, quand la situation sera stabilisée, on pourra faire un bilan et voir qu’elle sera la meilleure façon d’agir.

      En ce qui concerne la mise sur pied d’un programme d’adoption des orphelins d’Haïti, je ne suis pas contre mais il faudrait le financer avec les budgets consacrés au mesures de renouvellement démographique, autrement dit l’assurance-parentale et les garderies.

      Et pour ce qui est de la proposition de votre collègue Rima Elkouri d’ouvrir grandes les portes à l’immigration, bien que je conçoive que ça soulagera la conscience des gens d’ici qui aimerait faire quelque chose, je me demande si au final ça fera vraiment une différence positive pour Haïti?
      En amenant ici des dizaines de milliers de personnes sans le sous et sans éducation et en les entassant dans les quartiers défavorisés de Montréal, on créera certainement des problèmes de pauvreté ici ainsi qu’une pression supplémentaire sur notre État-Providence dont la survie est déjà menacée à moyen termes. Mais surtout, est-ce que ça règlerait un problème là-bas pour les millions qui y resteront?

    • Je ne crois pas que seul le Québec puisse etre une terre d accueuil pour tous ces bambins orphelins. D ici ca peut sembler cruel de les laisser a leur propre sort mais il y a en kek part la loi de la nature qui nous dominera toujours et meme si nous déplacons le probleme, il demeurera entier. De fait puisqu au Québec la majorité des couples finissent par se rompre est ce un milieu idéal a leur offrir ? (question comme ca…)
      Il faut en réalité agir sur tous les fronts. Oui le Québec peut et doit accueuillir certains orphelins, les autres provinces et pays doivent aussi offrir un foyer a ces enfants mais aussi et surtout il faut rebatir les structures d accueuil a Haiti et faire de l éducation de toute sorte car le seisme n a pas créé tous ces orphelins. Il y a une problématique plus profonde que cela a affronter… Bref meme si les émotions nous poussent a vouloir agir maintenant il faut etre conscients que Haiti ne s est pas batie en un jour…De mémoire c est la premiere tache pharaonesque que l humanité aura a affronter sans l avoir planifiée…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2010
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité