Marie-Claude Lortie

Marie-Claude Lortie - Auteur
  • Marie-Claude Lortie

    Journaliste à La Presse depuis 20 ans où elle est chroniqueuse et critique gastronomique, Marie-Claude Lortie commente l'actualité, entre deux brassées de lavage et un match de soccer.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 29 juin 2009 | Mise en ligne à 16h38 | Commenter Commentaires (52)

    Circulation: qu’avons-nous fait pour mériter ça ?

    embouteillage.jpg
    Photo Alain Roberge, La Presse

    Je suis en ce moment en train de terminer la mise à jour de mon guide Solutions resto 2010, ce qui m’oblige à sillonner la ville et le 450 à la découverte de bonnes adresses.

    Le bonheur ?

    Disons que tout irait mieux s’il y avait de l’excellent transport en commun qui me permettait d’aller partout sans trop de délais, ou alors s’il y avait des Bixi dans mon quartier et moins de pluie. Ou encore, s’il y avait moins de bouchons.

    Car en ce moment, c’est le festival du bouchon. C’est ridicule. Tous les ponts, toutes les artères, partout. Tout à l’heure, Richard Bergeron, le chef de Projet Montréal, était à la radio et expliquait qu’il y a un million de voiture de plus qu’il y a 20 ans alors que le réseau commençait à déborder… Imaginez quand il y a de la construction partout…

    L’autre jour je suis arrivée en retard à un rendez-vous — j’essayais de me relancer dans le yoga — car il m’a fallu 15 minutes pour parcourir deux pâtés de maison dans un quartier résidentiel. La moindre traversée sur la Rive Sud, dans le sens inverse du courant (rentrer en ville le soir, sortir de la ville le matin) prend 45 minutes.

    Oui, oui, je vous entends me dire de prendre le métro et le bus ou le vélo. Mais pensez-vous que le transport en commun me permet de faire trois restos en deux heures, de Boucherville à Saint-Lambert à L’Acadie ?

    Alors quand je vois des trucs comme ceci, je me dis qu’on est mieux de rester à la maison à s’ennuyer des tempêtes de neige. Au moins dans ce temps, on peut prendre nos skis.


    • C’est le prix a payer pour 40 ans d’étalements urbain et de négligence dans l’entretien des routes.

    • … je crois qu’il faut avoir conduit à Naples et Rome pour un peu mieux comprendre le problème de Montréal… En italie, chaque millimètre est comptabilisé et utilisé pour ÉVACUER les automobiles. On a beau dire, la courtoisie, ca fait des bouchons… quand tout le monde roule plus vite, efficacement, il y a un phénomène qui se produit ( bien entendu si les conducteurs sont compétents et c’est un peu là qu’il y a problème à Montréal ) ça crée de l’espace… si si. Ma petite théorie est que les italiens sont téméraires mais compétent, alors que les québécois sont prudent mais incompétents… j’ai testé les deux modèles, et franchement j’ai préféré le modèle chaotique mais efficace de l’italie. Montréal bouge comme s’il y avait 15 millions d’habitants alors que dans les faits… Une borne orange, deux tawins, 3 goutes de pluie et Vlan, le ciment prend et plus rien de ne bouge… Il y a toujours quelqu’un quelque part qui merde, la grue sous le viaduc, l’an dernier le chargement de petit pois sur l’échangeur turcot… la compétence, c’est cà.

    • Vous trouverez une solution, j’en suis sûr! De mon côté, je me suis lassé de passer 1h30 dans le transport en commun chaque jour, alors je me suis trouvé un emploi plus près de chez moi, à 4 km. Peut-être devriez-vous couvrir un petit secteur à la fois?

      La NASA a beau avoir des milliards de dollars en budget, elle n’a pas encore trouvé de façon de nous catapulter rapidement sur Mars…

    • bah déménagez ou arrêtez de chialer qu’il y a du traffic! vous êtes 3 millions dans le grand grand Montréal et toutes les banlieues viennent y travailler! c’est un peu normal que ce soit bouché! vous faites des reportages pis des blogues, combien c’est difficile en été avec les travaux, pis en hiver avec la neige.. on le sait!

    • Quest-ce que nous avons fait?

      Un million de voitures dû à l’étalement urbain.

      dû ?
      dues ?

    • Mais pensez-vous que le ski en hiver vous permet de faire trois restos en deux heures, de Boucherville à Saint-Lambert à L’Acadie ?

    • C’est effectivement très difficile de se déplacer en voiture. Pour répondre à votre question qui est “Qu’avons-nous fait pour mériter ça?” c’est simple : Nous avons élu des personnes qui utilise et aime la voiture. Des politiciens qui nous rassure en nous promettant de réparer les nids de poules et qui croit que pour améliorer la fluidité du traffic il faut construire plus de route.

      La solution, se doter d’un vrai système de transport en commun fiable et efficace et mettre fin à cette étalement urbain qui nous prive des meilleurs terres agricoles et augmente notre dépendance à la voiture.

    • …trois restos en 2 heures…
      À Boucherville, tout près du Comptoir Gourmand, il y a plusieurs bon restos qui valent la peine, Bistro Lulu, Ima Sushi , Pizza Unico et plus guindé le Novello. Après on se demande pourquoi Montréal prend le bord. Vous avez manquée tout ça la semaine dernière malgré votre GPS. Il faudra donc revenir. ; – ))

    • Ah oui, j’oubliais un peut plus loin, toujours à Boucherville, il y a L’amour du pain… des croissants et du pain à tomber sur le C. Donc le 450 devient AUTO-suffisant, même si on peut tout faire ça à pied ou en vélo sur des piste cyclables sécuritaires.

    • il y a deux solutions radicales et totalement à l’opposées l’une de l’autre :

      soit on fait des travaux afin que Montréal devienne un paradis pour l’automobilisme donc moin de bouchon, etc etc etc

      soit l’on fait en sortes de réduire le nombre de voitures sur l’Ile, grâce au transport publique efficace, etc etc etc

      je ne crois pas qu’il y a de juste milieu ! faut choisir voila tout !

    • On a qu’à installer les péages sur les ponts. Si les banlieues deviennent autosuffisantes par la suite et bien tant mieux, ils vont rester chez eux avec leurs chars et vont arrêter nous polluer la vie.

    • @modele59commeneuf

      les faux restaurants italiens et bas de gamme ! no thanks !!!

    • La misère des riches…

    • @ jpdesrochers

      T’es vraiment hors sujet.

    • Deux commentaires en une seule journée. Décidément, je ramollis car moi, les blogues….! Mais Mme Lortie a de bien beaux sujets aujourd’hui.

      Bon d’abord, à ceux (ou celles, allez savoir avec les simonac de pseudos!) qui ont l’air de la trouver bizarre de vouloir faire trois restaurants en peu de temps, juste au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, elle est critique gastronomique, fait que…!

      Bon et pour ma part, j’ai réglé ça vite fait quand je suis revenu «en ville» il y a trois décennies. Je me suis installé sur l’île, pas loin du métro. Puis, quand j’ai été tanné de pelleter les toitures de ma simonac de maison centenaire tous les “/$%?&* d’hiver, je suis déménagé en plein centre ville. Je suis allé travailler à pied et par les corridors quand il faisait mauvais. Je m’en suis déjà expliqué en page Forum de La Presse, un certain 10 novembre 2007. J’y habite encore avant que de mettre le cap sur ma maison à la campagne où je serai à la retraite mais pas si loin.

      Quant au trafic infernal ici, je partage plusieurs des opinions déjà exprimées. S’ajoute à cela la volonté manifeste de ce qui nous tient lieu de dirigeants ici qui est «d’écoeurer» au max les automobilistes et ce, par tous les moyens. Bien entendu, on ne tient compte ni du peu de concentration de population ni de l’hiver et de bien d’autres choses.

      En attendant, je profite de ma situation de «centrevillier»et j’adore ça.

      En attendant, mes condoléances aux automobilstes obligés ou conscients de leurs choix.

    • C’est pourtant simple …

      Rasez le Mont-Royal et canaliser/remplir le St-Laurent…

      Asphalter le reste!

      Problem solved!!

    • Moi j’ai trouvé la solution, j’habite, je travaille et je vais au resto dans ma petite ville de banlieue.

      Je vais à Montréal les samedi ou dimanche matins pour visiter les musées ou me promener dans le Vieux et j’ai dit à ma belle mère qui habite de l’autre coté de la ville que nous ne pourrons pas aller la visiter cet été a cause des trravaux…

    • Quand on a deux pâtés de maisons à faire, on marche !!

    • Voilà pourquoi certains gens ont compris depuis un moment que la banlieue offre une qualité de vie et une possibilité d’épanouissement bien plus intéressante que planète-Montréal, son traffic, ses bouchons de circulation, et ceci en marinant dans les vapeurs de pots d’échappement.

      PS: Laissez moi rire avec l’étalement urbain. Y’a qu’à voir à quel point les gens sont empilés les uns sur les autres sur le Plateau par-exemple, quand le Québec est 3 ou 4 fois grand comme la France, pour se demander où on va chercher ces idées de supposé étalement urbain.

      Le Québec est un grand territoire, et comme dans tout grand territoire, il est nécessaire de posséder son automobile! Nous ne sommes pas en Europe, tenez-vous le pour dit.

    • Affichage cohérent et visible des rues, spécialement des grandes artères. Les noms de rue à Montréal, on les perd dans la rouille, les branches d’arbres et les panneaux de toutes sortes, Et l’hiver donc! Il faut renouveler ces panneaux et les AGRANDIR, juste pour les voir quand c’est le temps, c’est à dire avant d’arriver sur l’arrêt. La population des chauffeurs vieillit, les visiteurs affluent en ville, quelles bonnes raisons pour les aider à s’y retrouver.

      Les grands axes nord sud et est ouest comme Papineau, Lorimier etc puis St-Joseph, Bélanger, Jean-Talon, etc devraient bénéficier d’un PRÉAFFICHAGE, histoire de savoir sur quelle voie se placer pour tourner quand c’est le temps et éviter l’impatience au volant.

      Quand va-t-on comprendre qu’y a pas juste les taxis qui ont le droit de savoir où il vont!

      Les stationnements incitatifs sur la rive sud coûtent une petite fortune. Pourquoi ne sont-ils pas carrément gratuits? J’aime 10 fois plus me déplacer en métro à MTL qu’en voiture.

      Montréal souffre d’inconhérence dans beaucoup de choses on dirait.

    • Montréal est une île. Pour régler les problèmes de transport, deux solutions complémentaires: (1) augmenter les points de traversée, que ce soit pour des trains légers ou pour des voitures. et (2) prévoir des voies de contournement, incluant au moins un pont rive-nord / rive-sud qui évite complètement l’île de Montréal. D’ailleurs, tous les points de traversée devraient obligatoirement être pensés pour de multiples moyens de transport, allant de la voiture au vélo en passant par le tramway et le bus.

    • Boucherville??? hahaha la rive-sud est rendue presque aussi pire que la ville pour le trafic. Allez dans le quartier des restos à l’heure de pointe… Il y a des files d’attentes sur la 132, etc…

      Qu’as-t-on fait pour mériter cela? On subit la philosophie des anciens hippies drogués des années 60, devenus écologistes, qui ont empêché le développement des autoroutes et des ponts nécessaires au parc automobile actuel. Ce qu’ils appellent “étalement urbain” c’est le développement économique d’une société saine et démocratique. Si au moins ils avaient développé le transport en commun en conséquence. Le seul qui a vraiment investi dans le transport en commun d’une façon sérieuse est Jean Drapeau avec la création du métro de Montréal. Depuis on a toutes les misères du monde à avoir des investissements en transport , que ce soit en autoroute ou en transport en commun…Les autres grands responsables sont les économistes incompétents qui enseignent dans les universités et qui ne comprennent pas l’importance des transports dans la productivité nationale…

    • Mme Lortie, imaginez le trafic lorque QC va commencer les travaux pour l’échangeur turcot (10 ans), l’échangeur dorval (5 ans) et la future avenue notre-dame (10 ans min. si on commence…) !

    • Tout le monde me dit qu’ils prendraient le transport en commun si le service était meilleur. Mais sans nouveaux fonds (i.e. “nouveaux utilisateurs”) il est impossible d’améliorer le service. Alors la seule façon d’obtenir des nouveaux utilisateur, c’est de rendre la voiture cauchemardesque. Je suis bien désolé pour vous Mme Lortie, mais votre billet me fait sourire intérieurement.

    • Qu’est-ce qu’on a fait? On a oublié d’évoluer au même rythme que notre population et que notre époque!

      On a des routes des années ‘60 et un transport en commun des années ‘70!!!…

      Des ponts, des autoroutes, des routes et des rues ridiculement trop étroites! Et un système de métro et d’autobus en circuit restreint qui fait plus banlieue que métropole!…

      On se pète les bretelles mais, en fait, on fait dur en ta!…

      Nos non-dirigeants ne savent plus quoi faire pour entretenir/rénover notre système routier et le transport en commun est juste un peu mieux que lamentable.

      Pauvre petit Québec…

    • Je ne suis pas un expert mais de un: finissez la 30 qu’on attend depuis 40 ans. De deux: allez à Madrid et étudiez le transport en commun qui est le plus efficace que j’aies eu le plaisir de voir. Par contre le stationnement à Madrid est terrible. Je demeure sur la Rive-Sud et je travaille sur la Rive-Sud. Donc, pas de problèmes. Les routes ont été négligées et maintenant on paie.

    • @superseb

      Est-ce que ça existe un transport en commun fiable et efficace??

      Si oui, ou est t’il situé? Est-il utilisé?

      Le monde occidental (incluant l’Europe) a été urbanisé et suburbanisé en fonction de l’automobile.Je crois que 75 ans seront nécessaire pour corrigé ce qui a été mal fait.

    • Je ne fais jamais trois restos en deux heures (je crois que je mourrais sur place au deuxieme) mais il me faut souvent courrir des reunions d’un bout a l’autre de la ville. Malheureusement, le transport en commun, dans l’etat ou il est, ne me permettrait
      jamais de faire cela, particulierement a des heures irregulieres ( sans compter que les lourdes mallettes a trainer, les tailleurs & talons hauts de rigueur, en plus des menus problemes de sante qui eliminent le bixi & autres des le depart… ).

      Le transport en commun n’est pas non plus accessible a mes parents ages, ni en dehors des (pires) heures de pointe pour qui que ce soit et surtout pas quand on va a l’exterieur du centre ville.

      Y en a marre de voir ces gourous de l’environnement qui veulent que tous fassent comme eux peu importe la situation…(d’ailleurs, si c’etait le cas, Montreal serait en faillite depuis bien longtemps). Je suis 100% pour une amelioration de l’efficacite du transport en
      commun ( il faut rendre ce dernier efficace et accessible) mais aussi comprendre qu’il faudra aussi eviter de nuire au commerce en general (et que les voitures sont appelees a changer au cours des prochaines annees) et a l’accessibilite du centre-ville.

      En attendant, continuons a creer d’enormes bouchons de circulation tout en “oubliant” qu’il y a des gens autres que des travailleurs du “centre-ville” qui empruntent le reseau routier de l’ile de Montreal…continuons aussie a augmenter le cout du commerce
      et risquer de creer une ville “beigne”. Je viens d’ailleurs tout juste d’acheter une maison en banlieue…question d’eviter tout ces problemes et ces couts prohibitifs
      (a $18 par jour pour stationner au centre-ville sans compter les couts ridicules des sandwiches qui y sont vendus, j’ai considere que cela ne valait pas la peine et j’ai trouve deux fois mieux comme emploi ailleurs sans compter les $18/jour de stationnement et autres frais en moins).

    • RT @lithium235 !

    • @phazon

      laissez-moi rire quand vous affirmez que la vie en banlieu est beaucoup mieux et blablabla…LOL

      les gens des banlieus sont la grande majorité du temps à l’extérieur les week-ends à squatter les magasins sur l’Ile ou dans les power centres, wal-mart et compagnie !!!

    • À Toronto c’est plus efficace car les décisions sont prises sans niaiser. Ici il faut faire plaisir à tout le monde et jamais rien n’avance.

    • ce que vous avez fait pour vous mériter ça?

      la réponse est simple: vous circulez en voiture!

    • @Ivoquebec
      Les autoroutes urbaines ne diminuent pas le trafic, elles l’augmentent par un effet d’aimant à banlieusards! toutes les grandes villes l’ont compris, sauf Montréal. Ce qu’il faut, ce sont de grands boulevards urbains, un système de transport en commun digne de ce nom et moins de mafioso à l’hôtel de ville pour que ça nous coûte pas 15% plus cher que partout au Canada pour nos infrastructures.
      Aussi, la voie de contournement est une nécessité : le métropolitain à l’air d’une ligne de chemin de fer tellement elle est bondée de camions.
      Tertio, arrêter de voter pour Charest juste parce qu’il est federalist, nom de dieu…

    • Qui serait partant pour faire une gigantesque pétition pour faire pression sur nos élus afin qu’ils se bottent le derrière?

    • @courtch – votre réflexion est bête et méchante et tellement à côté de la plaque… Madame Lortie a été bloquée sur deux pâtés dans une zone résidentielle et si vous avez compris qu’elle n’avait que ces deux pâtés à traverser en tout, on ne vous fera pas lire du Nietzsche.

    • @ libreelectron
      “Est-ce que ça existe un transport en commun fiable et efficace??
      Si oui, ou est t’il situé? Est-il utilisé?”

      J’habite Vienne en Autriche depuis plus de 16 ans. Je n’ai pas de voiture… pourquoi en aurais-je?
      Un après-midi de grève en 16 ans, des autobus, trams, métros, trains de banlieue qui fonctionnent 24 heures sur 24 (pas toutes les lignes quand même), un temps d’attente fort raisonnable, un prix abordable pour tout le monde. En plus, le système de transport travaille de concert avec la ville et les installations culturelles: par exemple, le billet pour l’une des salles de concert importantes de la ville sert également de titre de transport: deux heures avant l’heure du début du concert et six heures après celle-ci: une véritable invitation à laisser sa voiture à la maison. Aller à l’aéroport en train de banlieue ne coûte qu’un billet supplémentaire pour ceux qui ont un laisser-passer ou le prix de deux billets (environ 6 dollars) pour les autres. En prime, les lignes régulières desservent également les collines avoisinantes et permettent même au moins fortunés d’aller prendre l’air dans les champs et les vignes pour le prix d’un simple billet.
      Donc, oui ça existe, un système fiable et efficace…
      Et oui, il est utilisé!

    • La solution est que les entreprises doivent sortir de Montréal. Montréal est corrompu et gère mal l’argent des contribuables qu’elle recoit, alors qu’on lui coupe les vivres.
      Et l’autres raison est qu’on a pas entretenu ponts et routes pendant des années on est même foutu de refaire les routes qui tombent en ruine à cause d’une bande de ti-caille écolos. Alors les employeurs doivent sortir de cette dompe qu’est Montréal. Montréal cette ville qui ne fait que mettre des bâtons dans les roues des banlieues, Montréal cette ville remplis QUE d’inconvénients maintenant.

    • Il faut créer de la richesse et ensuite on aura le cash pour arranger le réseau routier.
      On a emprunté dans les années 70 pour bâtir le réseau, et depuis ce temps on patch les trous…

      Aujourd’hui on a pas payé les dettes d’antan et on a plus les reins assez solides pour emprunter de nouveau… va falloir faire des choix.

      Attendre dans le traffic c’est moins pire qu’attendre 14 heures à l’urgences…

    • C’est la politique du maire Tremblay, d’embêter le plus possible les automobilistes.
      Avec le péage qui s’en vient, il est temps que les entreprises déménage là où est la main d’oeuvre, en banlieu.

    • God qu’on braille pour des insignifiances. Non mais vraiment, bouhou je dois attendre 40 minutes dans mon habitacle isolé confortable air climatisé inclu avec de la musique et la radio et je râle?? Vraiment?? Appréciez la vie un peu.

    • @jeanfrancoiscouture
      «S’ajoute à cela la volonté manifeste de ce qui nous tient lieu de dirigeants ici qui est «d’écoeurer» au max les automobilistes et ce, par tous les moyens.»

      C’est ce que je dis depuis une décennie… Je demeure dans Lanaudière et je «déteste royalement» devoir aller «en ville»… exactement pour la raison que vous affirmez. Et que dire du stationnement, de l’impossibilité de tourner à droite au feu rouge, des cyclistes qui se croient tout permis, etc.

      Je vis dans le 450: j’y travaille, j’y habite et nous avons d’excellents restos et bistros qu’il vaut la peine de découvrir. Et notre festival musical est magnifique (du 4 juillet 2009 au 2 août 2009 à Joliette) !

      Bon été !

    • @abrigado
      je seconde , on en fait une condition electorale a la mairie aux prochaines elections !!

    • Votre travail vous oblige à vous déplacer en voiture, très bien (quoique… je trouve qu’on découvre plus facilement les bonnes adresses à pieds…). C’est un inconvénient de votre travail et je vous comprends de pester.

      Mais votre cours de yoga, ça me fait bien rire. A la quantité d’école de yoga qu’il y a à Montréal, vous allez me dire que vous n’en avez pas trouvé UNE SEULE accessible rapidement en transport en commun? Personnellement, je fréquente un centre sur St-Laurent, coin Mont-Royal. Je pars, en pleine heure de pointe, du métro Guy, et j’y suis en 20 minutes, en métro et sur mes pieds. Si vous êtes chipoteuse au point de décréter que le seul centre qui vous convienne est celui situé dans un quartier résidentiel inaccessible autrement qu’en voiture, ben… assumez!

    • Je suis d’accord avec ceux qui disent que le problème n’est pas l’étalement urbain.

      Le problème de l’Amérique du Nord est le fait que nos quartiers commerciaux sont rassemblés. Allez partout ailleurs dans le monde et il y a plusieurs centre-ville par ville, plusieurs centre d’affaires.

      Il n’y a qu’en Amérique du Nord que nous foutons tous nos gratte-ciel dans le même kilomètre carré.

    • Si le gouverment tente de régler le problème en construisant pont et route les banlieusards vont se multiplier comme des pissenlits avec leur étalement immonde de boulevard taschereau et de maison affreuse. Il faut simplement attendre que le prix de l’essence monte au dessus des 2 $ le litre et tout ces problèmes vont se régler d’eux-même.

    • Je suis entièrement d’accord avec lithium235, je n’aurais su mieux dire.
      Et Madame Lortie, faites une petite recherche sur Eureka, vous vous rendrez compte que Richard Bergeron, comme André Lavallée le responsable du transport à la Ville, est un de nos nombreux curés anti-automobilistes, genre «faisons-les kier de toutes les manières possibles, ils finiront bien par prendre le transport en commun». Alors il faut vraiment prendre avec un grain de sel les affirmations de ces obsédés anti-bagnole.

      @libreelectron
      Oui ça existe : à Madrid, à Paris, à Berlin, à Genève, à Bruxelles, en fait dans pratiquement toutes les grandes villes européennes qui ont le bassin de population suffisant pour que leur système de transport en commun soit rentable et efficace, même en-dehors des heures de pointe, sans que l’abonnement soit prohibitif pour l’usager. Ce qui est impensable à Montréal pour toutes sortes de raisons. C’est pourquoi nos curés du transport en commun, frustrés, se vengent en empoisonnant la vie des automobilistes le plus qu’ils le peuvent. Lavallée, par exemple, va même jusqu’à faire rétrécir la rue Bellechasse (à la 13e ave) pour forcer les automobilistes à utiliser Beaubien ou Rosemont, deux rues commerciales avec circuit d’autobus et plein de camions de livraison garés en double qui bloquent la circulation ! Et c’est ce même Lavallée, qui par de telles décisions provoque des bouchons de circulation, qui de l’autre côté de la bouche nous serine ses âneries sur le transport en commun qu’il faut promouvoir pour sauver l’environnement ! Trouvez l’erreur…

    • Imaginez, une seconde… Et si… Oui, et si…

      Et si nous étions soudainement assez intelligents, comme membres d’une société nord-américaine en pleine expansion, pour être capables de TOURNER À DROITE AUX FEUX ROUGES.

      Il y a des endroits où ça règlerait bien des problèmes.

      J’avoue. Mais il faudrait d’abord apprendre aux piétons à comprendre les feux de circulation. mcl

    • A ceux qui décrient l’étalement urbain, dans ce cas-ci Boucherville et St-Lambert étaient habité bien avant le Plateau si je ne m’abuse… Dire que l’étalement c’est fait du Vieux-Montréal vers le Plateau serait plus juste… ;-)

      En passant, je demeure à Boucherville et travaille au centre-ville, 35 minutes porte-à-porte en transport en commun. Et non, je ne passe pas mes weekend au Ikea, je laisse ça au gens du Plateau qui dénigre la banlieue…

    • Les citadins qui dénigrent les banlieusards, tout comme les banlieusards qui dénigrent les citadins, me font bien rire (en fait, non, ça m’enrage).

      Ne comprenez-vous donc pas que nous faisons tous partie de la même grosse patante dysfonctionnelle? Tout le monde ne peut pas habiter sur l’île, à proximité de tous les services. C’est physiquement impossible. Et la banlieue, ce n’est pas pour tout le monde (une chance, parce que je ne voudrais pas y voir le même « monde » que je vois au centre-ville).

      En ce qui me concerne, j’habite sur l’île, à proximité des services, et je ne vois pas ce dont je devrais être fier. Mais bon, question de perception, j’imagine.

      Et le &!*$ de transport en commun… Je le prends tous les jours, et c’est justement ce qui me donne envie de prendre ma voiture pour aller travailler. L’inconfort et l’insalubrité, ça va deux minutes, mais ça devient vite agaçant. Juste d’en parler, ça me met de mauvaise humeur.

    • Chers concitoyens Montréalais,

      J’aime bien vous regarder déverser votre haine sur les méchants 450 qui viennent congestionner nos rues. Cependant, regardons-nous un peu. Il ne faut pas trainer bien longtemps dans les rues du plateau pour voir ces centaines de voitures. Pour voir les problèmes de plus en plus important à trouver une place de stationnement. D’année en année, il y a de plus en plus de voitures. Maintenant, tous mes voisins en ont une, même certains en ont deux! Pourtant, nous y avons accès au métro et au Bixi! Oui oui!

      Alors, avant de demander a des gens qui n’ont pas de métro et de Bixi au coins de la rue de faire un effort, nous pourrions en faire un nous mêmes? Non?

      Plus sérieusement, il y a un gros problème avec le réseau routier, c’est qu’il ne suit pas l’évolution de la ville. C’est vrai qu’il faut favoriser le transport en commun, mais il ne réponds pas à tous les besoins. Le reste de l’infrastructure doit suivre. Il y a des gens qui travaillent sur la route, il y a des livraisons et des fois, aller faire ses commissions à vélo, c’est limite.

      La ville et les gouvernement veuillent favoriser le transport en commun. C’est bien, j’imagine que ça coûte moins cher et que c’est un peu moins polluant. Mais, pour les autres besoins, les routes doivent suivre. Nous sommes en retard à ce niveau, comme sur bien d’autres.

    • Peut-être faudrait-il interdire au poids lourd de voyager entre 8h30 et 9h30 / 16h et 18h? Lorsqu’ils déchargent un porte-conteneur au port de Montréal et que les camions sortent sans arrêt sur la rue Notre-Dame à l’heure de pointe, il me semble que c’est courir après les problèmes, comme dirait l’autre.

      Aussitôt qu’il faut se déplacer sur l’île on remarque rapidement comment il y a de camions sur les routes. Et ce n’est pas fini, un des objectifs du plan de transport de l’administration Tremblay est de faire de Montréal la plaque tournante du camionnage en Amérique du Nord grâce au port.

    • Madame Lortie, les piétons comprennent les feux de circulation, mais ne les obéissent tout simplement pas. Comme les automobilistes qui n’obéissent pas aux lois sur le cellulaire, texto, etc. au volant, aux lois sur le port de la ceinture, de ne pas faire n’importe quoi au volant (manger, boire, se maquiller, encore etc.). Dans mon arrondissement, il y a de plus en plus de feux avec minuterie et même si c’est tout ce qu’il y a de plus sécuritaire, pensez-vous que les gens s’en servent tous? Mais il y a aussi cette bonne femme pressée qui est passée sur le feu rouge devant moi cet après-midi, dans son gros VUS, qui devait avoir besoin d’aller chercher du pain et du lait chez Maxi avant de cueillir ses enfants quelque part… Si tout le monde était discipliné, la moitié du problème serait réglé!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité