Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘violence’

Vendredi 14 novembre 2014 | Mise en ligne à 9h49 | Commenter Commentaires (174)

Marre du “tour du chapeau Gordie Howe”….

1297630218705_ORIGINAL

Je ne tiens pas rigueur aux amateurs de bagarres aux hockey de glorifier les “tours du chapeau Gordie Howe”, qui consiste à marquer un but, obtenir une aide et se bagarrer dans un même match.

Mais de voir des commentateurs répéter ad nauseam l’expression comme ce fut le cas hier avec Dale Weise et émettre dans toute autre circonstance des réserves sur les bagarres au hockey relève de l’incongruité.

L’exploit de Weise à mes yeux est d’avoir réussi ce but en tir de punition qui a donné un bel élan à son équipe. Sa passe à Max Pacioretty au cours d’une rare présence avec le premier trio était aussi digne de mention.

D’ailleurs pour l’histoire, notons que le célèbre Gordie Howe a réussi ce type de tour du chapeau seulement deux fois en carrière de 26 saisons dans la LNH, une fois en 1953 et l’autre en 1954.

Parlant de bagarres, comment a-t-on pu laisser Matt Fraser revenir au jeu en après qu’il eut été mis hors de combat par Nathan Beaulieu. Fraser ressemblait à Bambi sur la glace en retraitant vers le vestiaire. La LNH se soucie vraiment de l’état du cerveau de ses joueurs?

Lire les commentaires (174)  |  Commenter cet article






Mercredi 26 mars 2014 | Mise en ligne à 11h18 | Commenter Commentaires (87)

Trouvez l’erreur…

107014_large

Donald Brashear jette les gants sur la glace, assomme son adversaire: il écope d’une “petite” punition de cinq minutes, sous les acclamations de la foule et l’admiration de ses coéquipiers et de la direction de l’équipe.

À peine heure plus tard, et 500 mètres plus loin, Brashear frappe un joueur, qui pourrait être le même que tantôt, dans le stationnement en quittant l’amphithéâtre. Il est condamné à 18 mois de probation, 6000$ d’amende et fait face à une poursuite de 250 000$ au civil.

Trouvez la cohérence.

En passant, pour ceux qui utiliseront l’argument de l’acceptation de la bagarre dans cette discipline, le hockey n’est justement pas un sport de combat.

Lire les commentaires (87)  |  Commenter cet article






Jeudi 30 janvier 2014 | Mise en ligne à 9h51 | Commenter Commentaires (43)

Gino Odjick s’ouvre…

Gino-Odjick

Après avoir déclaré dans le documentaire “Bagarreur Inc.” qu’il ne croyait pas avoir subi de commotions cérébrales à la suite e bagarres, Gino Odjick a finalement choisi de dévoiler ses secrets lors d’un symposium à Vancouver sur les effets de commotions cérébrales.

“Je me souviens, les deux dernières années de ma carrière, je faisais des commotions, je me promenais à Philadelphie et les gens ressemblaient à des Martiens. On aurait dit qu’ils venaient d’une autre planète. Pendant une demi-saison, je ne me souvenais plus du chemin pour me rendre à l’aréna. Je n’avais aucune idée de l’heure, ce que j’avais à faire. Mes coéquipiers voulaient tous jouer aux cartes avec moi parce qu’ils savaient qu’ils pouvaient me battre.”

“Je me rappelle avoir passé sept minutes au banc des punitions et n’avoir vu rien d’autre que des étoiles. C’est drôle, quand vous êtes un policier au hockey, vous devenez dépendant des coups que vous recevez. Quand tu n’as pas reçu de coup de poing depuis un moment, ça devient agaçant. Les coups de poing te permettent de rester vivant. Ça montre que tu es impliqué, que tu te tiens pour tes coéquipiers. Je ne l’ai jamais compris moi-même, cette dépendance.”

Lire les commentaires (43)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité