Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Sénateurs d'Ottawa’

Mercredi 24 mai 2017 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (84)

Craig Anderson, ce héros sympathique…

Senators Penguins Hockey

On devine la relation de confiance qui a pu se bâtir entre le gardien Craig Anderson et son entraîneur Guy Boucher cet hiver.

Anderson, on le sait, a eu à s’absenter pour être au chevet de sa femme, aux prises avec un cancer.
Il y a eu des hauts et des bas sur la glace. Anderson a connu des moments difficiles, notamment lors d’une série de deux matchs contre le Canadien, en mars.

À chaque moment difficile, une majorité de fans et d’observateurs s’attendaient à revoir l’auxiliaire Mike Condon devant le filet.

Boucher aurait pu invoquer le stress, la fatigue émotionnelle provoquée par la maladie de l’épouse d’Anderson pour « reposer » son gardien. Mais Anderson a disputé 15 des 20 derniers matchs de son club.

Il ne faisait aucun doute que Boucher allait revenir avec Anderson après la dégelée de 7-0 dans le cinquième match. Le gardien des Sénateurs avait su rebondir après chaque contre-performance cette saison.

Hier, Anderson a livré une performance héroïques, digne des grands matchs de gardiens en séries éliminatoires. Il a stoppé 45 des 46 tirs des Penguins et forcé la présentation d’un septième match.

Il ne faudrait pas oublier la présence essentielle de l’entraîneur des gardiens, Pierre Groulx, me rappelait ce matin mon estimé collègue du Droit, Sylvain St-Laurent. Groulx est aussi celui qui a relancé la carrière d’Anderson à l’époque en Floride.

L’entraîneur des Penguins, Mike Sullivan, a opté pour une solution différente. Il a fait confiance au jeune Marty Murray après un mauvais match de Marc-André Fleury dans la troisième partie. La décision a tourné en sa faveur même si les Sénateurs viennent de pousser Pittsburgh à la limite. Murray a encore une fois disputé un match impeccable hier.

À la différence des Sénateurs, Murray avait fait ses preuves en séries en permettant aux Penguins de remporter la Coupe l’année précédente. Et il constitue le gardien d’avenir de cette équipe.

Il y aura donc un septième match jeudi. Ça se jouera entre le vieux guerrier cicatrisé par les épreuves et le jeune premier.

Lire les commentaires (84)  |  Commenter cet article






Mercredi 17 mai 2017 | Mise en ligne à 9h44 | Commenter Commentaires (213)

Et les DG de l’année sont…

image-23

…Peter Chiarelli, des Oilers d’Edmonton, Pierre Dorion, des Sénateurs d’Ottawa, et David Poile, des Predators de Nashville.

Le coup majeur de Dorion demeure l’embauche de Guy Boucher. Chiarelli a raffermi la défense, mais il a surtout hérité d’un cadeau du ciel: Connor McDavid à la loterie de la LNH. J’aurais plutôt invité Jarmo Kekalainen à se joindre à Dorion et Poile.

David Poile. Inutile de vous rappeler sa grande transaction. Je me réjouis pour lui. Je ne lance pas la pierre à Marc Bergevin, mais j’en veux aux pourfendeurs de Poile, qui l’ont ridiculisé à la suite de l’échange avec le Canadien.

Le DG des Predators affirmait avoir acquis Subban pour rendre sa défense encore plus mobile et habile, digne des défenses modernes de la LNH. À la lumière des performances de Nashville en séries, les Predators possèdent sans doute le meilleur premier quatuor de la Ligue.

J’ai lu plusieurs lecteurs affirmer ces dernières semaines que les Predators auraient atteint le carré d’as avec Shea Weber. Je me demande bien pourquoi il ne l’ont jamais fait lors des 11 saisons précédentes avec lui dans la formation. Enfin bref, comme dirait Pierre.

Bravo Monsieur Poile.

Lire les commentaires (213)  |  Commenter cet article






Jeudi 11 mai 2017 | Mise en ligne à 10h04 | Commenter Commentaires (206)

Boucher ou Boudreau?

cut-18

La chance et le hasard jouent souvent un grand rôle dans le hockey.

Après le congédiement de Dave Cameron, l’été dernier, les Sénateurs d’Ottawa ont d’abord offert le poste d’entraîneur en chef à Bruce Boudreau, limogé quelques semaines plus tôt par les Ducks d’Anaheim.

Boudreau a passé quelques jours en retraite fermée à Ottawa, avec entre autres sa fille et son beau-père, qui ont tenté de le convaincre de se rapprocher de la famille. “Une situation déchirante”, m’avait-il confié en grande entrevue cet hiver.

Notre homme a finalement poliment décliné l’offre du DG Pierre Dorion, pour accepter celle du Wild du Minnesota.
Dorion s’est alors tourné vers son deuxième candidat, Guy Boucher.

Après une éclatante saison régulière, Bruce Boudreau et le Wild ont été éliminés en première ronde des séries éliminatoires. Il s’agissait pour Boudreau d’un scénario familier.

Guidés par Boucher, les Sénateurs viennent d’atteindre le carré d’as pour la troisième fois de leur histoire. Boucher avait également participé à la finale de l’Association de l’Est à sa première saison avec le Lightning, en 2011.

Cette situation n’est pas sans rappeler celle des Penguins de Pittsburgh. Le DG Jim Rutherford a d’abord embauché Willie Desjardins en 2014 pour relancer son organisation. Celui-ci lui a fait faux bond au dernier instant pour accepter la succession de John Tortorella à Vancouver et Rutherford a offert le poste en catastrophe à Mike Johnston.

Mike Sullivan ? Emporté par le congédiement de John Tortorella, dont il était l’adjoint chez les Canucks, il travaillait dans l’ombre à titre d’entraîneur du développement des joueurs à Chicago.

On a finalement daigné lui offrir le poste d’entraîneur en chef du club-école des Penguins en 2015. Six mois plus tard, Johnston était congédié et Sullivan l’a remplacé.

Il allait soulever la Coupe quelques mois plus tard. Les Sénateurs ont de gros défis à relever avant de voir Guy Boucher soulever le précieux trophée. Mais pour l’instant, il retrouvera Sullivan dans le carré d’as…

Lire les commentaires (206)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives