Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Repêchage LNH’

Lundi 2 mai 2016 | Mise en ligne à 11h33 | Commenter Commentaires (138)

Mon repêchage simulé!

cut-2

Le Canadien n’a peut-être pas remporté la loterie, mais il ne s’en est pas trop mal tiré non plus.

Le CH aurait pu reculer si un club classé derrière lui avait gagné la loterie. Ça n’est pas arrivé. Montréal repêchera encore neuvième. Ensuite, les clubs résolument à la recherche d’espoirs en défense n’ont pas gagné la loterie. Ils pourraient donc repêcher des défenseurs entre les quatrième et huitième rangs et permettre au Canadien de mettre la main sur l’un des trois ou quatre bons centres disponibles: Tyson Jost, Clayton Keller ou Logan Brown.

Essayons maintenant de deviner ce que les 14 équipes en lice pour la loterie feront le 24 juin. ll s’agit ici d’un exercice pour fins de discussions et divertissement. Les équipes ont le tour de nous surprendre d’année en année…
(À NOTER QU’IL NE S’AGIT PAS DE MES CHOIX PERSONNELS, QUI VIENDRONT ÉVENTUELLEMENT AVANT LE REPÊCHAGE!)

1-AUSTON MATTHEWS, centre, Toronto
Il n’y a déjà presque plus de suspense chez les Maple Leafs. On parle même déjà des trios l’an prochain. On muterait William Nylander à l’aile droite de façon à permettre à Auston Matthews d’occuper le poste de deuxième centre derrière Nazem Kadri. Les Leafs seraient bien servis à droite avec de solides jeunes ailiers en Nylander et Mitch Marner, quatrième choix au total l’an dernier, le premier choix de Mark Hunter à titre de directeur du recrutement.

2-PATRIK LAINE, ailier, Winnipeg
Les Jets constitueront sous peu une équipe redoutable, grâce à de très bons choix au repêchage. Le grand finlandais Laine, un redoutable buteur de 6 pieds 4 pouces, s’ajoutera à une impressionnante banque d’espoirs à l’attaque : Kyle Connor, Nikolaj Ehlers, Mark Scheifele, sans oublier le jeune défenseur Jacob Trouba. Les Jets devaient repêcher sixième. Ils ont reçu un beau cadeau. Mark Hillier est le nouveau patron du repêchage et il ne pourra rater son coup…

3-JESSE PULJUJARVI, ailier, COLUMBUS
Très peu de suspense ici aussi. Puljujarvi, l’autre grand ailier finlandais, est clairement l’un des trois meilleurs joueurs disponibles. Comme la vie est parfois bien faite, le DG, Jarmo Kekalainen, et le nouveau directeur du recrutement, Ville Siren, sont Finlandais également. Columbus devait repêcher quatrième. Ils ont avancé d’un rang, mais un rang important, et relégué Edmonton au quatrième rang et Vancouver au cinquième.

4-Jakob Chychrun, défenseur, Edmonton
Il y a toujours des équipes portées à repêcher de gros défenseurs un peu moins doués que d’autres tôt dans le repêchage. Les Oilers sont l’une de celles-là. Ils ont en plus un besoin criant de défenseurs. N’ont-ils pas boudé Kyle Connor et Mathew Barzal l’an dernier et offert leur 16e choix au total pour obtenir le gros défenseur de l’Ouest Griffin Reinhart ? Celui-ci jouait pour les Oil Kings d’Edmonton, dirigés alors par Bob Green avant qu’il ne devienne le patron du repêchage pour les Oilers. Olli Juolevi demeure le meilleur espoir disponible en défense, mais les Oilers le savent-ils ? Contraiment à Reinhart, Chychrun possède néanmoins un meilleur potentiel offensif et plus de vitesse. Les Oilers peuvent aussi offrir leur quatrième choix au total à un club classé un peu plus loin pour obtenir un jeune joueur et néanmoins repêcher un défenseur d’avenir un peu plus loin.

5-Olli Juolevi, défenseur, Vancouver
Le DG des Canucks, Jim Benning, a déjà mentionné son intention de repêcher un jeune défenseur puisque la relève est maigre à ce chapitre à Vancouver. Les Canucks ont déjà des centres d’avenir en Jarred McCann et Bo Horvat. Ils n’ont pas repêché de défenseur depuis Luc Bourdon en 2005. Le nouveau recruteur en chef de l’équipe, Judd Brackett, peut toujours se laisser tenter par Pierre-Luc Dubois ou Matthew Tkachuk, mais si Olli Juolevi est disponible, ils pourraient repêcher cette émule d’Oliver Ekman-Larsson pour assurer la relève éventuelle d’Alex Edler.

6-Pierre-Luc Dubois, attaquant, Calgary
Les Flames seraient ravis d’ajouter un solide ailier pour ajouter à leur super jeune duo de centres Sean Monahan et Sam Bennett. Avec Johnny Gaudreau déjà bien installé à Calgary, la relève à l’attaque serait assurée. Todd Button n’a pas pigé souvent au Québec en première ronde, mais il l’a fait avec Émile Poirier en 2013. Bob Hartley pourrait aussi avoir un petit mot à dire dans la sélection avec ses nombreuses antennes au Québec. Ça devrait se jouer entre Dubois, Tkachuk ou Alex Nylander.

7-Matthew Tkachuk, ailier, Arizona
Difficile de connaître les orientations des Coyotes puisque le remplaçant de Don Maloney au poste de DG n’est pas encore connu. Les Coyotes regorgent de bons jeunes attaquants, mais la relève en défense est mince. S’ils optent pour le meilleur joueur disponible, cependant, ils ne voudront sans doute pas bouder Alex Nylander ou Matthew Tkachuk. L’arrivée de Tkachuk pourrait aussi contribuer à mousser la popularité du hockey en Arizona puisque son père Keith y a connu plusieurs saisons sensationnelles. Mais ne pas négliger la possibilité de les voir repêcher le défenseur Mikhail Sergachev, qui joue avec l’un des meilleurs espoirs des Coyotes à Windsor, Christian Fischer.

8-Alex Nylander, ailier, Buffalo
Idéalement, les Sabres renfloueraient leur banque d’espoirs en défense puisqu’ils comptent déjà Jack Eichel, Sam Reinhart, Ryan O’Reilly et Evander Kane, qui ont tous 25 ans ou moins, mais voudront-ils à se rang laisser passer Nylander, très bien coté par une majorité de spécialistes ? Le directeur du recrutement Greg Royce et le DG Tim Murray ont souvent pigé en Suède quand ils travaillaient ensemble à Ottawa (Erik Karlsson, Mika Zibanejad), quoique Nylander vient de passer l’hiver à London. Si ça n’est pas Nylander, quelques bons défenseurs sont encore disponibles, Mikhail Sergachev, Jake Bean, Dante Fabbro ou même Charlie McAvoy.

9-Tyson Jost, centre, Montréal
Le Canadien a finalement déniché un centre offensif de premier plan en Alex Galchenyuk. Il en manque un deuxième. Il y en aura plusieurs à la disposition de Trevor Timmins au neuvième rang : Jost, 5 pieds 11 pouces, 195 livres, sublime au Championnat mondial des moins de 18 ans, Clayton Keller, petit de taille, mais la créativité d’un Claude Giroux, ou encore Logan Brown, un colosse de 6 pieds 6 pouces nettement plus doué offensivement que Michael McCarron, mais dont la constance et l’éthique de travail laissent parfois à désirer. Pour la fougue, l’intelligence, le leadership, le sérieux, le CH aurait un super centre en Tyson Jost, quoique Keller est loin d’être un vilain choix également.

10-Mikhail Sergachev, défenseur, Colorado
L’Avalanche a besoin de relève en défense et Patrick Roy a toujours eu une bonne connexion avec les Russes. Sergachev serait le meilleur défenseur disponible à ce rang s’il n’a pas été repêché dans le top dix. Il rejoindrait le gardien Semyon Varlamov, l’attaquant Mikhail Grigorenko et qui sait, Alexander Radulov ? On verra si la cote de Sergachev a baissé en raison d’une performance en demi-teinte au Championnat mondial, avec un coach qui lui demandait de limiter ses actions offensives. Sergachev a obtenu 57 points en 67 matchs à Windsor.

11-Logan Brown, centre, New Jersey
Les devinettes deviennent plus difficiles. Les Devils ont désormais un nouvel directeur du recrutement, Paul Castron, auparavant chez les Blue Jackets de Columbus. Les Devils ont des besoins au centre. Ils auront le choix entre le colosse Brown ou le petit, mais surdoué Keller. Leur choix de première ronde l’an dernier, le centre Pavel Zacha, est déjà un colosse de 6 pieds 3 pouces et il connaît des séries prometteuses à Albany dans la Ligue américaine avec trois points en autant de matchs. Castron a fait chou blanc en 2005 à Columbus avec un petit centre, Gilbert Brule, à la place d’Anze Kopitar. En garde-t-il encore de mauvais souvenirs.

12-Clayton Keller, centre, Ottawa
Pierre Dorion et son groupe ne sont pas du genre à laisser passer un talent comme celui de Clayton Keller. Celui-ci a obtenu 107 points en seulement 62 matchs avec le programme de développement américain des U18, et 14 points en sept matchs au Championnat mondial des moins de 18 ans.

13-Kieffer Bellows, ailier, Caroline
Le fils de Brian Bellows, de l’équipe américaine des moins de 18 ans, est l’un des meilleurs attaquants disponibles à ce rang. C’est un marqueur né, comme son père, et il vient de connaître beaucoup de succès au Championnat mondial des moins de 18 ans. Les Hurricanes débordent déjà de bons jeunes défenseurs en Justin Faulk, Noah Hanifin, Jaccob Slevin, Hayden Fleury et Ryan Murphy. Tony MacDonald aime piger au sein du programme de recrutement américain des moins de 18 ans.

14-Charles McAvoy, défenseur, Boston
Le jeune homme originaire de New York a obtenu un impressionnant total de 25 points en 37 matchs à sa première saison à Boston College. Même s’il ne mesure pas plus de six pieds, les Bruins pourraient y aller avec ce défenseur offensif, une denrée rare dans leur organisation. Il y a un manque criant de relève en défense, et McAvoy a déjà un lien avec les Bruins puisqu’il joue à Boston à l’heure actuelle…

Lire les commentaires (138)  |  Commenter cet article






Lundi 25 avril 2016 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (118)

Le tout pour le tout? Non…

Clayton Keller constitue une autre carte cachée de se repêchage. Petit de taille à 5 pieds 10 et 165 livres, mais la créativité d'un Claude Giroux.

Clayton Keller constitue une autre carte cachée de se repêchage. Petit de taille à 5 pieds 10 et 165 livres, mais la créativité d'un Claude Giroux.

Deux équipes de la NFL, les Rams de Los Angeles, et les Eagles de Philadelphie, ont cédé tous leurs choix au repêchage, ainsi que des choix l’an prochain, dont leur premier, pour obtenir respectivement le premier et deuxième choix au total en 2016, afin de repêcher l’un des deux meilleurs quarts-arrières disponible.

Les Islanders de New York avait tenté le coup en 2012 pour repêcher Ryan Murray au deuxième rang. Scott Howson, des Blue Jackets de Columbus, aurait dû accepter…

Trois joueurs font saliver les recruteurs cette année: Auston Matthews, Patrik Laine et Jesse Puljujarvi. Est-ce envisageable de voir un club imiter les Rams et les Eagles? Les Oilers d’Edmonton, s’ils remportent la loterie, pourraient se laisser tenter puisqu’ils ont davantage besoin d’un jeune défenseur que d’un attaquant. Le défenseur convoité sera encore disponible après le troisième rang.

Mais le coup de poker en vaut-il la peine? Je ne crois pas. En 2012, par exemple, Nail Yakupov et Ryan Murray faisaient consensus aux deux premiers rangs. Ils ne seront pas les meilleurs joueurs de leur cuvée. Flip Forsberg a été repêché au 11e rang, Morgan Rielly 5e, Hampus Lindholm 6e et Olli Maatta 22e.

N’y avait-il pas consensus en 2010 également avec Taylor Hall et Tyler Seguin? Vladimir Tarasenko, repêché au 16e rang, a-t-il quelque chose à envier à Hall? Et Johansen, choisi 4e? Et Kuznetsov, 28e???

Et 2006? Erik Johnson et Jordan Staal ont constitué les deux premiers choix. Après eux, un certain Jonathan Toews, suivi de Nicklas Backstrom. Claude Giroux était repêché 22e…

Un dernier? En 2011? On vous offre le choix aujourd’hui. Ryan Nugent-Hopkins, 1er au total, et Gabriel Landeskog, 2e choix au total. Vous les échangez contre Nikita Kucherov, 58e, et Johnny Gaudreau, 104e?

Auston Matthews, Patrik Laine et Jesse Puljujarvi sont de splendides joueurs. Mais retenez-bien ces noms: Tyson Jost, Clayton Keller et Olli Juolevi. Ils pourraient bien devenir les Kucherov, Gaudreau et Maatta de la cuvée 2016…

Voici mon texte, agrémenté de commentaires de recruteurs, sur le coup des Rams et des Eagles

Lire les commentaires (118)  |  Commenter cet article






Vendredi 22 avril 2016 | Mise en ligne à 14h46 | Commenter Commentaires (126)

Encore Tyson Jost!

Dante Fabbro et Tyson Jost, deux beaux espoirs en prévision du repêchage.

Dante Fabbro et Tyson Jost, deux beaux espoirs en prévision du repêchage.

Cinq points contre la Suisse n’a rien de renversant, diront certains, il n’empêche que Tyson Jost vient d’égaler le record canadien de Connor McDavid pour le plus grand nombre de points au Championnat mondial des moins de 18 ans, soit 14 (en cinq matchs). Jost aura l’occasion de battre ce record demain en demi-finale contre la Suède et Alexander Nylander.

Jost était, je dis bien “était” classé au autour du 15e rang parce qu’il domine dans une ligue de second ordre, la BCHL, mais il est en train de prouver contre des joueurs de calibre international qu’il est d’une espèce rare. Je l’écris et le répète à nouveau: s’il est disponible au neuvième rang, le Canadien a intérêt à ne pas le snober.

Voici d’ailleurs mes petites notes personnelles sur huit espoirs à l’oeuvre à ce tournoi.

Lire les commentaires (126)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2016
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives