Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Repêchage LNH’

Lundi 1 mai 2017 | Mise en ligne à 11h02 | Commenter Commentaires (156)

Fini le “tankage”!

Les Penguins de Pittsburgh connaissent du succès depuis le départ de Ray Shero, mais celui-ci pourra se consoler à l'idée qu'il détiendra le premier choix au prochain repêchage avec les Devils.

Les Penguins de Pittsburgh connaissent du succès depuis le départ de Ray Shero, mais celui-ci pourra se consoler à l'idée qu'il détiendra le premier choix au prochain repêchage avec les Devils.

Il s’est passé une chose extraordinaire samedi soir lors de la loterie de la LNH.

En vertu des nouvelles règles établies récemment, le pire club de la Ligue, et de loin, l’Avalanche du Colorado, a non seulement perdu son espoir de repêcher au premier rang, mais il a glissé au quatrième.

Les Devils du New Jersey, eux, auraient repêché au cinquième rang sans loterie. Ils obtiennent le premier choix. Et les Flyers de Philadelphie, qui n’ont jamais baissé les bras et espéré gagner une place en séries jusqu’à la fin ou presque, passent du 14e au 2e rang.

Le centre droitier Nolan Patrick, malgré de sévères blessures, et le jeune Suisse Nico Hischier, un centre lui aussi, sont considérés comme les meilleurs espoirs en prévision de ce repêchage.

Les Flyers, déjà bien nantis en jeunes défenseur de talent, viennent de gagner le gros lot.

La médiocrité n’est enfin plus récompensée. Et le principe du “tankage” vient de couler à pic…

Capture d’écran 2017-05-01 à 10.52.31

Lire les commentaires (156)  |  Commenter cet article






Nolan Patrick

Nolan Patrick

Nolan Patrick a longtemps été considéré comme le meilleur espoir de la cuvée 2017 du repêchage de la LNH.

Mais le pauvre est accablé par les blessures depuis un an. Il a disputé seulement 33 matchs cette saison et raté le Championnat mondial junior. Il vient aussi de rater les séries éliminatoires de son équipe, les Wheat Kings de Brandon, éliminés en quatre matchs.

Sa production de points par match a également diminué légèrement cette saison. Les blessures n’ont pas aidé, mais il s’agit tout de même d’un état de choses un peu inquiétant puisqu’il a déjà 18 ans, étant né le 19 septembre et raté le repêchage de 2016 par quatre jours seulement.

Le Suisse Nico Hischier, lui, n’a cessé de progresser avec les Mooseheads d’Halifax. L’entraîneur André Tourigny dit n’avoir jamais dirigé un joueur aussi complet et n’hésite pas à le comparer à Henrik Zetterberg. Hischier a obtenu 86 points en 57 matchs, sept points en six matchs de séries contre les puissants Huskies de Rouyn-Noranda et obtenu sept points en cinq matchs au Championnat mondial junior. L’entraîneur américain a déclaré lors de ce Championnat n’avoir pas vu d’adversaire aussi talentueux que lui.

Le magazine Hockey News fait désormais d’Hischier le meilleur espoir disponible.

Le meilleur défenseur disponible s’appelle Timothy Liljegren. C’est un grand droitier suédois qui jouait déjà 20 minutes par match à Timra. Les premières équipes à repêcher, l’Avalanche du Colorado et les Coyotes de l’Arizona, sont moins nantis en défense. Il sera difficile de bouder Hischier, mais Liljgren coiffera-t-il Nolan, un grand centre droitier?

Timothy Liljegren

Timothy Liljegren


L’Avalanche est assuré de terminer au dernier rang, et donc d’avoir un maximum de pièces dans le boulier. Les Coyotes auront de la compétition des Golden Knights de Las Vegas, des Devils du New Jersey et des Canucks de Vancouver.

Nico Hischier

Nico Hischier

Lire les commentaires (158)  |  Commenter cet article






Vendredi 10 février 2017 | Mise en ligne à 10h53 | Commenter Commentaires (260)

Une cuvée québécoise 2013 moins impressionnante que prévu

Choix de fin de deuxième ronde, Artturi Lehkonen aura une plus grande carrière que bien des choix de première ronde en 2013.

Choix de fin de deuxième ronde, Artturi Lehkonen aura une plus grande carrière que bien des choix de première ronde en 2013.

On a parlé du repêchage de 2013 comme de l’une des meilleures cuvées québécoises de l’histoire.

Au total, 22 Québécois ont été repêchés, dont cinq en première ronde et cinq en deuxième ronde. Il y a longtemps qu’on en avait vu dix choisis dans les deux premières rondes !

Devant cet état de choses, La Presse a pris l’initiative d’en suivre dix au cours de la saison. L’expérience a duré une partie de l’hiver.

Quatre ans plus tard, où en sont-ils ?

La réponse ici.

Le Canadien dans tout ça?

Le CH avait quatre choix parmi les deux premières rondes, mais aucun avant le 25e rang cette année-là. Trevor Timmins a jeté son dévolu sur Michael McCarron en fin de première ronde. McCarron vient d’être rappelé à Montréal et a disputé son 36e match hier. C’est déjà mieux que cinq joueurs repêchés avant lui, dont Samuel Morin, Frédérik Gauthier et Émile Poirier.

La deuxième ronde est intéressante pour le CH. Jacob De La Rose constitue le choix de deuxième ronde ayant disputé le plus de match dans la LNH, quoique son rôle demeure marginal pour l’instant. Il reste quand même que pour un joueur critiqué vertement, il a joué davantage que tous les autres de sa cuvée du second tour. Repêché après neuf joueurs québécois en fin de deuxième ronde, Artturi Lehkonen a déjà un impact intéressant à Montréal.

Le choix de troisième ronde de l’équipe, Sven Andrighetto, vient déjà au 19e rang de toute sa cuvée au chapitre des points. Il est devancé par 15 choix de première ronde. Andrighetto a plus de points que douze joueurs repêchés en première ronde.

Lire les commentaires (260)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives