Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘pools’

Vendredi 22 novembre 2013 | Mise en ligne à 12h23 | Commenter Commentaires (56)

Aviez-vous choisi Bryan Bickell dans votre pool?

1369790245000-bryan-bickell-1305282121_x-large

Certains naïfs ont été bernés par sa performance en séries éliminatoires, j’en suis convaincu.

Le colosse des Blackhawks avait explosé avec 17 points en 23 matchs, alors qu’il n’avait jamais connu une saison de 40 points en carrière.

Toujours est-il que Bryan Bickell ratera les prochaines semaines en raison d’une blessure. Il avait… six points en 22 matchs cette saison.

Tant pis pour ceux qui sont pris avec, on vous avait prévenu…

Lire les commentaires (56)  |  Commenter cet article






Vendredi 27 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h04 | Commenter Commentaires (100)

À vos pools!

1329848325_snake_12_1

Ce midi, ne manquez pas notre clavardage sur lapresse.ca!
J’y serai en direct avec Simon “Snake” Boisvert pour répondre à vos questions!

En attendant, quelque chose à vous mettre sous la dent, publié cette semaine sur LaPresse+…


MATHIAS BRUNET
Les camps d’entraînement de la LNH signifient aussi la frénésie chez les poolers, dont le repêchage approche à grands pas.
Pour vous aider à faire des choix plus avisés, Mathias Brunet vous propose une série de trois articles sur des joueurs à surveiller… ou à éviter !

10 JOUEURS SUSCEPTIBLES DE REBONDIR

Les poolers font souvent l’erreur de se fier uniquement aux statistiques de la saison précédente pour analyser la valeur d’un joueur. Pourtant, une carrière est jalonnée de haut et de bas. Prenez Ryan Getzlaf, qui a terminé au 11e rang des compteurs après avoir obtenu seulement 57 points en 82 matchs la saison précédente, ou encore Patrick Kane, 5e au classement des pointeurs après avoir terminé au 35e rang en 2011-2012…

Tyler Seguin
Le jeune homme n’était plus dans les bonnes grâces de l’entraîneur Claude Julien à Boston et on lui a reproché de ne pas prendre sa carrière au sérieux. L’échange aux Stars lui servira d’avertissement et il est désormais le centre numéro à Dallas avec à sa gauche le redoutable Jamie Benn.

Jordan Eberle
L’attaquant des Oilers a explosé avec 76 points en 78 matchs il y a deux ans, de quoi élever les attentes qu’on avait à son endroit. En conséquence, ses 37 points en 48 matchs en ont déçu plusieurs, mais il possède un talent immense et joue avec l’explosif Taylor Hall.

Loui Eriksson
Après avoir connu trois saisons consécutives de 70 points et plus, le rendement du Suédois a périclité l’hiver dernier : seulement 29 points en 48 matchs. Les départs successifs des centres Brad Richards et Mike Ribeiro, mais Eriksson retrouvera à Boston un centre capable de l’alimenter.

Marian Gaborik
C’était la guerre entre l’entraîneur John Tortorella et Gaborik l’hiver dernier à New York. L’échange à Columbus devrait aider. Il a obtenu huit points en douze matchs après la transaction, mais il jouait blessé. Gaborik a obtenu 76 points il n’y a pas deux ans.

Jeff Skinner
Des commotions cérébrales ont déraillé la carrière de Skinner après une année recrue sensationnelle. Reste qu’il a seulement 21 ans et s’il demeure en santé, il pourra au moins répéter, sinon surpasser sa meilleure saison de 63 points. L’arrivée du jeune Elias Lindholm pourrait l’avantager.

Paul Stastny
Le jeune homme n’a jamais atteint la marque de 60 points après son année de 79 points en 2009-2010, la première de l’entraîneur Joe Sacco avec l’Avalanche. Sacco congédié, Stastny rebondira-t-il sous Patrick Roy ? Il entamera la saison avec Gabriel Landeskog et Alex Tanguay, ce qui ne saurait nuire…

Drew Doughty
Ses 16 points en 20 matchs en séries lors de la conquête de la Coupe Stanley laissaient entrevoir une saison spectaculaire pour ce défenseur, mais 22 points en 48 matchs demeure inférieur à ses standards. Il a le talent et le temps d’utilisation pour égaler sa meilleure production de 59 points.

Cam Fowler
Ce jeune défenseur de 21 ans a amassé 40 points à sa première saison à Anaheim, 29 l’année suivante et seulement 11, dont 1 but, en 37 matchs la saison dernière. Souray blessé, Fowler aura de meileures occasions d’amasser des points.

Sean Couturier
Après une première saison intéressante, Couturier a compté seulement quatre buts en 46 matchs l’an dernier. La guigne de la deuxième saison ? Couturier a seulement 20 ans et, sans dire qu’il explosera offensivement, peut engranger au moins une cinquantaine de points avec son talent.

Gabriel Landeskog
Après une saison prometteuse de 52 points à son année recrue, Landeskog a vu sa saison gâchée par une commotion cérébrale l’an dernier, d’où sa maigre production de 17 points en 36 matchs. Le capitaine de l’Avalanche jouera avec Paul Statsny et Alex Tanguay cet hiver, un trio fort prometteur.

10 JOUEURS DONT IL FAUT SE MÉFIER

Bryan Bickell
Plusieurs poolers font encore l’erreur de choisir des joueurs après de grosses performances en séries. Bickell a amassé 17 points en 23 matchs le printemps dernier, mais à 27 ans, il n’a jamais connu de saison de plus de 37 points. Pour ceux qui auraient la mémoire courte, Joel Ward a amassé 18 points en 73 matchs lors de sa saison qui a suivi ses 13 points en 12 matchs en séries, au printemps 2011…

Sheldon Souray
L’ancien défenseur du Canadien a surpris l’an dernier avec Anaheim en obtenant 17 points en 44 matchs, ce qui lui aurait conféré 32 points sur 82 matchs, mais il commencera la saison sur la liste des blessés en raison d’une (autre) blessure au poignet. Et à 37 ans, il ne rajeunit pas.

Ryan Johansen
Le fait d’avoir constitué un quatrième choix au total en 2010 hausse sa valeur aux yeux de certains poolers, mais ce jeune homme de 21 ans a offert une maigre récolte de 12 points en 40 matchs dans la LNH et, pire, a été laissé dans les estrades lors des séries éliminatoires… du club-école des Blue Jackets dans la Ligue américaine.

Dany Heatley
Ce vétéran peut toujours exploser, sait-on jamais, sauf que sa dernière saison de plus de 65 points remonte à 2009-2010. Elles sont loin, très loin les saisons de 100 points pour ce joueur qui a déjà 32 ans. Le fait de jouer avec Mikko Koivu et Zach Parise au Minnesota lui permettra néanmoins peut-être d’amasser 50 ou 60 points, mais une production plus importante constituerait une surprise.

Martin Brodeur
Le gardien des Devils n’est pas immortel. À 41 ans, il devra partager le travail pour la première fois depuis des lunes avec l’acquisition de Cory Schneider, un gardien qui a déjà prouvé à Vancouver qu’il pouvait être le numéro un. Les Devils ont en outre un club qui devrait en principe terminer dans la queue du classement.

Marian Hossa
L’une des nombreuses vedettes des Hawks a amassé un respectable 31 points en 40 matchs l’hiver dernier, et 77 la saison précédente, mais il a subi de sérieuses commotions cérébrales ces dernières années et il a été limité à seulement six points en 16 matchs lors des séries. À 34 an, il est plus fragile qu’il ne l’était. À ne plus repêcher dans les deux premières rondes du moins.

Cory Conacher
Le trophée Calder remis à la meilleure recrue semblait lui appartenir après sept matchs l’an dernier puisqu’il avait déjà 12 points. Il s’est écroulé par la suite pour ne plus jamais retrouver sa touche et Tampa l’a échangé à Ottawa pour le gardien Ben Bishop. Il jouait à peine entre 9 et 12 minutes par match en séries.

Shane Doan
Malgré sa popularité auprès des poolers, Doan a dépassé le cap des 70 points seulement deux fois en 17 ans de carrière. Il n’a pas franchi la barre des 60 points depuis 2009. À 36 ans, il serait plutôt renversant qu’il le fasse.

Sergei Gonchar
Changement de décor pour ce vétéran défenseur de 39 ans qui vient de signer un joli contrat de deux ans pour dix millions avec les Stars de Dallas. Si vous espérez une saison de plus de 45 points comme jadis, vous rêvez peut-être. Entre 30 et 40 points, peut-être, mais Gonchar frappera éventuellement un mur, cette année ou la suivante.

Teemu Selanne
Ce vétéran de 42 ans a finalement choisi de revenir au jeu après une longue réflexion. Il a obtenu 24 points en 46 matchs l’an dernier, ce qui lui aurait conféré 42 points sur une saison complète, sa pire production depuis 2004. Fait plus inquiétant encore, il a connu une panne après un départ canon de 14 points à ses 11 premiers matchs : seulement 10 à ses 35 derniers…

10 CARTES CACHÉES

Colin Wilson
Les attaquants des Predators de Nashville font rarement parler d’eux. Pourtant, Wilson, un choix de première ronde en 2008 (7e au total), a amassé presque un point par match l’an dernier, soit 19 en 25 matchs lors d’une saison interrompue par une blessure. Wilson devait former un trio avec Matt Cullen et Viktor Stalberg, mais celui-ci vient de tomber au combat pour quatre semaines en raison d’une blessure à l’épaule.

Vladimir Tarasenko
Ce jeune Russe avait 13 points en 17 matchs l’an dernier à sa première année avec les Blues avant de subir une commotion cérébrale. Il a obtenu seulement six en 21 matchs après son retour au jeu, visiblement pas en pleine forme. L’entraîneur Ken Hitchcock s’attend à une meilleure saison de sa part parce qu’il le dit plus en forme et plus confortable en raison de l’amélioration de son anglais. Tarasenko pourrait jouer avec Patrik Berglund et Magnus Paajarvi, à moins que Jaden Schwartz ne retrouve les deux premiers après l’arrivée de Brenden Morrow.

Filip Forsberg
Acquis dans un mystérieux échange qui a envoyé le vétéran Martin Erat à Washington, Forsberg, un premier choix des Capitals en 2012, dépasse les attentes à Nashville et il était dominant en matchs préparatoires avant de subir une blessure mineure en début de semaine. Forsberg forme un trio avec le centre David Legwand et le Québécois Gabriel Bourque et il pourrait amasser beaucoup de points à court, mais surtout à long terme. Il a obtenu 33 points en 38 matchs dans la Ligue de Suède l’an dernier.

Beau Bennett
On s’attend à ce que ce choix de première ronde en 2010 (20e au total) joue à la gauche d’Evgeni Malkin et James Neal et ce, même s’il tire de la droite. Bennett, 21 ans, 6 pieds 2 pouces et 210 livres, a obtenu 14 points en 26 matchs l’an dernier après son rappel de la Ligue américaine. En raison du manque de profondeur à l’aile chez les Penguins, Bennett aura toutes les chances de se faire justice.

Nino Niederreiter
Une majorité d’observateurs ont été surpris d’apprendre que les Islanders avaient échangé cet été leur espoir suisse au Wild en retour de l’agitateur Cal Clutterbuck. Niederreiter avait déçu à sa première saison dans la LNH, mais il a tout de même compté, à 20 ans, 28 buts dans la Ligue américaine l’hiver dernier. Lors du match préparatoire de mardi, l’entraîneur du Wild a dit de Niederreiter qu’il avait probablement été son meilleur joueur. Le poste du jeune homme n’est pas garanti, mais il n’est pas loin de la LNH.

Morgan Rielly
Ce jeune défenseur de 19 ans fait une forte impression au camp des Maple Leafs de Toronto. Rielly, cinquième choix au total en 2012, possède un potentiel offensif indéniable. Il n’est pas impossible qu’il soit renvoyé dans les rangs juniors d’ici les prochaines semaines, mais pour ceux qui ont un pool à long terme, il s’agit d’un choix à prendre sans hésiter !

Boone Jenner
Le jeune homme était attendu depuis un an à Columbus. Il a eu une audition au sein du premier trio avec Brandon Dubinsky et Marian Gaborik et il n’a pas déçu. Après une saison de 82 points en seulement 56 matchs dans les rangs juniors, Jenner a obtenu quatre points en cinq matchs en fin de saison dans la Ligue américaine. Il avait été repêché en deuxième ronde en 2010. Un attaquant de talent qui pourrait être un choix intéressant à court terme, mais assurément très payant à long terme.

Adam Larsson
Ce quatrième choix au total en 2011 a joué sporadiquement à ses deux premières saisons dans la LNH, mais il n’avait pas 20 ans. Ce défenseur semble destiné à un rôle plus important cette année chez les Devils et il a joué presque 22 minutes contre le Canadien mardi, dont 4:17 en supériorité numérique, le plus haut total de l’équipe. Larsson a obtenu 19 points en 33 matchs dans la Ligue américaine l’an dernier, un total impressionnant pour un si jeune joueur.

Alex Chiasson
Ce jeune attaquant québécois repêché en deuxième ronde en 2009 a surpris en marquant six buts en sept matchs à son rappel à Dallas en fin de saison dernière et ses performances, doublées de sa belle tenue au camp d’entraînement, lui vaudront un poste au sein du deuxième trio avec Shawn Horcoff et Ray Whitney. Chiasson et Whitney avaient su créer une belle chimie ensemble l’an dernier.

Valeri Nichushkin
Ce dixième choix au total en 2013 devrait entamer la saison à Dallas même s’il a seulement 18 ans. Le Russe a marqué deux buts et obtenu neuf tirs à son premier match préparatoire et a continué à dominer, quoique de façon un peu moins spectaculaire, par la suite. Erik Cole doit en principe commencer la saison avec Jamie Benn et Tyler Seguin, mais Lindy Ruff, qui a vanté Nichushkin à plus d’une reprise pendant le camp, ne sera pas patient. Avec la menace de KHL, les Stars auront aussi intérêt à rendre le jeune homme heureux.

Lire les commentaires (100)  |  Commenter cet article






Jeudi 5 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h40 | Commenter Commentaires (72)

Quinze recrues à surveiller…

526974_209197332577445_279846687_n

Cette année encore, on me réserve une section spéciale dans le Guide des poolers de Hockey le Magazine. Je partage désormais cet espace avec mon confrère Steve Turcotte. Voici mes choix pour les recrues à surveiller, vous trouverez tout le reste dans le magazine…

Jonathan Drouin : Sérieux candidat au trophée Calader. Drouin possède une vision et une créativité exceptionnelles et il profitera d’un extraordinaire buteur à ses côtés, Steven Stamkos. Si Patrick Kane a pu amasser 72 points à sa première année, Drouin pourrait bien surpasser la marque des 60.

Nathan MacKinnon : Ce premier choix au total dans la LNH attirera beaucoup de poolers, mais méfiance, il sera le centre du troisième trio de l’Avalanche, donc production peut-être un peu réduite. Demeure cependant un bon choix à long terme, quoique moins explosif que Drouin.

Aleksander Barkov : Celui qui a dominé dans la Ligue d’élite de Finlande malgré son jeune âge a signé son contrat et fera le saut dans la LNH dès cette saison. Il vient cependant de subir une intervention chirurgicale à l’épaule qui pourrait l’handicaper au départ. Il jouera souvent en raison du manque de talent chez les Panthers.

Seth Jones : Malgré son gabarit très imposant, Jones est davantage reconnu comme un joueur offensif plutôt que comme un défenseur robuste. Il a obtenu 56 points en 61 matchs à Portland dans la Ligue junior de l’Ouest l’an dernier et sept points en autant de rencontres au Championnat mondial junior.

Elias Lindholm : Cinquième choix au total en 2013, Lindholm est un centre cérébral doté d’une belle vision. Son jeu a déjà atteint une belle maturité. Il vient de signer un contrat de trois ans et sera de la formation partante des Hurricanes en octobre.

Sean Monahan : Ce jeune centre repêché au sixième rang cet été n’est peut-être pas prêt pour la LNH, mais les Flames ne résisteront peut-être pas à la tentation de le faire jouer immédiatement en raison de leur manque de talent. Ça pourrait bien le desservir.

Valeri Nichuskin
: Ce grand attaquant russe, que certains observateurs voyaient dans leur top trois du repêchage de 2013, ne restera pas dans la KHL puisqu’il vient de signer un contrat de trois ans avec les Stars de Dallas. Coup de circuit potentiel.

Jacob Trouba : Ce neuvième choix au total en 2012 a mis un terme ce printemps à sa carrière dans la NCAA pour rejoindre la LNH. Il pourrait bien constituer le vol du repêchage de 2012. Costaud, droitier, il a amassé neuf points en sept matchs avec les USA au Championnat mondial junior et 29 points en 37 matchs avec Michigan. À surveiller !

Filip Forsberg :
Le DG des Capitals de Washington, George McPhee, pourrait regretter longtemps d’avoir échangé son premier choix en 2012 pour le vétéran Martin Erat, non seulement improductif, mais coûteux. Forsberg a déjà expérimenté le jeu nord-américain en fin de dernière saison. Ses 33 points en 38 matchs dans une ligue d’hommes en Suède l’an dernier sont impressionnants.

Ryan Strome
: On croyait bien que Strome allait entamer la dernière saison dans la LNH en raison de ses succès dans les rangs juniors, mais les Islanders ont opté pour la patience. Gros talent. Ce premier choix a d’ailleurs obtenu sept points en dix matchs lors de son rappel des rangs juniors dans la Ligue américaine en fin de saison.

Boone Jenner
: Les Blue Jackets ont des plans à court terme pour ce gros attaquant repêché en deuxième ronde en 2011. Jenner a obtenu quatre points en cinq matchs en fin de saison dans la Ligue américaine et cinq points en huit matchs en séries. Des statistiques qui ne mentent pas pour un jeune de cet âge.

Mark Scheifele : Le jeune homme de 20 ans continue de dominer outrageusement au niveau junior, mais saura-t-il tirer son épingle du jeu dans la Ligue nationale. C’est une question à laquelle nous n’avons pas encore de réponse.

Jon Merrill :
Ce défenseur repêché en deuxième ronde en 2011 a eu des problèmes de comportements par le passé, mais il semble avoir remis de l’ordre dans ses priorités. Merrill a obtenu huit points en douze matchs lors d’un rappel dans la Ligue américaine en fin de saison et il pourrait y avoir de la place pour lui en défense chez les Devils.

Tyler Toffoli : Cet attaquant de 21 ans possède un talent offensif indéniable. Il a d’ailleurs obtenu six points en douze matchs de séries avec les Kings de Los Angeles, après en avoir obtenu 51 en 58 matchs dans la Ligue américaine à sa première saison chez les professionnels. Un joueur qui pourrait échapper au regard du profane et être très, très payant à long terme.

Nick Bjugstad : Grand joueur de centre de 6 pieds 6 pouces avec un énorme potentiel, mais atteindra-t-il un jour ce potentiel ? Ne constitue pas un choix absolument sûr même si les Panthers voient en lui un éventuel centre de premier ou deuxième trio. Il a obtenu un point en onze matchs l’an dernier en Floride et aura toutes les chances de se faire valoir cette saison.

Lire les commentaires (72)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité