Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘médias’

Mardi 28 avril 2015 | Mise en ligne à 14h09 | Commenter Commentaires (202)

À propos de TVA sports…

5331430c-56c0-4215-9612-919d4429da1b

Bien des lecteurs ont partagé et m’ont évoqué récemment cet extrait où Patrice Brisebois tente d’exprimer sa pensée en ondes sans y parvenir de façon intelligible.

Je ne blâme pas l’ancien défenseur du Canadien, mais plutôt ses patrons, obsédés par l’idée de s’entourer uniquement de “joueurnalistes”. Certains ont bien réussi la transition, mais ça demeure un métier qui n’est pas donné à tous.

Je vous épargne l’extrait. ceux qui ne l’ont pas vu, vous pouvez deviner.

Il y a certains bons éléments à TVA Sports, mais le casting est encore trop mauvais pour me faire décrocher de CBC pendant les séries.

Je le dis sans mesquinerie, je veux ressentir du plaisir pendant un match et me faire raconter des histoires qui sortent des sentiers battus.

Par souci de justice, je dois aussi souligner leurs qualités:

-La présence de l’arbitre Stéphane Auger constitue un super flash et Auger est très pertinent.

-Louis Jean et Denis Casavant sont parmi les meilleurs de leur profession.

-Enrico Ciccone et Eric Fichaud sont des analystes solides. Dommage qu’on ne les entende pas pendant le match.

-Mathieu Dandenault a un bel avenir en télé.

-Alain Chainey: belle valeur ajoutée.

-J’aimerais bien voir Sébastien Benoit dans un rôle de descripteur un jour, mais je suis biaisé, c’est un ami.

J’en ai oublié?

Lire les commentaires (202)  |  Commenter cet article






Mercredi 18 mars 2015 | Mise en ligne à 8h53 | Commenter Commentaires (114)

“Bloguer” ou ne pas “bloguer”?

IMG_1480

Mon collègue Patrick Lagacé ne blogue plus. Il en a marre des échanges virtuels stériles.

Voici donc : il n’y a aucune espèce de discussion possible – je parle ici d’une discussion intelligente – sur les blogues d’un média le moindrement achalandé. Cela a déjà été possible, quand les blogues étaient une nouveauté encore exotique. Dans les médias québécois, je pense à 2005-2006.

Trois raisons pour cela :

1. La discussion dans un blogue se déroule devant public. Personne ne dira jamais, devant public : « Ah oui, tu as raison. » Même sur un point de détail.

2. La discussion se déroule devant public, bis. Le « débat » est un prétexte à la performance. Ce qui compte, c’est le mot qui tue, la phrase assassine.

3. L’anonymat garantit une impunité quasi complète à BananeBanane_69 : les règles de politesse – sans parler du respect élémentaire des faits – foutent le camp dans le 2.0.

Je parle des blogues, mais mon constat s’étend à l’ensemble des sections commentaires chevillées à des articles et à des chroniques dans des sites de médias. À cause des points 1, 2 et 3 cités précédemment, le niveau général des discussions dans la plupart des sites bien fréquentés (j’inclus La Presse dans le lot) est à faire brailler Chuck Norris. Résultat : ceux qui voudraient de bonne foi apporter des éclairages intéressants constatent rapidement que la section commentaires ressemble plus à Vol au-dessus d’un nid de coucou qu’à La Société des poètes disparus. Alors ils disparaissent.

Je suis d’accord avec lui partiellement.Mais je n’ai pas atteint son taux de saturation. Il y aura toujours des trolls, des esprits obtus. Ainsi faut-il épurer à l’occasion. Je tire néanmoins encore beaucoup de plaisir à partager mes opinions dans cet univers virtuel, et le nombre de commentateurs intéressants et nourrissants dépasse encore largement les indésirables. Je suis peut-être chanceux de retrouver autant d’intervenants de qualité, qui me nourrissent autant que je peux les nourrir. Ce n’est pas le cas partout, j’en conviens.

Je crois que je pourrais quitter ce blogue sans subir de remontrance de la part de mes patrons. Je le fais sur une base volontaire, parce que je n’ai pas encore envie de vous quitter, et vos commentaires favorables me donnent envie de continuer. Longue vie à Rondelle Libre!

Lire les commentaires (114)  |  Commenter cet article






Vendredi 13 mars 2015 | Mise en ligne à 17h38 | Commenter Commentaires (126)

Calumet de paix avec Mario Tremblay…

Photo Alain Roberge, La Presse

Photo Alain Roberge, La Presse

J’étais plutôt fébrile, ce midi à quelques minutes de réaliser mon interview hebdomadaire, publiée chaque dimanche dans La Presse +.

Il est plutôt singulier dans une carrière de journaliste de pouvoir replonger dans le passé, effacer les plaies et les marques de guerre, faire la paix avec un homme.

Après des années houleuses lors de son règne d’entraîneur avec le Canadien, marquées par des articles parfois incendiaires, une biographie non-autorisée, j’ai recueilli les confidences de Mario Tremblay aujourd’hui. Un moment précieux pour moi.

Une rencontre courtoise, amicale, agréable, où Mario Tremblay, encore endeuillé de sa femme Colette, me fait des déclarations étonnantes, touchantes. À lire dimanche!

93-240x

Lire les commentaires (126)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2015
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité