Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Hockey junior’

Vendredi 16 septembre 2016 | Mise en ligne à 9h39 | Commenter Commentaires (36)

La citation du jour

images-3

“En lui accordant sa libération conditionnelle totale, le système de justice canadien incite les victimes de viol à se taire et à ressentir encore davantage de honte.”

-Theoren Fleury, l’une des victimes de l’entraineur Graham James, libéré après avoir purgé trois ans et demi de sa peine de sept ans de prison pour agression sexuelle sur ses joueurs juniors des Broncos de Swift Curren à la fin des années 80 et au début des années 90.

Graham James était en libération surveillée à Montréal depuis janvier.

1297714476212_ORIGINAL
1013003-graham-james

Lire les commentaires (36)  |  Commenter cet article






Mardi 10 novembre 2015 | Mise en ligne à 10h17 | Commenter Commentaires (38)

Quel formidable acte de solidarité et de bravoure!

FirebirdsSalute2948

Un propriétaire un peu trop impulsif et orgueilleux congédie son entraîneur et ses deux adjoints, insatisfait, dit-on, du temps d’utilisation de son fils.

La scène ne se déroule pas au sein d’une équipe Pee Wee, mais bien d’un club de la Ligue de hockey junior majeure de l’Ontario, à Flint, Michigan.

Les joueurs, par solidarité envers des entraîneurs qu’ils respectent et aiment, sont montés au bureau du patron pour lui remettre leur chandail en guise de démission. Tous, du premier au dernier, même le propre fils du propriétaire!

Un clown hier sur les ondes de Sportsnet a ridiculisé ces jeunes en affirmant que leur coup d’éclat ça pouvait fonctionner au cinéma, comme dans le film Rudy, par exemple, mais pas dans la vraie vie, et il a recommandé à ces jeunes de retourner à l’aréna.

Devinez-quoi? Le propriétaire a fait volte-face hier soir, a réintégré John Gruden, David Karpa et Petr Jonak, s’est excusé en parlant d’une erreur irresponsable de sa part et aurait offert aux trois hommes une prolongation de contrat de trois ans.

Ces jeunes méritent notre respect et notre admiration.

Le propriétaire Rolf Nilsen a pilé sur son orgueil et réintégré ses entraîneurs.

Le propriétaire Rolf Nilsen a pilé sur son orgueil et réintégré ses entraîneurs.

Lire les commentaires (38)  |  Commenter cet article






Lundi 9 novembre 2015 | Mise en ligne à 11h32 | Commenter Commentaires (185)

J’essaie de comprendre…

PC_140923_si9ss_junior-bagarres_sn635

Résumons les propos de deux entraîneurs réputés de la Ligue de hockey junior majeure du Québec, qui réagissent à la baisse d’achalandage dans les amphithéâtres de la Ligue.

Philippe Boucher, des Remparts de Québec : « On veut des beaux petits étudiants, bien habillés, polis, gentils, qui ont des bonnes notes. Mon gars est poli, gentil et il a des bonnes notes, mais j’aime ça en sacrament quand il se beurre le nez, qu’il se bat et qu’il fait le bum de lui sur la glace. Et ça n’en est vraiment pas un. Un gouverneur que je connais m’a dit : “Les petits étudiants parfaits qu’on veut, ça vide nos arénas.” [...] Mais c’est un sujet sensible, parce qu’on a affaire à des ados.”

Benoit Groulx, des Olympiques de Gatineau: « Je pense qu’il faut vraiment oublier les mots et se concentrer sur le message. [...] Je pense que tous les coachs vont dire que deux gars qui s’en vont dans le coin pour une mise en échec, et dont les gants tombent, ça fait partie du jeu. C’est sûr que les bagarres planifiées, personne n’est pour ça. Mais quand on pense à ce qu’on aimerait voir dans la Ligue, je pense que la majorité des coachs vont être d’accord avec Philippe.”

En résumé, laissons des jeunes, entre 16 et 20 ans, se donner un peu plus souvent des tapes sur le nez, et aussi que les arbitres permettent des coups plus violents, pour raviver l’intérêt. Pas trop, mais juste un peu. C’est une business n’est-ce pas? De toute façon, une bonne petite commotion cérébrale, ça n’a jamais fait de mal à personne…

Désolé, mais voilà des propos carrément inacceptables. Une Ligue de développement? Sécuritaire pour nos jeunes? Aux valeurs exemplaires? L’excuse de préparer les jeunes pour les bagarres dans la LNH n’existe plus. Le Canadien s’est battu une seule fois cette saison et les coups vicieux sont à la baisse, merci à la rigueur et au travail d’éducation de Stéphane Quintal et sa bande.

Lire les commentaires (185)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2016
    L Ma Me J V S D
    « août    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives