Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Général’

Mardi 17 mai 2016 | Mise en ligne à 9h48 | Commenter Commentaires (104)

Promotion ou rétrogradation ?

Dale Tallon a-t-il été promu ou écarté par les propriétaires des Panthers de la Floride ?

Né et élevé à Rouyn-Noranda, toujours à l’aise en français malgré les années d’exil, Tallon était jusqu’à cette semaine le seul DG Québécois dans la LNH avec Marc Bergevin (Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs, est un franco-ontarien originaire d’Ottawa, Stan Bowman est né à Montréal).

Dans une réorganisation un peu complexe, Tallon a été « promu » au titre de président des opérations hockey, tandis qu’on a nommé Tom Rowe au poste de DG. Rowe secondé par Eric Joyce et Steven Werier, dans ce virage vers la « pensée analytique » opéré par le propriétaire Vinnie Viola.

« Tout est beau, je pourrai désormais me concentrer sur l’essentiel et mes forces, c’est à dire le recrutement et le développement, a confié Dale Tallon au quotidien Sun Sentinel hier matin. Je n’aurai pas à me préoccuper des autres trucs (gestion des contrats, statistiques avancées, gestion plafond salarial), donc ça sera bénéfique pour tout le monde. »

Joint en vacances via message texte, la vedette offensive des Panthers, Jonathan Huberdeau, en sait peu sur son nouveau DG. « À titre de joueur, nous ne nous préoccupons pas beaucoup de ce qui se passe en haut de nous, a-t-il confié à La Presse. Ce n’est pas de nos affaires et on ne peut rien y faire. J’ai côtoyé Tom Rowe cette année, mais de façon occasionnelle. C’est un homme sérieux qui connaît le hockey. Nos joueurs de la Ligue américaine le connaissent davantage.

Cette restructuration a fait réagir aux quatre coins de la Ligue. L’influent Pierre Lebrun, d’ESPN, a manifesté sa surprise et sa déception. « Les propriétaires peuvent choisir qui ils veulent pour diriger leur équipe, mais le timing est étrange puisque ce club vient de remporter le titre de sa division et commence à tirer les fruits de la reconstruction de Dale Tallon. Il a fait un travail incroyable depuis son arrivée dans le sud de la Floride en 2010. »

L’ancien DG des Blackhawks de Chicago a prôné la patience à son arrivée en Floride. Les Panthers ont terminé dans la cave du classement quatre saisons sur six. Ils ont ainsi pu repêcher quatre fois dans le top trois : Erik Gudbranson, 3e en 2010, Jonathan Huberdeau, 3e en 2011, Aleksander Barkov, 2e en 2013, et Aaron Ekblad, 1er en 2014.

L’acquisition des vétérans Roberto Luongo et Jaromir Jagr pour encadrer les jeunes et donner une structure à l’équipe constitue ses meilleurs coups.

Par contre, l’octroi de généreux contrats à des vétérans en fin de carrière n’a sans doute pas plu à Viola. Dave Bolland, embauché pour cinq ans au coût de 27,5M$, n’a presque pas joué en raison de blessures. Il lui reste encore deux ans de contrat. Acquis des Hawks, Brian Campbell touchait sept millions par année. Campbell devient joueur autonome. Le successeur de Tallon voudra-t-il le garder ? Les embauches de Kris Versteeg (4 ans, 17,6M$) et Ed Jovanovski (4 ans, 22,8M$), Tomas Kopecky (4 ans, 12M$) et Scottie Upshall (4 ans, 14M$) n’étaient pas géniales non plus.

Lire les commentaires (104)  |  Commenter cet article






Lundi 18 avril 2016 | Mise en ligne à 12h15 | Commenter Commentaires (50)

Cinq héros…

Les séries sont encore jeunes. Mais déjà, certains commencent à émerger. En voici cinq:

Reilly Smith. Huit points en seulement trois matchs pour les Panthers de la Floride. Au sommet des compteurs en séries éliminatoires jusqu’ici. Temps d’utilisation de plus de 21 minutes par match. Malheureusement pour lui, les Panthers tirent de l’arrière 2-1 dans la série contre les Islanders. Jaromir Jagr n’a toujours pas de point en trois matchs. Il n’a pas marqué à ses 34 derniers matchs éliminatoires. Reilly Smith a été échangé par le DG des Bruins, Don Sweeney, en retour de Jimmy Hayes. Il a marqué 25 buts et obtenu 50 points en saison régulière, tandis que Hayes a amassé 29 points. Celui-ci a été blanchi à ses 16 derniers matchs.

Kari Lehtonen. Contre toute attente, il a été préféré à Antti Niemi pour entamer les séries devant le filet des Stars de Dallas. Les Stars ont outrageusement dominé le Wild et mène la série 2-0. Lehtonen a une moyenne de 0,50 et un taux d’arrêts de .979. S’il faut que le gardien demeure solide avec une telle attaque…

Roman Josi. Temps d’utilisation de presque 27 minutes, tout comme son partenaire de trio Shea Weber. Josi a trois aides en deux matchs et les Predators de Nashville ont surpris en gagnant les deux premiers matchs à Anaheim contre les Ducks. Filip Forsberg a trois points lui aussi, dont un but.

Joe Pavelski. L’attaquant des Sharks se lève toujours en séries. Il a quatre points, dont trois buts, en deux matchs et les Sharks ont remporté les deux premiers matchs à Los Angeles contre les Kings. Joel Ward en est un autre à élever son jeu en éliminatoires et il a deux aides jusqu’ici. Le gardien Martin Jones a accordé seulement quatre buts à son ancien club.

Tyler Johnson. Le petit attaquant du Lightning s’est levé en l’absence de Steven Stamkos. Il a six points en trois matchs. Par contre, Petr Mrazek a fait son entrée dans la série et blanchi le Lightning, qui mène désormais 2-1. Parmi les faits saillants du match d’hier, ce jeu, de toute beauté, à la 50e seconde. Athanasiou a aussi marqué son premier des séries par la suite :

Lire les commentaires (50)  |  Commenter cet article






Lundi 14 mars 2016 | Mise en ligne à 10h12 | Commenter Commentaires (132)

Course aux séries: les candidats et les exclus…

Capture d’écran 2016-03-14 à 10.06.33

Commençons par les exclus:

Ottawa
Montréal
Buffalo
Columbus
Toronto
Arizona
Vancouver
Winnipeg
Calgary
Edmonton

Le rêve achève:

New Jersey
Caroline

Les luttes:

Ça se joue à trois dans l’Est entre Pittsburgh, Détroit et Philadelphie. Les Penguins semblent un peu plus à l’aise avec quatre points d’avance sur les Flyers, mais ils viennent de perdre Evgeni Malkin pour deux mois et ils ont un match de moins à jouer. Détroit a trois points d’avance sur Philadelphie, mais deux matchs de plus de disputés. Ces deux clubs s’affrontent mardi soir.

Dans l’Ouest, ça se décidera entre le Minnesota et l’Avalanche. Les deux clubs sont sur un pied d’égalité pour la dernière place disponible, mais le Wild a un match de plus à disputer.

Mes plus belles surprises jusqu’ici: Boston, la Floride et Philadelphie dans l’Est. Dallas et San Jose dans l’Ouest.

Les plus grandes déceptions: Montréal, évidemment, Columbus, Winnipeg et Calgary.

Capture d’écran 2016-03-14 à 10.07.07

Lire les commentaires (132)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juil    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives