Mathias Brunet

Archive de la catégorie ‘Canadien’

Mardi 23 août 2016 | Mise en ligne à 8h57 | Commenter Commentaires (85)

La retraite pour Louis Leblanc

130917_et770_louis-leblanc_sn635

Louis Leblanc vient de prendre une sage décision.

À 25 ans, le premier choix du Canadien en 2009 abandonne le hockey pour se consacrer à ses études universitaires à Harvard, nous apprend ce matin le collègue Marc-Antoine Godin dans La Presse +.

Incapable de percer dans la LNH, Leblanc s’est exilé en Europe l’an dernier. Il a changé de club trois fois: Bratislava, dans la KHL, Zinila, dans la Ligue slovaque, puis Lausanne, en Suisse.

« J’aurais pu jouer encore en Europe, mais une année de plus en Autriche ou ailleurs ne m’avancerait pas. Tandis que de retourner à l’école, oui. J’ai été un premier choix, j’ai été au Mondial junior, j’ai joué 50 matchs dans la LNH… J’ai déjà vécu une vie et je suis prêt à passer à autre chose. Pour moi, ce n’est pas une fin ; c’est un commencement. »

Leblanc avait été repêché dans l’euphorie en juin 2009 au Centre Bell. C’était l’année du centenaire, le Canadien était à la recherche d’un espoir francophone, la direction avait-elle le choix alors que la foule scandait déjà le nom de Leblanc quelques rangs avant le moment de se prononcer au 18e rang ?

Plusieurs joueurs repêchés après lui connaissent une carrière intéressante: Chris Kreider, Marcus Johansson, Simon Després, Ryan O’Reilly, Tomas Tatar, Tyson Barrie, Reilly Smith, David Savard, Mattias Ekholm, Sami Vatanen et Mike Hoffman, entre autres.

J’avais ressenti un malaise ce jour-là; comme la vilaine impression que l’équipe était forcée de le repêcher en fonction de ses origines. J’aimais sa fougue et sa vitesse, mais son manque de créativité et de mains me laissait sceptique. J’avais un penchant pour le défenseur John Moore et aussi, surtout, pour Marcus Johansson, depuis un élément clé pour les Capitals de Washington.

Je soupçonnais le CH de s’intéresser à Johansson puisque l’équipe venait d’embaucher son coéquipier à Farjestads Mikael Johansson. Les recruteurs du club avaient donc eu l’occasion d’observer de près le jeune homme au cours de l’hiver. J’avais eu au bout du fil quelques semaines avant le repêchage le coach des deux hommes et il m’avait parlé en terme élogieux de Marcus, en prenant soin de me mentionner que le garçon présentait des statistiques modestes, mais qu’il avait été ralenti par une mononucléose. L’équipe qui le repêcherait, insistait-il, allait réussir un vol. Ça n’est pas arrivé. Du moins pas à Montréal.

À sa sixième année à Washington, Johansson vient de signer un contrat de trois ans pour 13 millions. Il a obtenu 46 points en 74 matchs l’an dernier.

Pour Leblanc, la suite s’annonce intéressante. Il a une bonne tête et veut oeuvrer dans l’administration du sport, préférablement à titre de gestionnaire d’une équipe de hockey. Nul doute qu’il possède les atouts pour réussir.

Lire les commentaires (85)  |  Commenter cet article






Samedi 2 juillet 2016 | Mise en ligne à 11h13 | Commenter Commentaires (319)

Joli risque!

radulov

Je déteste les contrats de plus de cinq ans à des joueurs en perte de vitesse.

Vous comprendrez mon étonnement devant les contrats gargantuesques accordés à Andrew Ladd, Kyle Okposo, David Backes et Loui Eriksson.

Seule exception à mes yeux, Milan Lucic, le complément parfait pour un jeune centre comme Connor McDavid à Edmonton, puisqu’il pourra agir à la fois comme buteur et protecteur.

À Boston, d’ailleurs, le DG Don Sweeney ne semble pas avoir retenu la leçon après le fiasco laissé par son prédécesseur. Il a eu à échanger Dougie Hamilton et Milan Lucic pour enfin trouver un peu de souplesse au plan salarial, et voilà qu’il accorde six millions par saison pour cinq ans à un attaquant de 32 ans, David Backes, 21 buts et 45 points l’an dernier. Steven Stamkos coûtera seulement 2,5M$ de plus que Backes par saison!

Dans les circonstances, l’embauche d’Alexander Radulov, 29 ans, pour seulement un an constitue une décision brillante de Marc Bergevin. Radulov possède un potentiel immense et vient combler un vide important au sein d’un des deux trios offensifs, mais des doutes subsistent en raison de ses frasques passées. En ne s’attachant pas à long terme avec lui, le risque devient très intéressant. Probablement la signature la plus avisée en ce 1er juillet, avec celle de Mikkel Boedker pour quatre ans et 16 millions à San Jose.

À sa dernière saison complète à Nashville, à 21 ans, Radulov, un choix de première ronde des Predators de Nashville en 2004, a obtenu 58 points, dont 26 buts. Il a dominé outrageusement dans la KHL ces dernières saisons. Il a obtenu 65 points, dont 23 buts points en seulement 53 matchs l’an dernier, et 71 points, dont 24 buts, en 46 matchs l’année précédente. À titre de comparaison, Ilya Kovalchuk a amassé 49 points en 50 matchs l’an dernier. Même Jaromir Jagr peinait à obtenir plus d’un point par rencontre en KHL avant de retourner dans la LNH.

Le Canadien aura donc un visage bien différent avec l’arrivée de Radulov, Shea Weber, Andrew Shaw et Al Montoya.

Il faudra trouver le bon centre pour Radulov (ils vont probablement le faire jouer avec Tomas Plekanec par défaut) et le partenaire idéal pour Weber (à lire ici une brillante analyse à ce sujet). Celui-ci demeure un défenseur nettement plus “statique” que Subban et il devra avoir un partenaire plus mobile que Markov. Nathan Beaulieu est probablement le candidat idéal. Markov pourrait se retrouver au sein de la deuxième paire avec Jeff Petry.

Le magasinage semble terminé. Avec l’octroi de contrats garantis à Sven Andrighetto et Daniel Carr, le portrait se précise. Plekanec pourrait donc bien se retrouver au centre de Radulov et Andrighetto, et Carr amener un peu de punch offensif à un troisième trio complété par David Desharnais et Andrew Shaw. À moins qu’un jeune parmi Artturi Lekhonen, Nikita Scherbak, Charles Hudon et Michael McCarron ne vienne brouiller les cartes et forcer un échange avant la fin du camp d’entraînement.

Sur ce, bonnes vacances à tous! On se retrouve quelque part en août!

Lire les commentaires (319)  |  Commenter cet article






Mercredi 29 juin 2016 | Mise en ligne à 17h23 | Commenter Commentaires (328)

Subban contre Weber: des réserves…

PK-Subban

Jamais vu une telle polarisation des commentaires. Certains, comme Steve Bégin, parlent de l’un des meilleurs échanges de l’histoire récente du Canadien. D’autre du pire.

Si j’analyse tous les facteurs à considérer, l’âge des deux joueurs, la taille du contrat, la personnalité, le talent, le leadership, j’ai des réserves. Pas d’immenses réserves, mais des réserves.

À court terme, le Canadien accueille un formidable défenseur doublé d’un grand leader, un membre de l’équipe du Canada en prévision de la Coupe du Monde. Il accueille aussi un joueur qui sera mieux accepté dans le vestiaire, puisque, semble-t-il, P.K. Subban était à couteaux tirés avec plusieurs de ses coéquipiers.

L’âge me chicote. Shea Weber aura 31 ans à la mi-aout. Subban vient d’avoir 27 ans. Il y a presque quatre ans d’écart d’âge entre les deux joueurs. Le contrat de Weber prendra fin dans dix ans, lorsqu’il sera âgé de 41 ans. Celui de Subban se terminera lorsqu’il sera âgé de 35 ans. C’est une différence énorme.

En trois ans, le temps d’utilisation de Weber est passé de 26:54 à 26:22, puis à 25:22. Roman Josi est le défenseur le plus utilisé des Predators depuis deux ans. Sa fiche de -7 l’an dernier, l’une des pires de son club, suscite également certains questionnements.

Le temps d’utilisation de Subban, lui, n’a cessé d’augmenter. Ses meilleures années sont devant lui. Celles de Weber sont fort probablement derrière, même s’il lui reste encore quelques excellentes saisons dans le corps.

Il reste aussi à voir comment Shea Weber réagira dans un marché aussi animé, puisqu’il a uniquement connu Nashville depuis le début de sa carrière.

Cet échange pourrait bien définir la carrière de DG de Marc Bergevin à Montréal. Le Canadien a intérêt à gagner rapidement.

On sait pourquoi le CH voulait échanger P.K. Subban, puisque sa personnalité forte dérangeait dans le vestiaire. Mais pourquoi les Predators ont-ils échangé Shea Weber? Sa performance lors du septième match contre les Sharks?

Lire les commentaires (328)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juil    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives