Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 16 avril 2018 | Mise en ligne à 11h49 | Commenter Commentaires (207)

    L’exemple des Bruins…

    Keith Gretzky, le recruteur en chef de Bruins de 2013 à 2016, avec Trent Frederic lors du repêchage de 2016.

    Keith Gretzky, le recruteur en chef de Bruins de 2013 à 2016, avec Trent Frederic lors du repêchage de 2016.

    Les vedettes sont difficiles à dénicher si on ne repêche pas dans le top 5, répète souvent le directeur général du Canadien, Marc Bergevin.

    À Boston, les membres du premier trio des Bruins font souffrir leurs adversaires des Maple Leafs de Toronto au premier tour éliminatoire. Ils ont déjà 20 points après deux rencontres. Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak ont été pendant toute la saison le moteur des surprenants Bruins, que peu d’observateurs voyaient amasser 112 points cette saison.

    Pourtant, aucun d’entre eux n’a été repêché tôt.

    Patrice Bergeron : 45e choix en 2003, 63 points, 64 matchs
    Brad Marchand : 71e choix en 2006, 85 points, 68 matchs
    David Pastrnak : 25e choix en 2014, 80 points, 82 matchs

    On pourrait poursuivre ainsi avec d’autres joueurs. Le deuxième centre de l’équipe, David Krejci, est, tout comme Bergeron, un choix de deuxième tour (2004, 63e au total). Ryan Danton (63e), Danton Heinen (116e) et Anders Bjork (146e) ont tous été repêchés après le premier tour.

    En défense, Charlie McAvoy est un 14e choix au total en 2016, Brandon Carlo, un choix de deuxième tour en 2015 tandis que Torey Krug n’a jamais été repêché.

    On doit à Keith Gretzky l’arrivée de Pastrnak, McAvoy, Heinen, Carlo, Bjork et compagnie. Le frère de l’illustre Wayne, arrivé chez les Bruins en 2011, a agi à titre de recruteur en chef entre 2013 et 2016. Gretzky, aujourd’hui employé des Oilers d’Edmonton, comptait sur l’appui de l’un de ses prédécesseurs, Scott Bradley, responsable des acquisitions de Krejci, Bergeron et Marchand avant d’être promu adjoint au DG Don Sweeney.

    Ironiquement, le choix de deuxième ronde qui a permis aux Bruins de Boston de repêcher Patrice Bergeron au 45e rang est un choix offert par la LNH en compensation pour la perte du joueur autonome de Groupe III Bill Guerin.

    « Je n’ai jamais vu un joueur aussi déterminé à récupérer une rondelle que lui dans toute ma carrière d’entraîneur de hockey junior. Il joue un peu comme Pat Verbeek. Il est solide sur ses patins. Il n’y a pas beaucoup de joueurs de son âge aussi bon que lui dans un coin de patinoire. Il sera un vol au repêchage. Certains diront qu’il est trop petit, mais le hockey change. Le talent et la vitesse sont de plus en plus importants. Brad Marchand est le prototype parfait pour cette nouvelle époque. »

    -Ted Nolan, son entraîneur chez les Wildcats de Moncton, à l’occasion d’une interview en marge de la Coupe Memorial, à quelques semaines du repêchage de 2006.

    « On pourrait comparer David Pastrnak à David Krejci. Il est compétitif. Il se bat pour la rondelle. Il manie bien la rondelle. D’avoir pu le repêcher au 25e rang, c’est spécial. Nous sommes excités. »

    -Le directeur du recrutement des Bruins de Boston, Keith Gretzky, après avoir repêché David Pastarnak en 2014.


    • Une équipe qui fait comme les autres et qui a été chanceuse 3-4 fois en 15 ans. C’est quoi l’exemple au juste?

    • Ryan Donato, pas Danton. Aussi, faute de frappe dans le nom de Pastrnak en fin de texte.

      On peut aussi aussi mentionner Matt Grelzcyk et Peter Cehlarik, deux choix de 3ième ronde. À la date limite, ils ont pu aller checher Nash et Holden sans toucher à leur noyau de jeunes. Le “pipeline” déborde à Boston.

    • Ca me rappelle le commercial de 7up avec Wayne et Keith Gretzky, dans les 80’s
      https://www.youtube.com/watch?v=xZVseZlo7xM
      Bunny Laroque et Morris Lukowich étaient aussi porte-paroles
      de 7up, à cette époque. https://www.youtube.com/watch?v=pupBS2qWvQE

    • Parlons de Jakub Vrana et David Pastrnak. En 2012, les deux étaient coéquipiers lors de mon tournoi préféré, le World Jr. A. Pourquoi mon préféré ? Parce que peu de gens le regardent, contrairement au WJC pendant lequel je dois endurer l’hystérie collective de jos-connaissants qui voient un joueur de 19 ans une seule fois, et se mêlent de le juger en me disant que je ne connais rien si leur évaluation est différente de la mienne.

      Donc, pour en revenir à Vrana et Pastrnak, les deux avaient bien joué, et constituaient de beaux espoirs en vue de 2014. Ils étaient bons, mais on se demandait alors à quel point. Et Vrana était légèrement supérieur. Même constat l’année suivante au WJC. Le repêchage s’est donc déroulé comme prévu. Aucun des deux n’a été choisi top 10, et Vrana est sorti avant Pastrnak. Cette évaluation par les équipes de la LNH était donc représentative de la réelle valeur de ces joueurs à ce moment précis dans le temps.

      L’année suivante (pas 3 ans plus tard), Pastrnak explose à 18 ans à Boston. Vrana, quant à lui, reste dans son pays, mais termine tout de même l’année dans la AHL, où il se débrouille bien. Aujourd’hui, il n’y a aucune comparaison entre les deux joueurs. Que s’est-il passé? Voici quelques hypothèses :

      a) Pastrnak s’est vu donner une chance et l’a saisie. On ne l’a pas systématiquement laissé en République Tchèque sous prétexte qu’il n’avait que 18 ans, comme les Caps ont fait avec Vrana.

      b) Ensuite, comme les Caps étaient un club paqueté à l’attaque, on a laissé moisir Vrana dans les mineures, parce que les coaches sont allergiques à l’idée d’avoir plus de six attaquants offensifs dans l’alignement.

      c) Pastrnak était le genre de joueur qui devient meilleur dans la LNH que dans le junior. Ça arrive. Il y a de ces joueurs qui se métamorphosent complètement rendu chez les pros, et démontrent des aptitudes qu’ils ne démontraient pas à l’échelon inférieur. Un peu l’équivalent d’une personne qui aurait une moyenne de 75 % au secondaire, mais taperait des notes de 85 % à l’université. Ça arrive. Au World Jr. A et au WJC, Pastrnak était très bon, mais jamais il n’a fait preuve d’explosivité comme dans la LNH.

      Et le point ici est qu’on ne parle pas d’un joueur non repêché à la Martin St-Louis. On parle de deux joueurs qui étaient bien cotés et qui ont été évalués correctement au moment de leur repêchage. Bon, Pastrnak était sorti un peu trop bas selon moi, mais on ne s’obstinera pas pour quelques rangs. Et en plus, ce n’est pas parce qu’il a été « bien développé ». Il est arrivé à 18 ans. En fait, oui, il a été bien développé dans le sens qu’on lui a donné sa chance. Mais pas dans le sens que les amateurs et journalistes l’entendent. Pour eux, « bien développé » signifie passer 2-3 ans dans la AHL avec un supposé coach-magicien qui va transformer à lui seul un mauvais choix de repêchage en un bon joueur de hockey.

    • Tout ça malgré avoir échangé en quelques années seulement Kessel, Séguin et Hamilton.

      Et avoir “raté” leur repêchage 2015 Zboril, DeBrusk, Senyshyn…

    • Mais ils ne sont pas parfait non plus…

      Zboril, Debrusk et Senishyn devant Barzal, Boeser et Connor !

    • Pastrnak et McAvoy sont dans le top3 de leur cuvée.

      C’est comme si les Bruins avaient gagné une des 3 loteries. Chapeau haut à eux. Chapeau bas aux autres qui ne les ont pas repêchés.

      Quand tu as le 4e meilleur centre de la ligue et qu’il ne te coûte que 6.9M et que ton 2e centre serait 1C dans au moins 5clubs, tu es en business.

      BOS a su larguer des joueurs pour aller chercher des choix. Ils n’ont pas fait les meilleurs choix mais ce ne sont pas des flops.
      Mais sans Pastrnak ou McAvoy, ils ne sont pas cette puissance.

    • @ vene777

      J’imagine que l’exemple c’est d’avoir eu la chance d’embauche des recruteurs qui sont chanceux ou d’avoir eu l’expertise d’embaucher des recruteurs capables d’évaluer le potentiel de prospects même au delà de la première ronde et de projeter, avec précision, leurs forces dans la LNH.

    • Pendant ce temps-là à Montréal…
      Bergevin: ” nous autres on a Carey… Et voici le plan, Carey, Carey, Carey”.

    • Il faut admettre que c’est du beau travail. Rien à redire à ce sujet. En espérant que le Canadien saura bien utiliser les choix qui s’offrent à lui en juin prochain.

    • ça va rajouter des clous dans le cercueil de Timmins ça….

      Le pauvre accumule les mauvais repêchages….
      Depuis 2003, son arrivée avec le CH, il n’y aura eu que le repêchage de 2007 qui fut un succès… 2008 à 2011 furent catastrophiques et pèsent sur le CH actuellement….
      les autres ont été de ordinaires à mauvais….

      Depuis 2012, à peine satisfaisants…

      2012, 7 joueurs sélectionnés… 2 ne furent jamais signés… assez étrange comme sélection…. 2 ont atteint la LNH, Galchenyuk qu’on promène de l’aile au centre et du 1er au 3 eme trio… et Hudon 3 eme trio….

      2013, 8 joueurs sélectionnés, 3 dans la LNH (Andrighetto, De la Rose et Lehkonen) Andrighetto et Lehkonen 3 eme trio….

      2014, 6 joueurs sélectionnés, on attend Scherbak et Lernout.. Audette est à Laval… Evans s’en vient …. peut-être Scherbak Top 6 on n’est pas sûr… pendant ce temps Pastrnak….

      2015, 5 joueurs sélectionnés, Juulsen semble 5 eme défenseur avec le CH…. Bradley n’a jamais été signé, bizarre … Bourque et Addisson sont avec Laval…..

      2016, 6 joueurs sélectionnés… Sergachev, un Top 4 échangé pour Drouin, un Top 6, ok ça va… Mete est avec le CH 5 ou 6 eme défenseur… les autres s’en viennent…

      2017 7 joueurs sélectionnés… on verra….

      Les repêchages 2012 et 2013 semblent avoir été “vidés” de ce qu’ils pouvaient donner au CH… dans le meilleur des cas, un ou 2 joueurs pourraient atterrir sur le 4 eme trio….

      McCarron semble sorti des plans…
      Fucale semble sorti aussi des plans, d’ailleurs il ne semble pas y avoir déjà été…
      Reste Grégoire qui pourrait atteindre le 4 eme trio….
      Scherbak…. on l’attend encore…
      Lernout est un 6 eme défenseur
      Koberstein est encore à l’Université… il se fait tard avec lui….
      Audette on verra…
      Hawkey un gardien de 23 ans….
      Evans arrive en 2018….
      Vedjemo…. sera-t-il en Amérique un jour???
      Bourque est à Laval… on verra….
      Addisson est à Laval…. joueur d’énergie…

      les autres à partir de 2016 débarquent à Laval cet automne mais rien ne laisse voir un Top 6 offensif ou un Top 4 défensif dans le tas….

      Faudra que Timmins récolte de meilleurs prospects à développer…. ça devient difficile de le défendre….

    • Le plan (suite): “et le retour de Plecky… Plecky, Plecky, Plecky!”

    • M.Brunet vous dites:

      « En 2015, Gretzky détenait trois choix de premier tour. Il a repêché successivement entre le 13e et le 15e rang Jakub Zboril, Jake DeBrusk et Zach Senyshyn. Seul DeBrusk a atteint la Ligue nationale. Mathew Barzal, Kyle Connor, Thomas Chabot et Brock Boeser étaient pourtant toujours disponibles. Il s’agit de l’une des rares taches noires à son dossier. »

      Quand on regarde le temps que prennent certains bons joueurs à se développer (Brad Marchand est un bon exemple), donnons un peu de temps à Zboril et Senyshyn. Et on s’en reparle dans 2-3 ans….

      Mais effectivement ne pas repêcher dans les 5 premier demeure une excuse pour les perdants.

    • @vene777

      L’exemple? C’est que certaines équipes de recruteurs voient autre chose que la grosseur pour justifier un haut choix de repêchage. Tel qu’indiqué par le frère de l’autre, le talent et la vitesse sont de plus en plus importants, et ça va au-delà du gabarit d’un joueur. Ça semble être une concept totalement inexistant dans la tête de Bergevin. C’est tout.

    • Mathias c’est le gars qui décriait les choix 13,14,15 en 2015, je pense et ce dernièrement.
      Tellement facile et inutile de décrire ce qui est arrivé dans le passé.
      Pour ce qui est du sujet, je partage le commentaire de Vene 777.
      J’ai assez hâte qu’il arrête de parler du passé .

    • @vene777 (12h01)

      Effectivement, le repêchage de 2015 ramène Boston sur terre où ils avaient le 13, 14 et 15ième choix… alors que Barzal est sorti 16ième, Connor, 17ième et Chabot, 18ième! (Sans parler de Boeser 23ième!)

      Bon, il est vrai que DeBrusk semble maintenant ressortir….

    • vene777 12h01

      Une équipe qui fait comme les autres et qui a été chanceuse 3-4 fois en 15 ans. C’est quoi l’exemple au juste?
      =====
      Il faudrait bien que vous nous expliquiez c’est quoi faire différemment au juste. Ils sont bons, pourquoi changer une recette gagnante. Pour rester poli, vous êtes pas mal dur à suivre.

      Ils sont bons, de la chance. Ils sont mauvais, ce sont tous des incompétents. J’ose espérer que vous ne pensez pas comme cela dans la vie de tous les jours.

    • Vous êtes de mauvaise foi Mathias.

      Krejci, Bergeron, Marchand, Pastarnak, j’inclus McAvoy si vous voulez.

      5 très bonnes prises / coup de circuit avec des choix tardifs.
      Sauf que de 2003 à 2017, il s’est écouler 15 ans. Donc pas si efficace que cela les choix tardifs.

      Pour ce qui est des Heinen, Carlo, Bjork, etc. De bons choix, mais pas des joueurs d’impact.

    • Les Bruins c’est un cas à part, mais on parle pas d’une dynastie comme les Pinguins et les BlackHawks et ni d’une équipe dominante comme les Kings lors de leur 2 coupes en 3 ans. Sortez une autre rhétorique, on pas le choix passer par la cave 2-3 ans pour trouver des joueurs de concessions, que ça déplaise aux fefans ou au médias comme vous qui veulent un club aspirant à la coupe tout en repêchant jamais dans le top 5. Kane-Toews ont été repêché dans le top 3, idem pour Malkin-Crosby.

    • vene777 l’exemple est la capacité de regrouper des prospects qui arrivent ensemble avec le grand club et amène une énergie différente….
      Boston c’est 7 prospects avec le grand club en 3 repêchages de suite (2014-15-16)
      Winnipeg c’est 11 prospects provenant de 7 repêchages de suite (2009 à 2015)
      Nashville c’est 12 prospects en 7 repêchages de suite (2008-14)
      Los Angeles c’est 13 prospects en 10 repêchages suite!! (2005-2014)

      Montréal c’est 4 joueurs sur 2 repêchages de suite 2012-2013….

      elle est là la différence…..
      la continuité…..

      le Ch n’a pas cette contribution de ses repêchages….
      Le CH c’est 2005, 2007, 2010, 2012, 2012, 2013,2013, 2016
      si Juulsen et Scherbak s’invitent en septembre on verra…

      la force du nombre est ce qui modifie l’atmosphère dans un vestiaire….

      Chez le CH, dans le Top 6 offensif et le Top 4 défensif tout le monde est à l’aise…. y’a aucune menace provenant des filiales pour encore 5 ans….
      même le 3 eme trio a une certaine sérénité…..

    • Et vous blâmez Bergevin avec votre mauvaise foi question d’éviter d’attaquer votre ami Timmins; alors si c’Est possible de trouver des bons joueurs, pourquoi il le fait pas avec sa fiche médiocre au repêchage? Je vous adore Mathias, mais des fois, quand vous défendez vos préférés, vous manquez d’objectivité solide.

    • Les choix de rondes ultérieures qui deviennent des joueurs d’impact peuvent permettre à une équipe de faire du chemin, même si ses choix de première ronde n’ont pas plus de succès que les autres. On peut penser aux Red Wings qui avaient Lidstrom, Datsyuk et Zetterberg comme leaders, tous choisis après la première ronde. Mais est-ce du flaire, du génie, ou des coups de chance? Tout comme avoir un first overall l’année de Crosby vs. l’année de —- (insérer ici n’importe quel flop)?

    • … et on parle de la première ronde de 2015, sans doute la meilleure première ronde depuis des années et même a vie!

    • Des jeunes qui intégrent un noyau de vétérans solides constitué
      d’athlète dédiés qui affichent du leadership. Je pense à Chara, Bergeron
      Backes mais aussi à Kreijci, Marchand et un gardien de premier plan
      en T Rask.

      Les jeunes se sentent dès le départ épaulés.

    • En parlant des Bruins et de leurs rivaux les Maple Leafs qui s’effeuillent et s’effondrent comme si l’automne et l’hiver avaient frappés la même semaine, les Babcock, Shanahan, etc ont mis le grand Tomas Plekanec sur leur 2e trio.

      Hey ben, c’est ça la belle organisation qu’on nous vente? C’est Plekanec qui est meilleur qu’on pensait ou c’est la profondeur des Leafs qui fait défaut?

      @Mafalda99, 108e dans la LNH si ton chiffre est bon…

      Tu divises par 31 équipes et ça donne une moyenne de 3 ou 4. Ça veut dire que Drouin est en moyenne 3e ou 4e pointeur par équipe. Donc c’est des chiffre de 1e ou 2e trio. Pas 3 ou 4. Dernier joueur sur le 1e trio ou premier joueur sur le 2e trio. L’an prochain ses chiffres devraient monter et confirmer le 1e trio.

    • http://blogues.lapresse.ca/lnh/2017/02/07/la-solution-facile-a-boston/

      Le dernier passage est particulièrement savoureux. Comme les temps changent vite, n’est-ce pas? Et pourtant, ils n’ont pas fait tant de boulot que ca, nos deux hommes.

    • Autre McAvoy qui etait un haut choix, voici quelque chose d’interessant:

      Bergeron, juillet
      Marchand, mai
      Pastrnak, mai
      Donato, avril
      Krejci, avril
      Heinan, juillet
      Krug, avril
      Bjork, aout

      Tous des joueurs qui ont ete repeche plus loin et qui ont sur-performe leur rang au repechage.

      J’avais enonce la meme chose pour Nashville plus tot cette saison qui eux, avaient quelque chose comme 9 de leur 10 premiers marqueurs venant des mois ou la saison de hockey est normalement finie.

      Si ca peut rassurer le monde, le CH en est maintenant bien conscient de cette theorie de date de naissance.

    • vene777 et sa carte joker : la “chance”… quand la réalité ne correspond pas à ses fichiers excel, il nous sort invariablement le facteur “chance”…

      Ce type ne croit pas au leadership comme influence sur une équipe et/ou une partie, mais il a une fois inébranlable en la “chance”… j’attends toujours ses stats avancées de lucky breaks/60 min. par équipe…

      Par ailleurs, toutes les équipes ont ce genre de “chance” : un Subban en 2e ronde, un Plekanec en 3e ronde ou un Gallagher en 5e ronde sont autant de “chances” pour le ch, qui est pourtant loin du niveau des bruins…

      Faut trouver autre chose…

    • Ils sont vraiment surprenants les Bruins. Jamais j’aurais pensé qu’ils auraient autant dominé les Maple Leafs.

    • .
      Bonjour @ tous les amateurs de hockey!!

      Torey Krug, petit défenseur de 5′9”jamais repêcher. Il figure pourtant dans le top 10 des défenseurs de la ligue pour sa production, juste derrière Karlsson, Doughty et Subban.

      Quelle aubaine!

      Imaginez une bonne année de repêchage où les équipes s’affrontent afin de finir dernières pour repêcher un bon défenseur. Il y a au bas mots au moins 5-6 équipes qui ont croulées dans le bas fond du classement afin d’avoir un joueur capable de relancer l’attaque.

      N’importe quelle équipe qui se respecte doit avoir un défenseur avec une vision exceptionnelle. Ça prends un fabricant de jeu. Imaginer maintenant si ce joueur vient à vous sans jamais l’avoir repêché!

      La chance existe. Elle existe vraiment, et les Bruins en sont un bel exemple.

      Bonne journée,

      Sébastien

    • Rappelons tous les joueurs choisis par le ch en 2006 avant Marchand : David Fischer, Ben Maxwell, Mathieu Carle et Ryan White…

    • snake70

      16 avril 2018
      12h16
      =======================
      Je vous ai critiqué quelques fois pour votre façon de réduire les autres de façon un peu cavalière. Ici, vous faites une excellente analyse et j’aimerais que vous écriviez plus souvent de cette façon. Bravo!

    • Pourtant selon la logique du blogue les Bruins auraient dû échanger tout ce qui a de la valeur il y a quelques années quand ils ont manqué les séries parce qu’ils n’avaient aucune chance de gagner la coupe.

      En fait le modèle à suivre sur le blogue c’était Toronto.

    • Les Bruins avec un 2ieme trio Connor – Barzal – Boeser dominerait la ligue pour des annees. On verra l’annee prochaine pour les Bruins. Dans la nouvelle LNH, le defi n’est pas tellement d’avoir une bonne saison mais de demeurer au top pour plusieurs annees.

    • Tout à fait d’accord avec le snake là-dessus, il faut avoir du flair au repêchage, mais aussi assurer le développement de ses joueurs. Et il n’y pas une seule et unique manière de faire du développement, car chaque jeune joueur est différent. C’est bête à dire, mais désolé, cher DG et cher coach à l’esprit étroit et limité, il n’y pas de cookie-cutter. Mais bon, ils l’ont joué, la game…

      Les Canadiens, autrefois, ont eu pas mal de succès dans le développement de jeunes joueurs, mais il y avait un élément-clé dans ce rôle avec le club, Claude Ruel. Aujourd’hui, on a des Michel Therrien et Claude Julien qui clâment haut et fort que la LNH n’est pas une ligue de développement…

    • Coudont, est-ce que ce blog est rendu une compilation de billets sur “les choix qu’une équipe aurait pu faire, mais qu’elle n’a pas fait”?. Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.

    • @snake

      Votre message ce n’est que des excuses de dépisteurs. La vraie raison c’est que Pastrnak est un meilleur joueur que Vrana et les dépisteurs n’ont pas été capables de l’identifier.

      C’est comme Puljujarvi – Laine. Chouinard – Gagné. Drouin – Mackinnon.

    • Et le développement d’un jeune joueur, ça peut devoir passer par des choses aussi banales (ou bizarres) que loger chez son patron pendant un certain temps, comme Crosby chez Mario Lemieux, histoire de bien gérer la transition de jeune homme dans une petite ville à vedette multi-millionnaire dans une grande ville…

    • À Snake70
      Puisqu’on parle de repêchage. Quels seraient tes 10 premiers choix pour cette année ?
      Je dis ça sans arrière pensée. Je trouve tes interventions très intéressante.

    • Un des grands joyaux de l’organisation du CH est le talent de recruteur de Trevor Timmins (Pacioretty, Price, McDonagh, Subban, Galchenyuk, Gallagher, Sergachev et plus plus tard).

      Mais le CH a échangé trop de choix au repêchage. cette année on devrait recommencer un nouvel âge d’or avec le CH et Timmins et les nombreux choix que Bergevin a été cherchés.

      Heille hors sujet mais avez-vous vu le sondage de Fredette sur twitter? le monde trouve ca drole y repondent en masse.

    • @snake70,

      Ce qui a aidé PAstrnak c’est qu’il a joué en Suède dès l’âge de 16 ans avec des adultes. Les Bruins pouvaient donc l’envoyer dans la AHL à 18 ans et non à un club junior sans être capable de le rappeler. Il a joué 25 partie dans la AHL car à sa première présence, dans un match intra-équipe, il s’est fait disloqué l’épaule. Il était vraiment frêle à 18 ans. Il a ensuite joué au championnat junior avant de revenir finir la saison avec les Bruins.

      Ce n’est pas tout de repêcher de jeunes talentueux, il faut bien les développer. Ce qu’a fait Cassidy à Providence ces dernières années comme l’ont fait avant lui Laviollete, Sullivan et Gordon.

    • Pis après ça, Lefebvre dit faire une bonne job en bas… C’est le développement des ces choix de 2-3-4e ronde qui sont importants !

    • @snake70

      Et Brayden Point dans tout ça?

    • Si Vegas gagne la coupe est-ce que les pseudo-spécialistes vont continuer leurs tradition de regarder comment la dernière équipe a gagné la coupe pour ensuite essayer de faire croire à tout le monde que c’est ÇA la bonne recette…

      Il y a 10 ans : Tu ne gagne pas la coupe sans un gardien de premier plan!
      Il y a 5 ans : Ça commence par la défensive… (Assez désopilant comment les Pens ont prouvé que c’était faux l’an passée)
      Depuis une couple d’années : C’est la position de centre qui est la plus importante. (On se demande bien pourquoi)

      L’an prochain : Il faut échanger son top 10 depth chart et se monter une équipe à partir des rognures des autres équipes. lol

    • snake70 16 avril 2018 12h16

      “…mon tournoi préféré, le World Jr. A. Pourquoi mon préféré ? Parce que peu de gens le regardent, contrairement au WJC pendant lequel je dois endurer l’hystérie collective de jos-connaissants qui voient un joueur de 19 ans une seule fois, et se mêlent de le juger en me disant que je ne connais rien si leur évaluation est différente de la mienne.”

      Pardonnez à la plèbe que nous sommes, de ne rien connaitre au hockey Jr A…

      Pour citer Kendrick Lamar (intro d’une chanson de U2)
      “Blessed are the arrogant: for theirs is the kingdom of their own company”

    • Ha! Le fameux Tanking !!!
      Oups…oh non ! Boston n’ont pas Tanké ?!
      C’est vrai, c’est Edmonton, Buffalo et Calgary qui sont les spécialistes…
      Les trois plus belles équipes de la LNH, Boston, Winnipeg et Nashville ont pas tanké..
      Oh….mais au compte de 3 , notre SERPENT va nous vilipender et nous trouver une équipe pour qui ça vraiment marché…
      Genre Chicago avec ses deux top prospects de 2006 Et 2007 Et Toronto ?
      Aller!

    • J’étais à TSN 1260 aujourd’hui pour parler du repêchage. Pour écouter (ça commence à la 27e minute) :

      https://soundcloud.com/lowdownwithlowetide/april-16-hour-1-feat-pierre-lebrun-simon-boisvert

    • @ vene777

      J’avoue être de plus en plus confus, au fil de vos commentaires.

      Une question toute simple : C’est quoi un bon DG pour vous ?

      J’aimerais vraiment que vous élaboriez en prenant UN DG (de la LNH svp) que vous considérez comme au dessus de la moyenne, et que vous fassiez l’inventaire des décisions (bonnes ET mauvaises, échanges, repêchages, etc) qu’il a prises dans sa carrière, sur une période que vous estimerez d’une durée suffisante, pour déterminer qu’il est bon plutôt que mauvais, et non pas chanceux.

    • gsavard : “Il faudrait bien que vous nous expliquiez c’est quoi faire différemment au juste. Ils sont bons, pourquoi changer une recette gagnante.”

      Sont-ils réellement bons ou simplement été chanceux à quelques reprises, ce qui donne l’illusion qu’ils sont meilleurs qu’ils le sont vraiment?

      S’ils sont meilleurs que les autres, comment se fait-il qu’ils ne repêchent pas plus de joueurs d’impact que ça en première ronde? S’ils sont meilleurs, ont-ils déjà suggéré qu’ils avaient une méthode qui leur donnaient un edge? Comment se fait-il qu’ils ne sont pas une puissance à chaque année?

      De ce qu’on sait de leur management, rien ne suggère qu’ils se démarquent des autres. Ça ressemble effectivement à un fluke. Si tout le monde sur ce blogue tire à pile ou face 10 fois, certains auront un meilleur taux de réussite que d’autres.

      Si certains ont des détails sur les Bruins qui suggèrent qu’ils se démarquent, je suis curieux de lire.

    • @Max50

      Parler du passé, c’est une des seules manières de bien comprendre des situations afin de trouver des manières de s’améliorer, faire mieux que les autres, trouver des nouvelles approches. Il faut bien comprendre ce qui s’est passé pour voir comment on peut en tirer des leçons. Avoir une approche statique donne des choix du genre Kyle Chipchura, qui convenait bien au hockey d’avant mais ne convenait pas du tout au hockey qui s’en venait. Mais quand le conservatisme prend le contrôle, c’est ce qui se produit, et on persiste avec des Jarred Tinordi et Michael McCarron.

    • snake70

      16 avril 2018
      12h16

      Excellent commentaire et vous devriez en faire plus souvent de ce genre de commentaire!

      A tout le monde.

      Voici ou le CSS classait les deux, Vrana et Pastrnak, pour les Europeens.

      4 VRANA, JAKUB LINKOPING SWEDEN LW/RW 5′ 11.0″ 185
      5 PASTRNAK, DAVID SODERTALJE SWEDEN-2 RW 6′ 0.0″ 167

      Vrana, ne en fevrier et avait un BMI de 25.8 alors que la majorite des joueurs de la LNH jouent entre 26 et 29.

      Pastrnak, ne en mai et avait un BMI de 22.6. Pastrnak avait aussi souffert d’une mono lors de son annee de repechage!

      Je ne suis pas surpris.

    • @mikelcoutu

      « La télévision en couleur est apparue à Radio-Canada le premier septembre 1966!
      Et c’est à se moment que nous, banlieusards qui n’avaient pas la chance d’aller au forum, que nous avons appris et vu que le chandail du CH était bleu, blanc et rouge.Avant, on croyait que le chandail du CH était terne et sans couleur…..HÉHÉHÉ….
      Je fus ébahi quand j’ai vu pour la première les couleurs du chandail des Black Hawks. J’ai proclamé à mes amis ( oui, j’avais des amis, jadis, il y a une éternité….) le plus beau chandail de la LNH. »

      S’il est vrai que le Canada fut effectivement le troisième pays à diffuser en couleurs en 1966 (après les États-Unis et le Japon), la transition ne s’effectua que graduellement et seule une très faible minorité d’utilisateurs feront l’acquisition d’un téléviseur couleur pour en profiter au cours des premières années.

      Il faudra par ailleurs attendre 1974 pour que l’ensemble des émissions soit diffusées en couleurs par la société d’état (1977 chez les diffuseurs privés) et davantage encore avant que la « démocratisation » de la couleur soit complétée dans la majorité des foyers québécois.

      Mais bien avant l’avènement de la télé en couleurs, les couleurs des chandails des six formations originales n’avaient déjà aucun secret pour nous car elles étaient partout dans les rues et les patinoires. La plupart des jeunes arboraient fièrement le chandail rouge du tricolore mais plusieurs portaient régulièrement les couleurs des Bruins, Leafs, Hawks, Wings et Rangers, ce qui ne manquait évidemment pas d’engendrer d’incessants conflits et inutiles bagarres…

    • La premier trio des Bruins a donc accumulé 228 points au total, pour un rang moyen au repêchage de 47. Intéressant de comparer avec d’autres premiers trios dominants et les rangs au repêchage de ces joueurs:

      - McKinnon (1) – Landeskog (2) – Rantanen (10): 243 pts, rang moyen: 4;

      - Wheeler (5) – Sheifele (7) – Connor (17): 208 pts, rang moyen: 10;

      et le meilleur rapport “qualité-rang” de la LNH:

      - Marchessault (-) – Karlsson (53) – R. Smith (69): 213 pts, rang moyen: indéterminé, puisque Marchessault n’a jamais été repêché.

      Et en passant, les Knights sont encore en train de faire mentir tous les pseudo-experts, y compris moi-même.

    • rachel_eric 12h20

      Et avoir “raté” leur repêchage 2015 Zboril, DeBrusk, Senyshyn…
      =====
      Il est beaucoup trop tôt pour faire une affirmation semblable. Déjà un de ces joueurs est sur l’équipe.

    • Pensais jamais dire ça de ma vie, mais bravo aux Bruins, et aux Leafs.
      Du travail bien fait.

      Ted Nolan à propos d’un jeune Brad Marchand:
      “Je n’ai jamais vu un joueur aussi déterminé à récupérer une rondelle”

      Keith Gretazy à propos de David Pastarnak:
      “Je n’ai jamais vu un joueur aussi déterminé à récupérer une rondelle”

      le prochain mot de l’heure sera “détermination”.

      Aperçu de la prochaine conférence de presse:
      “nous allons garder les players qui will show de la détermination”
      “afin d’avoir du succès in this league il faut maintenir un high level de détermination”
      “j’affirme avec détermination que la bière sera meilleure”

      Le bye bye aura de la difficulté à en rigoler… comment en rajouter?

    • Si l’optimiste a inventé l’avion, je soupçonne vene777 d’avoir inventé le parachute.

    • Pas pour tout ramener au CH, mais ça déboulonne quand même un peu le mythe que Claude Julien n’est pas capable de développer des jeunes.

      Bergeron, Krejci, Marchand, Pastrnak, Seguin, Kessel et Cie ont tous eu un rôle important avec les Bruins à un assez jeune âge.

    • « Il est compétitif, il se bat pour la rondelle », la phrase revient dans les deux extraits cités. Et je ne serais pas surpris qu’elle soit présente dans toutes les évaluations des prospects sélectionnés par les Bruins. Les bostonnais repêchent du talent et une identité.

    • @unholy_ghost

      «Je vais vous apprendre quelque chose, une fois n’est pas coutume. Pendant plus d’une décennie, c’est une dame de Limoilou qui faisait à la main l’indien du chandail des Black Hawks pour l’équipe. Ce n’est que tout récemment, il y a un an ou deux, que le club a décidé de les faire faire par une machine. »

      Très intéressante cette anecdote. Je me demande comment une dame de Limoilou a bien pu dénicher le contrat il y a un quart de siècle, c’eut été intéressant de l’apprendre. Le moins que l’on puisse dire est qu’il s’agit d’un logo iconique, l’un des mieux réussis du sport professionnel. Espérons que les démarches des fanatiques qui veulent réécrire l’histoire (et font renverser des statues en jugeant des personnages historiques avec des valeurs actuelles) en forçant les Redskins et les Black Hawks à modifier ou abandonner leurs logos n’aboutiront pas.

      https://www.straight.com/news/1027421/will-chicago-blackhawks-change-their-logo-or-name

    • De la chance, aucun système là. Cependant on peut leur donner crédit sur le développement.

      Faites l’exercice c’est assez simple : prenez les choix de deuxième ronde de la ligue depuis 20 ans et énumérez-les à haute voix devant un ami qui connait le hockey. Des inconnus ayant disparu de la surface hockey 9 fois sur 10. Les joueurs noyau d’une rareté absolue.

      Je pense que Bergervin n’est pas loin de la réalité quand il dit Top 5. Moi je dis Top 10 et ça dépend du millésime (re l’année Yakupov, un mauvais millésime).

      PT

    • @saprebleu (12h45)
      “Si ca peut rassurer le monde, le CH en est maintenant bien conscient de cette theorie de date de naissance.”

      Une autre “théorie” fumeuse : dans les 20 premiers compteurs de la ligue, la moitié est née dans les mois où le hockey est en cours (sept à fév – genre, comme la probabilité statistique, fascinant n’est-ce pas?)

    • facile de rire des choix des Bruins en 2015, mais il est encore tôt pour dire que c’était un fiasco. DeBrusk se débrouille déjà bien, on verra pour les 2 autres. Peu de connaisseurs vantaient Boeser à ce moment. Barzal par contre, c’était un “No brainer” …

      @snake70

      très intéressant comme commentaire

    • @Mathias

      Je suis tombé dessus par hasard mais j’étais désappointé de ne pas pouvoir profiter de vos commentaires à TLMEP pour l’entrevue « annuelle » qui suit l’élimination du tricolore. Vous avez manqué… un excellent Pinot Noir !

    • @bleuet_dort(12h43):

      Très bon point, votre lien….!

    • @mikelcoutu

      Vous avez vu jouer le petit Patrice Lefebvre? Qu’en diriez-vous? Le chroniqueur Martin Leclerc en parle dans sa dernière chronique. 5′5”, jamais repêché, évidemment, mais 200 points à son année de 20 ans avec plus d’une centaine de minutes de punition (140?), plus de 500 points en carrière dans la LHJMQ.

      Le Qc doit probablement être le plus grand producteur de petits joueurs de hockey créatifs et pugnaces dans le monde entier. La ligue de schtroumphs. Je pense aussi à Simon Gamache, mais bon.

    • Quand on repêche des joueurs qui ont une bonne attitude, c’est ça qui arrive! ;0)

      Sérieusement, McAvoy et Pastrnak sont deux “blue chip”. Les autres, faudra attendre leurs 2e et 3e saisons. Il se pourrait qu’ils jouent au-dessus de leur tête, qui sait. Mais reste que tous patinent, manient la rondelle et ont un talent certain. Tout part de là.

      À horsjeu, 12h27,

      Si on était au baseball, Timmins serait un frappeur de simples avec une moyenne de .320.

      Le problème, c’est qu’il faudrait qu’il frappe un circuit de temps en temps. Enfin, lui et son équipe de recrutement. Gallagher est l’exception qui confirme la règle.

    • @_renaud

      16 avril 2018
      13h03

      Les dépisteurs semblent avoir fait leur job avec Laine et Mackinnon car ces 2 joueurs sont sortis avant Puljujarvi et Drouin. Même Colombus a pris Dubois avant Puljujarvi.

    • Reste qu’en frais de fusion et de complémentarité, c’est difficile de trouver un trio plus efficace, et, mieux encore, spectaculaire que le trio de Bergeron-Marchand-Pastrnak. Les gars sont constamment dans la face des adversaires et il y en a toujours un des trois devant ou près du filet adverse. Les trois sont capables de lire le jeu, de bien passer la rondelle ou de marquer des buts. Ça fait des échanges en triangle pas mal trippants à apprécier. Un vrai rouleau compresseur.

      Ils sont en train de servir une clinique de hockey à Toronto. Mathews de retour sur les bancs d’école. Babcock doit en manger ses bas. Il doit avoir la face rouge avec ça!

      Pas de Thornton, Kessel ou Seguin dans leur alignement et les Boston gagnent pareil. C’est bien pour dire.

    • @horsjeu : Tu t’étonnes que certains joueurs repêchés n’ont pas signé de contrat ? Tu risques d’être souvent surpris !

      2008-2011 : Faut vraiment redire ce qui a été dit et redit et reredit ?

      Juulsen et Sherback vont monter dans la hiérarchie.

      Lekhonen sera un joueur de 2e trio.

      Ce n’est pas rose, mais pas aussi noir que tu le dis.

    • @ renaud

      Ce ne sont pas des excuses, c’est une analyse. Je suis le premier à dénigrer les recruteurs. Mais je trouvais le cas Vrana-Pastrnak intéressant, parce qu’on comparait des pommes avec des pommes. C’est simplement un des rares cas où un joueur (en l’occurrence, Pastrnak) faisait des jeux dans la LNH qu’il ne faisait pas dans le junior, et ce, seulement un an plus tard.

      Habituellement, je serais d’accord avec vous. L’exemple Gagné-Chouinard est frappant. Gagné est devenu dans la LNH le joueur qu’il était dans le junior, et les recruteurs ont mal évalué la situation.

    • @ vene777

      J’espère que t’es pas comme ça dans la vraie vie, parce qu’il y a vraiment pas grand monde qui doivent être capables de t’endurer.

    • lE REPÊCHAGE EST UNE SCIENCE INEXACT. iLN’Y A PAS DE GÉNIE DANS CET ART MAIS PLUTÔT UN COUP CE CHANCE LA PLUPART DU TEMPS.

    • Ouf, habsrule va faire des ulcères en lisant ce blogue

    • Un joueur qui continue a m’intriguer et dont j’ai parle il y a quelques semaines est Jan Jenik.

      Une echalotte de 6′1″ et 161 livres, ne le 15 septembre. BMI de 21.2

      Il jouait contre des hommes cette annee en 2ieme division Tcheque, dans une tres mauvaise equipe.

      6 buts en 5 parties au Hlinka en aout dernier contre ses pairs.

      Tres hate de voir ce qu’il fera au U18 dans quelques jours.

      Il devrait etre disponible a la fin de la 2ieme ronde ou debut de la 3ieme ronde.

    • N’étant pas un grand habitué au blogue, Est-ce que quelqu’un peut m’informer des critères de censures? J’ai écrit un commentaire à 13:08 tout à fait acceptable qui ne contenait aucun propos diffamatoire ou incorrect mais ça ne passe pas.

      En plus de la censure, pourquoi tout ce temps d’attente???

      M’enfin…

    • Il y a Arnold Palmer qui disait :

      “Plus je m’entraîne, plus j’ai de la chance.”

      Mise à part gagner au 6/49, la chance n’explique pas tout dans la vie.

    • @ Mathias

      Ha non! Pas un article positif sur les Bruins… Vous le savez, à chaque fois que vous le faites, ça attire la poisse… Je prédis donc une victoire des Leafs ce soir et je mise 1,500,000 sur eux! Oui oui, 1.5 millions… ;)

      @ vene777

      12h01: Finalement, ce que tu nous dis, c’est que les équipes de la LNH dépensent inutilement, car les dépisteurs et recruteurs ne sont que chanceux… LOL!

    • @ Mathias

      Le sujet de votre billet ressemble à mon commentaire d’hier… ;)

    • superfly_1

      16 avril 2018
      13h19

      Je n’en demordrai jamais, le joueur le plus important, pour moi, est le defenseur #1. Il passe 30 minutes sur la glace, fait face aux meilleurs joueurs adverse et s’occupe d’une grosse partie de l’offensive. Non, je ne considere pas Weber comme un defenseur #1. Subban, oui.

      Le second joueur le plus important est le centre #1.

      Le troisieme est le gardien.

      En ayant dit cela, une equipe qui veut competitionner a besoin des trois!

      Aussi, il faut toujours faire attention de ne pas utiliser une anomalie “statistique” pour en faire une regle. Il n’y a qu’une equipe qui compte sur deux centre generationel, et c’est Pittsburgh. C’est 40+ minutes de centre dominant par partie, c’est enorme et aucune autre equipe ne peut competitioner avec ca! Pittsburgh compte aussi sur Letang et lorsque Letang a ete blesse, Schultz a eu la saison de sa vie.

    • _renaud 12h52

      Pourtant selon la logique du blogue les Bruins auraient dû échanger tout ce qui a de la valeur il y a quelques années quand ils ont manqué les séries parce qu’ils n’avaient aucune chance de gagner la coupe.

      En fait le modèle à suivre sur le blogue c’était Toronto.
      =====
      Très bien dit, j’acquiesce totalement avec les deux parties de ce texte. Je l’ai dit auparavant, Toronto n’est pas un bon exemple et l’équipe est mal construite pour l’instant.

      1) Ce n’est pas la jeune équipe que les intervenant s’imaginent. Oui plusieurs très bon jeunes joueurs, mais plusieurs joueurs au-dessus de 30 ans.
      2) S’il faut être médiocre au moins 10 ans pour être un modèle, je passe mon tour.

    • Pendant ce temps, on entend de drôles de bruits en provenance du cabanon chez birmarco.

    • @ bleuet_dort

      12h43: “http://blogues.lapresse.ca/lnh/2017/02/07/la-solution-facile-a-boston/

      Le dernier passage est particulièrement savoureux.”

      Voici le dernier passage: “Voyons ce que Bruce Cassidy pourra faire de mieux que Claude Julien avec cette équipe. À long terme, par contre, messieurs Sweeney et Neely ont beaucoup de travail à faire pour redonner aux Bruins leur élan des beaux jours. ”

      À noter que ce billet date de février 2017… Il y a pas si longtemps…

    • vene777

      Pas plus impressionnée que ça en 15 ans:

      - Bergeron
      - Marchand
      - Krejci
      -Lucic
      -Séguin
      -Kessel
      -Hamilton
      -McAvoy
      -Debrusk
      -Donato
      -Heinen
      -Pastrnak

      C’est vrai que vous connaissez votre hockey….

      Et par ailleurs, y en a qui ont des nouvelles de habs…birra… ??? J’ai appelé Habs hier et voici ce qu ça donné

      - Driiiiiing
      -Allô
      -Bonjour, parler à Habs s.v.p. ?
      -Un instant je vous le passe….habs c’est pour toi au téléphone;
      -C’est qui ? (Voie lointaine);
      -C’est rogg
      -Ah! dis lui que je suis occupé…
      -Il fait dire qu’il n’est pas ici…
      -Ah! bon…drôle de façon de faire mais pas surprenant dans son cas.
      -Je lui dis qu’il vous rapelle m. rogg
      -Oui, faites donc…

      Dès qu’il me rappelle, je vous en fais part promis.

    • vene 777

      j’ai oublié Rask

    • gsavard

      16 avril 2018
      13h43

      Vous avez un sérieux déficit d’information. Ou de jugement.

      Barzal va gagner le Calder. Il est meilleur que JT. Un des 15meilleurs centres de la ligue.

      Boeser va marquer des buts à la pelle.

      Connor joue sur le premier trio de la meilleure équipe offensive de la ligue.

      Chabot sera un D1 mettant 50-60points au tableau d’ici 3ans.

      Pas un des 3 joueurs choisis ne peut accoter ça.

    • Ce que Boston a que le CH n’a pas eu depuis des lunes, une ligne de centre complète. Bergeron et Kreijci. Pour avoir des centres ils faut en repêcher dans les deux premières rondes. Depuis Mike Ribiero, repêché #45 en deuxième ronde en 1998 et que Gainey a donné, le CH a repêché cinq centres dans les deux premières rondes

      2012: Alex Galchenyuk #3
      2006: Ben Maxwell #46
      2004: Kyle Chipchura #18
      2003: Corey Urquart #40
      2003: Maxime Lapierre #61

      Je ne compte pas Poheling car il est trop tôt. Lapierre est classé deuxième ronde, mais c’est plus un début de troisième ronde. Galchenyuk a été repêché comme centre, mais il n’a pas un jeu assez complet et le vision pour occuper cette position. Alors, comme on peut le voir, le position de centre a été négligé au repêchage depuis très longtemps. Le nombre de centres que le club a laissé passer en 2003 est incroyable. On pourrait repasser chaque année et noter les centres que le CH aurait pu repêcher, Kopitar, Giroux, O’Reilley, Kuznetzov, Teravainen. Facile après les faits, c’est vrai, mais le CH a vraiment négligé cette position essentielle. C’est pourquoi je prône tant le choix de Joe Veleno pour le CH. C’est un Patrice Bergeron en puissance. Je me fous de son classement par les pseudo experts, c’est le joueur que le CH doit repêcher. Avec Veleno et Poehling, le club essaierait vraiment de combler cette lacune.

    • Vene777 13:27

      S’ils sont meilleurs que les autres, comment se fait-il qu’ils ne repêchent pas plus de joueurs d’impact que ça en première ronde? S’ils sont meilleurs, ont-ils déjà suggéré qu’ils avaient une méthode qui leur donnaient un edge? Comment se fait-il qu’ils ne sont pas une puissance à chaque année?
      =====
      Nous sommes dans le monde du repêchage avec les impondérables que cela comporte. Il n’y aura jamais de modèle mathématique permettant de choisir constamment le meilleur joueur qui se rendra à la LNH. Un modèle mathématique pourra sûrement aidé à compiler plus de données et à mieux les analyser. Mais tellement de critères subjectifs entrent en ligne de compte. Je vais vous donner quelques critères qui sont quasi impossibles à détecter: les maladies mentales, les addictions, les gènes problématiques, etc.

      Nous pourrions faire l’analogie avec les marchés boursiers. Des tonnes de données sont disponibles pour analyse. Pourtant, peu de joueurs sont capables de miser sur le bon cheval dans la grande majorité des cas. Depuis quelques années, les mathématiques financières se sont mises de la partie et des algorithmes puissants ont été développés. Des tonnes d’argent sont faits avec ces nouveaux outils.

      Par contre ces outils ne choisissent pas les titres en fonction de la qualité du titre lui-même, mais à partir d’anomalies de marché. Ces algorithmes sont capables de gérer plusieurs milliers de titres et faire un nombre important de transactions à la milli-seconde.

      Pourra-t-on voir des outils technologiques révolutionnaires au hockey permettant d’augmenter les chances de réussite? Peut-être, mais il ne faudra pas que toutes les équipes aient ce même outil, car on repart à la case zéro.

      D’un point de vue technologique, je sais que les équipes professionnels sont pas mal équipés d’un point de vue information. Que ce soit le dossier médical des joueurs, son passé, ses stats, etc.

      Il reste que ça prendra toujours un humain pour gérer les impondérables.

    • Et quand ils ont senti le vent tourner dans la LNH, ils ont congédié M. Patate… à qui Marc Bergevin s’est empressé de donner un contrat de 5 (!!!) ans.

    • drôle de voir certains blogueurs minimiser le talent des recruteur des Bruins. Ok, il peut y avoir de la chance mais n’empêche que les recruteurs ont choisi tel ou tel joueurs pour de multiples raisons et non par hasard.

      Mais je comprends les blogueurs fans du CH, tsé quand les recruteurs du CH ont de la difficulté à bien choisir ben on rabaisse ceux qui ont du succès.

      Plate mais c comme ca que sa fonctionne à Montréal.

    • Au draft de 2012 …

      Alex galchenyuk était un bon choix de T Timmins
      Mais le coup de circuit c’était F Forsberg.

      Et n’en déplaise à certains, Snake70 nous l’avait prédit.

    • @goofie

      Mon point n’est pas à propos du rang de repêchage, c’est la situation qui est semblable. Tu avais des joueurs qui jouaient ensemble durant leur année de repêchage. Deux gars classés pas mal au même rang mais avec le recul on se rend compte qu’il y en a qui est pas mal plus fort que l’autre.

      Ce n’est pas une question d’avoir une meilleure chance ou ce genre de trucs. C’est juste qu’il y en un qui est pas mal plus fort que l’autre.

      Par contre c’est vrai que ce genre de situation est difficile à évaluer étant donné que ce genre de duos sont souvent trop fort pour leur calibre et que c’est difficile d’évaluer des joueurs trop fort pour leur calibre.

    • @chabanel

      On peut donc déjà entendre l’excuse du Canadien lorsqu’ils rateront les séries l’an prochain: il y avait un manque de détermination au sein de l’équipe.

      À ne pas confondre: Leadership, attitude et détermination!

    • @v-12

      « Si on était au baseball, Timmins serait un frappeur de simples avec une moyenne de .320.
      Le problème, c’est qu’il faudrait qu’il frappe un circuit de temps en temps. Enfin, lui et son équipe de recrutement. Gallagher est l’exception qui confirme la règle. »

      Que faites-vous des Subban, McDonagh, Pacioretty, Price et Sergachev ? Il faudrait surtout faire deux choses: cesser d’échanger ses coups de circuit trop tôt (ou trop tard) et le priver de les repêcher tout court.

      @horsjeu

      Vous cataloguez Mete et Juulsen défenseurs de troisième paire après une première saison ? La patience n’est pas votre principale vertu.

    • snake70 16 avril 2018 13h23

      C’est bien d’avoir votre opinion sur les choix 2018 des..Oilers, sur TSN 1260 Edmonton.

    • Nous aussi allons chercher des textes du passé, 23 buts avec le Titan pour Bergeron ce n’est pas un gros chiffre pour la saison 2002-2003…

      Mais :

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4554305#page=10

      Voyez le texte de Miguel Bujold, une soirée de 3 buts et 3 passes pour Patrice Bergeron dans un gain de 8 à 0.

      Ceux qui ont vu ce match du 22 mars 2003 savent des choses mais disons ce sont des partisans de hockey junior qui peuvent l’être aussi de la LNH. Ils ne sont pas des recruteurs et ne projettent pas trop le joueur, si tu l’aimes, tu lui souhaites du succès c’est tout. Pour certains tu le sais qu’ils ont tout ce qu’il faut pour réussir, pour d’autres le défi pour atteindre la LNH sera très grand. Pas impossible mais il faudra un tour de force.

      6 points dans un match… Là le joueur ne peut que t’intéresser.

    • Gardiens ayant gagné la coupe Stanley, 2000-2017:
      Brodeur, Roy, Hasek, Brodeur, Khabibulin, Ward, Giguère, Osgood, Fleury, Niemi, Thomas, Quick, Crawford, Quick, Crawford, Murray, Fleury/Murray

      Des goaleux.

    • Ce qui est vaguement inquiétant de voir Boston marcher à fond à ce point, c’est que c’est à peu près le même club qui s’est départi de Claude Julien.

      Cela dit, Julien a quand même gagné une Coupe avec le même ‘core’, alors…

      Je ne sais trop qu’en penser.

    • @ atchoum 14h24

      Non, Patrice Lefebvre ne me dit rien comme joueur de Hockey. Par contre, selon ses stats, il devait être coriace pour sa grandeur.

      Et selon la ref, il a fini sa carrière en Italie.

      http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=3076

    • @goofie

      Certains commentaires meurent de façon purement aléatoire, je crois. C’est peut-être même un genre de glitch informatique.

    • Markov à deux victoires de soulever la Coupe Gagarin. Le défenseur le plus utilisé du AK Bars en Séries de la KHL. À suivre…

    • @ saprebleu

      J’ai un ami qui m’avait parlé d’un livre en fonction du repêchage et de la date de naissance des jeunes il y a quelques années. Malheureusement, je ne me souviens pas du titre, mais je vais le voir mercredi, alors je vais lui demander.

      En gros, ça parlait du “relative age effect” si je me souviens bien. Il me semble que la conclusion était qu’il devrait y avoir deux repêchages durant une saison pour ne pas pénaliser les joueurs qui sont nés durant l’hiver.

      Je ne sais pas si les équipes seraient d’accord avec une idée comme ça.

      C’est plutôt drôle parce qu’en athlétisme, je vivais le contraire, étant né en fin décembre, je devais courir contre des filles nées dans la même année que moi. À 12 ans, je me souviens d’avoir couru contre des filles qui étaient beaucoup plus grande que moi !

      @ _renaud

      Selon la logique du blogue, il ne faut pas échanger toute l’équipe mais bien 2 ou 3 éléments qui peuvent amener l’équivalent de 4 à 6 nouveaux éléments.

      Par exemple, le CH manque de centre de qualité et à beaucoup de profondeur à l’aile. Laisser aller Pacioretty contre un jeune joueur de centre et un premier choix peut aider l’équipe à être mieux équilibrée. Pacioretty peut-être remplacer comme premier ailier gauche par Drouin ou Galchenyuk. Avec le premier choix, le CH peut trouver un excellent défenseur gaucher. 2 trous de comblés pour un actif redondant.

      Il pourrait aussi l’échanger contre un jeune défenseur gaucher et repêcher un joueur de centre… il y a plusieurs options. L’option qui serait moins gagnante, garder Pacioretty et le perdre comme UFA dans un an.

    • @saprebleu (15h04)
      “Aussi, il faut toujours faire attention de ne pas utiliser une anomalie “statistique” pour en faire une regle.”

      Vous voulez dire comme quand des partisans prennent les 15 premiers matchs de la saison 2016-2017 de Galchenyuk pour nous convaincre que c’est un joueur “élite”?…

    • @darma – 14h44

      En anglais, on parle d’un “Educated Guess”. C’est à propos de l’évaluation que tu te fais sur la capacité d’un joueur d’amener sa game à un niveau qui est de 4 à 5 coches au dessus de celui dans lequel tu le vois évoluer. C’est une impression qui est fondée sur ta perception et tes connaissances de ce qui se passe sur une patinoire ainsi que ton expérience du milieu. Ça rien à voir avec les promotions de shop syndiquées et les ti-jos qui pensent que c’est un cours de maths 101 ou une affaire de stats…

      En passant, t’as pas besoin de crier, on est pas sourd…

    • A. Mathews et Ovie au Mondial? Loin d’être un tournoi de plage…

    • En avril 2003, le nom de Patrice Bergeron figure sur la liste de la Central Scouting mais derrière Maxim Lapierre.

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4554547#page=10

      Celui qui est mis en vedette de la LHJMQ, c’est Steve Bernier.

      http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=62298

      Repêché par les Sharks, 16ième. Sa fiche junior a descendu plutôt que progresser par la suite.

      Joue dans la ligue américaine.

      Voyez le DG ce qu’il dit de Bernier en le comparant à Alexandre Daigle, les attentes ne sont pas aussi grandes mais Daigle a fait beaucoup mieux pareil.

      Sauf que ce que dit le DG sur l’attitude de Bernier cela doit être ce qui lui permet de continuer dans la ligue américaine à 33 ans. C’est pas une vie malheureuse cela.

      Qui parmi les meilleurs d’une cuvée LHJMQ aura la plus belle carrière?

      Patrice Bergeron même si je le connais peu outre sa réputation de joueur complet, il a l’air d’être un homme qui a de la classe , du respect.

      Imaginez qu’il parle à Jonathan Ferland.

      http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=49884

      Il ne va pas le dénigrer parce qu’il n’a joué que 7 matchs dans la LNH.

    • @gsavard

      Effectivement, Toronto c’est un club mal bâtit qui est rendu au stade où ils devront probablement échanger un de leur bons jeunes pour combler leurs lacunes.

      Leur grosse erreur a été de vouloir reconstruire comme au baseball ou au basket en faisant table rase. Ce modèle ne fonctionne pas vraiment au hockey.

      Au hockey tu dois penser plus court terme et garder tes meilleurs joueurs.

      Ce n’est pas grave d’avoir des gars aux alentours de la trentaine quand tu termines au dernier rang. Remonter une équipe au hockey ce n’est pas si long que ça.

      Un exceptionnel va jouer dans la LNH a 18 ans. A 19 il va être bon et à 20 tu peux penser te rendre loin en séries avec lui.

    • toeblake151 15h21

      gsavard

      Vous avez un sérieux déficit d’information. Ou de jugement.
      =====
      Merci de vos bons compliments, ma femme ne cesse de me le mentionner. Je ne pensais pas que c’était si grave. Avez-vous des suggestions pour m’améliorer?

      Trêve de plaisanteries, jugez un repêchage à partir des choix manqués est totalement futile et un manque de sérieux important. Trop souvent sur ce blogue, le repêchage d’une équipe est jugé sur un ou des joueurs manqués.

    • @opeth

      Oui, bonne observation.

      D’ailleurs, en 2005, j’espérais tellement que le CH repêche Kopitar. Pour une fois depuis Béliveau qu’il y en avait, beau grande centre talentueux disponible au rang où le CH repêchait !!

      L’équivalent du 10, 15, 20 ans d’une franchise peuvent parfois basculer en quelques secondes…

      Il est évident, avec le recul, que le CH avec Kopitar et (insérer gardien compétent ici) aurait été bien meilleur qu’avec Price et (pas de centre pantoute).

    • « Et n’en déplaise à certains, Snake70 nous l’avait prédit. »

      Je ferais plus confiance à snake qu’a Trevor Timmins. Je dis ça sans sarcasme. Si j’ai le choix entre Timmins et snake comme dépisteur chef je prends snake sans hésiter.

    • @pierre.s.

      Bon point, mais faites l’inversion, Forsberg à Montréal et Galchenyuk avec les Preds (en admettant que les Caps feraient l’échange équivalent), j’aurais tendance à croire que ce serait alors Galchenyuk qui ressortirait comme le meilleur choix du draft. Il y a le flair au draft, mais il y a ensuite le développement, l’encadrement et la gestion de carrière, des domaines où l’organisation du CH est trop faible depuis trop longtemps…

    • Toujours un peu futile d’évaluer le résultat d’un exercice aussi compliqué que le repêchage sans avoir les détails du processus.

      Boston a quand même pris Mark Stuart, un défenseur complémentaire pour être poli, 24 choix avant Bergeron en 2003. Peut-être que, comme Montréal, ils avaient mis Cory Urquhart devant lui sur leur liste…

      Par contre, Krejci a été leur premier choix (63e) et seuls Ovechkin, Malkin et Wheeler ont plus de points dans cette cuvée. Encore une fois, sans connaître leur liste, difficile de les juger.

      En 2006, ils repêchent Kessel (5), Alexandrov (37 – aucun match NHL), Lucic (50) et Marchand (71). Probablement un des meilleurs repêchage des dernières années (3 des 6 meilleurs joueurs de l’année avec Toews, Backstrom et Giroux (le seul qu’ils auraient pu repêcher)). Comment interpréter le fait qu’un bust complet se glisse parmi ces choix judicieux?

      Comment expliquer que suite au succès de 2006, les Bruins ne poduisent rien en 2007 (23 matchs NHL), presque rien en 2008 (Colborne est le seul à avoir un peu rouler) et presque rien en 2009 (Caron a joué un peu).

      C’est possible qu’un choix soit bon à un rang donné même si le résultat est nul. Si tu parie sur le résultat qui a le plus de chance de se produire et que tu perds, c’était quand le move à faire.

      Boston pourra être jugée pour le fameux repêchage de 2015 avec Zboril/Debrusk/Senyshyn puisque le consensus au moment même des choix était que les joueurs à choisir était Connor et Barzal.

      Yakupov, tout bust qu’il est, ne serait jamais sorti après le top 3 en 2012. Pourtant, l’intelligence collective était plutôt juste cette année là: presque tous les 10 meilleurs joueurs a posteriori sont sortis dans le top 15.

    • @ saprebleu

      Dans la logique de l’âge, celui qui m’intrigue dernièrement, c’est Blade Jenkins. J’aimerais bien que le CH prennent un de ses deux derniers choix de deuxième pour le sélectionner.

      C’est évidemment un “long shot” mais j’ai l’impression que si il améliore son coup de patin, il pourrait causer une belle surprise. On s’entend que je ne m’approche pas des recruteurs amateurs qui sont sur ce blogue ! D’ailleurs j’aimerais bien avoir vos opinions sur le jeune. Je l’ai seulement vu jouer une fois mais il m’avait laissé une bonne impression.

    • @lannes et mikelcoutu

      http://www.sportingnews.com/nhl/news/chicago-blackhawks-jerseys-josee-lemelin/xcjsmghibaem1tiaoqal4ptw3

      Pour commander: https://fr-ca.facebook.com/Passion-Sport-Logo-PSL-590757760943136/

    • atchoum

      16 avril 2018
      14h37

      Reste qu’en frais de fusion et de complémentarité, c’est difficile de trouver un trio plus efficace, et, mieux encore, spectaculaire que le trio de Bergeron-Marchand-Pastrnak. Les gars sont constamment dans la face des adversaires et il y en a toujours un des trois devant ou près du filet adverse. Les trois sont capables de lire le jeu, de bien passer la rondelle ou de marquer des buts. Ça fait des échanges en triangle pas mal trippants à apprécier. Un vrai rouleau compresseur.

      Ils sont en train de servir une clinique de hockey à Toronto. Mathews de retour sur les bancs d’école. Babcock doit en manger ses bas. Il doit avoir la face rouge avec ça!
      —————————————————————-

      Bravo pour cet excellent commentaire vous m’enlevez les mots de la bouche! comme je le pnse depuis quelques mois Boston all the way! Marchand est formidable et sans rien ebnlever a ses 2 coéquipiers.

    • gauloise 16 avril 2018 13h02
      Coudont, est-ce que ce blog est rendu une compilation de billets sur “les choix qu’une équipe aurait pu faire, mais qu’elle n’a pas fait”?. Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.

      Oui, vous avez raison.

      La LNH est en playoffs et nous offre ses meilleurs moments en 2018,
      mais ce “blogue” prends congé pour le weekend:(

      Lundi venu: “draft picks des Bruins et Snake70 qui
      baratine au sujet du Junior A et des Oilers. ZZZZ

    • Il arrive qu’il devient difficile de -cébébraliser- certaines choses.
      Il arrive que les arguments mathématiques à la recherche d’éléments de preuves ne soient pas suffisants.
      Il arrive que ça devienne une question de -culture- d’une concession, plus intangible que tangible.

      La culture de l’organisation des Bruins semble tenir le fort, bon an mal an, et ce, depuis des décennies.
      Celle du CH s’est brisé quelque part dans les 25 dernières années, allez savoir oû.
      Jadis, le CH avait une culture propre. Tous admiraient et tentaient de copier.

      Une culture de concession prend beaucoup de temps à se construire.
      Dans tous les sports, on peut percevoir ces différences.

      Alors, de la chance? Ca en prend bien sûr via le repêchage, mais se limiter à ça, c’est oublier l’essentiel.
      À ce point et aussi régulièrement année après année, ça ne peut être que de la chance.
      On a beau dire, mais ces Bruins font leur chance en restant cadrer dans leur culture.

    • N’est-ce pas un cas d’un jeune qui se fait enseigner par des maîtres comme Bergeron et Marchand et progresse à pas de géants? Comme quoi c’est pas toujours intelligent de se départir de vétérans pour bâtir une équipe de jeunes loups. L’expérience vaut se pesant d’or.

    • @ habsrul Pauvre petite équipe ch ridicule,Geoff a annoncé hiers qu’il changeait le nom pour”The Montreal schtroumps”Même trop sans dessin pour tanker comme du monde….

    • @Lannes, 16h05

      Des coups de circuit en 2005, 2007 et 2016 et en 1ère ronde. Vous avez le circuit facile.

      On parle de rondes plus lointaines.

    • Hors sujet…

      Panarin que les Hawks ont laissé aller et qui s’exprime drôlement avec les Blue Jackets. Le Canadien l’avait dans sa mire quand il a préféré Chicago il y a quelques années.

      À propos des joueurs dont la date de naissance est tardive pour être repêchés l’année où ils auraient aimé l’être…mon opinion est que ça permet aux dits joueurs d’être un peu plus vieux quand le nouveau repêchage arrive et que, de cette façon, ils ont eu le temps de développer de nouvelles habiletés. Si c’est le contraire on peu penser que le dit joueur a plafonné. Si son jeu est en constante progression, il est légitime de penser qu’il continuera de bien se développer. Il n’y a pas que du négatif à être repêché une saison plus tard que son année de naissance. Ce sont les mois de naissance qui font foi de tout. Être recruteur, je regarderais ce petit détail de près. Est-ce que le joueur visé devient plus mature, apprend-il encore, son évolution peut se traduire en années futures?

    • @Rhapsode

      Pas trop certain de comprendre ton commentaire ??

    • Chewie67 16 avril 2018 14h58
      Merci.
      Je cite humblement Louis Pasteur :
      “Le hasard ne favorise que les esprits préparés”

    • @phil8791

      J’ajouterais talent à ton commentaire.

      Prends l’exemple des Preds. Rinne fait le travail, la game est serré, Fosberg va en scorer deux.

      Ça fait toute une différence, quand tu as des avants capables de scorer et d’avoir un ou deux defs capables de sortir la rondelle. Les Preds en ont quatre..

      Même chose pour les Bruins. La défensive n’est pas spectaculaire mais fait un travail honnête. Mais les joueurs d’avant ont tout un jeu défensif et scorent des buts.

      Le Canadien manque tout simplement de talent et le peu qu’on avait, Bergevin l’a échangé ou l’a perdu bêtement. Il y a une sacrée job de reconstruction. Et on donne la job de reconstruction à celui qui a démolit l’équipe.

    • soho

      16 avril 2018
      16h32

      Il semble que vous viviez la meme chose; faites juste changer la date de l’annee du 1ier janvier au 31 decembre a 16 septembre au 15 septembre.

      Vous deviez concurencer contre des filles qui etaient plus developees physiquement et psychologiquement que vous a cette epoque.

    • snake70 12:16

      Pas de doute, vous êtes une personne passionnée par l’analyse des joueurs de hockey. Je peux m’imaginer facilement que vous devez regarder des tonnes de joutes dans une année. Et probablement que vous pourriez en regarder encore plus.

      Je vous laisse cela, ce n’est pas mon truc. Par contre, mon centre d’intérêt est la science et le sport.

      Ce que je vois et j’entends jusqu’à maintenant est que chaque équipe a plusieurs recruteurs juniors, ces derniers voyagent en fou et vont voir des tonnes de joutes, ils évaluent selon un système dit scientifique et à la fin des choix sont faits selon un rapport de force à déterminer dans chaque organisation.

      Les questions que je vous pose sont (ce sont des exemples qui me taraudent):

      1) Est-ce que le hockey est rendu au point où il peut faire l’analyse bio-mécanique d’un joueur?
      2) Sait-on exactement pourquoi un athlète peut patiner vite pendant qu’un autre avec sensiblement les mêmes caractéristiques ne le peut pas?
      3) A-t-on des tests qui permettent de savoir la vitesse de réaction d’un joueur, soit le temps nécessaire lorsque l’oeil détecte un objet?
      4) A-t-on des outils logiciels permettant de bien comprendre comment fonctionne le cerveau d’un athlète par rapport à un ensemble d’objets?
      5) Des questions semblables, je pourrais en écrire encore beaucoup.

      Je me souviens d’avoir lu d’Alex Harvey que les caractéristiques de ses jambes ne lui permettaient pas d’atteindre les mêmes vitesses que ses compétiteurs, il en parlait en détail et savait exactement quelle partie des jambes étaient problématiques. J’avais adoré. J’avais un ami suisse formé en éducation physique qui pouvait me décortiquer en un rien de temps les caractéristiques bio-mécanique d’un athlète.

      En conclusion, je suis surpris que le hockey semble encore évalué les joueurs à partir uniquement de données statistiques d’un joueur en fonction de son groupe d’âge. J’apprécierais si des personnes ferrées en science du sport puisse bonifier mon texte.

      Je ne crois pas trop au hasard et à la chance pour détecter les talents cachés. Les vedettes, toutes les équipes les connaissent.

    • @_boulga

      16 avril 2018
      16h21

      Merci pour l’info. Ce qui est drôle c’est que je faisais un commentaire positif sur l’analyse de Snake au tout début de cette chaîne.

      On bloque le positif sur Snake ici :)

    • @
      _renaud

      16 avril 2018
      15h57

      C’est bon et compris. Merci.

    • _renaud

      16 avril 2018
      16h57

      En 2014/2015, voici les joueurs qui ont joues plus de la moitie de saison a Toronto et qui avait 28 ans ou plus:

      Bozak
      Santorelli
      Phaneuf
      Komarov
      Winnik
      Lupul
      Clarkson
      Booth
      Polak
      Robidas (37 ans)
      Smith

      Kessel, JVR, Kadri, Gardiner et Rielly avaient tous 26 ans et moins.

      De quelle table-rase parlez-vous?

      Selon moi, deux facteurs sont important ici.

      1. Les Leafs ont mal gere la reconstruction de leur unite defensive.
      2. Matthews a change la donne trop vite.

    • @@pierre.s. on vous a conter un beau mensonge

      En parlant du 1er choix

      “simon_snake

      18 avril 2012
      14h23

      Mais je crois que ce serait une erreur de laisser passer Yakupov, qui a du star power. Il sera toujours temps éventuellement de transiger en fonction de leurs besoins.”

    • @ mikelcoutu

      16h19: “Non, Patrice Lefebvre ne me dit rien comme joueur de Hockey.”

      Tout un duo avec Stéphane Lebeau! Avec les Cataractes de Shawinigan… Mais jugé trop petit pour le LNH du temps… Meilleur pointeur en carrière dans la LHJMQ…

      Il est simplement né trop tôt…

      Voir le lien ci-joint qui ne date que d’hier le 15 avril 2018: https://ici.radio-canada.ca/sports/1095283/hockey-patrice-lefebvre-cataractes-shawinigan-lhjmq-capitals-washington-lnh

    • opeth

      16 avril 2018
      15h22

      Il faut aussi avoir des choix de 2ieme ronde….:)

    • @mikelcoutu, Molsonex1903 et Lannes: la télé couleur s’est véritablement propagée (démocratisée) dans les foyers canadiens à la fin de l’été 1972 à l’occasion de la Série du siècle.

      @Snake: bonne analyse!

      @Saprebleu: bonne observation concernant la date de naissance des joueurs des Bruins

      @craftlandry: oups… j’ai inversé les deux chiffres. Drouin a terminé au 137e rang des pointeurs et il est au 108e rang des salariés (cap hit). Si vous enlevez les 19 défenseurs qui ont fait plus de points que lui, cela le place au 118e rang chez les joueurs d’avant de la LNH.

    • @ renaud

      Hmmm, je me demande si justement, le problème des Leafs ne serait pas plutôt qu’ils n’ont pas suffisamment fait table rase. Ils ont gardé Bozak, JVR, Komarov, et réembauchent Polak à chaque année. Ça a pris des blessures pour qu’ils “découvrent” Travis Dermott. Et depuis deux ans, ils échangent des choix pour des joueurs de location médiocres.

      Tant qu’à y aller avec des jeunes, comme Shanahan l’avait laissé entendre, aussi bien y aller all-in. Et ce n’est pas vraiment ce qu’ils ont fait. C’est pourquoi l’équipe est mal bâtie, comme vous dites.

    • @pierre_s 15h57
      C’est vrai que Snake favorisait Forsberg vs Galchenyuk mais il était aussi d’accord avec le choix de Timmins. En 2012, Galchenyuk, à cause de sa blessure, était un peu vu comme un high risk high reward, c’était difficile d’évaluer son plafond autant que les conséquences de sa blessure. C’était un un peu un pari de Timmins, et c’est le pari que je souhaitais aussi qu’il prenne.

      @Soho 16h32
      J’ai un peu perdu espoir que Bergevin change Paccioretty pour un prospect + pick intéressant. Je crois qu’il va aller vers quelque chose de plus safe, comme les récentes spéculations (Brodie, ROR,..). J’ai pas l’impression qu’il pense reconstruction avec des jeunes mais plutôt bouchage de trou pour sauver sa job et entourer son super-noyau (Price, Weber, Gally…Shaw…Petry…#27). On verra bien mais j’ai peur d’être encore déçu.

    • @Saprebleu,

      Maintenant que le mot s’est passé à travers ligue sur la prime ”jeunesse” à accorder dans l’évaluation du potentiel aux joueurs nés après la saison, ceux-ci vont être ‘’surprimés”. Il faudra donc bientôt s’ajuster porter une plus grande attention aux autres.

      Je blague. Mais à peine. ;-)

    • “Coudont, est-ce que ce blog est rendu une compilation de billets sur “les choix qu’une équipe aurait pu faire, mais qu’elle n’a pas fait”?. Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.”

      le printemps a MTL hors series

    • soho

      16 avril 2018
      17h07

      Pour Jenkins, je ne le connais pas assez pour donner mon opinion.

      En ayant dit cela, si, comme vous dites, il manque de patin avec son corps de 6′1″ et 195 livres (qui est tout pres de la LNH), ca ne laisse pas entrevoir beaucoup de progression physique pour ajouter du muscle.

      J’aurais tendance a passer mon tour!

    • Gros effort M. Brunet etre oubligé de parler des Bruins, passé due.

    • RickyinTampa

      16 avril 2018
      17h28

      Chewie67 16 avril 2018 14h58
      Merci.
      Je cite humblement Louis Pasteur :
      “Le hasard ne favorise que les esprits préparés”
      ======
      Ouf, on commence à tirer pas mal sur ce blogue. Ma journée est faite. Bravo.

    • Excellents choix récent avec Pastrnak et McAvoy…

      Toutefois, la différence si jamais les Bruins de gagnent pas la coupe sera l’oublie de Barzal et Boeser…

      La signature de l’agent libre de Zdeno Chara reste toujours le move fondamental du retour des Bruins de Boston…

      @ Rhapsode

      Sotchi et Championats Mondiales ?? Explications REQUSIES… ;-)

      NEXT!

    • @snake, j’ai grandement apprécié ton intervention qui remet en perspective le choix et le développement de Pastrnak, c’était du bonbon.

      @ ceux qui parle de chance : une équipe c’est 6 joueurs top 6 et 4 défenseurs (le reste c’est pour « apprendre » ou « offrir a des joueurs de profondeurs » (qui ont plus de talent que j’en aurai jamais au hockey… mais qui demeurent des joueurs de profondeur). Ce sont ces joueurs là que tu dois trouver. 1 par an par repêchage pour le roulement. Tu n’as pas juste la première ronde pour trouver le remplaçant annuel. Une bonne équipe de repêchage devrait être en mesure de faire le travail. Le mot magique étant « BONNE ».

      @ Saprebleu j’aime l’idée de la date de naissance, qui teinterait de « négatif » certaines évaluations de joueur qui se retrouvent « plus jeunes ».

    • Ce texte va enfin faire taire les fefans qui se lamentent que le Canadien est médiocre «parce qu’il ne repêche jamais parmi les premiers, bla, bla, bla, gna, gna, gna, zzzzzzzzzzzz».

      Parlant de fefan et de médiocre, on se demande si le subtil et raffiné M4cro/bir-rat va oser sortir enfin de son cabanon pour commenter cet éloge aux Bruins.

    • @v-12

      « Des coups de circuit en 2005, 2007 et 2016 et en 1ère ronde. Vous avez le circuit facile. On parle de rondes plus lointaines. »

      McAvoy et Pastrnak auxquels vous faisiez référence comme étant des coups de circuit, ils ont été repêchés en quelle ronde sinon la première ?

    • vene777

      16 avril 2018
      12h01
      Une équipe qui fait comme les autres et qui a été chanceuse 3-4 fois en 15 ans. C’est quoi l’exemple au juste?

      Ouf…vous venez de vous surpasser vene777!!!! difficile a croire mais vrai!

    • @ _renaud 16h59

      Moi aussi, j’aurais tendance à faire confiance au snake.

      Par contre, faut dire que Timmins a eu le mandat de choisir le choix du DG, en certaines occasions et non le sien.

      Snake 70 serait soumis aux mêmes exigences et n’aurait pas d’autre choix que d’aller dans la direction du boss ou démissionner.

    • @snake

      Brady sera meilleur que Matthew?

    • Les Leafs promuent Plekanec au centre du 2e trio.

      Comment? Les Leafs essaient de tanker?

    • @gsvard

      Je ne suis pas Snake70 mais je vais répondre à vos questions.

      1) Est-ce que le hockey est rendu au point où il peut faire l’analyse bio-mécanique d’un joueur?

      La plupart des disciplines olympiques ont mis au point des outils 3D pour décortiquer la biomécanique de leurs athlètes menant à des exercices ciblés et nouvelles méthodes d’entraînement. Il en est souvent question à l’émission Découvertes.

      2) Sait-on exactement pourquoi un athlète peut patiner vite pendant qu’un autre avec sensiblement les mêmes caractéristiques ne le peut pas?

      Facile : Attitude! Sérieusement, deux facteurs principaux à considérer : le niveau du coup de patin dans un premier temps et l’accélération, endurance et vitesse maximale lors de la course à pied. Un coureur moyen peut compenser avec un excellent coup de patin et vice-versa.

      3) A-t-on des tests qui permettent de savoir la vitesse de réaction d’un joueur, soit le temps nécessaire lorsque l’oeil détecte un objet?

      Ce genre de test est commun et courant, pas nécessairement spécifique aux joueurs de hockey.

      4) A-t-on des outils logiciels permettant de bien comprendre comment fonctionne le cerveau d’un athlète par rapport à un ensemble d’objets?

      Il y a bien quelques outils et test mais ils ne sont pas spécifiquement conçus pour mesurer le hockey IQ, non, à moins d’une découverte récente dont je n’ai pas entendu parler.

    • Mafalda99

      16 avril 2018
      17h56

      Un peu comme on avait discute il y a quelques jours, dans le haut du repechage, ca ne change pas grand chose. Les Mario Lemieux, Guy Lafleur, Mathews, Ovechkin de ce monde dominaient outrageusement avant leurs saison de repechages; ca ne changent rien pour eux.

      Je pense qu’il y a un avantage a mesure qu’on s’eloigne du choix #1 a chaque annee. Il faut essayer de trouver un joueur qui jouait avec un desavantage qui pouvait affecter sa production et son jeu.

    • saprebleu
      16 avril 2018
      17h56

      Évidemment et c’est là tout le problème de cette organisation. Bergevin dans son post-mortem a reconnu avoir nuit à Timmins en échangeant autant de choix de deuxième ronde et il a souligné que l’administration précédente avait fait de même, mais du même souffle il a ajouté que c’était le prix à payer pour s’améliorer pour les séries. Donc il semble être prêt à recommencer dès que l’équipe sera en position de faire les séries. C’est cette mentalité toxique qui est le plus grand problème du club. Un club comme Saint-Louis n’a pas hésité à échanger Shattenkirk et Statsny à la date limite des transactions, même s’il avait toujours de bonnes chance de faire les séries, mais très peu de gagner la coupe, mais à Montréal dès que le club a une chance de faire les séries, sans chances pour la coupe on est prêt à hypothéquer le futur pour une ronde ou deux et tous les partisans et observateurs sont d’accord. On veut la gratification à court terme au dépend du bien du club, et après ça on pleure et on cherche des coupables.

      Imaginez qu’on garde Pacioretty, qu’à la date limite le club est en position l’an prochain pour faire les séries et que Bergevin décidait d’échanger Pacioretty pour un choix de fin de première ronde et un prospect. Ce serait la révolution à Montréal, on demanderait la tête de Bergevin au bout d’une pique car avec Price dans les buts on sait jamais. Cette façon de penser est prévalente dans la province et a tellement nuit au club.

    • Babcock a dit qu’en série c’est une question d’attitude. ( décidément le mot attitude est populaire parmi les dirigeants de club LNH )

      Il a dit que souvent la volonté dépasse le talent pour gagner en série. Volonté égale courage, ténacité, énergie.

      Ce n’est pas un vieux concept démodé de la part de Babcock?

    • @ 99-99-99

      18h39: “Parlant de fefan et de médiocre, on se demande si le subtil et raffiné M4cro/bir-rat va oser sortir enfin de son cabanon pour commenter cet éloge aux Bruins.”

      Je m’attend à le revoir dès que les Bruins vont perdre… Et ce devrait arrivé ce soir… Même si ce n’est pas mon souhait…

      Ici je parle de la défaite des Bruins qui n’est pas mon souhait… Revoir birra va me refaire rire encore… :)))

    • Le repêchage est important mais il faut aussi déveloper les joueurs. Les Bruins ont non seulement eu la main heureuse mais ils ont su garder un bon noyau de vétérans pour assurer une continuité et aider les jeunes à entrer dans le moule. Chara a beaucoup ralentit mais sa présence dans le vestiaire est inspirante (intimidante si vous préférez) pour les recrues. On ne peut garder une continuité si on fait échane par-dessus échange.

    • Guandi 19h19

      Merci de votre commentaire. Pour continuer la discussion, je vais analyser votre réponse pour certains points en plusieurs textes:

      “1) Est-ce que le hockey est rendu au point où il peut faire l’analyse bio-mécanique d’un joueur?

      La plupart des disciplines olympiques ont mis au point des outils 3D pour décortiquer la biomécanique de leurs athlètes menant à des exercices ciblés et nouvelles méthodes d’entraînement. Il en est souvent question à l’émission Découvertes.”

      Ok, c’est une réponse générale. Mais est-ce que les équipes de hockey professionnelles savent exactement le type de corps que ça prend pour faire un joueur de hockey à une position précise? Ex.: La longueur des mains, pieds, bras, etc. La grosseur des muscles par rapport à la force des tendons et des ligaments. Plein de question bien précises.

      Pour un nageur de haut calibre, ils savent que la longueur des doigts, des bras, des orteils, etc. a une grande importance entre un bon et un excellent nageur.

    • Guandi 19h19

      Merci de votre commentaire. Pour continuer la discussion, je vais analyser votre réponse pour certains points en plusieurs textes:

      “2) Sait-on exactement pourquoi un athlète peut patiner vite pendant qu’un autre avec sensiblement les mêmes caractéristiques ne le peut pas?

      Facile : Attitude! Sérieusement, deux facteurs principaux à considérer : le niveau du coup de patin dans un premier temps et l’accélération, endurance et vitesse maximale lors de la course à pied. Un coureur moyen peut compenser avec un excellent coup de patin et vice-versa.”

      C’est une réponse générale, si vous avez deux joueurs avec sensiblement le même gabarit. Il y a des raisons pour la différence de vitesse: En supposant que les deux joueurs aient les mêmes capacités techniques et pulmonaires. Il faut qu’ils y aient certaines raisons pour expliquer la différence. C’est là que je me demande jusqu’où ils vont pour comprendre l’aspect bio-mécanique et les caractéristiques du corps des athlètes.

    • Guandi 19h19

      Merci de votre commentaire. Pour conclure, mes questions servent à nourrir ma réflexion sur les recruteurs professionnels.

      Est-ce que leurs seuls outils consiste à regarder des joutes de hockey et d’entrer des données dans une base de données centrale selon un certain gabarit?

      Où sont-ils dans une période où des données plus scientifiques servent à la prise de décision (bio-mécanique, tests d’intelligence, tests de rapidité cognitive, etc.)?

    • @pierre.s. 16 avril 2018 15h57

      “Au draft de 2012 …Alex galchenyuk était un bon choix de T Timmins
      Mais le coup de circuit c’était F Forsberg. Et n’en déplaise à certains, Snake70 nous l’avait prédit.”

      C’est faux. C’était l’année où Snake nous avait garoché environ 30 espoirs différents disant qu’ils seraient des superstars. Snake avait d’ailleurs dit qu’il aurait pris Yakupov au 1er rang. Je m’en souviens bien parce que je voulais que le CH prenne Forsberg au lieu de Galchenyuk (pour les mauvaises raisons, je pensais que Forsberg était un choix plus safe avec moins d’upside que AG).

      Snake a plus d’erreurs que de réussites dans ses prédictions…

    • C est incroyable la qualité et la quantité d excellentes interventions de vous tous sur le blogue aujourd’hui quand on a pas a se taper les inepties de HABSRULE et de REX CHARTRAND !!! De bons débats et on apprends beaucoup de choses et surtout, dans le respect de tous et je vous en remercie !

    • @snake

      En fait ce qui a coulé les Leafs c’est probablement Babcock et Anderson. Idéalement ils auraient perdu encore une ou deux saisons mais avec un coach et un gardien de ce calibre ils ont recommence a gagner.

      Et c’est ce qui va probablement sauver Buffalo. La-bas c’est tout croche sauf qu’ils continuent d’empiler les choix. S’ils n’engagent pas un Chiarelli pour tout gâcher ça risque d’être bon dans le futur.

    • @ mikelcoutu

      Babcock a raison, en série, c’est une question d’attitude. On pourrait utiliser d’autres mots à la place, genre détermination, caractère, force mentale !

      Il y a des joueurs qui viennent en tête très rapidement quand on parle des séries. Je vous donne trois exemples de joueurs qui ont évolué à Montréal : Patrick Roy, Claude Lemieux et Tomas Plekanec.

      Plekanec est un bon joueur de saison, les deux autres… ils s’élevaient à un autre niveau en série. L’adrénaline qui vient avec les séries était comme une drogue, ils étaient des guerriers invincibles !

      La rage de la victoire ou encore la haine de la défaite, ça ne s’apprend pas, ça fait partie de l’ADN. Tu l’as, ou tu ne l’as pas.

    • habsrule,

      tu écris ”Sotchi et Championats Mondiales ?? Explications REQUSIES… ;-)”

      Mdrrrr, tu sais bien que c’est la coupe Stanley que les gens se rappellent le plus et non les championnats mondiales.

      Pour Sotchi, tu oublis de mentionner que l’équipe devant Price était la meilleure de l’histoire et comme tu le dis si souvent le hockey est un sport d’équipe et on sait tous que les performances de ton gardien préféré n’ont pas été spectaculaire. Même avec le troisième gardien de l’équipe du Canada aurait pu faire la job.

      Allez habsyboy, concentre toi sur la LNH et la coupe Stanley car c’est ce qui compte pour nous tous et toues, tsé veut dire.

    • “Je ferais plus confiance à snake qu’a Trevor Timmins. Je dis ça sans sarcasme. Si j’ai le choix entre Timmins et snake comme dépisteur chef je prends snake sans hésiter.”

      Moi aussi! Snake ne se trompe jamais, et quand il semble avoir fait une erreur, c’est toujours l’équipe qui a mal développé le joueur.

    • @999-999-000

      Wein…a quand le retour des tes Nordiques?

      Hey hey hey….good bye.!!!! ;-)

    • En réponse à renaud, snake, saprebleu. gsavard
      Au sujet de Toronto et leur reconstruction. Table rase ou autre modèle.

      Comme souligné par Saprebleu, il n’y a pas eu de table rase. Même s’il y a plusieurs explications, le facteur repêchage semble central, selon moi.

      À part quelques bonnes sélections en 1ère ronde (Rielly, Matthews, Nylander, Marner), Toronto semble avoir eu de très mauvais repêchages depuis quelques années.
      Si Toronto avait repêché aussi bien que Boston ou Anaheim depuis 6 ou 7 ans, leur reconstruction serait complétée et efficace. Mais ce ne fût pas le cas.

    • Intrigue de la journée

      Y-a-t-il quelqu’un ici qui sait pourquoi Vladimir Malakhov a donné un chèque de 350 000$ à Michael Cohen en 1999 ? Quelque chose en rapport à la mafia russe qui l’aurait menacé alors qu’il jouait pour le CH.

      Si le nom de Cohen vous est familier, c’est parce qu’il est l’avocat personnel de Trump et qu’il est dans le trouble. J’aimerais bien savoir pourquoi l’info est sortie sur Rolling Stones plutôt qu’à Montréal !

      https://www.rollingstone.com/politics/news/michael-cohens-ties-to-russia-crime-and-trump-w518941

    • @ lannes

      Le fanatisme n’est pas toujours le partie du changement. Le fanatisme, c’est peut-être aussi ceux qui s’obstine à le refuser.

      La question des logos à connotations amérindiennes est complexe et mérite qu’on s’y penche. Personnellement, je vois plutôt d’un bon oeil ces changements.

      L’idée de mon commentaire est seulement de dire que ce sujet risque fort de revenir dans l’actualité ses prochaines années et qu’en effet, le logos des Blackhawks, risque de partir en fumée dans quelques ou plusieurs années.

      Intéressant article que vous avez mis en lien avec ce sujet. Lien que je remets ici : https://www.straight.com/news/1027421/will-chicago-blackhawks-change-their-logo-or-name

    • Quand les Bruins ont une équipe déterminée devant eux ils ressemblent un peu moins aux Bruins de 72. Bien content de voir Toronto leur tenir tête ce soir en espérant que la série tienne ses promesses pour la suite.

    • @ soho 21h03

      Bien d’accord que l’attitude, avoir du caractère est important comme jamais en série car chaque match est déterminant.

      Il faut par contre que l’attitude, le caractère, la détermination et comme tu dis ” la rage de la victoire ” doit être des traits de caractère que tes meilleurs joueurs possèdent innés et à voir aller Bergeron, Marchand, Matthews ou Stamkos, c’est la recette des meilleurs clubs.

    • francois28 21:11
      À part quelques bonnes sélections en 1ère ronde (Rielly, Matthews, Nylander, Marner), Toronto semble avoir eu de très mauvais repêchages depuis quelques années.
      ======
      C’est exactement la situation de Toronto. Ceux qui disent que Toronto est un modèle (ToeBlake et autres) n’ont jamais regardé leurs repêchages depuis plusieurs années. À part le premiers choix hâtifs que vous nommez, le reste des choix au repêchage n’est guère impressionnant.

    • Quand on dit aussi qu’un bon vétéran ayant une bonne influence autant sur la glace qu’en dehors, Marleau et Chara font le travail pour leur club respectif.

      Très bon match de Plekanec contre Bergeron.

    • “Snake ne se trompe jamais, et quand il semble avoir fait une erreur, c’est toujours l’équipe qui a mal développé le joueur.”

      Excellent!

    • Très bon match des Leafs dans la victoire mais quel arrêt de Anderssen sur Pastrnak, enfin Plekanec a joué une excellent partie, pour ce qui est de Marchand un jour ou l’autre il va blessé dangereusement un adversaire avec son bâton tellement mauvais perdant qu’il en perd la tête, tout simplement trop protégé par la LNH surtout dans les deux dernières décisions avec des amendes pour un récidiviste notoire.

    • @ spritzer 21h06

      Tu dis… ” Moi aussi! Snake ne se trompe jamais, et quand il semble avoir fait une erreur, c’est toujours l’équipe qui a mal développé le joueur. ”

      Est bonne, est bonne mais il y a du vrai dans ce que tu dis un peu sarcastiquement.

      Je regarde Galchenyuk et Drouin deux ailiers, deux centres….oups…deux ailiers, deux centres….reoups…deux ailiers, deux centres…

      On peut dire que le développement n’est pas la force de tous les clubs.

      Ce n’est pas l’apanage d’un seul club, il a fallu que les Seguin et Hall changent de club pour vraiment s’épanouir.

    • @soho, 21h15

      Eh bien ça alors! Merci du lien

    • Belle victoire des Leafs même si je prends pour les Bruins. J’espère quand même que quelqu’un va régler le cas de Marchand ;o)

      Merciderire 20h54

      C’est toi qui me ramène ici? Veux-tu que je mettre la liste d’erreur de snake comme tu me l’a demandé a plusieurs reprises? ;o)

    • @micejoki (17h52):

      Excellent article sur Patrice Lefebvre. Merci pour le lien.

    • Bon match ce soir et Andersson @ fait son ” Carey Price” avec quelques sapins mais aussi des gros arrêts au moments opportuns!

      J’aime beaucoup les actes d’embellissements de Brady Marchand mais il faudra que le LNH fais la justice pour arrêter ces types d’actes antisportif.

      Anyways…

      @ Boston62

      Il me semble que tu devrait te contentir de ton équipe. Les séries, c’est le momentum et ça change assez vite pour aider l’adversaire de gagner confiance. Attention à ton équipe mon ami… Les Leafs tiennent fort!! ;-)

      Parlant de Price, tu as raison pour dire que le hockey est un jeu d’équipe mais si Price avait une équipe dans la LNH pour aspirer aux grands titres, il me semble assez évident que ses chances de la gagner seraient meilleurs dans le contexte n’est ce pas? Quand c’est le gardien qui est le meilleur joueur de son équipe, ça risque de faire les choses compliqué dans le autres endroits. On connais assez bien le VRAI problème du CH et ce n’est pas surement devant le filet. Nous n’avons pas trouvé un premier centre de qualité depuis assez longtemps sans oublier un Top 10 marqueur. Enough? ;-)

      Bonne chance à tes Bruins… ;-)

      @ Merciderire…

      Tu as raison…Bizarre mais personne parle de Nathan MacKinnon qui selon moi est surement le jeune joueur le plus promoteur de la LNH…

      Merci de rire quand ça vous tante… ;-)

      Have a pleasant evening….

      PS: Yankees win! ;-)

    • @ soho 21h15

      Je retourne dans le passé et ça me fait penser aux frères Kostitsyn.

    • @micejoki : Pas juste le titre qui ressemble à ton commentaire, tous le texte !

      Beaucoup de discussions intéressantes aujourd’hui.

      Mais c’est quand même ironique que le seul qui souligne l’importance de la signature de Chara comme joueur autonome soit @habsrule.

      Pas de Chara, pas de coupe ?

    • Pôôôvre François, ça doit pas être drôle tous les jours…

      https://www.facebook.com/MereOrdinaireBiancaLongpre/videos/724245157966010/

    • @coutu

      “Je retourne dans le passé”

      C’est vrai, j’ai pas encore flatté mon minet depuis que je suis arrivé!

    • @ molsonex1903

      22h54: “@micejoki : Pas juste le titre qui ressemble à ton commentaire, tous le texte !
      Beaucoup de discussions intéressantes aujourd’hui.
      Mais c’est quand même ironique que le seul qui souligne l’importance de la signature de Chara comme joueur autonome soit @habsrule.”

      1- Je n’ai pas parlé du titre mais bien du sujet… Ce qui inclut tout le texte…

      2- Effectivement, les interventions ont été très intéressants car pas juste sur le CH, ce qui me rappelle les bonnes années du blogue de Mathias (quand celui de Gagnon existait et accaparait les partisans trop fanatiques du CH)

      3- Je ne sais pas ce qu’en a dit habsrule (je ne le lis plus) mais moi j’en avais parlé dans mon commentaire:

      Le 14 avril 2018 à 23h44:

      “La composition des Bruins de Boston est en grande partie grâce à leur repêchage…

      (Énumération de plusieurs choix que je ne recopierai pas + ceux échangés) puis…

      “Chara + Backes = excellentes signatures”

      Mais si habsrule l’a mentionné, c’est signe qu’il PEUT voir les bonnes choses quand il VEUT!

    • @austerlitz

      “Faites l’exercice c’est assez simple : prenez les choix de deuxième ronde de la ligue depuis 20 ans et énumérez-les à haute voix devant un ami qui connait le hockey. Des inconnus ayant disparu de la surface hockey 9 fois sur 10.”

      Vous avez tout compris, même si le pétage de bretelles va reprendre l’affiche, contrairement aux navets du Snake!

      Retour sur le draft de 2012, bravo à ceux qui se sont souvenu que Snake aurait pris Yakupov, même s’ils ont oublié qu’il s’énervait parce que Andreas Athanasiou était classé 106e. Remémorons-nous aussi le top 10 de Bernier du 29 mai 2012 :

      @ Mon Top10

      1. Yakupov (s’il va à Colombus, il sera un flop)
      2. Galchenyuk (joueur de concession)
      3. Forsberg
      4. Grigorenko
      5. Reinhart
      6. Girgensons
      7. Faksa
      8. Teravainen
      9. Rielly
      10. Aberg”

      On peut pas dire que Timmins a fait une gaffe en y allant pour Galchenyuk qui aurait peut-être mieux tourné si on l’avait laissé mijoter dans le junior une année avant de le monter ou de le laisser peaufiner son jeu dans la ligue américaine. Forsberg ou Rielly auraient été de bons choix aussi mais c’est un centre qu’il fallait et c’est un centre le GM a commandé.

      http://www.hockeydb.com/ihdb/draft/nhl2012e.html

    • À comparer de Montréal. Boston et Philadelphie sont deux vrais marché de hockey. C’est pour ca qu’on développe mieux.

      Montréal n’est plus un environnement de hockey intéresssant où le talent peut se dévelloper, c’a stagne depuis 2010 et le centenaire. Les joueurs quittent tous.

      Québec redeviendrais assurément un meilleur marché ou hockey et où les joueurs pourrais s’épanouir. Un feeling de même.

    • Pourtant, il y a 15 mois à peine (presque jour pour jour), on décriait sur ce blogue le travail de démolition chez les Bruins…

      http://blogues.lapresse.ca/lnh/2017/01/19/un-autre-congediement-injuste/

      Dis-moi si tu gagnes et je te dirais si tu es bon…

    • @Polychrono, bon lien. ;-)

    • Complément sur mon ”post” sur Barberio…

      Depuis le début de l’année 2017, soit le moment où le Canadien s’est départi de Barberio, voici les défenseurs que Bergevin et son équipe de recruteurs professionnels ont acquis:

      Nikita Nesterov (n’est plus dans l’organisation)
      Keegan Lowe (aucun match avec le CH, n’est plus dans l’organisation)
      Jordie Benn
      Brandon Davidson (n’est plus dans l’organisation)
      Karl Alzner
      Jakub Jerabek (25 matchs avec le CH, n’est plus dans l’organisation)
      David Schlemko
      Mark Streit (2 matchs avec le CH, n’est plus dans l’organisation)
      Rinat Valiev
      Mike Reilly

      Complétez la liste si elle est incomplète.

    • S’cusez, je suis quérulent ce matin…

      Dixit le DG du Canadien, la raison de l’insuccès de l’équipe, c’est une mauvaise attitude des joueurs.

      Ne serait-ce pas aussi?

      Une mauvaise gestion des actifs par le président et son DG?
      Une déficience de leadership de toute la ligne hiérarchique (président, DG, coach)?
      Une carence du président et du DG à bien s’entourer?
      Une incapacité de la ligne hiérarchique à générer une ambiance favorisant une bonne attitude?
      Un manque de courage manageurial pour intervenir lorsque des problèmes apparaissent (la mauvaise attitude remonterait au camp d’entraînement)?
      Une incapacité du coach à tirer le meilleur profit de ses joueurs (système de jeu, etc.)?
      Une difficulté de la direction à se doter d’une vision moderne d’une équipe de hockey (talent et vitesse d’abord)?
      Et, tout simplement, un déficit de talent à travers toutes les couches de l’organisation?

    • sylvainchartrand

      16 avril 2018
      22h15

      Faudrait une analyse approfondie des erreurs du snake. Il y a personne de parfait evidemment mais il faudrait distinguer entre mauvais choix et mauvaise gestion du prospect.

    • @saprebleu

      Vous n’apportez aucun argument pour supporter votre “théorie” du mois de naissance. Ça ressemble à de l’astrologie, votre affaire…

      Certes, le mois de naissance peut avoir un impact (un joueur né le 1er janvier est pratiquement un an plus vieux qu’un autre né le 31 décembre), mais cet impact s’estompe plus les joueurs vieillissent, pour être pratiquement insignifiant rendu à leur admissibilité au repêchage de la LNH.

    • quantcowboy 07h20

      Exact! Je ne connais personne qui a raison a plus de 50% dans les prédictions du hockey de la LNH. A moins d’en faire très peu.

      Par contre dans le cas de snake il en a fait beaucoup d’erreurs. Surement autant que moi. ;o) Mais lui il n’avoue pas ses erreurs et il se vante d’être le meilleur. A ce moment la il se met dans une position de critique (et Dieu sait qu’il critique beaucoup lui-même) et il doit l’assumer.

      Ce n’est pas un crime de le critiquer sans l’injurier. Il ne faut pas prendre un blogue trop au sérieux. ;o)

    • @gsavard qui a écrit :

      «C’est exactement la situation de Toronto. Ceux qui disent que Toronto est un modèle (ToeBlake et autres) n’ont jamais regardé leurs repêchages depuis plusieurs années. À part le premiers choix hâtifs que vous nommez, le reste des choix au repêchage n’est guère impressionnant.»

      Pour ma part, on a déjà échangé sur le sujet, Toronto est un assez bon modèle (échanger quelques joueurs importants contre des jeunes et choix sans liquider les éléments plus jeunes, pas de table rase, remodeler l’organisation sur de bonnes bases, payer le prix), sauf au niveau du recrutement où ils ont eu trop d’échecs au cours des derniers repêchages.

      Si Montréal prenait le modèle de Toronto et repêchait mieux, je pense que ça serait une immense amélioration qui nous ferait espérer à devenir compétitifs.

    • Un peu hors sujet…quoique c’est un jeu de hockey…

      Je n’aime pas les passes arrières…qui sont devenues un peu trop à la mode…comme s’il fallait faire comme ça pour avoir l’air d’un joueur de hockey accompli en 2018…foutaise!

      Par contre…vous avez sûrement remarqué une variante de ce jeu chez quelques joueurs. Ils ont développé ce que j’appellerais une bonne façon de semer le doute chez l’adversaire. Celui qui le pratique monte avec la rondelle et en zone centrale se tourne de côté (tout en restant en mouvement), comme s’il était pour faire cette passe arrière, mais, au contraire, utilise le tout comme feinte pour ensuite continuer à foncer en zone adverse. J’aime beaucoup mieux cette version de ce jeu. S’il est vraiment pris en souricière, il pourra toujours faire cette passe à son défenseur. Ça me semble une version intelligente de cette passe arrière, plutôt que juste pour faire une passe arrière qui ne veut rien dire. Et souvent je trouve que ça mène à rien. Les joueurs d’avant sont immobiles à la ligne bleue adverse…ce qui ne pardonne pas dans les systèmes de jeu ultra rapides qu’on voit aujourd’hui.

    • ” Pas de Chara, pas de coupe ?”

      Et voila… Même actuellement, Chara accorde une importance au sien de son club mais plutôt sur le plan du leadership et que l’adversaire respect des joueurs comme Marchand qui continue de toutefois faire des actes ridicules contre ses adversaires.

      Sans Chara, les Bruins ne sont pas la même équipe.

      Vous pouvez voir les statistiques par exemple de Timmy Thomas, pré-signature et post-signature de Chara. Enfin, la signature de Chara n’as pratiquement rien couté aux Bruins mais pour le signer aujourd’hui au même statut comme en 2007, son contrat devait être dans l’environ de 11-13 millions par saison…

      Sans Chara, les Bruins n’auront jamais gagné la coupe en 2011… On se r’appel du coup vicieux à l’endroit de notre # 67…

      Anyways…

      Ailleurs, parlons de Nathan MacKinnon… ;-)

      Have a nice day folks…

    • Oupps… Désolé…

      Je voulais dire plutôt que Chara n;as rien couté au Bruins sauf son contrat signé car il avait le pouvoir de devenir le joueur qu’il est devenu quand il avait endossé le chandail des Bruins. Durant le début de sa carrière avec les Islanders, il avait connu des saisons de -8, -27, -27 mais avec les Sénateurs, il allait mieux en effet. Sans ce parcours difficile au début de sa carrière, je ne pense pas il aurait pu rester dans la LNH assez longtemps. Le potentiel étais la mais, les Islanders n’ont pas été assez patient dans son cas.

      Voila un bel exemple d’un joueur qui détient le potentiel pour réussir mais il fallait avoir le temps voulu pour le développé et devenir le joueur qu’il est devenu.

      Bravo pour sa persévérance et determination pour réussir…

    • @ SylvainChartrand

      ” REX ” ?? Pourquoi un blogueur t’appel REX? ;-) C’est comme on va m’appeler REXRULES? ;-)

      Anyways… Continue ton excellent travail Sylvain! ;-)

      Salutations cordiales,

      Habsrule! ;-)

    • REXsylvainchartrand
      17 avril 2018
      08h07

      ” Ce n’est pas un crime de le critiquer sans l’injurier. Il ne faut pas prendre un blogue trop au sérieux. ;o) ”

      Justement , hier , sans vous et L AUTRE , les gens étaient sérieux et sa donné de bonnes ET intéressantes discussions de hockey . Ce qui est pas mal plus divertissant que vos fixations sur certains intervenants et vos commentaires niaiseux ! Le but de blogue n est pas de venir dire des niaiseries !

    • @Sixties

      Je crois que tout le monde est d’accord pour dire que le problème du Canadien est un manque de talent, surtout au centre. Tout le monde sauf Bergevin et son équipe de dirigeants…

      Je reprennais donc le commentaire de Chabanel, qui avait bien repéré le nouveau “mot-clé” du hockey, pour anticiper l’excuse que Bergevin nous servirait l’an prochain.

    • Merciderire 09h14

      On a un beau sujet de blogue depuis hier. C’est comme tu dis, intéressant et respectueux. Jusqu’a temps que tu arrives avec ton commentaire inutile et irrespectueux de 20h54.

      Puis starbuck, tes injures ne me touches pas. En personne ca serait possiblement différent mais ca fait longtemps que je me suis immunisé contre les attaques gratuites dans les réseaux sociaux et les blogues. ;o)

      Tu ne te justifie pas en t’abaissant a ce niveau.

    • Pour l’effet âge cela s’applique aussi au hockey mais pas vraiment avec les exceptionnels. Je discutais de cela, il y a quelques années avec un ami… Puis je reviens avec Guy Lafleur né le 20 septembre 1951. La question ne se pose pas pour le hockey sur glace, ils étaient repêchés à 20 ans mais pour l’école. Était-il bon à l’école ? En quelle année il a débuté l’école? Débuter un an plus tard, est-ce que cela aurait été préférable ?

      Pour le hockey vu que Lafleur est né en septembre pour l’ami c’est une preuve que c’est un exceptionnel.

      Le livre ? Outliers the story of success.

      ” To support his thesis, he examines why the majority of Canadian ice hockey players are born in the first few months of the calendar year, ”

      https://en.wikipedia.org/wiki/Outliers_(book)

      http://www.lapresse.ca/sports/hockey/hockey-junior/201412/31/01-4831872-la-date-de-naissance-dun-joueur-aurait-un-impact-sur-ses-chances-de-jouer.php

      Au hockey c’est quoi la date ? Est-ce le 31 décembre ? L’école c’est le 30 septembre.

      Tes catégories sont faites au 1er janvier ? Alors chez les jeunes cela fait une différence énorme. Sauf que Lafleur lui jouait avec des beaucoup plus vieux que lui, dans sa catégorie,il les devance archi-facilement et joue dans les deux niveau en même temps. À Québec vers 15 ans , je me rappelle plus nom du niveau mais le papa de Guy voulait qu’il joue tout de suite dans ce calibre mais ils l’avaient mis plus bas. La Chouine conseiller de Guy et de sa famille était d’accord. ” Ce n’est pas toujours une bonne idée de faire sauter une année à l’école.” Chaque individu est différent mais quand tu critiques un système et ses injustices tu regardes plus les distributions statistiques.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Relative_age_effect

      http://www.lapresse.ca/vivre/famille/201009/30/01-4328232-pour-en-finir-avec-les-enfants-du-mois-de-septembre.php

      Un extrait aussi d’un lien plus haut, l’article de Gabriel Béland :

      ”Environ 65% des joueurs repêchés chaque année dans la LNH son nés dans la première moitié de l’année. ”

      Le biais est là mais jusqu’à quel point cela touche ? Et réussir sa carrière de joueur et être repêché c’est deux. Bon mais il y a injustice relative.

    • Habs est de retour avec ces petis bijoux de contradictions. la dernière en liste

      “tu as raison pour dire que le hockey est un jeu d’équipe”
      vs
      “Sans Chara, les Bruins ne sont pas la même équipe”

      Faudrait te brancher: le hockey est un sport d’équipe ou dépend d’un joueur en particulier. Tu nous casses les oreilles avec le fait Price n’est pas bon parce qu’il n’a pas d’équipe mais ton argument ne vaut que pour le CH ?

      Précisions requises , et fais attention pour ne pas te contredire et demeurer pertinent svp

    • ” Pas de Chara, pas de coupe ?”

      Le habsrule s’évertue à mentionner que le hockey est un sport d’équipe quand son chouchou n’est pas à la hauteur, mais il est le premier à individualiser les succès des autres…
      Ici Chara, ailleurs, Crosby et Malkin, ou Murray, ou Kane et Toews…

      Pas de Chara, pas de coupe ? en effet comme:
      - Pas de Thomas, pas de coupe ?
      - Pas de Krejci (meilleur pointeur des séries), pas de coupe ?
      - Pas de Bergeron, pas de coupe ?
      etc…

    • La date pour le repêchage dans la LNH c’est le 15 septembre pour les 18 ans et maximum 20 ans au 31 décembre.

      https://en.wikipedia.org/wiki/NHL_Entry_Draft

      ” All players who will be 18 years old on or before September 15 and not older than 20 years old before December 31 of the draft year are eligible for selection for that year’s NHL Entry Draft. In addition, non-North American players over the age of 20 are eligible. ”

      Sauf que pour l’âge relatif, ils parlent de tout le système du hockey depuis l’enfance des joueurs et alors les chercheurs concluent que ceux nés plus tôt dans l’année sont en moyenne favorisés et donc que c’est injuste. Il faut tous être évalués selon les mêmes critères? Je vais reprendre mon lien sur la pédagogie différenciée.

      Aussitôt qu’il y a une règle et qui s’applique à tous, elle risque de créer des injustices. L’âge relatif semble bien s’appliquer sauf que si ton jeune est plus mature on fait quoiw ?

      C’est comme aussi Michel Barrette qui a fait 3 fois son secondaire 5 et il est pourtant un genre de surdoué sauf qu’il fait plus de parascolaire et de clowneries dans les corridor qui font du bien à tous. La direction a été assez ouverte pour permettre cela et non vouloir bien faire absolument dans l’équivalent de classements du Fraser Institute.

      Il faut faire preuve de jugement mais tu as quand même besoin de structure et de règles qu’il faut apprendre à contourner parfois. Ou sinon à s’y adapter. Tu changes une règle pour une autre ? Tu crées de nouvelles injustices. Essayons d’adopter les règles les moins injustes, appliquons-les avec jugement et apprenons aux individus à s’adapter.

    • @rogg : C’est quand même assez ironique que tu parles de pertinence.

    • @ El-Kabong et Rogg

      Dans le contexte, c’est comme une bonne soupe aux légumes qui manque le sel biologique pour completer la recette et la rendre plus favorable.

      C’est toujours un jeu d’équipe en effet et ZDENO CHARA faisait parti de la grande solution pour gouté la victoire.

      Sans le sel biologique, la soupe n’est pas aussi bonne…

      À la saluté! ;-)

      Habsrule!

    • @molsonex1903
      “@rogg : C’est quand même assez ironique que tu parles de pertinence.”

      C’est ironique que n’importe qui parle de pertinence…

    • @snake70

      merci pour l’analyse et le français impeccable.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2018
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives