Mathias Brunet

Archive, mars 2016

Jeudi 31 mars 2016 | Mise en ligne à 13h38 | Commenter Commentaires (148)

Le fiasco Nail Yakupov…

galchenyukyakupovmurray_4357-430x298

Texte très éclairant du collègue Mark Spector sur le choix de Nail Yakupov lundi. La rumeur d’une intervention du propriétaire des Oilers, Daryl Katz, lors du repêchage de 2012, circulait, mais Spector raconte l’histoire en détail.

Le collègue de Sportsnet rapporte que neuf recruteurs des Oilers d’Edmonton sur onze étaient opposés au choix de Nail Yakupov au premier rang. Ils désiraient plutôt repêcher Ryan Murray. Un de ces recruteurs n’avait même pas Yakupov parmi son top cinq.

Les recruteurs avaient procédé à un premier vote le matin. En prenant connaissance du résultat, le directeur du recrutement, Stu MacGregor, a quitté la pièce pour y revenir plus tard en expliquant à ses hommes le type de joueur que la haute direction recherchait. Le résultat est resté le même, sauf pour un recruteur qui a changé d’avis pour favoriser finalement Yakupov au détriment d’Alex Galchenyuk. Les dépisteurs des Oilers ont quitté le meeting sans savoir qui l’équipe allait choisir.

Le propriétaire, Daryl Katz, Kevin Lowe, Craig MacTavish et le DG Steve Tambellini ont pris la décision de repêcher Nail Yakupov au premier rang dans l’après-midi sans en informer personne. Murray a été choisi au deuxième rang par les Blue Jackets et Alex Galchenyuk au troisième rang par le CH.

Murray, 22 ans, n’a pas une vilaine saison. Il joue presque 23 minutes par match. Mais déjà, Morgan Rielly, Hampus Lindholm, Olli Maatta et Jacob Trouba semblent avoir un plus grand potentiel. À l’attaque, Alex Galchenyuk et Filip Forsberg demeurent les meilleurs de leur cuvée. Forsberg a déjà atteint la marque des 30 buts. Galchenyuk en a 27.

Yakupov, 22 ans, complète sa quatrième saison. Il a connu une première année encourageante avec 31 points, dont 17 buts, en 48 matchs. C’était l’année du lockout. À ce rythme, il en aurait marqué 29 sur 82 matchs. Depuis, la disette s’éternise. Il n’a jamais obtenu plus de 33 points en une saison. Il a seulement 20 points, dont sept buts, en 57 matchs cette année.

Le divorce entre Yakupov et les Oilers d’Edmonton semble finaliser, ne reste qu’à l’officialiser. Yakupov et son agent Igor Larionov aurait même reçu à la date limite des échanges la permission de parler directement avec des clubs pour concocter un échange que les Oilers aurait par la suite approuvé ou non. Le premier choix au total en 2012 a déclaré aux médias d’Edmonton en début de semaine que le Canadien figurait parmi les clubs intéressés. Il aurait ainsi pu retrouver son ancien compagnon de trio à Sarnia, Alex Galchenyuk. Le columnist Elliotte Friedman rapporte que l’écart entre l’offre des organisations adverses et la demande des Oilers était trop grand.

Quel fiasco.

Lire les commentaires (148)  |  Commenter cet article






Mercredi 30 mars 2016 | Mise en ligne à 14h08 | Commenter Commentaires (151)

Un coup dégueulasse…

charlie-coyle-duncan-keith

Peu importe les enjeux, la réputation du joueur et de l’équipe, Duncan Keith mérite une bonne suspension sur cette séquence.

Un bon coup de bâton à la figure de l’adversaire, à une ou deux mains, n’est pas tolérable. Quelle crampe au cerveau…

Lire les commentaires (151)  |  Commenter cet article






Mardi 29 mars 2016 | Mise en ligne à 15h01 | Commenter Commentaires (138)

La course vers la cave!

Auston Matthews

Auston Matthews

Voici donc le classement à l’envers, avec le nombre de points, de matchs à disputer et les probabilités de remporter la loterie du repêchage:

10-Ottawa 77 (6) 3,5%
9-Arizona 75 (6) 5%
8-Montréal 74 (6) 6%
7-Buffalo 72 (6) 6,5%
6-Calgary 70 (6) 7,5%
5-Winnipeg 69 (6) 8,5%
4-Columbus 68 (6) 9,5%
3-Vancouver 67 (7) 11,5%
2-Edmonton 67 (3) 13,5%
1-Toronto 65 (7) 20%

Avec un bon taux de défaites, le Canadien a encore espoir de glisser encore un peu au classement. Le quatrième rang détenu par Columbus parait encore éloigné, mais le sixième rang est réaliste.

Un rappel des principaux espoirs:

1-Auston Matthews, eventuel centre numéro un, future vedette, 46 points dont 24 buts, en seulement 36 matchs en Ligue nationale suisse cette année. Un surdoué. Prêt pour la LNH.

2-Jesse Puljujarvi, un colosse de 6 pieds 4 qui peut jouer à l’aile et au centre, 17 points en 7 matchs au Championnat mondial junior, éventuel attaquant de premier trio, prêt pour la LNH.

3-Patrik Laine, un autre colosse finlandais de 6 pieds 4 pouces, un buteur celui-là, 13 points au Championnat mondial junior, 33 points en 46 matchs dans la Ligue d’élite de Finlande, éventuel attaquant de premier trio, prêt pour la LNH.

4-Matthew Tkachuk, une coche sous les trois autres, mais un ailier de puissance, intelligent, des mains, éventuel joueur de premier plan, 107 points en 57 matchs à London. Un espèce de Max Pacioretty.

5-Olli Juolevi, super défenseur gaucher de 6 pieds 2 pouces qui a du Oliver Ekman-Larsson dans le nez. Potentiel pour devenir un défenseur numéro un, 42 points en 57 matchs à London, 9 aides en 7 matchs au Championnat mondial junior.

6-Jacob Chychrun, gros défenseur gaucher, valeur légèrement à la baisse cette année, mais néanmoins 49 points en 62 matchs à Sarnia, l’ancien club d’Alex Galchenyuk. Bonne vision, bonne première passe, robuste.

7-Tyson Jost, centre de six pieds et presque 200 livres très sous-estimé parce qu’il joue dans la BCHL afin de ne pas perdre son éligibilité dans la NCAA. Domine outrageusement ses pairs avec 104 points, dont 42 buts, en 48 matchs. Carte cachée.

8-Alexander Nylander, le frère de William, attaquant un peu frêle, mais très créatif, 9 points en 7 matchs au Championnat mondial junior, 75 points en 57 matchs à Mississauga. À quelques années encore de la LNH.

9-Pierre-Luc Dubois, le meilleur espoir québécois, peut jouer au centre comme à l’aile, créatif, travaillant, fougueux, bon gabarit à 6 pieds 3 pouces et 200 livres, 99 points, dont 42 buts, en 62 matchs à Cap Breton.

Pour m’amuser, j’ai activé la loterie simulée à dix reprises. L’équipe au dernier rang actuellement, les Maple Leafs de Toronto, ont gagné la loterie quatre fois, et remporté le troisième choix à une reprise. Les Jets de Winnipeg, cinquièmes, ont gagné le deuxième choix quatre fois et le troisième une fois. Vancouver, troisième, a gagné le deuxième choix trois fois. Edmonton, deuxième, a gagné une fois le premier choix, une fois le deuxième et deux fois le troisième. Le Canadien, huitième, a gagné une fois le premier choix, et deux fois le troisième. Arizona, neuvième, n’a pas gagné une seule fois. Ottawa, dixième, a gagné une fois le troisième choix.

Toronto ne terminera par contre pas au dernier rang, à moins d’un revirement de situation exceptionnel. Edmonton plongera dans la cave puisqu’il a déjà disputé quatre matchs de plus que Toronto. Imaginez un peu les Oilers se retrouver avec quatre jeunes centres de grande qualité: Connor McDavid, Leon Draisaitl, Auston Matthews et Ryan Nugent-Hopkins. Trois premiers choix au total et un troisième.

Le DG des Oilers, Peter Chiarelli, pourrait toujours monnayer son choix pour obtenir de renfort de première qualité en défense. Mais il doit éviter les bourdes épouvantables semblables à celle commise l’an dernier: offrir son choix de première ronde (16e au total) aux Islanders de New York pour le défenseur Griffin Reinhart, 22 ans, un quatrième choix au total en 2012 qui ne progresse pas et qui n’a même pas obtenu de poste de régulier cette saison. Mathew Barzal et surtout Kyle Connor étaient encore disponibles.

La direction du CH peut prier. La saison demeure catastrophique, mais un coup de chance lors de la loterie début avril pourrait régler bien des choses. Avec déjà le meilleur gardien en santé, une bonne défense menée par P.K. Subban, l’éclosion de Galchenyuk et Gallagher, le retour de Pacioretty dans de bonnes dispositions, de bons jeunes comme Nikita Scherbak et Artturi Lehkonen en coulisses, l’arrivée d’un Auston Matthews permettrait à l’équipe d’avoir une équipe intéressante à moyen et long terme.

Lire les commentaires (138)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2016
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives