Mathias Brunet

Archive, mai 2013

Vendredi 31 mai 2013 | Mise en ligne à 13h37 | Commenter Commentaires (284)

Coup d’oeil sur les dix principaux espoirs

seth-jones-post

Guy Carbonneau, affirme dans sa chronique à paraître demain dans La Presse+ qu’il repêcherait Nathan MacKinnon au premier rang s’il était à la tête de l’Avalanche du Colorado.

Seth Jones demeure mon choix. L’Avalanche ne peut se permettre de passer outre un défenseur de cette qualité qui jouera une trentaine de minutes par match et qui peut contrôler le cours d’une rencontre.

Voici d’ailleurs un court portrait des dix principaux espoirs de la LNH que j’ai concocté ce matin pour La Presse+.

MATHIAS BRUNET
Le repêchage de la LNH approche à grands pas. Déjà, les meilleurs espoirs se soumettent depuis hier à divers tests physiques et psychologiques sous les yeux des recruteurs à Toronto. Voici la liste des dix principaux espoirs en prévision de ce repêchage présenté le dimanche 30 juin à compter de 15 heures au New Jersey.

SETH JONES
Défenseur, 6 pieds 4 pouces, 208 livres
Lance de la droite
Portland, WHL
14 buts, 42 passes pour 56 points en 61 matchs
Certains observateurs affirment qu’ils préfèrent désormais Nathan MacKinnon à la suite de la finale de la Coupe Memorial qui a mis les deux aux prises dimanche dernier. On a la mémoire sélective. Jones a permis aux Etats-Unis de remporter deux championnats mondiaux consécutifs chez les 18 ans et moins, en plus du Championnat mondial des moins de 20 ans cet hiver. Il a en outre mené Portland à la finale de la Coupe Memorial. Les défenseurs costauds et mobiles comme lui, capable de jouer presque 30 minutes par rencontre et contrôler un match, sont rares. Les comparaisons avec Chris Pronger sont boiteuses cependant car la robustesse n’est pas l’apanage de Jones.

NATHAN MACKINNON
Centre, 6 pieds, 182 livres
Lance de la droite
Halifax, LHJMQ
32 buts, 43 passes pour 75 points en 44 matchs
Qui est le véritable MacKinnon ? Celui qui jouait un rôle de soutien au sein de l’équipe canadienne junior pendant que Jonathan Drouin était un pilier à l’attaque, ou le centre dominant de la Coupe Memorial qui a obtenu cinq points, dont trois buts, en finale ? MacKinnon est costaud, extrêmement rapide et il possède de bonnes mains. Il possède aussi une certaine créativité. MacKinnon est un joueur complet. Mais sera-t-il dominant offensivement au niveau de la LNH ? La plupart des observateurs estiment que oui.

JONATHAN DROUIN
Ailier, 5 pieds 11 pouces, 185 livres
Lance de la gauche
Halifax, LHJMQ
41 buts, 64 passes pour 105 points en 49 matchs
Sa décision d’entamer la saison précédente dans le Midget AAA a été décriée par plusieurs, mais elle a été sage. La progression de Drouin a été phénoménale en un an. Sa créativité est extraordinaire et sa grande vision lui permet de faire des jeux que peu de joueurs pourraient réussir. En ce sens, son style rappelle celui de Patrick Kane ou de Claude Giroux. Il peut à la fois marquer et permettre à ses coéquipiers de le faire. Il n’a peut-être pas la vitesse de MacKinnon en ligne droite, mais sa mobilité est surprenante et ses mains plus souples que celles de son coéquipier chez les Mooseheads.

ALEKSANDER BARKOV
Centre, 6 pieds 3 pouces, 209 livres
Lance de la gauche
Tappara, Finlande
21 buts, 27 passes pour 48 points en 53 matchs
La Ligue d’élite de Finlande n’est pas aussi puissante que la KHL ou la Ligue de Suède, mais elle demeure de qualité et le fait que Barkov ait réussi à y amasser presque un point par match à 17 ans est remarquable. Il n’est pas le plus rapide, mais costaud et très fort en possession de rondelle. Il peut contrôler le tempo d’un match. Comme la plupart de ses compatriotes, c’est un travailleur acharné. On dit qu’il est le meilleur espoir finlandais depuis Saku et Mikko Koivu. Sa saison a malheureusement pris fin abruptement en raison d’une blessure à l’épaule.

VALERI NICHUSHKIN
Centre, 6 pieds 4 pouces, 196 livres
Lance de la gauche
Chelyabinsk, KHL
4 buts, 2 passes pour 6 points en 18 matchs
Nichushkin a des attributs physiques qui font rêver. Il est grand et fort, rapide, puissant, talentueux. Mais il y a toujours le facteur russe qui inquiétera les recruteurs, c’est-à-dire l’attrait de la KHL (Evgeny Kuznetsov est toujours en Russie après avoir été repêché par les Capitals de Washington en 2010) et malgré tout son talent, il a produit seulement deux points en six matchs au Championnat mondial junior. Et sa domination a été moins outrageuse que prévue au Championnat mondial des moins de 18 ans au printemps. Les recruteurs devront aussi éclaircir son statut contractuel avec le Dynamo de Moscou.

ELIAS LINDHOLM
Centre, 5 pieds 11 pouces, 192 livres
Lance de la droite
Brynas, Suède
11 buts et 19 passes pour 30 points en 48 matchs
Pas évident d’amasser des points dans la Ligue d’Élite de Suède, surtout à 18 ans, surtout dans une année de lockout. Voilà pourquoi les 30 points de Lindholm, dont le père a joué brièvement dans la LNH, sont impressionnants. C’est un joueur responsable et robuste malgré son gabarit moins imposant que la moyenne. Il est très rapide, très vif, et il peut compter des buts même s’il est d’abord reconnu comme un fabricant de jeu. Un choix sûr, mais les experts ne savent pas encore s’il deviendra dominant offensivement dans la LNH.

SEAN MONAHAN
Centre, 6 pieds 2 pouces, 182 livres
Lance de la gauche
Ottawa, OHL
31 buts, 47 passes pour 78 points en 58 matchs
Monahan était considéré comme l’un des trois ou quatre meilleurs espoirs en début de saison. Mais il a été vite retranché au camp de l’équipe canadienne junior et n’a pas surpassé son total de points de la saison précédente. Une majorité d’observateurs parlent d’une saison décevante dans son cas, mais est-ce seulement en raison des attentes extrêmement élevées ? Il doit améliorer sa vitesse, mais il possède beaucoup de créativité et il anticipe bien le jeu, une qualité très recherchée chez les recruteurs de nos jours. Il jouait pour un club faible, de sorte qu’il avait à affronter les meilleurs éléments adverses match après match, contrairement à d’autres espoirs opposés à la troisième paire de défenseurs ou au troisième centre.

DARNELL NURSE
Défenseur, 6 pieds 5 pouces, 192 livres
Lance de la gauche
Sault-Sainte-Marie, OHL
12 buts, 29 passes pour 41 points en 68 matchs
Probablement le meilleur défenseur après Seth Jones. Mais contrairement à Jones, c’est un défenseur extrêmement robuste qui peut intimider l’adversaire avec de percutantes mises en échec. Il possède une bonne vitesse, mobilité intéressante et son jeu offensif n’est pas à dédaigner. Le facteur pugilistique, important aux yeux des recruteurs, est aussi un atout dans son cas. Il a amélioré son maniement de rondelle et la qualité de son jeu de passes, et devra continuer à le faire s’il veut devenir un défenseur complet dans la LNH.

HUNTER SHINKARUK
Centre, 5 pieds 11 pouces, 175 livres
Lance de la gauche
Medecine Hat, WHL
37 buts, 49 passes pour 86 points en 64 matchs
Shinkaruk serait peut-être parmi les cinq premiers espoirs s’il mesurait 6 pieds 2 pouces, mais les équipes hésitent encore parfois à apprécier tout le talent d’un joueur de moins de 6 pieds, à moins que celui-ci ne domine une Ligue comme Jonathan Drouin l’a fait. Le jeune homme a tout de même marqué 37 buts et obtenu 86 points l’hiver dernier dans la Ligue junior de l’Ouest et il ne craint pas le jeu robuste, au contraire. C’est un patineur très explosif et un attaquant créatif. Il doit cependant peaufiner plusieurs choses, entre autres le concept de jeu collectif et son positionnement et son anticipation lorsqu’il n’a pas la rondelle.

ZACHARY FUCALE
Gardien, 6 pieds 1 pouce, 181 livres
Capte de la gauche
Halifax, LHJMQ
45-5-3, 2,35, .909
Ce jeune Québécois percera le top dix si un club se cherche un gardien d’avenir de premier plan. Plusieurs sont restés sur leur appétit parce qu’il était bien protégé par sa puissance équipe à Halifax, mais il a prouvé l’année précédente qu’il pouvait exceller quand il était bombardé. Sa technique et son positionnement sont impressionnants, de sorte que ses arrêts paraissent souvent faciles. Ses déplacements sont très rapides, ce qui lui permet de se distinguer lorsque l’adversaire tire bas. Il possède une très bonne force morale et se distingue lorsque les enjeux sont importants.
(-30-)

Lire les commentaires (284)  |  Commenter cet article






Vendredi 31 mai 2013 | Mise en ligne à 8h01 | Commenter Commentaires (122)

Le courage de Sidney Crosby…

_Pittsburgh-Penguins-Sidney-Crosby_20130330220758269_660_320

Après avoir souffert d’une sérieuse commotion cérébrale pendant plus d’un an, Sidney Crosby se remet à peine de l’accident qui lui a fait perdre… une dizaine de dents.

La visière protectrice qu’il portait lors des deux premières rondes nous a rappelé qu’il a reçu une rondelle en plein visage il y a quelques semaines, mais peut-on imaginer l’horreur qu’il a pu vivre?

Le quotidien Globe and Mail nous raconte les détails de cette épouvantable blessure.

Malgré toute la volonté de Crosby, je dis Boston en sept…

Lire les commentaires (122)  |  Commenter cet article






Jeudi 30 mai 2013 | Mise en ligne à 12h20 | Commenter Commentaires (160)

Terminé pour Michael Ryder à Montréal

images

L’agent de Ryder, Thane Campbell, a confirmé au Journal de Montréal que le Canadien n’offrirait pas de contrat à son joueur de 33 ans.

Ryder a été très performant en saison régulière, mais invisible en séries, et il aurait coûté au moins quatre millions de dollars. Le Canadien peut se trouver une solution de rechange plus intéressante avec cette somme. C’était d’ailleurs le but de l’échange qui a envoyé Erik Cole aux Stars en retour de Ryder: donner plus de flexibilité à Marc Bergevin.

Lire les commentaires (160)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives