Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 29 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h30 | Commenter Commentaires (124)

    Pas de Coyotes sur les plaines d’Abraham…

    nordiques-quebec-jersey

    La ville de Glendale vient d’approuver une entente qui permettra aux Coyotes de Phoenix de demeurer en Arizona. Les Coyotes constituaient le plus bel espoir pour les partisans des Nordiques de Québec…. après les Islanders de New York, qui viennent de régler leurs problèmes.

    Je ne désespérerais pas complètement à la place des gens de Québec. Le lockout pourrait laisser des traces dans un marché non-traditionnel du sud des États-Unis et la Vieille Capitale pourra peut-être même espérer recevoir un club plus excitant que les Coyotes. Quoique, à bien y penser, Nashville, la Floride et Columbus n’a rien de très excitant…

    Un élargissement des cadres alors? Pour l’instant, les astres ne sont pas favorables au retour d’un deuxième club au Québec. Dommage, très dommage.


    • Dans ce dossier la patience est de mise, la ligue semble se diriger vers une expansion, nouvel alignement de division asymétrique, restructuration de la convention collective dans le but de la rendre plus viable pour les petits marchés a long terme, construction d’arenas ayant la capacité d’accueillir une équipe de la LNH. Propriétaires interessés a aquérir une équipe. La ligue va pouvoir proceder aux encheres pour 2 nouvelles franchises. J’attend quelques indices de plus mais je ne serais pas étonné que l’on en parle de plus en plus d’ici 2 ans.

    • L’amphithéâtre ne sera pas prêt avant trois ans, il s’en passe des choses et il s’en perd de l’argent en trois ans. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, Québec aura son club d’ici 3-4 ans.

      Un peu d’optimisme mon cher Mathias !!

    • Bonjour M. Brunet .

      Non il ne faut pas désespérer .

      http://www.journaldemontreal.com/2012/11/29/les-coyotes-doivent-partir

      Bonne journée .

      Gilles.

    • @ M. Brunet

      Les Panthers vont avoir une équipe très intéressante avant longtemps: Markstrom, Howden, Bjugstad, Kulikov, Gudbranson, Huberdeau…. ça semble prometteur, non?

    • Oubliez les relocations. Les propriétaires vont “gagner” le lockout et la NHL va privilégier des expansions.

      C’est plus payant.

    • Une nouvelle entente entre les joueurs et les propriétaires ne garantira pas la survie des clubs dans les marchés non-traditionnels. Les équipes de la Californie, de la Floride ou du Mid-Ouest pourraient mourir à petit feu…

    • Peut-être pas trop exitants mais forts efficaces ces Coyotes au cours des dernières saisons. Assez forts pour nous (Habs) déclasser à plusieurs reprises… :( J’aimerais bien un retour des Nordiques, mais peut-être pas tout de suite, question de se remonter un peu avant!

    • J’ai déjà dit que ça sera très difficile pour Québec de revenir dans la LNH. Quand ils sont partis dans les années 90, plusieurs pensent qu’ils ne se sont pas battus très fort pour rester. Ça pourrait jouer contre eux. Betman et les autres proprios s’en souviennent.

    • Je serais de connaître l’opinion des intervenants là-dessus. Si on vous donnait le choix, préféreriez-vous avoir à Québec :

      a) Les Coyotes de Phoenix ou
      b) Un club d’expansion

      Pourquoi ?

    • Ben là !

      Le gars n’a même pas les fonds encore, ça se voit quand il se fait poser des questions par la mairesse.

      Et puis, s’il faut que le nouveau conseil entre en jeu avant qu’il ne dépose l’argent sur la table, on parie que ça pourrait rechanger ?

      Pour la qualité sur la glace, l’exemple renversant des Flyers est à copier !

    • Le dossier des Oilers n’est pas réglé. Hum!

      Si les Oilers quittent, ça sera probablement pour Seattle, avec qui les proprios flirtent déjà sans pudeur…
      Mathias Brunet

    • J’espère maintenant que les promoteurs de Tites pelles bleues, de Nordiques Nationne et de J’ai ma place imaginaire vont avoir la décence de se tenir tranquille, et que les gens de Québec vont avoir l’intelligence de ne pas encourager ces arnaques.

    • Humm.
      Je n’ai jamais vraiment cru que les Coyotes quitteraient Phoenix pour Québec. Ils représentent une valeur stratégique trop grande aux yeux de notre ‘ami’ Bettman.

      Québec l’aura son club, mais par le biais d’une expansion. Deux nouveaux clubs feront leur entrée dans le seul but non-avoué d’adoucir les pertes financières causées par ce fameux lock-out.
      Je penses même que cela permet aux propriétaire de tenir la ligne dure dans les ‘négos’.

    • Je ne m’emballerai pas avant que Goldwater se soit prononcé: la mairesse a clairement dit qu’il s’agit d’un cadeau, ce qui est interdit en Arizona. Il suffit également que quelqu’un dépose une pétition pour contester pour retarder le tout jusqu’à ce que le nouveau conseil entre en fonction. Par ailleurs, ce dernier pourrait également voter un amendement contraignant Jamison à changer d’avis.

      Également, je ne connais pas le fonctionnement des villes, mais le DG de Glendale, celui qui doit signer, est contre l’entente. Est-il seulement un exécutant ou peut-il exercer un certain jugement? S’il décide d’attendre en janvier pour signer, ou simplement refuser de signer, que risque-t-il? Le nouveau conseil va le protéger.

    • @Simon snake

      Un club existant (Phoenix dans ce cas).
      C’est plus facile de bâtir avec une base, aussi médiocre soit-elle.

    • Pourtant , plusieurs affirment que c’est à Nashville qu’on retrouve le meilleur ambiance dans l’Arena. ++ qu’à Mtl..oui oui

      Cela dit une expension de 2 équipes à une valeur de 300 millions chacune par exemple ….= 20 millions dans les coffres de chaque équipes.

      Avec les traces que le lockout aura laissé, je me dit que bien des propriétaires ne cracheraient pas sur 20 millions $

    • Bonjour Mathias. Il ne faut pas vendre la peau du Coyote encore selon moi.

      1 – deux mots : Goldwater Institude
      2 – Greg Jamison a jusqu’au 31 janvier 2013 pour compléter la vente avec la LNH, sinon l’entente qu’il vient de signer avec Glendale peut être renégociée ou annulée par la ville. Le nouveau conseil municipal, majoritairement hostile à ce plan, entre en poste le 15 janvier.
      3 – On ne connait toujours pas les autres investisseurs, ni leurs moyens financiers

    • @ simon_snake

      J’ai l’impression que ça reviendrait pratiquement au même car on aura la tentation de mettre «notre monde» en place à Québec même si c’était une relocalisation des Coyotes, quitte à ça coûte des points au classement.

    • simon_snake : Si j’étais de Québec, je voudrais les Coyotes. Pourquoi? Ekman-Larsson.

    • Il fallait vraiment faire preuve d’une grande imagination et de peu d’esprit critique pour pensé qu’il y aurait un retour des Nordiques à court terme à Québec. Surtout depuis le retour des Jets de Winnipeg il y a 1 an et demi. Ceux qui pensaient que Gary Bettman allait déménager 2 franchises au Canada dans un court laps de temps ont manqués un peu de jugement. J’ai probablement été l’un des rares à penser ainsi depuis les derniers temps et il faut croire que je ne me suis pas vraiment trompé.

      Ce qui se trame à l’horizon à court terme tant qu’à moi c’est une expansion de 2 équipes (Markham et Seatle probablement) qui donnerait 32 équipes ( 8 équipes canadiennes et 24 Américaines) pour ainsi faire 8 divisions de 4 équipes comme dans la NFL. C’est logique et ça balance très bien les équations.

      Tant que Gary Bettman sera le commissaire de la NHL, les gens peuvent tant qu’à moi oublier le fait qu’il y aura un club à Québec sous le règne de ce dernier.

      Dommage pour vous…

    • Cette entente est seulement un rebondissement. Les gens vont se réveiller à Glendale, ils ne toléreront pas que des services soient coupés (biblio, police) pour que l’administration municipale puisse cacher l’immense gaffe qu’elle a commise en construisant cet amphithéâtre, dont bénéficie seulement une infime partie de la population. Le changement de garde de janvier au conceil municipal pourrait (re)lancer la contestation.

      @ snake,

      Aucune importance pour moi. Je prendrais même le CH à Québec, c’est vous dire à quel point je ne suis pas regardant…

    • C’est sûr que ça n’augure pas bien pour Québec.

      Par contre, des doutes persistent quant aux capacités financières réelles de Jamison et de ses mystérieux partenaires (qu’il refuse de nommer).

      Il y a une quinzaine d’années, la LNH avait approuvé la vente des Islanders à John Spano, un véritable mythomane qui disait valoir 230M$ personnellement, mais qui, en réalité, en valait à peine 2M$.

      On avait révélé à l’époque que la LNH avait été très négligente quant à la vérification des avoirs de Spano. La ligue avait simplement accepté des (fausses) lettres de différentes institutions financières et mené une enquête très sommaire. Bref, ils avaient dépensé moins de temps et d’argent à vérifier la véritable capacité à payer de Spano qu’un propriétaire de logis qui veut louer son 4 et demi.

      Bettman et la LNH avaient vraiment perdu la face, alors j’imagine que cette fois-ci, on va s’assurer que Jamison a les reins assez solides pour acheter une équipe professionnelle.

    • @simon_snake

      b)un club d’expansion

      Je n’aime pas l’identité du club des coyotes qui est basé sur la défensive à outrance. La relève me semble pas très palpitante non plus. Un club d’expension permettrait de batir un club par le repêchage. Le club aurait ainsi des piliers pour de nombreuses années. Un gardien de but, ça se trouve n’importe où. Pas besoin de repêcher premier pour en trouver. Le problème avec beaucoup d’équipes d’expension est l’incapacité à gêrer intelligement leur équipe: Columbus, Atlanta. Il y a toutefois des examples bcp plus éloquents: San Jose, Tampa, Nashville. Il y a les panthers qui seront une bonne équipe d’ici deux ans.

    • Personnellement, le désintéressement dans les marchés non traditionnels de la LNH reste le seul point qui me donne un peu de réjouissance en ce temps de lock-out.

      Cela pourrait faire de la place à des marchés de hockey plus viables et peut-être même amener à une réduction du nombre de franchises dans cette ligue au talent dilué.

      Ajoutons à cela des modifications au livre des règlements en ce qui concerne les bagarres et les coups à la tête et nous avons sans doute de bons ingrédients pour redonner de son lustre au hockey de la LNH.

    • @simon snake
      Sur le plan hockey, Québec aurait avantage à avoir un club d’expansion, à condition bien sûr d’avoir un bon DG avec une vision et de compter sur une bonne équipe de recruteurs. En quelques années, il pourraient se bâtir un club intéressant. Par contre, sur le plan financier, PKP paierait boucoup plus cher pour un club d’expansion que s’il avait pu acheter les Coyotes ou un autre canard boiteux.

    • Pour la question de simon snake

      Moi je préfèrerais un club d’expansion, pour le plaisir et le défi de monter une équipe bien à elle, qui ne serait pas tributaire des erreurs d’anciens DG.

      Mais franchement, avec le comportement de la ligue des dernières années, qui s’obstine à vouloir implanter des équipes dans le sud comme un nono s’obstinerais à vouloir planter des vignes au NUnavik, vous croyez vraiment à la LNH à Québec? Et la question des sièges est encore battante: comment remplir un aréna 42 fois par année à Québec? Les loges corporatives? Il y a loin de la coupe aux lèvres…

    • @Simon:

      Une club d’expansion, ca n’a pas de dépisteur, pas de liste de scouting, pas de club-école, pas de banque d’espoirs… Les fans de Québec en auraient pour 5 ans à regarder leur club essayer de s’organiser et établir une philosophie qui fonctionne.

      Donc, oui, un club d’expansion. :-)

    • Bon dieu qu’il était laid ce chandail !

      Quelle drôle d’idée ce serait d’établir une équipe où il a déjà été démontré que ce n’est pas viable… Avec toutes ces équipes qui vivotent au sud, pourquoi aller ajouter un problème ?

    • @ snake

      Une équipe de l’expansion, sur le plan strictement hockey, vaut bien plus pour 4 raisons :

      - les dirigeants ne sont pas pris avec des boulets de contrats (genre Shane Doan)
      - les dirigeants vont pouvoir modeler entièrement leur équipe avec leur philosophie
      - les dirigeants vont pouvoir repêcher plus haut pendant 3, 4 ou 5 ans
      - les fans seront plus patients et laisseront les dirigeants développer leur plan

      Il est plus facile de peindre un chef d’oeuvre sur une toile blanche qu’à partir d’une toile peinte qu’on chercherait à embellir !

    • @simon_snake

      Personnellement je suis un fan du CH, mais si j’extrapole votre question et me mets dans la peau d’un fan de Québec, je préférerais un club d’expansion.

      Le plaisir de voir un club se bâtir “from scratch”, pouvoir vivre la montée progressive d’un club, pouvoir m’identifier aux joueurs qui progressent lentement, etc. C’est un véritable plaisir, comme celui de suivre une excellente série télé qui nous enveloppe année après année.
      J’aurais plus de mal à m’identifier tout d’un coup à un club bâti par d’autres, pour d’autres, avec des joueurs que déjà je n’aime pas trop, même si Phoenix a quelques bons jeunes joueurs.

      Le plaisir de voir un club se bâtir tranquillement pour gagner la coupe Stanley est un plaisir presque aussi grand que de gagner la coupe Stanley elle-même. La victoire n’en est que plus délicieuse.

    • Mes deux cennes : laissons les équipes de la Sun Belt là où elles sont à UNE condition : un investissement massif sur la construction de patinoires dans les États où elles sont. Les amateurs viendront naturellement s’ils pratiques le sport dans leurs loisirs… comme au Canada.

      Sinon, il est vrai que les villes suivantes, où la communauté pratique le hockey, méritent une équipe : Québec, Seattle, Portland. Ma solution? Éliminons les doublons! LA et NYC ont beau être de grands marchés, les Ducks et les Devils peinent à survivre.

      Donc, je préconise d’ici 2 à 4 ans un transfert des Devils à Québec et un transfert des Ducks à Seattle. D’ici 5 à 7 ans une équipe d’expansion à Portland et une équipe d’expansion à Houston (la 12eme plus grande agglomération aux USA doit bâtir une rivalité avec Dallas).

    • TOute cette histoire est ridicule. SI cela c’étais passer à Québec, on aurait jamais permis de financer Greg Jamison en coupant partout, police, lumieres de noel, bibliotheque etc etc… C’est totalement dingue!!! Es-ce que le groupe (J’ai oublié leur nom) qui voulait empecher ce financement vas se manifester encore??? Les coyotes vont continuer à perdre de l’argent.. Personnellement, je pense comme certaines personnes qui disent que le rachat des Coyotes est pour mieux les déménager ou revendre a plus cher et les déménager. Les coyotes ne seront plus la dans quelques années. Bettman ne portera pas l’odieux du déménagement. C’est écris dans le ciel ce scénario.

    • Il est temps de créer une nouvelle ligue, entièrement canadienne. La NHL est une ligue de broche à foin, administrée par des incompétents.

    • @simon_snake

      Je prends l’option A bien avant l’option B. Que ce soit les coyotes ou un autre club (même les pathétiques Blue Jackets). La raison est bien simple je trouve le produit dilué et que plusieurs clubs du sud des états-unis n’ont pas de raison d’être. Avant d’ouvrir de nouvelles franchises, il faudrait commencer par rentabiliser celle qui sont déficitaires et/ou mal gérée.

    • @ simon_snake

      Probablement les Coyotes.

      Ce n’est pas l’équipe qui a la meilleure relève de la LNH, mais OEL est une pierre d’assise qui peut mener à une équipe compétitive pendant longtemps.

    • Il ne faut pas capoter avec ce qui vient de se passer à Glendale. En fait le vote du conseil lame-duck de Glendale en faveur de l’entente ne tiendra pas longtemps. La nouvelle administration duement élue et opposée à l’entente va fort probablement faire en sorte d’annuler l’entente. D’ailluers l’entente signée mardi entre le conseillers battus aux dernières élections et Jamison était une entente renégociée par Glendale qui voulait revoir les termes originaux de l’entente initiale. Alors s’ils y’en a qui pensent que cette subvention de 320 millions de dollars à Jamison et coulée dans le béton vous vous mettez un doigt dans l’oeil jusqu’au cou.

      Pour vous donnez un idée du ridicule de la situation, constatez que Jamison n’est même pas foutu de dévoiler vanat le vote qui sont ses fameux investisseurs sous prétexte qu’il n’achetera pas le club de la ville de GLendale mais de la LNH. Soit. Mais qui empochera la subvention de 320 M$ offerte par Glendale? Jamison et ses mystérieux investisseurs. Donc, les conseillers battus de Glendale ont engagé la ville, qui est à toutes fins pratique ruinée, pour 320 M$ sur 20 ans sans même savoir avec qui ils font affaire. C’est l’un des pires cas de gouvernance municipale qui puisse être.

      On ne se le cachera pas, les élus municipaux ne sont pas tous des 100 watts. On peut le constater chez nous en voyant ce qui se passe à Montréal, Laval, Mascouche etc. C’est assez évident que Bettman et Jamison ont ciblé les maillons faibles de l’administration municipale de la ville (Yvonne Knaack, Joyce Clark) pour extorquer/détourner une somme aussi considérable. Ne vous surprenez pas d’apprendre que des enveloppes brunes bien garnies ont circulé dans le dossier des Coyotes. À ce point je spécule mais c’est tellement louche comme dossier que ça ne me surprendrait aucunement.

      Pour la viabilité du hockey à Glendale, c’est la statut quo. Même si l’entente devait être maintenue par la nouvelle administration élue, les Coyotes resteront une opération largement déficitaire. Juste le fait qu’ils ont besoin d’une subvention de 320 M$ pour soutenir les opération de l’équipe confirme la non-viabilité de ce marché. Ce n’est pas vrai qu’après 16ans à perdre des dizaines de millions par année, Jamison va changer tout cela d’un coup de baguette magique.

      Cette saga est loin d’être terminée et les Coyotes ne sont ni plus près ni plus loin de Québec qu’ils ne l’étaient la semaine dernière. N’en déplaise à ce fin finaud qu’est Philippe Cantin qui désinforme continuellement les lecteurs et auditeurs de Michel Villeneuve avec sa belle voix de grand savant, mais qui ne sais rien de plus que l’amateur qui suis le dossier au jour le jour. D’ailleurs François Bourque dans le Soleil, aussi propriété de Gesca, a un article ce matin qui contredit tout ce Cantin avance.

    • @ Snake

      Les Coyotes parce qu’ils ont déjà une base de jeunes et quelques joueurs établis alors qu’une équipe d’expansion devrait passer par un repêchage d’expansion. Et on peut être certain que les joueurs du calibre des Ekman-Larsson, Yandle, Rundblad, Hanzal, Doan, Boedker et cie seraient protégés par leurs équipes respectives.

    • @ Chartrand

      Bettman s’en souvient, mais on ne parle pas des mêmes gens du tout. Péladeau n’a rien à voir avec Aubut.

    • @simon snake
      Un club d’expansion parce que DG et son équipe partent de rien et peuvent imposer leur propre philosophie. Bien sûr il y aura quelques années de misère au début, mais au moins les joueurs qui s’aligneront avec le club d’expansion auront été choisis.
      Les Coyotes ne comptent pas sur grand chose à part Yandle, tout le reste c’est pas mal vieux.
      Chez les espoirs, il n’y a pas de valeurs sûres.

    • Cet article du Edmonton Journal est tres interessant ce matin, je sais pas si vous l’aviez vu Mr. Brunet.

      http://blogs.edmontonjournal.com/2012/11/16/nhl-lockout-why-do-billionaires-keep-buying-teams-that-lose-money/

    • @Simon_Snake: Ça dépend de la façon que serait octroyé les choix au repêchage…

      Dans le sens que, c’est toujours mieux de débuter avec une équipe déjà existante, pour être compétitif plus rapidement. Mais si j’ai la garantie que je vais repêcher dans les 3 premiers durant 2 années de suite, ce serait à bien y penser!

      L’option B t’assure de joueur une saison avec club de pochetron (et de finir dans les bas fonds du classement durant 2-3 saisons voir plus)

    • Au risque de me faire lapider sur la place publique, je vous dirai que personnellement cette décision me réjouit parce que je n’en veux tout simplement pas de hockey à Québec. On est déjà mettre des nouvelles du CH dans le nez à l’année longue alors qu’il y a tant d’autres sports et événements dont on pourrait parler. Avec le retour des Nordiques, ce sera encore pire et on va tout simplement faire une overdose de hockey.

      Personnellement je préfère voir d’autres sports majeurs prendre place dans la ville de Montréal, que ce soit le baseball, le basketball, la NFL, ou encore d’autres événements sportifs annuels d’envergure (formule 1, Nascar).

      Il faudrait aussi arrêter de se mentir, Québec est peut-être une belle ville culturelle, ça demeure une ville mineure à l’échelle nord-américaine et quant à moi, une ville mineure devrait se contenter de sports mineurs (Capitals de Québec, Remparts, Rouge et Or, etc.)…

    • @ sercote

      Ton Markstrom s’est replacé les 3 derniers matchs…

    • @ simon_snake 9h55

      Pas évident comme choix. Est-ce qu’un club d’expansion obtient le premier choix ? Si oui, ce serait peut-être le seul avantage que je vois.

      Je n’aime pas les Coyotes, c’est une équipe qui aura de sérieux problèmes en attaque, surtout avec le départ de Ray Whitney. À part de Lucas Lessio et Henrik Samuelsson, je ne vois pas de relève intéressante pour le futur.

      J’imagine qu’en échange de Shane Doan (contre Stastyn?), les futurs Nordiques pourraient aller se chercher de l’aide à l’attaque.

      Parcontre, la défense est pas mal plus intéressante avec Keith Yandel et Oliver Ekman-Larsson. Si on ajoute Brandon Gormley, David Rundblad et peut-être Connor Murphy d’ici une couple d’années, alors ça donne une équipe plus que respectable à la défense.

      Mike Smith dans les buts peut aussi faire une bonne jobe.

      J’irais avec les Coyotes. C’est plus facile de débuter avec une équipe qui a déjà une bonne base et une bonne chimie entre les joueurs que de prendre des joueurs de partout qui ne connaissent pas plus le système de l’équipe que leur coéquipiers.

      J’imagine déjà quels joueurs seraient disponible pour un repêchage d’expansion. À Montréal, Gomez et Kaberle… Les Islanders : Dipietro… Une équipe de losers finalement !!!

    • @ Mathias

      guiguibob

      29 novembre 2012
      09h44

      En effet, le lockout est a mon avis dans le but de sauver les petits marche mais aussi d obtenir rapidement la part de 50% des revenus. selon moi, c est imperatif pour les proprietaires dans le cas d un expansion qui va venir gonfler les revenus. Tu l’as bien dit, on avait propose 4 divisions avec 7 et 8 equipes. Si on ajoute deux clubs, ca fait 4 divisions a 8 clubs. Je ne serais pas surpris d’entendre parler d une ligue a 32 clubs.

    • @simon_snake

      Les coyotes de phoenix parcequ’ils ont une bonne jeune équipe avec un bon personnel d’entraineurs, ils ont une construction logique. Un club d’expension est bati a partir des joueurs non protegés des autres équipes et ont tendance a commencer avec de nombreuses faiblesses et a l’organisation au complet a batir. Mais a cheval donné on ne regarde pas la bride ;)

    • simon_snake

      29 novembre 2012
      09h55

      - Les Coyotes. Le club a deja quelques bons actifs. ca prend des annees a monter un club d expansion.

      - un club d’expansion: tu peux obtenir le premier choix de ronde et batir au tour de ce joueur. Mais ca devient un Pat Falloon ou Patrick Stephan, alors tu es mal foutu!

    • @simon_snake

      29 novembre 2012
      09h55 .

      Bonjour M. Boisvert.

      Hum !! bonne question .

      1) Les Coyotes possèdent déjà une structure et quelques bons jeunes joueurs ,ils ne sont pas une puissance , sauf qu’avec une bonne gestion ont peu les amélioré assez rapidement .

      2) Un club d’expansion , là il faut commencer à zéro avec des joueurs rejetés par les autres équipes , c’est un bon défit pour ceux qui auront à construire , sauf que pour le partisan c’est difficile .

      J’opterai pour les coyotes , la facilité quoi , quoiqu’une équipe d’expansion ce ne serait pas déplaisante.

      Oui bonne question Monsieur .

      Bonne journée ,

      Gilles.

      @ sercote .

      Les coyotes oui , mais pas de Shane Doan , lui je le transige à Montréal, pour les deux jeunes qui font le tour de la patinoire avant le début du match portant fièrement le drapeau des anciens Glorieux .

    • @ Snake. Les coyotes ou n’importe quel club existant. C’est certains qu’il sera plus compétitif qu’un club d’expension. Par contre être dans les bas fond pour quelques années et récolter des Sakic, Sundin, Lindros/Forsberg, etc. ça pourrait être intéressant aussi. Faut juste avoir un bon recruteur en chef…

    • @que-bec

      Il est évident qu’un média de Québecor dira que les Coyotes doivent partir de Phoenix :)

      La LNH a été rapide pour liquider les Jets et les Nordiques dans les années 90 mais on donne toutes les chances du monde à des équipes qui ont aucun avenir dans leur marché respectif!! Je trouve ça franchement dégueulasse et méprisant de la part de Bettman et sa gang…

    • @simon_snake

      Si l’on présume que le club d’expansion pourra prendre des joueurs non-protégé par les autres équipes et aura le premier choix de toutes les rondes en 2014 disons, je préfère les coyotes de Phoenix.

      Ekman-Larsson, Yandle, Gormley, Rundblad etc. ne se trouve pas en un seul repêchage. Par la suite, les Coyotes déménagé auraient tout autant de chance d’avoir de bons choix que l’équipe d’expansion. Et je ne m’aventure même pas avec la cohésion déjà existante versus un club de joueurs médiocres ramassés aux quatres coins de la ligue.

      En fait, la seule équipe dont je ne voudrais pas est les Flames de Calgary. Toutes les autres avant un club d’expansion.

    • @simon_snake

      Phoenix

      Ils gagnent déjà et la défensive est bourrée de prospects top qualité.

      L’attaque sera à rebâtir et les faibles résultats devraient être assez récurrents.

      Sans parler de la valeur marchande des joueurs en place (ce qui n’est pas le cas des clubs d’expansions) donnera plus de lattitude au DG.

      Il y a aussi le fait que les clubs d’expansion prennent genre 10 ans avant de gagner.

      Souvent les gens oublie le facteur de structurer une organisation. Mettre en place une organisation au complet, les chaines de communication, la logistique, le système de dévelopement des jouers, bien roder l’équipe de scouting, établir un marketing solide, un coaching staff … c’Est dur pour tous. Si tu es capable d’au moins avoir un noyau de joueurs (voir les coach aussi) en place, ça aiderait grandement.

      Je crois d’ailleurs que Winnipeg a fait une grave erreur en tassant tout les gens en place à Atlanta. J’aurai garder deux ou trois bonnes têtes de hockey pour 1 an ou deux … Question de facilité la transition. La faible préparation physique de certains, des commentaires de joueurs et entraineurs qui me laisse croire que le club est loin d’être bien roder … Pas qu’à Atlanta que c’était le nirvana, j’en convient, mais les préparateurs physiques, les gars de l’équipement … auraient pu restés pour ne pas perdre immédiatement toute ces connaissance organisationnelle …

      my 5 cents.

    • @ Mathias. Je suis certains que le nouveau conseil pourrait annuler l’entente et payer une pénalité. Il perdrait probablement moins d’argent de cette façon. Il doit y avoir un loop hole dans le contrat… À suivre

    • @sylvainchartrand

      Je crois que Québec aura un bel éléphant blanc … D’ailleurs Bettman a dit: “Ne construisez pas cet amphithéatre pour nous”.

    • @simon_snake

      C’est une très bonne question. Je vais tenter une réponse, plus intuitive qu’appuyée scientifiquement toutefois…

      Je crois que j’opterais pour le club déjà établi (les Coyotes, dans ce cas-ci), plutôt que pour un club d’expansion.

      À 36 ans, les expansions dont je me rappelle clairement sont celles de San Jose, Ottawa, Tampa Bay, Anaheim, Columbus et Nashville, Atlanta et Minnesota (le retour du Wild). De mémoire, aucune de ces équipes n’a connu de début fort intéressant pour ses nouveaux partisans, outre les Panthers qui contre toute attente ont atteint la finale de la Coupe Stanley en 1996. Ça me semble difficile de construire un club en partant de zéro, quoique tu dois probablement avoir vraiment la possibilité de le modeler à l’image que tu souhaites en repêchant les joueurs qui t’intéressent vraiment.

      Par contre, en partant d’un club déjà établi, tu as quand même la possibilité de pouvoir bâtir sur des actifs qui peuvent, ou non, être intéressants. Quand je pense aux Coyotes, je me dis qu’au moins, les partisans de Québec pourrait déjà compter sur quelques jeunes joueurs et prospects intéressants comme Ekman-Larsson, Thikonov, Gormley, Runblad , Murphy, Visentin, Boedker… et même Keith Yandle comme général, évidemment.

      Bref, tant qu’à partir de zéro, je préférerais déjà avoir sous la main ces actifs, non? Ensuite, on planifie notre stratégie de repêchage pour les entourer (ou les échanger) selon la vision de l’équipe à long terme.

      Je pense qu’ainsi, une équipe compétitive pourrait être offerte aux partisans plus rapidement qu’en partant de rien. En plus, pour avoir personnellement vécu, en tant que fan inébranlable, les années de misère des Nordiques à la fin des années 80 et début 90 (pour tout dire, j’ai même pleuré, en 1993, à l’élimination des Nordiques par le CH, et Paul DiPietro est encore l’homme que je déteste le plus au monde pour ses deux buts lors du match fatidique), je ne souhaite vraiment pas aux partisans de Québec une autre séquence de 5 ans où les records de médiocrité s’accumuleraient…

      P.S. T’en fais pas, Paul, j’exagère un peu. Ne crains pas pour ta sécurité. :)

    • Disons que COL était bien content d’hériter des Nordiques, au lieu d’une équipe d’expansion…

    • @simon_snake

      Embêtant.

      Défensive intéressante à court/moyen terme : Yandle, Ekman-Larsson, Runblad et Gormley. Ajoute 2 «bloqueux« de lancers et ça se compare à la plupart des équipes du premier tiers.

      Attaque : correct, se compare aux équipes 11 à 20.

      Cette équipe-là fait plutôt bien depuis quelques années (les années Dave Tippett) dans une division plus relevée que la (probable) Nord-Est où se retrouverait les Nordiques.

      Donc en théorie Québec se retrouverait avec une équipe qui se classerait quelque part entre la 5ème et la 15ème place dans la ligue.

      Expansion :

      Est-ce que tu as le premier choix de chacune des rondes ? Si oui, intéressant, tu te retrouves avec le 1er et le 31ème dès la première année. Si on met de côté le scénario Panthers, les années 2 et 3, il est raisonnable de penser avoir un choix top 5 et un choix top 10. En repêchant comme du monde tu peux te monter un noyaux intéressant.

      Avec le repêchage d’expansion une manœuvre à la Brian Ching (moins probable au hockey) pourrait accélérer les choses. Suffit d’un DG qui aime un vétéran et tu le refiles contre un (juteux) choix de 2ème….

      Y’a pas de bonne ou mauvaise réponse…juste de bons ou mauvais gestionnaires

    • Vrai que la défensive des Coyotes constitue une solide base qui serait difficile à trouver dans l’immédiat par le biais d’un seul repêchage. Par contre, un club d’expansion risquerait d’avoir des choix top 3 pendant trois ou quatre ans de suite, alors pour espérer bâtir une dynastie, je préférerais un club d’expansion. Les Coyotes seraient difficiles à transformer en dynastie, car ils ne repêchent pas haut et n’ont pas une grande relève à l’avant. Faudrait donc échanger tous les joueurs qui ont de la valeur (sauf OEL) pour espérer accumuler une quantité suffisante de jeunes joueurs d’impact qui vont atteindre leur “peak” en même temps, soit la clé de toute dynastie.

    • @ edata

      Ton histoire à propos du mauvais conditionnement physique des Jets ne tient pas la route. Ils ont en tête un des meilleurs cerveaux de la ligue en Cheveldayoff, et l’assistant-entraineur Charlie Huddy ne donne pas sa place durant les pratiques. On connait tous son intégrité.

      De plus, Rob Milette est un des entraineurs physiques les plus avant-gardistes de la ligue. L’histoire de Big Buff et E.Kane a pris des proportions de Taverne disproportionnées. Big Buff est un miracle de la nature, même avec 40 livres en trop, il serait plus rapide que la plupart des D de la ligue. Et Kane n’a pas fonctionné dans la KHL, dû à une mauvaise entente entre lui et l’entraineur du club de la KHL, et surtout, le style de jeu de cette ligue sur une patinoire plus large.

      Des fois il est mieux d’en prendre et d’en laisser au lieu de tout gober comme du cru.

    • Expansion, Coyotes, n’importe qui…

      Moi tant que Montréal peut à nouveau sortir Québec des séries, j’vais être content :-P

    • @snake bonne question

      Je prend l’option A sans connaitre comment se bâtit une équipe d’expansion surement par une liste de non protégé et rang de sélection au repêchage……………

      Phoenix ont quand même une banque de prospect respectable surtout défensivement avec les Gormley, C. Murphy, M. Stone et surtout Ekman-Larsson. À l’attaque ils ont H.Samuelsson, L.Lessio et M. Boedker. Quand même un bon noyau de vétéran pour transiger de bon choix au repêchage Doan, Yandle, Michalek, Handzal, Korpikovski et vermette.

      Ils ont une petite masse salarial qui donne une marge de manoeuvre et pas tant de contrat lourd à trainer.

      Donc Phoenix

    • J’aime les idees de Dany Dube: 2 nouvelles franchises, dont une a Quebec.

      On coupe l’alignement de chaque equipe de 2 joueurs (donc 10 attaquants) ce qui represente 60 joueurs de moins (2 x 30 equipes). Avec les 2 nouvelles equipes, on ajoute 34 joueurs, donc au total ca represente seulement 26 emplois de moins. Par contre, on coupe les pousseux de pucks de 4e trio qui ne sont pas capables de suivre et on mise beaucoup plus sur le talent. Et en plus, a Montreal, on retrouve l’equipe qu’on aime hair…

    • @ snake,
      je prend les Coyotes. Je garde tous les defenseurs car recreer ce groupe de defenseurs est quasi-impossible. J’echange tout le reste (sauf les quebecois du club) pour des choix au repechage ou prospects.

      En attendant que le processus fonctionne, j’engage un paquets de joueurs Quebecois pas cher de facon a faire patienter la plebe. Les joueurs Quebecois seront bon pour faire vendre des chandails et faire des entrevues pendant la traversee du desert.

      Dans 6 ans, le club est competitif et pret pour une coupe.

    • @ faramir

      Parce que vous croyez que Glendale est mieux que Québec???? Bien sur il y a Phoenix proche. Les nordiques ne profiteraient pas juste au gens de la ville mais a tout l’est du Québec.

    • Sérieusement, quand je regarde la situation avec les Coyotes, je ne pense pas que le gars veut vraiment les acheter. Je pense qu’il n’a pas l’argent pour les acheter. Je pense que c’est Bettman qui fait le tour des riches du coin et qui tente de les convaincre un après l’autre. Je pense que ce gars là c’est fait tordre un bras dans l’dos et a finalement dit oui et qu’il ne sait pas comment se sortir de cette maudite situation.

      En fait, je pense qu’il croyait que Glendale allait voter contre la sauvegarde des Coyotes !

      Un peu hors sujet… Il y a un détail, tout petit détail en fait, qui me tape pas mal sur les nerfs avec les négociations de la LNH. Le fameux partage des revenus entre les équipes. Autrement dit, le fait que les équipes riches comme le CH donne une partie de leur profit aux équipes pauvres.

      Je ne sais pas pourquoi, ça me tape sur les nerfs que des équipes pauvres comme les Devils se payent des joueurs comme Kovalchuk avec le cash du CH et des Rangers ! Surtout quand on considère que les équipes qui ont tout fait pour briser le plafond salarial avec des contrats de fou sont justement des équipes “pauvres”.

      Ça ne prend pas un boycotte généraliser pour faire mal à la ligue… Montréal, Toronto, NYR… Et la ligue perd la moitié de ses revenus !

    • HS.

      J’ai vu Tri-City et Kelowna hier soir.

      Mauvaise soiree pour Eric Comrie. Trois buts dont un sapin et un autre plus ou moins facile. rien a faire sur le troisieme but.

      Il a fait tout un arret contre Colton Sissons durant un PP.

      Comrie lie bien le jeu, a un bon controle de retours (ce que le gardien des Rockets ne fait pas) et semble tres sur de lui-meme. 3ieme ronde.

      Madison Bowey continue de m’impressioner. Bon gabarit, physique quand il le faut, sort tres bien la rondelle de sa zone. N’a pas le patin d’un Reilly mais peut monter la rondelle de facon assez efficace. J’utiliserais un choix de 2ieme ronde.

    • @ simon_snake >

      Je prends également Phoenix. Comme plusieurs j’adore le jeune OEL, tellement que je repêche son jeune frère. En rapatriant cette équipe, tu peux faire maison nette et bâtir avec seulement du bois d’oeuvre.

    • Buffalo a terminé au 11e rang pour les assistances la saison dernière…on parle d’une petite ville de 261,025 habitants!…Columbus n’est qu’à 5 heures de route…environ 3 heures de Détroit et Pittsburgh qui sont également de bons marchés…Columbus ne peut être si mauvais pour le hockey…suffit de faire gagner l’équipe…ou d’y emmener des joueurs du type Lemieux, Jagr, Crosby, Malkin et cie comme Pittsburgh a su le faire…

    • Je suis pas mal certain que tout les gens de la capitale rêvent de voir Huberdeau enfiler leur uniforme fleur-de-lysée.

    • @haddock9

      Malheureusement, c’est fort possible …

      Ce qui veut dire en stats (selon les données de 2011-12):

      2 équipe sur 3 auront droit à joueur produisant plus de 70 points.

      Le premier trio d’une équipe sera typiquement:
      1 joueur de 66 points et plus
      1 joueur de 57 à 66 points
      1 joueur de 49 à 57 points

      Le deuxième trio:

      1: 43 à 49 points
      2: 36 à 43 points
      3: 29 à 36 points
      On parle presque d’un troisième trio il n’y a pas si longtemps… 250 $ pour ce spectacle … eurk !!!

      Les deux premières paires de D
      1er: de 33 à 74 points
      2e: de 24 à 32 points
      3e: de 19 à 24 points
      4e: de 14 à 19 points

      Les deux derniers auraient été une troisième paires il y a pas si longtemps …

      Imaginez un club avec un joueur de deuxième trio qui ne fait pas 30 points … de premier trio qui ne fait pas 60 points … Ok c’est rendu notre réalité … mais en 1995 …

      Une comparaison

      En 1993-94, il y avait 26 clubs … Le dernier au classement (mes stats sont des moyennes, certains clubs ont 4 ou 5 joueurs de plus de 55 points, d’autres moins), les Panthers (une expansion récente) avaient un club similaire à la moyenne présentée avec 32 clubs …

      Si nous oublions les expansion récente de la Floride, Anaheim et Ottawa, arrive 4 ième … Edmonton, c’Est même un peu mieux que le portrait que je viens de donner.

      En 1989-90 avec 21 clubs … Québec dernier, mais Sakic 102 pts, Stastny 67, Goulet 45 en 57 games, Petit 36 en 63, Lafleur 34 en 39 … Au mmoins ça vallait le coût du billet avec une telle brochette de joueur.

      J’aime mieux voir le jeune Sakic faire 102 pts avec Goulet (échangé), Lafleur et Stastny (échangé) que le produit dilué que nous aurons avec des expansions … pas sûr du tout du produit que l’on nous présentera.

    • @Simon Snake
      Je prends une expansion et je mets de la pression sur la ligue pour l’obtenir avant le repêchage de 2015. Ensuite, je bâtis mon club autour de Connor McDavid.

    • @ Mathias >

      Que penses-tu de la sanction très sévère des WinterHawks de Portland dans la WHL ? Moi, je suis très surpris de cette sévérité!

      J’y reviens cet après-midi!
      Mathias Brunet

    • @paul_bernier

      Tout dépend de l’équipe reçue ! Dans ce cas ce fut un don, mais malgré tout, le hockey est tellement mal implanté. L’Avalanche connait actuellement une baisse des assistances et le club se doit d’échanger des joueurs qui risquent de demander plus pour d’Autres jeunes … question de respecté le planché salarial. Crime ils ont eu un dynastie, dès qu’elle s’effrite (mauvais deux ans max), ils quittent le navire … Ils ont actuellement un beau produit sous les yeux et qui risque de prendre de l’ampleur, les dirigeants ont besoin d’assistanc eet de dépenses pour booster le budget du club et les gens ne sont pas au RDV …

    • @Dantex & Paul_Bernier

      Je partage votre opinion. Ce qui est bien avec une équipe déjà établie, c’est que les actifs reçus sont plus élevés au niveau des joueurs et ce sans avoir à composer avec l’aspect émotif relier à ces derniers. Autrement dit, tu peux échanger un vétéran en fin de carrière aisément sans avoir les partisans sur le dos.

      Je choisi donc plus d’actifs et plus de flexibilité au lieu d’une équipe d’expension.

    • Je dis ça sans méchanceté, mais en lisant les jouranux, en écoutant la radio, etc. sur le lock-out depuis quelques mois, je me dis que les journalistes sportifs sont vraiment largués. On a de plus en plus l’impression des papiers sur l’exploration spatiale écrites par des botanistes -qui, par ailleurs, sont d’excellents connaisseurs des plantes…

      Encore entendu à la radio sportive de Québec hier les mêmes clichés éculés sur l’aspect prétendûment ‘illogique’ du lock-out et le maitien des Coyotes à Phoenix.

      Pense-t-on vriament que Betteman, Jamison et cie sont des couillons finis qui savent pas comment faire fructifier du capital ?!

      Hello, ç’a n’a rien à voir avec le sport, tout ça !!!

      Le sujet du lock-out devrait être transféré dans les pages économiques. Et les pages sportives êtres consacrées aux équipes junior.

    • Et vous simon que préférez-vous ?

    • Les fans du CH veulent que les gens de Québec retrouve LEUR équipe, j’en suis sûr. Imaginez la rivalité reprendre un second souffle. Toutes les histoires intéressantes. Les vilaines chicanes mesquines, les railleries, le fun que ça amènerais.

      D’ailleurs Pk devrais être échangé pour les futurs nordiques comme Roy l’avais été. Ils correspond bien mieux à la philosophie des gens de Québec que de Mtl, l’équipe somnifère. ;)

      PKP et PK!

      Je crois bien qu’une expansion serais la meilleur chose pour Québec.

    • @ ceux qui répondent à la question de Snake en disant “expansion”:

      Chris Tamer, Brett Clark, Darryl Shannon, Trevor Kidd, Mark Tinordi, Jamie Pushor, Kelly Buchberger, Steve Staios et Yohan Garpenlov sont les joueurs les plus connus à avoir été “repêchés” par les Thrashers en 1999…

      En 2000,c’était à peine mieux… : Joé Juneau, Mike Vernon (fini), Lyle Odelein, Geoff Sanderson, Turner Stevenson, Kevin Dineen, Jim Dowd, Chris Terreri…..

      Careful what you wish for…

    • @ que-bec

      Ah bon? Moi, tu vois, je nommerais Doan capitaine des néo-Nordiques, maire de Québec et président de la Société St-Jean-Baptiste…

    • Si les Coyotes déménagent à Québec, j’aimerais bien voir les nouveaux proprios congédier le meilleur coach de la NHL sous prétexte qu’il ne parle pas français… (si celui-ci ne démissionne pas, ce qui serait très compréhensible)

    • @dangir13

      Club américain dans un ligue canadienne qui attire des joueurs avec des bonbons (comme plusieurs clubs juniors le font). Le joueur de trop … Seth Jones … Un texan qui reste aux USA … qui aurait boudé d’autres clubs canadiens … pas mal sûr que ça joue dans la balance.

      Je crois que London ou Windsor a eu le même genre de sanctions … il y a deux ans …

      Quand la CHL joue illégal avec les américains … ça a l’air de faire mal aux clubs canadiens …

      Petit portrait de ce club, dans les imports ou 2 joueurs étrangés, ils ont eus la main “heureuse” ces dernières années. Nino Neiderreiter, Sven Bartschi, Seth Jones, Jannik Hansen, Brandon Dubinsky … Deux gros noms américains … et plusieurs top espoirs … mettons que … c’est pas juste leurs beaux yeux qui attirent les joueurs là-bas …

      N’oubliez pas que ça été une pépinière de prospects du CH. Josef Balej et Marcel Hossa ont été des joueurs étrangers dans ce club.

      London à la fin des années 2000 c’était même pas subtil … Patrick Kane, Sergei Kostityn, Rob Schremp, John Carlson, Jared Knight, Namestnikov, Jared Tinordi … des fois ça fait trop hors normes pour être régulier …

    • @ que-bec

      “Un club d’expansion , là il faut commencer à zéro avec des joueurs rejetés par les autres équipes ”

      Dans ce cas, vous les auriez vos Québécois… ;-)

    • @simon_snake

      Je préfère les Coyotes à cause de la jeune et talentueuse défensive qu’ils possèdent: Gromley, Runblad, OEL et Yandle. Mike Smith pourrait être une bonne monnaie d’échange aussi. On pourrait bâtir quelqueschose de bien en 3-4 ans.

    • Québec va recevoir une équipe d’expansion (probablement en même temps que Seattle ou une autre ville américaine). Donner une équipe sur le point de gagner deux coupes pour recevoir une équipe d’expansion.

    • Snake, il est évident que tu choisirais de rebâtir à zéro. D’ailleurs tu posais la question juste pour pouvoir le dire encore et encore. Moi je prendrais Phœnix. Faudrait être fou pour laisser aller les Ekman-Larsson, Yandle, Gormley, Rundblad, Henrik Samuelsson etc. De plus on pourrait obtenir quelque chose de bon pour les vétérans.

      Repartir à zéro pourrait être long, très long et ressembler à Columbus.

    • La seul chose qui semble certaine c’est que les Coyotes joueront probablement une autre saison à Glendale du moins pour 2012-2013, la saga n’est pas terminée, tout d’abord il faut qu’un contract se signe entre Jamison et la ville de Glendale, l’Institut goldwater n’attend que cet acte officiel pour porter le tout devant les tribunaux de l’état sur leprincipe que la ville n’en a pas les moyens sans couper des services aux citoyens, c’était d,ailleurs la mise en garde de la Mairesse et du nouveau gérant de la ville.

      Un nouveau conseil entre en fonction le 8 janvier prochain et déjà le nouveau Maire et le conseil dont 5 membres sur 7 sont contre l,entente et non contre les Coyotes en ajoutant que pour y jouer les Coyotes devront payer au mons 1$ de loyer, si le contract n’est pas encore signé un vote sera tout simplement pris pour l’annuler et renégocier une autre entente si possible.

      maintenant même signé le contract Jamison a jusqu’au 31 janvier pour acheter l’équipe et il n’est même pas caable de dire qui et s’il a les fonds nécessaire, tout au plus de dire qu’il les aura,, pourtant ça fait deux ans qu’il est à la,chasse de fond sans succès.

      Donc pour moi s’il ya une saison écourtée 2012-2013 de la LNH, les Coyotes y joueront probablement ;a cause de toutes les procédures s’il ya mais ça va coûter un bras à la LNH et probavblement son poste à Bettman mais ça ne veut pas nécessairement dire qu’ils iront à Québec. De toute façon selon Forbes il ya actuellement 7 équipes qui devront soit être dissoutes ou relocalisée dans le sud tout simpleent qu’elles ne seront jamais rentable, donc pour Québec et autre villes plus au nord comme Seattle, Portland Oregon, Milwaukee, Hartford et Québec ce n’est qu’une question de temps.

    • @fortress

      Non, je ne crois pas que Glendale est mieux, et je n’ai rien contre Québec non plus, j’y ai vécu plusieurs années. Je crois par contre que Seattle représente un marché beaucoup plus intéressant pour la LNH.

      Ceci étant dit, c’est plutôt une question de vision à long terme pour le sport au Québec et un désir de variété.

    • @edata 11h36
      Votre prémisse est fausse.
      Vous attribuez la baisse de points à la dilution du talent dans un plus grand nombre d’équipes.
      En fait, ce devrait être le contraire.
      S’il y a dilution du talent, alors un Crosby arrivera à marquer beaucoup plus souvent puisqu’il a davantage de chances qu’il joue contre de plus faibles adversaires, et donc, une volatilité des points beaucoup plus élevée entre un joueur de 4ème trio et une superstar.
      Or, c’est tout le contraire qui est survenu: l’écart de points entre un joueur de 4ème trio et une superstar ne cesse de s’amoindrir.

      De plus, vous rappelez-vous la technique des gardiens des années 80 et 90?
      Il n’était pas rare de voir des gardiens rester debout constamment et qui comptaient sur leurs réflexes beaucoup plus que sur les probabilités pour faire un arrêt.
      C’est la position qui s’est le plus améliorée et, selon moi, la conséquence directe de la chute du nombre de buts marqués.

      Si vous voulez plus de buts marqués, ce n’est pas en concentrant la qualité des joueurs sur la glace que vous aurez l’effet escompté parce que la marge de manoeuvre deviendra quasiment nulle avec des gardiens d’exception et des défenseurs très solides pendant 60 minutes.
      Le hockey est un sport d’erreur: un attaquant exploite les erreurs défensives.
      Un défenseur déjoué est un défenseur avec une carence technique ou une mauvaise lecture du jeu.
      Même chose pour un gardien déjoué de nos jours. Ce n’est pas pour rien que les garbage goals augmentent autant, c’est rendu quasiment la seule manière de les déjouer.
      Même les tirs de punition n’ont plus le taux de réussite d’antan.

    • @jeremieo

      J’aime cette idée dans l’optique que jouer a 3 trio c’est 2 trio offensif et 1 trio défensif. sinon on vient de perdre beaucoup de bons attaquants.

      Je ne crois pas trop l’histoire de dilution du talent. Ce que je crois qu’il est arrivé pour donner cette impression c’est l’augmentation des tirs bloqués et le grossisement des équipements de gardiens (en meme temps qu’ils ont appris a garder le filet) Ca ne fait pas de sens pour moi que l’on dispose d’un plus grand bassin de population pour recruter et de meilleures techniques de développement et que l’on obtienne pas plus de talent. les joueurs des 2 premiers trios sont des joueurs offensifs et ceux du 3 et 4eme trios des joueurs défensifs. Un joueur qui ne réussi pas a produire assez pour justifier de jouer sur un des 2 premiers trios et n’est pas capable de jouer défensif ne restera pas dans la ligue. Donc l’histoire que de couper des équipes concentrerait le talent, en effet, mais ce que l’on perdrait serait peut-être des Deharnais avant des Prust.

    • Matthew Sekeres, sur Twitter:

      “Am told by 2 NHL sources that #Bruins owner Jeremy Jacobs forced employees to pay tax on 2011 Stanley Cup rings. About $7K per ring. Some support staff couldn’t afford the tax up front, so players stepped up and covered the cost so they could get rings too.”

      Wow. Quand on parle de cupidité….

    • @Snake

      Il serait peut-être préférable d’avoir une équipe d’expansion à Québec après tout…Le problème, c’est que les gens de Québec (les vrais) se voient déjà à une parade de la coupe stanley au centre-ville. On dirait que la nordique nation (et tous les Landry-Gravel de ce monde) moussent la candidature de Phoenix simplement parce qu’à l’heure actuelle ils sont plus compétififs que Montréal (pas dur à battre, faut l’admettre) et qu’on pourrait encore en rajouter une couche sur cette foutue rivalité.

      On part à neuf, on met les gars qu’on veut où on veut et on bâtit un club à notre image sans être obligé de vivre avec les mauvaises décisions prises par l’ancienne administration. Winnipeg a hérité d’une ancienne concession et ils sont loin d’aspirer à un championnat!

      Bref avec le Canadiens ça fait 20 ans qu’on attend! Je pense qu’on [serait] capable d’être patient avec les futurs nordiques. Depuis le temps que je prend pour Montréal, un éventuel retour des nordiques ne garanti aucunement que je changerai mon fusil d’épaule (même si j’habite Québec). Je ne m’attacherais pas à n’importe quoi.

      De toute façon, les gars des Coyotes l’ont dit. Lorsque les rumeurs les envoyaient à Winnipeg, plusieurs avaient exprimé ne pas vouloir s’y rendre, prétextant l’hiver et le fait que les fans seraient un peu trop “too much”…On voit bien que ces gars là sont déconnectés de la réalité du hockey!!

      Du neuf!!!!!

    • @ jeremieo,
      Je respecte Dany Dube mais pas sur cette facette.

      Le 4ieme trio de chaque equipe est absolument necessaire. Jamais le corps humain ne pourrait prendre l’impact de jouer 82 parties de la NHL avec seulement 3 trios par equipe. Le spectacle en serait pas mal plus affecte que vous pensez.

    • @lydian – Buffalo c’est une petite ville, mais plus que la moitie de leurs fans sont Canadian de Niagara Falls, Ste-Catherines, Welland etc. Ce n’est pas juste les Leafs comme problem pour un autre equipe dans la sud d’Ontario…

    • @ sercote, 29 novembre 2012, 14h19 >

      Richesse et cupiditié vont souvent de paire.

    • @snake,

      Je crois que ça prend une équipe d’expansion à Québec. À Québec, ils aiment ça de toutes façons les clubs de loosers. Donc, tu t’assures de terminer 5-6 ans de suite dans le fond du classement et ainsi aller chercher les premiers choix au total et ensuite tu construis ta dynsatie avec tous ces premiers choix.

      Je verrai très bien Bergie faire un retour derrière le banc des Nordiques pour ce retour, et pourquoi pas Réjean Houle comme DG. Ça serait vraiment génial de voir les exécrables Nordiques croupir dans les bas fonds du classement et être la risée de la LNH. Plus on y pense, c’est peut-être l’une des raisons pourquoi la LNH ne veut plus retourner à Québec, un projet qui risque de tourner au ridicule.

    • @faramir: Vous êtes bien comique vous!

      Vous voulez avoir une “vision à long terme pour le sport au Québec et un désir de variété” en regroupant des sports professionnels seulement à Mtl? Je suis bien content que vous soyez seulement un simple blogueurs!

      Le Baseball à Mtl, ça vous dit quelque chose? Ça marchait pas, et ça coûtait presque rien pour y aller! Je crois que je paie plus aujourd’hui pour assister aux Capitales que pour ce que je payais pour voir les Expos.

      Le monde de Mtl oublie qu’il n’y a pas seulement les Mtl qui vont voir du sport et du hockey de la NHL. Je fais en moyenne 2 voyages par année pour aller voir du sport professionnel…et je suis de Qc!

      Je pense exactement le contraire de vous (sauf pour le “overexposed” du hockey dans les médias). Je crois que justement, comme Qc est sur une belle lancée, l’apport d’une équipe professionnel pourrait l’aider à devenir une ville un peu plus importante (je ne dirais pas majeure, mais un peu plus importante). Dans la vie, il faut avoir un peu de vision et espérer progresser. Pas juste s’asseoir et dire “on est ben p’tit, on va rester p’tit!”.

      Mais bon, je ne vous en veux pas…vous êtes Québécois (Et de Mtl, ça on le sait!)

    • @ Mathias >

      J’en ai une autre pour toi.

      Je suis entièrement d’accord avec la dernière déclaration de PK Subban qui mentionne qu’il n’ira pas jouer en Europe parce qu’il aurait l’impression de voler la place de joueurs moins avantagés que ceux de la NHL.

      Il est évident que certains joueurs européens ne sont pas aux anges non plus de ce lock out.

      T’sais le sentiment d’être un bouche-trou…

    • La floride n’a rien de très excitant!!
      Ils ont une des relèves des plus intéressantes et prometteuses et un bon noyau de joueurs actuels

      Matthias , vous êtes biaisé par le fait que vous n’aimez pas Tallon.
      Pourtant ça vous a déja couté un Bubblehead!

    • @ Simon_Snake

      Je préfère avoir un club d´expansion. Pour moi, c´est comme se demander si on conçoit un enfant naturellement ou on en adopte un. On choisit l´adoption seulement si on n´a pas d´autres options. Voilá

    • Je vais reformuler la question de Snake :
      “Préférez-vous payé 250M ou 450M?”

    • @dipietro compare pas une équipe de hockey avec un enfant! Les Nordiques en équipes d’expansions, prendront 5-6 ans avant d’avoir une bonne équipe….
      Avec un déménagement, l’équipe serait en bien meilleur position et peut importe laquelle qui arrive….

    • Phoenix est loin d’être assuré de garder son équipe… Très loin d’ailleurs….

      @ Simon_Snake

      Je prendrais les Coyotes pour les quelques jeunes prometteurs que l’équipe a déjà!

    • Plusieurs parlent d’une expansion… misère… comme si la qualité du produit n’était pas déjà assez dilluée ! Perso, je trouve qu’il y a de 2 à 4 équipes de trop, mais bon… Le bruit du gros cash doit être pas mal plus important que mon avis.

    • @-alexandre-

      Ok sans comparer buts pour buts et points pour point …

      Une équipe qui comptaient sur des noms tel que Chelios, Roy, Naslund, Smith, Lemieux, Carbonneau, Richer, Corson, Svoboda, Courtnall, McPhee, Desjardins, Gilchrist, Keane, Gainey … tel que le CH de 88-89 serait presque une dynastie de nos jours.

      Si nous passons à 32 clubs, celà signifierait pratiquement que 5 de ces 14 (tier) joueurs sont ailleurs … Le spectacle serait moindre.

      À moins que vous croyiez que nous avons plus de Crosby qu’avant à cause de l’internationnalisation. JE crois effectivement que le niveau général a augmenté, mais toutes choses étant également par ailleurs, il y a dillution et affaiblissement de la qualité du spectacle.

    • @watain
      en plus Québec pourrait réutiliser leur ancien slogan, “Le meilleur est à venir”.

      Sans blaque, la question est est-ce que Québécor serait prêt à payer pour une équipe d’expansion, je ne le crois pas, PKP veut acheter une équipe à rabais qui a déjà une bonne base, mais pour la LNH je crois que la dissolution d’une ou deux équipes pour en venir avec une expansion dans deux ans serait une meilleur avenu, de plus imaginez la claque dans la face de l’AJLNH.

    • @ dipietro 16h53

      C’est la comparaison la plus boiteuse et la plus comique que j’ai lu LOL

      Bravo pour le sens de l’humour.

    • A Mathias

      Au sujet de la ligue de l’ouest et Portland, oh boy que ca jase fort. Plusieurs reporters parlent que ce n’est qu’une facette toutes ses suspensions ( Portland perd ses 5 premiers choix pour 2013 et ensuite ses choix de premiere ronde jusqu’en 2017, $200,000 d’amendes, suspension pour le reste de la saison et les series pour l’instructeur chef. Tout ca pour dire que les frais de voyage et cellullaire , ce n’est que la facade. Il Semble que la vrai raison, c’est leur facon de recruter qui serait la pierre angulaire.

      Juste comme ca, pourquoi Seth Jones , qui avait ete repeche par Everett, des le lendemain avisait Everett qu’il ne se rapporterait pas? Beaucoup d’allegations, toutefois difficile a prouver.

      Si juste pour avoir enfrain certains reglements concernant des depenses non-rapportees, pourquoi frapper si dur contre Portland. Toute cette histoire va hypothequer le futur des Winterhawks. Travis Green va diriger le club pour le reste de la saison.
      Une histoire a suivre.

    • Deux NHLers qui s’ennuient tellement de jouer au hockey, qu’ils font partie de la KHL: la Kingston Hockey League: John Erskine et Jay McClement…

    • @ simon_snake

      Je n’ai pas lu ta question à 09h55, ni ta réponse à 11h08! Donc, personne ne pourra dire que je suis influencé par une quelconque réponse d’un quelconque intervenant!

      Je prendrais un club d’expansion pour les mêmes raisons que les tiennes. Oups… :O)

    • @ sercote 14h19

      Serge, en ce qui concerne Jacobs, nous avions dans le temps, un maire qui lui ressemblait dans sa façon de gérer sa ville et il s’appelait Séraphin Poudrier maire dans les pays d’en haut…:O)

    • Pas de Coyotes… Pourquoi pas faire revivre les Roadrunners de Cicinnati (j’pense) bip, bip.

    • Vu dans la version française de l’article Chris Johnson de la Presse canadienne sur l’échec de la médiation, publié par La Presse :

      «Alors que les joueurs s’apprêtaient à être privés d’un quatrième chèque de paie, vendredi, on spéculait de plus en plus que le syndicat pourrait envisager la désertification. »

      Le dernier mot : je refuse de croire que la coquille n’est pas délibérés. Dans le contexte actuel elle est on ne peut plus idoine et franchement délicieuse. C’est ça : tous les joueurs à Glendale.

    • DE Chris Johnson
      délibéréE

      mes excuses…

    • @soho : bon point :)

      je dirais même qu’entre la redistribution des rentrées financières, le “rachat” des coyotes par la ligue, les nouvelles propositions de cba…les équipes riches pourraient presque évoquer une entente menant à concurrence déloyale :-p “comment voulez vous que nous construisions des équipes saines financièrement et capables de gagner, si le système organise la survie à nos dépens d’équipes financièrement catastrophiques mais possiblement capables de gagner ?”

    • @simon

      perso j’hésite sérieusement. j’essaierais de faire abstraction du fait que les coyotes n’ont rien à faire là ou ils sont…ou la dilution du produit. ça ce serait à la ligue de s’en soucier.

      reste
      - le prix de chacune des formules.
      - le système de choix/repéchage des joueurs qui serait proposé.

      je serais tenté par l’expansion, car beau défi et possibilité de mettre en place sa propre vision des choses…

    • Josh Harding, du Wild, atteint de sclérose en plaque. Quel mauvaise nouvelle pour le jeune homme. :S Il avait un si bel avenir avec le club. Prions pour son état de santé.

    • je me demande quand même, juste par curiosité, ce que ça couterait comme pénalité financière aux équipes “riches” si elles avaient l’idée de quitter la nhl…

    • Je suis convaincu qu’il y aura un club de la LNH à Québec éventuellement, dans quelques années. Les seuls qui seront vraiment démoralisés par cette nouvelle sont ceux qui s’étaient mit à s’imaginer que ça arriverait dès cette année.

      Anyway, y’aura même pas de LNH cette année…

    • @Snake

      Choisir les Coyotes plutôt qu’une équipe d’expansion n’empêche pas de faire un bon ménage et construire à neuf, mais avec de solides bases.

      À ceux qui ont dit que cela permettrait d’éviter les contrats boulets:

      1) Il n’y en a pas des masses à Phoenix en ce moment
      2) Dans un repêchage d’expansion, il faut tout de même choisir des joueurs venant d’un peu partout. Dans un contexte de plafond salarial (bien différent du dernier repêchage d’expansion), d’après vous, ce sera qui les supers joueurs disponibles d’après vous? Vous pouvez parier que tous les Gomez, Horcoff et cie de ce monde seront disponibles et votre nouvelle équipe n’aura pas le choix d’en prendre 1 ou 2.

      Aussi bien démarrez une concession avec un Ekman-Larsson à la défense, ça vaut déjà un top3 pick dans un draft.

    • @ j_le_partisan

      C’est pour ça que j’ai posé la question. J’ai longuement hésité entre les deux solutions, car OEL vaut bien un top 3, comme vous dites, et il y a toujours moyen d’échanger tous les autres joueurs de la concession en retour de choix et de prospects afin de recommencer à neuf. Mais ça n’assure pas des choix top 3 dans les années à venir, et c’est pourquoi j’ai penché vers le club d’expansion.

    • j_le_partisan

      d’accord avec toi!
      Avec une équipe d’expansion, la nouvelle équipe serait formé de qui? De joueurs qui n’ont aucunes valeurs sur le marché. Des gros salarié, des vieux etc. D’ailleurs, s’il y a une expansion, se sera surement une expansion de 2 équipes, questions d’équilibré les associations. Alors, le peu de talent qui serait disponible serait séparer en deux équipes…
      On s’entend, les Blues Jackets, les Trashers (maintenant les Jets), le Wild et les Prédateurs, de ces 4 dernières équipes d’expansions, il y a seulement les Preds qui à eu beaucoup de succès. Le Wild depuis le Lock-Out c’est très difficile…
      Donc, les Nordiques auraient sans doute besoin de 6-7 ans avant de mettre une équipe compétitive sur la glace…

    • @ rachel_eric

      Est-ce que tu connais Alexandre Boivin, franco-ontarien de 18 ans 6′ qui joue pour les Rangers de Gloucester junior A. En 28 parties, il a 9 buts et 25 aides.

      Personne n’a fait attention à lui car lorsqu’il était éligible pour le midget AAA ontarien, il était trop petit mais depuis il a grandi très vite. Il se dit ” late bloomer ”.

      Est-ce que le junior A est une ligue forte? Le passage d’un joueur junior A au junior majeur est-il un trop gros pas à franchir?

      D’après toi, lorsque l’on dit d’un joueur ” qu’il a passé sous le radar du midget AAA ou d’une ligue junior majeur ” ce sont des joueurs qui peuvent se débrouiller sur un 3e ou 4e trio mais un joueur vraiment talentueux ne peut pas être oublié, trop de personne hockey, on vu jouer ces joueurs talentueux!?

      Salut mon commentaire est long mais difficile de compacter, j’ai trop de question…

      Patrick Roy l’a invité à venir pratiquer avec les Remparts et tout le personnel d’entraîneur ont été emballé par ce qu’ils ont vu de lui, tellement que Patrick Roy voudrait qu’il se joigne au club immédiatement.

      Le jeune joueur veut finir son trimestre au collège avant de se joindre aux Remparts.

    • @snake,

      Pour un scout c’est certains qu’une expansion est un beau défi mais pour propriétaire je préfère et de loin phoenix.

      Une expansion tu pars à zéro et pas à peu près. Recruter le personnel, pas de banque de joueur, pas de banque de donné, pas d’outil, pas de document……………. Non merci.

      Le défi de commencer avec phoenix est très intéressant aussi.

    • @mikelcoutu
      Non je ne connaissais pas ce joueur. Je suis le junior majeur de l’ontario et je m’intéresse un peu au niveau midget.
      Souvent les joueurs de niveau Junior A y sont parce qu’ils penchent pour la NCAA ou parce qu’ils ont été ignorés par la OHL. De plus, seulement une minorité passent au junior majeur parce qu’ils sont plus vieux (18 ou 19 ans) et n’y passent qu’un an ou deux. C’est un peu ce qui est arrivé à Midensky des Remparts.
      J’espère que ça répond à ta question.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité