Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 novembre 2012 | Mise en ligne à 14h49 | Commenter Commentaires (40)

    Qui mène la barque: Gary Bettman ou Jeremy Jacobs?

    jeremy-jacobs

    Le chroniqueur Joe Haggerty, accuse le propriétaire des Bruins de Boston, Jeremy Jacobs, d’être responsable du lockout dans la LNH. Il lui reproche d’opérer un régime “de terreur” parmi les propriétaires.

    Il cite en exemple un échange verbal lors d’un récent meeting des gouverneurs de la LNH où Jacobs aurait rabroué le représentant des Jets de Winnipeg en lui disant “qu’il était nouveau ici et qu’on lui laisserait savoir quand il serait appelé à prendre la parole parmi le groupe”.

    Il s’agit d’un seul incident et je n’ai pas assez d’éléments en main pour affirmer que Jacobs mène la barque, mais je serais curieux de savoir comment s’opèrent ces réunions. Qui mène? est-ce que la majorité peut s’exprimer librement? Geoff Molson est-il un interlocuteur qui a du poids?

    Et quand un proprio ose s’égarer du troupeau et commenter le lockout, on lui flanque une amende de 250 000$. On verra bien comment la médiation pourra contribuer à adoucir le ton aujourd’hui..


    • Rappelons également que c’est ce même Jacobs qui avait recommandé aux proprios de prolonger de contrat à bettman…chose qui fut faitte.

    • « Geoff Molson est-il un interlocuteur qui a du poids? »

      Geoff Molson est nouveau, lui aussi…

    • on comprend maintenant les non-supension au chara, lucic et tous ses matamores quijouent pour les bruins. jacobs = ligne direct avec bettman disons que ca facilite les choses

      ligue de broche……

    • Pas vraiment surprenant et ça expliquerait beaucoup de choses…

    • Es*i…. un sale! Comme son équipe (ok, c’était gratuit)! Est-ce que ça surprends vraiment quelqu’un honnêtement? La chose la plus stupide lors d’un conflit, déjà ridicule à la base, est que l’on interdise aux gens lucides de se prononcer prétextant qu’ils sont nouveau… Sans compter que Bettman n’a besoin que d’une poignée de mouton afin de faire respecter la ligne dure. Pourquoi dieu du ciel, mais pourquoi ce sont toujours les morrons qui parlent le plus fort? Ou qui détiennent le plus de pouvoir?

    • À 8 millions par année, j’espère que c’est Bettman qui mène, sinon je comprends pourquoi il semble si difficile d’administrer 3 milliards pour les propriétaires!

      Quand tu payes un dirigeant 8 millions par année, il ne consulte pas, il dirige. Ce n’est peut-être pas de médiation que Bettman et Fehr ont besoin, c’est de méditation….

    • Tant pis pour lui. Les Bruins avaient encore une équipe pour aller loin cette année et il risque de faire vieillir d’un an son noyau de joueur, sans profiter de l’argent qu’ils peuvent amener aux guichets. Quand viendra le temps de contourner les nouvelles règles, il le fera comme tous les autres proprio et pour régler leur problème, déclencheront un autre Lock-out, cette fois-ci sur les contrats garantis.

      La seule chose que cette obtination à vouloir casser les joueurs amène, c’est les probabilités d’une grève avant les séries éliminatoires, là où les proprios font leurs profits. Les joueurs veulent jouer, mais à force de les écoeurer… Ils vont la récolter leur tempête…

      Sincèrement, j’avais de la sympathie pour M. Molson. Il semblait proactif et vouloir le mieux pour la ligue, et le CH, et il ne pas convaincu avec ses propos de la semaine dernière. Il est comme les autres, un mouton qui suit le troupeau. Je croyais que le CH avait un propriétaire déterminer avec plus de couilles.

    • Ca m’étonnerait beaucoup que les autres propriétaires se laissent faire la barbe par un seul homme. Jacob ou un autre. Mais je pense que Donald Fehr en mène large. Qui dit a Fehr quoi faire?

    • vous êtes trop généreux Mathias….dans barque, svp remplacer le “ba” par “ci”

    • La LNH est une ligue de pauvres. Sauf pour quelques proprios comme Jeremy Jacobs, l’équipe qu’ils possèdent représente une grande partie de leur porte feuille. Ce n’est pas un jouet contrairement au milliardaires de la NBA ou de la NFL.

      Ayant ça en tête, Geoff Molson doit avoir son mot à dire. Il vient d’une riche famille qui a des revenus provenant d’autres secteurs d’activités et il est à la tête d’une des 2-3 équipes les plus rentables de la NHL. S’il se laisse marcher sur les pieds, il n’est pas digne de ce poste parce qu’il a, comme Jeremy Jacobs, tous les outils pour mener la barque.

    • À la dernière rencontre où ils analysaient ce que les joueurs avaient proposé, selon les informations qui ont filtré, il y avait seulement 1 propriétaire avec Bettman et sa gang.

      Est-ce-vrai ? Est-ce que les autres étaient en ligne ? Ça ne fait pas très sérieux.

      La façon de faire craquer ce cartel, c’est de les harceler pour avoir des commentaires quitte à lancer des rumeurs qu’ils devront nier ou expliquer… du genre: selon nos sources plusieurs propriétaires ….. Il faut trouver le moyen de mettre Bettman sur la sellette. Je trouve que les journalistes le ménagent.

    • Le premier est le protégé du second.

    • J’ai jamais cru que Bettman “callait la shot”. C’est l’employé des propriétaires, il doit en tout temps consulter les plus influents pour garder son poste.

      L’équipe de Geoff vaut 575M$, la 3e en importance de la igue, 4 fois plus que les plus pauvres. Bien sûr que Geoff a son mot à dire, la brasserie qui porte son nom est aussi un important commanditaire de la ligue. Il a dit l’autre jour qu’à cause de son âge et du fait qu’il était un proprio, il était plutôt effacé. B…s… Si vous aviez mis 500M$ sur une bizness, vous laisseriez les autres s’en occuper sans broncher ? Impossible. La famille Molson et le CH ont tellement fait pour le hockey, c’est sûr que Geoff est écouté autour de la table, même s’il est un peu vert.

    • Une autre raison d’haïr les Bruins… :o)

    • Qui sera le journaliste qui ira demander à Geoff Molson s’il est vrai qu’il mange dans la main du proprio des Bruins?

      En espérant que ça soit télévisé, parce que sérieusement, il n’y a pas meilleur moyen de vaincre qu’en créant de la zizanie dans le clan adverse, surtout par chocs d’égo.

    • Avec les rumeurs et les informations de secondes mains qui s’accumules, je crois qu’on peut conclure avec certitude que Jacobs est le Diable…

    • Souvenons nous de tout ce qui est arrivé il y a 2 ans, le rôle de Campbell, le match sans pénalités contre Tampa etc etc. Vous avez votre réponse.

    • Faut pas oublier que, dans les faits, Jeremy Jacobs est le “boss” de Gary Bettman.

    • Vous avez lu le rappport de Forbes, 83% des recettes proviennent de Toronto, Rangers et Montréal.

      La ligue ne va pas si bien que ça, Bettman a peut-être un petit peu raison.

    • Difficile à dire à dire qui est le réel patron, mais la logique le bureau des Gouverneurs dont Jacobs est le Président je crois devrait être le patron de Bettman, je crois plutôt que ce sont un groupe de proprios américains qui font la loi, c’est bien simple les sept proprios canadiens qu’ils se serrent les coudes d’autant plus qu’ils représentent 140 millions de l,ensemble des profits, c’est plus que toutes les équipes américaines à profits ensemble.

    • Pour être honnête, l’amende infligée à Jim Devellano n’était pas parce qu’il a contredit Bettman, mais parce qu’il a dit une vraie grosse connerie, comparant les joueurs à du bétail. On peut être cynique, mais c’était vraiment un commentaire stupide qui ne pouvait pas faire progresser les choses.

    • Je me souviens du Jacobs davant lock out, les bruins avaient leur propre code de conduite au niveau du salaire ils ne surpayaient jamais et ils étaient très frileux à donner des gros contrats (ce qui nétait pas une mauvaise chose et même quil était un exemple à suivre dans ce temps la!), je ne suis donc pas surpris quil soit dans la gang des proprios radicaux!

    • Jeremy Jacob est un propriétaire. Il dépense chaque année des millions de dollars en salaires. Le lock-out a une incidence directe sur son porte-feuille.

      Gary Bettman est payé des millions de dollars chaque année. Il n’investit pas un sou de sa poche dans le produit sur la glace, et il ne perd rien en salaire au cours de ce lock-out.

      Conclusion: je trouve normal qu’un homme comme Jeremy Jacob en mène large pendant ce conflit. Ce que je me demande, c’est pourquoi Geoff Molson a si peu d’influence, lui?

    • Il faut se souvenir de la décision de la LNH suite à l’incident Chara-Paccioretty et du favoritisme évident des arbitres envers les Bruins en 2011, pour se poser de sérieuses questions sur l’influence de Jacobs. Ces deux faits sont curieusement survenus peu après qu’un comité dirigé par le même M. Jacobs eût accoré un prolongation de contrat 5ans à Garry Bettman pour la somme de 35M$.

    • Quand on reconstruit, il ne faut pas reconstruire à moitié, et malheureusement, c’est ce que plusieurs équipes essaient de faire. Peu de DG osent faire maison nette comme le DG des Astros de Houston est en train de faire. Il échange tout joueur qui est ni un prospect, ni un jeune joueur qui sera à son apogée au moment où le club sera compétitif.

      Même les Oilers ont gardé Hemsky. Bien hâte au jour où une équipe de hockey va échanger tous, mais absolument tous les joueurs qui ne répondent pas aux critères susmentionnés. Ainsi, on s’arrangerait pour avoir une équipe où tous les joueurs clés arrivent dans la ligue à 2 ou 3 ans d’intervalle maximum.

    • Je comprends le rapport de force que l’argent peut avoir dans une ligue comme la LNH mais je trouve aberrant que Bettman se fasse dicter la voie par les propriétaires d’équipe. Bettman devrait avoir pour seul but la pérénité de son sport et non l’intérêt financier des équipes. Je comprends que l’un peut avoir une corrélation directe mais reste que le produit mis sur la glace demeure dicté par Bettman, les propriétaires ne font que suivre le pas. Avec cette altercation Bos/Wpg, je ne suis pas surpris que Ballsilie a été écarté par le cercle des propriétaires malgré l’argent qu’il voulait injecter.

      La ligue devrait avoir une structure verticale et non horizontale. Goddell s’est attiré les foudres des fans de la NFL pour avoir démontré son support aux propriétaires et je peux les comprendre. Dans le cas de la LNH, la dictature serait presque de mise. Voici les règles, voici notre produit. Vous, les propriétaires, pouvez évoluer dans cet espace clôturé et ne pas ingérer dans les négociations de la Ligue envers ces joueurs.

      Ce que je comprends mal, c’est que le système en place depuis le lock-out de 2004 fonctionnait mais ce sont les équipes qui ont contribué individuellement à détruire ce qui a été construit avec des contrats de fou.

      Je crois simplement que les proprios veulent se faire la guerre pour avoir l’avantage sur les uns et les autres et je suis pas mal sûrs qu’ils ne veulent pas payer pour les erreurs de la LNH (Phoenix et autres) et j’aborde en leur sens.

      Imaginez si tous les franchisés de Tim Horton’s, de McDo, de Petro-Canada mettaient de la pression à la maison-mère pour qu’ils orientent les intérêts de l’entreprise envers les bénéfices des franchisés. Il y a une structure à respecter et malheureusement, c’est l’argent qui mène..

    • Enfin, quelqu’un qui le dit! Jacobs fait partie de la vieille garde de la NHL qui contrôle la ligue depuis des lunes.

      Ce gars là ne pense qu’à une seule chose: l’argent. Pas pour rien que le TD Garden est le nouvel aréna le plus «cheap» de la ligue. On dirait un gros aréna junior!!

      En tant que président du bureau des gouverneurs, il est celui qui donne contrat et pouvoirs à Bettman. Bref, c’est sans aucun doute le proprio le plus puissant de la NHL.

      Pas un hasard si Thornton et H. Sedin ont remis en cause l’impartialité de la NHL dans l’affaire Chara-Pacioretty. Ce n’est un secret pour personne que Campbell y pensait à deux fois avant de pénaliser les Bruins.

      Chose certaine, le Canadien avait plus de poids sous Gillett.

    • est-ce vraiement important de savoir qui mene une barque qui coule??

    • Un détenteur de billet de saison des Flyers de Philadelphie du nom de Bill O’Tools vient de lancer un mouvement que rapporte le Philadelpjia Inquire, à l’effet que les fans boycottent le match d’ouverture que ce soit cette saison ou la prochaine si c’est la prochaine fois de façon que l’amphithéâtre soir complètement vide et il veut étndre le tout à la grandeur de la LNH.

      Si j’avais des billets de saison quelque part, personellement j,embarquerais, les deux ârties dans ce conflit méritent une tel leçon.

    • C’est clair que Geoff Molson n’a absolument aucune influence dans la ligue. Zéro et puis une barre. Et ce sera la même chose pour Péladeau lorsqu’il obtiendra sa franchise à Québec. Un type comme Brian Burke a beaucoup plus d’influence que certains propriétaires. Et c’est cela le problème. Comment des individus comme Burke, qui n’ont pas une cents en jeu peuvent-ils avoir plus d’influence que Molson ou Mark Chipman? Ça confirme ce qu’on saviat tous déjà, c’est à dire qu’une petite poignée d’initiés contrôle la ligue. Des gens très proche de Bettman, il va s’en dire. Burke faut-il le rappeler a longtemps travailler pour Bettman au bureau de la LNH avant de devenir DG.

    • @ snake 16h11

      Chaque année une équipe gagne la coupe Stanley sans avoir eu a reconstruire au grand complet.

      Puis tu dis ‘Bien hâte au jour où une équipe de hockey va échanger tous, mais absolument tous les joueurs qui ne répondent pas aux critères susmentionnés’. Oui mais tu les échanges a qui ces joueurs la? Sors de ta bulle et reviens a la réalité mon snake.

    • @ saprebleu

      “est-ce vraiement important de savoir qui mene une barque qui coule??”

      Oui, afin de savoir qui doit rester et couler avec.

    • @ simon,

      est-ce que les Oilers ont garde Hemsky ou bien est-ce qu’ils n’ont tout juste pas ete capable de l’echanger?

      J’ai remarque que le Wild n’avait pas echanger ses choix de 3ieme et 4ieme ronde pour un choix de 2ieme ronde cette annee. Savez-vous pourquoi ils n’ont pas fait ce geste en 2012?

    • La meilleure médiation serait d’empêcher Jacobs de prendre part aux négociations par une exclusion par les paires. Je suis certain qu’à vote secret, les propriétaires voteraient en majorité pour son évincement. Lors des 5 réunions consécutives le mois dernier, on semblait filer vers une résolution imminente, mais il parait que c’est lorsque Jacobs effectua un retour à la table des négociations le 6e jour (il avait dû s’absenter en raison d’une grippe ou quelque chose du genre) que tout le progrès fut réduit en cendres. Le vrai cancer ce n’est pas Buttman, tel que cité par Versteeg, mais bien Jacobs.

    • Molson a du poids..il est d’accord avec Bettman!

      Comment pourrait-on penser le contraire quand il exprime son accord?

      À mon avis,il fait le mielleux quand ,timidement,il parle à la presse!

    • @snake

      Je pense que le développement de chacun est différent… Est-ce que Max Paccioretty a plafonné avec ses résultats de la dernière saison? Qui aurait pu prédire que Desharnais allait devenir un centre potable de 2-3e trio à 25 ans ou qu’Éric Cole connaitrait sa meilleure saison à 33 ans? Un joueur plafonne quand il a 26 ans pour un attaquant et 30 pour un défenseur? Come on…

      Un joueur plafonne quand il est mature physiquement et en santé, qu’il est bien entouré, que son mariage va bien, qu’il n’a pas de vice, que ses parents sont heureux et qu’il peut se concentrer uniquement sur le hockey…

      Je pense que prédire ce que fera un athlète dans 6-8-10 ans est très périlleux… Imaginez une équipe complète.

    • @ trululu :Jeremy Jacob est un propriétaire. Il dépense chaque année des millions de dollars en salaires. Le lock-out a une incidence directe sur son porte-feuille.

      en toute logique, ils ne devrait pas sortir les billets de sa poche, mais du budget de son équipe. legère nuance, mais qui a son importance.

      d’ou l’importance de repenser le système de plancher salarial…

      car pour moi, plus que la part de revenus allouée aux salaires des joueurs, c’est le fait que les dg et proprio sont quasi obligés de dépenser bien plus qu’ils ne pourraient se le permettre financièrement dans des marchés aux revenus restreints qui cause des pertes (dixit wiki : “2011–12 minimum is $48.3 million”)…

      imaginez, même avec la version de base de la proposition de la ligue, rien n’empêcherait un dg ou un proprio de signer au taquet (en durée et en salaire) TOUS les joueurs de son équipe. on en revient au problème de base : si tu dépenses plus que tu reçois, t’es dans le trouble. tu peux bien fignoler des limites aux contrats, la répartition des revenus de la ligue, l’accès à l’arbitrage…ça ne changera pas un principe de base de l’économie…

    • Geoff Molson n’a pas d’influence comme propriétaire mais Molson-Coors en a en tant que commanditaire!!!!

    • de toutes manières, il est difficile de savoir qui dit vrai…on peut bien déclarer ce qu’on veut dans la presse, et faire tout le contraire dans le secret de l’isoloir. idem pour les proprios.

      et en plus si j’ai bien compris, Bettman peut continuer tant qu’il a l’appui de 8 propriétaires seulement ? alors, pour ce qui est de voir sortir du bois les patrons de Montreal ou autres franchises qui engrangent de sérieux bénéfices…j’ai un doute…

      misère…

    • Goeff Molson a de l’influence, mais pourquoi est-ce-qu’il l’utiliserait? Pensez-vous vraiment que Molson perd de l’argent? Pendant qu’il n’y pas de hockey au Centre Bell, on y amène des spectacles. Le 20 millions de profit qu’il «perd» avec le fait qu’il n’y ait pas de hockey et probablement doublé avec les «nouveaux profits» d’Evenko. Business messieurs… business et le hockey n’est qu’un morceau… c’est probablement pareil au MSG ou à Toronto. Si les amphithéâtres ne servaient qu’au hockey, ça fait longtemps qu’on serait de retour sur glace.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité