Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h26 | Commenter Commentaires (72)

    La preuve que l’implantion du hockey dans le sud n’a pas fonctionné…

    picture073

    Amusant de constater que les six équipes de la LNH ayant le plus de valeur sont les six clubs existants avant l’élargissement des cadres en 1967: Toronto, New York, Montréal, Chicago, Boston et Détroit.

    Cinq des quinze clubs ayant le plus de valeur sont canadiens, alors qu’on compte sept clubs canadiens et 23 clubs américains.

    Sept des dix clubs ayant le moins de valeur sont installés dans de nouveaux marchés. Seules exceptions: Buffalo, Long Island et St.Louis.

    Seulement deux clubs américains installés dans de nouveaux marchés percent le top quinze: les Stars de Dallas (13e) et les Sharks de San Jose (15e).

    Tirez-en vos propres conclusions, pour ma part, ça semble assez clair…


    • Et des coins comme Las Vegas, Seattle, Oklahoma, fonctionneraient-ils plus?

      Ou on se concentre sur Québec, Saskatoon, Hartford, Markham?

    • Erreur de Mathias: tenter de cerner la pensée de Gary Bettman ou de haute direction de la LNH par cette chose appelée “logique”…

    • Mathias,

      Nous avons beau être en total désaccord avec Carey Price, mais sur le point du hockey dans le sud des USA, nous ne pouvons pas être plus d’accord. Ça fait 15 ans que l’expérience dure environ. Je ne vois pas comment la situation pourrait s’améliorer dans ces marchés. Écoutez, même le baseball ne fonctionne pas à Miami. Et on espère que le hockey va marcher???? Un peu sérieux svp.

    • Je ne suis pas économiste, mais ça me paraît assez normal que ce soient les clubs les plus anciens qui aient le plus de valeur.

      Ce qui me surprend vraiment dans ce classement, c’est de voir les Blues en dernière position. Avec l’équipe qu’ils ont, ça me tente quasiment de proposer qu’on se cotise toute la gang pour les acheter.

    • J’adhère de plus en plus à la théorie de _boulga au sujet du lock-out.

      Pas le choix de conclure que ces clubs de basse valeur (qui souvent ont des pertes) mais dont la valeur va probablement quand même augmenter servent les intérêts de quelqu’un. Comme _boulga l’expliquait il y a quelques semaines, une acquisition qui accuse des pertes mais va se revendre à profit, c’est une belle trouvaille pour un milliardaire le moindrement spéculateur.

      Dommage que l’aspect “affaires” du hockey devienne le terrain de jeu de ces magnats. Car il me semble bien que c’est pire au hockey.

    • Elle est justement là votre erreur M. Brunet. Pour que les nouveaux clubs arrivent à un seuil de rentabilité comparable aux vieux clubs, il faudra laisser le temps à la base partisane vieillir. À la 2e génération de fans ça deviendra beaucoup plus intéressant.

      De plus, le potentiel des contrats de télévision nationaux dépendent de l’essor du hockey dans chacune des régions américaines. On ne peut desservir que la moitié du pays.

      Comparez cela au soccer à Montréal, qui ne cesse de grandir. L’Impact commence à récoler les fruits d’un travail de très longue haleine.

    • Autrement dit, la LNH n’a pas investi dans le sud des E-U en espérant que ça rapporte en 10 ans. C’est un travail de 30 ans et +

    • On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs. Il n’y aurait tout de même pas 7-8 marchés de plus au Canada. Déjà qu’Ottawa, Edmonton et éventuellement Québec pourrait vite tomber dans le trouble avec un taux de change comme à l’époque. Donc trop de clubs? Les joueurs ne semblent pas le comprendre, ils pensent que la vie est belle partout.
      Mais on peut penser en petit québécois et continuer à penser petit et à ne rien risquer, à se complaire avec ce qu’on a…contrairement à Bettman qui essaie d’amener ce sport à un autre niveau. Il a quand même accompli de grandes choses n’en déplaisent à ses dénigreurs.

    • Franchement Mathias, c’est beaucoup plus complique que ca.

      Combien valaient Edmonton, Calgary, Vancouver et Montreal il y a 12 ans lorsque le $$ Cdn valait $0.62? Tonton a ete intelligent et a achete Montreal a son plus bas avant de revendre a Molson au top!!

      Calgary est un excellent marche de hockey et dans des conditions economiques parfaites, il ne font pas de profits! Soyons patient et voyons combien Calgary vaudra lorsque le $ Cdn retournera vers le $0.90 et que l’equipe continuera de croupir dans les bas-fonds de la ligue.

      Combien valait Chicago il y a a peine 5 ans, avant que l’equipe soit la seule equipe competitive dans cette ville et que le vieux Wirtz gerait cette franchise comme un idiot?

      Combien vaudra Detroit lorsqu’ils amorceront leur traversee du desert apres le depart de Lidstrom, Datsyuk et Zetterberg? Les conditions economieques ne sont pas terrible dans cette ville. Ils sont chanceux d’etre la seule equipe gagnante en ce moment. Si jamais il fallait que les Lions reprennent du poil de la bete et que les Pistons sortent de leur torpeur…

      New York est un bon marche de hockey. Pourquoi est-ce que les Devisl sont en banque-route et les NYI valent moins que rien? Minnesota est un marche de hockey aussi et pourtant….

      Le probleme de la LNH est que les joueurs sont payes en moyenne comme ceux de la NFL, NBA et MLB alors que les revenues de la LNH sont beaucoup plus petits, surtout au niveau des contrats de TV.

      La ligue la plus riche au monde paye ses athletes le moins des 4 ligues professionelles en Amerique du Nord!!! Allez y comprendre quoi que ce soit!

      http://sports.yahoo.com/nba/news?slug=ycn-10423863

      Average Salaries in the NBA, NFL, MLB and NHL (2011)

      1. NBA – $5.15 million

      The average NBA player made $5.15 million in salary in 2010-11. That was easily the highest average salary of the four major sports leagues in the United States. NBA players make the most money, on average, because there are fewer NBA players than NFL players, or NHL players or major league baseball players.

      NBA teams can have a maximum of 15 players per team. There are 30 NBA teams. So there only a total of 450 NBA players. NBA teams play 82 regular season games, and the league has a long playoff season too, which generated enough income to pay the players an average of $5.15 million.

      The NBA is currently locking out its players, as the league is trying cut salaries in the league. So if the NBA plays in 2011-12, the players will earn a lower average salary, but no matter what the concessions the owners get from the players, NBA players will still be the highest paid in pro sports.

      2. MLB – $3.31 million

      With an average salary of $3.31 million, major league baseball players are the second highest paid players of the four major sports leagues. There are 25 players on each of the 30 teams in MLB, or a total of 750 players.

      MLB teams play 162 games per season, which provides a ton of games for the league to generate income from. In order to generate even more income, MLB is contemplating adding more wild card teams for the playoffs. What hurts baseball is that it is the most regional of all the major sports.

      3. NHL – $2.4 million

      NHL players make the third most money of the major sports leagues, with an average salary of $2.4 million. There are 23 players on each of the 30 NHL teams, for a total of 690 players.

      I’m surprised that NHL players make as much as they do. One of the major papers in New York City used to show the weekly ratings of sports games on TV in the New York market. NHL games were always the lowest rated of any sport, and some of the ratings were incredibly low. A Stanley Cup Finals game on NBC in 2007 was the lowest rated prime time program in NBC history.

      4. NFL – $1.9 million

      The irony of life. The NFL is easily the most popular of all the sports leagues in the United States, but NFL players make, on average, the least amount of money at $1.9 million a year. That’s because of two reasons.

      Each NFL team has 53 total players. There are 32 NFL teams, for a total of 1,696 players. That’s almost four times the number of players in pro football than in the NBA, over 1,000 more players than the NHL has, and well over twice as many players as MLB has.

      NFL teams only play 16 games in the regular season. That’s a just a fraction of the number of games each if the other sports leagues play per year. Less games means less opportunity to generate income.

      So there are a lot more NFL players than there are NBA, NHL or MLB players, and the teams play far fewer games. The NFL still generates a ton more income than the other leagues do because NFL football is so much more popular. Plus the Super Bowl alone generates incredible income for the NFL.

    • Solution: on démantèle la LNH et on crée une Ligue Nationale Canadienne ou quelque chose du genre. L’expansion doit être vers le nord.

    • “But the sport’s three most profitable teams–the Maple Leafs ($81.9 million), Rangers ($74 million), Canadians ($51.6 million)–accounted for 83% of the league’s income, while 13 of 30 teams lost money, before non-cash expenses and interest payments.”

      C’est là que tu comprends pourquoi les propriétaires veulent pas tenir compte des chiffres très “généralistes” des joueurs.

    • Pour continuer dans la meme veine que mon commentaire plus haut, combien vaudrait l’Impact a Montreal si les joeurs etaient payes comme ceux du Real Madrid? Combien vaudrait les Alouettes si leurs joueurs etaient payes comme ceux des Redskins?

      Combien est paye le “lecteur de nouvelles” a TVA pour les noouvelles de 10 le soir? Aux USA, cet “encre” est payes dans les millions de dollars. Deux marches differents avec deux echelles de salaires differentes. si il fallait que les salaires soient les meme, TVA ne serait plus en business. Ce ne voudrait pas dire que c’est une preuve que lire les nouvelles au Quebec ne marche pas, ca veut juste dire qu’il faudrait ajuster les salaires au marche du Quebec.

      La LNH n’a pas les moyens de payer des salaires de lecteurs de nouvelles des chaines CBS, NBC et ABC…. La LNH doit payer des salaires de TVA.

      Mais pourquoi est-ce que les ligues professionelles de hockey en Europe ne payent pas les memes salaires que ceux des ligues de soccer? Pensez-y!

    • Je ne crois pas qua la valeur du CH serait à ce niveau aujourd’hui si il n’y avait que 6 équipes dans la ligue. J’étais bien content de regarder le CH contre la nouvelle équipe des Sharks à l’époque.
      Il y a eu des ratés c’est certain, mais on apprend toujours de nos erreurs. La business c’est un risque!

    • Contrairement à des sports majeurs comme le football ou le baseball, les revenus télé de la LNH sont chiches. Les équipes doivent se rabattre sur les revenus à l’aréna pour faire de l’argent, mais peu d’entre elles font salle comble. Ces équipes vivent au-dessus de leurs moyens. Des parvenus. Qui voudraient faire croire qu’elles font partie d’un sport majeur en Amérique du Nord. Encore combien de temps que la MLS dépasse la LNH en terme de popularité?

      La LNH est une ligue pauvre. Pas pour rien que les dirigeants souhaitent limiter les dépenses. Vu la qualité de son arbitrage, la LNH est une ligue dirigées par des morons consanguins paraplégiques affligés du symdrome de la tourette. Pas pour rien que les grands réseaux de télé les évitent comme la peste.

      Cela dit, Toronto première. Qui aurait cru que la médiocrité faisait vendre autant? Ils sont dans la bonne ligue, en tout cas.

    • Pas nice la nouvelle photo de blog de Mathias!

      Je ne l’adore pas moi non plus. Je devrais peut-être le signaler…
      Mathias Brunet

    • une conférence Américaine de 16 équipes et une Européenne avec série éliminatoire comme au baseball. le tout avec une seconde division avec des clubs comme Québec et Tampa bay qui pourrait graduer dans la première division selon leur succès.

      utopique, mais tellement agréable a songer.

    • C’est correct d’avoir certains marchés qui perdent de l’argent. Le processus d’expansion est un processus à long terme. Ça peut prendre 10 – 15 ans pour développer un bassin de fans qui suivront l’équipe dans une région qui n’a pas de culture de hockey.

      Le problème c’est de faire ça au détriment de marchés comme celui de Québec qui sont des marchés naturels.

    • Erreur! Ca a fonctionné. Mais juste pas de la facon qu’on pense.

      À lire ici:

      http://blogs.edmontonjournal.com/2012/11/16/nhl-lockout-why-do-billionaires-keep-buying-teams-that-lose-money/

    • Ok… en considérant la business hockey seulement, pas pantoute.

    • Il faut faire attention quand on analyse une telle étude car c’est un peu faussé tant qu’à moi. Il faut savoir que le potentiel de dépriciation des clubs est toujours à la hausse à chaque année même pour les équipes où le hockey est moins populaire. Donc la valeur des concessions augmente à tous les ans même pour Columbus et la Floride.

      Ce qui veut dire que le résultat final est une peu injuste pour les équipes qui ont seulement une quarantaine d’années d’existence comparativement aux équipes presque centenaire qui eux ont une longueur d’avance en terme de valeur total cummulé après 90 ou 100 ans d’existence comme les 6 équipes originales ( Montréal, NYR, Toronto, Boston, Chicago, Détroit.)

      Évidemment il faut être logique dans tout ça. Par exemple, lorsque les Blues de St-Louis auront la même ancienneté que les Maple Leafs de Toronto, ça serait étonnant que St-Louis ait la même valeur que Toronto qui est de 1 milliard.

      Pour moi il faudrait beaucoup plus faire une étude qui nous informerais du potentiel de dépriciation moyen de chaque clubs à la fin de chaque année. Ça serait une étude beaucoup plus juste qui pourrait nous informés beaucoup plus des marchés rentables dans la ligue.

      Une chose est sûre, c’est que le classement final serait un peu modifié avec une étude sur le potentiel de dépriciation moyen de chaque clubs à la fin de chaque année, surtout pour certaines des 6 équipes originales où certaines d’entre elles seraient probablement sur-classées par des équipes comme Philadelphie et Los Angeles par exemple.

    • Ce qu’on sait : le Canada est friand de hockey.

      Est-ce que plus de Canadiens peuvent aimer le hockey ? Probablement, mais étant donné que c’est notre sport national disons que 100% des Canadiens ont un certain intérêt pour le hockey.

      Les revenus provenant du Canada peuvent évidemment augmenter, mais le potentiel est tout de même limité.

      Le pari de la LNH et de Gary Bettman est (probablement, peut-être que ç’a déjà été mentionné) d’avoir une franchise à la grandeur des États-Unis pour avoir une présence, une visibilité.

      Le reste est mathématique, si la LNH réussi à intéresser seulement 10% des États-Unis à son produit, ça revient à avoir un deuxième Canada qui s’intéresse au hockey.

      Chaque point de pourcentage additionnel est l’équivalent d’ajouter la ville de Montréal au bassin de fans.

      La LNH peut bien ajouter une franchise à Québec, Halifax, Markham, Victoria, St-John’s, etc. mais est-ce que ça ferait une si grande différence sur les revenus totaux de la ligue.

      Ce n’est pas probablement pas l’objectif ultime de la LNH de faire ses frais dans des marchés comme la Floride ou la Californie, il faut être présent. Il y a plus de 30 M d’habitants en Californie, 25 M au Texas et près de 20 M en Floride.

      Quand on parle de l’expansion de Gary Bettman, il faut garder ces chiffres en tête. 1 Américain sur 10 qui s’intéresse (je ne dis même pas aimer) a le même poids que 10 Canadiens. La croissance va venir des États-Unis, à moins qu’on parle de l’Europe…

      Merci de me publier.

    • Qu’il existe beaucoup d’incompétents assez fortunés pour s’acheter une franchise de la LNH ?

      Que sans la force du dollars canadien, les revenus records qu’a généré le circuit Bettman ne seraient que du vent ?

      Qu’il est normal que les propriétaires des trois franchises les plus rentables de la ligue (Montréal-Toronto-NY Rangers) ne semblent aucunement impliqués dans le processus de négociation actuel ?

      Que la LNH est la ligue de sport professionnel la plus mal administrée en Amérique du Nord ?

      Que ce sont évidemment les joueurs qui sont responsables de ces 13 équipes déficitaires mais que les 17 autres clubs sont sauvés par le talent administratif de leurs propriétaires ?

    • Moi qui croyais acquérir une franchise pour l’établir à Mexico…il y a un gros bassin de population là-bas!!!!

    • @ bigbergeron

      Mon choix d’attaquants pour ECJ ?

      Strome, Puempel, MacKinnon, Drouin, Huberdeau, Rattie
      Scheifele, Monahan, Ste Croix, McDavid, Shinkaruk, Jenner

      Et tout le monde “a le droit” de se porter en attaque. Pas de 4e trio, pas de rôles, pas de niaisage.
      Résultat : des massacres de 9-2 à tous les matches et une médaille d’or assurée.

    • Sans les USA, la NHL serait une ligue de garage… Pourquoi ne pas tenter de trouver des solutions pour aider la ligue? Pourquoi ne pas tenter de trouver des manières de rendre ce beau sport plus attrayant pour les américains?

      Il y a, en nombre absolu, pratiquement autant de partisans de hockey aux USA qu’au Canada… Sauf que la population des USA est 10 fois celle du Canada… En tant qu’investisseur, je préfère risquer mon argent dans des marchés où il y a un potentiel d’expansion. Au Canada, la seule avenue possible c’est la redistribution de l’argent qui est déjà là… Au Canada, il n’y a virtuellement aucun nouveau partisan à conquérir. Une équipe à Québec ira très certainement gruger les “fanbases” des Bruins, des Flyers et, bien sûr, du CH…

    • Gary Bettman suit parfaitement une logique : La logique d’avoir une concession dans chacun des grands marchés télévisuels aux États-Unis. Si il ne garde pas une concession a Phoenix, qui est le 8eme plus grand marché je crois?, le contrat de TV perd en valeur et je suis sur qu’il y a une clause qui force Bettman a conserver un nombre X d’équipes dans certains marchés quitte à ce qu’elles soient déficitaires.

    • Nous n’avons pas encore de club de hockey à Québec, et nous devons cela à Gary Bettman…également, plusieurs villes des États-Unis sombrent dans un gouffre financier sévère parce que leur équipe de hockey n’intéressent pas la population, et eux également à doivent cela à….Gary Bettman. Existe-t-il quelqu’un qui serait, quelque part, sur cette planète, hiérarchiquement parlant, plus haut que M. bettman, et qui pourrait lui botter le derrière???…Me semble que ça soulagerait!!

    • pour ceux qui (comme moi) préfèrent un tableau plutôt qu’une séquence de 30 images, voici les valeurs des équipes selon Forbes.

      regardez-ca comme il faut et pensez-y avant de plaindre les pauvres proprios qui assument tous les risques…

      Rang Equipe Valeur 2012
      1 Toronto $1,000,000,000
      2 New York R $ 750,000,000
      3 Montreal $ 575,000,000
      4 Chicago $ 350,000,000
      5 Boston $ 348,000,000
      6 Detroit $ 346,000,000
      7 Vancouver $ 342,000,000
      8 Philadelphia $ 336,000,000
      9 Pittsburgh $ 288,000,000
      10 Los Angeles $ 276,000,000
      11 Washington $ 250,000,000
      12 Calgary $ 245,000,000
      13 Dallas $ 240,000,000
      14 Edmonton $ 225,000,000
      15 San Jose $ 223,000,000
      16 Ottawa $ 220,000,000
      17 Minnesota $ 218,000,000
      18 Colorado $ 217,000,000
      19 New Jersey $ 205,000,000
      20 Winnipeg $ 200,000,000
      21 Anaheim $ 192,000,000
      22 Buffalo $ 175,000,000
      23 Tampa Bay $ 174,000,000
      24 Florida $ 170,000,000
      25 Nashville $ 167,000,000
      26 Carolina $ 162,000,000
      27 New York I $ 155,000,000
      28 Columbus $ 145,000,000
      29 Phoenix $ 134,000,000
      30 St Louis $ 130,000,000
      $8,460,000,000

      valeur totale des franchises, 8460 millions de dollars

    • toujours selon Forbes, la valeur des équipes en 2006….tout juste après la signature de la dernière convention collective.

      Rang Equipe Valeur 2006
      1 Toronto $332,000,000
      2 New York $306,000,000
      3 Detroit $258,000,000
      4 Dallas $248,000,000
      5 Philadelphia $246,000,000
      6 Boston $235,000,000
      7 Montreal $230,000,000
      8 Colorado $219,000,000
      9 Los Angeles $205,000,000
      10 Vancouver $192,000,000
      11 Tampa Bay $172,000,000
      12 Chicago $168,000,000
      13 Minnesota $163,000,000
      14 Ottawa $159,000,000
      15 Anaheim $157,000,000
      16 St Louis $150,000,000
      17 Buffalo $149,000,000
      18 New Jersey $148,000,000
      19 Edmonton $146,000,000
      20 San Jose $145,000,000
      21 Carolina $144,000,000
      22 Phoenix $143,000,000
      23 Florida $142,000,000
      24 New York $140,000,000
      25 Columbus $139,000,000
      26 Calgary $135,000,000
      27 Nashville $134,000,000
      28 Pittsburgh $133,000,000
      29 Atlanta $128,000,000
      30 Washington $127,000,000
      $5,393,000,000

    • Avoir faites les coyotes de Pheonix, j’admet que celle-là c’est une bonne Aille! Bravo d’avoir mis une équipe de hockey dans le désert Betman, fallait vraiment être sans génie! Asteur, ils sont dernier dans la ligue, pi je connais pas grand chose là-dedans, mais je pense que c’est parce que le monde là-bas y s’en sacre du hockey.

    • au cumulatif, seulement 3 équipes n’ont pas augmenté en valeur en 6 ans.

      augmentation totale de la valeur des équipes: 3277 millions de dollars. je répète, en 6 ans SEULEMENT…c’est là que les proprios des États-Unis voient la valeur d’une équipe NHL: le vrai profit, c’est lors de la revente. demandez à M. Gillette pour voir ce qu’il en pense !

      ou demandez au groupe True North qui a acheté les Thrashers: ils ont payé $170M il y a deux ans, et la franchise vaut déjà $200M. ils font pas pitié….

      si on compare la montée des valeurs des franchises à la montée des salaires, je dirais que ca se ressemble pas mal.

      Rang Equipe variation augmentation
      1 Toronto $668,000,000 +201%
      2 New York $444,000,000 +145%
      3 Montreal $345,000,000 +150%
      4 Colorado $210,000,000 +96%
      5 Chicago $182,000,000 +108%
      6 Pittsburgh $155,000,000 +117%
      7 Vancouver $150,000,000 +78%
      8 Washington $123,000,000 +97%
      9 Boston $113,000,000 +48%
      10 Calgary $110,000,000 +81%
      11 Philadelphia $90,000,000 +37%
      12 Detroit $88,000,000 +34%
      13 Edmonton $79,000,000 +54%
      14 San Jose $78,000,000 +54%
      15 Winnipeg $72,000,000 +56%
      16 Los Angeles $71,000,000 +35%
      17 Ottawa $61,000,000 +38%
      18 New Jersey $57,000,000 +39%
      19 Minnesota $55,000,000 +34%
      20 Anaheim $35,000,000 +22%
      21 Nashville $33,000,000 +25%
      22 Florida $28,000,000 +20%
      23 Buffalo $26,000,000 +17%
      24 Carolina $18,000,000 +13%
      25 New York $15,000,000 +11%
      26 Columbus $6,000,000 +4%
      27 Tampa Bay $2,000,000 +1%
      28 Dallas -$8,000,000 -3%
      29 Phoenix -$9,000,000 -6%
      30 St Louis -$20,000,000 -13%
      $3,277,000,000 +61%

    • Il y a une question de l’oeuf et la poule qui se pose pour plusieurs des équipes dans cette liste : est-ce que la présence d’une équipe de la LNH dans la communauté a inspiré les gens à s’intéresser (ou pas) au hockey ou est-ce que l’intérêt de la communauté pour le hockey fait que l’équipe réussit bien ?

      Par exemple, à Montréal, on peut argumenter sans avoir l’air trop fou que le fait d’avoir une équipe gagnante dans les années 50, 60 et 70, avec plein de vedettes francophones auxquelles le peuple pouvait s’identifier a fait que plein de gens se sont intéressés au hockey, plein de jeunes garçons ont joué au hockey dans le rue et sur les patinoires de quartier, ont regardé le hockey à la télé, et lorsqu’ils ont des emplois, ont dépensé une partie de leur paie en billets, en produits dérivés, etc. On pourrait aussi apporter l’argument inverse selon lequel le hockey étant implanté dans la culture (climat hivernal, plein de jeunes ont le hockey comme passe-temps), le Canadien a connu du succès, et de surcroît, certains de ces jeunes ont grandi et sont devenus des bons athlètes et ont choisi de faire carrière au hockey (plutôt qu’en athlétisme, au football, etc.), ont joué dans la LNH (entre autres pour le Canadien)…

      Autre point :
      Je suis curieux de voir où les Islanders figureront dans le classement après leur déménagement à Brooklyn. On s’entend que la seule raison qu’ils ont d’être aussi bas dans le classement, c’est qu’ils sont sabotés de l’intérieur depuis 20 ans par leur direction clownesque…

    • Ce qui est évident, c’est que des arènas de 18,000 personnes seraient remplies à presque tous les matchs à Québec, Halifax et Markham (ou Hamilton). Et j’aimerais bien voir le retour des Whalers et de leur uniforme vert !

      Il serait temps que la ligue comprenne que les gens qui ont les pieds dans le sable se foutent pas mal du hockey.

      Les équipes de Los Angeles et San Jose devraient rester, mais celles d’Anaheim, Caroline et Phoenix devraient être relocalisées où il y a de la neige !

    • Je suis plutôt nuancé.

      Je crois de plus en plus que l’obstination de la LNH à vouloir implanté des clubs dans le sud est une bonne chose.
      Finalement, le vrai problème de cette ligue, c’est qu’il y a beaucoup trop de propriétaires totalement incompétent qui passe leur journée à se tirer dans le pied. Tampa Bay, Nashville, Anaheim sont des exemples de marché qui aurait pu être en santé mais qui vont souffrir pour plusieurs années à cause de leurs choix catastrophiques et je ne parle même pas de Columbus ou Phoenix.


      MathieuDesro

    • le plan Bettman vise a localise les clubs de hockey la ou il y a du basketball. comme par exemple, les islanders de brooklyn vont jouer dans le meme building que les nets. ca devient beaucoup plus rentable.

      Pour avoir un partenaire televisuel, je crois que la LNH doit etre present dans les grands marches au risque de perdre de l’argent avec quelques equipes. Ca fait du sens mais pas au prix d avoir 20-22 clubs deficitaires.

    • Et Toronto serait la premiere franchise a valoir 1 milliard… la la je ne
      comprends pu rien.

    • On regarde ce qui se passe dans la LNH avec
      Phoenix et les faibles marchés américains ..
      On se dit, “ces gars là ne sont pas capables
      de bien administrer la ligue…“

      Ensuite, on regarde quelques exemples des fortunes
      personnelles de ces proprios….

      Flames de Calgary – ……Murray Edouards..… 2.3 milliards
      Sabres de Buffalo……….Terry Pegula………….3.1 milliards
      Penguins de Pittsburgh – Ron Burkle ………….3.3 milliards
      l’Avalanche du Colorado – Stan Kroenke ………3.3 milliards
      Kings de Los Angeles – …Philip Anschutz…….. 7.0 milliards

      Pi comme un milliard, c`est 1 000 millions…..

      C`est comme pas évident que ces gars là ne savent pas
      administrer….C`est comme pas évident……..!!!

      Misère… Pi c`est juste du hockey..!!

    • L’idée d’éparpiller des équipe partout en Amérique, c’est pour que les annonceurs puissent rejoindre un maximum de territoire. Si on concentre toutes les équipes au Canada, et dans le nord des états-unis, on couvrirait moins de clientèle, donc moins de revenu pour la LNH.

    • Ouais, c’était pas mal mieux dans le temps avec juste 6 clubs.

    • 13 des 30 équipes sont déficitaires…

      Donc , 13 équipes…les joueurs font encore des millions et certaines personnes disent que les proprios ont pas de raison d’avoir fait un lockout……hahahaha.

      Les joueurs devraient justement regarder cette preuve de près et de signer au plus vite avant que des équipes disparaîssent carrément.

      Certains plombiers devraient remercier le ciel pour l’expension de 9 équipes depuis 1991.

      9 équipes = 180 jobs……..

      Par ailleurs, l’implantation dans le sud, malgré le côté totalement illogique qu’on peut y voir…a aider drôlement à l’arrivée d’importants commenditaires nationaux aux USA ainsi que le réseau NBC.

      Un commanditaires majeur voulant s’associer à une ligue regarde d’abord si cette ligue est représentée dans toutes les régions américaines.

      D’ailleurs ce n’est toujours pas le cas pour le Nord-Ouest….Seattle serait donc idéale.

      Imaginex FEDEX par exemple qui ne voit plus la ligue en Georgie (Atlanta: 5.5 millions d’habitants).

      Ils voient Winnipeg maintenant et il rient de cela …c’est la réalité même si au niveau au hockey cela semble tout à fait logique.

      Quand on regarde l’arbre…on dit, ca n’a pas de bons sens, des équipes dans le Sud et il y a pas un chat dans les estrades…..c’est vrai.

      Sauf que quand on regarde la forêt et on analyse l’entrée $ importante des nouveaux commenditaires de la ligue…on peut donc voir une des raisons que la ligue est passée de 400 millions de revenus à 3.3 milliard.

      400 millions à 3.3 milliards en moins de 20 ans…phénoménal !!

    • Bettman sait forcément qu’un jour les équipes du sud disparaîtront.

      Tout le monde le sait! Le calcul est facile, peu de billets vendus, sièges vides, incapacité à aller chercher de nouveaux spectateurs… ça mènera nécessairement un jour à la faillite de ces équipes.

      Mais Bettman continue de faire semblant que tout va bien. Glendale a voté pour garder les Coyotes. On dirait que personne n’apprend de ses erreurs.

    • mais ils s en foutent de ce qui se passe sur la glace , ce qu ils veulent c est vendre l espace sur les bandes

    • Pourquoi diable Toronto vaut 2 x Mtl, qui est tout de même 3ème !! Les infrastructures ? Le brand-name ? Certainement pas le produit sur la glace pour ces 2 clubs !

    • Qu’est-ce que vous appelez “nouveaux marchés” exactement?

      La Californie avait une ligue professionnelle dès le milieu des années 1920 (California Professional Hockey League).

    • @ jean_seb 18h27

      Je suis d’accord pour une franchise à Mexico! Je préfère et de loin 2 tacos plutôt que 2 roteux…..

    • @ simon_snake 18h33

      Je suis pour une offensive à outrance en tout temps donc, je suis d’accord avec ta philosophie pour ECJ!

      En passant, il n’y aurait pas un gardien offensif comme Brodeur ou Hextall capable de compter un but qui pourrait faire l’équipe junior!? Ce serait la cerise sur le sundae…:O)

    • attention quand même : oui, des franchises aux EU, et voire même dans le sud, ça peut être bon pour les revenus de la NHL en général. le problème c’est de ne pas dépasser le point limite…quand autant d’équipes sont en déficit, et ce malgré une couverture territoriale maximale (et donc revenus télé + annonceurs élevés) c’est que ton modèle est pas correct.

      la comparaison avec le soccer est bizarre : déjà dans les années 70, la venue de Pelé, Beckenbauer, était sensée booster les affluences…puis c’était la world cup de 1994 qui allait tout déchirer…et aujourd’hui, vous attendez encore de voir autre chose que des retraités européens venir faire un pige pour gagner qques millions en toute fin de carrière. même les émirats, quatar ou koweit, et maintenant la chine font aussi bien…c’est dire…si c’est ça votre “plan de 30 ans” de référence, le hockey a vraiment du souci à se faire…

      c’est aussi triste de se dire que la spéculation de quelques milliardaires justifierait une situation de perte chronique de certaines franchises, avec deux lockouts en 10-12 ans à la clé, et des fans dépressifs soit parcequ’ils ont une équipe qui perd (argent et matches) soit parcequ’ils voudraient une équipe

    • Je vois pas il est où le problème. Avec le réchauffement climatique, il va y avoir de la neige jusqu’à Phoenix dans une vingtaines d’années. Gary Bettman va être reconnu comme celui qui auras été le plus détesté, mais également comme celui qui auras apporté le plus au hockey.

      Les gens ne l’apprécie pas à sa juste valeur. Ça me déçois beaucoup.

    • Québec n’auras pas d’équipe avant 2015. Oubliez ça. Ce n’est pas dans la mentalité de Bettman et de la ligue… à moins d’une expansion à deux équipes. Mais il fraudais que le deuxième marché soit un très gros comme Seatle ou Las Vegas. J’opterais pour Vegas, l’argent est là.

      Pourtant ça redonnerais un second souffle au sport. Magnifique paradoxe. Il serait temps de récompenser ceux qui aiment vraiment le hockey.

    • En tant qu’amateur de hockey, je préfère assister à un match de 6 à 5 plutôt qu’à un match ou le pointage rappelé les fameux 1 à 0 du soccer.

      Par contre, je peux comprendre qu’un pointage élevé donne des cheveux gris au 2 coachs mais c’est tellement plus intéressant pour moi.

      Remarquer qu’un beau jeu défensif ou un arrêt spectaculaire du bout de la jambière ou cul par dessus tête n’est pas déplaisant à voir mais moins fréquent dans un match offensif à outrance…:O)

    • Comment Bettman peut-il négocier sérieusement une Convention, quand la LNH supporte le cas de Glendale ? Tout le monde est unanime que c’est une mauvaise décision sauf Bettman et compagnie. LA attire, Anaheim aussi, mais il y a des limites.

      La NFL fait un partage des revenus pour aider les petits marchés, mais les stades sont pleins ! Aucune comparaison possible avec un cas comme Glendale et d’autres villes de la LNH en difficulté.

      Quant aux salaires de la LNH, ce sont les propriétaires qui les proposent et les signent. Du moment qu’ils ont signé un joueur avec un salaire élevé, ça devient la référence et tous les autres contrats à négocier vont s’y comparer. Même ceux en arbitrage vont se comparer à ces contrats. Ce qui fait que la moyenne des salaires montent constamment.

      Je ne comprends pas que les propriétaires ne réalisent pas qu’ils se tirent eux-mêmes dans le pied.

      C’est le problème de la NHL; coupons les salaires de 25% et dans 3 ans on est au même point !

    • Perso, je n’ai rien contre une politique de croissance continentale mais il faut ajuster le produit. C’est une évidence que le hockey sera toujours plus populaire dans le Nord du continent.

      Le vrai problème, c’est le système de repêchage actuel est dépassé et dessert grandement les bons marchés. Il n’y a pas eu de grand joueur à Toronto et Montréal depuis 25 ans. Beaucoup de AK et cie par contre.

      Je soutiens grosso modo que chaque club devrait avoir 2 joueurs locaux à protéger dans sa province ou son état. Ça assure la représentativité et stimule le développement de la base. Par la suite on maintient un repêchage universel pour tous les joueurs extra-continentaux.

      Au moins, les bonnes concessions du Nord pourront offrir des joueurs de talent à leurs extraordinaires partisans.

      @ ecouteben
      “Autrement dit, la LNH n’a pas investi dans le sud des E-U en espérant que ça rapporte en 10 ans. C’est un travail de 30 ans et +”

      Come on, la LNH est en Californie depuis 45 ans!

      PT

    • 400 millions à 3.3 milliards en moins de 20 ans…. et on dit que Bettman est pourri!!! Mathias, laisse les finances aux experts puis parles nous de Simon Boisvert…

    • @Mathias Brunet

      Votre argumentaire est très incomplet.
      En fait, ce que cela semble démontrer est que l’implantation d’une franchise est un processus très long.
      Comme l’a souligné un autre intervenant, ce n’est que lorsqu’il y aura 2 ou 3 générations de fans que les équipes commenceront à compter sur une base solide et fidèle.
      Penses-y, qui regarde un nouveau sport en ville? Ce sont souvent les jeunes qui vont s’y intéresser (majoritairement), or l’argent est chez les 45 ans et plus, qui ont également le contrôle sur les dépenses corporatives (soit la location de loges). L’argent est là.

      Ceci dit, je ne suis pas partisan d’une expansion effrénée dans le sud des États-Unis mais il faut quand même relativiser certains aspects.

      La vérité au final, c’est que si la LNH veut demeurer lucrative, elle doit viser toutes les grandes agglomérations nord américaines au sud comme au nord.
      La popularité du sport dans une ville en particulier a un impact beaucoup plus faible que la plupart des gens le pense. C’est pourquoi une concession comme Buffalo fait pitié. L’équipe est solidement implantée, le hockey y est populaire mais la ville est une ruine.
      C’est la même chose avec St-Louis, quelqu’un se demande pourquoi elle vaut si peu? Êtes-vous allé à St-Louis récemment, Hollywood va bientôt tourner ses films de guerre là-bas tellement le décor est déjà parfait.
      Oui, le hockey serait populaire à Halifax, oui l’aréna serait plein, mais est-ce que l’équipe serait viable? Non.

    • @austerlitz 8h24
      Bien justement, Los Angeles était en 9ème position il y a 6 ans et en 10ème aujourd’hui.
      Hors du “original six”, il n y a que Philadelphie, Pittsburgh et Vancouver qui les précèdent.
      Ce sont trois marchés de hockey solides.
      Philadelphie a une longue tradition et est une ville de cols bleus. Pittsburgh a une équipe gagnante depuis Crosby et Vancouver est la deuxième métropole canadienne.
      Considérant la faible popularité à LA du hockey, je trouve qu’ils sont dans une très bonne posture en terme de viabilité pour la LNH.

    • L’expansion rêvée n’aurait pas dû aller vers le Sud ou vers Nord, mais vers l’Est. En 1990, au lieu de penser bêtement à Miami, Tampa, Nashville, Anaheim et autres San José ensoleillées, il aurait fallu se positionner tout de suite à Helsinki, Milan, Berlin, Berne, Paris et Stockholm. Le chute du communisme à cette époque aurait permis l’implantation de concessions dans des marchés naturels comme Moscou, Prague ou Kiev. Au lieu de titiller l’intérêt de ESPN dans des marchés inexploités (inexploitables ?) américains, on aurait pu intéresser des réseaux européens… tout en gardant dans la LNH TOUS les meilleurs joueurs au monde. Les joueurs auraient ainsi perdu leur pouvoir de négociation en prétextant vouloir jouer dans la KHL… et les salaires auraient peut-être pu davantage être contrôlés. Une ou deux divisions européennes, une division canadienne, deux divisions américaines et l’intérêt des amateurs aurait pu se développer tant de façon locale que de façon nationale. Avec une hypothétique finale entre Toronto et Moscou, je me serais même pris à favoriser les Maple Leafs ! Mais voilà : pour l’Américain moyen, hors des USA point de salut. Alors on en est là, avec des équipes à Phoenix qui asphixient des populations complètes par leurs demandes de subventions alors que Stockholm possède un arena de 17 000 sièges toujours plein…

    • @ math.the.roses 5h52

      Tu as raison. Au fond, Gary Bettman est un visionnaire incompris.

    • @math.the.roses
      Avec le réchauffement climatique, il va bientôt y avoir de la neige jusqu’à Phoenix???

    • @alexandre

      Comprenez-vous le concept du réchauffement?

    • @ sercote

      Pour Bettman, son salaire s’explique par la hausse annuelle des revenus globaux du circuit et la hausse spectaculaire de la valeur des franchises. L’expansion a tout de même démarrée alors qu’il était gamin. En passant, I wanna be your man a été écrit par Lennon/McCartney, pas les Stones.

      PT

    • @pasrond

      Bon article! On voit comment ces chers propriétaires s’en sortent hein?

      Trop drôle….les Panthers rapporte des pertes…mais le proprio, SSE, enregistre des profits de 9.9M$ moyen par année grâce à l’arena…

      Et sans Panthers, LLLS (SSE aujourd’hui) n’aurait jamais eu le deal pour l’arena. C’est pareil partout. La franchise de hockey permet de faire construire l’arena. Et malgré les pertes de l’équipes, les arenas sont très profitables.

      Mais go les joueurs, coupez vos salaires pour augmenter les profits de l’équipe…

    • @fatbone
      Apparemment, mieux que vous.

    • http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/s3/consequences.rechauffement.html

    • Un dérèglement des courants marins pourrais bien apporter une deuxième ère glacière depuis la dernière qui date de quelques millier d’années. Alors avoir de la neige jusqu’au centre des states serais possible. :P Ça reste hypothétique et non vérifiable scientifiquement puisque le phénomène n’a jamais été observé.

      Je sais, je regarde trop de film. My bad!

    • @ austerlitz

      Merci pour la précision. J’ai mélangé I wanna be your man et As tears go by.

    • “2 joueurs locaux à protéger dans sa province ou son état”

      wow, quelle solution….Toronto et Montréal sont pas assez astucieux pour repêcher des vedettes, donnons-leur en !!!

      indirectement, n’est-ce pas une belle admission que l’obtention automatique des meilleurs joueurs francos (comme dans les années 40-50-60) est la seule facon pour les Habs de gagner ?

      ca va être tellement facile à vendre comme idée aux gens de Nashville et Caroline….ben oui, notre objectif c’est la parité ! cherchez comme il faut dans votre état lollllll

    • @saprebleu
      Encore une fois excellent post. Drôle comment certains ont toutes les solutions faciles pour la LNH et n’ont pas la vision globale.

    • @ Austerlitz,
      oui, ca fait 45 ans que la LNH est en Californie. En partant de rien, LA est maintenant la 10ieme franchise qui vaut le plus et il y a une base de fans et un systeme de hockey mineur qui commence a porter des fruits. Ca fonctionne, c’est juste que ca prends du temps.

      Ca fait longtemps que Toronto et Montreal n’ont pas eu de vedettes. C’est vrai mais ce n’est pas juste a cause du systeme present.

      Montreal s’est trompe sur Denis Savard. Rien a voir avec le systeme. Mtl s’est trompe avec AK, rien a voir avec le systeme. De 1983 a 2002, 5 ou 6 de ces choix n’ont pas jouer 100 parties, les autres ont tous ete des joueurs marginaus sauf Koivu et Cassels, dont le CH s’est vite debarasse! Ce n’est pas le systeme, c’est juste de l’incompetence!

      Toronto aurait pu avoir Seguin et Hamilton en plus de Reilly. Burke a fait un pari qu’il a perdu. Rien a voir avec le systeme. Toronto a repeche dans les 10 premiers de 1982 a 1990. Ils ont sorti deux vedettes dans ces 9 ans; Damphousse et Clark. Recemment, ils ont pris Luke Schenn et Kadri au 5ieme et 7ieme rang….et ont laisse passer des Karlsson, Myers, Carlson, Del Zotto, Eberle, Erixson, Kreider, Leddy…. Encore une fois, ce n’est pas le systeme, c’est juste de l’incompetence!

    • @ louiscomtois
      “n’est-ce pas une belle admission que l’obtention automatique des meilleurs joueurs francos (comme dans les années 40-50-60) est la seule facon pour les Habs de gagner ?”

      Désolé, ce système n’a été en vigueur que … 2 ans, pas 3 décennies. Faut relire ton histoire du hockey.

      @ saprebleu

      Ah mais je n’ai rien contre le hockey en Californie car j’ai écrit que je voyais d’un bon oeil l’expansion continentale. Cependant quand on nous dit que c’est récent, c’est du gros n’importe quoi car ça fera un demi-siècle bientôt.

      Parlant d’incompétence, Pittsburgh a frôlé deux faillites de médiocrité avant de tomber sur 2 gros lots in extremis : Lemieux (Johnson a failli l’échanger) et Crosby (merci le boulier), récompense d’une des pires gestion de l’époque. Le système du repêchage universel récompense l’incompétence par définition – c’est un fait indiscutable -.

      Juste mon point de vue.

      PT

    • @ austerlitz

      16h04: En parlant de “Faut relire ton histoire du hockey.”, j’espère que vous savez que les championnats du CH ont été acquis avec l’argent comme ont fait les Yankees au baseball….??

      Avec l’arrivée de Frank Selke à Montréal dans les années 40, le CH c’est mis à dépenser à un tel point que Le Canadien possédait 50% de TOUS LES JOUEURS du hockey mineur au Canada…

      Ce qui laissait seulement 50% au 5 autres clubs… les formulaires “B” et “C”… ça vous dit quelque chose??? Même Jean Béliveau qui était mieux payé à Québec et voulait y rester n’a pas eu le choix! le CH s’est payé la lugue au complet pour obliger Béliveau à signer le formulaire et ainsi être obliger de venir à Montréal…

      C’est vrai que le CH n’a bénificier que 2 ans de la règle des Québécois, mais beaucoup trop ignore la façon $$$$$$$$$$$$$ que le CH s’est payé des couoes Stanley….

      Sam Pollack a profité de l’énorme banque de joueurs qu’il possédait pour abtenir plein de choix de repêchage lorsque ce dernier a été instauré! Ce qui a donné Guy Lafleur entre autre et permis au CH d’allonger ses $uccè$ jusqu’à la fin des années 70….

      Depuis on voit qu’il ne sont plus avantagé, ils sont une équipe comme les autres…

      Relisez votre histoire….

    • @ austerlitz

      on a déjà eu cette discussion sur l’autre blogue, et de toute évidence tu lis pas bien les réponses….

      je parle pas du règlement de repêchage qui a en effet duré deux ans.

      je parle de celui qui précédait, qui donnait à Toronto et Montréal les droits sur les joueurs provenant de leur ville (rayon de 50 milles je crois), un avantage non-négligeable de piger dans les deux plus gros bassins de population au pays.

    • @micejoki
      Et qu’est-ce qui explique la médiocrité historique du club que tu suis?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité