Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 23 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h08 | Commenter Commentaires (79)

    La révocation de l’accréditation syndicale est dans l’air…

    buffalo-bill-le-heros-du-far-west-1965-02-g

    S’agit-il du plan B du directeur de l’Association des joueurs?

    Le mot est dans l’air depuis quelques jours. En quittant l’Association des joueurs, ils placeraient la LNH dans une situation délicate puisque ceux-ci se retrouveraient désormais sans adversaires. Pas de syndicat, pas de convention collective! On forcerait ainsi la justice à déclarer le lockout illégal et on repartirait à zéro: pas de plafond, d’arbitrage, de limites de salaires pour les recrues, le repêchage, etc. Le far west quoi!

    Les joueurs de la NBA avaient d’ailleurs menacé de le faire en 2011. Je crois qu’il s’agit d’un immense bluff de la part de Fehr et qu’il a sciemment laissé couler l’information aux médias. Le pari est réussi puisque tout le monde en parle ce matin…

    Plus de détails ici
    . Et ici avec l’exemple de la NBA.


    • On gage que les joueurs auraient plus de revenus que ce que les offres donnent?

    • Franchement, qu’ils fassent comme dans le Far-West : un duel avec au Colt 45 et qu’on n’en parle plus. Ça devient lassant et enfantin à la fin.

      Il y a beaucoup de hockey qui se joue en ce moment sur la planète. Pourquoi ne pas s’y consacrer entièrement, tant et aussi longtemps que le présent conflit n’est pas réglé?

    • Allez-vous faire un texte qui expliquerait, a des ignards comme moi, quelles serait les grandes lignes de la conséquence de cet action de la part de joueur? Je comprends bien que vous mentionné “pas de plafond, d’arbitrage, de limites de salaires pour les recrues, le repêchage, etc”, mais je n’y vois pas vraiment les inconvéniants ou avantages. Pourquoi est-ce un bluff?

    • Petite analyse des repêchages 2000 à 2004 : en moyenne, 40 joueurs par année ont joué plus de 300 matches dans la LNH. Voici la répartition :

      1re ronde : 18
      2e ronde : 8
      3e à 7e rondes (combiné) : 12
      8e et 9e rondes (qui n’existent plus) : 2

      Quelles conclusions doit-on en tirer ? Une équipe devrait-elle échanger ses choix 3 à 7 en retour de joueurs établis et/ou de choix de 1re et 2e, et fermer les livres après la 2e ronde étant donné le pourcentage minime de chances de réussite ?

    • Mr Brunet, avec la décertification et tout recommencer a Zéro, est-ce que les proprios n’auraient plus à honorer les contrats déjà signés??

      J’imagine que ça provoquerait une onde de panique, imaginez si Crosby ou Ovechkin devenaient soudainement agents libres? Les proprios des Penguins voudraient sans doute honorer les contrats…
      Mathias Brunet

    • Ca n’arivera jamais. Et connaisant Bettman si ca arrive ils vont fermer boutique pour le reste de la saison et les joueurs vont rentrer a genoux dans un an… ou deux.

      Moi je pense comme le gars des Red Wings. Les proprietaires ont le ranch et ils laissent les joueurs y manger.

      Qu’ils apprecient faire parti du 0.01% des gens, qu’ils se la ferme et qu’ils retournent au travail.

    • Enfin un semblant de stratégie de Fehr! On parle de ce type comme d’un grand négociateur, et je veux bien le croire, mais depuis le début de son intervention, il n’a été question que de chiffres. On ne gagne pas une négo en pitchant des chiffres, mais en amenant l’autre partie à voir les choses autrement. Il met enfin de l’avant un début d’approche stratégique pour désarçonner la partie adverse et l’amener sur son terrain.

    • Don Fehr panique parce qu’il est en train de se faire manger la laine sur le dos…c’est la stratégie de la terre brulée ni plus ni moins!

    • @simon_snake

      Tout d’abord, merci de nous parler de hockey et pas de la bussiness du hockey.

      Ensuite, pour votre question, je ne crois pas que le sacrifice en vaille la chandelle. Des joueurs établis qui deviennent agent libre, il s’en trouve à chaque année. Inutile, donc, de sacrifier des choix au repêchage (aussi hypothétique que puisse être la chance de voir ces joueurs repêchés tardivement accéder à la grande ligue) pour des joueurs établis.

    • La suggestion de snake donne à réfléchir, mais il y a une donnée au puzzle qui n’a pas été considérée : hormis le talent brut ou le niveau de caractère du joueur sélectionné, c’est l’opportunité qu’on donne aux choix des rondes 1, 2 et 3, versus les choix tardifs, qui fausse la donne. Il y a plein de Kyle Chipchura qui font des carrières dans la LNH en vertu de leur sélection hâtive et non à cause de leurs réalisations. Un Chichura choisi en 5e ronde jouerait dans la East Coast aujourd’hui, et non dans la Ligue Nationale. On fait jouer des joueurs moribonds choisis hâtivement pour protéger le DG et son recruteur en chef. Est-ce que Andreï Kostytsyn aurait eu droit à 300 matchs avec Canadien s’il avait été choisi en 6e ronde ? Poser la question, c’est y répondre.

    • Y’en a marre

    • Il faudrait que suffisamment de joueurs votent contre leur intérêt pour dissoudre l’association.

      Sans la convention, pas de salaire minimum. Sans salaire minimum, le salaire des joueurs borderline AHL va être tiré brutalement vers le bas. Tu pourrais même voir des grinders de 4e trio gagné moins que des joueurs offensifs de la AHL. Cela tirera ensuite aussi vers le bas le salaire des joueurs dans la moyenne.

      Et tous cet argent épargné sera aspiré vers les joueurs d’élites. Au lieu de voir les joueurs les plus riche gagné disons 12 à 15 fois le salaire des plus pauvres (ex 7M vs 550K) , on pourrais voir des ratio de plus de 100 (ex 20M vs 150k)!

      Occupy NHL!

      Peu importe ce que vous pensez personnellement d’une telle éventualité, si c’est soumis à un vote de l’association des joueurs, ça ne devrait pas passé. Trop de joueurs seraient perdant. Mais bon, les joueurs riches pourraient demander au Parti Rébuplicain c’est quoi leur truc pour convaincre autant de gens à voter contre leurs intérêts! Qui sais.

    • Ca me fait penser au livre Black Swan (rien à voir avec le film). Le livre décrit comment des événements inattendus se produisent alors qu’on croit que tout se passera toujours comme avant. La ligue d’autrefois n’existe déjà plus depuis un bout. Cette expansion dans le sud a transformer la nature de la business. Maurice Richard travaillait à l’usine le jour et jouait sa game le soir. Guy Lafleur avait une vie plus “rock star”. Aujourd’hui les joueurs sont des PME. On veut les remettre à leur place, dans l’enclos avec le bétail. Pourquoi accepteraient-ils? La LNH pourrait bien frapper un mure. Un black swan.

      Pourquoi les joueurs ne formeraient-ils pas leur propre ligue. 24 équipes sans de domicile fixe. Comme des rock star/PME. On commence par quelques tournées en Europe, question d’affamer les proprios américains un peu. Ensuite on revient en négo en Amérique. Tu veux combien de matchs dans ton amphithéâtre vide mon gros lapin? 18, 32 40? Pas de problème, c’est 4 millions la game, tu t’arrange avec la production, nous on joue au hockey. Avec tout achat de 30 games et plus on te donne du temps de promotion gratuit (tournoi bénéfice, visite d’hôpitaux, etc)

    • @hunt-jemima
      ”Est-ce que Andreï Kostytsyn aurait eu droit à 300 matchs avec Canadien s’il avait été choisi en 6e ronde ? Poser la question, c’est y répondre.”

      Non, non, si tu poses la question on va prendre la peine d’y répondre.

      Oui, il aurait joué plus 300 matchs. On ramène toujours Kostitsyn parce que de meilleurs joueurs on été choisi derrière lui, mais il demeure un marqueur qui a une moyenne de 0.25 buts par match au cas ou tu ne le saurais pas, il n’y en a pas tant que ça dans la ligue. Tu ne peux compter que sur des Stamkos, il te faut des Kostitsyn.

      Chipsura était un bien meilleur exemple.

    • @simon snake
      Toute équipe sensée devrait cibler ses efforts dans les rondes 1 à 3. Malgré tout, il existe des cartes cachées qui semblent surgir de nulle part. Qu’on se rappelle les fameux choix des Red Wings, Lundqvist ou même Sergei Kostitsyn dénichés dans les rondes ultérieures.
      Une tendance qui semble se dessiner chez certains clubs, c’est la sélection des joueurs de 19 ans. Ces derniers plus matures peuvent avoir plus de chance de parvenir à la LNH qu’un joueur de 17 ans qui ne s’est pas encore prouvé dans une ligue junior, par exemple Seth Griffith.

    • @Mathias

      Peux-tu aussi nous donner un ou des lien(s) crédible(s) sur la “décertification” qui s’est passé l’an dernier, mais dans la NFL cette fois-ci, SVP? Il me semble que l’exemple de la NFLPA serait aussi bonne pour bien connaître les conséquences d’une dissolution du syndicat des joueurs.

    • Je ne sais pas dans le cas de la LNH, mais mathias ne crois-tu pas tout comme dans la NBA, le lock-out étant illégal la LNH et toutes les équipes devront payer tous les contracts signés àpartir de la première journée donc plus de 500 millions sans aucun revenu et le far-west pour tous les autres, si j’étais de Subban, Benn et autres du genre je serais des plus heureux tout comme les prochains choix au repêchage ils n,auront qu’à jouer 2 ans junior de plus et seront libre comme l’air..

      En y mettant du sérieux l’AJLNH pas juster le dire mais commencer la demande officilellement les équipes riches ou rentable vont y mettre toute la gomme.

    • @simon_snake pire analyse : un seul cas comme exemple…la généralisation fonctionne peut-être parfois en politique, mais quand même, ne pas appliquer ça à toutes les sauces s.v.p.

    • Bonjour Mathias, on parle de révocation de l’accréditation syndicale en français!

      Merci.
      Mathias Brunet

    • @snake

      C’est comme la loto. Même si les chances sont minces, tout le monde espère dénicher un Lidstrom…

    • @ edata 9h14

      J’accepte ton pari ;o)

    • Le temps passe, et au Québec sans doute plus qu’ailleurs, on n’accorde plus beaucoup de valeur à la connaissance (ou même le “souvenir vague”) de l’histoire, sauf en matière d’exploits sportifs.

      Il est intéressant de revoir l’interview avec Marvin Miller dans le documentaire “Baseball” de Ken Burns. Voilà un syndicaliste qui savait reconceptualiser les choses. il a fait éliminer une clause réserve qui jouissait de la même “incommensurabilité” que les trucs qui font achopper les négos actuelles de la LNH. Fehr vient un peu de cette école. Il ne faut pas le sous-estimer.

      Qui payerait pour une décertification ? Les joueurs marginaux d’abord. Je ne vois pas comment on pourrait garantir leur contrats. Ce serait différent d’une équipe à l’autre, au gré des choix subjectifs des gros capitalistes sauvages comme Grand galop et petit trot. De toute façon, peu importe que cette menace se réalise ou pas, je m’attends à une lutte des classes au hockey. Cette lutte est déjà terminée au foot, où le 1% et le 99% semblent cohbiter, au grand dam des gens d’Occupy…

    • @hunt jemima
      Vous croyez que Chipchura joue dans la LNH uniquement parce qu’il est un choix de 1re ronde? Il a été choisi loin en 18e place (derrière Petteri Nokalainen) et il a joué plus de parties que Radulov. Kyle est un de ces joueurs interchangeables sauf qu’il possède un certain sens du jeu. Ce n’est pas le choix le plus brillant de Timmins, mais c’est un choix qui a atteint la LNH, c’est déjà ça. Sur les 300 joueurs choisis, seulement 60 y ont joué plus de 100 parties.
      Le choix de 4e tour en 2011 reçu des Ducks est devenu Magnus Nygren.

    • Cela participe à ce que je dis depuis quelques semaines : ce conflit va tuer la NHL telle que nous la connaissons.

      Ce conflit n’est pas un conflit de surface, une affaire de se partager des revenus, il n’y a pas de ‘date magique de retour’. Tout ça c’est des vaguelettes sur une secousse sismique beaucoup plus intense. C’est beaucoup plus structurel que ça ce conflit.

      Même des anachronismes comme le repêchage universel et le plafond salarial pourraient sauter. Au foot, ça n’existe pas.

    • Depuis deux ans, le Wild échange ses choix 3 et 4 en retour d’un choix de fin de 2e ronde. Alors peut-être que les choix 3 à 7 vaudraient un 40e choix (ou à peu près) au total ? Si c’est le cas, je crois que les chances de succès sont plus grandes avec un 40e choix qu’avec 5 billets de loto, non ?

    • révocation de l’accréditation > désaccréditation > décertification

    • @simon_snake: Moi j’achète l’idée à 110%!

      Stastistiquement, le % qu’un joueur de 4e ronde t’apporte quelque chose (ou même, que s’établisse dans la NHL) est mince. Ton % est beaucoup plus élevé dans les deux premières rondes (ou encore échanger un choix de 3e ronde ou plus contre un joueur déjà établi dans la NHL puisqu’il y joue déjà!).

      Moi j’achète cette idée à 110%

    • @ drakm72

      “Des joueurs établis qui deviennent agent libre, il s’en trouve à chaque année. Inutile, donc, de sacrifier des choix au repêchage (aussi hypothétique que puisse être la chance de voir ces joueurs repêchés tardivement accéder à la grande ligue) pour des joueurs établis.”

      C’est vrai pour certaines équipes, mais pas pour toutes les équipes.

      Certaines organisations sont incapables d’attirer des agents libres de qualité, et ce, dans tous les sports. Par exemple, les Blue Jays n’ont pas eu le choix de donner des jeunes joueurs pour faire l’acquisition des joueurs établis des Marlins, parce que le DG sait très bien que les joueurs autonomes évitent le marché de Toronto.

      Même chose pour les Raptors au basket.

      L’alternative est donc de procéder par transaction ou encore de surpayer les joueurs autonomes pour qu’ils acceptent notre offre. Pour une équipe au budget limité, la transaction est beaucoup plus tentante.

    • @simon_snake

      Théoriquement c’est vrai, mais comme toutes les équipes ont acces a la même information, l’offre et la demande pour les choix passé les 2 premières rondes tombe drastiquement. Donc la valeur totale des choix 3 a 7 devrait valoi 1.5 fois le choix de 2eme ronde. L’ensemble des choix 2 a 7 devrait équivaloire a un choix de première ronde. Il existe probablement une variance en fonction de la position du choix, un choix de première tardif a surement moins de chance qu’un choix de début de première ronde de jouer dans la ligue. De cette facon plus le choix a de probabilité d’être payant plus il vaut cher, de manière logarithmique. Un premier choix vaut probablement plus que l’ensemble des choix de l’équipe en 30eme position.

    • @tous

      ici se trouve un excellent article expliquant la situation, et les risques encourus par la “décertification”..!

      http://www.hockeybuzz.com/blog/Richard-Cloutier/CBA-Goes-Nuclear-NHLPA-to-Decertify/131/47637

    • @snake

      Une étude ex ante qui démontrerait statistiquement qu’il vaut mieux x choix de 2e que y choix entre 3 et 7 ne réglerait pas la question.

      Car la question, fondamentalement, dépend d’autres variables.

      Notamment, la qualité de l’équipe de dépistage et sa dispersion géographique. Ce qui est vrai pour Columbus et les Islanders (mal choisir entre 3e et 7e) n’est pas forcément pour Montréal ou Détroit.

    • Du gros n’importe quoi.

    • @ simon snake

      J’aime bien l’idée. Mais à la base, je pense aussi que ça dépend de l’équipe de recruteurs que l’organisation a. Par exemple, à Montréal, un Halak sélectionné en neuvième ronde en 2003 a rapporté un Eller sélectionné en première ronde de 2007.

      Et si Gainey avait été moindrement bon comme directeur génénal… qu’est-ce qu’il aurait pu avoir en échange de :

      2004, 4e ronde : Grabovski
      2004, 9e ronde : Streit
      2005, 6e ronde : D’Agostini
      2005, 7e ronde : S. Kostitsyn

      Sans oublier certains jeunes prometteurs de l’organisation… Gallagher, Ellis, Hudon.

      Tout de même drôle que sur les rare joueurs sélectionnés en neuvième ronde qui se sont rendus dans la LNH, il y a Streit et Halak !

    • Votre titre aurait pu être “La chicane (ou le feu) est pogné dans cabane”…lol…ça commence à craquer de partout du côté des joueurs et c’était prévisible. Certains proprio doivent commencer à rire dans leur barbe.

    • Dans des pays capitaliste comme le Canada et les ÉU, je n’ai jamais compris le système communiste des ligues professionnelles. Pourquoi imposer un plafond salariale (contrôle des propriétaires), un partage des revenues entre club (en plus des revenus générés par la ligues avec les droits de diffusion, les official sponsors, etc.), etc. Si ce n’est pas payant ou qu’une compagnie ne fait pas de profit, elle meurt dans le système capitaliste, mais pas dans le sport professionnel. Alors oui, pourquoi pas le Far West???

    • @ _boulga

      Oui, sauf que même pour n’importe quel évaluateur de talent, le bassin de joueurs intéressants devient moins grand après la 2e ronde. Et vous savez à quel point je suis un maniaque de repêchage. Mais il faut être réaliste aussi.

    • Les joueurs aiment bien se faire passer pour des PME et diriger un peu tout autour d’eux comme des chefs d’entreprises…mais là il y a un problème. Ils se font tasser dans un coin par plus fort qu’eux…des chefs de grandes et très grandes entreprises. Les joueurs n’ont pas encore compris qu’il ne faut pas mordre la main de celui qui te nourrit. Ils l’apprennent à la dure. Je ne dis pas que les proprios ont raison sur toute la ligne mais ils ont décidé que ce serait “their way or the highway” et ça, ça ne pardonne pas, surtout si les joueurs veulent jouer le rôle de revendicateur. Les proprios ont placé un petit “Napoléon” et le paie grassement pour avoir le sale rôle et pour (disons-le franchement) planter les frères Fehr.

    • Je m’y perd avec ces avocasseries ridicules et je suis tout de même scolarisé pour la peine.

      Un joueur de hockey aura besoin de son agent pour y voir clair, et il me semble que son intérêt premier est de jouer au hockey avec de contrats clairs plutôt que de prendre des risques avec ses futurs contrats sur fond de bataille juridique. À choisir entre deux votes, la dernière offre de la LNH l’emporterait haut la main sur la «decertification».

      Bref, mauvais bluff de la NHLPA, mauvaise foi de part et d’autres… Je ne vois pas de saison à l’horizon.

      Parlons donc de prospects chaque jour. Yééééééé.

      Mes sympathies à la communauté journalistiques et particulièrement au blogueurs comme vous M. Brunet, ça va être long.

    • @ qwerty888
      “Ca n’arivera jamais. Et connaisant Bettman si ca arrive ils vont fermer boutique pour le reste de la saison et les joueurs vont rentrer a genoux dans un an… ou deux”

      Pensez-vous vraiment que Molson-Coors+Bell+autres vont laisser passer 2 ans, voir même 1 an complet sans revenus au prix qu’ils ont payé leur concession… être à leur place, OK pour quelques mois, voir demie-saison, mais si ça s’éternise, j’organise un limogeage en règle de Bettman (quitte à payer plusieurs million$ en prime de départ à Bettman). Ça leur coûtera toujours bien moins cher que de perdre une, voir deux saisons complètes…

      Et les Kings qui sont à vendre, vous pensez que plus ça s’éternise, plus ils prennent de la valeur… Et BCE & Rogers, vous pensez qu’avec le milliard qu’ils ont mis dans MLE à Toronto, Pee-Wee Bettman ils l’ont pas où le dos perd son nom…

      C’est beau les proprios de Boston, Philly et autres qui sont derrière Bettman, mais quand les autres vont se lever et dire c’est assez, fiez-vous sur moi, Bettman et ses fidèles vont faire tout doux et rentrer dans leur niche…

      Impossible que ça dure trop lontemps cette histoire. Trop de sommes colossales ont été investies par des entités dans des équipes depuis la fin du lock out de 2004-2005. Bettman n’a plus le même effet de levier qu’il avait à l’époque… Je mettrais ma chemise.

      Ils laissent les radicaux de chaque côtés se coltailler, mais un moment donné, les centristes vont se lever et mettre leur poing sur la table… des 2 côtés…

    • @ rachel_eric
      Ce que je dis, c’est que Chipchura aurait peut-être obtenu un essai de 20 matchs avec une équipe s’il avait été choisi en 5e ronde… je dis bien peut-être… mais il n’aurait certes pas eu le poste de 4e centre sur un plateau d’argent, comme on lui a offert en 2007 et 2008 avec le Canadien. Poste qu’il n’a pu conserver d’ailleurs. Il partait avec une longueur d’avance sur Lapierre et d’autres joueurs interchangeables en raison du préjugé favorable donné au joueur de 1ère ronde. Quant à Kostytsyn, qui ne m’a d’ailleurs jamais vraiment impressionné, aurait-on dit de lui pendant 8 ans qu’il était un joueur de 35 buts en devenir s’il n’avait pas été choisi en première ronde avant Carter et Getzlaf ? Avec la mauvaise attitude qui le caractérise depuis tout ce temps, Kostytsyn serait dans la KHL depuis belle lurette s’il avait été choisi 82e et non 11e !
      Mon point : il est plus facile de jouer 300 matchs dans la LNH en étant repêché plus tôt que plus tard, peu importe le talent ou le caractère que l’on possède.

    • @ _boulga

      C’est vrai que la qualité et la quantité de l’équipe de dépistage est un facteur.

      Mais étonnamment, il arrive parfois que le manque de ressources dans le recrutement donne des résultats positifs.

      En 1997-98, le Lightning de TB était en vente et le proprio avait coupé la quasi-totalité du budget de dépistage.

      Comme l’équipe était médiocre, on savait qu’ils auraient le premier ou le 2e choix au repêchage. Comme on ne voulait pas se tromper avec le premier choix, la majorité des ressources de recrutement sont allées pour épier les deux meilleurs espoirs: V. Lecavalier et D. Legwand.

      L’équipe de recrutement n’avait pas les moyens de voyager ailleurs. Donc, une fois le premier choix fait, on se retrouvait avec très peu d’info sur les joueurs disponibles dans les rondes suivantes.

      Quand est venu le temps de faire son 2e choix (en 3e ronde), le recruteur en chef a donc jeté son dévolu sur un joueur qu’il avait souvent vu jouer en épiant Lecavalier, Brad Richards. Richards était classé beaucoup plus bas sur plusieurs listes, mais comme il était l’un des seuls joueurs que
      l’équipe connaissait bien, ils l’ont choisi (un peu par défaut).

      Disons que ça a bien tourné. J’imagine que cet exemple est l’exception à la règle, par contre!

    • @ simon-snake

      Je vous réponds par une question :

      Est-ce que le Ch aurait été gangant cette année d’échanger ses choix de 3e (Bozon), de 4e (Vail) et de 5e (Hudon) pour aller chercher le 40e choix overall (Dylan Blujus)?

      Même si la question mérite d’être posée, il s’agit essentiellement de savoir la profondeur de la cuvée de l’année en question…

      Personnellement, je serais du genre à y aller all-in pour aller chercher un choix top 5 overall. Quoiqu’on en dise, les chances d’y trouver un joueur irremplaçable dans l’équipe sont bien plus grandes.

    • @max-sim
      Si tu remplaces tous tes choix après la 2e ronde par un seul choix de ronde 1 ou 2, tu auras de la difficulté à un moment donné au fil des ans à former une équipe complète. Toutes les équipes ont besoin des choix des rondes subséquentes pour former les trios 3 et 4!

    • La désaffiliation, ça ferait un gros rosters update pour les jeux videos. Moi je dis aux joueurs, Go for it !! Tant qu’à suivre des négociations poches, autant suivre une croisade judiciaire et la remise à zéro des compteurs. Imaginez, les Rangers pourraient signer Crosby pour 30 millions par année et Mathieu Darche aurait un contrat non garanti de 50000$ par année! Moi je dis, gros bluff, je n’y crois pas une seconde, les joueurs n’auront jamais le courage de risquer autant juste pour ne pas perdre la face. Ils auront peut-être l’orgueil à terre et la confiance “ébranlée” après les négos mais le salaire moyen continuera à ocsiller autour de 3 millions.

    • @Snake

      Le seul problème dans le fait d’échanger ses choix des rondes 3 à 7 pour des joueurs établis, c’est qu’un échange se fait à deux. Donc, l’autre D.G, ayant connaissance que les choix dans les rondes 3 à 7 ne valent rien, n’échangerait sûrement pas un joueur potable. Il échangerait seulement un boulet. Et dans ce cas, j,aime mieux prendre une chance avec un choix de 5e ronde et repêcher un Vail ou un Hudon en espérant que ça fonctionne…

    • Incroyable de voir à quel point les joueurs sont mal conseillés, quand on compare aux autres sports majeur comme la NFL, la MLB ou la NBA… La plaie de ce sport, c’est les agents qui négocient au nom des joueurs et qui les conseillent sur les aspects légaux et financiers… Les agents pensent en fonction de 10 à 20 ans dans l’avenir, donc pour eux, ça peu valoir la peine de gaspiller une saison pour avoir une plus grosse portion éventuellement, puisqu’ils se rattrapent sur le long terme, tandis que les joueurs on une carrière moyenne de 8 ou 9 ans…

      Mais étant donné leur connaissance limitée à ce niveau, ils deviennent victime des rapaces qui les entourent, un peu comme des épargnants qui finissent par être ”victime” des conseillers en placements financiers, qui travaille plus dans leurs intérêts que pour leur client, surfant sur l’ignorance et la peur… Est-ce que quelqu’un qui a des contacts pourrait réveiller les joueurs avant qu’il ne soit trop tard encore une fois ??? Ça vaut vraiement le cout de gaspiller une saison sur 7 depuis 20 ans, soit 14% de perte au total, pour peut-être avoir 5 ou 10% de plus par année ?? Math 101…. Ya t-il encore des cerveaux en dessous des casques ???

    • Les joueurs ne se décertifieront pas. Ils vont en parler, faire des menaces et probablement même les premières démarches. Mais avant que la décertification ne soit complétée, ça va prendre du temps. Et trop de gens ont trop à perdre pour que ça arrive. C’est une bonne chose qu’on en parle. Ça va peut-être faire bouger les choses. Mais ça va s’arrêter là.

    • hockeyprofiler

      23 novembre 2012
      12h23

      Pas d’accord. d’abord, il y a des choix de premiere ronde deviennent des joueurs de 3e et 4e trio. Louis Leblanc est un exemple en devenir. Kyle Chipchura, un autre.

      De deux, il existe un marche de UFA et des veterans a 1M-2M ca existe.

      Je suis ne pas encore convaincu de la strategie de Snake sur l’echange des choix de rondes 3-7 mais il a raison de mettre en evidence l’attitude conservateur des DG dans la LNH. Il y a rarement des coup d’eclat ou des transaction a 3 equipes.

    • @simon_snake

      Peut-être devrait-il y avoir des recruteurs spécialisés pour les 2 premières rondes et d’autres spécialisés pour les rondes 3 à 5.

      Être recruteur, ce que je ne suis pas, j’aurais une nette préférence pour les rondes 3 à 5. Je mettrai toute mon attention sur les joueurs qui en ont moins et qui évoluent à l’ombre des favoris.

    • …mettrais…

    • @kataway
      “Il ne faut pas mordre la main de celui qui te nourrit” Si les propriétaires “nourrissent” les joueurs, c’est pour une raison: ils font fonctionner la business. Les joueurs ont décidé qu’il doivent pas être moins “nourri”, pour faire les mêmes efforts qu’ils font pour être nourrit. Je ne sais pas quoi penser de l’idée que c’est David contre Goliath, des PME contre des grandes entreprises. Si on se limite à la LNH, ce n’est pas vrai! Les joueurs représente la moitié de la business, la gestion fait partie du reste. C’est la même chose pour toute entreprise, le produit ou service, c’est la moitié de la business. C’est pour ça que même des travailleurs gagnant moins de 100 000$ “mordent la main qui les nourrit” quand ça ne marche pas comme ils le veulent.

      Cependant, quand le boss peut se permettre de faire un Lock-Out, comme pour le concurrent de LaPresse, ça peut devenir David contre Goliath. Même des millionnaires peuvent se retrouver dans le rôle de David. Et ça, c’est désolant pour la classe moyenne. À moins que que les joueurs peut-être ont besoin d’avoir des conseils du syndicat des cols bleus de la Ville de Montréal.

    • @Snake

      Une histoire qui pourrait t’inspirer à persévérer dans ton but de devenir dépisteur pour une équipe de la NHL.

      http://www.goal.com/en/news/1549/rest-of-europe/2012/11/23/3550665/fk-baku-name-football-manager-gamer-as-new-coach?source=breakingnews

      Lui c’est fait remarqué en jouant à un jeu vidéo!

    • Assurément, ça enterrerait tout espoir que la LNH reprenne ses activités cette saison. Bettman serait obligé de retourner à la planche à dessin et revenir avec un nouveau mode de gestion. Par contre, je me demande si justement, ça ne ferait pas un peu son affaire?

      Du reste, tant que la LNH aura le potentiel d’offrir des centaines de millions de $$$ en salaire à des joueurs de hockey, alors il y aura des joueurs qui iront jouer pour la LNH, accréditation ou pas.

    • Tout un pari de Don Fehro…

      Bonne idée les gars! À bat le syndicat, on s’en va en Court pour 2 ans!

      18 équipes vont fermer les livres à cause des pertes, donc environ 400 jobs de joueurs de moins dans la LNH!

      Sur les 12 qui restent, y’en a trois qui vont se partager les vedettes, pis le reste vont pourrir au bas du classement, jusqu’à ce qu’ils aient pu d’argent non plus.

      Donc, du hockey d’ici 2 ou 3 ans, avec une douzaine d’équipes ou moins, dans une ligue broche à foin où c’est le free-for-all.

      Quelqu’un peut dire à Medvedev que le terrain est ouvert pour expansion de la KHL?

    • Des choix de 3e, 4e… Bon pour les clubs écoles. Plus tu as de bons joueurs dans ton club école, plus tu peux te permettre de fignoler le développement de tes joueurs(incluant tes 1er et 2e). Il n’y a pas que l’équipe qui joue dans la NHL qui participe à l’élaboration d’une vraie organisation. On comprend aussi que ces équipes de niveaux mineurs sont aussi importantes quand arrive des blessures, la perte de joueur suite à des négos.

    • Il faudrait que les journlistes boycotte la LNH ET L’AJLNH.

      Pourquoi, parce que d’un côté, les propriétaires ont définitivement le gros bout du bâton. Ils ont le cash et recoivent leur salaire quand même. Tu n’es pas trop stresser de négocier dans ce temps là.

      D’un côté, les joueurs se montrent solidaire et fort devant les médias, mais je suis persuadé que s’il y avait un vote secret et qu’on pourrait en savoir le résultat, je suis persuadé qu’il y aurait beaucoup plus d’offre accepté qu’on pourrait le penser.

      Une façon de mettre les 2 parties au même niveau serait que les journalistes ne parle plus du lock-out du tout. De cette façon, Bettman et les proprios commenceraient à avoir peur de perdre leur “plus meilleur fan base au monde” et tous les $$$ associés avec ça.

      De cette façon, tout le monde aurait peur de quelque chose et serait presser de règler le conflit. Mais je sais que c’est utopique de croire que cela puisse se produire un jour, sachant que Bell et Rogers possèdent des actifs dans des stations de TiVi ET des clubs qui sont dans les plus puissant de la ligue.

      En terminant, j’ai juste hâte que les parties ne fasse plus d’offre en public. Jamais au grand jamais ça va se règler lorsqu’un des deux parties annonce à l’avance qu’ils vont déposer une offre à l’autre. Sinon, il y aurait clairement un partie qui serait perdant dans l’opinion public et ce serait celui qui accepte l’offre qui vient de lui être proposer. Sachant que les négos sont une guerre médiatique, ont peut être sûre que Freh et Bettman n’aimerait pas être celui qui serait considérer comme l’homme ayant pas chercher à trouver la solution aux problèmes.

    • Bonjour à tous les amateurs de hockey!

      En 2003, année exceptionnelle au repêchage, on a repêchés le joueurs suivant après la 1ère ronde:

      33- Loui Eriksson, LW, 453 parties jouées
      37- Kevin Klein, D, 309
      45- Patrice Bergeron, C, 537
      47- Matt Carle, D, 471
      49- Shea Weber, D, 480
      56- Patrick O’Sullivan, C, 334
      61- Maxime Lapierre, C, 415
      62- David Backes, C, 446

      73- Daniel Carcillo, LW, 310 partie jouées
      74- Clarke MacArthur, LW, 363

      106- Jan Hejda, D, 422 parties jouées

      148- Lee Stempniak, LW, 517 partie joueés
      163- Brad Richardson, C, 375

      182- Bruno Gervais, D, 381 parties jouées

      205- Joe Pavelski, C, 431 partie jouées
      214- Kyle Brodziak, C, 419

      239- Tobias Enstrom, D, 380 parties jouées
      245- Dustin Byfuglien, D, 407
      250- Shane O’Brien, D, 455

      Ce que je veux dire, c’est deux choses l’une:

      Premièrement, quand on parle d’un repêchage exceptionnel, 8 joueurs on eu un impact dans la lnh et qui étaient encore dispobible jusqu’à la fin de la 2e ronde.

      Est-ce que le repêchage de 2013 aura autent de profondeur?

      Deuxièmement, on remarque qu’il y avait encore 3 joueurs d’impacts encore disponibles à la 8e ronde, dont un jouait pour la WHL, Dustin Byfuglien, un autre pour la OHL, Shane O’Brien, le dernier jouant pour Modo, Suisse.

      Finalement, en 2003 tous les joueurs repêchés en 1er ronde ont connu plus ou moins de succès dans la lnh, exception fait de 2 joueurs:

      12- New York Rangers, Hugh Jessiman, RW, 2 parties jouées
      30- Blues de St-Louis, Shawn Belle, D, 20 parties jouées

      Et vive les BLUESSSSS!!

    • @ hunt jemima
      Vous avez sûrement raison d’affirmer que les équipes sont plus patientes avec leurs choix de 1re ronde et que les conditions de réussite sont maximisées dans leur cas.
      C’est logique. Quand on creuse une mine pour le minerai, on exploite les claims qui ont les meilleures statistiques. Ça veut pas dire qu’il n’y a pas de pépites juste à côté.

    • @ simon_snake

      Prenons un exemple immédiat. Vous connaissez bien la banque de joueurs éligibles au prochain repêchage. Supposons que la saison soit annulée et que la formule du tirage de 2005 soit utilisée. Supposons que vous soyez gestionnaire de l’équipe tirée 25ème, de sorte que votre choix de première ronde soit le 25ème et votre choix de deuxième ronde soit le 36ème.

      Échangeriez-vous tous vos choix des rondes 3 à 7 pour obtenir le 40ème choix? Vous n’auriez donc que trois sélections pour la séance 2013 : 25, 36 et 40.

      Le feriez-vous?

    • Excellente idée des millionaires n’ont pas besoin de protection syndicale

    • De la même façon, on remarque que la majorité des gardiens partants n’ont pas été repêchés dans les 2 premières rondes (je n’ai pas vérifié mon affirmation, mais je ne pense pas me tromper). Est-ce dire que, à partir de la 3e ronde, il est préférable de repêcher des gardiens au lieu de chercher futilement la perle rare?

    • @shall “Allez-vous faire un texte qui expliquerait, a des ignards comme moi, quelles serait les grandes lignes de la conséquence de cet action de la part de joueur?”

      Mathias a inclue 2 liens qui expliquent en long et en large les détails… Si vous vous donnez simplement la peine de cliquer dessus…

    • Je vais illustrer ma plus récente affirmation par un calcul très simple à comprendre.

      1) Un joueur signe un contrat de 7 ans au début de la CBA, qui est valide pour 6 ans. Il devrait donc gagner 7 millions en 7 ans. Mais après 6 ans, la CBA expire, et les joueurs, qui ont de très grand principes éthiques de Justice, refusent une diminution salariale de 10%, pcq c’est rien que trop Injuste.

      (intermède avec Caliméro….)

      2) Donc, le joueur perd sa 7ieme année de contrat, soit 1 million de moins pour l’avenir de ses enfants…(sic)

      3) MIRACLE, après une saison perdu, les joueurs acculent les proprios au pied du mur et ces derniers, épouvantés par tant d’intégrité et de fraternité, acceptent même une augmentation du plafond salarial de 5%, ce qui permettrait par exemple à un joueur qui valait un million par année d’en gagner 1 050 000$. Il signe pour 6 ans et gagne ainsi 150 000 de plus que les 900 000$ qu’il aurait gagné s’il avait accepté une diminution de 10% afin de sauver une saison. Les chiffres étant malheureusement impitoyable, tout ce bazar lui permettra, pendant 6 ans, de gagner 900 000$ en plus, soit encore 100 000$ de moins que ce qu’il a perdu 6 ans plus tôt… En plus d’avoir perdu 1 an de temps précieux pour faire ce qu’il aime le plus au monde, jouer au hockey. Perdre de l’argent et écourter sa carrière en plus. Du pur génie… Et encore, c’est un rêve, pcq lors du dernier lock-out, l’annulation de la saison n’a pas permit de faire plier les proprios pour qu’il en donne plus aux joueurs, ce qui fait que si les joueurs n’ont aucun gain financier, ils ne récupèrent rien et restent déficitaire de 1 million.

      4) Si le joueur avait accepté l’Injustice de ‘’subir” une perte salariale de 10%, il aurait quand même gagné 900 000$ pour sa 7ieme saison. Il aurait donc perdu seulement 100 000$. Admettons que la nouvelle CBA est valide pour un autre 6 ans et que le joueur signe pour 900 000$ par année pendant 6 ans, plutôt que le 1 million par année qu’il aurait pû gagner en théorie si la CBA n’avait prévu aucune diminution du plafond salarial (et donc des gains probable). Il perd alors un autre 600 000$, soit 700 000$ au total. Ce qui fait quand même 300 000$ de perte en moins que le 1 million qu’il perd en subissant l’annulation complète de la saison.

    • @simon_snake: si un club échange ses choix 4e-7e ronde ça veut dire pas de club école…club de ligue nationale, quelques joueurs dans le junior/universités et c’est tout?? Ces joueurs repéchés en 4e-7e ronde deviennent après quelques saisons des vétérans dans la ligue américaine et aide justement aux choix de 1ere à 3e ronds à devenir des bons joueurs professionels.

    • C’est justement pour ce genre de raison que Fehr a été engagé. Ça n’arrivera pas, mais le simple spectre de passer à l’acte est la première lueur d’espoir que je vois depuis septembre pour avoir un brin d’espoir que le conflit se règle avant le 15 janvier.

      Si ça devait arriver (dissolution du syndicat), jre vous prédis pas de hockey avant octobre 2014.

      Pour l’instant, je maintiens ma prédiction initiale : pas de hockey avant octobre 2013.

    • Pour enfoncer le dernier clou, si la plupart des joueurs sont toujours prêt à changer d’équipe pour gagner quelques millions de plus, pour ”l’avenir” de leur enfants, selon ce qu’ils disent eux-mêmes, alors comment vont-il expliquer à ces mêmes enfants qu’ils sont en train de ”perdre” leur ”avenir” à coup de millions, pour flatter le porte-feuille et l’égo de leurs agents et des dirigeants de l’Association des joueurs ?? Ya-t-il un journaliste dans la salle capable de résummer mes affirmations et qui aura le courage d’allez mettre un micro sous le nez d’un joueur pour qu’il réponde à cette question ?? Zêtes jamais tannés qu’on vous prenne pour des caves et des naïfs ??

    • @snake

      La clef est justement le bassin. Procédons à l’inverse : il y a 700 joueurs de calibre NHL. Or, il y a aussi des joueurs de calibre NHL en KHL, en division 1 de Suède, Finlande, Suisse, etc. Pas tous, forcément, mais tout de même le top 20% facile. Il y a aussi tout ceux qui, autrement, seraient pompistes quelque part si le destin les avait pas rattrapés (les Desharnais de ce monde). Ça nous donne un bassin, disons, de 1,500 hommes au monde qui sont de calibre à jouer dans cette ligue.

      Les carrières s’échelonnent sur 15 ans. Donc, grosso modo, chaque année il naît dans le monde 100 hommes qui seront de calibre à devenir des joueurs de hockey professionnel dans la NHL.

      Or, il s’en repêche 200.

      Dans un modèle idéal, donc les 3 premières rondes suffisent à faire le plein. Les suivantes servent à repêcher ceux qui ont été oubliés par rapport à ceux qui ont été surcotés.

      Et là, l’équipe de repêchage fait toute la différence.

      Donc non, je n’échangerais pas mes choix 3 à 7 contre un choix de 2. Trop risqué si l’on fait confiance à ses recruteurs. À la limite, les choix 4 à 7 contre un choix de 2. La troisième ronde est encore trop en plein bassin potentiel.

    • @ simon_snake

      Selon moi, même si les chances d’avoir un bon joueur dans les rondes 3 à 7 sont très faibles, je pense pas que tout les échanger pour avoir un autre choix de 2e ronde supplémentaire serait vraiment bénéfique. Même si les chances d’avoir un bon joueur en 2e ronde sont bonne, il y a environ seulement 1 joueur sur 3 en 2e ronde qui auront un impact, et ça c’est dans les bonnes année. Normalement, chaque équipe est capable de repêcher au moins un joueur (repêcher dans les rondes 3 à 7) qui aura un impact dans la LNH a presque toutes les années… Donc selon moi c’est avantageux.

      Par contre, je crois que les choix de 2e ronde ne doivent pas être négliger. Échanger un 2e choix pour un joueur comme Mathieu Schneider ou Brent Sopel, c’est un vrai gaspille. Un choix de 2e ronde n’a presque pas de valeur sur le marché des échanges. Alors, ce qu’a fait le canadien l’an dernier (obtenir 3 choix de 2e ronde en 3 échanges) est excellant. Ces choix pourront servir ensuite a repêcher ou de se rapprocher en 1ere ronde.

    • @snake

      Il y aurait définitivement un livre de stats à faire pour le hockey. Les chiffres que tu amènes sont pertinents et un DG devrait en tenir lorsqu’il bouge.

      Sans être une loi absolue ca donne une bonne idée de la valeur d’un choix de 2e ronde VS un choix entre 3 et 7.

      C’est vrai qu’il y a beaucoup de facteurs a considérer mais en bout de ligne tu as toujours plus de chances de réussir quand les odds sont de ton côté.

      Un DG qui aurait ce de genre stats serait beaucoup plus efficace. Tu analyses un deal et tu sais s’il te donne du 20% de réussite VS du 10%. C’est une grosse différence.

    • @ joe1979

      Est-ce vraiment nécessaire d’avoir un club-école attitré dans la AHL ? Les quelques joueurs de ton organisation qui ont une chance légitime de jouer dans la NHL un jour (et qui ne sont pas prêts à faire le grand club à 20 ans) peuvent être prêtés à un club de la AHL en manque de joueurs.

      De toute façon, si tu repêches uniquement en 1re et 2e ronde, et que tu repêches bien, tous tes espoirs vont être prêts à faire le grand club à 18-19-20 ans. Et à chaque année 2-3 nouveaux jeunes joueurs viennent remplacer le bois mort. C’est comme ça que tu te montes un club aspirant à la Coupe année après année.

    • bien que je le trouve tres interessant ce snake

      ses theories sur ce sujet frolent la pensee magique, c est certain que dans un monde parfait elles s appliquent mais le fait que le produit soit des humains changent tout et font que ses dires ne tiennent pas la route sur le long terme ….

    • @hockeyprofiler

      De ce qu’on peut voir à Hamiltion, le Ch regorge déjà de joueurs de 3e et 4e trios…

      Ça fait plus de 30 ans que le Ch possède la mentalité d’aligner des joueurs avec une éthique élevée mais un talent limité et on connaît le résultat.
      Il serait peut-être temps de repêcher des attaquants qui peuvent prétendre faire plus de 65 pts par saison…

      Galchenyuk possède ce potentiel, mais il ne pourra faire des miracles seul.

    • Snake dit ’si tu repêches uniquement en 1re et 2e ronde, et que tu repêches bien, tous tes espoirs vont être prêts à faire le grand club à 18-19-20 ans.’

      Snake, personne ne repêche bien a ce point. Quand vas-tu te rentrer dans le coco que le repêchage n’est pas une science exacte. Tu repêches du mieux que tu peux et ensuite tu te croises les doigts. C’est comme ca pour toutes les équipes.

    • Anyway, c’est clair que cette histoire va plus loin que l’argent… à 1.2M$ d’écart par équipe entre les 2 propositions…c’est d’un non-sens total d’accepter de perdre entre 16-20M$ pour les proprios et 8-10M$ pour les joueurs par jour pour sauver 1.2M$ par équipe…voyons donc…

      Est-ce qu’il n’y a que les fans qui comprennent que leur guéguerre est d’une absurdité sans bon sens?

    • @sylvainchartrand
      Voyons …Snake ne se trompe jamais. La théorie snake c’est comme l’arrogant qui mise en bourse: “voyons c’est simple faire de l’argent, tu vends quand l’action est à son plus haut et tu achètes quand elle est à son plus bas” ;-)

    • Imaginez. Ça attirerais des gens qui voudrais partir une ligue de hockey, ici en Amérique du nord. Des gens avec beaucoup d’argent. Les russes par exemple.

    • @ maxime: la différence va plus haut, c’est 180 millions pour 30 équipe. Alors ça fait 6 millions par équipe. Mais dans la dizaine de marchés qui perdent de l’argent comme Phoenix par exemple, (qui eux perdent quoi, 20 millions par année) ça fait une grosse différence. On demande aux équipes qui font du cash de redistribuer un peu. La capacité de payer à une limite un moment donner. Mais ils font trop d’argent pour vraiment être inquiétés. C’est comme une mini-société.

      Tu a raison sur un point: cela a assez duré. Chaque groupe a perdu assez d’argent et de temps comme ça. S’obstiner pour quelques miettes ne satisferas pas la personne qui auras le bout de pain.

    • J’approuve le plan tant qu’à moi. Ça ne peut que donner un nouveau souffle au hockey. Il y a un risque que le prix baisse pour le produit et que le spectacle soit meilleur.

    • Cette ¨stratégie¨(révocation de l’ accréditation)fera imploser la LNH….Cette compagnie sera dissoute au même titre que l’ Association des joueurs….Fermer la LNH…????….Bravo Bettman et Fehr !!!!Lachez-pas…..Chouuuuuuuuuuuuuuu!!!!Pshittt….Santé!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité