Mathias Brunet

Archive du 10 mars 2012

Samedi 10 mars 2012 | Mise en ligne à 14h50 | Commenter Commentaires (150)

Mikhail Grigorenko: déception…

403501-attaquant-remparts-quebec-mikhail-grigorenko

J’étais à Drummondville hier soir à l’occasion de la visite des Remparts de Québec, afin d’honorer l’un des lots que nous offrions dans le cadre de la Guignolée de La Presse.

L’occasion était belle d’observer les progrès du gros centre dont on parle tant, le Russe Mikhail Grigorenko, l’un des meilleurs espoirs en prévision du repêchage de cet été, un joueur qui commence à faire saliver certains partisans du Canadien.

Il n’est toujours risqué de poser un jugement sur un joueur à la suite d’un seul match. Peut-être Grigorenko était-il grippé, fatigué, blessé, ou encore avait-il simplement un mauvais match dans le corps.

Sauf que sa performance d’hier m’a confirmé les craintes de plusieurs recruteurs. Ses mains sont vives et sa vitesse d’exécution supérieure. Mais comme plusieurs, je ne l’ai pas trouvé très explosif sur patins. Son manque de fougue et d’intensité sautaient aux yeux. J’ai trouvé qu’il restait beaucoup en périphérie. Je sais bien qu’il possède le talent pour exploser à tout moment dans un match (ce qu’il n’a pas fait hier), mais je n’affectionne pas ce type de joueur qui nous laisse tant sur notre appétit.

Défensivement, c’est moyen, et les six fois où je l’ai surveillé avec plus d’attention lors des mises en jeu, le centre adverse a renvoyé la rondelle à son coéquipier. Il a aussi piqué quelques crises en rentrant au banc.

Repêcher ce type de joueur comporte un énorme risque. Il peut vous faire mal paraître de l’avoir ignoré. Mais il peut aussi vous décevoir amèrement. Je suis du type prudent. Je n’y toucherais pas, et je sais que certains spécialistes l’ont même écarté de leur top dix. À l’heure actuelle, il me rappelle plus Nik Antropov qu’Evgeni Malkin. Le type de joueur assez doué pour amasser des points en supériorité numérique mais dominant à cinq contre cinq? Pas sûr. On verra bien s’il me fait mentir. Je serai le premier à faire mon mea culpea.

J’étais allé voir Grigorenko et j’ai découvert Anthony Duclair, un jeune homme du West Island qui a déjà 65 points en 60 matchs malgré ses 16 ans. Celui-là sera éligible au repêchage de 2013 et il pourrait être choisi très tôt. Une vraie fusée. Intense de la première à la dernière minute, impétueux, intelligent, je me demande sérieusement si ce n’est pas lui qui fait bien paraître Grigorenko et non le contraire…

Anthony Duclair possède un talent phénoménal.

Anthony Duclair possède un talent phénoménal.

Lire les commentaires (150)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité