Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 1 septembre 2011 | Mise en ligne à 8h25 | Commenter Commentaires (142)

    À quand une réflexion profonde sur le métier de bagarreur?

    wade

    Wade Belak est mort hier. Il avait 35 ans.

    J’écoute les réactions depuis hier. Les mêmes que d’habitude: triste nouvelle, métier difficile pour les bagarreurs, etc. Je rêve au jour où l’on cessera à se mettre la tête dans le sable. Bob Probert est mort à 45 ans d’une crise cardiaque. Gros consommateur de drogues. Derek Boogaard et Rick Rypien n’avaient pas 30 ans. Le premier est mort d’une surdose le second s’est suicidé.

    Il y a quelque chose de ne pas très humain à se battre à poings nus en patins sur une patinoire devant 18 000. Il y a le dopage, pour être suffisamment puissant et ainsi sauver sa peau. Il y a aussi les nombreuses commotions cérébrales qui ont des effets épouvantables puisque les spécialistes font désormais le lien entre les commotions et la dépression et la dépendance aux drogues et à l’alcool.

    Peut-on se pencher sur le triste phénomène? Et surtout ne pas arrêter d’en parler dans une semaine…


    • En parlant de Bettman, ton collègue Cantin dit: “Mais dans ses propos à la Presse Canadienne, on n’a pas senti une volonté farouche d’aller au fond du dossier”.

      Ça, et dire que la NHL n’est qu’un microcosme de la société mériterait de se faire éjecter de son siège. Des arguments de merde.

    • Come on, M. Brunet! En quoi le suicide a-t-il rapport avec se battre au hockey? Le gars avait des problèmes. Goon ou pas, il n’était pas heureux. Ça avait peut-être quelque chose à voir avec son métier, mais ce n’était probablement pas le cas. Combien de gens se suicident chaque année et NE SONT PAS des goons au hockey? Vraiment, toutes les raisons sont bonnes pour faire éliminer les bagarres du hockey. Quand c’est rendu qu’on blâme le suicide d’un joueur de hockey sur son métier, c’est qu’on manque vraiment d’arguments…

    • Terriblement triste , pensons a sa famille au pauvre bonhomme… j’aimerais savoir ce que pense le grand manitou du hockey de ruelle qu’est Don” la grande gueule ” Cherry lui qui est un ardent defenseur, et exploiteur de violence gratuite …avec son ROCKE’em SOCK’em…il me fait Cirer ce matin.

    • La culture ignoble de la violence dans ce sport continuera d’exister tant que les dinosaures comme B Clarke, Ed Snyder, Mike Milbury et autre primates de ce genre y seront associé. On doit aussi pointé du doigt l’image véhiculée dans certains marchés américains pour vendre le sport, une image de bush-ligue roller-derby de seconde zone, il n’y a qu’à regarder les images à l’entracte à Boston, à Philly ou à Anaheim pour s’en convaincre…

      à un moment donné, il faudra également que des corps de justice externe à la LNH se penche sur cette culture de la violence et la condamne SÉVÈREMENT car on doit arrêter de considérer une patinoire comme un sanctuaire intouchable de la violence institutionnalisée!

    • Vous vous rendez compte que vous demander au monde du hockey de réfléchir? Il y a longtemps que je ne crois plus à ca!

    • Lorsque, par exemple, Gaétan Girouard et Kurt Cobain se sont suicidés, était-ce à cause de coups répétés à la tête?

    • C’est une reflexion sur tout ce qui entoure les bagarres et les coups salauds qu’il faudrait faire. Malheureusement c’est tout une culture qu’il faut changer et ce ne sera pas facile.

      Faut pas se le cacher les 2 sont reliés, sans coups salauds permis (ou tolérés disons), a-t-on besoin de bagarreurs pour “défendre” les autres joueurs? Sans bagarreurs va-t-on se venger en distribuants de coups salauds? C’est un cercle vicieux….

      3 dur a cuire décédés cet été dans des circonstances qui font réfléchir. Marc Savard qui se rapproche de plus en plus de la retraite forcée. Sydney Crosby dont la situation est pas très claire encore.

      Mais tout est beau dans les lunettes roses de Bettman et cie.

      Et l’Association des joueurs qui ne fait que défendre les intérêts pécuniers des joueurs (et la leur) mais nullement leur sécurité.

      Tant que ceux qui sont a la tête du circuit ne changeront pas leur façon de voir cela, hélas ça ne changera pas.

      En parler est un chose agir une autre…

    • Avec les dinosaures qui dirigent cette ligue, bonne chance….Bettman lui est d’une nullité sans pareil….Ils veulent pas changer ‘la nature’ de la game….

    • J’aimerais vous répondre “Oui”, mais j’en doute. Hélas.

    • Faudrait que des anciens goons qui ont changé leur fusil d’épaule prennent publiquement la parole pour dénoncer l’absurdité de la légalité de se battre à poings nus sur la glace: Enrico Ciconne, Dave Morissette… et quelques anglophones, nécessaires pour que leur propos soient pris au sérieux par les médias anglos et par la ligue.

    • Voilà une autre occasion pour les amateurs de hockey en tutu de faire du mileage sur le dos d’un athlète mort ou blessé… ils font tout pour les priver de leur gagne-pain et de leur passion et se demandent pourquoi ces athlètes tombent en dépression et subissent tout ce qui en découle.

    • Je suis sur le cul depuis hier… Vous êtes trop optimiste Mathias, ces types n’étaient pas des vedettes… Leur valeur économique en terme de revenu plus que marginal, on va gérer à court terme et au prochain à décéder, on se rappelera Belak, Rypien, Boogaard et Probert…

    • Je suis tellement d’accord avec toi! Il ne faut pas cesser d’en parler et il faut continuer le combat (écrit) afin que du concret aboutisse pour de vrai.

      Que les décès de ces 3 joueurs ne soient pas vaines.

      De mon côté, je milite contre les bagarres et les coups à la tête sur twitter même si je n’ai pas de poids, mais je me dis que d’en discuter le plus possible ça peut amener le plus de monde possible à réfléchir aux effets néfastes de ces actes inutiles au hockey.

      Guylain Pelletier alias @cwolf222 sur Twitter

    • Hélas, la LNH va faire le dos rond, attendre que la tempête se passe, et ne changera strictement rien. Ils ont tellement de perdre les dollars de ceux qui ne conçoivent pas le hockey sans bagarres.

      Curieux de voir comment Don Cherry va justifier de continuer à encourager les bagarres au hockey. (Mais je ne suis pas inquiet, il va trouver une façon.)

    • J’ai la désagréable impression qu’il faudra un décès sur la patinoire pour que la LNH réagisse vraiment. J’ai le sentiment tout aussi désagréable que MM. Bettman et compagnie estiment que les bagarres font partie du spectacle. Pourrait-on garder à l’esprit que le but d’un match de hockey est de remporter la partie aux points, et non de détruire le visage d’un adversaire?

    • Armures de protections, bandes en bêton, joueur de plus en plus gros et rapide ( le dopage ni est surment pas inconnu, car au hockey personne ne se drogue dans ce sport, voyons donc ! ), coups sournois, salauds, tout pour arracher la tête de l’adversaire, mais encore là, rien d’alarmant pour le président de cette ligue !

      Les anciens du Football intentent justement une poursuite contre la NFL et Riddell le fabricant des casques, pour avoir câché, les effets néfastes à longs termes sur les commotions !

      S’ils peuvent gagnés leurs causes, j’espère que celà, entraineras l’idée chez les joueurs de hockey, pour non assistance à personnes en dangés sur la glace !

      Moi, j’attend juste qu’il y est un mort en direct, accompagné de convulsions et d’une immense giclure de sang, sortant des 2 oreilles et de la bouche du malheureux joueur, pour que le beau veston de Gary Bettman, soit souillée de son propre sang après avoir perdu connaissance, en se fracassant le crâne, pcq ‘il voulait se fermer les yeux, devant ce triste spectacle !

      Peut être qu’à partir de ce moment là, les choses seront peut êtres pris vraiment au sérieux !

    • Bien d’accord avec vous Mathias, personnellement, je crois que les bagarres n’apportent rien de bon à notre sport.

    • Les 21 273 spectateurs du Centre Bell se lèvent lors d’un combat. Voilà.

    • Amen

    • Voir 4 bagarreurs mourir dans la dernière année et ne pas voir la LNH agir, je suis un peu pessimiste quant à leurs promesses d’enrayer les coups à la tête et le problème des commotions cérébrales.

    • Autant ce papier que celui de P. Cantin me font penser au sophisme de la chaussure.

      Un directeur d’école, étonné, a constaté que les résultats en mathématiques étaient directement corrélés à la taille des souliers des élèves. Il en a conclu qu’avoir des grands pieds, forcément, favorisait les aptitudes en maths et s’est mis à refuser les enfants ayant des pieds trop petits.

      On aura compris, évidemment, qu’une troisième variable était à la source de cette corrélation, soit bêtement, l’âge des élèves… Et que sa décision était parfaitement stupide…

      Il faut aller à la source de cette corrélation entre bagarreurs/mort violente.

      Ce sont le plus souvent, à la base, des hommes violents. Des bullys, des ‘tuffs’, qui dès l’atome se mettent à bardasser tout le monde après le sifflet. Qui se font remarquer pour ça, etc. Mais qui, statistiquement, tombent plus souvent dans le stupre et la fornication, pour citer du Rivâaaard.

      On changera le ’système’ pour qu’il y ait plus de bagarres ? Ces mêmes trois gars auraient fait plombiers et auraient sans doute connu le même sort.

    • La LNH a attendu que des joueurs meurent pour réagir … Combien doivent mourir encore ??

    • Et tu oublies John Kordic que nous avons bien connu à Québec et Montréal. Quel triste cirque que cette NHL. Et dire que l’idiot qui en est en charge, Gary Betmann pour ne pas le nommer gagne plus de 7 millions par année. Pathétique!

    • Rien n avancera tant qu on ne le fera pas pour les bonnes raisons et ce, de bonne foi.

      Tant qu il y aura des amateurs qui réclameront des matamores pour protéger les petits joueurs on se retrouvera avec ce type de joueurs et de tragédie.

      Tant que les Brian Burke de ce monde pourront répandre leur vision du hockey des années 50, les ligues mineures devront fournir des goons.

      Tant que la ligue nationale permettra une zone grise et une lattitude dans l arbitrage, certains mettront leur pied dans la porte et intimideront.

      Prennez un bol de jello fermé hermétiquement brassez le et dites moi que tout revient à sa position initiale. C est ca qui se passe avec le cerveau et à mesure que le temps passe les actions/réactions évoluent. Dites moi que c est pas un coup de poing sur le nez qui à la longue engendre toutes sortes de symptomes .

      Si un athlete se casse un bras , il est possible et quasiment normal qu il fasse de l arthrite apres sa carriere au fil des ans. Qu en est il de ceux qui subissent des commotions cérébrales ou qui doivent assumer le role de violent justicier une fois leur carriere terminée?

      La vérité aussi c est que le hockey est un sport d homme ou tu dois respecter les vieux principes ou tu ne pleure pas , t es pas une moumoune et tu ne vas surtout pas consulter afin de ne pas entâcher ta réputation…

      L autre réalité c est que les maladies mentales, dépression, anxiété etc etc ne sont pas considérées comme tel dans la société. Tu peux te casser un membre mais tu peux pas être blessé dans l âme…
      Et les anti douleurs ? C est pas de la drogue , c est des pilules c est pas pareil !

      J ai bien peur que la NHL se cache derriere des excuses , qu elle révele les résultats d enquêtes et qu elle tasse du revers de la main les causes et effets. Il y a beaucoup de sous d impliqués et la réputation de la NHL en prend une méchante claque veut veut pas…

    • Je suis vraiment d’accord avec vous, c’est extrêmement inquiétant. Ils tombent comme des mouches!

      (J’ai relevé quelques petites coquilles dans votre texte :
      cessera DE se mettre la tête dans le sable
      d’une surdose ETle second
      DE PAS très human
      18 000 PERSONNES
      arrêter D’EN parler dans une semaine)

    • La métier de bagarreur n’existe seulement parce que les batailles sont permises, et qu’elles sont assez importantes pour que des équipes réservent un “spot” à un joueur uniquement pour ses talents pugilistiques.

      Des gars comme Clark Gillies, Behn Wilson et Milan Lucic (bon… bizarre de chaine chronologique) n’exerçaient pas le métier de bagarreur. Les deux premiers étaient toutefois les deux meilleurs de leur époque et le troisième n’est pas vraiment piqué des vers non plus! Bob Probert était loin d’être un total jambon sur une glace aussi (il aurait pu faire carrière sans se battre == elle aurait juste été moins longue).

      Le problème vient du fait que les bagarres sont permises et que certaines équipes s’en servent dans leur plan de marketing! (genre, les Islanders). Pas de batailles = pas de bagarreurs unidimensionnels.

    • la reflexion est simple, on doit les inclures avec les reglements des coups a la tete!
      bientot on aura a “dealer” avec les deces de super vedette victime de commotion.

    • d’en parler ;-)

      100% d’accord, mais c’est comme souhaiter la paix sur terre.

    • Salut Mathias!
      Je partage absolument ton exaspération. D’ailleurs qu’as-tu pensé des commentaires de l’agent de Rypien (il ne mérite pas d’être nommé) qui assurait tout le monde que la mort de son défunt client n’était aucunement due aux commotions ??? Ça m’a profondément choqué, surtout provenant d’un type qui représente les intérêts d’un joueur!
      En fait, que fait l’association des joueurs??? Ç’en est ridicule.
      En terminant Mathias, fais un peu attention à ton français (qui est impeccable d’habitude). C’est pauvre ici.

    • En effet, il faut se pencher sur cette problématique. Personnellement, je crois qu’il faut tout simplement éliminer les bagarres. Certains répondront qu’il y aura davantage de coups sournois. Tout d’abord, il y a déjà, depuis toujours, beaucoup de coups dangereux et ce malgré la présence de bagarreurs. Ensuite, les joueurs moins talentueux feraient place à des meilleurs patineurs ou même à des joueurs de plus petite taille spécialistes du PP.
      Il serait intéressant de sonder les bagarreurs, actifs ou à la retraite, pour ainsi connaître leur véritable position envers les batailles.Mais, la LNH préfère plutôt parler du losange des gardiens ou des prolongations à 3 joueurs.

    • J’insiste: la NHL est le seul sport professionnel à permettre les bagarres. Dans la culture actuelle du sport de compétition, l’important c’est de gagner à tout prix: il y a trop d’enjeux.
      La violence devient alors un élément tactique et un aspect très valorisé (voir aussi à ce sujet aussi un documentaire récent de Frontline PBS sur les commotions cérébrales au football d’écoles SECONDAIRES américaines)
      Je peux aussi ajouter à cela le côté mercantile de la chose et le fait qu’un grand nombre de joueurs ont un job grâce à ces talents (bagarreurs, plombiers et joueurs d’énergie) ce qui place le syndicat des joueurs dans une situation ambiguë.

      Dans tout ce contexte, il est difficile de croire que la ligue bougera sérieusement…

    • Il faudrait peut être inscrire sur les bandes de la patinoire, cette ancienne citation de la muraille de Québec, Vous êtes pas tannés de mourir bande de caves.

    • N’oublions pas les plus anciens également. Il parait que Chris Nilan n’est plus le même depuis quelque temps…

    • A quand une réflexion en profondeur sur les blessures en général? Les bandes n’ont pas changé depuis un siècle, alors que la vitesse et le gabarit des joueurs assure que chaque équipe aura des commotions cérébrales, luxations aux épaules et entorses aux genoux qui seraient parfaitement évitables avec des bandes plus permissives, voire élastiques.

      Nombre de joueurs pratiquent le sport sans protection aux yeux, au nez et aux dents, alors que la LNF protège cette anatomie de façon uniforme et obligatoire.

      Force est de constater qu’hormis l’aspect légal qui concerne les contrats, la ligue manque de leadership.

    • Un commentaire de plus sur cette protection faciale: il est fort possible de causer des commotions cérébrales par traumatisme faciale, autant que crânien, comme c’est souvent le cas pour des boxeurs.

    • Un jour, on regardera de vieux films de hockey et on aura la même réaction face aux bagarres qu’en voyant les gardiens sans masque, les joueurs sans casque ou, plus récemment, l’accrochage ridicule qui prévalait en séries. “C’était donc ben niaiseux!”
      Même si le débat doit se faire, il serait dangereux, voire nuisible pour cette “cause”,de faire des rapprochements hâtifs. Belak ne manifestait aucun des “symptômes” des autres matamores prématurément décédés (pas d’historique de dépression, pas de problème apparent de drogue, il avait plein de projets d’après-carrière, etc.).
      Quelque chose me dit que la source de sa souffrance était beaucoup plus universelle et n’avait peut-être rien à voir avec le hockey ou le rôle qu’il y jouait.

    • Je suis curieux de voir les réactions dans le reste du Canada. Jusqu’à maintenant, il n’y avait pas beaucoup de remise en question. Mais peut-être qu’avec Wade Belak, qui se préparait pour Battle of the Blades, les choses vont changer?

    • 3 Joueurs en moins de 3 mois, difficile de croire à une coincidence. C’est vraiment triste de voir à quel point la LNH ne fait rien pour supporter les joueurs qui n’ont pas d’autres choix que de laisser tomber les gants lorsqu’ils jouent 5 min par match pour en passer 10 autres sur le banc des pénalités. Est-ce que le métier d’homme fort est si nécessaire que ca ? La plupart des équipes de la LNH ont comme 4ième trio, des jeunes mélangés à des vétérans mais souvent ce sont ces vétérants qui sont l’homme fort. À chaque fois que les jeunes de la ligue américaine ont un stage dans la LNH, ils voient leur match sur le banc vu qu’il n’y en a qu’un qui a des mains sur les 3 du trio. De ce que je me souviens la dernière bagarre qui a changé l’allure d’un match c’est Maxim Talbot contre un joueur des Flyers en séries alors que Pittsburgh perdait 3-0 le match numéro 4 contre Philadelphie. Si les bagarres ont une capacité de donner un momentum une fois sur 20 alors je ne crois pas vraiment à cette pratique. Un time-out de Guy Boucher fait bcp plus le travail pour relancer ses joueurs qu’un combat. J’avoue que j’ai toujours les yeux rivés sur la patinoire lorsqu’un combat éclate, mais il faut sérieusement se demander en 2011, quel est l’importance d’avoir de nos jours un homme fort en uniforme. Surtout que c’est pas les sports de combats qui manque dans nos vies avec la Boxe, la UFC et les combats extrèmes. Essayez pour le fun de faire un combat de judo sur patin sans même donner un coup de poing comment c’est pas reposant. On s’acharne à passer des Tests antidopage aux superstars pcq ils connaissent une bonne saison mais on on se dit que le gros de 6 pied 4 qui fait 222 lbs qui fait un but aux 300 matchs a pas besoins de passer les tests. C’est facile à dire après je sais mais que font les coéquipiers de ces joueurs ? Ne me faites pas croire qui ne le savent pas que les amis de chambre sont en dépression ou en problème de consommation.

      Autant ces 3 décès sont vraiment dommage pour le hockey, pour les proches et les familles, autant je me demande ce que font les dirigeants pour garder leur ligue en santé.

    • À quand aurons nous droit à un article sur tous ces joueurs de hockey qui ont sciemment décidé d’abandonner leur rêve d’évoluer un jour dans la prestigieuse NHL par défaut de talent? Dans la vie, nous sommes confrontés à des choix, nous avons toujours le choix! Et certains, font le choix de mettre leur vie en jeu afin de réaliser leurs rêves. C’est précisément le choix qu’ont pris les Boogaard, Rypien et Belak.

      À quelque part, ces joueurs avaient le choix de refuser de se battre et ainsi mettre leur santé en jeu, mais ils ont fait le choix de poursuivre leur rêve de jouer dans la NHL. Est-ce que la fin en justifiait les moyens?

      Aussi, je crois que tant et aussi longtemps qu’il y aura des personnalités publiques qui feront l’éloge de s’engager dans des combats comme le fait Don Cherry dans son segment Coach’s Corner où celui-ci parle en bien des soldats et de l’armée en général, les jeunes seront encouragés à poursuivre cette voie. Je ne vois que très peu de différence entre les idées de défendre les intérêts de son pays et de celles de défendre ses coéquipiers sur la glace, n’est-ce pas?

    • @mikhail_boulgakov

      Tu as peut-être raison, mais il peut y avoir plusieurs causes pour un effet. On peut difficilement isoler les variables ici, mais je retiens que
      - Plusieurs scientifiques s’entendent sur le fait que les commotions cérébrales peuvent entraîner la dépression.
      - Plusieurs anciens bagarreurs témoignent de leurs difficultés à gérer la pression de devoir se battre aussi souvent.
      - On sait que plusieurs bagarreurs ont consommé ou consomment des stimulants et des stéroïdes, drogues reconnues pour leur effet sur l’humeur.
      - Pour devenir un goon dans la LNH, il faut être tout de même avoir un minimum de talent de hockeyeur : parmi eux, il y en a beaucoup qui ne se battaient pas dans les mineurs puisqu’ils étaient les meilleurs de leur équipe.

    • Mr Brunet,

      Je ne vois pas ou vous voulez en venir, tout vas très bien.

      Signé, Garry Bettman

    • @sercote

      Si on fait le décompte des joueurs ”morts de façon prématurée” vous retrouverez un bien plus grand nombre dont le ”boulot” était de jeter les gants. Vous demandez quel est le lien entre les deux? Mettez-vous dans la peu d’un gars qui rêve de jouer au hockey. Malheureusement, il n’a peut-être pas le talent pour produire en offensive ou encore d’être efficace en défense. Il se trouve un talent pour défendre les joueurs de son équipe, mais n’aime pas ce rôle. Il doit donc composer avec le stress d’avoir à peut-être jeter les gants à tous les matchs.

      Pour une personne normale et pas violente de nature, cette situation peut apporter un stress immense qui aura des répercussion dans sa vie de tous les jours et cette personne pourra vouloir compenser ce stress en s’isolant, en consommant et peut très facilement tournée du côté obscur.

      Il faut tregarder plus loin que le simple ”travail’, que le joueur à a faire. Il faut voir comment il réagit face à cette situation.

    • Écoeuré d’entendre des réactions stupides du genre : ” Lorsqu’il y a une bagarre au Centre Bell, tout le monde se lève ”
      Lorsqu’il y a un but, un arrêt spectaculaire, une feinte extraordinaire, une passe magique … guess what : Tout le monde se lève … et c’est ça ou ça devrait être ça l’essence du sport qu’est le hockey.
      Tu veux te battre fais de la boxe !
      Le sport du hockey, n’a pas besoin de cette merde, pour être excitant et ennivrant.
      À vous tous dinosaures et cromagnons retournez à l’âge de pierres et tapez-vous sur la tête parce que quelqu’un à éteint votre feu !

    • Le taux de suicide au pays est d’environ 20 pour 100 000 individus. Or, 3 fatalités dans la LNH, qui compte environ 900 joueurs, amène le taux de suicide dans le circuit 10 fois plus élevé. Vous faites bien Monsieur Brunet de mener ce combat. Des chiffres de la sorte ne mentent pas.

    • À quand une réflexion profonde…….!!!!!!!

      M.Brunet, je me permets une réaction.
      Malgré que je ne connais pas le sujet, sauf ce que je peux lire sur internet.

      J’ai justement assisté samedi passé à une discussion sur le sujet…..
      4 vieux et une douzaine de jeunes.
      J’ai été désagréablement surprise par les réactions des jeunes.

      Voilà ce que j’ai entendu:
      C’est la faute du coach…qui demande ça…..
      C’est toujours la faute de l’autre joueur…
      C’est la faute de l’autre équipe, qui “elle” est agressive…..pas nous.
      Ben lui, il joue rude c’est son genre de jeu…..
      Y’en faut un par équipe , pas le choix……..
      La dope, tout le monde en fait un peu……

      En conclusion, la majorité des jeunes ne semblaient pas conscients du risque.
      Pour eux, ça fait partie de la game….tu la joues ou tu la joues pas.

      Alors, pour répondre à votre question:
      [À quand une réflexion profonde sur le métier de bagarreur?]

      C’est beaucoup plus une réflexion personnelle, individuelle qu’il faut.
      Vous aurez beau en parler, si le jeune ne prend pas LA décision…..
      rien n’y fera.

      Comme le jeune (et son parent très souvent) se voit déjà en STAR du hockey…
      il s’abaissera à tout pour conserver sa place.
      Avec tous les risques qui en découlent.

      Triste phénomène oui, mais phénomène très bien accepté par la société
      qui s’offusque…..

      Moi, j’appelle ça parler des deux cotés de la bouche.
      Louise April(Laloue)

    • @ mikhail_boulgakov

      Je comprends votre point de vue, et il est bien évident que plusieurs variables peuvent être en cause dans une telle séquence d’événements. Ceci étant dit, je crois qu’il serait bête de ne pas voir dans cette sinistre liste une problématique réelle…

      Et lorsque vous dites que les hommes forts sont «des bullys, des ‘tuffs’, qui dès l’atome se mettent à bardasser tout le monde après le sifflet, qui se font remarquer pour ça, etc» je vous avoue être plus ou moins en accord avec vous.
      Plusieurs hommes forts jouant actuellement dans la LNH étaient des bons joueurs de hockey étant jeune. Effectivement, leur physique les aidait probablement à être dominant et à se faire remarquer parmi des jeunes de leur âge, mais plusieurs d’entres eux savaient jouer.
      Certains d’entres eux ne sont tout simplement pas capable d’élever leur jeu rendu à un certain niveau, et se mettent à utiliser leur physique et leurs poings afin de «garder leur place»…

      À mon sens donc, il serait autant réducteur et simpliste comme raisonnement de mentionner que la raison pour laquelle un tel épisode survient est que ces individus étaient tout simplement violent dès leur jeune âge, et donc plus enclin à vivre une «vie de débauche»…

    • @Sercote: es-tu de parenté avec Gary Bettman ou es-tu seulement un autre de ces bornés aveugles? Les baggareurs sont plus à risque de développer une dépression justement par le fait qu’ils se batent! Chaque coup de poing recu au niveau du visage équivaut à une légère commotion. Pourquoi d’après toi autant de boxeurs souffrent de dépression et se suicident?

      Et svp ne vient pas me dire qu’il n’y a pas de lien prouvé entre les commotions et la dépression! J’effectue ma thèse de doctorat sur le métabolisme cérébrale et un recherche de seulement 2 minutes me permet de trouver au moins une cinquantaine d’article SCIENTIFIQUE (pas des convictions profondes d’homme de cromagnon…) démontrant ce fait!

      Quelques exemples: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21411822
      http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21410321

    • De plus, pour continuer mon post précédent, même s’il n’y avait pas de causes à effet des coups à la tête ou bagarres avec la dépression, pourquoi est-ce que les bagarres sont permises au hockey?

      L’objectif du hockey n’est-il pas de compter plus de buts que l’adversaire???

    • @jaisouventraison

      Les 21 273 spectateurs du Centre Bell se lèvent lors d’un combat. Voilà.

      Oui pis…

      Il y a pas eu de bagarres pour au moins le 2/3 des matchs au centre Bell l’an passé et tu sais quoi.

      Ce sera plein encore cette année.

      aussi , j,entendais jamais personne sortir du Centre Bell en disant : C’EST PLATE IL Y A PAS EU DE BAGARRES A SOIR

      Personne.

      Les bagarres ne font pas vendre 1 billets au centre Bell…PAS 1

    • Et pour ceux qui mentionnent que lorsqu’il y a une bagarre tout le monde se lève, désolé de les contredire mais je suis peut-être le seul mais moi je change de poste et ce n’est pas une farce!

    • @ sercote
      Come on vous même, votre argumentaire ne fait pas que frôler la démagogie, il y plonge à plein nez.
      Qu’est-ce que Kurt Cobain Gaetan Girouard on à voir là dedans? Comme si tout le monde qui se suicidaient le faisaient pour les même raisons. Il y a concensus sur liens entre la dépression que les athlètes vivent et les commotion qu’ils ont subies.
      Les bagarreurs sont les plus sujets au commotion vu les coups qu’ils reçoivent directement à la tête. Lorsqu’on connais les effets secondaire des coups à la tête, il est irresponsable de continuer à cotionner les bagarres au hockey. D’autant plus qu’il n’ont d’autre effets sur le jeu que de chercher à intimider l’adversaire.
      Continuez votre croisade Monsieur Brunet.

    • @sercote

      Allons, un peu de bonne foi. Évidemment que tous les suicides ne sont pas dûs à des coups à la tête. Il n’est pas impossible qu’un jeune prometteur ou qu’une vedette établie se suicide (dû à des problèmes hors-glace) mais ce n’est possiblement pas un hasard si les 3 derniers étaient des joueurs qui utilisaient leurs poings.

    • Il faut lire la métaphore de mikhail_boulgakov (voir 9h13).
      Au mieux, leur carrière dans la ligue nationale a influencé leurs choix de (fin de) vie, mais c’est l’ensemble de leurs choix de vie qui les a mené là.

      Je trouve ces évènements très tristes, et ça me sensibilise à la difficulté de la situation de bagarreur dans la ligue, mais de la à blâmer la ligue?
      Bettman n’est responsable de rien là-dedans. Allez voir ses descriptions de tâche, il n’est pas responsable légalement ni moralement des problèmes psychologiques de tous les joueurs et anciens joueurs.

      Au mieux, si c’est une cause qui tient à coeur aux JOUEURS, c’est à eux de se regrouper, et que leur syndicat en face une priorité. Ce sont leurs intérêts qui doivent être entendus. S’ils font une demande claire en ce sens à Bettman, ce sera sa job de la prendre en compte, et peur-être qu’à ce moment on pourra le blâmer de son inaction.

      Tout système (de la lnh, économique, politique, …) “permet” des détresses psychologiques des individus. Dire qu’il les crée est vraiment fort.

      Ceci dit, je suis ouvert au débat sur la violence au hockey, seulement si le syndicat des joueurs en est le premier acteur. Si on s’en tient aux blogueurs et à certains fans, alors ce ne sera que du vent.

    • Les bagarres doivent sortir du hockey. On n’avait pas besoin du décès de ces gars-là pour le constater, mais là quelqu’un va finir par se réveiller non?

      Quand je vais voir un match, ils sont 21272 à se lever. Je reste assis. Ça m’a toujours dégoûté. En quoi une bagarre rehausse un match de HOCKEY? Surtout quand c’est planifié avant une mise au jeu. Je suis presque prêt à accepter une bagarre venant d’une impulsion, suite à une mise en échec ou qui arrive dans le courant d’un jeu, mais encore. Les joueurs sont trop gros, trop forts et ne se respectent pas. Il faut les abolir.

      Les bagarres ne font pas partie du jeu de hockey. En se battant on ne peut pas prendre la petite rondelle, la contrôler, la passer, faire des feintes savantes et des lancers précis, etc. Et je ne veux pas entendre parler de momentum. Les bagarres ne sont pas un moyen de jouer sans la rondelle. Exit les bagarres!

    • Dans la catégorie ” Kèssé qui faut pas lire “, sergioo remporte la palme en imputant le décès de Belak et de Rypien aux gens qui militent contre les bagarres…

    • Pis est-ce qu’il y a quelqu’un qui peut m’expliquer c’est quoi l’engouement de voir 2 personnes se frapper à qui mieux mieux l’un sur l’autre???

      Moi, en tout cas, je ne comprend rien là-dedans. ;(

    • @sercote,

      M. Brunet ne dit qu’ils se sont suicidés parce qu’ils étaient des bagarreurs. Le fait de faire des commotions cérébrales à répétition, les maux de tête, l’alcool ou les calmants pour enlever ces fameux maux de têtes, c’est plus ça qui fait que les bagarreurs ont peut-être tendance à vouloir en finir car ils ne voient pas d’autres solutions à leurs maux de têtes (conséquences directes des bagarres à mains nues sur une patinoire).

    • Scusez-moi, mais êtes vous tous idiots ou vous ne comprenez pas ce que M. Brunet essaie de dire…!!??

      Il ne dit pas que la seule et unique cause du suicide sur la planète est causé par des coups répétés à la tête ou des coups de poigs sur la gu…! Il avance simplement l’idée que; ça se pourrais-tu que la pression d’être un goon, de ne pas être dans la LNH pour ta vision du jeu ou ton talent, que de recevoir un dizaine voir une centaine de coup sur ta caboche POURRAIT amener ou être un fort lien de CAUSE À EFFET pour mener au suicide…!!??

      Ce que je réalise avec temps sur le blogue de Mathias est que pour être un journaliste qui partage sur un blogue, ce n’est pas la qualité de l’écriture qui importe, mais bien la patience envers ce que n’importe qui peut écrire! :)

      Je vous aime quand même vous savez…

    • Réflexion sur le métier de bagarreur ? Vraiment ? Vous dites ça sérieusement ?
      Je l’ai dit et je vais le répéter : ces gars là sont payés pour reproduire un comportement qui me mènerait directement en prison si je le faisais moi même. Faut pas avoir de moralité pour en être rendu là. Ceux qui regardent encore ce freak show que sont les matchs de la LNH devraient perdre le droit de vote.

    • Le simple titre fait réfléchir: métier de bagarreur !

      Ce sport est pathétique; on autorise les bagarres, les joueurs se tassent, les arbitres aussi, la foule crie au sang ou au knockout, finalement un joueur tombe et on envoie tout ce beau monde en punition. L’idée c’est de changer le tempo de la game ou de préparer la prochaine s’il reste peu de temps au compteur.

      Mais les DG et la plupart des coachs et des chroniqueurs sont d’accord avec çà; de même qu’une bonne partie des amateurs. Facile de blâmer la LNH; que faisons-nous avec tous ceux qui sont d’accord avec çà ?

      Mais il n’y a pas que les bagarres; cette année les commotions cérébrales et les placages avec intention de “geler” l’adversaire sont monnaie courante. À quand la dernière punition pour assault ?

      Même le football ne laisse pas faire ce genre de comportement. Le hockey de la LNH est le seul sport professionnel à autoriser les bagarres et à ne pas protéger ses joueurs; même ses vedettes !

      Ce n’est pas de mettre de nouveaux règlements, c’est d’appliquer ceux qu’on a.

    • @sercote

      Vous ne semblez pas comprendre qu’il y a un lien entre les traumatismes crâniens et le suicide. Informez vous sur le sujet. Plusieurs symptômes ressemblent de très près à ceux qu’une personne peut vivre lors d’une dépression. Quand ton métier est de donner et de recevoir de “tapes su’a yeules”….. je crois qu’on peut faire le lien et se poser des questions.

    • Quand j’ai appris le décès de ce hockeyeur… je me suis demandée combien de décès seront nécessaire pour faire bouger le monde du hockey professionnel…

      Comme plusieurs l’ont mentionné, je pense, malheureusement, que ça prendra un décès dans le feu de l’action… Je suis convaincue que la LNH va encore jouer à l’autruche car ils ne sont pas capable de prendre LEURS responsabilités pour la SÉCURITÉ des hommes qui les font vivre… les conséquences sont souvent pénibles pour leur famille.

      Je sais, vous me direz, que ces joueurs acceptent ces conditions mais un meilleur accompagnement pourrait peut-être aider…

      Je déteste les batailles et je les trouve inutile et combien dangeureuse pour le cerveau… je préfère une partie où il y a de beaux jeux et où le talent parle…

      Mais pour que le talent parle, il faudrait qu’il y aie moins d’équipe… ce qui est bien sûr inconcevable car l’$$$ est bien PLUS alléchant.

    • Donc les gens ici suggère que nos goons à la retraite devraient aller parler contre le métier qui les a rendus célèbres. Douce ironie car s’ils n’avaient pas fait ce métier ils ne seraient sans doute pas connus. Pis encore, ces mêmes goons retraités sont des exemples de réussite pour goons en devenir.

      On dira ce que l’on veux contre les goons, ils ont choisi ce métier et on pris les moyens pour y parvenir. Ça me désole que des jeunes hommes souffrent mais ils se sont eux-mêmes mis dans cette situation

    • @ mikhail_boulgakov

      100% d’accord avec votre affirmation

    • @sercote

      combien de suicide chez les joueurs qui ne sont pas des “goons” dans les dernières années ?

    • Le hockey c’est un deux pour un : une game de hockey et un combat de goons. Voilà, le monde en a pour son argent. Un bon deal, hein?

      Le Québec a sa ligue de goons sur patins : la LNAH ou Semi-Pro. Dans les petites villes ennuyantes lon se regale. Imaginez : 4 ou 5 combats par match et tout ça pour 12$.

    • @sercote

      Que de syllogismes dans votre message… Raisonnement douteux.

    • @mikhail_boulgakov Ce n’est pas du Rivarrrd que tu cites, c’est du Brassens…

      Puis, M. Brunet trace effectivement la corrélation et non la relation causale entre la détresse partagée de ces trois gars là et la job qu’ils ont à faire. C’est un ensemble de facteurs et de circonstances, mais mis ensemble, ça donne un cocktail qui mine quelqu’un.

      La corrélation, elle nous donne des indices quand même. Ce n’est pas facile de tracer une relation de cause à effet entre la consommation de drogues et le suicide, ou même les maladies mentales. Mais disons qu’en termes de statistiques, on s’en approche en maudit, assez pour qu’on daigne s’attaquer au problème.

      Le hockey n’est pas différent, et c’est là, je crois, l’essence du message de M. Cantin et M. Brunet

    • Bonjour Mathias

      Bien d’accord avec vous. Tant qu’à se sortir la tête du sable, la LNH devrait également implanter un programme anti-dopage au sein de son circuit.

      Suis-je le seul à soupçonner une corrélation entre cette flambée de violence et une utilisation répandue de produits dopants ?

    • Dans le même ordre d’idées, je salue les Canadiens de maintenir leur volonté de présenter un alignement sans dur à cuire, sans joueur dont l’utilité serait de se battre dans le soi-disant but de protéger ses joueurs étoiles, et ce malgré les critiques.

    • Personnellement, c’est évidemment triste tout ça, mais j’y vois un simple reflet de la société. La LNH n’est qu’un microcosme de la société. Une société certes plus à l’aise financièrement, mais comportant son lot de dépendant, de dépressifs, de timides, de bully, etc. Certains oublient que l’argent ne changent pas les personnalités (en général). Un gars dépressif (une maladie, rappelons-le) ne sera pas moins dépressif parce qu’il a 1 000 000$ dans son compte en banque plutôt que 50 000$. Pour certains, l’argent pourra effectivement être une source de bonheur, mais si ta femme te laisse, que tu sois riche ou pauvre, ça fait mal pareil (si tu l’aimais bien sûr, lol).

      Bien sûr, trois d’un coup ça paraît énorme, mais il faut peut-être voir le problème sur une plus longue période. Un peu comme si les stats rattrapaient le hockey après des années de relative tranquillité. Ce n’est pas comme si 2-3 gars mouraient de cette façon chaque année.

      Au nombre de joueurs qui passent dans la LNH, il est normal qu’un certain nombre soient dépressifs et, malheureusement, finissent par se suicider.

      Mon idée n’est pas de me mettre la tête dans le sable, mais il ne faudrait pas sauter aux conclusions trop vite. Ce que certains semblent faire.

      Belak ne serait pas le premier gars à se suicider pour un mariage raté ou des difficultés financières à la suite d’une retraite…

      De toute façon, pour que cette Ligue de broche à foin bouge, il faudrait qu’un joueur se suicide en laissant une note disant: “Je ne peux plus endurer les coups à la tête dans la LNH. Adieu monde cruel.”

      Et même là…

    • @Harrypoteux:

      J’ai relevé une coquille dans ton commentaire : humaIn…à moins que tu voulais vraiment dire human, ce qui est anglais…

    • @mikhail_boulgakov
      1 septembre 2011 – 09h13

      Parfaitement d’accord avec vos propos. Dans la société, le taux de suicide est de plus en plus grandissant et certaines personnes, de part leur passé, leur style de vie ou tout simplement leur prédisposition psychologique, sont plus apte à en venir à un tel geste.

      Est-ce que ces trois “goons” auraient eu le même sort n’ayant pas jouer au hockey? Peut-être, personne ne le sait, mais il ne faut pas sauter au conclusions aussi rapidement. Des centaines de gens se suicide à tous les jours en Amérique et je suis pas mal certain qu’ils n’avaient pas tous eu des commotions cérébrales à répétition!

      Les coups à la tête c’est une chose, le suicide en est une autre… Oui il faut arrêter la violence gratuite dans le sport, mais il faut choisir les bons arguments, puisque des centaines (sinon des milliers) de goons au hockey depuis les années 60 ne se sont pas suicidé.

    • @ sercotte : Vous parlez à travers votre chapeau. Les commotions cérébrales et les traumatismes craniens sont corrélés avec des épisodes dépressifs mineurs et parfois majeure. C’est documenté depuis au moins 10 ans et on a désormais des études neurophysiologiques qui montrent des patterns anormales dans le fonctionnement cognitif des athlètes commotionnés. Il y a une panoplie d’étude qui le démontrent.

    • Mathias,
      je ne crois pas que le lien de cause à effet soit si évident. Oui, les commotions cérébrales auront un impact très nocif sur l’humeur et le fonctionnement. Oui, l’abus de drogue pour demeurer le “tough” des “toughs” aura aussi un impact. Mais il ne faut pas oublier qu’à la base, il y a un joueur de hockey qui a décidé de devenir un bagarreur. Et qu’est-ce qui a motivé ce choix? Disons que je serais assez surpris que les bagarreurs en général proviennent de familles plus aisées et soient des fils à papa. Je les imagine traîner déjà un lourd passé avant même d’arriver à la LNH.

    • La OHL vient d’annoncer des punitions plus sévères pour les coups portés à la tête et des sanctions strictes aux récidivistes. De plus, les gardiens qui quitteront leur filet pour aller se battre seront expulsés de la partie et suspendus pour 2 parties additionnelles.
      Rien contre les bagarres par contre…
      Et si le hockey junior éliminait les bagarres avant la LNH?

    • Vous avez déjà vu un boxeur monter dans l’arène en patins? Non, n’est-ce pas?

      Alors, que diable font-ils sur la glace, déguisés en joueurs de hockey? C’est de là que devrait partir la réflexion: Sur un prétendu métier qui n’a pas sa place dans le hockey.

      Mais peut-être est-ce trop demander à la collection de «moneymakers» qui sont propriétaires de cette ligue et que l’on déguise sous la noble appellation de «Gouverneurs»?

    • @sercote

      “Combien de gens se suicident chaque année et NE SONT PAS des goons au hockey? ”

      Sauf votre respect, votre question est beaucoup trop large. La vraie question, est la suivante: “Parmi tous les joueurs de hockey qui se suicident chaque année, combien d’entre eux sont des goons?”

    • @ sercote

      Vous avez tort. Le % de suicide est inquiétant. Les études scientifiques vont dans le sens que des commotions à répétition sont fréquemment suivies d’un état dépressif généralisé. La dépression est un état qui mène fréquemment au suicide. Je vous conseille dans l’avenir de vous informer un peu avant de dire n’importe quoi.

    • Pour celui qui amène Gaétan Girouard et Kurt Cobain dans la conversation : ils se sont suicidés à cause de dépression profonde, le même genre de dépression qui vient avec les commotions et tout le tralala.

      C’est la première fois que j’écris parce que je trouvais que cet ”argument” (je vous épargne le qualificatif que j’ai dans la tête) méritait une petite réplique.

    • Tant et aussi longtemps que la ligue va penser que les bagarres sont un élément de marketing important du produit, on risque de faire du sur-place.
      Je déteste les bagarres et la violence gratuite, les interdire serait un pas dans la bonne direction.
      D’ailleurs c’est le seul sport à ma connaissance qui laisse faire ce genre de pratique.
      Malheureusement je ne vois pas le jour où cette mentalité de dinosaure va disparaitre.
      J’aimerais savoir ce qu’en pense l’association des joueurs, c’est vrai qu’elle protège la job de ces bagarreurs et que c’est un sujet qui est sûrement tabou à leurs yeux.
      Il va falloir qu’un jour le législateur se mette le nez là-dedans car aucun changement ne viendra de la ligue elle même.

    • @sercote
      Médicaments, drogues, alcool etc…On ne sait pas la pression psychologique que ces gars là subissent chaque soir et ce qu’ils doivent faire pour la réduire.

    • Avec beaucoup de respect, vous revez en couleur M. Brunet.

      Pour qu’il y ait des changements, ça ne doit pas venir des employeurs, des dirigeants, des spectateurs. Ça doit venir des joueurs, des employés.

      Les changements qu’on a connu au cours des dernières années ds plusieurs domaines mais plus particulièrement dans le domaine de la construction viennent des syndicats, viennent des plaintes formulés par les employés eux mêmes.

      Désolé de l’analogie, mais un alcoolique ne s’en sortira pas s’il ne réalise pas dans quel état il est aujourd’hui, du tort qu’il se fait et à ceux qui l’entoure. Tant qu’il n’aura pas la volonté de changer, y a rien qui va arriver.

      Votre cause est très noble et vos propos sont très juste mais ceux qui doivent en prendre note et réagir, et bien ce sont les joueurs et personnes d’autres…

      Au plaisir de vos lire, vous êtes un des meilleurs!

    • @rachel_eric

      La OHL ont aussi annoncé que dorénavant, les joueurs devront porté des épaulières et des coudes moins rigides.

    • C’est terrible mais ce qui est encore plus terrible, ce sont les joueurs qui reçoivent des coups à la tête qu’ils n’ont pas demandé, comme Crosby, Bergeron, Max Pac et cie.

      On peut-tu mettre les priorités aux bonnes places? Les bagarreurs font un choix de vie qui implique des coups à la tête. C’est bien dommage mais ce qui est important, c’est d’abord de protéger ceux qui ne font pas ce choix-là, qui ne prennent pas de drogues ni d’alcool mais qui en subissent tout de même les conséquence.

      Et comme d’autres le disent, il y a plein de facteurs derrière un suicide.

      Encore une fois, on met les priorités aux mauvais endroit. Combien de carrières est-ce que Scott Stevens va avoir ruiné sans avoir utilisé ses poings? Et pas n’importe qu’elles victimes! Des victimes avec du talent.

      Idem pour Cook aujourd’hui. C’est pas les donneux de coups salauds qui manquent.

    • Est-ce qu’on peut responsabiliser le monde pour leur choix svp?

      Personne n’a forcé ces brutes à faire ce métier. Ils sont grassement payés pour le faire. On appelle ça Risk = Reward.

      Ces gars là ont décidé de se battre pour pouvoir jouer dans la LNH. Ils ont fait un choix. Leur propre choix. Et là on tente de blâmer la LNH? Franchement c’est pathétique votre affaire.

      C’est une triste histoire, mais des suicides, y’en a partout. Il faut accepter que dans une société, tout ne peut pas être rose. On peut pas tous vivre jusqu’à 100 ans en pleine forme, mourir dans son sommeil. Deal with it.

    • J’aimerais voir les dirigeants tenir le même discours devant parents, femmes et enfants de ces joueurs décédés

    • J’étais ti-cul et ils en parlaient Aux Amateurs De Sport à CKAC. Et presque rien n’a changé.
      Avec quelques morts, ça va peut-être changer ? Est-ce que ça peut toucher l’immobiliste Bettman ? Pas sur.

    • Les hommes forts voient les risques du métier, ils sont conscients, plus que jamais, de ce qui peut leur arriver. S’ils veulent continuer, c’est leur problème. Je n’aime pas les bagarres et je n’aurais aucun problème à les voir disparaître. Certes, il y a des changements à apporter mais parfois je trouve qu’on l’on fait preuve d’une certaine hypocrisie sur toute cette situation et les commotions cérébrales. Les joueurs savent qu’en signant leur contrat dans une ligue ou le jeu est plus rapide que jamais et les joueurs plus gros, le risque de blessures est élevé. Va-t-on empêcher les compétitions de Big Air en planche à neige, parce qu’il y a une risque de blessures??? Le hockey est un sport violent et le sera toujours. On peut éliminer les Matt Cooke de ce monde mais les commotions cérébrales sont là pour rester, à moins d’empêcher complètement les mises en échec.

    • Bien que je ne sois pas le plus grand fan des bagarres, j’avoue aimer ça de temps en temps, mais admettons que la boxe est plus approprié quand on a envie de voir des gens se tapper dessus… Par contre, il ne faut quand même pas mettre le blâme de la toxicamanie et de la dépression directement sur les bagarres, pcq si ce n’est cette pression ce sera une autre ailleurs et on évacue ainsi le coeur du problème…. Je ne dis pas que la LNH ne doit pas faire d’effort pour les diminuer graduellement, mais ne mélangeons pas trop les dossiers, par respect pour les malades qui en souffre pour des raisons n’ayant rien à voir avec leur travail…

      Au delà du métier sous entendu de bagarreur, ces situations nous amène à voir le problème sous l’angle de la toxicomanies pour certains, et de la bi-polarité de l’autre, voir des deux dans certains cas… C’est le principal problème auquel la ligue doit s’attaquer et fournir plus d’aide médicale, pour aider ces joueurs qui deviennent toxicomane (abus d’alcool, de speed ou autres) ou qui sont bi-polaire… Et utiliser l’influence etl’image forte et positive des sportifs professionnels dans plusieurs milieux pour faire la promotion de la prévention et briser les taboos dans l’ensemble de la société…

      Ce sont deux maladies qui penvent vous atteindrent même si vous adorez votre métier, c’est surtout là qu’il faut agir, on ne devient pas dépressif nécessairement pcq on est malheureux, c’est une maladie sur lequel notre volonté n’a pratiquement aucun contrôle et qui pousse même des gens ayant très bien réussi à tout les égard vers l’auto-destruction, même s’il était heureux et aimer… Certains sont malheureus de leur travail et de leur amour par exemple, et tombe en dépression, alors que d’autres tombe même si tout allait bien et qu’eux même ne comprennent pas pourquoi ils n’ont plus envie de rien, même pas de se lever le matin pour lire le journal en buvant un café….

      Il faut surtout arrêter de banaliser les toxicomanies (et les Vampires qui la vendent et ceux qui les protègent….) et d’ostraciser les gens bi-polaire, arrêter de les considérer comme des faibles sans volonté, mais plutôt faciliter leur accès à des spécilalistes avant que le pire arrive… Il faut faire preuve d’humilité et accepté qu’on peu avoir besoin d’aide.. C’est souvent l’égo et la peur du jugement populaire qui ”force” les gens à ne pas en parler jusqu’au moment ou tout craque…

      RIP…

    • @ therealdeal

      Vous faites echo à ma réflexion. Les demandes et les actions doivent nécessairement venir des joueurs. Tant qu’ils “nieront” le problème, rien ne changera. Ils sont la seule “autruche se mettant la tête dans le sable” dans cette triste histoire.

    • @mikhail_boulgakov
      1 septembre 2011 – 09h13

      Bien que la plus part du temps je ne suis pas d’accord avec vos propos, votre commentaire d’aujourd’hui rejoint mes pensées.

      La mort est naturel et TOUT ce qui vit meurt. Je ne pleurerai pas la mort d’un homme payé à haut salaire pour jouer. Est-ce qu’on parle du taux de suicide chez les dentistes comme étant un problème de société ?
      Un homme fort de la LNH est-il plus important qu’un de ces dits dentistes ?
      Ces hommes forts ont choisis ce métier car c’est un métier qu’ils aiment. C’est le risque du métier: comme un travailleur de la construction qui fait un travail dangereux.

      Ces gens apprécient leur travail et, souvent, ne voudrait pas changer de métier. Ils connaissent les risques du métier mais ils le font avec passion quand même. C’est ça l’amour … c’est ça la vie.

      Sans manquer de respect à quiconque, je ne me pencherai jamais sur ce genre problème. J’arrête d’en parler tout de suite. Il y a des problèmes plus importants (même dans la LNH).

    • Pêle-mêle:

      On parle même de la mort de Belak sur le site de la BBC car Wade a joué en Angleterre durant le lock-out aidant même Coventry à gagné le grand chelem.

      Pour ceux qui affirment qu’il n’y a pas de commotion lors de bagarres, rapidement deux exemples me viennent à l’esprit: Colton Orr et Raitis Ivanans.

      Wade Belak: 549 parties, 8 buts, 136 batailles,1263 PIM. 8 buts…

      Apparemment un suicide…

    • @ sercote:

      Kordic, Boogaard, Rypien, Belak, etc.

      Plusieurs des anciens bagarreurs éprouvent de sérieux problèmes de santé physiques et mentaux; de la démence et des maladies dégénératives dans la fin de quarantaine. Plusieurs anciens joueurs de la NFL se sont suicidé ou sont morts prématurément également. En analysant les données, on découvrirai que ces faits ne sont plus des hasards, mais bien une tendance lourde: les coups à la tête engendrent de sérieuses maladies physiques et mentales que les liguées professionnelles ne peuvent plus ignorer.

      Mike Hamel

    • La LNH, c’est une ligue de garage, comme disait Mario Lemieux. Une honte dans le monde du sport professionnel, le seul sport où les bagarres sont permises et même encouragées durant la saison. Pourtant, il n’y en a pas durant les séries éliminatoires et est-ce que c’est un moins bon spectacle? Mais ça ne changera pas, car il y a encore trop de dinosaures parmi “fans” , parmi la direction de la LNH et il y a Don Cherry, cet homme de Cro-Magnon qui tire encore certaines ficelles…

    • Tout ça me fait réellement pensé au gladiateurs et au Colisée de Rome.

      L’élite romaine cherchait a asseoir son pouvoir sur le peuple en les divertissant. Aujourd’hui, c’est plus pour l’aspect monétaire qu’il le font. La foule, las de son labeur quotidien aimait bien les combats pour se changer les idées. Les foules d’aujourd’hui en font de même, avec un petit coté de fanatisme de marque (équipe.)

      Tout ça pour en venir a mon point. À L’époque, c’était l’empereur qui décidait de quoi était fait les jeux, les combats de gladiateurs étant une tradition, il ne fut pas question de les enlever. Cependant lorsqu’un combattant perdait, l’empereur avait la décision final, mais il laissait le choix a la foule. Cela ainsi, le déculpabilisait puisque c’est ces dernier qui avait choisit.

      Cependant, l’empereur avait mit en place les règle, la mise en scène et tout le reste.

      Il en va de même aujourd’hui. Bettman n’a pas créé toute les règle, mais il ne les a pas changer non plus, alors que bien d’autre ont changer. Il s’assoit sur le fait que la plèbe réclame des combats pour se déculpabiliser. (Les gouverneurs sont aussi à mettre dans le même bateau).

      Je me rappelle, peu de temps après l’incident Chara Pacioretty, la LNH avait demandé sur Facebook ou Twitter si les gens aimait les bagarre. Il cherchait la, un moyen de se déculpabilisé de n’avoir rien fait.

      Vous voyez, c’est ce qu’il veulent alors c’est ce que nous leur donnons. Tout ça est a mettre dans la même phrase et les 21 273 personne au centre Bell, elle se lêve toute pendant un combat…

    • La réflexion en profondeur, ça relève du cheminement individuel comme vous l’avez fait avec Morrissette. Sinon de manière générale, l’être humain est incapable de se construire une intelligence collective et je crois que c’est encore plus vrai avec les dirigeants de la LNH, mais le changement se fera lorsqu’une personne influente prendra le dossier en main.

    • J’accepte la notion de choix individuel que ces gars là font. Mais si la ligue avait pris les bonnes décisions il y a longtemps, ce genre de joueurs ne joueraient plus dans la ligue nationale et auraient sûrement été plus heureux à faire autre chose; en tout cas moins stressés. Tout va trop vite, les gars sont trop en forme et en plus l’équipement est trop dangereux. Sortez ces bagarres au plus vite de cette ligue!

    • Les bagarreurs, ils le font par choix! Personne ne leur demande! – MDR

      Regardez le jeune joueur repêché en 2009 par les Bruins en 6e ronde Tyler Randell
      À sa première saison junior à 16 ans 2 bagarres. Il s’est battus 6 fois l’année de sa sélection pour ses aptitudes pugilistiques (il a tout de même marqué 24 buts). La saison suivante, 10 batailles et 9 buts. Enfin, à sa dernière saison junior: 20 buts et 21 batailles!

      Personne ne lui dit quoi faire mais il comprend le pas très subtil message…

    • De tous ceux qui crient au scandale ici aujourd’hui, je serais curieux de savoir combien se régalent quand ils voient une bonne bagarre a la télé?

      Ne soyons pas hypocrites, beaucoup de gens aiment les bagarres, meme s’il ne paient pas un billet pour aller voir ca. Les vidéos et commentaires pleuvent sur youtube.

      Je le répete encore sur ce blogue, je suis contre l’abolition des bagarres, et je n’aime pas les bagarres inutiles qui sont stagées en deux goons qui sont payés pour faire ca.

      Mais quand 2 joueurs petent les plombs pour vrai, que ce n’est pas prévu, qu’il faut se porter a la défense d’un coéquipier, et que ca change vraiment l’allure du match, je pense qu’une bagarre devrait toujours faire partie du hockey. Ce n’est pas ces bagarres qui tuent.

      Par exemple la bagarre de Pouliot contre Boychuck l’an passé…

      Je suis d’accord pour essayer de trouver une solution pour enrayer 80% des bagarres qui sont inutiles, écarter les goons qui ne savent pas jouer au hockey et sauver des vies.

      Mais l’abolition n’est pas la solution…

    • @fgtheo

      Le problème c’est que le but des organisation n’est pas de gagner pour la gloire, mais pour avoir plus de revenus.

      Une bagarre amène de la foule selon certains dinosaures. Dur de dire qu’ils ont tort. Juste au Centre Bell les 21 000 personnes sont debout pour encourager l’homme fort. Ça réveille la foule et les joueurs qui dorment sur leurs millions sur le banc …

    • Les durs à cuir ont atteint la LNH avec leurs poings, et non grâce à leurs aptitudes physiques.
      Sinon, ils n’auraient jamais atteint un tel niveau de vie.

      À la boxe, les participants reçoivent d’innombrables coups à la tête, et rien n’est dit à leur défense.

      On peut exprimer une sympathie lorsque des pertes se produisent, mais sans jamais oublier que ces hommes ont eu un choix, celui d’atteindre la LNH avec le handicap et la raison de se faire frapper.

      Un choix je dis, leur choix.

    • @alex791

      100% d’accord avec vous.

      Le hockey est le seul sport pro où la bagare est permise …

    • Tout ce debat fait ressortir des elements interessant mais j’ai de la difficulte avec le lien entre les coups a la tete/commotions et la mort des 3 hommes forts au courant de l’ete…pas que je dise qu’il y en a pas mais qu’en est-il des boxers dont le metier les amenent a recevoir des milliers de coups a la tete…sont ils plus portes vers la depression, le suicide…peut on penser que la disparition graduelle du role de bagarreur dans la NHL a aussi des effets negatifs sur ce genre de joueur??

    • Denis Gauthier était très pertinent ce matin à CKAC lorsqu’il parlait de la préparation d’après carrière des joueurs de la ligue nationale. Les gens semblent croire que parce que les gars ont beaucoup d’Argent, ils sont automatiquement heureux, ce qui peut-être très loin de la réalité. Plusieurs ne sont pas prêt à affronter le vie “normale” d’après carrière où on ne vous “idôlatre” plus à chaque instant et que la reconnaissance qu’ils sont habitué de recevoir quotidiennement se fait moins présente. La vie d’un joueur de hockey change drastiquement une fois la carrière terminée. Ils sont habitués d’être loin de la maison et soudain, ils se retrouvent a passée leur journée entière à la maison, sans nécessairement avoir un plan précis pour retourner à une routine dite “normale”. Il est grand temps que la ligue abolisse les bagarres, ces gars méritent mieux que ca.

    • @ un-fou-est-il-fou

      “Est-ce qu’on parle du taux de suicide chez les dentistes comme étant un problème de société ?”

      Nous non, mais l’Ordre des Dentistes en parle. Le journal de l’Association dentaire canadienne publie des articles scientifiques sur le sujet. Et s’il y avait un blogue sur la dentisterie, je suis convaincu que le sujet serait abordé.

      Je suis même prêt à affirmer que si les gens avaient des posters du Dr. Robert, orthodontiste, sur les murs de leur chambre, on parlerait sûrement davantage de ce sujet en société.

      Sauf que pour une raison ou une autre, Wade Belak est 1000 fois plus connu au Canada que le meilleur des dentistes, alors c’est certain que la question du suicide chez les dentistes n’occupe pas beaucoup de place dans les médias comparativement à celle du suicide chez les bagarreurs.

      Mais en bout de ligne, pendant que les dentistes abordent la question (même si ça ne fait pas la une), la LNH et l’AJLNH ne font pas grand chose.

    • Salut Mathias!
      autre triste nouvelle dans notre joli monde du hockey, vivement le début de la saison!
      je suis un partisant des combats, non pas inutile apres 1seconde de jeu, mais de combat pour protéger un joueur vedette ou pénaliser un coup salaud, mais je fais difficilement le lien entre un goon et le suicide (p-e justement que les joueurs ne sont pas assez testés contre les drogues et médicaments dans la nhl) mais si l’ont fait un calcul rapide sur le nombre de vrais coups de poings recus durant un combat(environ 4-5) X nombre de combat dans une saison (environ une vingtaine) X nombre de saisons du joueur (environ une quinzaine) et que l’ont compare avec des sports completement plus stupide et ignorant comme la boxe et les MMA ou ses athletes recoivent multitude de coups tres violent et direct au visage (surtout pour la boxe), pour un taux de suicide pas mal moindre! donc il y a t-il un lien vraiment entre les goons et le suicide? ou le probleme se situe beaucoup plus sur l’encadrement des joueurs avant-pendant et apres leur carriere? Jarkko Ruutu est peut etre un imbecile sur la glace, mais il a raison en soulevant ce point!
      merci bonne journée!

    • Je crois qu’il y a deux facteurs en jeu pour expliquer les suicides plus fréquents chez les goons de la LNH.

      Premièrement, Boulgakov a raison de voir un lien avec la personnalité des joueurs concernés. Il faut être un peu fêlé en partant pour accepter ce rôle-là. D’ailleurs, les bagarreurs se bourrent de pilules pendant les matchs pour rester éveillés et se donner du courage. Pas étonnant qu’ils consomment plus de drogues et d’alcool et risquent plus de se suicider que le les autres joeurs.

      Deuxièmement, le fait d’avoir reçu des centaines de coups à la tête pendant leur “carrière” doit aussi entrer en ligne de compte. Un seul coup de poing d’un gorille comme Chara peut tuer quelqu’un. Ça finira bien par arriver si la LNH continue de tolérer les bagarres.

    • Kordic est décédé dans une descente policiere me semble, pas par suicide…Mais il avait un train de vie assez louche..

      Pour ce qui est des 3 récents décès, c est très triste mais que voulez-vous, le suicide est un phénomène social qui touche tout le monde, incluant des millionaires qui jouent au hockey….combien de décès dans les 10 dernieres années?

      comme les boxeurs, ils ont le choix de faire autre chose que de se faire tabasser dessus. J’ai de la pression à mon travail mais je ne suis pas millionnaire et je fais avec.

    • Y a-t-il vraiment un rapport entre bagarre et suicide? Cam Neeley vient de gagner la Coupe et John Fergurson fut un DG allumé, Pat Quinn un excellent coach. Je sais ben qu’à Mtl vous tripez sur Markhov et Hamrlik mais moi je m’ennuie de Chris Nilan. Rick Rypien était dépressif, Boogard accroché aux médicaments et Belak, on sait rien. Je viens de voir Wandel Clark à la tivi pis y’est ben heureux.

      Donnie Moore et Mike Flannigan, 2 lanceurs de baballe se sont suicidés ainsi Hideki Irabu faudra-t-il faire un enquête sur les lanceurs et les interdire?

      Dans “Un roman français” de Frédéric Beigbeder j’y apprend que Joe Dassin est mort d’une overdose, Mike Brant un chanteur romantique s’est suicidé, René Crevel un poète s’est suicidé y’a plein d’athlètes de tous les sports et des gens de tous horizons qui se sont suicidés.

    • @arnolde ils ont fairt ce choix parce que la ligue tolère les bagarreurs & l’encourage presque et qu’ils n’avaient pas le talent pour percer autrement. Donc certains DG & instructeurs recherchent ce type de joueurs. Si les bagarres n’étaient pas tolérées, fort probablement qu’ils n’auraient pas joué au hockey ou si oui différemment. Votre raisonnement ne s’applique que dans le cas de la boxe par exemple.

      G. Roy

    • Pendant ce temps, Bredan Shanahan et ses collègues de la LNH préfèrent se pencher sur la profondeur des filets!!!

      Ouf! La LNH c’est une ligue sérieuse!

    • @ macsim

      Médicaments, drogues et alcool sont des problèmes très répandus dans la société, pas seulement parmi les goons au hockey. Des hommes d’affaires comme des bums de la rue ont ces problèmes. Grant Fuhr avait un problème de drogue. Guy Lafleur un problème d’alcool. Theo Fleury (qui, dans sa jeunesse, a eu les problèmes que l’on connait, et qui ne sont pas propres aux goons…), all of the above. Et ces gars-là n’étaient pas des goons, à ce que je sache.

    • @ rachel_eric

      “Pour ceux qui affirment qu’il n’y a pas de commotion lors de bagarres, rapidement deux exemples me viennent à l’esprit: Colton Orr et Raitis Ivanans.”

      Un gars peut avoir une commotion cérébrale en se cognant la tête sur une porte d’armoire ou en déboulant les marches. Devrait-on abolir les armoires et les escaliers pour autant?

    • @ philgra

      Sauf le vôtre, on ne peut pas dire qu’il y a des suicides de joueurs de hockey toutes les années… cette année, la récolte est bonne, c’est tout. Mais je ne me souviens pas du dernier joueur de hockey à s’être suicidé avant cette année.

      @ tous

      En passant, Derek Boogaard ne s’est pas suicidé.

      Les spécialistes associent désormais l’encéphalopathie traumatique chronique à la dépendance et à la dépression. C’est le lien commun entre tous ces bagarreurs morts prématurément. Je suis curieux de savoir si Belak souffrait d’ETC. Probablement, on verra.
      http://www.cyberpresse.ca/sports/hockey/201108/22/01-4428058-la-violence-dans-la-lnh-mise-k-o-par-la-justice.php
      Mathias Brunet

    • Si on cherche, je suis sûr qu’on va trouver des patineurs (euses) artistiques et des violonistes qui se sont suicidés…

    • C’est clair que d’abolir les bagarres dans la LNH lui aurait permis d’avoir une longue et prospère carrière dans LNH, lui assurant ainsi de ne pas jouer dans les ligues américaines, ECHL ou semi-pro où il y aurait une certaine chance qu’il occupe le même rôle de bagarreur.

      Mais c’est vrai que l’abolition des bagarres dans la LNH est nécessaire afin de montrer le chemin aux ligues inférieures, car c’est vrai que le taux de suicide des bagarreurs dans la ligue semi-pro du Québec est élevé et qu’il faut constamment en recruter pour remplacer les défunts.

      Pour en reprendre certains, c’est vrai que les footballeurs (qui pour la majorité sont nés dans des milieux difficiles) se suicident seulement car ils ont reçu des coups à la tête et que le fait qu’ils aient reçu des bourses et autres à-côtés alléchants à l’Université puis des millions sur 3-4 années dans la NFL font en sorte qu’ils sont épanouis à leur retraite à 29 ans sans aucun salaire avec une ex-cheerleader qui n’a pas perdu de poids avec son 3e enfant (situation qui ne reflète pas réellement leur dernières 10 années).

      C’est vrai que le seul problème c’est les bagarres et les commotions. Que non, ils n’avaient pas de problèmes mentaux, style anxiété ou dépression, avant de débuter leurs carrières professionnels. Que non, finalement, ils auraient été plus heureux de vivre comme bouncer dans un club de nuit, dealer, mécanicien ou tout autre emploi où le risque de suicide causé par les bagarres est inexistant. C’est vrai le suicide d’un bouncer qui en a marre de sa vie ça ne fait pas la Une, et ce, même s’il s’est bagarré plus d’une fois. Quoi? Il a choisi d’être bouncer, d’avoir cette vie? Ah les mauvais choix… mais les Laraque de ce monde n’ont-ils choisi ce métier finalement? Car entre laver des vitres ou se battre dans la LNH, il y a monde de différence en salaire. Mais plier sur son orgueil et ses valeurs? Ça n’a jamais de conséquence à part de n’être pas totalement heureux avec soi-même. Est-ce la faute de la LNH qui permet les bagarres ou celle de celui qui finalement faisait quelque chose qui n’aimait pas vraiment et qui le rendait malheureux?

      Car c’est vrai que dans notre société contemporaine surprotectrice, il faut toujours niveler vers le bas pour s’assurer que le dernier ait la même chance. Il n’y a jamais eu mort d’enfants dans un jeu de parc “x” depuis 30 ans, mais une malchance arrive et *pouf* tous les jeux semblables sont détruits. Société aseptisée?

    • Peut-on croire que d’éliminer les bagarres au hockey augmenterait la popularité de ce sport aux États-Unis, là on l’on prise des sports où la violence est strictement réglementée?

      D’autre part, tous ces gars-là (les goons) n’auraient pas fait de carrière dans la LNH si ce n’était de la culture de violence dans le hockey… Alors, ils ne seraient probablement pas en faveur d’une réforme à ce niveau-là!

    • Aucun rapport cet article.

      À ce que je sache, Kordic avait des gros problèmes hors glace, Probert n’a pas eu la vie sereine également. Boogard, Rypien et Belak sont de la nouvelle génération qu’il faut prendre par la main pour ne pas froisser personne.

      @igniter55 a vu juste ainsi que Denis Gautier. Le problème s’est l’après carrière qui fait défaut. Autant pour les joueurs que les simples salariés à qui on met sur le chômage voire le BS lorsqu’ils ont tout perdu. On cache les suicides de notre grosse société capitaliste, mais des morts tous les jours, il y en a. La LNH a déjà un plan que moi je n’ai pas dans mon entreprise si je me fait virer. Qui en a ?

      Les Rob Ray, Tie Domi, Matthew Barnaby, Mario Roberge, Dave Morrissette pour nommés que ceux-là, ont eu leur part de difficulté après leur carrière, mais ils s’en sont tiré efficacement.

      Donc, la bagarre n’a rien à voir et fait partie de ce sport. Sinon, couper l’a en éjectant automatiquement les joueurs. Il y a tellement de règlements depuis 10 ans que la LNH elle-même n’est pas reconnaissable. Pire, on chiale souvent qu’à Montréal, les joueurs sont petits et se font malmener, qu’il faut des durs. Que voulez-vous amateur, de la boxe et de l’action ou des joueurs qui ne se touchent pas? Le hockey est un sport viril, sinon, faites autre chose.

      Pour les commotions, là il est urgent d’agir, mais également sur certaines substances qui te font des « high » mais également des « down » après une joute. Les boissons énergétiques comme tout autre analgésique devraient être bannies. Il devrait avoir des vérifications chaque mois pour tous les joueurs et toutes les équipes. Vous allez comprendre plus souvent que vos vedettes sans ces cochonneries vont performer 2 parties sur 5 comme Kovalev et vous comprendrez que ce n’est pas normal de leur demander 3 parties en 2 soirs ou encore un calendrier de 82 matchs plus les série.

      Est-ce que Marc Savard qui devra prendre ça retraite sous peu, est-ce que Pat Lafontaine a fait une tentative de suicide? Ils doivent apprendre à revenir sur la terre ferme et se faire une seconde carrière comme n’importe quel citoyen… Cela prend du « guts »

      JS

    • @ grosbill08

      Bravo. Excellent commentaire. Je n’aurais pas dit mieux. Personne d’autre ici, d’ailleurs. Les gens sont en train de se faire brainwasher par les médias d’ici au sujet des bagarres. C’est vrai que plusieurs ont des origines françaises, alors pour eux, la bagarre… c’est fait pour perdre.

      Rypien et Belak sont les seuls joueurs de la NHL à s’être suicidés depuis très longtemps (je ne me souviens pas d’un autre). Pourtant, il y a toujours eu des bagarres dans la NHL. Quoi, en 1950, le suicide n’avait pas été inventé encore?

    • Pour plus de précisions, je déplore leur décès, mais je trouve ça “gros” que d’imputer leur mort au fait qu’ils sont des bagarreurs. Ceux qui brandissent cet argument font de la politicaillerie de bas étage, car ce n’est pas le portrait global de leur santé mentale ni nécessairement la vraie cause à effet.

      Il faut que l’AJLNH se prenne en main et offre des programmes de soutien à ses joueurs/ex-joueurs, car la première étape pour guérir est d’avouer le problème.

    • @sercote

      “Sauf le vôtre, on ne peut pas dire qu’il y a des suicides de joueurs de hockey toutes les années…”

      Vrai… mais ça n’enlève rien à la question.

    • @mikhail_boulgakov

      Amen.

      Je suis pour l’élimination des bagarres, mais je crois qu’orienter le débat sur les difficultés des hommes forts est une erreur (pour les raisons évoquées par mikhail_boulgakov).

      Ça me semble plutôt opportuniste comme réaction, et non rationnel.

    • @sercote & @grosbill08

      Vous êtes tellement pathétiques! Toutes les études prouvent que les coups à la tête peuvent provoquer des lésions cérébrales de quelques natures que ce soient.

      Ça ne veut pas dire que les 3 hockeyeurs qui se sont enlevés la vie sont dus directement aux bagarres ni a des coups reçus à la tête, mais misère êtes-vous capable de comprendre que ça n’a pas aider leur situation respective???

      D’ailleurs, pouvez-vous me dire ce que vous trouvez d’intéressant à voir 2 gars se cogner l’un sur l’autre??? C’est tellement, mais tellement stupide et primitif!

      Pour terminer, vous ne devez certainement pas savoir ce qu’est une dépression ou des troubles reliés aux cerveaux car vous n’auriez pas le même discours. À moins que vous soyez trop affecté pour vous en rendre compte.

      @sercote Ça me désole que vous soyez pas plus ouvert que ça car vos connaissances au niveau hockey sont stupéfiantes. Triste.

      Guylain Pelletier alias @cwolf222 sur twitter

    • @sercote donnez nous un emploi ou débouler les marches or se cogner sur une porte d’armoire régulièrement fait partie de la description de tâche.

      @dupontjs il peut y avoir de l’action dans un match de hockey sans bagarre et peut même être plus enlevant qu’un match avec bagarre. Si je veux voir de la boxe je vais à la boxe pas à un match de hockey. Il y a une énorme différence entre un joueur qui se bat suite à un coup qu’il n’accepte pas et encore (au foot (soccer) il y a de nombreux coups vicieux et les bagarres ne sont pas tolérées n’empêche que c’est le sport le plus populaire au monde) et un joueur qui n’est la que pour se battre. Et si vous croyez que le foot n’est pas un sport viril regardez les matchs de la coupe d’Europe (pas la coupe du monde) ça brasse pas mal et pas de bagarres pour autant.

    • Bonjour,
      @sercote et quelques autres
      vous confondez encore une fois testostérone et neurones. La première sert, dans le cas d’une discussion, à hurler et à taper du pied si on nous contredit, les seconds servent à réfléchir. Ce qui vous ferait le plus grand bien.
      Vous ne serez ni plus grand, ni plus fort, ni plus viril si, dans la quiétude de votre salon, vous maudissez celles et ceux qui veulent que l’on réfléchisse à la violence au hockey et à ses conséquences.

    • Mathias… tout le monde semble oublier JOHN KORDIC… comme quoi la situation ne date pas d’hier!!!!

    • @georges_de_la_jungle

      Vous avez raison, alors qu’on l’enlève et on va s’habituez voilà tout. En attendant, elle est là et j’aime ça.

      Mais au niveau boxe, soccer, combien se sont suicidés? On en parle pas ou rarement, le seul que j’aimais bien et qui nous as quittés est Arturo Gatti. Avons-nous cesser les coups dans la boxe pour autant? C’est le métier. Je déteste quand certains analystes, journalistes se font du capital pour une nouvelle.

    • M. Brunet,

      Pourquoi ne pas en faire votre cheval de bataille, votre devoir, de faire changer les choses dans la LNH et la culture du hockey? Faites comme Ron Fournier dans le dossier du retrait du chandail de M. Bouchard! Vous avez la notoriété et la visibilité nécessaire pour commencer un mouvement qui pourrait faire boule de neige, du moment où vous y croyez vraiment et mettiez des énergies. Plusieurs journalistes sont de votre avis, pourquoi ne pas organiser un regroupement afin de faire pression sur les autorités de la LNH? Je me porte volontaire pour vous assister dans le projet! Mais de grâce, vous souhaitez qu’on ne cesse pas d’en parler dans une semaine… Parlez-en tous les jours, une petite phrase, un petit paragraphe. Demandez à vos confrères de faire pareil. Surtout vous qui voyagez et parlez à tout le monde à travers la ligue, recrutez des gens de la Californie, de l’Ohio, du ROC, etc. Il faudra un individu qui commencera le mouvement et cet individu devrai avoir les moyens de faire entendre ceux qui souffrent. Je n’ai pas ces moyens, mais vous, si.

    • Le défenseur des Jets de Winnipeg, Dustin Byfuglien, a été arrêté et accusé d’avoir conduit un bateau alors qu’il était intoxiqué.

      intoxiqué?..et bien…

      surprenant; la LNH remplace la NFL pour des évênements hors glace

    • Le métier d’homme fort à beaucoup changé depuis les années 80. Les hommes forts étaient considérés comme des vedettes et bien souvent étaient plus populaires que les meilleurs compteurs. Maintenant, ils sont un mal plus nécessaire dans la ligue, qui doit diparaître. Ainsi ils doivent subir le jugement de plus en plus de gens autour d’eux comme étant des imposteurs et des moins que rien.

    • @ cyberwolf

      Pour moi, ce n’est pas le spectacle qui rend les bagarres nécessaires au hockey, mais la nature humaine. Un gars de 25 ans étant ce qu’il est (j’en ai 26…), il trouvera un moyen de régler ses comptes et/ou de se venger sous l’effet de l’émotion et de la frustration. Enlève les bagarres, et les coups salauds (par derrière, coude, cross-check, name it) vont doubler. J’aime mieux voir deux adultes consentants se taper sur la gueule à coups de poings qu’un imbécile frustré de s’être fait étamper en expédier un autre sans défense tête première dans la bande.

      Le jour ou la NHL arrêtera de donner des sentences bonbon (lorsqu’elle en donne) pour les coup vicieux, les bagarres ne seront plus nécessaires.

    • Quand j’étais petite, je regardais les matchs de hockey afin passer le plus de temps possible avec mon idole (mon père). Il ne ratait jamais ce spectacle (en noir et blanc!). Et j’ai fini par aimer ce sport pour de bon. Je suis assez âgée pour me rappeler qu’il était rare à une certaine époque de voir un joueur avec un casque. Parce qu’il n’y avait pas (ou peu) de bagarres et autres accidents graves. C’était de l’excellent hockey quand même, voir Maurice Richard.

      Aujourd’hui, si en « zappant » je tombe sur un match, ce qui me frappe c’est la lenteur du jeu. Pas étonnant : on semble vouloir embaucher en priorité les plus costauds (en souhaitant, peut-être, que l’un d’eux se révèle un gros marqueur?). Plus ils sont lourds, moins vite ils peuvent patiner. Scientifique! Je n’ai plus la « patience » de regarder un match, je ne tiens pas en place, j’ai envie d’aller les pousser pour qu’ils patinent plus vite.

      Je me rappelle un Yvan Cournoyer qui m’apparaissait presque capable de passer entre les jambes des défenseurs tant il était petit (5’7’’) Et il patinait à une vitesse telle que les plus grands ne le voyaient pas passer ! Bon, j’exagère, mais c’était quand même beau à voir.

      Les obliger à porter un casque et bientôt peut-être, une visière, c’est mettre un pansement sur le bobo. Un pansement pas très efficace qui plus est. On attaque le problème par le mauvais bout, on tente de corriger les effets et non la cause. Et ça ne marche pas, ça crève les yeux.

    • @cyberwolf

      Tout d’abord, je n’ai jamais nié que les bagarres peuvent provoquer des lésions cérébrales.

      Si les bagarres n’ont certainement pas aidé leur situation, cela ne veut pas nécessairement dire qu’elles l’ont détériorée. Les boxeurs et autres pugilistes ne voient pas leur situation se dégrader à chaque combat. Nous parlons de situation mentale et non physique, bien sûr.

      Les bagarres me laissent plutôt indifférent dans 95% des cas. J’aurais bien voulu que quelqu’un règle le cas de Chara, parce qu’il n’y a aucun système « pénal » potable dans la LNH et que la seule loi qui prime est l’œil pour œil. Mais c’est sûr que c’est tellement moins stupide de mettre un objet inanimé dans un filet faisant 10 000 fois sa grandeur…

      Donc si je comprends bien, tu as vécu une dépression pour que tu puisses affirmer ce que tu avances, sinon tu aurais la connaissance infuse ou le savoir de Dieu. À défaut, tu viendrais te contredire, non? Tu serais incapable d’avoir un jugement efficace, car seulement ceux qui souffrent d’une dépression ou de troubles reliés aux cerveaux possèdent la vérité absolue.

      Moi je crois aux droits et libertés de chacun. À chaque fois que quelqu’un désire moduler mes droits et libertés sous le joug de la peur, je suis toujours réticent.

      S’il voulait se battre, pourquoi voulez-vous lui ôter son droit? De quels droits usez-vous? De vos pouvoirs divins? De votre droit à critiquer? Que ceci ne fait pas réellement partie du sport et que ce n’est pas nécessaire? Certes, je suis partiellement d’accord avec ce point et le serai pleinement lorsque les coups salauds seront punis efficacement. Mais je n’adhère pas à votre argumentaire pour la cessation des bagarres; ces menaces puériles que les bagarres peuvent causer la mort (à un moment ou à un autre, indirectement ou directement). N’utilisez pas cet argument, car tout peut causer la mort. S’il fallait limiter nos droits à chaque fois que quelque chose peut causer notre mort, nous n’aurions plus de droits. À quoi bon vivre sans droit? Vous avez le droit de demander l’interdiction des bagarres, mais ne brandissez pas le spectre de la faucheuse. Soyez plus intelligent, plus imaginatif!

      Pour en terminer, tu me traites de pathétique, et ce, probablement parce que nous n’avons pas la même vision. Je me demande ce qui est réellement pathétique dans ce cas?

    • ……. Difficile d’ajouter quelque chose a ce que Grosbill08 a dit; 100% d’accord avec lui:

      “S’il voulait se battre, pourquoi voulez-vous lui ôter son droit? De quels droits usez-vous? De vos pouvoirs divins? De votre droit à critiquer? Que ceci ne fait pas réellement partie du sport et que ce n’est pas nécessaire? Certes, je suis partiellement d’accord avec ce point et le serai pleinement lorsque les coups salauds seront punis efficacement. Mais je n’adhère pas à votre argumentaire pour la cessation des bagarres; ces menaces puériles que les bagarres peuvent causer la mort (à un moment ou à un autre, indirectement ou directement). N’utilisez pas cet argument, car tout peut causer la mort. S’il fallait limiter nos droits à chaque fois que quelque chose peut causer notre mort, nous n’aurions plus de droits.”

      Personellement je suis un fan des bagarres au hockey, surtout celles qui éclatent dans le feu de l’action ou celles entre 2 goons établis (Probert-McSorley sur Youtube). J’aime mieux regarder une game ordinaire avec 2-3 bagarres plutôt qu’une maudite game plate des canadiens avec rien en bonus parce que c’est une équipe de peureux et de schtroumps

    • J’aimerais encore une fois me ruer dans les brancards et dénoncer la culture de la LNH, mais à quoi bon quand la ligue fait sourde oreille. À New York, on prend une page dans le cahier de Vince McMahon (qui s’y connaît en morts subites): rejeter toute responsabilité sur les individus eux-mêmes… du moins jusqu’à ce qu’il se retrouve devant un comité congressionnel pour devoir s’expliquer, après la tuerie de Chris Benoit.

      Voilà ce à quoi devrait servir l’enquête présentement sur les bureaux du procureur du Québec. L’objectif ne devrait pas être de “clouer” Chara (encore une fois, ce serait rejeter la responsabilité seulement sur l’individu), mais plutôt d’amener la ligue à devoir justifier ses positions, soit devant un comité gouvernemental, soit devant un tribunal.

      Il en faudra plusieurs autres, je sais, avant que la LNH démontre le moindre intérêt pour la santé physique et mentale de ses joueurs. Ce n’est pas parce qu’on est payé des millions qu’on n’est pas exploité, d’une autre manière.

    • attention mathias, trop facile de faire un lien de cause à effet.
      Ah le gars s’est suicidé, quel hasard c’était un goon de la LNH.3 EN 3 mois,
      donc automatiquement les bagarres ont causé le suicide.donc éliminons les bagarres et il n’y aura plus de suicide
      quel raisonnement, franchement, que tu sois contre les bagarres, je respecte cela et je suis en bonne partie d’accord avec toi mais que tu te serves de goons qui sont décédés comme prétexte pour abolir les bagarres, là je débarque, c’est un très mauvais angle d’attaque, il y a plusieurs chemins qui mènent à rome, ce n’est pas nécessairement le plus facile qui est le plus convaincant.
      en ce qui concerne sercote, je ne suis pas toujours d’accord avec ses écrits mais pour cette intervention, je suis d’accord avec lui, respirez par le nez tout le monde, j’ai 52 ans, et j’ai croisé dans ma vie plusieurs personnes qui un jour se sont suicidés et aucune par traumatisme cranien ou baggarre, bizarre non?
      il y a quelqu’un dans la salle qui a connue personnellement les 3 suicidés? mais vraiment intimement, qui connait réellement les causes réelles de leurs suicides?quelqu’un est dans le secret des dieux? oui? non?
      bon, avant de crier au meurtre et de sauter aux conclusions hâtives, amenez des peuves concrêtes , solides et vérifiables et on pourra discuter

      Hasdrubal

    • Bonjour Monsieur Brunet,
      Je suis un fidèle lecteur de votre blogue depuis plusieurs mois, mais n’avais jamais écrit jusqu’ici. J’apprécie la qualité de vos billets, et celle des intervenants. Je suis généralement d’accord avec vos raisonnements et vos prises de position, mais en lisant ce billet, je me suis dit que j’allais créer un profil pour l’occasion.
      Je partage votre opinion sur la violence au hockey. A mon avis, le discours prônant le maintien des bagarres et de la bonne vieille mise en échec “complétée” a vécu, puisqu’elle trouve trop souvent son unique justification dans l’assertion suivante : on ne joue pas au curling.
      Cela dit, je crois que vous faites fausse route dans l’analyse que vous faites des quelques faits divers concernant les problèmes de dépression des goons. Vous n’êtes pas le seul journaliste qui fasse dire beaucoup à ces évènements. Me semble qu’on est en train de confondre causes et conséquences, ou à tout le moins vouloir déduire une causalité où elle n’existe pas. Je n’ai personnellement aucune idée des raisons qui peuvent pousser un homme à mettre fin à ses jours, mais je suppose que c’est un enchevêtrement de facteurs. Me semble que la chaîne de causalité est limite en disant :
      1. Le hockey permet les bagarres, donc il y a des gars dont le job est de se bagarrer ;
      2. Y se dope parce qu’il veut faire le job de bagarreur ;
      3. Le job de bagarreur sous-entend de prendre des coups de poing à main nue sur la tête, ce qui peut provoquer des commotions cérébrales ;
      4. Les commotions cérébrales et le dopage peuvent favoriser la survenance d’une dépression, étant pouvant mener au suicide ;
      5. Y se suicide.

      Limite donc. Et même si Y est suivi de X et de Z quelques mois plus tard. Puisque ce que l’histoire ne dit pas, c’est si X, Y et Z se seraient sentis mieux dans leur peau si le métier de bagarreur n’avait pas existé. Se seraient-ils dopés quand même? Sais pas. Auraient-ils eu la même perosnnalité? Sais pas, probable que oui.
      Militons donc pour un hockey qui mette en avant le beau jeu, et qui respecte l’intégrité corporelle, mais avec des arguments rationnels.

    • Manque le 6 dans la chaîne de discours :
      6. Y s’est donc suicidé en partie parce que le hockey permet les bagarres

    • Ces joueurs se sont trompés…ils auraient dû aller vers des organisations différentes…comme GYM et Interbox par exemple. Le hockey n’en serait que plus propre dans tous les sens du terme.

    • @sercote et @grosbill08 Je suis heureux que vous m’ayez répondu car vous avez approfondi vos points respectifs même si je ne les partage pas.

      @grosbill08 Je suis désolé d’avoir utilisé le mot pathétique mais j’étais “frustré” effectivement hier. Et pour ce que tu mentionnes en ce qui me concerne, tu as effectivement raison et ce n’est pas léger. Si mon combat personnel contre les coups à la tête et les bagarres peuvent éviter à ne serait-ce qu’une personne d’endurer ce que j’ai vécu, je crierais victoire à ce moment là seulement.

      Pour l’augmentation des coups salauds et vicieux si l’on enlève les bagarres, je ne suis pas d’accord. La LNH n’a qu’à faire appliquer les règlements et donner de vraies sentences lors des coups vicieux et le problème se règlera de lui-même.

    • Il y en a pour dire que chaque coup au visage provoque une légère commotion… Pourtant Chris Nilan, cet ancienne idole des partisans du CH, dit n’avoir jamais eu le moindrement de symtome de commotion… Serait-ce qu’il n’a jamais reçu un seul coup au visage???

      Certain pourrait dire que justement, ça parait qu’il en a reçu avec de tels discourts… Je répondrais que justement dans son discourt il dit qu’il abolirait les combats… Ça doit être les coups reçus qui lui font dire ça…. LOL!

      Il n’y a pas si longtemps, les partisans du CH admirait un John Ferguson ou un Chris Nilan, pas pour leurs buts… Laracque fut le joueur le plusssss applaudi lors de la présentation des joueurs… Comment ça se fait? Ce n’était pas à l’age de pierre… C’était en 2009!

      Je sais que les anti-bagarreurs ont horreur de la comparaison, mais je me demande toujours pourquoi toutes les vierges offensées s’offusquent pour quelques rares coups portés à la tête lors d’un combat entre deux hockeyeurs, mais applaudissent à tout rompre lors d’un combat de boxe et encore plus lorsqu’il y a KO…. Si ce sont les commotions et ce qui en découle qui les offusquent, qu’ils s’en prennent à la boxe! ben non, c’est un “noble art”…

      J’ai toujours eu de la misère avec ceux qui déchirent leurs chemises envers les batailleurs du hackey, mais qui applaudissent les boxeurs quels qu’ils soient…

      La plupart des commotions ne sont pas dû aux “bagarres”… Mais bien au coups portés à la tête avec les coudes en ciment que les joueurs portent!

      On pourrait règler deux problèmes majeurs avec seulement une modification! Enlever les armures que portent les joueurs, ainsi les commotions diminueraient énormément, et les joueurs moins bien protégés arrêteraient de se prendre pour des gardiens (parfois on a l’impression qu’il y a 6 gardiens pour la même équipe) et la LNH aurait enfin plusssss de buts comme elle le désire…. Mais c’est trop simple!

      P.S. Si certain ici peuvent se permettre de traiter d’autres intervenants de “cromagnon”… as-t-on le droit de traiter ces individus de “fifi”??? Je me pose la question… J’aurai ma réponse avec ce message peut-être…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité