Mathias Brunet

Archive, novembre 2008

Samedi 29 novembre 2008 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (22)

J.T. Wyman: désormais défenseur (citations)

wyman.jpg

Ce matin dans La Presse, j’écris sur l’espoir du Canadien, J.T. Wyman, un marqueur redoutable à Darmouth, dans la NCAA, qu’on veut transformer en défenseur chez les Bulldogs de Hamilton. Le bras droit de Bob Gainey, Julien Brisebois, nous parle de cette mutation et des chances de Wyman de percer éventuellement dans la LNH tandis que Mathieu Dandenault relate sa propre expérience il y a douze ans avec les Red Wings, alors que le légendaire Scotty Bowman l’a changé de position.

Wyman m’a rappelé un peu trop tard hier pour que je puisse inclure ses commentaires dans mon texte. Alors les voici.

Techniquement, Wyman mentionne -à l’instar de Dandenault- que le plus grand défi pour un attaquant muté en défenseur demeure le positionnement: ne jamais laisser trop d’écart entre les attaquants adverses et lui. “Heureusement, j’ai pu jouer pendant une bonne portion de saison à la défense à Darmouth, confiait-il hier. Ça m’aide énormément. Ça me permet de mieux lire le jeu. J’étais un peu chancelant au départ avec les Bulldogs mais je me sens de plus en plus confiant, de match en match.”

Wyman avoue regarder les matchs d’un oeil différent depuis quelques semaines. “Je ne lâche pas les défenseurs des yeux, je surveille tout ce qu’ils font. Je suis de très près ce que font les meilleurs, comme Andrei Markov et Mike Komisarek. Et évidemment, si je regarde chez les autres équipes, Niklas Lidstrom est certainement celui qui m’impressionne le plus. Il a une façon de contrôler le jeu, non seulement il est impeccable en défensive, mais il a une présence à l’attaque. Je ne dirai pas que je veux m’inspirer de son style de jeu, parce qu’il est dans une classe à part, mais de le voir à l’oeuvre m’aide à m’améliorer.”

Le jeune homme dit compter sur la présence de quelques vétérans à Hamilton pour l’aider, dont Alex Henry et Shawn Belle, un premier choix des Blues de St.Louis en 2003 qui a été obtenu cet été dans un échange contre Corey Locke. “Henry a disputé de nombreux matchs dans la LNH et il travaille beaucoup avec moi lors des entraînements. Belle me montre comment utiliser ma vitesse de la bonne façon puisqu’il est lui-même un patineur très rapide.”

On verra d’ici deux ans si le pari du Canadien a réussi. “Ce n’est pas nécéssairement un changement permanent mais jusqu’à maintenant, ça fonctionne très bien, dit Wyman. Et j’ai beaucoup de plaisir à jouer à cette position.”

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






Vendredi 28 novembre 2008 | Mise en ligne à 15h01 | Commenter Commentaires (23)

Jonathan Bernier va bien à Manchester

bernmask1.jpg

Le premier choix des Kings en 2006 (11e au total), le Lavallois Jonathan Bernier, va bien à ses débuts professionnels à Manchester, dans la Ligue américaine, selon le quotidien Los Angeles Daily News.

Après un début de saison moyen, Bernier a remporté ses quatre derniers matchs, au cours desquels il a accordé huit buts. Il a réussi un blanchissage à son dernier départ.

Bernier fait partie des cinq gardiens les plus prometteurs de la LNH avec Ondrej Pavelec, Corey Schneider, Tuuka Rask, Simeon Varlamov, Jake Allen et quelques autres.

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Vendredi 28 novembre 2008 | Mise en ligne à 11h28 | Commenter Commentaires (42)

Rebâtir les Maple Leafs…

schenn.jpg

Brian Burke a finalement été embauché par les Maple Leafs, joli contrat, d’ailleurs, et déjà, les médias sportifs de Toronto ont commencé à lui faire ses recommandations. Damian Cox, du Toronto Star, par exemple, lui suggère de faire table rase: échanger Kaberle, Kubina, Antropov et Ponikarovsky pour obtenir des espoirs ou des choix au repêchage.

Le chroniqueur rappelle qu’à son arrivée à Vancouver, Burke n’a pas hésité à échanger Pavel Bure pour un jeune défenseur de 22 ans du nom d’Ed Jovanovski. Qu’il avait ensuite échangé, quelques mois plus tard, Bryan McCabe et son choix de première ronde en 2000 pour repêché les deux frères Sedin en juin 1999.

Je suis d’accord dans une certaine mesure avec Damian Cox. Sauf que le virage jeunesse a déjà été entamé par Cliff Fletcher avec les départs de McCabe, Tucker, Kilger et Belak. En plus, un bon entraîneur, Ron Wilson, est en place.

Il y a une limite à vider un club, d’autant plus que l’équipe est tout de même compétitive. Kaberle, Kubina et Finger -sans compter, évidemment, la présence du jeune surdoué Luke Schenn (photo)- donnent une dimension intéressante à la défensive des Maple Leafs.

Un échange majeur opportun pourrait aider, évidemment, mais les Leafs n’ont pas à vivre cinq ans de misère pour repartir à neuf. S’agit pour Burke de s’assurer qu’il a de bons recruteurs en place et surtout améliorer la structure de développement des espoirs.

Une équipe peut bien échanger ses vétérans pour engraisser sa banque de choix au repêchage, s’il elle ne sélectionne pas les bons et, ou, les développe mal, ça n’aura rien donné au bout du compte.

Les Maples Leafs ne sont pas si loin de retrouver le seuil de la respectabilité. L’arrivée de Burke contribuera à accélérer le processus.

Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité