Mathias Brunet

Archive du 22 octobre 2008

Mercredi 22 octobre 2008 | Mise en ligne à 19h45 | Commenter Commentaires (23)

Backstrom: trop tôt pour paniquer?

Vous avez Nicklas Backstrom dans votre pool? Commencez-vous à paniquer? Se replacera-t-il comme l’an dernier alors qu’il avait connu un lent départ ou sera-t-il victime de la guigne de la deuxième année? Pour l’instant, il doit se contenter d’une maigre passe en six matchs. Voici une lecture intéressante à ce sujet dans le Washington Post. L’article a été rédigé avant la rencontre d’hier à Calgary, au cours de laquelle Backstrom a été blanchi à nouveau…

backstrom.jpg

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Mercredi 22 octobre 2008 | Mise en ligne à 16h48 | Commenter Commentaires (12)

Baptême québécois au New Jersey

Je rêve au jour où les bagarres ne feront plus partie du hockey.

Cela dit, j’éprouve un profond respect pour les joueurs qui ont à accomplir cette délicate besogne. Ce ne sont pas eux qui font les règlements. Ils tentent uniquement de percer avec les outils qu’ils ont entre les mains.

J’ai compris en écrivant le livre de Dave Morissette à quel point il pouvait s’agir d’un travail ingrat. Les durs à cuire peuvent avoir l’air intimidants sur la glace, mais avant de jeter les gants, il y a un coeur qui bat très fort  : peur d’être humilié devant 15 000 spectateurs, peur de décevoir parents, amis, coéquipiers, entraîneurs. Un seul coup de poing et votre carrière peut être à l’eau.

Dave a fait 20 commotions cérébrales. Pourtant, jamais il n’en a soufflé mot avant de prendre sa retraite. De peur de ne plus être sollicité par les équipes. On peut imaginer dans quel état ils peuvent parfois se trouver quand ils savent qu’ils auront à se frotter au colosse de l’équipe adverse un soir où, par hasard, ils auraient déjà un petit mal de tête pendant les hymnes nationaux…

Ils font leur travail dans des conditions parfois misérables. Dave a goûté aux circuits mineurs, la East Coast entre autres, les longs voyages en autobus, les sandwichs secs et les dodos sous les bancs de l’autobus pour éviter aux propriétaires de payer des chambres d’hôtel. Imaginez quand ils peuvent atteindre la LNH!

Malgré tout, les durs à cuire sont généralement les êtres les plus souriants et aimables au sein d’un club de hockey. Pierre-Luc Létourneau-Leblond, qui a joué deux ans à Baie-Comeau, et qui a été repêché en septième ronde par les Devils en 2004, est de ce moule-là.

leblond.jpg

Lui aussi a goûté aux mineures. La United Hockey League (qui est loin, très loin de la LNH!!!). La East Coast League. Et enfin la Ligue américaine.

Pierre-Luc, que je croise à l’occasion dans des arénas l’été, et un lecteur, comme vous, de cet espace Internet, m’a écrit un mot rempli de fébrilité hier.  À 23 ans, après un peu moins de quatre ans dans les mineures, après maints sacrifices et taloches, il sera en uniforme pour les Devils ce soir, contre les Stars de Dallas, pour son premier match de saison régulière en carrière dans la LNH.

Voici ce qu’on en dit dans le Newark Star Ledger.

C’est drôle, je ne lui souhaite pas de combat. Je lui souhaite un but. Et je lui souhaite  surtout de profiter de chaque instant…

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Mercredi 22 octobre 2008 | Mise en ligne à 13h44 | Commenter Commentaires (26)

Les Flyers aussi en arrachent…

Le sympathique défenseur Stéphane Robidas -qui répond à son téléphone beau temps, mauvais temps- expliquait ce matin dans La Presse pourquoi à son club, les Stars de Dallas, en ont arraché autant en ce début de saison. 

Une autre équipe demi-finaliste -que vous connaissez probablement mieux puisqu’elle a éliminé le Canadien ce printemps- titube également. Les Flyers de Philadelphie connaissent en effet leur pire départ en 25 ans.

Ils seront à la recherche de leur première victoire en six matchs ce soir contre les redoutables Sharks de San Jose. Je vous suggère cet article du Philadelphia Inquirer pour en savoir plus sur cette léthargie qui touche les Flyers.

Le départ du vétéran Jason Smith, ainsi que les blessures subies par Derian Hatcher, Randy Jones et Ryan Parent, laissent un vide énorme en défensive.

Et il y a Martin Biron, qui n’a pas encore commencé à jouer comme il le faisait si bien en séries éliminatoires. Selon toute vraisemblance, il laissera sa place à Antero Niitymaki pour un deuxième match consécutif, ce qui ne manque pas de faire jaser dans les journaux de Philadelphie.

x00203_9.jpg

J’en profite pour souligner qu’à ses débuts professionnels dans la Ligue américaine, Claude Giroux a obtenu un but et une aide en cinq matchs, avec une fiche de -6. Là aussi, le club semble en arracher. Le jeune homme est doué. Il s’adaptera.

Les Flyers ont trop de talent pour ne pas rebondir, mais il est vrai que les pertes en défensive sont très lourdes.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité